Archive pour le 15 février, 2014

La fin du stade de l’ego pour les artisans de Lumière

téléchargement (5)

Les guerres intergalactiques étaient dans une impasse avant que la terre n’entre en jeu. Lorsque la bataille s’est renouvelée sur la terre, elle s’est réellement transférée à la terre. Avec ce transfert, quelque chose a commencé à changer dans la conscience galactique. Le temps des guerres galactiques était fini.

Bien qu’elles soient restées activement concernées par l’humanité et la terre, les âmes galactiques se sont lentement retirées dans un rôle d’observatrices. Dans ce rôle, elles ont commencé à prendre conscience d’une sorte de fatigue particulière dans leur être. Elles se sentaient vides. Alors que les combats et les batailles se poursuivaient, celles-ci ne les fascinaient plus autant qu’autrefois. Elles ont commencé à se poser des questions philosophiques telles que : Quel est le sens de ma vie ? Pourquoi je me bats tout le temps ? Le pouvoir me rend-il vraiment heureuse ? En se posant ces questions, leur lassitude de la guerre se renforçait.

Les guerriers galactiques atteignaient graduellement la fin de leur stade de l’ego. A leur insu, ils avaient transféré l’énergie de l’ego et de la lutte pour le pouvoir à la terre, lieu énergétiquement ouvert à cette énergie. A cette époque, les âmes humaines commençaient juste à explorer le stade de conscience de l’ego.

Dans la conscience des guerriers galactiques, un certain espace s’est créé : un espace pour le doute, la réflexion. Ils sont entrés dans une phase de transformation, que nous décrirons en distinguant les étapes suivantes :

1)Etre insatisfait de ce qu’une conscience fondée sur l’ego peut offrir, aspirer à « autre chose » : Le début de la fin.      

2)Prendre conscience de ses attaches à une conscience fondée sur l’ego, reconnaître et se libérer des émotions et des pensées qui les accompagnent : Le milieu de la fin.

3)Laisser mourir en soi les vieilles énergies fondées sur l’ego, se débarrasser du cocon, devenir son nouveau soi : La fin de la fin.

4)L’éveil d’une conscience fondée sur le coeur, motivée par l’amour et la liberté ; aider les autres à faire la transition.

Ces quatre étapes marquent la transition d’ une conscience fondée sur l’ego à celle qui est fondée sur le coeur.

Souvenez-vous bien que la terre et l’humanité ainsi que les royaumes galactiques traversent cette phase, mais pas en même temps.

La planète terre entre maintenant dans la troisième étape. Nombre d’entre vous, les artisans de Lumière, sont aussi à cette troisième étape, en phase avec le processus intérieur de la terre. Certains se battent encore avec la seconde étape, et quelques-uns sont déjà parvenus à la quatrième et goûtent les délices de la joie véritable et de l’inspiration. 

De grandes parts de l’humanité, toutefois, ne désirent pas du tout se libérer de la conscience fondée sur l’ego. Elles ne sont pas encore entrées dans la première étape de la phase de transition. Ce n’est pas quelque chose à juger, à critiquer ou plaindre. Voyez plutôt cela comme un processus naturel tel que la croissance d’une plante. Vous ne jugez pas une fleur pour être en bouton au lieu d’être en pleine floraison. Essayez de voir cela sous cet angle. Porter des jugements moraux sur les effets destructeurs de la conscience fondée sur l’ego dans votre monde provient d’un manque de compréhension des dynamismes spirituels. De plus, cela affaiblit vos  forces, puisque la colère et la frustration que vous ressentez parfois en regardant les nouvelles ou en lisant vos journaux ne peuvent pas être transformées en quelque chose de constructif. Cela ne fait que vous épuiser et abaisser votre taux vibratoire. Essayez de voir les choses avec un peu de recul, en ayant confiance. Essayez de ressentir intuitivement les courants souterrains de la conscience collective, ce que vous ne lisez ni n’entendez dans les medias.

