Archive pour mars, 2014

L’amour ne nous appartient pas

lumière (57)

 

D’aucuns diront avec raison que nous n’avons pas encore défini l’amour véritable. 

Nous avons indiqué pourquoi une telle description est impossible. Avec le Dr. Godel nous dirons : « Cet impensable ne se conçoit pas… il se vit » (L’Expérience Libératrice, p. 97). De même, nous pourrions disserter longuement sur les propriétés du sel, sa composition chimique, son système de cristallisation, etc., etc. 

Nos efforts seront incapables de donner la plus faible idée de ce que peut être la « saveur salée ». Nous devons goûter par nous-mêmes. L’expérience de l’Etat d’Amour divin pose la même exigence.

Elle n’est ni lointaine, ni inaccessible. Il suffit de s’ouvrir à l’amour humain en le dépouillant progressivement de ses attaches. 

Mais la plupart d’entre nous se trouvent malheureusement dans une condition d’ignorance faussant toute notre optique vis-à-vis du problème de l’amour. Un malentendu fondamental provient du fait que lorsque nous aimons, nous croyons à tort que c’est de nous, « essentiellement » qu’émerge l’élan affectif s’adressant à l’être aimé.

De nombreux sages indous envisagent le problème sous un angle très différent. Ils nous enseignent que tous nos élans d’amour émanent de cet immense océan de félicité, « Sat-Chit-Ananda », essence commune dans laquelle les êtres et les choses se meuvent et ont leur être. Toutes les fois que « nous » aimons, nous exprimons ici « à la surface » une partie des richesses de cet « océan d’amour » qui réside en nous comme en toutes choses. Dans cette perspective particulière, tout élan affectif que nous éprouvons serait l’occasion opportune que saisirait notre être intérieur qui est tout amour, pour s’exprimer dans le monde extérieur. 

Les psychologues indous nous donnent une excellente comparaison concrétisant clairement ce qui précède ; l’image de la lampe. L’ampoule qui nous éclaire n’a pas la pleine propriété de l’électricité qui la traverse et chauffe ses filaments à blanc. L’électricité qui « passe » par elle provient d’une génératrice se trouvant parfois à des distances considérables. 

De même, l’Amour, l’Intelligence, la Conscience, « passent » par nous mais ne nous appartiennent pas. Nous imaginant être les « seuls » générateurs de notre amour, nous trouvons légitime de réclamer un prix, une réciprocité à notre don. 

EXTRAIT de : L’Amour Humain  A L’Amour Divin de Ram LINSSEN -  Editions ETRE LIBRE  1953 - 

Publié dans:AMOUR |on 9 mars, 2014 |Pas de commentaires »

ÉVEIL DE LA CONSCIENCE PLÉIADIENNE

 

 images3

Une fois activés, les gènes que porte un humano-pléiadien génèrent dans son corps un circuit électrique conducteur de fréquences de lumière supérieures. Cet influx d’énergie élève la fréquence de ses cristaux d’ADN, ce qui perturbe la forme établie. Les systèmes de croyances de l’individu en sont affectés et une certaine résistance au changement donne lieu à un conflit intérieur. Vu de l’extérieur, l’individu est amené à modifier ses comportements et son style de vie afin de retrouver l’équilibre émotionnel perdu. Un humano-pléiadien peut vivre de nombreuses incarnations avant que ses gènes ne soient activés. Le moment de l’activation est fonction de son degré d’immersion dans sa vie émotionnelle et de son rôle spécifique en tant que Pléiadien. 

LE PROCESSUS D’ACTIVATION

 Ancrage et fusion 

Bien que la conscience pléiadienne soit principalement rattachée à la dimension pléiadienne supérieure, elle mène, par ses aspects humains et par le biais de l’hélice d’ADN codée en elle, à la dimension terrestre. Lorsqu’un Pléiadien s’incarne dans la dimension humaine, sa conscience reste principalement rattachée à la dimension pléiadienne supérieure. En s’incarnant, l’objectif des Pléiadiens est d’élever le niveau de conscience humain afin que les humano-pléiadiens prennent conscience de leur but ultime et agissent en conséquence. Alors que les humano-pléiadiens voient leur structure physique monter en fréquence, leur conscience pléiadienne des principes universels émerge pour se manifester sur le plan terrestre et une fusion des consciences a lieu. La conscience pléiadienne ne peut s’exprimer pleinement sous la forme humaine car elle vibre à un niveau trop élevé mais, par la méditation profonde, les humano-pléiadiens peuvent accéder à toutes les connaissances universelles nécessaires à leur tâche. 

Relation avec la conscience supérieure 

Chaque humano-pléiadien opère dans le cadre d’une conscience de groupe supérieure. En d’autres termes, il fait partie intégrante d’une conscience collective et n’agit pas isolément. Des guides sont à ses côtés qui l’assistent dans le processus de la transformation progressive de ses croyances.

En raison de la croyance de l’homme dans la séparation et l’individualité, lorsqu’un humano-pléiadien rencontre l’un de ses guides pour la première fois, il le prend pour une entité distincte. En réalité, ce guide est sa propre conscience supérieure intégrée à une conscience de groupe. Par la découverte de sa conscience supérieure, l’humano-pléiadien accède à son savoir profond.

L’humano-pléiadien représente l’un des aspects de la conscience de groupe incarnée, tandis que les autres aspects de cette conscience de groupe permettent d’évaluer la dimension humaine à travers l’expérience vécue par l’humano-pléiadien.

Les Pléiadiens apprennent beaucoup sur les mécanismes de la pensée ayant engendré le niveau de fréquence si bas auquel l’homme s’exprime. En ayant expérimenté tous les aspects de l’existence humaine, ils peuvent nous aider au mieux. 

L’ACTIVATION 

Ce n’est qu’au moment opportun que l’humano-pléiadien voit ses gènes pléiadiens activés. Les premiers signaux d’une fréquence supérieure, issus de sa conscience supérieure, lui parviennent à travers sa forme humaine. Les cristaux d’ADN de ses systèmes de croyances humains réagissent à ces signaux. Il en résulte un conflit intérieur et extérieur. Une conscience élargie de la nature de l’existence émerge en lui et la vie telle qu’il la connaît perd toute signification. Il perçoit l’ordinaire de son quotidien et la fausseté de la vie humaine. Ce processus marque le début de l’éveil et la découverte de son véritable objectif sur terre. Le temps nécessaire à l’éveil dépend de la résistance opposée au changement. Certains, fonctionnant encore selon un mode de pensée humain, sont dépassés par la responsabilité qu’implique leur nouvelle tâche. Apprendre à gérer une telle situation peut nécessiter un temps considérable. D’autres encore n’acceptent la réalité de leur conscience de Pléiadien qu’en se détournant définitivement de leurs croyances humaines limitées. L’homme ordinaire en effet ne saurait que faire des concepts pléiadiens car ceux-ci lui paraîtraient invraisemblables. Quelles que soient les raisons de la résistance opposée, le processus de l’éveil doit arriver à terme. L’activation des gènes donne lieu à des conflits permanents car l’influx d’énergies supérieures affecte la structure de l’ADN. Chez certains, les conflits intérieurs sont plus profonds encore car ils résistent au processus, d’où de pénibles expériences. Ce n’est qu’après une acceptation totale de la tâche à accomplir, ainsi que la reconnaissance de leur conscience supérieure, que leur vie devient harmonieuse. Un humano-pléiadien menant une vie conforme aux lois universelles n’abandonnera jamais ses responsabilités. Sa conscience supérieure le guidera fermement sur la voie à emprunter – l’esprit humain génère des comportements basés sur la peur et de ce fait ne peut exercer aucune autorité sur la conscience supérieure. 

Être en adéquation avec son but 

Lorsqu’un humano-pléiadien accepte son identité, il lui faut évaluer ses objectifs personnels et les concilier avec son véritable but dans la vie. Il doit donc réajuster les circonstances de sa vie afin d’être en adéquation avec l’objectif ultime de son incarnation terrestre.

Ce processus ne peut avoir lieu que selon les lois universelles. Si les choix de vie reposent sur la peur, alors des croyances limitées seront autant d’obstacles à surmonter dans la vie. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Publié dans:PLEIADES |on 9 mars, 2014 |1 Commentaire »

LA FRONTIÈRE ENTRE LE MONDE SENSIBLE ET LES MONDES SUPRASENSIBLES

 images (1)

Pour comprendre les rapports des différents mondes entre eux il faut tenir compte de ceci. Il est fort possible qu’une force produisant, dans tel monde, un effet conforme au sens de l’ordre cosmique, puisse être opposée à cet ordre cosmique en se développant dans tel autre monde. Ainsi pour l’être humain il est nécessaire que, dans son corps éthérique, soient présentes les deux forces opposées : la faculté de se transformer en d’autres êtres et le fort sentiment du moi. L’âme humaine ne peut faire évoluer ces deux forces dans le monde sensible sans les affaiblir. Dans le monde élémentaire elles sont présentes de telle façon qu’en s’équilibrant elles rendent l’être humain viable, comme le sommeil et l’état de veille rendent possible la vie humaine dans le monde sensible. 

Jamais le rapport de deux forces de ce genre ne pourrait être tel que l’une d’elle étouffe l’autre ; mais il faut qu’il soit tel que l’une et l’autre puissent se déployer en contre-balançant leurs activités. 

Or, ce n’est que dans le monde élémentaire que le sentiment du moi et la faculté transformatrice peuvent ainsi agir l’un sur l’autre ; dans le monde physique, c’est seulement le résultat de cette action réciproque et de cette combinaison des deux forces qui peut agir en conformité avec l’ordre cosmique. Si la faculté transformatrice de l’homme agissait dans le monde sensible au même degré qu’elle doit agir dans le corps éthérique, le sentiment que l’âme humaine aurait d’elle-même ne serait pas conforme aux lois du corps physique. Dans le monde sensible le corps physique donne à l’homme son empreinte bien marquée grâce à laquelle il figure dans le monde comme une personnalité distincte. Il n’en est pas de même du corps éthérique par rapport au monde élémentaire. Ici, pour être pleinement homme, il faut savoir emprunter les formes les plus variées ; sinon on serait condamné à un isolement complet ; on n’aurait aucune connaissance sauf celle de soi-même ; on ne sentirait aucune affinité avec les êtres ou phénomènes du monde élémentaire qui seraient alors comme inexistants. 

Par contre, si l’âme humaine développait dans le monde sensible la faculté transformatrice dont elle a besoin dans le monde élémentaire, elle perdrait son individualité. Elle vivrait en contradiction avec elle-même. Pour le monde physique cette faculté transformatrice doit être une force résidant dans les profondeurs de l’âme, une force formant la disposition fondamentale de l’âme, mais ne se déployant pas dans le monde sensible. 

La conscience clairvoyante doit se familiariser avec cette faculté transformatrice, sinon elle serait incapable de faire des observations dans le monde élémentaire. Ainsi la conscience clairvoyante s’approprie, une faculté dont elle doit faire usage seulement aussi longtemps qu’elle est dans le monde élémentaire, mais qu’elle doit éteindre dès qu’elle rentre dans le monde des sens. La conscience clairvoyante doit toujours respecter la frontière des deux mondes ; elle ne doit pas agir dans le monde sensible au moyen de facultés conformes à un monde supérieur. Si, se sachant dans le monde physique, l’âme permettait que la faculté transformatrice de son corps éthérique continue à agir, la conscience ordinaire s’emplirait de conceptions ne correspondant à aucune réalité du monde physique et la vie mentale en serait troublée. La conscience clairvoyante ne peut se déployer normalement qu’à condition que la frontière entre les mondes soit respectée. 

Quand on veut atteindre à la conscience clairvoyante, il faut veiller à ce que, par la connaissance des mondes supérieurs, aucun trouble ne puisse s’insinuer dans la conscience ordinaire. 

En apprenant à connaître le « Gardien du Seuil » on sait quel est l’état de l’âme dans le monde sensible et jusqu’à quel point elle possède la force nécessaire pour bannir de la conscience physique sensible l’influence de forces et de facultés occultes qui doit en être exclue. En pénétrant dans le monde suprasensible sans être muni de la connaissance de soi-même due au « Gardien du Seuil », on peut être subjugué par les expériences dans ce monde. Celles-ci peuvent s’introduire dans la conscience physique sensible comme des images illusoires. Elles apparaissent alors avec le caractère de sensations physiques, et il s’en suit que l’âme y voit à tort des réalités. La clairvoyance normalement développée ne regardera jamais les images du monde élémentaire comme réelles dans le sens où la conscience physique-sensible doit tenir pour réelles les expériences du monde sensible. 

Il appartient à la faculté transformatrice de l’âme d’établir le vrai rapport entre les images du monde élémentaire et la réalité à laquelle elles correspondent. 

L’autre force nécessaire au corps éthérique – le fort sentiment du moi – ne doit pas non plus pénétrer la vie de l’âme dans le monde sensible comme, à juste titre, elle le fait dans le monde élémentaire. Si elle le fait tout de même elle provoque dans le monde sensible des penchants immoraux qui dérivent de l’égoïsme. 

C’est ici le point ou la science occulte découvre l’origine du « mal » dans l’activité humaine. Ce serait méconnaître l’ordre cosmique si l’on voulait admettre qu’il pourrait exister même sans les forces qui forment la source du mal. Sans celles-ci l’être éthérique de l’homme ne pourrait se développer dans le monde élémentaire des forces, qui, bonnes, à condition que leur activité reste confinée au monde élémentaire, sont cependant productrices de mal par le fait qu’elles ne restent pas tranquilles dans les profondeurs de l’âme pour y régler le rapport de l’homme avec le monde élémentaire, mais que, transplantées dans la sphère de vie physique, elles se changent en penchants égoïstes. Elles s’opposent alors à la faculté d’aimer et deviennent par là même la cause des actions immorales. 

