LA TRANSHUMANCE des apprentis vers la maîtrise

 

téléchargement (4)J’ai déjà eu recours à l’image de troupeaux et de bergers, laquelle est loin d’être neuve, il est vrai. Mais elle a toujours la faveur du public, peut-être par son caractère proche de la Nature et compréhensible par tous.

Imaginez un immense troupeau prêt à quitter le bercail pour aller goûter l’herbe verte et le bon air de l’altitude. C’est un troupeau tellement grand que ni ceux du sud de l’Argentine ni ceux de Nouvelle-Zélande, ni même les uns et les autres ensemble ne peuvent se comparer à lui. Avant de se mettre en route, les bergers vétérans réunissent les apprentis et les initient au métier, patiemment, pendant le temps nécessaire. C’est ce que nous, les vétérans de l’Elévation, sommes en train de faire en ce moment. Pas pour longtemps toutefois, car nos élèves sont brillants, déterminés et courageux. Nombreux sont ceux qui ont avancé si vite que toutes nos prévisions ont été dépassées.

Les voici à présent, tout près de la grande porte du bercail, impatients de se retrouver là-Haut, dans les vertes prairies où tout est harmonie et pureté. Ce n’est plus le moment d’avoir des doutes, des peurs, des réticences. Il y a un travail à faire, un travail qu’ils ont choisi dans l’enthousiasme, avec un cœur généreux et grand ouvert. Il y a un troupeau qui attend, qui mourrait de faim sans le dévouement de ses guides. Après un long hiver, sombre et froid, les portes vont s’ouvrir et les nouveaux bergers, qui ne sont plus des apprentis mais des Maîtres confirmés dans leur mission, vont se mettre à la tête du troupeau et l’inciter à avancer par des cris joyeux.

Non, il n’est plus l’heure de traîner les pieds, de se dire que l’on a telle ou telle chose à faire avant le départ, que l’on ne veut pas laisser en arrière le ou la fiancé(e), la vieille mère, les amis, l’équipe de football ou autres liens. Cela, ils ont eu amplement l’occasion de le peser, de le mesurer, de le décider. Donc, s’ils sont encore dans le groupe, s’ils ont franchi toutes les étapes de la formation, si tous les obstacles mis sur leur route par la vie, la famille, la société n’ont pas été assez forts pour briser leur volonté, c’est que vraiment ils se savent concernés.  Alors, réjouissez-vous, mes doux enfants, mes bergers de l’immense troupeau appelé humanité, car votre heure est venue.

Vous êtes tous prêts. Un trésor inépuisable de sagesse, de connaissances et de pouvoir git au fond de votre cœur. Allez le chercher. Votre divinité fusionne rapidement avec votre humanité et votre Corps de Lumière brille de mille feux visibles jusqu’aux Plans Célestes.

Ici, vous êtes admirés, respectés, aimés. Nous savons que vous allez triompher, vous qui avez franchi avec grâce et aisance tous les nombreux portails qui se sont présentés sur votre route ces dernières années. Nous vous faisons entièrement confiance.

Ceux parmi vous qui ont plus vite assimilé les leçons et mieux appris à conduire le troupeau n’attendront pas l’ouverture des portes et la sortie de chaque brebis. Ils iront devant pour se poster aux points stratégiques, aux endroits où il y a danger que l’une ou l’autre brebis s’égare, attirée par un pâturage qui lui donne l’impression d’être plus vert, plus tendre. Certains sont déjà en route, qu’ils en aient conscience ou pas. Peut-être ont-ils besoin que quelqu’un leur dise de s’arrêter un moment, de regarder en arrière pour s’apercevoir du chemin parcouru, de la proximité de la montagne qui est leur but. J’aimerais être celui qui, avec amour, tape sur leur épaule et leur annonce qu’ils vont arriver incessamment.

Ne vous souciez pas de votre entourage. Votre rayonnement va le changer, le faire briller, lui aussi, de toutes ses lumières. Peut-être l’avez-vous déjà remarqué. Peut-être vous êtes-vous aperçus que cet enfant qui vous causait du souci s’ouvre en ce moment comme une belle fleur, que la maman malade va beaucoup pieux et que le frère chômeur a trouvé un travail qui lui convient. Croyez-vous que c’est le hasard qui fait tout cela ? Oui, bien sûr, si par « hasard » vous voulez dire le Père/Mère/Créateur ou la Divinité à l’intérieur de vous. Votre langue, n’étant plus habituée à Le mentionner, se sert ainsi d’un subterfuge n’est-ce pas ? Vous avez presque honte de le reconnaître et de vous reconnaître comme partie de LUI. Pour cela également il n’est plus l’heure.

Une fois encore, soyez rassurés, mes doux enfants. Vous n’abandonnerez rien ni personne. Dès que vous aurez traversé le dernier portail, après la grande fête qui célébrera votre retour à votre vrai foyer, c’est vous qui choisirez ce que vous voudrez faire ensuite. Et si votre souhait est de retrouver votre famille de la Terre et de contribuer à la totale guérison de la planète, vous y reviendrez quand vous le désirerez, mais combien plus aptes à être pour tous les guides, des protecteurs, des anges gardiens !

Vous êtes déjà une bénédiction pour tous ceux qui ont la chance de vous rencontrer, mais bientôt vous serez bien plus que cela, une Source-Relais de bénédictions sans fin. Et que votre Volonté soit faite !

Je voudrais encore vous préciser que ce message est transmis à ma chère collaboratrice le 20 mai 2012, jeudi de l’Ascension, pour ceux qui sont attentifs à nos signes.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS – 

 

Publié dans : ASCENSION |le 10 mai, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3