Cela n’a aucun sens d’essayer de changer des âmes encore prisonnières de la réalité de la conscience fondée sur l’ego. Elles ne veulent pas de votre aide, puisqu’elles ne sont pas encore ouvertes aux énergies fondées sur le coeur que vous, les artisans de Lumière, souhaitez partager avec elles. Même si à vos yeux, elles semblent avoir besoin d’aide, aussi longtemps qu’elles n’en veulent pas, c’est qu’elles n’en ont pas besoin. C’est aussi simple.

Les artisans de Lumière sont très enclins à donner et à aider, mais ils y perdent souvent leur capacité de discernement. Cela provoque un gaspillage d’énergie et peut résulter pour eux en doute de soi et en déception. S’il vous plaît, utilisez ici votre capacité de discernement, car le désir d’aider peut tragiquement devenir un piège pour les artisans de Lumière et les empêcher d’achever réellement la troisième étape de la transition. (La notion d’aide est explicitée plus loin et dans le message « Pièges sur la voie du guérisseur », 2ème partie).

Nous allons maintenant conclure notre description des artisans de Lumière à la fin de leur stade de l’ego. Comme nous l’avons vu, en ce temps-là vous, parmi d’autres empires galactiques, avez interféré avec l’humanité alors que l’être humain moderne prenait forme. A mesure que vous avez commencé à jouer un rôle d’observateurs, vous vous êtes lassés de combattre.

Le pouvoir que vous aviez si longtemps cherché avait eu pour résultat un type de domination qui anéantissait les qualités uniques et individuelles de ce que vous dominiez. Ainsi, rien de nouveau ne pouvait entrer dans votre réalité. Vous tuiez tout ce qui était « autre ». Ce mode de fonctionnement avait rendu votre réalité statique et prévisible au bout d’un certain temps. Lorsque vous avez pris conscience de la vacuité du combat pour le pouvoir, votre conscience s’est ouverte à de nouvelles possibilités. Une aspiration est née pour autre chose.

Vous aviez achevé la première étape de la transition vers une conscience fondée sur le coeur. Les énergies de l’ego, qui avaient régné librement pendant des éons, s’étaient calmées et libéraient un espace pour autre chose. Dans votre coeur, une nouvelle énergie s’était éveillée, comme une tendre fleur. Une voix subtile et calme commençait à vous parler de votre foyer, un lieu que vous aviez connu autrefois mais dont vous aviez perdu la trace en chemin. Vous ressentiez de la nostalgie.

Tout comme les âmes de la terre, vous aviez fait l’expérience autrefois de l’état océanique d’unité d’où toute âme est originaire. Graduellement, vous aviez évolué à partir de cet océan en unités individuelles de conscience. « Ces petites âmes » que vous étiez alors avaient un grand appétit d’exploration, tout en gardant  en elles le souvenir douloureux d’un paradis qu’elles avaient dû laisser derrière elles.  

Plus tard, lorsque vous êtes passées au stade de la conscience de l’ego, cette douleur était encore présente en vous. Pour l’essentiel, ce que vous avez essayé de faire a été de remplir cette place vide avec le pouvoir. Vous avez cherché à vous combler en jouant le jeu du combat et de la conquête.

Le pouvoir est l’énergie qui s’oppose le plus à l’unité. En exerçant le pouvoir, vous vous isolez de l’autre. En luttant pour le pouvoir, vous vous éloignez encore plus de votre foyer : la conscience de l’unité. Le fait que le pouvoir vous éloigne de votre foyer au lieu de vous en rapprocher vous était caché pendant longtemps, puisque le pouvoir est fortement entremêlé d’illusion. Le pouvoir peut facilement cacher son vrai visage pour une âme naïve et inexpérimentée. Il crée l’illusion de l’abondance, de la plénitude, de la reconnaissance et même de l’amour. Le stade de l’ego est une exploration sans restriction de l’étendue du pouvoir : gagner, perdre, lutter, dominer, manipuler, être l’offenseur et la victime.