Si le fort sentiment du moi passe du corps éthérique dans le corps physique il en résulte non seulement un renforcement de l’égoïsme, mais aussi un affaiblissement du corps éthérique. La conscience clairvoyante est obligée de constater que plus l’égoïsme est développé dans la vie physique-sensible, plus le sentiment du moi, nécessaire à l’entrée dans le monde suprasensible, se trouve affaibli. Dans les profondeurs de l’âme l’égoïsme ne fortifie pas, mais affaiblit l’homme. 

Et quand l’homme traverse la porte de la mort, l’effet de l’égoïsme, développé dans la vie entre la naissance et la mort, se manifeste de telle sorte que l’âme est rendue débile pour les expériences du monde suprasensible.

 Pour rejoindre le Forum : LA VIE DEVANT SOI http://devantsoi.forumgratuit.org/

extrait de LE SEUIL DU MONDE SPIRITUEL de RUDOLF STEINER aux ÉDITIONS ALICE SAUERWEIN

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, ESPRITS, LUMIERE |on 7 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Parole de Jésus : la circoncision

 

téléchargement (1)ont dit à lui ses disciples : la circoncision est-elle utile ou non il leur dit si elle était utile leur père les engendrerait circoncis de leur mère mais la circoncision véritable en esprit a trouvé toute son utilité

À nouveau un rite juif est mis en cause. La réponse de Jésus à ses disciples est aussi précise qu’évidente : à une telle pratique ne peut être accordée une signification religieuse… Ce que le Père a prévu ne pourrait être corrigé par la main de l’homme ! Plus importante toutefois est la transposition du geste rituel vers une réalité spirituelle. Une valeur véritable concerne l’esprit et non pas le zizi…

Dans le logion 27 le jeun fut précisé comme : jeûnez face au monde. Cette recommandation n’invitait pas à un renoncement au monde, mais à un détachement de valeurs superficielles qui régissent le monde inférieur. Le jeun concerne donc le domaine de l’activité. La circoncision est un rituel dont l’acte consiste en un geste concret de détachement . La transposition de ce geste vers l’esprit, lui donne une dimension intérieure et le situe donc dans le domaine de la non-activité .

Activité et non-activité sont intimement liées, car la base de toute action est un repos. Pneuma , l’esprit, se manifeste à travers notre psychisme, comme une énergie dirigeante, qui détermine le choix de nos actions. Plus notre état psychique est harmonieux, plus l’action aura de chances d’être juste. La circoncision en esprit concerne une metanoia , un retournement mental, dans lequel notre esprit se détache de l’attention portée vers le domaine de l’activité, pour se diriger vers celui de la non-activité, du repos dans sa source intérieure.

Dans l’évangile de Matthieu (6. 6) Jésus a cette parole remarquable :

Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre et, ayant fermé la porte, prie ton Père qui est dans le secret et ton Père, qui voit dans le secret, te donnera de retour.  

Précisons que la traduction : prie ton Père dans le secret est une transcription inexacte.

À nouveau il s’agit là d’une parole imagée. La chambre dont nous devons fermer la porte est notre chambre intérieure, l’endroit où réside notre conscience. Si nous voulons porter notre attention vers le Père, la source inspiratrice intérieure, il est impératif de détacher l’attention de notre esprit du domaine où il dirige nos actions : la porte doit être fermée . Ceci représente l’état dans lequel notre conscience, libérée de toute implication dans le monde extérieur, peut retrouver un repos intense et conscient , dans lequel sa réceptivité pour les dons de l’Esprit est optimale. Cet état représente la finalité de la prière : une attention dirigée vers le Père, qui lui-même est dans le secret . Le Père «voit», mais nous ne pouvons le «voir»… Pour notre conscience le Père n’est pas accessible… Le but de la prière est de nous rendre réceptifs pour Son inspiration, Son Esprit…

Cet état de conscience, empreint d’une intense spiritualité, correspond pourtant à une logique scientifique. La nature nous apprend en effet que tout état de repos, de potentiel énergétique mineur, correspond naturellement à un état d’ordre ou d’harmonie supérieur. À chaque fois que nous induisons un état de repos intense dans les structures, qui constituent la base physiologique de notre conscience, nous recevons une impulsion d’harmonie par laquelle notre système nerveux central retrouve une fraction de sa pureté originelle. À partir de structures plus ordonnées la qualité de toute expérience, des pensées, des sentiments et des actions, sera donc plus harmonieuse. Ceci est la voie par laquelle l’Esprit et Sa loi naturelle se manifestent dans l’homme.

Les traditions orientales nous apprennent que la pratique de la méditation est la base même de toute évolution personnelle. Le but d’une méditation est de détacher temporairement l’attention de notre esprit du domaine de l’activité et de la diriger vers celui de la non-activité, du repos intérieur. La spécificité d’un état méditatif est que la conscience y reste en éveil, bien que la qualité du repos soit intense. Malgré que cet état spécifique soit un état naturel, les attaches contraignantes de notre esprit à une activité extérieure sont devenues telles qu’une aide est devenue nécessaire pour induire un état de repos méditatif dans notre conscience.

Différentes techniques peuvent être utilisées pour atteindre un tel repos. La plus communément pratiquée est l’utilisation d’un mantra . Un mantra est un son possédant une valeur vibratoire spécifique, qui est produite dans notre cerveau par la pensée répétitive d’un mot sans contenu mental. Le manque de contenu engendre une absence d’activité mentale. Ainsi l’attention de l’esprit est captée et détournée vers le domaine de la non-activité, de l’absence de pensées.

En Occident nous connaissons également la pratique de telles techniques. Les chants grégoriens, la récitation de litanies avec sa succession de  «priez pour nous», la pratique du rosaire, ce sont autant de moyens capables d’induire un repos méditatif, à condition de ne pas porter une attention au contenu des mots. Dans l’absence de pensées, qui caractérise l’état de silence méditatif, il n’existe plus de «moi». Chaque individu redevient «être», uni à l’Être, car réceptif pour Son inspiration. La goutte de pluie rejoint l’océan, sa mère naturelle… Cette qualité de repos est le composant devenu nécessaire pour rétablir l’équilibre originel dans le rythme de mouvement et de repos . (voir le logion 50) La condition essentielle pour y parvenir est une circoncision en esprit…

issu de   L’évangile de Thomas dévoilé – Sommairewww.unisson06.org

 

Publié dans:JESUS |on 7 mars, 2014 |Pas de commentaires »

POUR EN FINIR AVEC LE COMBAT NOIRCEUR/LUMIÈRE

 

images (3) Depuis quelques années, les prophètes annonçant des malheurs à venir pullulent. Combien de fois avons-nous entendu parler de destructions massives, catastrophes naturelles, guerres bactériologiques et autres cataclysmes mondiaux ? Les gens tentent d’expliquer du mieux qu’ils le peuvent les changements planétaires qui s’effectuent d’abord et avant tout en dedans d’eux-mêmes. Oui, il est vrai que la Terre se transforme, qu’elle se « purifie » pour accéder à des vibrations plus « légères », mais est-il obligatoire que certains en souffrent ? Pas nécessairement. Selon Bianca Gaïa, notre attitude individuelle et collective peut faire toute la différence.

Prenez une pile bien ordinaire, vous savez, telle celles que vous utilisez pour faire alimenter votre baladeur ou votre réveil matin. Eh bien, vous pouvez constater qu’elle est munie d’un pôle dit « positif » et d’un pôle « négatif ». Ces polarités font intrinsèquement partie de la pile et c’est même ce qui en assure son fonctionnement. C’est ce qui permet à l’énergie électrique de circuler à travers elle en toute sécurité. Il en va de même pour tous les humains et la planète toute entière. Notre dimension matérielle, notre corps physique, comme d’ailleurs la plupart de nos corps subtils, demeurent polarisés. Les Pôles Nord/Sud, Négatif/Positif, Noirceur/Lumière sont comme les côtés d’une même médaille. Il ne s’agit pas de dualité, mais de complémentarité. Ils ne peuvent exister les uns sans les autres. C’est ce qui permet les échanges d’énergie, l’harmonisation et le rééquilibre de toutes les cellules vivantes…

Alors, imaginez un instant qu’une pile se rebelle. Qu’un beau matin, le côté positif se lève en affirmant que « Seul le côté positif est important et le négatif ne vaut rien ! Il faut se débarrasser du négatif ! ». Qu’arrivera-t-il à cette pile ? Tout simplement, elle cessera de fonctionner. Les deux pôles sont nécessaires à son équilibre. Nier le négatif, c’est courir tout droit à sa perte car, en réalité, si le pôle positif « donne » de l’énergie, le pôle négatif en « reçoit ». Les deux ensemble permettent que l’énergie circule. S’il n’y a plus de négatif, le positif ne peut plus donner ou, s’il continue à donner, il se vide totalement de toute substance. S’il n’existe qu’un pôle négatif, cette partie qui « va chercher » et « emmagasine » l’énergie, il y aura risque de « surcharge interne » du circuit, ce qui pourrait causer une « explosion » dans le cas d’une pile alcaline… tout comme dans le corps humain, bien entendu !

Voyez maintenant ce qui se passe partout dans le monde. Certains craignent ceux qui travaillent « dans l’ombre », ceux dont on dit qu’ils « travaillent pour la noirceur » (les Illuminatis, les gouvernements, les banquiers, etc.) ou, même, feraient de la « magie noire ». On dit d’eux qu’ils « entravent le travail de la Lumière » et qu’ils nuisent à l’évolution spirituelle de la planète. Est-ce bien vrai ? Regardez-y de plus près. Ils représentent le pôle « négatif » de l’humanité.

Imaginez-vous dans leurs souliers un instant. Que pensent-ils ? Croyez-vous qu’ils se disent : « Je suis Noirceur, je suis Négatif, je rejette tout ce qui est Lumière » ? Mettez-vous un instant à leur place et voyez à quel point ils croient eux aussi jouer un rôle déterminant dans le destin de l’humanité. Ils sont persuadés être ceux qui se « dévouent » pour maintenir l’équilibre de la planète. Ils croient qu’en détenant le contrôle économique et social de la planète, ils « assurent » leur survie… et la vôtre ! Ils croient qu’ils ont raison et que VOUS avez tort.

Ce sont eux qui « emmagasinent » les richesses et « acquièrent » leur pouvoir, au détriment de ceux qui sont généreux, qui prônent le partage et le « don » de soi. Mais pouvez-vous considérer le « danger » auxquels s’exposent, d’après eux, les « travailleurs de Lumière » ? Ces gens qui « donnent » sans compter, qui ne prennent pas le temps de « recharger leur batterie », qui se « campent » dans des positions de victimes en « luttant » contre des causes perdues. À leurs yeux, VOUS êtes des illuminés et des inconscients ! Des individus qui ne prennent pas la peine d’assurer leur propre sécurité, leur survie et leur abondance, qui font passer les autres avant eux-mêmes… VOUS ne pouvez que courir à votre perte !

Qui a tort et qui a raison ? En fait, ni les uns, ni les autres, ne sont dans l’équilibre. Nul ne peut prétendre vivre dans l’harmonie tant qu’un pôle prend le dessus sur l’autre. Oh, bien entendu, vous pouvez continuer d’entretenir l’illusion d’une lutte à finir. Que le « BIEN » doit absolument vaincre le « MAL ». Mais vous rendez-vous compte à quel point ce jugement est illusoire ? Demandez donc à un Irakien si les Américains luttent réellement pour le bien et la paix dans le monde ? Tout est une question de point de vue. Il en fut ainsi pour toutes les guerres de l’histoire. Chaque faction croyait lutter pour la cause la plus « noble » et jouir du soutien absolu du « Dieu » de leur religion respective.

Il en va de même encore aujourd’hui pour chaque conflit dans lequel vous pataugez chaque jour. Avec vos voisins, vos collègues de bureaux, les membres de votre famille : « J’ai raison, il a tort ! Je suis Lumière, donc l’autre est nécessairement noirceur » Tous se disent la même chose. Chacun cherche à l’emporter sur l’autre plutôt que de respecter ses opinions et ses choix qui semblent différents, mais qui sont en réalité COMPLÉMENTAIRES aux vôtres! À défaut d’un équilibre individuel permanant, l’inconscient collectif recrée la polarité entre les membres d’une même famille, d’un même quartier, voire même de nations entières. C’est une question universelle de survie qui se joue à l’intérieur de tout système vivant.

Votre conjoint-e est dissipé, bohème et nonchalant ? Vous serez tenté de compenser en étant raisonnable, prudent et perfectionniste. Les contraires s’attirent pour maintenir l’équilibre et l’équilibre, c’est la polarité ! Vous êtes assidu au travail, consciencieux et perfectionniste… et vous attrapez une grosse grippe qui vous cloue au lit pour une semaine ? Votre organisme tente tout simplement de rétablir l’équilibre, de compenser pour le surplus d’énergie dépensé. A qui cela servirait de pester contre le virus de la grippe, de partir en guerre contre les microbes, d’entretenir une phobie des bactéries qui menacent votre santé ? Soyez dans l’équilibre dans toutes les sphères de votre vie et vous n’aurez plus à « subir » le contrecoup du « rebalancement » de vos polarités internes.

