Archive pour le 23 mars, 2014

La force-pensée

téléchargement (3)

 

Le Psychisme Expérimental est intimement mêlé au Magnétisme. La Force-Pensée, ou (si l’on préfère) la concentration mentale, est forcément employée par l’opérateur tant en hypnotisme qu’en magnétisme. La pratique de la force-pensée est aussi appelée : Mentalisme ou Mentalisation. Mais nous allons voir que la force mentale est inséparable du magnétisme et que le terme : psychomagnétisme serait sans doute celui qui conviendrait le mieux à cette discipline.

Beaucoup de personnes se font une idée fausse du mental ; la pensée n’est pas une chose abstraite et purement immatérielle. Le Maître Jean Varagnat faisait très justement le départ entre l’idée et la pensée. L’idée est purement subjective et on ne peut se la représenter par une image mentale ; vous ne pouvez pas visualiser, c’est-à-dire en pensée, l’Idéal, la Spiritualité, la Rectitude, l’organisation, la pensée juste, la méchanceté, car ce sont des IDEES ; elles sont purement abstraites. La pensée, elle, est concrète et vous pouvez la voir mentalement ; par exemple : un ange, un chien, un juge, une route, un train, un diable. Notez donc bien cette différence car nous allons étudier ici, non les idées, mais la pensée.

Les pensées sont des choses tellement existantes qu’on a pu fréquemment les photographier. Et comme il n’est pas bon d’avancer ce qu’on ne peut démontrer, voici deux moyens de photographier la pensée. Il n’est pas certain que tout le monde puisse le faire, mais certains y ont réussi et vous le pouvez peut-être si vous êtes capable de maintenir votre pensée sur une image mentale nette pendant dix minutes, sans vous laisser distraire.

 Premier procédé : Dans un bain révélateur posez une plaque ou pellicule photographique, support au-dessus. Sur ce support posez le bout des doigts de l’une de vos mains ; sur le dos de cette main, posez le bout des doigts de l’autre main ; et sur le dos de cette deuxième main, posez votre front.

SANS VOUS LAISSER DISTRAIRE voyez mentalement un carré, ou un triangle, ou une bouteille, un aigle, une canne, etc… La « forme-pensée » doit se reproduire sur votre pellicule, plus ou moins nette suivant la netteté de votre vision mentale.  

Deuxième procédé : Posez sur votre front une pellicule enveloppée de son enveloppe de papier noir. Pendant dix à quinze minutes, visualisez votre image mentale. Développez votre pellicule comme une photographie ordinaire.

Les voyants (les vrais) voient les images mentales qu’ils appellent souvent : « clichés ». Vous aussi vous les voyez, mais vous ne vous rendez pas compte. Faites cette expérience : prenez votre stylo et une feuille de papier ; décrivez par écrit un de vos meubles, au choix, sans le voir. Maintenant, rendez-vous compte que si vous n’avez pas VU MENTALEMENT ce meuble, sa forme, sa couleur, les objets posés dessus, vous n’auriez jamais pu le décrire. Vous avez vu l’image mentale de votre meuble. De même vous vous représentez mentalement le visage de votre tante Adèle, votre chien, ou un paysage qui vous a plu pendant vos vacances.

Maintenant que vous savez ce qu’est une image mentale (ou forme-pensée) remarquez que ces images ne sont pas uniquement visuelles ; vous pouvez vous souvenir en imagination du son des cloches, du bruit des vagues déferlant sur une plage, de l’odeur du bois brûlé ou du parfum d’une rose. L’image peut être tactile : souvenez-vous de la sensation qu’avait votre main caressant le poil de votre chien ou un objet en cuivre, ce qui était bien différent. Maintenant, voici quelque chose de très important : essayez de vous souvenir de sensations cénesthésiques, par exemple : les sensations que vous avez dans vos muscles lorsque vous fléchissez les jambes, les bras.

Sachez maintenant ceci : c’est uniquement par le moyen des images mentales que s’exerce le pouvoir de la pensée, la force mentale. Et la force de la pensée est la FORCE LA PLUS PUISSANTE de l’Univers. Nous allons l’utiliser consciemment, nous entraîner, faire de l’athlétisme mental.

ENTRAINEMENT.