Au niveau intérieur, l’âme est déchirée à ce stade. Le stade de l’ego provoque une attaque contre l’intégrité de l’âme. Par intégrité, nous voulons dire l’unité naturelle et l’intégralité de l’âme. En passant au stade de l’ego, l’âme entre dans un état de schizophrénie. Elle perd son innocence. D’un côté, elle se bat et conquiert ; de l’autre, elle réalise que c’est mal d’endommager et de détruire d’autres êtres vivants. Ce n’est pas mal selon  une loi objective ou un juge. Mais l’âme réalise subconsciemment qu’elle fait quelque chose qui s’oppose à sa nature divine. C’est dans la nature de son essence divine de créer et de donner la vie. Lorsque l’âme fonctionne sur un désir de pouvoir personnel, au fond d’elle naît un sentiment de culpabilité. Là encore, ce n’est pas un verdict extérieur qui proclame qu’elle est coupable. C’est l’âme qui réalise qu’elle perd son innocence et sa pureté. Tandis que l’âme poursuit sa quête de pouvoir sur le plan extérieur, un sentiment croissant d’indignité la dévore de l’intérieur.

Le stade de la conscience fondée sur l’ego est un stade naturel dans le voyage de l’âme. En fait, il concerne la pleine exploration d’un aspect de l’être de l’âme : la volonté. Votre volonté constitue le pont entre le monde intérieur et l’extérieur. La volonté est cette part de vous qui focalise l’énergie de votre âme dans le monde matériel. La volonté peut être inspirée par le désir du pouvoir ou par celui de l’unité. Cela dépend de l’état de votre conscience intérieure. Lorsqu’une âme atteint la fin du stade de l’ego, la volonté devient de plus en plus une extension du coeur. L’ego ou la volonté personnelle ne sont pas détruits, mais s’écoulent en accord avec  la sagesse du coeur et son inspiration. A ce point, l’ego accepte joyeusement le coeur comme guide spirituel. L’intégralité naturelle de l’âme est restaurée.

Quand vous, les âmes d’artisans de Lumière, êtes arrivées à la deuxième étape de cette transition, vous avez ressenti le désir sincère de rectifier ce que vous aviez fait de mal sur la terre. Vous avez réalisé que vous aviez maltraité les êtres humains vivant sur la terre et que vous aviez empêché la libre expression et le développement des âmes de la terre. Vous avez réalisé que vous aviez violé la vie en essayant de la manipuler et de la contrôler selon vos besoins. Vous avez voulu libérer les êtres humains des chaînes de la peur et des restrictions qui avaient apporté beaucoup d’obscurité dans leurs vies, et vous avez eu le sentiment que vous pourriez accomplir le plus à cet égard en vous incarnant vous-mêmes dans des corps humains. Vous vous êtes donc incarnées dans des corps humains, dont vous aviez vous-mêmes participé à la création de la génétique, pour transformer de l’intérieur vos créations. Les âmes qui sont venues sur la terre avec cette mission avaient l’intention de répandre la Lumière dans les créations qu’elles avaient manipulées.

C’est à cause de cela qu’on les appelle « artisans de Lumière ». Vous avez pris la décision d’agir ainsi et de vous embarquer dans toute une série de vies terrestres, sous l’impulsion d’un sentiment nouveau de responsabilité ainsi que du désir sincère de prendre sur vous ce fardeau karmique, de façon à être pleinement capables de vous libérer du passé.            

  
© Pamela Kribbe 
www.jeshua.net/fr

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE, POUVOIR |on 15 février, 2014 |Pas de commentaires »

La Lumière Dorée

téléchargement (4)

                                                                                       

         Pamela transmet Marie-Madeleine

Très chers amis, je suis Marie-Madeleine, votre sœur, et je suis ici de bon cœur. Nous sommes réunis une nouvelle fois, et cela me semble si familier d’être reliée à la réalité de la Terre. Nous avons si souvent été ensemble, réunis en cercles fraternels, afin de nous accorder au présent et au futur. Tout au long de nos vies, cela a toujours été une source de soutien et d’encouragement de reconnaître chez les uns et les autres le même désir, la même soif de liberté et de joie, le même désir de communion véritable.

Nous voici ensemble au seuil d’un temps nouveau, et vous êtes dans une phase de transition importante. L’énergie de l’innovation qui balaie la Terre en ce moment est comme une grande vague qui nettoie tous les registres mentaux, émotionnels et d’activités du genre humain. En fait, c’est une grande vague de lumière éblouissante qui pénètre votre dimension et vous incite à vous éveiller. Elle peut aussi parfois vous effrayer, parce que cette vague d’énergie nouvelle bouleverse votre vie. C’est comme si rien d’ancien ne pouvait rester : l’activité, les relations, les moyens de subsistance, votre vie quotidienne. Tout semble aller de travers. Pourquoi cela se produit-il ? Que se passe-t-il ?