Il en va de même de par tout l’univers. Ne croyez-vous pas que la vision qui anime l’âme de chacun est la même pour tous ? Peu importe les moyens que choisissent les humains, leur but n’est-il pas identique : être pleinement heureux, épanoui et en santé à chaque instant ? Ne vous rebellez plus contre les mouvements « négatifs » à l’extérieur comme à l’intérieur de vous-même. Cessez de chercher à devenir « Lumière » à tout prix. Plutôt, contentez-vous d’être centré, aligné en créant l’harmonie entre les deux pôles. Blanc/noir, lumière/noirceur, bien/mal, ce ne sont pas des dualités, mais bien les deux côtés d’une même médaille, « le yin et le yang » de l’équilibre énergétique chinois.

Votre ultime défi : rester en équilibre au milieu, comme sur la tranche d’une pièce de monnaie. Afin de ne plus nier les parties de vous qui ont besoin de « recevoir » autant que de « donner ». Afin de ne plus recréer, ni en vous, ni autour de vous, les éternels enjeux et luttes de pouvoir. Mais plutôt demeurer en retrait, témoin imperturbable, jouissant de la sagesse de celui qui SAIT que tout est temporaire, tout est illusion, et seule l’attitude compte. C’est votre attitude et vos pensées qui créent le monde qui vous entoure. Vous avez le choix entre « subir » et « lutter », ou demeurer calme et serein à chaque instant, CONSCIENT qu’après chaque orage, le soleil revient TOUJOURS briller pour tout le monde.

Vous vous demandez pourquoi le passé revient toujours vous hanter ? Pourquoi vous nourrissez tant d’inquiétudes face à l’avenir ? La réponse est simple. Parce que vous ne vivez pas pleinement votre moment présent. Plutôt que de vous amuser, tel un funambule qui prend plaisir à déambuler sur son fil (ou en équilibre sur la tranche d’une pièce de monnaie), vous vous tourmentez en regardant en arrière, ou pire : en bas, dans le vide. Il y a de quoi avoir mal, avoir peur !!! Fixez plutôt droit devant vous et assurez-vous du prochain pas à faire pour demeurer en harmonie au-dedans de vous-même, le reste ira tout seul !!!

Le combat noirceur/lumière, c’est d’abord et avant tout en vous-même qu’il se joue. Et plutôt que de continuer la lutte, vous êtes tout simplement invité à CHOISIR DE VOUS AIMER INCONDITIONNELLEMENT TEL QUE VOUS ÊTES !!! Avec vos zones d’ombres et de lumière. Avec vos besoins de donner ET de recevoir. Ne reniez plus aucune partie de vous-même, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur. Ne tombez plus dans les pièges de la dualité, du jugement et du rejet. Il vous suffit de fusionner dans l’AMOUR avec ceux qui vous « dérangent » ou vous « opposent » pour que tout rentre dans l’ordre. Leur envoyer de la « Lumière » c’est croire qu’ils sont dans la « noirceur ». Ceux-ci pourraient être entrain de penser la même chose de vous. Plutôt, demandez-vous en quoi ils vous sont « complémentaires » et accueillez la partie de vous qu’ils représentent : celle qui aspire à être reconnue, rééquilibrée et harmonisée en vous-même.

La planète Vénus et ses habitants sont passés dans la 5ème dimension depuis longtemps et, pourtant, celle-ci n’est pas que pure Lumière, elle existe encore dans le plan matériel et demeure soumise à l’attraction solaire tout comme notre planète. La Quintessence, la fusion avec le plan divin ne se joue pas dans la « Luminosité », mais bien dans l’AMOUR ! Être centré n’est pas être « lumineux », mais bien « harmonieux », empreint d’AMOUR INCONDITIONNEL pour tout ce qui vit, semblable ou différent à vous. Vous faites UN avec l’univers tout entier.

Considérez les parties humaines et divines au-dedans de vous non plus comme des dualités, ou une lutte à finir, mais bien comme une complémentarité et un équilibre à maintenir… qui deviendra peu à peu contagieux et se communiquera à l’Univers entier. C’est ainsi que vous n’aurez plus à « élever » vos vibrations, mais tout simplement à laisser l’AMOUR embraser tout votre Être et le laisser accomplir son oeuvre purificatrice au plus profond de vous-même, à partir du coeur, là où toute dualité est inexistante. C’est la meilleure façon – que dis-je – l’UNIQUE façon de favoriser le passage vers la 5ème dimension, celle de la FUSION CHRISTIQUE, de l’UNIFICATION PLANÉTAIRE et la SOUVERAINETÉ ABSOLUE dans L’ALLÉGRESSE ILLIMITÉE.

VOUS Y ÊTES DÉJÀ, DITES OUI !!!

Rejoindre le FORUM de Francesca : La Vie Devant Soi : http://devantsoi.forumgratuit.org/

———————

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 24 mars 2005, disponible aussi sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi,

commander un channeling personnalisé ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 752-0224 ou par courriel : dleblanc@biancagaia.com

Publié dans:ASCENSION, LUMIERE, MAITRISE |on 6 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Ce qui se passe au moment de l’Eveil

 

Que se passe-t-il quand l’Eveil solaire se produit ?

téléchargement (2) Comment ressent-on ce processus énergétique et spirituel particulier ? Il y a allumage… oui, allumage réel, profond et définitif de votre soleil énergétique. C’est comme une étoile qui s’allume, c’est comme un soleil qui s’active, et c’est comme un astre qui prend vie. En un instant. Et parce qu’il y a des processus énergétiques profonds qui se déroulent dans la chambre secrète de votre cœur, l’instant de l’Eveil proprement dit ne se saisira pas nécessairement de vous à un moment où vous seriez en train de pratiquer le rayonnement de la joie. Vous pourriez être en train de faire la cuisine, ou de faire la vaisselle. Vous pourriez être en train de taquiner maladroitement les touches d’un piano désaccordé, ou en train de sourire devant les facéties de quelques enfants jouant dans le parc. 

Et c’est peut-être sous votre douche que l’instant de l’Eveil viendra se glisser dans votre présent et vous offrir son don éternel. Qu’il vienne à un moment ou à un autre, il sera toujours le résultat de la maturation profonde de votre joie solaire, quand ce n’est pas celui d’un acte de rayonnement absolu. Et son visage ? Quel visage présente l’éveil de la divinité intérieure ? Chaque être qui réalise l’Eveil divin, vit cela un peu à sa manière particulière. Mais il y a des traits qui sont propres à l’Eveil solaire en lui-même, et ces traits peuvent en effet être décrits, bien que leur finesse particulière échappe au domaine du langage. 

D’abord une explosion intérieure. Sans bruit, mais déployant une mélodie infinie qui remplit l’être intérieur. Sans violence, mais déchainant une puissance irrésistible qui explose les limites de la perception intérieure. Une explosion silencieuse et sereine, mais aussi impétueuse et volcanique. C’est le jaillissement divin de la joie, qui devient une joie transcendante qui vibre et rayonne d’une puissance absolue. Vous n’entrez pas dans un soleil, vous devenez un soleil, parce que c’est un soleil qui s’éveille en vous. Vous comprenez alors ce qu’est le bonheur total et immortel, parce que la joie transcendante est éveillée en vous. Et il y a là une lumière, une lumière que vous êtes et que vous rayonnez, et qui embrasse l’infini. 

Et alors vous ressentez et vous voyez : de par votre lumière irradiante vous êtes illimité. Et en même temps, vous êtes cette individualité libre et rayonnante qui contemple l’univers avec le regard d’un soleil vivant. Tout comme un soleil cosmique, vous êtes bien une glorieuse et immortelle individualité, et cependant votre lumière remplit l’univers et visite chaque recoin de l’infini. 

Ensuite, mais aussi en même temps, l’énergie immanente accourt de toute part et pénètre comme une pluie torrentielle dans votre cœur, dans votre être intérieur. Et c’est une colonne de feu qui descend du ciel et se répand sur vous, explosant en même temps les limites de votre personnalité. Et c’est une avalanche d’énergies cosmiques dont les radiations naissent de chaque point de l’espace et s’engouffrent comme un million de dards divins dans votre cœur. 

Une invasion multidirectionnelle de feu total qui vous submerge de splendeur ! Est-ce la grâce de l’absolu qui fait de vous l’objet de son élection ? Non, c’est seulement l’immanence qui répond naturellement et automatiquement à l’éveil du soleil dans votre cœur. Et cette énergie immanente vous remplit de mille sensations énergétiques et de mille ivresses spirituelles qui vous transportent au-delà des limites du bonheur humain, afin que vous pénétriez dans l’éternité du bonheur divin. 

Vous entendez alors le chant de l’absolu, vous sentez alors les douces mains de l’absolu qui vous enveloppent de leur énergie protectrice et vivifiante, et vous voyez alors la lumière de l’absolu qui habite au-dedans du moindre grain de la réalité et qui remplit l’espace et le temps. Est-ce que vous voyez l’éclat du visage de l’absolu ? Oui, il est juste là tout autour de vous, identique à l’éclat le plus intime de votre propre cœur. 

Enfin, une fois l’explosion passée, que reste-t-il ? Il reste un être solaire éveillé, c’est-à-dire un Eveillé au sens solaire du terme. L’Eveillé est animé d’un bonheur intérieur qui est comme un feu qui brille toujours et ne s’éteint jamais. Il est rempli d’amour inconditionnel, parce que sa joie transcendante tend naturellement à nourrir la lumière en toute chose et en tout être. Il est rempli de paix infinie, parce que sa joie transcendante déploie en lui un univers intérieur de lumière, et seulement de lumière. Il est rempli de vie éternelle, parce que sa joie transcendante le régénère à chaque instant, de sorte que la vie qui anime l’Eveillé est perpétuellement neuve et pleine de lumière. Après que le soleil intérieur se soit éveillé, qu’advient-il ? Il advient que celui qui était un être solaire potentiel devient un être solaire réalisé. L’Eveillé possède un pouvoir intérieur transcendant. Si telle est la volonté de son cœur, il peut faire jaillir en lui l’extase solaire, et dilater son cœur jusqu’à embrasser l’océan intense et infini de la lumière immanente. Et si tel est le désir de son cœur, il peut pénétrer en un instant les secrets les plus intimes de l’univers. L’énergie et la matière sont entre ses mains une glaise malléable, et les multiples rayonnements qui chevauchent l’espace et se faufilent entre les mailles du temps sont pour lui un langage évident, clair et limpide. 

Mais, si tel est son désir, vous pourriez côtoyer un Eveillé solaire sans savoir qu’il en est un. Cependant vous verriez un être profondément heureux, dans le cœur duquel aucune ombre ne saurait avoir prise, et dans les yeux duquel un serein sourire se déploie toujours. Et quand l’Eveillé intensifie en lui-même la radiance de son cœur, celui qui se trouve dans son sillage ressentira dans son propre cœur la visitation concrète et subtile d’une énergie joyeuse et aimante qui apaise et clarifie, et peut-être expérimentera-t-il avec plus ou moins de force l’extase du cœur ou la suspension extatique du mental-émotionnel. Susciter à volonté une expérience extatique chez son prochain, par un rayonnement subtil, par le regard ou par un simple doigt posé sur le cœur ou sur le front, c’est quelque chose qui fait évidemment partie de la puissance énergétique de l’Eveillé. La force solaire du cœur éveillé est d’une puissance qui transcende les limitations et confère une grande maîtrise énergétique. 

 Extrait de LA CLE DE L’ASCENSION Transmis par Kessani et Chris Iwen édité aux éditions Altess (Ce livre va de paire avec l’ ouvrage « Comment éveiller le soleil intérieur ? »)  Le site internet : http://iwen.free.fr/

 

 

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT |on 6 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Météo Astrale 2014

téléchargement (8)

par Erik TROTTIER 

Actuellement, il y a des tensions dans l’air. Mais tout est là pour nous faire évoluer, et parfois ça prend de la casse pour ramener les choses à l’ordre. Saturne est là pour nous apprendre la leçon! En entrant dans le signe piquant et enflammé du scorpion, dans les abysses de notre subconscient, l’astre nous amène à confronter nos peurs, instincts et passions antérieures qui ressurgissent. Cela entraîne bien souvent la destruction d’anciens modèles, idées et relations, qui sont révolus et doivent céder la place à une nouvelle réalité, mais seulement après avoir nettoyé les débris du passé. Saturne en scorpion encore pour quelques temps va nous aider à nous débarrasser du superflu dans nos vies. 

Voici la situation géographique céleste :

Uranus bélier carré Jupiter cancer carré Mars balance carré Pluton capricorne = nous avons ici droit à une action dynamique/dynamite qui aura besoin d’une soupape pour ne pas exploser. Ces planètes sont placées en tension dans ces signes cardinaux qui doivent travailler à s’harmoniser les uns avec les autres. Comment y parvenir? 

En astrologie, comme dans toute science ou démarche spirituelle, la quête de l’équilibre est la clé. Nous avons ici un aspect qui agit à ce titre, c’est l’opposition. Mars en balance en opposition à Uranus en bélier nous rappelle de concilier notre action avec celle des autres dans un but collectif. Il faut modérer nos impulsions égotiques pour faire place à la coopération. Deux autres astres s’affrontent face à face, Jupiter en cancer et Pluton en capricorne : en grand astre de sagesse, Jupiter vient nourrir de nouvelles eaux afin que nous puissions construire un nouveau paradigme, empreint de conscience et ancré dans la réalité que l’on vit. Pluton en capricorne nous demande de purifier nos systèmes sociaux. 

Le but est de ne pas jeter par dessus-bord nos traditions et structures sociétales, mais de les épurer en conservant l’essence de notre identité. Notre évolution passe nécessairement par la destruction d’éléments anciens qui ne nous sont plus favorables. Ici on se débarrasse des structures intérieures et extérieures qui nous entravent, afin d’établir un pont entre notre vision matérielle et notre vision spirituelle pour les unifier. Cela nécessite un plan, une méthode, une marche à suivre. En spiritualité, cette démarche est souvent la méditation, qui nous apporte la guidance intérieure dans la vie quotidienne. Au niveau de la société, cela pourrait être un consortium ou un référendum où les gens pourraient s’exprimer sur des questions fondamentales. 

