Archive pour le 22 février, 2014

La véritable valeur de l’évolution

 

images (10)Voyez la pièce dans laquelle vous vous trouver. Et déplacez-vous pour vous rendre à un autre endroit de celle-ci. C’est cela l’évolution : un simple déplacement dans l’espace que vous occupez. Vous n’êtes pas plus évolués assis dans le fauteuil où vous étiez installé il y a quelques secondes que sur la chaise près de la table que vous occupez maintenant. Vous avez simplement changé de place. Ce qui vous donne une vision certes différente du même endroit, mais cela ne transforme pour autant en rien celui-ci, ni dans son essence ni dans sa forme : il reste ce qu’il est. Assis dans le fauteuil, vous faites une expérience particulière, assis sur la chaise vous en faites une autre. Il en est de même pour votre vie présente : vous vous êtes déplacés, dans votre compréhension linéaire, de votre enfance jusqu’à l’âge adulte, par exemple. Il en est de même également pour ce que vous nommez vos réincarnations : vous êtes allés de l’une à l’autre. L’évolution est simplement un voyage dans l’espace qu’est votre Vie simultanée, que vous qualifiez de présente, passée ou future.

Si vous voulez bien accorder votre attention à ce nouvel éclaircissement, vous pourrez alors désamorcer le principe du jugement. Dans ce cas, que devient la culpabilité que vous portez à vous-même ou que vous posez sur votre voisin ? Quelle importance a la rancune, l’insatisfaction, la colère et tous les autres sentiments du même genre qui vous conduisent aux conflits intérieurs et extérieurs ?  Tout cela perd son intérêt et alors vous pouvez vous installer dans l’agréable confort qu’est la paix de Qui vous êtes de toute éternité.

Pouvez-vous transformer votre passé ou votre futur, mes Amis ? Ma réponse est positive dans les deux cas. Pour ce qui concerne l’avenir, vous acceptez facilement, par la loi de cause à effet, que vos actes d’aujourd’hui le construisent tout comme ceux d’hier ont déterminé votre présent. Par contre, pour ce qui est d’avoir une influence sur ce qui fut, il vous semble évident que c’est impossible puisque ce qui fut n’est plus ? Dans votre logique linéaire des incarnations, vous restez persuadés que si vous étiez incarnés en tant que paysan ou châtelain au seizième siècle, par exemple, vous êtes forcément venus de nouveau dans un corps de chair dans un temps ultérieur, comme l’époque contemporaine, il y a vingt ans pour les uns ou cinquante pour d’autres. Ensuite, vous pensez que vous quitterez ce plan – le plus tard possible – et que vous y reviendrez vingt ou trois cents ans plus tard.

Cependant, la Création est simultanée. C’est-à-dire que Qui vous êtes expérimente ces vies dans des décors correspondants à différentes époques dans l’instantanéité. Et je le rappelle, vous pensez être dans votre existence actuelle uniquement parce que votre conscience est dirigée sur celle-ci. Or, vous pourriez parfaitement décider de la tourner vers un autre trait de notre symbole du « point de vue » amélioré, c’est à dire dans n’importe quelle époque de votre expérience globale. En conséquence, votre prochaine incarnation n’aura pas forcément lieu dans cent ans, mais peut-être il y a un millénaire. Cela situe le concept de l’évolution dans une compréhension plus juste, n’est-ce pas ? Cela vous offre également l’occasion d’accepter plus facilement que vous n’êtes pas plus évolués aujourd’hui qu’hier, ni moins que demain, mais simplement dans une expérience différente et respectable puisque chacune est une extension de Qui vous êtes, dont du Père-Mère-Créateur.