Actuellement, il vous est demandé d’oser clarifier pour vous-mêmes ce qui est vous et ce qui ne l’est pas. Et par  »vous », je ne veux pas dire cette personnalité humaine terrestre qui a été formée par les influences extérieures : vos gènes (en provenance de l’extérieur), vos parents, votre éducation, la société, etc. Ce n’est pas à cette personnalité que je fais référence lorsque je dis  »vous », mais à l’être que vous êtes. Ce  »vous » indépendant de ce monde, des préjugés et des critères de norme que vous avez reçus de cette société, indépendant même de ce corps que vous habitez et dont les réactions sont aussi influencées par les stimuli externes. Plongez une fois encore dans votre for intérieur, et souvenez-vous de qui vous êtes ! Vous êtes la conscience éternelle qui donne et maintient la vie de votre corps et qui acquiert ainsi temporairement des expériences terrestres. Cette conscience que vous êtes au fond de vous est pleine de vie. Elle est créatrice, radieuse, aventurière. Elle connaît aussi, car elle est enracinée dans l’Être.

Cette conscience que vous êtes n’est pas un principe abstrait. Ce n’est pas un Dieu lointain, mais une conscience vivante et palpable. C’est ce que vous êtes ! Vous la sentez circuler en vous au moment où vous avez le plus conscience de qui vous êtes. Lorsque vous savez ce qui vous donne de la joie. Lorsque vous êtes émus par ce que vous voulez et aussi lorsque vous savez ce que vous ne voulez pas. Cette aptitude fondamentale à discerner, à dire oui ou non à ce qui vous fait du bien ou du mal, vous maintient en contact avec qui vous êtes réellement, avec votre âme et votre Être éternel. À présent, cet Être est invité à prendre une place prépondérante dans votre vie, et à choisir ce qui vous appartient en propre et ce qui ne vous appartient pas.

La vie vous invite maintenant à prendre le chemin de la nouvelle énergie, de cette vague d’énergie qui pénètre actuellement l’atmosphère de la Terre. Vous pouvez réagir de deux façons à cette invitation : soit vous aligner sur ce courant d’énergie nouvelle, soit vous y opposer. Si vous faites confiance à ce courant, et que vous acceptez de vous laisser porter par sa force, cela vous donne des  »ailes » et son dynamisme vous propulse. Cela peut aussi vous faire peur, car il vous faut lâcher prise de l’ancienne énergie. Mais en même temps, c’est passionnant et libérateur !

Vous pouvez aussi choisir d’aller à contre-courant, par peur de ce que la nouvelle énergie va vous apporter ou effrayés à l’idée de lâcher la sécurité apparente qu’offre l’ancienne énergie. Dans ce cas, vous entrez en lutte contre les forces qui veulent changer votre vie de l’intérieur. Cette résistance, cette opposition, sont une forme de lutte, et si vous résistez à un courant aussi puissant, il se produit une sorte de noyade et les choses peuvent alors devenir étouffantes et oppressantes en vous et autour de vous. Votre vie manque d’un ancrage solide, parce que vous ne faites pas confiance aux forces merveilleuses qui veulent guider votre vie. Il est toujours possible de faire marche arrière et de dire  »oui » au courant. Au moment où vous capitulez et lâchez prise, vous pouvez à nouveau faire l’expérience d’être portés, qu’il y a un sens à ce courant, et qu’il vous portera vers un lieu beau et bon. Il est important que vous ayez conscience qu’en protestant, vous êtes encore nourris par des images pleines de peur en provenance du passé. Il y a là des images tellement sacrées pour vous que vous ne voyez même pas qu’elles sont, en fait, la voix de la peur. Il peut donc arriver que vous soyez si occupés à résister que vous ne réalisez pas que vous résistez à quelque chose de bon qui veut émerger dans votre vie. Vous pensez que le fait de tenir à ce qui est ancien est correct, sans voir ni reconnaître votre peur. Vivre selon la peur est devenu une habitude en grandissant dans une société pleine de peurs.