Tout est possible si l’on parvient à unifier nos forces en puisant à la source intarissable de l’amour. C’est le temps d’effectuer un pèlerinage à l’intérieur de nous, et de nous ouvrir à la différence – la nôtre surtout – afin que notre connexion à l’univers devienne notre 1er conseiller.

Cette année 2014, faites place à votre intuition et laissez-la vous guider hors des sentiers battus. Vous serez étonnés de constater tous les accomplissements possibles. Car avoir confiance en soi nous permet d’avoir foi en l’autre et l’univers, et dès lors… il n’a plus de limites! 

Erik TROTTIER, Astrologue (Contact : mysticatma@gmail.com)

Pour plus d’informations, contactez : news@suneva.ca

 

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, ASTROLOGIE |on 5 mars, 2014 |1 Commentaire »

Le chant de l’Amour de Krishnamurti

 

images (9)Krishnamurti a commencé très jeune à parler et à écrire. Pour comprendre celui‐ci sans commencer par le déformer au contact des  métamorphoses qui lui donnèrent naissance, il convient de ne l’examiner qu’à partir de 1927, époque où Krishnamurti est, selon son expression, déjà réalisé. Mais,  tout  de  suite,  son  message  ne  cesse  de  se  transformer. 

On peut aisément y trouver des contradictions, par exemple entre telle affirmation faite en 1928 et telle autre en 1931.Elles sont dues à la nature même du message, qui n’est pas le résultat de recherches scientifiques ni d’études de bibliothèques, mais la description, au jour le jour, d’une expérience vécue qui, pour se rendre intelligible, devra inventer son langage. 

Krishnamurti, à qui on enseigna dès sa première enfance à adorer telle image, puis telle autre, n’accepta jamais le repos que lui offraient ces illusions. Il était assoiffé d’éternité, mais d’une éternité vivante, en contact direct avec la vie quotidienne. Aussi, est‐ce son prodigieux amour, dans le sens à la fois le plus universel et le plus simple de ce mot, qui lui donna la capacité de ne pas s’arrêter à l’ombre des temples. Plus attiré par l’expression d’un visage, par un geste, parce qui est humain, que par des abstractions, son ardent désir fut de se faire instruire partout et par tous, afin de s’unir à cette vie qui fuyait, et qu’on lui présentait sous forme d’images et de divinités.

Un amour passionné pour ce qui est vivant, pour le monde entier, pour chacun, pour chaque chose. Une volonté terrible, indestructible, de douter, de ne se laisser emprisonner par rien ni par personne. Enfin,  la révolte,  suscitée par la souffrance infinie qui s’attacha à lui pendant son enfance et sa jeunesse. Voilà ce qui le porta à la connaissance. On comprend que son expérience décisive fut tout autre chose qu’une découverte intellectuelle. Et lorsque, soudain, il sentit son être psychologique fondre pour ainsi dire au sein de cette vie, impersonnelle, énorme, universelle qu’il avait toujours cherchée, on comprend que cet ébranlement, que cette métamorphose, que cette mort du moi au sein du présent éternel, s’exprima tout d’abord comme elle put, en se rattachant à des images et à des conceptions qui appartiennent au passé.

Le moi a disparu, mais dans une permanence. Il n’y a pas eu rupture, arrêt, mais continuité. La vie psychologique s’est trouvée transposée dans un monde où subsiste, bien que transfiguré et recréé, le monde ancien. Pendant longtemps, Krishnamurti croit qu’il s’agit d’une union. C’est par amour pour la vie qu’il s’est laissé détruire par elle, en tant que moi. Sa première expression est un hymne de joie, un chant d’amour, dans lequel aucune place n’est réservée à l’explication du phénomène qui s’est produit. Mais déjà, dépassant de loin les expériences mystiques que nous connaissons, Krishnamurti malgré les tâtonnements de sa pensée, découvre une vie dédivinisée, démythisée, si l’on peut dire. Il sait déjà qu’aucune voie, qu’aucun sentier, qu’aucune mystique, qu’aucun yoga ne mène à elle. Il sort du domaine des religions, se concentre avec intensité sur cette Réalité, l’établit en lui‐même d’une façon permanente (alors qu’aucune mystique ne nous donne un exemple d’identification absolue et définitive), et se laisse récréer par elle. Ce fait indique bien que l’expérience était totale. Dès lors on assiste à l’évolution que subit cet homme, envahi par la Réalité vivante qui l’a dépossédé de lui‐même. Il lui faut trois à quatre années pour lentement, patiemment, se recréer une nouvelle intelligence, une nouvelle façon de penser, une méthode. Le chant d’amour, l’explosion de lyrisme, la fraîcheur de ce printemps, qui directement faisaient appel à la joie, au bonheur, à l’enthousiasme irraisonnés, devront se transformer en un message dont la claire intelligence s’alliera à l’amour.  

Mais cette intelligence, créée par l’amour, cette intelligence elle‐même se dérobera à ceux qui prétendront la situer dans des catégories, l’arrêter dans son mouvement, la disséquer, la tuer en somme dans un système. Elle fera appel à une façon de penser qui, loin d’être uniquement cérébrale, sera une fusion de l’intelligence et de l’amour, où à aucun moment ces deux facultés ne se dissocieront.  

C’est à cause de cette fusion que l’on ne doit pas se borner  à étudier la partie la plus récente du message de Krishnamurti, celle qui analyse les fonctions de la  conscience, mais connaître aussi l’admirable élan d’amour qui porta cet homme à s’anéantir à lui‐même.  

On constate tout d’abord que Krishnamurti, dès l’âge de dix ou douze ans, devint le centre d’un mouvement considérable. Lorsqu’il eut environ quinze ans, en 1911, ce mouvement s’organisa en vue d’encadrer le rôle de grand chef spirituel qu’on lui avait assigné. Cette attente aboutit à un drame en 1927, et à une destruction des temples en 1929. Ces incidents eurent de tels retentissements que, vingt ans plus tard (à Madras, en 1947), on lui posait encore des questions à leur sujet : «La société Théosophique vous a annoncé comme devant être le Messie et l’Instructeur du monde. Pourquoi avez‐vous abandonné la Société Théosophique et renoncé à votre messianisme?»

«On m’a posé plusieurs questions à ce sujet, répondit Krishnamurti, et j’ai pensé que je ferais bien d’y répondre. Sans être très importantes, elles nous posent le problème des organisations. Il y a à ce propos une très jolie histoire. Un homme marchait le long d’une rue, et derrière lui se trouvaient deux étrangers. Or, pendant qu’il marchait, il vit quelque chose de brillant, le ramassa, le regarda et le mit dans sa poche. Les deux hommes qui le suivaient observèrent la chose et l’un dit à l’autre : «C’est une très mauvaise affaire pour vous, n’est‐ce pas?» Mais l’autre, qui était le diable, répondit :«Non, ce qu’il vient de ramasser est la vérité mais je vais l’aider à l’organiser. » Alors vous voyez ce que tout cela implique.  

La vérité peut‐elle être organisée ? Pouvez‐vous trouver la vérité par une organisation? Ne devez‐vous pas aller au-delà et au‐dessus des organisations pour trouver la vérité? En somme, pourquoi existent toutes ces organisations spirituelles ? Ne sont‐elles pas basées sur différentes croyances ? Vous croyez en une chose, quelqu’un d’autre y croit aussi et, autour de cette croyance, vous formez une organisation. Quel en est le résultat ? Croyances et organisations séparent indéfiniment les hommes. Vous êtes brahmaniste, je suis musulman vous êtes chrétien et je suis bouddhiste. Les croyances à travers l’Histoire ont fait fonction de barrières entre l’homme et l’homme.

Toute organisation basée sur une croyance doit inévitablement engendrer la guerre entre l’homme et l’homme, ainsi que cela s’est produit maintes et maintes fois. Nous parlons de fraternité, mais si votre croyance est différente de la mienne, je suis prêt à vous couper la gorge. Nous avons vu cela sans arrêt. 

Et voici que le chant de cet amour monte et remplit tout. Son BienAimé n’est plus en son cœur, il a rempli le monde, et lui, il est partout, il est véritablement sorti de luimême, il est complètement décentré. 

 

Ecoute,

Je te chanterai le chant de mon BienAimé !

Là, où les douces pentes vertes des montagnes silencieuses

Rencontrent les eaux miroitantes et bleues de la mer,

Où le ruisseau bondit, et crie son extase,

Où la flaque d’eau immobile reflète le ciel calme,

Tu rencontreras mon BienAimé

 

Dans la vallée où le nuage solitaire est suspendu

A la recherche de la montagne qui l’abritera,

Dans la fumée qui s’élève droite vers le ciel,

Dans le hameau vers le soleil couchant,

Dans les minces guirlandes des nuages qui se dispersent,

Tu rencontreras mon BienAimé

 

Parmi les sommets dansants des hauts cyprès,

Parmi les arbres noueux de grand âge,

Parmi les buissons apeurés qui s’accrochent à la terre,

Parmi les longues tiges grimpantes qui pendent paresseusement,

Tu rencontreras mon BienAimé

Dans les champs labourés où se nourrissent les oiseaux,

Dans le sentier ombragé qui serpente en longeant le fleuve,

Le long des berges où les eaux clapotent,

Au milieu des hauts peupliers qui jouent avec les vents,

Dans l’arbre qu’a tué la foudre du dernier été,

Tu rencontreras mon BienAimé

 

Dans l’air immobile et bleu

Où le ciel et la terre se retrouvent,

Dans le matin surchargé d’encens,

Parmi les riches ombrages d’un midi,

Parmi les longues ombres d’un soir,

Parmi les riches et radieux nuages d’un couchant,

Sur le chemin au bord des eaux un soir,

Tu rencontreras mon BienAimé

 

Sous l’ombre des étoiles,

Dans la profonde tranquillité des nuits sombres,

Dans le reflet de la lune sur des eaux immobiles,

Dans le grand silence avant l’aurore,

Parmi les murmures des arbres qui s’éveillent,

Dans le cri d’un oiseau au matin,

Parmi les ombres qui renaissent,

Parmi les sommets ensoleillés des montagnes lointaines,

Sur la face ensommeillée du monde,

Tu rencontreras mon Bien-Aimé.

 

 Eaux dansantes, arrêtez-vous,  

Ecoutez la voix de mon Bien-Aimé. 

Dans le rire heureux des enfants

Tu peux l’entendre.

La musique de la flûte

Est sa voix.

 

Le cri effarouché d’un oiseau solitaire

Remue le cœur jusqu’aux larmes,

Car c’est sa voix que tu entends.

Le rugissement de la mer

Eveille des mémoires

Qui furent bercées et endormies par sa voix.

La douce brise,

Qui remue paresseusement les sommets des arbres,

T’apporte le son de sa voix.

 

Le tonnerre au milieu des montagnes

Remplit l’âme de la puissance de sa voix.

Dans le fracas d’une vaste cité,

Dans le gémissement aigu d’un véhicule rapide,

Dans le sanglot d’une lointaine machine,

A travers les voix de la nuit,

Le cri de douleur, le cri de joie,

La laideur de la colère,

Arrive la voix de mon Bien-Aimé. 

 

Dans les lointaines îles bleues,

Sur la molle goutte de rosée,

Sur la vague qui se brise,

Sur le miroitement des eaux,

Sur l’aile de l’oiseau qui vole,

Sur la tendre feuille de printemps,

Tu verras le visage de mon Bien-Aimé.

 

Dans le temple sacré,

Dans les salles de danse,

Sur le visage saint du Sanyasi,

Dans la titubation de l’ivrogne,

Chez les prostituées et les chastes

Tu rencontreras mon Bien-Aimé. 

 

Dans le champ de fleurs,

Dans les villes de tristesse et de laideur,

Chez le pur et chez l’impur,

Dans la fleur qui cache la divinité,

Se trouve mon Bien-Aimé.

 

Ah ! L’océan est entré dans mon cœur

En un jour je vis cent étés.

Ami, en toi je contemple mon visage,

Le visage de mon Bien-Aimé.

Tel est le chant de mon amour *. » 

Pendant toute cette période, Krishnamurti repasse en son esprit les étapes qu’il a parcourues, cherche à les comprendre, les décrit. Il en tire l’enseignement qu’il prodigue autour de lui, et que l’on comprend si peu : les étapes sont vaines, inutiles ; il est absurde de chercher à les parcourir ; il n’y a rien à parcourir : il n’y a de vérité qu’en la perception de «ce qui est» ; il n’y a de voie qu’en la connaissance de soi. 

 Rejoindre le forum « La Vie Devant Soi » : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Extrait de KRISHNAMURTI ET L’UNITÉ HUMAINE - de CARLO SUARÈS – Nouvelle édition revue et augmentée   1962 – éd. ADYAR PARIS  http://www.revue3emillenaire.com/doc/livres/Carlo-Suares-Krishnamurti.pdf

Publié dans:AMOUR |on 5 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Quelqu’un peut-il réaliser l’Eveil divin en un simple clin d’œil ?

 

 

images (8)Ici nous parlons plus précisément du premier degré… l’Eveil divin se produit en un instant, c’est une activation énergétique, une sorte d’explosion énergétique particulière qui transforme votre soleil intérieur non-éveillé en soleil intérieur éveillé, faisant de vous un Eveillé vertical, c’est-à-dire un Maître vertical. Mais ce que vous voulez savoir, c’est s’il est possible à une personne d’atteindre l’Eveil divin en un instant, dans une sorte d’effort suprême. Comprenez d’abord ceci : l’activation énergétique du soleil intérieur se produit lorsque le feu de la joie solaire a atteint un certain degré de développement. Il faut un travail intérieur déterminé pour atteindre ce degré de développement, et cela prend naturellement du temps. 