Soyez tout d’abord positifs ; si vous doutez de l’efficacité de ce que vous faites, vous agissez comme Pénélope qui défaisait la nuit ce quelle avait fait pendant la journée. Ayez confiance et vous obtiendrez ce que vous voulez. Comme le dit justement Richard Ingalese : « Otez-vous de l’idée que Dieu vous récompense parce que vous êtes bon ; vous obtenez ce que vous voulez parce que vous utilisez une Loi de l’Univers ; Dieu lui-même ne pourrait s’y opposer car ce serait annuler ses propres créations ». Toute image mentale, vitalisée et entretenue, se réalisera tôt ou tard dans le monde objectif. Si, par conséquent, vous visualisez une image mentale de vous-même, heureux et en bonne santé, vous vous préparez un avenir de bonheur et de santé. Bien sûr, s’il vous manque un bras, il serait fou de visualiser qu’il repousse. Mais des hommes grisonnants ont fait reprendre à leurs cheveux leur teinte naturelle, des personnes ont effacé peu à peu leurs rides, des femmes ont modifié leurs formes, de nombreux malades se sont guéris.

Inutile de préciser que le malade qui se complait à imaginer et à raconter ses malaises, s’enfonce inexorablement dans sa maladie.

Lorsque vous voyez un athlète soulever des haltères de cent cinquante kilos, vous comprenez de suite que c’est là le résultat d’un long entraînement. Il en est de même du sport mental ; entraînez -vous progressivement à obtenir de petits résultats. Peu à peu vous en obtiendrez de merveilleux.

Premier exercice : Sur un papier blanc, écrivez en noir, et en grande majuscule d’imprimerie la première lettre de votre prénom. Regardez-là intensément… Fermez les yeux et MENTALEMENT voyez-la en lettre lumineuse sur un fond noir.

Exercez-vous jusqu’à ce que vous puissiez la voir nettement. Ajoutez-y alors la deuxième lettre de votre prénom… et ainsi de suite jusqu’à ce que vous puissiez voir briller sous vos paupières closes votre prénom entier.

Deuxième exercice : Commodément installé, regardez (yeux ouverts) une surface unie, le plafond par exemple, et visualisez que vous voyez votre prénom s’y inscrire en lettres rouges.

Troisième exercice : Placez devant vous une statuette ou un bibelot que vous connaissez bien. Regardez-le bien… Fermez les yeux et revoyez-le mentalement. Puis voyez-le tourner lentement sur lui-même…

Quatrième exercice : Reprenez votre statuette. Les yeux ouverts, visualisez-la posée sur un meuble où elle ne se trouve pas.

Cinquième exercice : Contemplez une photographie représentant un paysage. Fermez les yeux et reconstruisez mentalement ce paysage, pièce par pièce : cet arbre au premier plan… cette petite maison plus loin… la campagne… le ciel. Regardez à nouveau votre photographie ; notez ce que vous avez oublié. Et recommencez !

Sixième exercice : Les yeux fermés, imaginez que vous êtes assis devant le paysage que vous avez créé mentalement. VOYEZ-le bien. ENTENDEZ le chant d’un oiseau et le murmure de l’eau qui coule. SENTEZ le parfum des plantes, le souffle du vent sur votre visage. En imagination levez vous et SENTEZ vous vous dresser sur vos jambes, marchez en sentant bien le jeu de vos muscles.

Cet exercice est très important. Il faut vous y entraîner souvent. Le soir, au lit, visualisez que vous vous levez, vous sortez de votre chambre, de votre maison ; vous marchez dans la rue… ; vous vous envolez dans l’espace.

Vous pouvez ensuite visualiser que, à travers murs ou portes, vous arrivez dans la chambre d’un malade que vous connaissez. Etendant vos mains vers lui vous projetez en lui votre fluide magnétique sous forme d’un rayon de lumière blanche. Entendez-vous lui suggérez à haute voix qu’il se guérit.

La pratique quotidienne de cet exercice, toujours sur le même malade, peut le guérir et le soulagera certainement.

Si possible, persévérez dans cet exercice, chaque jour, pendant des mois. Un jour vous aurez la surprise de vous trouver OBJECTIVEMENT HORS DE VOTRE CORPS PHYSIQUE. Ce phénomène appelé « dédoublement » ou « sortie en astral » est le point culminant de l’Art Psychique et fait de vous un INITIE.