Je vous invite aujourd’hui, grâce à un simple exercice, à examiner de quelle façon vous êtes englués dans de vieilles habitudes de peur, et comment vous résistez à ce qui veut circuler dans votre vie. Afin de pouvoir faire cet exercice, je vais d’abord vous parler un peu de ce nouveau monde au seuil duquel vous vous trouvez. Imaginez la réalité de la Nouvelle Terre devant vous, telle une Lumière Dorée. Nous n’allons pas décrire les détails physiques de ce monde, mais nous allons nous relier à lui sur le plan énergétique pour ressentir sa réalité. Pensez à vos rêves, vos visions d’une nouvelle réalité pleine d’amour sur la Terre, étayée par des relations fondées sur le cœur. Voyez la Lumière Dorée émanant de cette réalité, et prenez contact avec cette Lumière. Voyez s’il vous est possible de laisser entrer cette Lumière Dorée dans votre corps.

Ressentez sa douceur, aimante et puissante. Cette Lumière Dorée connecte. Elle ne résiste à rien. Elle dit  »oui » à tout et donc, cette Lumière peut tout imprégner, aussi bien les zones d’ombre que les zones de lumière. C’est la lumière de l’amour, la lumière de l’alchimie, qui transforme l’ombre (le plomb) en lumière (l’or). Dans cette Lumière Dorée, tout a un sens et une valeur. Il n’y a plus de combat entre la lumière et l’ombre. Ressentez la puissance de cette Lumière Dorée. C’est la naissance de la conscience christique en chacun et chacune de vous. Lorsque vous incarnez cette lumière, vous n’avez pas besoin de vous éloigner de l’ombre et de la lourdeur. Vous pouvez être complètement présents dans ce monde terrestre. Vous pouvez être qui vous êtes au milieu du chaos de l’effondrement du vieux système qui se produit maintenant dans le monde qui vous entoure. Vous n’avez besoin d’aller nulle part. Gardez simplement cette lumière en vous. C’est la lumière du monde nouveau, la lumière de votre âme. Vous n’avez pas besoin d’éviter le monde. La seule chose requise est votre fidélité à cette Lumière Dorée. Reconnaissez-la en vous, elle est tranquille, calme et confiante. Ressentez la force de cette énergie qui vous porte et vous soutient. Sentez-la descendre dans vos pieds, elle a une certaine substance. Sentez cette Lumière Dorée circuler dans vos pieds jusque dans la Terre, et y allumer des semences de Lumière partout.

Dans l’ère à venir, l’ancien et le nouveau coexistent. Ici et là, des ouvertures émergent dans le champ énergétique ancien, là où des êtres humains consentent à abandonner leurs sécurités apparentes et accueillent la nouvelle énergie. L’afflux de Lumière Dorée peut alors prendre place. Peut-être va-t-il passer par vous, parce que vous incarnez déjà cette Lumière Dorée. En restant dans le monde avec votre Lumière Dorée, vous pouvez être vous-mêmes, et en même temps, offrir quelque chose de neuf au champ énergétique ancien. Vous êtes comme une porte, une ouverture vers plus de liberté et de gentillesse. Vous êtes cette porte pour les autres grâce à cette énergie qui émane de vous. Il n’est pas nécessaire de faire de gros efforts pour cela. Lorsque la lumière Dorée passe de vous aux autres, cela se fait sans effort, simplement par votre présence. Le temps des durs efforts et des combats contre l’ombre est terminé. Vous n’avez plus à vous battre ! Ce n’est pas votre combat. Laissez tomber toute cette dynamique de combat pour ou contre quelque chose. Vous avez seulement besoin d’être là, de nourrir en vous cette Lumière Dorée du futur et d’y être fidèles.