Certains mettront peut-être une dizaine d’années pour y arriver, tandis que d’autres mettront peut-être une trentaine d’années… cela dépend de la justesse, de la qualité, de l’intensité et du volume du travail intérieur. Ceci n’est cependant qu’une règle générale. Il existe une autre possibilité, qui coexiste naturellement avec la première. 

Quelle est cette autre possibilité ? Peu importe le niveau de développement de votre feu intérieur, si vous étiez capables de déployer à l’instant, ici et maintenant, un effort absolu pour rayonner avec une intensité totale une qualité parfaite de joie solaire, alors là tout de suite votre soleil intérieur s’activerait et vous réaliseriez l’Eveil divin. Pour le dire autrement : si vous étiez capables de poser ici et maintenant un acte de rayonnement absolu, vous réaliseriez l’Eveil divin à l’instant, et cela peu importe à quel niveau de développement en est votre feu intérieur. Donc, en réalité, vous n’avez pas réellement besoin de temps pour atteindre l’Eveil divin, il vous suffirait de poser ici et maintenant un acte de rayonnement absolu, et vous deviendriez à l’instant un Eveillé. Mais l’existence de cette possibilité d’atteindre l’Eveil divin en un clin d’œil peu importe l’état de développement du feu intérieur, ne doit pas vous incliner à déconsidérer d’une manière ou d’une autre le processus plus ordinaire du travail intérieur qui prend du temps, des années le plus souvent, pour conduire à l’Eveil divin. 

La voie du travail intérieur progressif et la possibilité du rayonnement absolu sont deux choses différentes que vous ne devez pas confondre. Néanmoins elles sont totalement compatibles et combinables. La personne qui pratique le travail intérieur augmente sa capacité à pouvoir poser un jour l’acte de rayonnement absolu. 

Une telle personne pourra atteindre l’Eveil divin, soit parce que son feu intérieur aurait atteint à terme le degré de développement nécessaire, soit parce qu’à un moment donné, étant devenue capable de cela, elle aura pu poser un acte de rayonnement absolu. Elle pourrait s’être éveillée par le développement de son feu intérieur sans avoir jamais été capable de poser l’acte de rayonnement absolu, tout comme elle pourrait s’être éveillée grâce à l’acte de rayonnement absolu sans que son feu intérieur ait jamais atteint le degré de développement normalement requis dans la voie progressive. J’ai dit que le développement du feu intérieur augmentait la capacité de pouvoir poser l’acte de rayonnement absolu, mais vous serez avisés de ne pas prendre cela comme une loi ou une règle, dites-vous que c’est quelque chose comme une occurrence statistique très relative. 

Pour le dire ainsi : ce dont vous disposez réellement c’est du moyen de développer votre feu intérieur, et non du moyen d’augmenter votre capacité de poser l’acte de rayonnement absolu. Ne vous préoccupez donc pas de votre capacité à poser ou non l’acte de rayonnement absolu. Faites simplement le travail intérieur pour développer le feu de votre joie solaire, et si la capacité de l’acte de rayonnement absolu vous vient, alors tant mieux. 

Bien peu parmi vous sont capables de poser l’acte de rayonnement absolu, ou sont susceptibles d’acquérir cette capacité à court ou moyen terme. Néanmoins, l’existence d’une telle possibilité montre que la distance n’est pas si grande entre un non-Eveillé divin et un Eveillé divin. On peut même dire, d’une certaine manière, que cette distance est aussi réduite qu’est brève l’infime fraction d’un instant. L’espace temporel qui vous sépare de l’Eveil n’est fondamentalement pas plus grand que la durée du battement évanescent d’une aile de papillon. Mais une fois que l’on est sorti de la perspective exceptionnelle de l’acte de rayonnement absolu, il est tout à fait exact de dire que la distance temporelle qui vous sépare de l’Eveil divin est inversement proportionnelle à l’intensité et au volume de votre travail intérieur. 

Rejoindre le forum « La Vie Devant Soi » : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Extrait de LA CLE DE L’ASCENSION Transmis par Kessani et Chris Iwen édité aux éditions Altess (Ce livre va de paire avec l’ ouvrage « Comment éveiller le soleil intérieur ? »)  Le site internet : http://iwen.free.fr/

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT, MAITRISE |on 4 mars, 2014 |Pas de commentaires »

PARFAIRE LES SAVOIR FAIRE DE COCREATEUR QUI SONT LES VOTRES

« »

« Perfecting your skills as a cocréateur »

    Traduction du message de l’Archange Michel
transmis à travers Ronna Herman 

 

images (5)Maîtres bien aimés, depuis de nombreuses années maintenant il y a tant de nouvelles inventions et de percées scientifiques et aussi, une quantité écrasante d’informations philosophiques et spirituelles bombardant les esprits de l’humanité, que le cerveau humain peut à peine absorber les théories sans nombre et les nouveaux concepts sans tomber dans la surcharge. 

Vous êtes en plein dans un processus monumental – une procédure complexe de choix et de manifestation de votre destinée pour le Nouvel Age, laquelle deviendra progressivement votre réalité plus raffinée, plus étendue de demain. Vos choix – l’objectif, la clarté et la puissance de vos pensées et actions détermineront la rapidité à laquelle vos désirs se manifesteront dans le monde matériel de la forme. Il est d’une importance capitale que vous appreniez à discipliner votre esprit, à renforcer vos capacités de concentration et à maintenir le contrôle sur vos émotions et le bavardage de votre esprit. Les dons et opportunités ou bienfaits Divins qui vous ont été offerts requièrent / nécessitent une forte discipline personnelle qui leur corresponde, ainsi qu’un haut niveau de responsabilité. 

Devenir parfaitement conscient des émotions et des modèles de pensée qui sont les vôtres est un composant important au sein du processus de cocréation, car il déterminera la qualité des modèles vibrationnels que vous enverrez dans votre Roue personnelle de Créateur à Douze Rayons. Les fréquences des pensées Semences que vous introduisez dans votre Roue personnelle de Création détermineront la qualité de ce que vous manifesterez et elles détermineront aussi ce que vous vivrez dans votre vie de tous les jours, que ce soit positif ou négatif. Ces événements seront votre baromètre en ce qui concerne quelle sorte de modèles vibrationnels vous envoyez dans le monde de cause et d’effet. Votre tâche principale / but principal en ce moment est de développer un état de conscience attentive, alors que vous vous déplacez de plus en plus profondément dans le noyau de l’Atome Semence de votre Cœur Sacré et de votre Esprit Sacré, où vous trouverez toute la force et la guidance dont vous aurez besoin. Alors que vous développerez vos capacités cocréatives et deviendrez plus compétents en ce qui concerne votre contrôle mental et vos capacités de visualisation, vous comprendrez combien il est important de contrôler constamment les modèles de fréquences que vous rayonnez à l’extérieur dans le monde. Soyez toujours attentifs au fait que que vous vivez dans un monde d’énergie vibrante, neutre, cosmique – les forces de la Création – qui attend que vous la façonniez en n’importe quelle chose que vous pouvez imaginer. Vous créez votre propre Paradis ou enfer. Vous ne pouvez reprocher à personne d’autre que vous la réalité que vous vivez présentement.

 Vous êtes une Etincelle du Créateur Divin, et quand il vous a été donné le don de conscience individualisée, une conscience de votre nature Divine indépendante, il vous a été dit : « Allez et créez des mondes sans fin en mon nom« . A partir de ce moment, au-delà de votre souvenir, vous avez fait des expériences, vous vous êtes efforcé, vous avez appris, vous avez réussi parfois et échoué beaucoup de fois aussi; cependant, vous avez fait régulièrement des progrès et il vous est maintenant donné une occasion de devenir un participant à part entière à la création d’un nouvel Age d’Or. 

Intégrer et perfectionner les vertus, qualités et attributs de vos nombreux Soi Supérieurs est un processus graduel. La multitude d’Etincelles de votre Soi Dieu contient une profusion d’informations et chaque facette individuelle a de nombreuses merveilleuses expériences et merveilleux succès à partager avec vous ainsi qu’une grande infusion d’amour Divin, de béatitude et de joie Divines. Chaque Atome Semence de votre Soi Ame Supérieur que vous intégrerez vous fournira davantage de dons merveilleux de Conscience Divine – de capacités, de talents et de sagesse au-delà de vos rêves les plus fous. 

Il est d’une importance capitale que vous appreniez à être un agent conscient guidant toutes les forces de vie. Afin de devenir un cocréateur compétent, vous devez maintenir une idée dans votre esprit assez longtemps pour qu’elle soit clairement enregistrée au sein de votre cerveau. Tout évènement et toute manifestation créée de la forme sont des preuves d’énergie et de force mentale: du bon usage ou du mauvais usage de la force. 

Rappelez-vous, le souffle est le conducteur de l’énergie vitale de Force de Vie.Dans les années à venir, l’humanité comprendra que le souffle est sacré – c’est le don de vie – et vous apprendrez à ne pas le gaspiller. Alors que vous inhalez chaque souffle, soyez conscients que c’est le seul souffle dont vous êtes assurés, car il peut très bien être votre dernier souffle. 

Bien-aimés, il vous appartient de prendre le temps de réfléchir sur les importants concepts de Création que nous vous transmettons et de les intégrer. Vous, les Semences d’Etoiles, qui avaient atteint le niveau requis de modèles harmonieux de fréquences êtes maintenant prêts à mettre tout ce que vous avez appris en pratique. Alors que vous le faites, ceux autour de vous qui luttent encore à l’intérieur des limites de l’environnement restrictif des dimensions inférieures seront remplis du plus grand respect envers ce que vous accomplissez et progressivement, ils commenceront à suivre votre exemple. Comme vous en êtes conscients, enseigner par l’exemple est la façon la plus efficace pour capter l’attention de ceux qui vous entourent. Un truisme du passé s’applique aussi : « Par les fruits de votre travail, vous serez reconnus ». 

Etudiez ces concepts jusqu’à ce qu’ils soient fermement enracinés au sein de votre mémoire car ils font partie des « Lois de la Manifestation » et sont des importants composants pour que votre conquête du statut de « Maître de Manifestation » soit couronnée de succès. 

  1. •Devenez un spectateur, un observateur, pas un participant à tout le drame négatif qui se déroule constamment autour de vous. C’est l’état de vos émotions qui vous attire dans le maelström de négativité, par contre, si vous rayonnez d’harmonieux modèles de fréquences supérieures, vous serez immunisés contre les énergies discordantes qui vous entourent. 
  1. •Vous êtes en train d’étendre votre conscience éveillée de ce qui se produit autour de vous et donc c’est d’une importance capitale que vous mainteniez un état d’esprit détaché. Vous développez une nouvelle façon de penser qui est basée sur le mental personnel et le contrôle émotionnel. 
  1. •Vient en premier la Conscience de Soi puis vient la Conscience de l’Ame suivie de la Conscience Galactique et pour finir de la Conscience Sous Universelle. Vous vous efforcez de puiser dans les courants de Conscience infinie, tout autant que dans les vastes Pyramides de Lumière qui contiennent le Manifeste Cosmique du Plan de base Divin complet de cette expérience Sous Universelle. 
  1. •Vous développez aussi une sensibilité très aigüe, contenue envers ceux avec lesquels vous interagissez, ce qui inclut un point de vue compréhensif mais quelque peu détaché. C’est une part importante du développement du non jugement. Vous chercherez avec application, assumerez et vivrez votre vérité au meilleur de votre capacité et vous devez accorder aux autres le même droit. 
  1. •Ne permettez à aucune chose ni à personne de perturber votre sérénité. Développez un haut niveau de retenue et de sensibilité et pratiquez avec application le fait d’être patients et lents à la colère. 
  1. •En cherchant la maîtrise de Soi, une partie de votre mise à l’épreuve sera d’avoir à connaître, à surmonter certaines relations éprouvantes avec les personnes dans votre vie qui ne sont pas prêtes ou disposées à avancer sur la spirale de l’éveil conscient de l’Ame et possiblement même à vous en écarter. Toute Ame sans exception doit choisir le chemin qu’elle suivra. Vous êtes seulement responsables de votre propre évolution spirituelle.

 

  1. •Il est impératif que vous ne renonciez pas à votre recherche d’éveil Spirituel personnel et de Maîtrise de Soi à cause d’un sens erroné du devoir ou de la loyauté envers ceux qui cherchent à continuer à soutirer votre énergie ou ceux qui exigent une quantité non raisonnable de votre attention et de votre temps. 

Tant d’entre-vous luttent encore dans leurs relations, lesquelles sont la source d’une bonne partie de la douleur et de la souffrance présentes de l’espèce humaine. Si vous êtes disposés à faire face à la vérité, il est temps pour vous d’aller dans votre Pyramide de Lumière de Cinquième Dimension et de solliciter l’assistance de votre Soi Supérieur pour qu’il vous aide, d’un point de vue supérieur, à faire le point sur les raisons pour lesquelles vous interagissez et réagissez comme vous le faites avec votre compagnon, votre famille et ceux avec lesquels vous avez une relation proche et à analyser ces raisons. Avez-vous peur d’affirmer votre vérité et de prendre fermement votre décision de devenir le maître de votre propre destinée ? 