Prenez en considération, si vous le voulez bien, que si votre vie présente est celle d’un travailleur de Lumière, comme vous aimez le dire, il est possible que la prochaine soit celle d’un bandit de grand chemin. De même votre chef de bureau ou votre voisin qui vous empoisonne l’existence était ou sera, pourquoi pas, un saint que vous avez martyrisé ou que vous martyriserez. Je vous révèle tous ces possibles inhérents à votre multidimensionnalité non pas pour que vous tentiez de voyager dans toutes ces vies – ce qui reste impossible tant que vous restez dans une conscience de dualité et qui serait inutile puisque nous vous invitons à être Ce que vous êtes dans votre maintenant – mais plutôt à vous affranchir de vos habitudes de jugement et de condamnation envers vous-même ou l’autre. Sachez-le ce sont les raisons premières qui vous empêchent d’être Qui vous êtes.

La Création étant simultanée, vous pouvez en déduire qu’il y a forcément interaction entre toutes vos vies. Cela signifie que tout ce que vous comprenez ou accomplissez dans votre maintenant à une influence immédiate et instantanée sur vos vies à venir mais aussi passées, et inversement. A ce point de mes explications, il y a chez mon compagnon d’écriture comme une résistance et un questionnement : « Si une existence passé ou à venir peut bouleverser mon présent, alors il suffit que mon père ne rencontre pas ma mère… Et dans ce cas je n’existe plus ? 

Mon ami, ton expérience est celle d’un homme avec des parents que tu connais, avec un vécu qui t’est propre, donc une mémoire particulière. Cela représente ce que tu es dans ta conscience d’être qui porte le nom d’Hilaïhi. Maintenant, imagine que ce matin, un charmant jeune homme soit entré dans ta chambre, se soit assis à ton côté, ait posé ses lèvres sur les tiennes en murmurant : « Marie, ma chérie, il est l’heure de te lever ». Qu’est-ce que cela aurait changé pour toi ?

En vérité, rien du tout. D’homme, tu serais devenu femme. Et tu te serais levée en tant que Marie, avec les souvenirs de Marie. Tu aurais alors enlacé doucement le jeune homme venu tendrement te réveiller. Voilà tout. Et tu ne te serais aperçu d’aucun changement en toi. Pour autant, les acquis d’Hilaïhi, de ceux qui l’ont précédé et suivi dans la simultanéité de cette expérience n’auraient  pas disparus, mais enrichis l’Origine de toutes choses. Mais cela est une autre affaire et concerne une dimension encore inabordable à tes sens. Sache cependant que, dans cette dimension, Qui est Hilaïhi de toute éternité resterait disponible. Cette dimension s’apparente à ce que tu as entendu parler sous le nom d’énergie akashique. Elle est l’énergie de l’instant présent, la pensée en action du Père-mère-Créateur. La pensée elle-me^me est l’Incrée qui contient tous les possibles ou potentiels de la simultanéité, et qui les expérimente maintenant. Nous y reviendrons lorsque nous aborderons la nature de la mémoire.

Mes Amis, s’il y a une transformation aussi radicale dans l’une de vos vies, alors l’ensemble du décor se transforme. La globalité de Qui vous êtes s’ajuste à votre expérience instantanément. Mais le plus important à saisir dans cette simultanéité de la Création, donc du temps, c’est que vous êtes un tout et que votre totalité possède une quantité d’acquis auxquels vous pouvez faire appel à tous les moments. Car ils vous appartiennent et sont vous.  Dans votre expérience actuelle, vous vous heurtez peut-être à un problème récurrent. Plutôt que d’essayer de le résoudre à la force du poignet ou par un interminable travail sur vous-même, il est plus efficace de vous relier à votre multidimensionnalité, donc également à vos vies passées et futures. Tout s’expérimente dans la simultanéité. Il existe donc une extension de vous-même qui, dans un temps indéfini, connaît la solution qui vous convient. Mais pour y avoir accès, il vous faut lâcher prise en cessant de vous considérer comme un être séparé. Vous pouvez alors volontairement solliciter Qui vous êtes et vous recevrez de lui ce qui vous est utile de la manière la plus adéquate pour vous, par une intuition, une vision, un rêve, une rencontre fortuite ou encore par un message direct du Maître que vous êtes.