Nous allons maintenant voir de quelle façon vous êtes encore englués dans des pensées anciennes de pénurie basées sur la peur, et des actions issues du besoin de pouvoir et de contrôle. Vous avez grandi avec ces pensées parce qu’elles font partie de l’énergie collective sur Terre. Vous venez juste de vous reconnecter à la Lumière Dorée de la Nouvelle Terre, où prévalent la joie et le réconfort. Regardez maintenant avec votre œil intérieur cette énergie de l’ancien monde, basée sur la peur, la lutte et l’hostilité, et visualisez cette énergie devant vous. Regardez-la de façon neutre, sans peur. De quelle couleur est-elle ? Est-elle comme un brouillard dense et sombre, suffocant et collant ? Quelle impression s’en dégage ? Il y a beaucoup de peur en elle, vous pouvez l’observer calmement, car vous n’avez rien à faire avec elle. Vous n’avez pas besoin d’y adhérer ni de vous y opposer. Elle est juste là, et vous l’observez.

Maintenant, ressentez à nouveau la présence de la Lumière en vous. Puis regardez où l’énergie ancienne s’accroche encore à vous. Regardez surtout dans les zones du cœur et des centres inférieurs : l’estomac, le nombril et le coccyx. Y’a-t-il des cordes énergétiques qui vous retiennent et vous relient encore à la vieille Terre, régie par la peur, le jugement et la lutte ? Regardez cela calmement et demandez-vous :  »où suis-je encore coincé (e) dans l’ancienne énergie ? Montrez-le moi simplement et clairement, parce que je veux en être complètement conscient (e) ». Au moment où cette ancienne énergie devient visible, et que vous voyez les cordes qui vous retiennent à elle, ressentez quelles sont les énergies qu’elles contiennent. Qu’est-ce qui vous enchaîne encore à l’ancienne énergie ? Est-ce la peur ou l’incertitude ? Est-ce un sentiment d’infériorité que vous n’osez pas relâcher ? Et cependant que vous savez ne plus vous appartenir ? Qu’est-ce qui vous restreint et vous empêche de vous focaliser sur ce qui vous fait du bien ?

Regardez attentivement ce qui vous paralyse ou vous bloque le plus. Il se peut que cela se présente sous la forme d’un enfant : un enfant terrorisé, incertain, refoulé, ou encore agressif. Soyez très conscients de la dynamique émotionnelle qui vous ramène à l’ancienne énergie. Plus vous verrez clairement cette dynamique et la comprendrez, plus ce sera facile de la laisser aller. Il n’y a rien d’aussi libérateur que de voir clairement qui vous êtes. Même si cela peut être décourageant de réaliser que vous êtes encore enchaînés à l’ancienne énergie ici ou là, c’est toujours mieux d’en avoir conscience, plutôt que refouler cette peur et ne pas vouloir la voir. Et la Lumière Dorée ne condamne jamais. Laissez tout ce qui est encore effrayé ou qui offre de la résistance à la nouvelle énergie se présenter à la lumière du jour, c’est précieux et significatif. Lorsque vous avez une conscience claire de vos liens avec l’ancienne énergie, que vous savez ce qu’ils sont, vous laissez alors la Lumière Dorée circuler dans cette zone. N’essayez pas de rompre les liens qui vous attachent au passé. Permettez-leur juste de s’imprégner de Lumière Dorée, chaleureuse et compréhensive.

Ne vous battez pas contre votre peur, votre incertitude ou votre dépendance à l’ancienne énergie. Entourez-les de Lumière Dorée, avec empathie, avec compassion. Il n’est pas nécessaire de les combattre. Le combat les fait empirer, car il génère de la résistance dans ces aspects de vous qui ne sont pas encore prêts ou capables de se joindre à la nouvelle énergie. Laissez l’amour dégeler et détendre ces aspects. Si vous dites à ces aspects sous l’emprise de la peur et de l’insécurité que vous les accueillez tels qu’ils sont, ils vont alors commencer à se relâcher et changer. Gardez toutes vos frayeurs et vos résistances, ne les reniez pas. Dites-leur que vous les aimez et que vous avancez avec eux. Elles contiennent une puissance énorme et vous ne voulez pas perdre cela ! Vous voulez transformer cette énergie et cela ne peut se faire que par l’amour.