  1. • Apprenez-vous à donner de vous-mêmes seulement ce que vous ressentez comme confortable dans le fait de donner, alors que vous apprenez à obéir aux lois d’équilibre et d’harmonie concernant le fait de donner et de recevoir ? 
  1. •Avez-vous toujours peur d’être seuls, de perdre votre travail ou votre sécurité ? 
  1. •Doutez-vous toujours que vous pouvez gérer le succès, la puissance ou la responsabilité ? Beaucoup d’entre-vous seront conduits au bord du gouffre pendant ces années à venir. Il semblera que ce soit comme s’il y avait devant vous seulement l’obscurité, un grand vide ou une destruction sûre, mais en fait, ce sera votre Soi Esprit vous donnant des coups de coude pour que vous avanciez, vous donnant l’envie d’essayer vos ailes symboliques et vous mettant à l’épreuve pour voir si vous êtes prêts à planer. 
  1. •Etant dans une phase très critique de votre processus d’illumination, dans un moment où vous êtes le plus vulnérables et où vos tests et épreuves ne sont pas si dramatiques que comme dans le passé, vous êtes assez souvent déconcertés et vous ne savez ce que sera la prochaine étape ou quelle sera la nouvelle vérité que vous devrez incorporer dans votre réalité toujours en changement. 
  1. •Rappelez-vous, quand vous affirmez : « Je renonce à tout ce que j’ai et à tout ce que je suis pour mon plus grand bien », ou « J’aligne ma volonté avec la volonté Divine de notre Dieu Père / Mère pour mon bien le plus élevé et le plus grand bien de tous », cela ne signifie pas que vous abandonnez vos possessions matérielles ou votre libre arbitre. Cela concerne le fait de faire confiance à la sagesse de votre Sur Ame – Soi Supérieur et de votre Soi Dieu car ces sages facettes supérieures de votre conscience Divine savent toujours ce qui est le meilleur et le plus bénéfique pour vous à tout moment donné. 

images (6)Prenez garde de ne pas retomber dans les vieux modèles qui permettaient aux autres de faire votre opinion, de montrer le chemin sans que vous vous posiez de questions, sans valider ce qu’est votre vérité en allant en vous-mêmes et en connectant cette source infaillible, votre propre Présence Divine. Nombre d’entre-vous sont encore en train de chercher hors d’eux-mêmes, se tournant vers ceux qu’ils pensent être plus puissants ou avoir plus de connaissances qu’eux, en espérant qu’ils montreront le chemin, afin de ne pas avoir à aller à l’avant dans des territoires non testés. Nous vous disons, bien-aimés, ceci ne marchera pas. Vous, en qualité de Montreurs de chemin et de Pionniers, devez Eclairer votre propre chemin, faire appel à votre propre et précieuse sagesse intérieure qui a été chèrement payée et gagnée en traversant de nombreuses, longues périodes d’expériences, d’épreuves et de souffrances et pour finir de succès. 

Je vous dis, mes courageux amis, vous ne pouvez pas être peureux ou faibles, car la prochaine étape sur votre chemin vers la pleine Maîtrise de Soi est de prendre la suprématie sur votre monde personnel, d’avancer avec courage et détermination, alors que vous réassumez votre héritage Divin. Il vous attend, mais vous devez attirer à vous, intégrer et activer l’Essence du Créateur – les Particules Adamantines de Lumière – la substance Divine de toute Création que vous utiliserez pour façonner et créer votre merveilleux monde nouveau. Vous avez toujours été destinés à devenir le catalyseur et le directeur de votre propre avenir. Vous devez infuser votre vision avec des émotions d’excitation et de hardiesse ; vous devez être téméraires et courageux, alors que vous allez à contre-courant de la marée de la standardisation et que vous sortez de sous l’étau de la conscience de masse. Vous devez dire des mots qui résonnent avec les vibrations du succès et vous devez prendre position et agir tel un gagnant triomphant. Vous devez oser tout risquer, alors que vous vous prouvez que quand vous êtes en harmonie avec l’Esprit, quoi que vous donniez librement avec une attention pleine d’amour sera retourné au centuple.  

Vous avez tous une part importante à jouer, vous ne pourrez plus renoncer à votre autorité ou suivre avec faiblesse vers où les autres vous conduisent. Vous devez prendre une part active et jouer le rôle qui vous a été assigné par votre Soi Divin, ce qui sera votre don et votre contribution au tout. Vous devez accomplir le serment que vous avez fait avant de vous incarner en ce temps le plus critique sur Terre. 

Maintenant plus que jamais auparavant, vous avez les outils de manifestation au bout de vos doigts. Vous devez sortir de votre zone de confort et laisser ce qui vous ne vous sert plus – vous savez tous où ceci s’applique dans votre vie personnelle – ceci vous a été rendu évident pendant des mois et même des années, et ceci deviendra encore plus insupportable jusqu’à ce qu’enfin, vous vous laissiez toucher et lâchiez ce qui vous retient en arrière. 

Bien-aimés, alors que vous deviendrez plus compétents en tant que cocréateurs inspirés, vous ne focaliserez plus votre énergie pour créer les petits désirs terre à terre du passé. Vous aurez établi un flot constant de Particules Adamantines passant dans et à travers votre votre vaisseau physique, le reste coulant à l’extérieur dans le monde de la forme. Vous aurez programmé dans les plus petits détails ce que vous souhaitez manifester pour votre confort personnel et votre plaisir et votre mantra continuel sera : « Tous mes besoins et désirs sont satisfaits avant même que je réalise ce qu’ils sont, lesquels seront toujours pour mon plus grand bien et pour le plus grand bénéfice de tous ». Vous aurez méticuleusement tracé les grandes lignes de votre chemin de service envers l’humanité, lequel sera en harmonie parfaite avec votre mission Divine pour cette ère nouvelle. Vous aurez une connexion constante, claire et salutaire avec votre Sur Ame – Soi Supérieur en résidence, et vous suivrez avec grâce et facilité le Chemin de Lumière qui serpente toujours de plus en plus haut dans les réalités plus raffinées d’existence. Soyez assurés que je vous guiderai, dirigerai, inspirerai et protégerai toujours,alors que vous avancerez dans votre voyage dans l’inconnu. Je rayonne l’éternel amour de notre Dieu Père / Mère à chacun de vous.

JE SUIS L’ARCHANGE MICHAEL.

Je réclame le copyright universel pour cet article au nom de l’Archange Michel. Copiez et partagez en toute liberté.

Transmis par Ronna Herman, www.ronnastar.com et ronnastar@earthlink.net

Publié dans:CO-CREATION |on 3 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Le Spiritisme d’Allan Kardec

 

images (4)Ce serait se faire une bien fausse idée du spiritisme de croire qu’il puise sa force dans la pratique des manifestations matérielles, et qu’ainsi en entravant ces manifestations on peut le miner dans sa base. Sa force est dans sa philosophie, dans l’appel qu’il fait à la raison, au bon sens. Dans l’antiquité, il était l’objet d’études mystérieuses, soigneusement cachées au vulgaire ; aujourd’hui, il n’a de secrets pour personne ; il parle un langage clair, sans ambiguïté ; chez lui, rien de mystique, point d’allégories susceptibles de fausses interprétations : il veut être compris de tous, parce que le temps est venu de faire connaître la vérité aux hommes ; loin de s’opposer à la diffusion de la lumière, il la veut pour tout le monde ; il ne réclame pas une croyance aveugle, il veut que l’on sache pourquoi l’on croit ; en s’appuyant sur la raison, il sera toujours plus fort que ceux qui s’appuient sur le néant. Les entraves que l’on tenterait d’apporter à la liberté des manifestations pourraient-elles les étouffer ? Non, car elles produiraient l’effet de toutes les persécutions : celui d’exciter la curiosité et le désir de connaître ce qui serait défendu. D’un autre côté, si les manifestations spirites étaient le privilège d’un seul homme, nul doute qu’en mettant cet homme de côté, on ne mit fin aux manifestations ; malheureusement pour les adversaires, elles sont à la disposition de tout le monde, et l’on en use depuis le plus petit jusqu’au plus grand, depuis le palais jusqu’à la mansarde.

On peut en interdire l’exercice public ; mais on sait précisément que ce n’est pas en public qu’elles se produisent le mieux : c’est dans l’intimité ; or, chacun pouvant être médium, qui peut empêcher une famille dans son intérieur, un individu dans le silence du cabinet, le prisonnier sous les verrous, d’avoir des communications avec les Esprits, à l’insu et à la face même des sbires ? Si on les interdit dans un pays, les empêchera-t-on dans les pays voisins, dans le monde entier, puisqu’il n’y a pas une contrée, dans les deux continents, où il n’y ait des médiums ? Pour incarcérer tous les médiums, il faudrait incarcérer la moitié du genre humain ; en vînt-on même, ce qui ne serait guère plus facile, à brûler tous les livres spirites, que le lendemain ils seraient reproduits, parce que la source en est inattaquable, et qu’on ne peut ni incarcérer ni brûler les Esprits qui en sont les véritables auteurs.

Le spiritisme n’est pas l’oeuvre d’un homme ; nul ne peut s’en dire le créateur, car il est aussi ancien que la création ; il se trouve partout, dans toutes les religions et dans la religion catholique plus encore, et avec plus d’autorité que dans toutes les autres, car on y trouve le principe de tout : les Esprits de tous les degrés, leurs rapports occultes et patents avec les hommes, les anges gardiens, la réincarnation, l’émancipation de l’âme pendant la vie, la double vue, les visions, les manifestations de tout genre, les apparitions et même les apparitions tangibles. A l’égard des démons, ce ne sont autre chose que les mauvais Esprits et, sauf la croyance que les premiers sont voués au mal à perpétuité, tandis que la voie du progrès n’est pas interdite aux autres, il n’y a entre eux qu’une différence de nom.

Que fait la science spirite moderne ? Elle rassemble en un corps ce qui était épars ; elle explique en termes propres ce qui ne l’était qu’en langage allégorique ; elle élague ce que la superstition et l’ignorance ont enfanté pour ne laisser que la réalité et le positif : voilà son rôle ; mais celui de fondatrice ne lui appartient pas ; elle montre ce qui est, elle coordonne, mais elle ne crée rien, car ses bases sont de tous les temps et de tous les lieux ; qui donc oserait se croire assez fort pour l’étouffer sous les sarcasmes et même sous la persécution ? Si on la proscrit d’un côté, elle renaîtra en d’autres lieux, sur le terrain même d’où on l’aura bannie, parce qu’elle est dans la nature et qu’il n’est pas donné à l’homme d’anéantir une puissance de la nature, ni de mettre son veto sur les décrets de Dieu.

Quel intérêt, du reste, aurait-on à entraver la propagation des idées spirites ? Ces idées, il est vrai, s’élèvent contre les abus qui naissent de l’orgueil et de l’égoïsme ; mais ces abus, dont quelques-uns profitent, nuisent à la masse ; il aura donc pour lui la masse, et n’aura pour adversaires sérieux que ceux qui sont intéressés à maintenir ces abus. Par leur influence, au contraire, ces idées, rendant les hommes meilleurs les uns pour les autres, moins avides des intérêts matériels et plus résignés aux décrets de la Providence, sont un gage d’ordre et de tranquillité.

Le spiritisme se présente sous trois aspects différents : le fait des manifestations, les principes de philosophie et de morale qui en découlent, et l’application de ces principes ; de là trois classes, ou plutôt trois degrés parmi les adeptes : 1° ceux qui croient aux manifestations et se bornent à les constater : c’est pour eux une science d’expérimentation ; 2° ceux qui en comprennent les conséquences morales ; 3° ceux qui pratiquent ou s’efforcent de pratiquer cette morale. Quel que soit le point de vue, scientifique ou moral, sous lequel on envisage ces phénomènes étranges, chacun comprend que c’est tout un nouvel ordre d’idées qui surgit, dont les conséquences ne peuvent être qu’une profonde modification dans l’état de l’humanité, et chacun comprend aussi que cette modification ne peut avoir lieu que dans le sens du bien.

Quant aux adversaires, on peut aussi les classer en trois catégories : 1° ceux qui nient par système tout ce qui est nouveau ou ne vient pas d’eux, et qui en parlent sans connaissance de cause. A cette classe appartiennent tous ceux qui n’admettent rien en dehors du témoignage des sens ; ils n’ont rien vu, ne veulent rien voir, et encore moins approfondir ; ils seraient même fâchés de voir trop clair, de peur d’être forcés de convenir qu’ils n’ont pas raison ; pour eux, le spiritisme est une chimère, une folie, une utopie, il n’existe pas : c’est plutôt dit. Ce sont les incrédules de parti pris. A côté d’eux, on peut placer ceux qui ont daigné jeter un coup d’oeil pour l’acquit de leur conscience, afin de pouvoir dire : J’ai voulu voir et je n’ai rien vu ; ils ne comprennent pas qu’il faille plus d’une demi-heure pour se rendre compte de toute une science. – 2° Ceux qui, sachant très bien à quoi s’en tenir sur la réalité des faits, les combattent néanmoins par des motifs d’intérêt personnel. Pour eux, le spiritisme existe, mais ils ont peur de ses conséquences ; ils l’attaquent comme un ennemi. – 3° Ceux qui trouvent dans la morale spirite une censure trop sévère de leurs actes ou de leurs tendances. Le spiritisme pris au sérieux les gênerait ; ils ne rejettent ni n’approuvent : ils préfèrent fermer les yeux. Les premiers sont sollicités par l’orgueil et la présomption ; les seconds, par l’ambition ; les troisièmes, par l’égoïsme. On conçoit que ces causes d’opposition, n’ayant rien de solide, doivent disparaître avec le temps, car nous chercherions en vain une quatrième classe d’antagonistes, celle qui s’appuierait sur des preuves contraires patentes, et attestant une étude consciencieuse et laborieuse de la question ; tous n’opposent que la négation, aucun n’apporte de démonstration sérieuse et irréfutable.

