les épinards riches en fer ?

1069010-jpg_941731

En réalité, ce sont le boudin et les abats qui apportent le plus de cet oligoélément indispensable à l’oxygénation des tissus.

Popeye tire sa force des épinards, c’est bien connu. Plus de 80 ans après sa création par Elzie Crisler Segar, la légende de ce marin de fiction reste intacte. Pour des générations de parents, son exemple justifiait l’obligation de faire manger ce légume à leur progéniture. Même s’il a été rapidement prouvé que les vertus accordées aux épinards étaient dues à une erreur de transcription de leur teneur en fer. Une virgule mal placée, dont le « père » de Popeye puis tous les parents (et les enfants qui n’apprécient en général guère ce plat) ont été victimes.

En clair, la légende de Popeye a traversé les générations, alors que les scientifiques savent bien que pour tirer autant de bénéfices des épinards qu’il consomme sous forme de conserves, c’est la boîte qu’il aurait dû avaler plutôt que son contenu ! Quoi qu’il en soit, cet oligoélément est indispensable à l’organisme. 

Besoins élevés chez les adolescents

Absorbé par l’intestin, le fer entre dans la composition de l’hémoglobine contenue dans les globules rouges qui servent principalement au transport de l’oxygène dans tout l’organisme. Le fer est aussi présent dans la myoglobine qui permet à l’oxygène d’être utilisée par les muscles. Il participe également à l’activité de plusieurs enzymes et protéines.

Il faut savoir que notre corps ne synthétise pas de fer. C’est donc dans les aliments que l’organisme trouve les quantités nécessaires à son bon fonctionnement. Les besoins sont élevés chez les adolescents, plus encore chez les femmes en âge de procréer, et importants lors des grossesses. Si les apports ne sont pas suffisants, la personne risque de souffrir d’anémie, source de fatigue.

Dans la nourriture, le fer est présent sous forme « héminique » dans les produits animaux (boudin, foie, abats, viande et poissons) et sous forme « non héminique » surtout dans les végétaux (germe de blé, pistache, soja, lentilles…) Le premier est bien mieux absorbé que le second, surtout quand l’alimentation est riche en vitamine C. En revanche, son absorption est réduite par la consommation de grandes quantités de thé ou de café. Mais l’histoire ne dit pas si Popeye avait tiré un trait sur ces deux breuvages.

Par ANNE JEANBLANC sur Le Point.fr –  http://www.lepoint.fr/dossiers/sante/idees-recues-sur-la-sante/

Publié dans : PLANTES |le 1 décembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3