Mes Amis, avancez joyeusement dans votre existence sans vous préoccuper d’hier ou de demain, ni même d’aujourd’hui. En étant simplement ce que vous êtes avec vos qualités et ce que vous nommez défauts qui ne sont autres que des outils que vous vous êtes offerts pour accomplir ce que vous avez choisi, que ce soit de petites ou de plus grandes choses. Mais il n’y en a pas vraiment de grandes ni de plus petites aux yeux du Créateur. En quelques mots, soyez enfin Qui vous êtes. Si vous le voulez bien.

Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012 – Editions Hélios

 

Publié dans:MULTIDIMENSIONNALITE |on 22 février, 2014 |Pas de commentaires »

RÉINTÉGRER LES FRAGMENTS PERDUS DE NOTRE CONSCIENCE


par
RASHA

 

images (9)Plusieurs avenues s’offrent à vous au carrefour vers lequel vous vous dirigez à tel ou tel moment. Lorsque vous saisissez le fil d’un scénario se présentant comme une « synchronie », vous expérimentez la manifestation de cette avenue particulière, c’est-à-dire cette série de circonstances ainsi que les individus qui y figurent. Si vous ne saisissiez pas ce fil, assurément que d’autres événements de nature à « modifier » votre existence se présenteraient, destinés à vous ramener au même carrefour, par un autre chemin. Pardonnez-vous la fausse idée que vous avez dévié de votre route parce que vous avez laissé passer certaines occasions. Sachez que vous arriverez où vous allez, quel que soit le nombre de détours que vous prendrez. Il ne peut en être autrement.

De même, pardonnez-vous la fausse idée que vous avez nui à votre progrès en portant tel ou tel jugement sur les actes que vous avez posés dans des circonstances données. Les réactions provoquées en vous par ces scénarios sont équilibrées énergétiquement pour susciter un état d’être permettant de reconnaître consciemment votre tendance à réagir ainsi, et d’y renoncer. Une fois que vous aurez compris ce schème, vous cesserez probablement de le répéter et vous arriverez alors à un carrefour qui vous mènera vers une tout autre direction.

Dans la période actuelle, vous aurez vraisemblablement l’impression de parvenir à l’achèvement des thèmes récurrents qui ont dominé votre existence présente – et cela sur plusieurs plans. Cet achèvement s’opérera sans doute par l’expérience d’extrêmes variations sur ces thèmes, ce qui indiquera que vous avez complété une partie de votre voyage et qu’il est temps d’aller plus loin.

Le « temps » tel que vous le connaissez s’écoule à une vitesse sans précédent. Les événements paraissent entassés dans un espace incroyablement réduit; ils semblent même parfois se produire simultanément, ce qui, en réalité, est le cas. Il est crucial, à l’approche de votre rendez-vous avec l’Unité, que vous réalisiez l’achèvement des thèmes de vie qui vous rattachent à cette réalité. Il est impératif de vous détacher des charges énergétiques qui vous ont habituellement magnétisé au cours de cette vie-ci. Il est essentiel que vous reconnaissiez le fil commun des drames que vous avez tissés et qui continuent de vous séduire. Enfin, il est nécessaire que vous manifestiez toute la grâce de votre humanité en réagissant à ces situations récurrentes, et que vous vous aimiez davantage en cela.

Lorsque vous pourrez prendre du recul par rapport à l’ensemble des drames où vous avez joué le premier rôle, et vous voir comme le grand acteur que vous êtes réellement, vous serez en bonne voie d’achever votre voyage. Tant que vous n’avez pas maîtrisé ce dont vous êtes venu faire l’expérience ici, la partie de l’être qui cherche à vous intégrer dans son voyage vers l’Unité ne peut le faire.