Ce serait trop présumer de la nature humaine de croire qu’elle puisse se transformer subitement par les idées spirites. Leur action n’est assurément ni la même, ni au même degré chez tous ceux qui les professent ; mais, quel qu’il soit, le résultat, tant faible soit-il, est toujours une amélioration, ne fût-ce que de donner la preuve de l’existence d’un monde extra-corporel, ce qui implique la négation des doctrines matérialistes. Ceci est la conséquence même de l’observation des faits ; mais chez ceux qui comprennent le spiritisme philosophique et y voient autre chose que des phénomènes plus ou moins curieux, il a d’autres effets ; le premier, et le plus général, est de développer le sentiment religieux chez celui même qui, sans être matérialiste, n’a que de l’indifférence pour les choses spirituelles.

Il en résulte chez lui le mépris de la mort ; nous ne disons pas le désir de la mort, loin de là, car le spirite défendra sa vie comme un autre, mais une indifférence qui fait accepter, sans murmure et sans regret, une mort inévitable, comme une chose plutôt heureuse que redoutable, par la certitude de l’état qui lui succède. Le second effet, presque aussi général que le premier, est la résignation dans les vicissitudes de la vie. Le spiritisme fait voir les choses de si haut, que la vie terrestre perdant les trois quarts de son importance, on ne s’affecte plus autant des tribulations qui l’accompagnent : de là, plus de courage dans les afflictions, plus de modération dans les désirs ; de là aussi l’éloignement de la pensée d’abréger ses jours, car la science spirite apprend que, par le suicide, on perd toujours ce qu’on voulait gagner. La certitude d’un avenir qu’il dépend de nous de rendre heureux, la possibilité d’établir des rapports avec des êtres qui nous sont chers, offrent au spirite une suprême consolation ; son horizon grandit jusqu’à l’infini par le spectacle incessant qu’il a de la vie d’outre-tombe, dont il peut sonder les mystérieuses profondeurs. Le troisième effet est d’exciter à l’indulgence pour les défauts d’autrui ; mais, il faut bien le dire, le principe égoïste et tout ce qui en découle sont ce qu’il y a de plus tenace en l’homme et, par conséquent, de plus difficile à déraciner ; on fait volontiers des sacrifices, pourvu qu’ils ne coûtent rien, et surtout ne privent de rien ; l’argent a encore pour le plus grand nombre un irrésistible attrait, et bien peu comprennent le mot superflu, quand il s’agit de leur personne ; aussi, l’abnégation de la personnalité est-elle le signe du progrès le plus éminent.

Issu du livre d’Allan Kardec : Le livre des Esprits – Livre II

 

Publié dans:CHANNELING, ESPRITS |on 3 mars, 2014 |Pas de commentaires »

L’ASCENSION DIVINE

images (4)De plus en plus de gens parviennent à ce niveau précieux de maturité de cœur qui leur permet de comprendre profondément que seul l’éveil de la divinité intérieure importe réellement. Afin qu’ils puissent avoir une réelle chance de réaliser l’Eveil divin au cours de leur actuelle incarnation, ces gens doivent travailler avec sérieux au développement de la joie solaire dans leur cœur. Tu as déjà offert aux aspirants spirituels une technique de travail1 en ce sens, et cette technique est en train de faire son petit bonhomme de chemin. Il n’y a rien à ajouter et rien à retrancher à la technique de la méditation solaire. Si je prends la parole aujourd’hui, c’est pour m’adresser à tous ceux qui ne se sentent pas capables de pratiquer une technique qui leur demande une discipline qu’ils doivent instaurer et maintenir de l’intérieur. Que vous soyez ou non engagés dans la pratique de la méditation solaire, la joie solaire peut et doit se cultiver au quotidien, à travers vos activités et vos occupations ordinaires. C’est pour évoquer cela que je t’ai fait venir à moi aujourd’hui. Mais tu n’es pas là seulement pour enregistrer, tu es libre de poser des questions. » 

Et pendant qu’il parlait, il me semblait que le Maître ne cessait de sourire. J’entendis même comme les inflexions d’un rire discret et rempli de bonté. Je restai avec lui pendant quelques dizaines de minutes, mais la communication fut si dense que j’eus l’impression évidemment subjective d’être resté plusieurs heures. J’ai mis quelques jours pour retranscrire l’entretien qui m’avait été accordé, veillant avec un soin minutieux à restituer aussi exactement que possible tout ce que le Maître m’avait confié. Mais il est toujours difficile de traduire en mots une communication qui s’est déroulée sur un mode que l’on ne pourrait désigner autrement que par la formule d’esprit à esprit. 

Qu’est-ce que l’Ascension divine ?  

Comme certains d’entre vous sont parvenus à le comprendre, il existe en effet plusieurs formes d’Ascension. L’Ascension dimensionnelle est celle qui vous est offerte ou promise, individuellement ou collectivement, par quelque puissance extérieure ou par quelque énergie cosmique. Certains d’entre vous attendent une Ascension dimensionnelle générale appliquée à l’humanité et à la planète pour l’horizon 2012, ils devraient éviter d’y fonder quelque espoir que ce soit. Depuis que votre humanité existe, l’Ascension dimensionnelle n’a jamais été appliquée qu’à quelques individus isolés, et à quelques groupes restreints qui étaient le plus souvent composés de moins d’une cinquantaine de personnes. Quand les frères éthériques établiront un contact officiel et des relations ouvertes avec votre humanité, alors seulement vous verrez parmi vous, de temps en temps, des individus et des groupes restreints bénéficier d’une Ascension dimensionnelle, et à l’inverse vous verrez certains frères éthériques se densifier afin de venir vivre au milieu de vous. Il n’y aura aucune Ascension dimensionnelle générale de la planète, ni en 2012, ni à aucun autre moment au cours des centaines de milliers d’années à venir. 

A quel moment les frères éthériques établiront-ils le contact officiel ? 

 Sachez que le moment ne dépend pas d’eux, mais de vous. Quand un nombre suffisant d’entre vous aura éveillé sa divinité intérieure, et quand par conséquent l’amour spirituel sera devenu l’énergie principale dans vos relations, alors les frères éthériques établiront le contact officiel et initialiseront des relations ouvertes avec vous. 

L’amour spirituel peut seulement vous être désigné, et fermement s’il le faut, mais personne ne peut vous l’imposer. C’est à vous qu’il appartient de cultiver l’amour spirituel dans votre cœur, d’essayer de manifester cet amour spirituel dans votre rapport aux autres, et d’essayer d’inspirer les autres à faire de même. L’amour spirituel est la seule solution aux problèmes sociaux, qui sont Essentiellement des problèmes relationnels. En cultivant l’amour spirituel en vous, vous pourrez passer d’une civilisation de souffrances à une civilisation de bonheur. Tant que vous chercherez les solutions ailleurs que dans l’intelligence inspiratrice de l’amour spirituel, les souffrances de votre civilisation persisteront, elles continueront simplement à changer de visages et de formes, comme depuis des centaines de milliers d’années. 

C’est quand l’harmonie planétaire prévaudra dans une bonne mesure que les frères éthériques se manifesteront ouvertement et officiellement, car l’humanité terrestre serait assez mûre pour entretenir des relations cosmiques et lumineuses avec d’autres civilisations. Au regard de l’état actuel de la simple notion d’amour spirituel au sein de l’humanité, et au regard des résistances, des inerties et même des oppositions que la plupart des gens manifestent à la seule invitation à cultiver réellement l’amour spirituel en eux, vous pouvez vous douter que le contact officiel avec les frères éthériques ne se fera pas à l’horizon 2012, et les calculs savants sur des calendriers fragiles n’y changeront rien, pas plus que les annonces de vagues d’énergies que reçoivent vos channels. La rencontre officielle entre l’humanité terrestre et les frères éthériques n’est à l’heure actuelle accessible à aucune forme de prédiction que ce soit, car le libre-arbitre d’une humanité récalcitrante invitée à développer l’amour spirituel dans son cœur, est pleinement sollicité. 

A côté de cela, sachez que les frères éthériques, qui vivent dans l’amour spirituel et dans l’ouverture du cœur, ne sont pas les seuls êtres éthériques à s’intéresser à la perspective d’un contact officiel avec vous.  

Extrait DE LA CLE DE L’ASCENSION Transmis par Kessani et Chris Iwen édité aux éditions Altess – (Ce livre va de paire avec l’ ouvrage « Comment éveiller le soleil intérieur ? »)  Le site internet : http://iwen.free.fr/

Publié dans:ASCENSION |on 2 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Les messages intersidéraux

christal chaya

Il est important de considérer à la fois nos messages comme une aide et une formation éducative. Ne soyez pas dans le doute ou encore dans l’abnégation, mais au contraire soyez ouvert et recevez ces vérités qui sont porteuses de nombreuses vibrations, parfois même à titre thérapeutique. Il est simple actuellement en cet air du temps de nous recevoir et de pouvoir vous épanouir complètement sur des niveaux spirituels très complexes. Soyez pourtant rassurés cher enfants de la terre, nous veillons à ce que chacun reçoive ce dont il a besoin pour son évolution et son accroissement spirituel. Il vous est dit très souvent de vous préparer à recevoir des informations à ce juste titre, sachez qu’elles proviennent de différentes sources. Cela en fonction de votre degré de réceptivité et surtout de votre niveau vibratoire. Sachez que plus vous méditerez et aurez une hygiène de vie en harmonie avec votre mère Gaia, plus vos messages seront porteur de lumière et auront un impact positif sur le lecteur. Considérez que tout individu « ouvert » peut apporter ou être porteur de lumière en ce sens. Retrouvez le pouvoir des mots, des sens et des affinités verbales afin de pouvoir transmettre autour de vous des messages d’amour, de lumière et d’épanouissement.

Il est temps de vous éveiller à votre vrai nature , votre potentiel céleste est en train de naitre et l’activer est fort simple. Afin d’avoir accès à une multitude d’enseignements pouvant ainsi servir l’ordre divin. Oui  car tout a une finalité et un ordre en soi. L’activation est en rapport avec votre ADN et son encodage biologique lumineux. Pour cela faire monter vos vibrations par les méthodes suivantes : la méditation transcendantale ou encore l’harmonisation énergétique sur les plans éthériques, la nourriture, les minéraux, le chant de certaines notes ou fréquences vous « transportera » sur de hautes ondes vibratoires et vous permettra ainsi de vous rapprocher de votre véritable être, votre potentiel est immense et ne fait que s’accroître actuellement. Tout va plus vite, vos idées, vos paroles, vos défies, vos aventures e vie, vos chemins de vie deviennent plus large et nettement plus praticable. Sachez lire entre les lignes car parfois il y a un message au travers du message dans sa totalité. Il est bon de vous voir si concentré lorsque vous faites place à la lumière en vous. Nous pouvons ainsi communiquer avec vous chers enfants de la terre, car nous sommes le peuple dit « d’en haut » dans vos textes très ancien, nous sommes venu auprès de vous « physiquement » il fut un temps, il y a de cela bien au-delà de la construction des pyramides d’Egypte, nous avons laissé des traces dans de nombreuses contrés et culture afin que vous puissiez enfin ouvrir votre conscience à ce sujet. Alohim, Néphilim ou encore peuple venant des étoiles tel sont nos noms.

Nous sommes frères au-delà de votre monde et nous vous accompagnons de bien des manières différentes. Sachez que nous choisissons nos canaux en fonction de la pureté de leurs intentions et de leur niveau d’évolution de conscience et surtout lumière.Nous de Véga de la Lyre et même de plus loin. Messagère il est temps pour toi de retourner à ton sommeil, celui-ci régénérateur pour vous est en train d’évoluer pour la majorité d’entre vous. Si vous vous sentez fatigué au levé c’est que les transformations en vous sont si puissantes sur des plans éthérique que les effets se font ressentir physiquement. Ressourcez-vous auprès de Gaia elle a tout ce dont vous avez besoin, l’énergie vitale, le prana, vous trouverez dans la nature, la forêt, les cours d’eau et étendue d’eau, les hauts lieux vibratoires, vous les ressentez et ils vous attirent.Faites vous guider et ressourcez-vous souvent en extérieur de vos habitations pour la plus part mal saine énergétiquement parlant. L’harmonie et l’équilibre se trouvent au sein de votre planète, de votre cœur divin. Soyez réceptif et en connexion ou reconnexion avec Gaia et vos astres soleil, lune qui sont bénéfiques pour vos vibrations. Les minéraux sont également en train de s’éveiller actuellement et leurs forces, leurs énergies vous portent vers un mieux-être et une reconnexion à votre véritable être, votre soi supérieur, se rapproche à grand pas de vous et bientôt vous connaitrez le bonheur de votre fusion divine. Namasté.

Publié dans:MULTIDIMENSIONNALITE, PLANETES |on 2 mars, 2014 |Pas de commentaires »

L’Amour Multidimensionnel

 

images (2)Introduction

« C’est avec plaisir que j’écris ma première chronique dans laquelle je vous partagerai ma vision multidimensionnelle de l’Amour Vibral. Par la suite, j’expliquerai les mécanismes qui sous-tendent l’action et l’actualisation de la Lumière Vibrale sur les plans multidimensionnels.

Je vous signale qu’au cours des 30 dernières années, j’ai eu le privilège de lire quelques ouvrages et des textes fort enrichissants et instructifs. Ces derniers m’ont inspirés et motivés dans mes écritures. Je suis également choyé de pouvoir canaliser depuis plusieurs années certains de nos Frères et Sœurs de Lumière. Je me compte donc favorisé d’écrire, d’avoir préparé des séminaires et de donner des conférences sur plusieurs thématiques sur la mécanique de la multidimensionnalité à travers différents endroits dans le monde. Ces rencontres et expériences m’ont aidé à révéler plusieurs facettes multidimensionnelles qui me tenaient à Cœur de partager avec vous lecteurs, lectrices de la Presse Galactique, un endroit tout à fait approprié pour communiquer ce genre d’informations à propos de l’invisible.