À présent, permettez à un enfant intérieur de venir à vous, l’enfant qui reflète le plus cette résistance, cette peur, ce manque de confiance en vous. Accueillez cet enfant dans votre cœur, entourez-le de Lumière Dorée et dites-lui que vous êtes heureux de l’avoir trouvé. Maintenant qu’il est avec vous, vous pouvez le mettre  »sous votre aile » et prendre soin de lui. Il n’est donc plus vulnérable aux impulsions et aux coups en provenance de l’extérieur qui renforcent cette peur.

J’aimerais maintenant vous parler de cette nouvelle année 2012. nous sommes au dernier mois de 2011, et l’hiver est un temps de transition naturelle, un temps d’intériorisation et de préparation. Beaucoup de choses ont été dites sur ce que serait 2012. J’aimerais vous inviter à oublier tout ce que vous avez entendu ou lu sur  »2012 ». Ce sont des suggestions externes. Je préférerais que vous acceptiez de ressentir ce que cela signifie pour vous. Calmez-vous. Vous n’avez rien à craindre et vous êtes en sécurité. Accordez-vous à l’année 2012 et à ce qu’elle signifie pour vous, et non pour le monde. Visualisez une couleur ou une lumière qui la représente, et ressentez son énergie, ses possibilités. Posez-lui des questions :  »Quel est le plus grand potentiel pour moi cette année et comment puis-je réaliser ce potentiel ? »  »Quelle est la chose la plus importante pour moi à connaître et à faire ? »

Imaginez que vous êtes assis (e) sur la crête d’une énorme vague de l’océan. C’est délicieux et passionnant d’être porté (e) par cette vague. Permettez à ce que vous ressentez en vous de vous porter, parce qu’au sommet de cette vague, vous êtes dans le courant de vos possibilités les plus élevées, et que vous permettez au courant de la vie de vous mener là où il veut. Qu’est-ce que cela vous demande  pour vous abandonner à ce courant ? Comment pouvez-vous lui dire  »oui » ? Permettez à ce que vous ressentez sur la crête de la vague d’agir sur vous. En haut de la vague, vous vivez dans la vérité, et en vous replongeant dans ce ressenti, vous vous accordez avec ce que l’année va vous apporter. Faites toujours confiance à vos signaux internes. Les informations offertes par le monde extérieur, comme par exemple les prédictions et l’attente de la fin du temps, ne sont pas nécessairement fondées sur une pensée claire ou intuitive. Certains messagers parlent à partir de leur peur, par besoin de sensationnel et de tragédie, et leurs messages peuvent semer la confusion. Il y a aussi des messages de Lumière qui génèrent la paix et la tranquillité. Faites la distinction sur la base de ce que vous ressentez. Qu’est-ce qui me semble bon ? Qu’est-ce qui ne me semble pas bon ? Vous êtes l’ancre.

Pour finir, j’attire votre attention sur notre petit cercle réuni ici aujourd’hui. Imaginez que nous soyons assis autour d’un feu, un feu brûlant d’inspiration. Nous sommes tous nourris par ce feu, le feu de notre cœur. Voyez la lueur qui brille sur nos visages, elle reflète nos espoirs, nos aspirations, notre tristesse et nos doutes. Lorsque ces expressions se manifestent sur nos visages à la lueur du feu, elles paraissent très humaines et transparentes. Dans la douce lumière chaude du feu, toutes choses ont la permission d’exister telles qu’elles sont. Accordez-vous cette chaleur, cette Lumière Dorée. Vous vivez encore des traces de la Nuit de l’âme, de l’ombre qui vous a piégés. Maintenant, entourez-vous de chaude lumière, vous en êtes capables. Rendez-vous hommage, soyez fiers de qui vous êtes, et voyez votre bravoure. Rappelez-vous tout ce que vous avez déjà accompli, ce que vous êtes capables de faire, et ce que vous avez enduré. Confirmez-vous dans votre grandeur et n’écoutez pas les pensées qui vous diminuent. Laissez ce feu devenir un feu de joie, dont les étincelles jaillissent au-delà de ce cercle et touchent un grand nombre d’autres personnes, faisant ainsi s’agrandir le cercle. Ce sont mes vœux de cette année pour vous et tous ceux et celles qui liront ce message.

©Pamela Kribbe 2012

Traduction Christelle Schoettel

www.jeshua.net

Publié dans:LUMIERE, MARIE-MADELEINE |on 15 février, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3