La kinésiologie musicale


une nouvelle approche pour les musiciens
Par Mireille Natansson

La kinésiologie musicale dans GUERISON 01Science de l’énergie et du mouvement, la kinésiologie est connue en France depuis plusieurs années. Ses applications sont multiples dans les domaines de l’éducation, de la santé et du sport. Elle propose une nouvelle approche de la relation entre le corps et les émotions et une méthode douce très efficace contre le stress. Pour les musiciens et tous ceux qui s’intéressent à la musique, la kinésiologie musicale vient de faire son apparition en France.

La kinésiologie musicale a été créée en Allemagne par deux musiciens qui ont une formation complète en kinésiologie. Leur idée était de proposer des solutions aux musiciens stressés par des difficultés propres à leur métier : le trac, les blocages respiratoires et musculaires, le manque de motivation, les frustrations dues à la concurrence. Leur mérite est d’avoir su s’inspirer des recherches de John Diamond sur l’énergie, à la lumière de leur expérience de musiciens professionnels. Comme en kinésiologie appliquée, on utilise les outils techniques du Touch for Health (la santé par le toucher) et du One Brain (un seul cerveau). Quelques exemples vécus illustrent les difficultés rencontrées par les musiciens et les techniques proposées.


Test musculaire

C’est l’outil d’investigation de la kinésiologie qui sert à détecter les blocages. Son principe repose sur le fait que le corps est un instrument apte à montrer ses propres déficiences et en même temps capable d’indiquer comment les corriger. Les possibilités du test musculaire sont donc très nombreuses. Prenons par exemple un blocage avec une tonalités ou une note spécifique chez un chanteur :  »Je n’arrive pas à chanter cette note aiguë ». « En ré mineur, ma voix sonne plat ». Tester veut dire ici passer en revue toutes les notes de la gamme ou toutes les tonalités, le muscle deltoïde faible indiquera la note à l’origine du stress.

 Coordination des hémisphères

L’enseignement musical, contrairement à ce que l’on pourrait attendre, privilégie le cerveau gauche (analytique) en délaissant le cerveau droit (création et imagination). Pour jouer la musique avec expressivité, il ne suffit pas d’une formation technique, il faut aussi exercer l’intégration des deux moitiés du cerveau. Dans une séance avec notre chanteur, la note aiguë ne sera pas répétée des centaines de fois, ni la gamme de ré mineur, elles seront intégrées par un mouvement croisé.

L’équilibration énergétique

Il s’agit de recréer l’équilibre énergétique au niveau corporel, psychique et mental. Par la connaissance des méridiens d’acupuncture, on peut lever un blocage énergétique et retrouver l’équilibre qui est nécessaire pour donner le maximum lors d’un concert. Le concert lui-même est un phénomène énergétique où se rencontrent l’énergie du musicien et celle du public. Si les énergies sont équilibrées, le dialogue s’instaure. Dans une salle de concert, il y a d’une part des auditeurs qui attendent des musiciens un certain plaisir et d’autre part un musicien plus ou moins stressé, dont l’énergie ne peut se transmettre. La note aiguë dont le chanteur a peur perturbe son expression, le chant n’est pas libre de se dérouler pleinement. La visualisation d’une couleur pourra apaiser cette souffrance.

La réduction du stress

C’est la technique de base en kinésiologie, celle qui demande doigté et intuition de la part du kinésiologue, car il ne guérit pas, il mène son client sur le chemin de sa propre guérison. Après avoir déterminé la cause du stress, il s’agit de l’atténuer par une image forte en énergie qui ouvre de nouvelles voies. La note aiguë ou la tonalité de ré mineur peut être associée à une émotion ou à un souvenir. Pour réduire le stress, le musicien évoque cette émotion en utilisant ses cinq sens ; « uel goût a cette tonalité ? Quelle est son odeur ? Quels sont les bruits et les sensations qu’elle évoque ? Quel serait le symbole visuel qui la représente ? »

 La récession d’âge

C’est un retour vers le passé pour réduire un stress emmagasiné depuis l’enfance, par exemple un stress lié au choix de l’instrument. Comme en visitant un vieux grenier, le musicien peut retrouver les motivations de sa carrière de musicien et renouer avec ce choix dont il ne connaissait plus les origines. Les solutions sont individuelles et vont mettre en jeu les couleurs, les symboles, le mouvement, les sensations et les émotions. Le kinésiologue aide le musicien à trouver les solutions qui sont en lui et à les ancrer dans sa pratique (voir encadré). La spécificité de la kinésiologie musicale réside dans son souci de créativité. Elle propose aux musiciens de tous âges, aux élèves comme aux professeurs de renouer avec le plaisir de jouer sans stress.

Publié dans : GUERISON |le 7 novembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3