Je tiens à rendre Grâce de tout mon Cœur de Lumière à tous ceux et celles qui m’ont permis, par une Communion Vibrale, de les canaliser avec humilité, simplicité, authenticité et spontanéité. Leur Amour inconditionnel m’a permis de me reconnaître personnellement et d’affranchir ma conscience limitée, et de façon graduelle, d’atteindre une conscience illimitée. Par conséquent, d’offrir à mes Frères et Sœurs sur cette Terre ce que la conscience illimité pouvait dévoiler. »

Merci de tout Cœur de m’accueillir dans vos Cœurs!

 

L’Amour Vibral

(1e partie)

Qu’est-ce que L’Amour Vibral?

Afin d’amorcer mes écrits sur la multidimensionnalité, je considère fondamental de vous donner une vue d’ensemble ainsi que mon point de vue à l’égard de l’Amour Vibral qui fait partie de notre Êtreté multidimensionnelle. J’estime que cet élément est à la base de ce que nous sommes, en matière d’énergie cosmique avec laquelle nous avons été fabriquée à travers le système solaire, les galaxies et de tous les univers, multivers et omnivers.

L’Amour Vibral, que nous Sommes en Vérité, à l’intérieur de nos fondations vibratoires de Lumière, nous est transmis par effusion et adoubement par l’entremise de nos provenances stellaires émises par la Source d’Alcyone, Sirius ainsi que par nos Frères et Sœurs cosmiques. L’Amour Vibral est bien au-delà de l’amour conditionnel diffusé, expérimenté, exprimé et vécu sur cette planète falsifiée pour contrer les races humaines quelles qu’elles soient. Hélas, l’amour conditionnel a emprisonné ces races humaines dans une conscience limitée et émotivement dégénératrice, et ce, depuis plus de 300 milles ans.

Lorsque je dis « au-delà de l’amour conditionnel », je veux signaler ici que nous avons, tous et toutes dans ce système solaire, été éloignés, voire coupés de cette Source centrale d’énergie de l’Amour Vibral. Sans aller plus en détails, je pourrais m’exprimer ainsi en disant que nous avons été enfermés depuis fort longtemps dans une mécanique despotique, malveillante, oppressive et mensongère qui nous empêchait d’entrer en communion avec ces fréquences vibratoirement énergétiques.

Au cours, des prochaines chroniques, je vous raconterai notre histoire en exposant ce qui a permis cet « enfer(mement) » que l’on pourrait qualifiée d’insulte à l’Intelligence de notre Conscience. Celle-ci a été décloisonnée et dés-unifiée, et cela fut causé par une courbure spatiotemporelle créée par des êtres qui savaient pertinemment ce qu’ils faisaient, communément appelés les Archontes. C’est donc à suivre…!

Or, ce que nous connaissons de l’amour en 3e dimension est plutôt relié à l’amour passionnel, émotionnel, sentimental (i.e. : senti dans le mental), à la possession et à l’attachement, etc. Il s’agit d’un amour éphémère, voire illusoire dans son approche et dans sa forme exprimée par le commun des mortels. On évalue, on juge, on condamne, on jauge l’amour sur la beauté, la laideur, sur les principes familiaux, sur le paraître, sur l’amitié et souvent pour faire comme les autres. Est-ce un Amour Vibral ? Certes non, même si parfois les intentions sont relativement bonnes et légitimes! C’est un amour de divisions ou paradoxal : aujourd’hui je t’aime bien, demain je t’aime un peu plus ou moins et le lendemain je te déteste. En réalité humaine, c’est la caractérisation ponctuelle de l’ego et de la personnalité qui sont les belligérants du degré d’appartenance et de l’expression des sentiments qui sont plus mentaux que vibraux. En 3e dimension (non unifiée), tout est une question de valeur émotive et non d’une valeur vibratoire de l’Amour. L’Amour Vibral est la représentation parfaite de l’Unification, c’est à dire que nous sommes dans la réalité multidimensionnelle tous UN avec le Tout, l’Absolu.

L’Amour Vibral est un Amour qui ne possède aucun nom dans les univers, mais bien une fréquence vibratoirement omniverselle qui est émanée et issue par les circuits de la Source d’Alcyone qui est, en somme, la vibration « AL ». Cela signifie qu’il est relié à la Source même, soit AL(cyone) ou si vous préférez l’Alpha (le commencement) et l’Oméga (la fin). Cela représente dans un premier temps, l’enracinement de l’âme (située au centre du thorax de l’humain sous la clavicule droite, dans l’axe mamelonnaire, dans le 2e espace intercostal). Ce point névralgique est associé à l’Archange Mikaël donc au Feu de l’éther de l’âme. Dans un second temps, le point AL est relié directement au haut du front représenté par le 12e corps subtil (situé au milieu du front à 2 millimètres en arrière de l’implantation de la racine des cheveux). Ce corps est associé au Christ ou à l’énergie christique. Il faut noter que lorsque j’utilise les noms de Mikaël, Christ ou Marie, cela n’a rien à voir avec leur personnalité édifiée par les religions ou par l’histoire biblique; mais bien par leurs fréquences vibratoires qui sont reliées à la Source d’Alcyone et de Sirius.

images (3)Seul l’Amour Vibral permet la libération intégrale de tous nos mécanismes d’emprisonnement séculaires qu’ils soient mentaux, psychologiques, psychiques ou physiques. La fréquence vibratoire de l’Amour Vibral, qui est fondamentalement la Lumière Vibrale, représente une panacée bien connue et bien ancrée dans tous les univers afin de retrouver toutes nos capacités à l’égard de l’Êtreté, notre Source Divine. Il s’agit ici de la relation intime que nous avions jadis avec nos origines stellaires peu importe leur niveau, leur dimension ou les liens intersidéraux qui avaient été occultés lors de la rébellion face à notre Conscience Illimitée. Cette conscience était universellement ouverte à une époque lointaine.

Afin d’entrer dans le vif du sujet vis-à-vis l’Amour Vibral dans sa constitution libéralement universelle, donc Libre de toutes formes de contraintes, d’avilissements, d’assujettissements ou de hiérarchisations; il est essentiel de mentionner que la forme de cette énergie purement universelle qui est invisible aux yeux de chair, est bien au-delà des connaissances en matière atomique que cela soit au chapitre des photons, électrons, etc. L’énergie de l’Amour Vibral qui représente la Lumière Vibrale est constituée harmoniquement par un hexagone, donc de six faces homogènes. Il faut donc faire une analogie simple, en disant que cela ressemble étrangement à la fabrication d’une ruche d’abeilles dont les alvéoles sont toutes arrimées les unes aux autres.

Ainsi, la manifestation de cette Lumière Vibrale adoube particulièrement notre corps, voire chacune de nos cellules. Ce mécanisme a pour effet et pour fonction de déchirer le voile des molécules de nos cellules, et ce, directement dans le noyau cellulaire afin de faire éclater l’embryon, mais surtout de réveiller l’ADN quantique qui est la Source lumineuse qui habite nos cellules. Lorsque ces particules de Lumière Vibrale pénètrent le corps, elles passent systémiquement par la tête ou le cerveau pour adouber chacune de nos cellules endormies.

Toutefois, cette Lumière Vibrale passe avant tout par d’autres mécanismes invisibles que nous ne percevons pas toujours à cause de l’occultation de nos corps subtils encore imbibées ou imprégnées par des couches d’ombre éthérées qui empêchent la Lumière de rejoindre les cellules. Ces couches subtiles d’ombre sont occultées par l’enveloppe de l’atmosphère tout comme celle qui est au-dessus de nos têtes créant un manteau qui, semble-t’il, recouvre la Terre. Il en de même pour notre corps. Ces couches atmosphériques sont :

v l’héliosphère qui est une zone en forme de bulle allongée dans l’espace, engendrée par les vents solaires ;

v la magnétosphère qui est la région entourant la Terre dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique ;

v la ionosphère qui est l’atmosphère supérieure d’une planète, en référence à son état de conductibilité électrique qui est caractérisé par une ionisation partielle des gaz. En ce qui concerne l´atmosphère neutre on distingue trois régions, à savoir la mésosphère, la thermosphère et l’exosphère.

Ces zones qui occultent les champs électromagnétiques de la Terre, de même que nos corps physiques, psychiques ou si vous préférez nos Chakras ou centres d’énergie ainsi que nos corps subtils ont pour fonction de rendre dysfonctionnelles nos cellules dans l’état embryonnaire de l’ADN quantique; mais notamment notre Conscience Illimitée qui ne peut s’exprimer librement. Il faut se rappeler que la Conscience Illimitée est une entité vibratoire, donc formée de vibrations dimensionnelles, aucunement reliées à de la mémoire, aux expériences ou à la conscience dite ordinaire ou limitée; mais bien à une multidimensionnalité de la Conscience Universelle qui est Unifiée.

C’est donc dire que les vibrations universelles de la Lumière Vibrale ou Unifiée sont contraintes d’atteindre nos cellules en raison des zones occultées autant dans notre système solaire, notre Terre que dans notre corps. Je puis vous confirmer que ces zones sont en très grande majorité dissoutes afin que la Lumière Vibrale œuvre comme il se doit dans nos cellules et ainsi modifie notre conscience limitée afin qu’elle redevienne illimitée.

Voici donc comment le travail intrinsèque de l’Amour Vibral ou de la Lumière Vibrale se formate et se réinstaure en dedans de nous. Comme la Lumière Vibrale descend et se transperce en nous depuis seulement quelques années, en étant parfaite et continue dans son essence, cela nous permet d’augmenter notre taux vibratoire, mais aussi de réveiller les cellules endormies en refaisant imploser et exploser le noyau de l’ADN quantique qui nous permettra bientôt d’Ascensionner…

Rédigé par : Yvan Poirier

À suivre…

 

Publié dans:AMOUR, MULTIDIMENSIONNALITE |on 2 mars, 2014 |Pas de commentaires »

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

téléchargement (6)Cette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef.

C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement.- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance.

L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie.

Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre.

Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels.

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes.

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux.

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » – aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow 

Publié dans:PLEIADES |on 1 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Marie-Madeleine à la Sainte Baume

260px-Marie-Madeleine_en_extase_au_pied_de_la_croix

Mon Dieu, tu es le Dieu du printemps,
celui qui fait fleurir, celui qui fait grandir.

Faut-il vraiment que nous soyons « tout petits »
Pour que tu sois tout-puissant ?
« Pauvres pécheurs » pour que tu sois miséricorde ?

Ne suffit-il pas que nous soyons nus pour que tu brilles,
que nous soyons vides pour que tu sois tout ?

Tu n’es pas un dieu qui se méfie des femmes,
qui canonise les saints et brûle les sorcières.

Tu es Beau et tu aimes la Beauté
Je t’ai souvent prié mon Dieu
de me délivrer des dieux qui accusent,
qui méprisent et qui fanatisent…

Et tu m’as envoyé le printemps : l’amandier a fleuri.
J’ai respiré le beau jour et la grande nuit,
J’ai reconnu ton souffle dans le jardin,
Ta brise au bord du lac,
Tu m’as appris que prier davantage,
C’est respirer mieux.

Je ne sais pas encore si tu es le Dieu des amants,
Si tu es celui qui aime en tous ceux qui s’aiment.
Je sais déjà que tu n’es pas l’indifférent,
Celui qui laisse pleurer le malade et l’enfant,
Car alors tu serais moins que la moindre des femmes.

Mon Dieu je ne sais pas qui tu es !
Parfois ce que nous disent de toi nos sages et nos prophètes
Ne me dit rien ;
Je ne te connais pas, Maître des saisons,
Mais toutes les saisons me parlent de toi

Tu es le Dieu du printemps,
La Vie qui fait fleurir,
la Vie qui fait grandir,

Tu es le Dieu de l’été,
La Vie qui nous éclaire et qui nous brûle.

Tu es le Dieu de l’automne,
La Vie qui nous fait mûrir,
Qui nous fait porter du fruit et danser
Au moment des vendanges.

Tu es aussi le Dieu de l’hiver,
La Vie qui fait mourir, qui nous ensevelit
Pour mieux renaître à la prochaine saison.

Tu es le Dieu des amandes,
L’écorce et le noyau de tout
Ce qui vit et respire.

Tu es la lumière qui illumine
Tout homme venant en ce monde,

Et comme la lumière, je ne t’ai jamais vu.
Le soleil est ton reflet,
Le vent ton écho.

Tu es le Dieu turquoise
Des eaux inviolées,
Le mouvement de ses vagues
Du levant au couchant.
Tu es la palpitation innombrable
Dont le cœur humain oublie ou vénère la trace.

Tu es ce que tu es !

Je t’aime sans te voir, sans te toucher,
Et pourtant je sais que tu m’as donné
Des yeux pour voir et des bras pour étreindre.

Un jour peut-être aux couleurs océanes,
Un homme viendra,
Pour te donner un visage
Et bénir la terre dans l’offrande
De mon corps.

Alors je t’aimerai mon Dieu
Comme les femmes aiment,
Comme les enfants,
Comme l’orage,
Et nous ferons l’Un. »

Extrait de Marie- Madeleine à la Sainte Baume Jean Yves Leloup
 http://lechantdesarbres.over-blog.com/2014/02/marie-madeleine-à-la-sainte-baume.html

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 1 mars, 2014 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3