Alors que vous vous efforcez énergétiquement, avec un désir sincère, de vous lier à votre plus haute expression d’existence, sachez que cet aspect du soi cherche aussi à vous atteindre et qu’il ajoute son énergie à l’équation de votre totalité. Tant que vous ne réussirez pas à vous libérer vibratoirement du schème de réaction chronique qui vous « coince » dans la répétition constante de la même vieille rengaine, l’aspect supérieur du soi ne pourra vous intégrer sans mettre en péril ses propres niveaux vibratoires.

De même, vous sentirez peut-être, sous la surface de votre conscience, un attachement à des schèmes émotionnels profondément établis et qui sont disproportionnés aux circonstances qui les ont suscités. Examinez la possibilité très réelle que des aspects de votre être qui en ont été exclus et qui, dans leur voyage vers l’Unité, cherchent à se réintégrer vous soient liés énergétiquement en ces instants.

De leur point de vue, vous êtes l’état d’être supérieur qu’ils cherchent à atteindre. Vous êtes la maîtrise qu’ils recherchent. Vous êtes la perspective éclairée dont ils ont eu un bref avant-goût et avec laquelle ils cherchent à se lier au plus profond du cœur. Vos réactions émotionnelles à telle ou telle situation de votre vie ouvrent la porte à des scénarios parallèles pourvus de « déclencheurs » énergétiques parallèles, à d’autres niveaux de la Création. Ce sont les émotions partagées au plus profond niveau qui constituent le terrain commun et les sentiers où vous fusionnerez énergétiquement avec les autres aspects du soi.

Quand vous réagirez d’une façon particulièrement intense à une situation que vous trouverez extrême, songez, avant de vous juger trop sévèrement, que votre profonde émotion est peut-être partagée par un aspect du soi qui a été nié et abandonné en cours de route. En réprimant l’expression de votre sentiment profond, vous ne faites que prolonger la séparation entre vous et cet aspect du soi, invitant ainsi la répétition de scénarios créant la même réaction émotionnelle.

Il est donc impératif d’ouvrir votre cœur aux très réelles sensations de douleur, de tristesse, de chagrin ou d’outrage causées en vous par les circonstances dramatiques où vous jouez un rôle. Ce faisant, vous préparez la voie à la réintégration d’une pièce manquante de votre être dont le thème de vie est peut-être l’expression de ces réactions mêmes et qui cherche profondément à les transcender.

Sans la réintégration de ces fragments perdus de votre conscience, vous ne pourrez terminer votre voyage de la manière souhaitée par la totalité de votre être. Si vous ne vous donnez pas la permission, dans ce contexte temporel, de ressentir vraiment l’étendue de votre mécanisme de réaction émotionnel, vous empêchez votre réalisation, et ce, à chaque niveau de la Création.

Vous êtes un être multidimensionnel. Ainsi, vous n’êtes pas limité à l’identité particulière que vous en êtes venu à tenir pour vous. Des aspects viables du soi vivent à votre insu dans des réalités parallèles et recherchent instinctivement l’aspect perdu du soi que vous jugez être vous. Pour ces êtres, vous êtes une note manquante dans un accord qui définit leur existence même. Vous êtes l’harmonie vers laquelle ils tendent et qu’ils ne peuvent atteindre sans vous. Pour participer pleinement à cet effort multidimensionnel, il s’agit pour vous d’être présent à tout ce que vous êtes et à tout ce que vous faites, en vue de l’être à tout ce que vous deviendrez.

Soyez conscient de ce que vous ressentez et de vos réactions aux drames de votre vie. Soyez honnête envers vous-même en évaluant vos réactions émotionnelles et ne rejetez pas trop vite de votre répertoire de sentiments ceux qui vous donnent à penser que vous êtes « inférieur à vous-même ». Votre mécanisme de réaction émotionnel est très réel. La réussite de vos réalisations en cette vie dépend de votre volonté à assumer votre être entier, au cas où vous feriez l’expérience, dans l’Unité, de votre nature véritable.

Rasha : Extraits du livre UN, p. 24-27.
Ariane Éditions, 2007

Publié dans:MULTIDIMENSIONNALITE |on 22 février, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3