TOUT EST ACCOMPLI !

 téléchargement (13)

Canalisation de Jésus-Sananda, Aix en Provence,

par Diane LEBLANC

  

Mes frères et sœurs bien-aimés, 

Je suis avec vous, à vos côtés depuis une éternité. Ce qui s’est vécu dans ce corps à travers cette présence humaine ici sur Terre n’est qu’une petite partie de toute cette existence qui perdure depuis des siècles, des éons, au-delà de ce que vous pouvez imaginer dans votre concept de temps qui est plutôt tridimensionnel que multidimensionnel. 

Vous aussi êtes des hommes en cheminement, vous aussi avez parcouru les confins de l’Univers. Si vous vous êtes postés ici sur Terre, c’était par amour, par compassion, par désir de faire en sorte que la matière demeure empreinte de sacré et de lumière. Mais comme bien des hommes avant vous, vous avez été happés, densifiés, emprisonnés dans ces corps physiques qui, en réalité, semblent limités, semblent destinés à disparaître mais qui, comme tout ce qui vit dans la nature, redeviennent poussière. Pour faire partie de la grande matrice et revivre à nouveau d’une vie à l’autre, d’une saison à l’autre, ici sur Terre. 

Et lorsque vous empruntez un nouveau corps, une nouvelle création, votre défi est constamment le même : habiter totalement ce corps, l’imprégner de cette lumière qui est la vôtre. Afin de lui rendre sa nature première, afin de lui permettre de devenir un vaisseau : un véhicule illimité qui puisse emmagasiner toute l’énergie du ciel et la répandre dans l’amour ici sur Terre. Ceci en ayant bien soin de garder votre canal bien ouvert pour que l’énergie circule du haut vers le bas et du bas vers le haut, alimentant et régénérant ainsi toutes vos cellules à chaque instant. Vous abreuvant de lumière et permettant à votre conscience illimitée d’habiter totalement ce corps dans cette réalité que vous avez choisie pour évoluer et vous construire. 

J’ai moi aussi expérimenté cette nature humaine qui est la vôtre. J’ai moi aussi traversé le voile de l’oubli. Et j’ai dû, tout comme vous, réapprendre à autoriser ma partie divine à venir m’habiter, cohabiter avec ma personnalité – ce que vous appelez l’Ego – pour que la survie de ce corps soit assurée et qu’en même temps, toute l’énergie puisse y être emmagasinée, imprégnée… afin de procéder dans chacune des cellules de ce corps à l’ultime transmutation alchimique. Ce que vos historiens ont nommé comme la pierre philosophale, celle qui amène la jeunesse éternelle, c’est tout simplement cette fusion, cette unification de la partie humaine et divine. 

Lorsque j’ai pris conscience sur la croix que mon humanité était mon plus beau cadeau et non pas mon plus lourd fardeau, j’ai pu permettre à cette partie divine de pouvoir effectuer cette alchimie. J’ai dû passer par la mort afin que l’éclat de cette résurrection parvienne à vos oreilles encore à ce jour… 

Or, vous n’avez pas à attendre le moment ultime. Vous pouvez déjà vous rendre réceptifs, accepter dans votre corps, ici et maintenant, de recevoir, d’accueillir cette partie lumineuse en vous-mêmes. Pour qu’elle puisse vous nourrir, vous alléger, guérir les blessures du passé et permettre que vous deveniez l’être merveilleux et lumineux que vous êtes en réalité. Car nous sommes des frères, des sœurs, nous sommes identiques ! Ensemble sur le même chemin, sur la voie du plein épanouissement, sur la voie de la co-création divine. 

L’amour inconditionnel passe d’abord par l’amour de soi, le pardon de soi, l’acceptation de soi dans sa partie humaine avec toutes ses vulnérabilités, avec toutes ses difficultés ET avec sa partie céleste… Celle qui sait que tout est parfait, celle qui sait que toute expérience n’est présente dans la vie de chacun que pour inciter la partie de vous qui sait qui vous êtes réellement à se manifester, à se dévoiler dans toute sa splendeur. 

Osez dire oui  à cette partie lumineuse en vous-mêmes, accueillez tout l’amour du ciel qui descend sur votre tête et dans votre cœur, permettez à cette énergie lumineuse de venir de nouveau emplir votre bas ventre et descendre jusqu’à travers le premier chakra, le long de vos jambes et jusque dans la terre. 

Vous êtes à la fois d’ici et d’ailleurs ! Vous êtes à la fois humains et divins ! Et lorsque vous reconnaîtrez cette lumière en vous-mêmes, vous saisirez à quel point tous ceux et celles qui vous ont précédés et qui ont suivi ce même chemin – ce même parcours que vous avez entrepris – sont là à vos côtés et vous attendent de l’autre côté du voile. 

Ces dimensions supérieures auxquelles vous aspirez ne sont pas un lieu, un but à atteindre, elles sont déjà là, partout autour de vous. Il vous suffit  d’ouvrir les yeux sur vous-mêmes pour réaliser que vous en faites partie, il vous suffit de vous voir tels que vous êtes dans toute cette lumière, dans tout cet amour, dans toute cette splendeur illimitée qui n’a ni début, ni fin… pour que vous puissiez enfin ressentir notre présence à vos côtés. 

Lorsque je me suis éveillé au matin du troisième jour, j’ai senti que mon corps s’était transformé, que la lumière l’habitait totalement et qu’il m’était désormais impossible d’abaisser ces vibrations pour me rendre visible à tous. 