Septième exercice : Contemplez longuement la photographie d’une personne… Fermez les yeux et visualisez le visage de cette personne… Entraînez-vous bien. A partir du moment où vous voyez nettement l’image d’une personne, vous êtes en rapport psychique avec elle. Répétez-lui X fois la même suggestion : qu’elle se porte de mieux en mieux, par exemple. Si elle n’en a pas conscience soyez certain que son Inconscient reçoit et enregistre votre message. Essayez donc par ce moyen de suggérer de vous écrire à un ami dont vous êtes sans nouvelles ; le temps que vous mettrez à obtenir un résultat vous donnera la mesure de votre force.

Huitième exercice : Confortablement installé dans une salle où vous êtes seul, les yeux ouverts, visualisez que la porte s’ouvre, que X… entre en souriant et vous dit bonjour…

Neuvième exercice : Reprenez l’exercice 8. Votre ami X… qui vient de vous dire bonjour, vous dit qu’il souffre (par exemple) de l’estomac. ALORS LEVEZ-VOUS, faites-le s’asseoir sur une chaise.

Magnétisez longuement l’image mentale de X… assis sur cette chaise, en lui suggérant que sa douleur diminue et disparaît… Entendez-le vous dire qu’il est guéri et voyez cette image partir (pour aller se fondre dans le corps matériel de X…).

A lire dans : Cours pratique de magnétisme expérimental de Marcel FOLENA

http://api.ning.com/files/S6leBpJ8ovC7*5jgeYmvIxrQA*w**bELoImwzwrqrt0mJR5vIA0BtVvu4cggty8*kQ0YOly0L89dDh0M6FV8zpG0*befHWnV/2_frenchmarcel_folena__cours_pratique_de_magntisme_exprimental__xxxx__39ppfrenchspirite.free.fr2.pdf

Publié dans:PENSEE, POUVOIR |on 23 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Comment magnétiser l’eau

 

téléchargement (1)a) Dans une bouteille : le verre arrête le courant électrique mais pas le magnétisme. Vous magnétisez donc l’eau à travers la paroi de la bouteille en faisant des « passes longues » c’est-à-dire que vous portez le bout de vos doigts de chaque côté de la bouteille, près du goulot, et vous descendez jusqu’en bas, frôlant le verre de vos doigts et pensant, visualisant, le jet de fluide jaillissant de vos doigts, pénétrant et illuminant l’eau. Dix à quinze minutes suffisent pour un litre d’eau.

b) Dans un verre : vous pouvez procéder de la même façon, mais certains prennent le fond du verre dans la main gauche et magnétisent l’eau en envoyant le fluide par la main droite posée au-dessus de la surface de l’eau.

II est excellent de boire chaque soir, par exemple, un verre d’eau magnétisée. Parfois il est utile de joindre à votre fluide une force pensée.

On peut faire des quantités de magnétophores : carrés de papier magnétisés que votre protégé portera sur lui (sur le plexus solaire ou sur l’endroit malade), coton hydrophile, maillot de corps, slips, genouillères magnétisées, etc., etc. Un magnétiseur que je connais bien magnétise des carrés de ouate, tout simplement en les gardant quelques heures fixés sur son plexus solaire.

Ceci nous amène à un véritable « secret magique ». Tout fragment de vous-même, éloigné de vous, reste relié à vous fluidiquement, et en le magnétisant on vous magnétise. Aussi pouvez-vous influencer magnétiquement une personne qui se trouve à 10 000 kilomètres de vous en magnétisant une mèche de cheveux, un linge taché de son sang, un bout de buvard imprégné de sa salive, etc. etc.

Mais le plus beau c’est le travail sur photographie et… sur le « fantôme visualisé » de la personne visée.

A lire dans : Cours pratique de magnétisme expérimental de Marcel FOLENA

http://api.ning.com/files/S6leBpJ8ovC7*5jgeYmvIxrQA*w**bELoImwzwrqrt0mJR5vIA0BtVvu4cggty8*kQ0YOly0L89dDh0M6FV8zpG0*befHWnV/2_frenchmarcel_folena__cours_pratique_de_magntisme_exprimental__xxxx__39ppfrenchspirite.free.fr2.pdf

Publié dans:NATURE, POUVOIR |on 23 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3