Mon corps de lumière vibrait, scintillait à un point tel que j’ai senti le besoin de retrouver ceux et celles qui m’accompagnaient dans l’invisible afin de pouvoir célébrer avec eux cette ouverture, cette brèche qui s’était créée dans le voile du temps. 

Si, humblement, j’ai pu contribuer à faire en sorte d’amincir la toile entre les mondes, c’est à vous maintenant que revient le défi d’en profiter et de laisser venir à vous tous vos frères et sœurs de lumière qui sont remplis d’amour, de tendresse, de fierté, de vous savoir là à leurs côtés, pour vivre avec eux cette merveilleuse aventure planétaire où chacun et chacune a la possibilité de transmuter dans la matière l’énergie céleste et de faire en sorte que toute la Terre puisse en bénéficier. 

Il y a ici sur Terre de nombreux lieux hautement vibratoires sur le plan énergétique. Plusieurs d’entre vous cherchent et espèrent nous rencontrer, mais ils ne comprennent pas qu’il est impossible de nous voir à travers des yeux humains, de nous percevoir à travers des sens qui sont limités à votre corps physique, à la troisième dimension. C’est avec les yeux du cœur que vous devez venir à notre rencontre, c’est avec l’esprit ouvert et l’âme remplie de joie que vous avez accès à ces vibrations extraordinaires qui sont disponibles pour chacun et chacune d’entre vous. 

Nous sommes tout près à vos côtés et le seul voile qui vous empêche de  nous voir est celui qui recouvre votre troisième œil, cette glande que vous appelez la glande hypophyse… et qui ne demande qu’à s’ouvrir telle une paupière close qui enfin s’éveille pour accueillir le soleil. 

Il est plus facile de percevoir vos frères et sœurs de lumière lorsque vos yeux humains sont bien fermés, c’est pourquoi plusieurs d’entre vous nous rencontrent dans leurs rêves. Lorsque vous avez les yeux fermés, ce sont les yeux de votre âme qui s’ouvrent, ce sont les yeux de l’intérieur qui peuvent enfin ressentir ces présences lumineuses à vos côtés, les percevoir, les capter, les sentir vibrer dans tout votre être. 

Peu importe la façon dont vous choisissez d’entrer en contact avec nous, il n’est pas nécessaire que cela passe par la vue ou l’ouïe : vous pouvez tout simplement ouvrir votre cœur et vous laisser inonder d’amour ! Ressentir la chaleur aimante de cette présence autour de vous. Ainsi, nous serons toujours à vos côtés, comme vous êtes toujours avec nous ; peu importe où nous sommes, peu importe où nous allons. 

Certains croient que Shamballah est le Paradis sur Terre, mais le Paradis est vivant dans votre cœur, dans votre âme, dans votre conscience ! C’est l’état de grâce, le choix d’être vivant à chaque instant, de savourer chaque seconde et de vous ouvrir à vous apporter à vous-même tout cet amour… qui élève, qui allège et qui permet à la joie, au bonheur de s’installer de façon permanente en vous-mêmes. 

Le Paradis est présent dans vos toutes cellules. Dans cette transmutation qui, de plus en plus, s’installe parmi tous les êtres vivants. 

Vous êtes en train de devenir de magnifiques papillons qui peuvent déployer leurs ailes pour ne plus se sentir limités ou emprisonnés dans votre corps qui se transforme pour vos permettre d’aller où et quand vous le voulez, avec nous à chaque instant. 

Laissez-nous venir à vous. Laissez-nous vous aider. Laissez-nous vous aimer… pour que vous puissiez bénéficier de notre expérience, de nos acquis, mais surtout de cette lumière immense, intense tel un brasier illimité. Celle-ci cherche à pénétrer dans tout votre corps pour que vous deveniez des soleils à votre tour et que vous permettiez à l’énergie céleste de faire de ce monde un nouveau monde, de faire de cette planète un lieu sacré, une oasis de lumière. 

Tout est là en vous, il suffit juste de vous accorder enfin la liberté, le droit, le privilège de dire OUI en étant conscients que vous le méritez, que tout est déjà accompli et qu’il suffit de laisser les valves s’ouvrir pour que vous soyez inondés de cette lumière merveilleuse à nouveau et pour l’éternité. 

Recevez mon amour et ma tendresse. L’amour d’un frère, l’amour d’un pur esprit, l’amour christique qui est votre énergie aussi. L’amour d’un fils de Dieu s’adressant à ses frères et à ses sœurs divins, ici et maintenant et pour l’éternité. 

Recevez ma bénédiction ainsi que celle de ceux et celles qui nous accompagnent, tous ensemble, dans toutes les dimensions. 

Soyez honorés, bénis. Et remerciez votre âme d’être présente à chaque instant, car c’est grâce à elle que vous avez accès à cette ouverture, à cette transmutation partout dans tout votre être. 

Merci ! Merci pour vous, merci pour nous, merci pour tout ce qui vit et cette merveilleuse planète qui est la vôtre, la nôtre et celle de tous les êtres de lumière qui sont attirés de tous les coins du cosmos… pour assister à cette nouvelle naissance prennant racine en vous-même. Soyez honorés, soyez aimés et aimez-vous les uns les autres comme vous rêvez d’être aimés à votre tour. 

            Ainsi soit-il ! 

            Sananda 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 octobre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

Publié dans : JESUS |le 22 janvier, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3