Archive pour le 31 octobre, 2013

la conversion – Marie Madeleine

la conversion – Marie Madeleine dans MARIE-MADELEINE telechargement-91

Allant sur les routes de Béthanie à Magdala, petit village sur le bord du lac de Galilée, elle entendait de plus en plus parler d’un homme qui lui aussi, allait son chemin de Jérusalem en Galilée, de Samarie à Capharnaüm, allant de village en village. Elle écoutait d’une oreille ce qui se disait sur lui. Il guérit les malades, il parle avec autorité, il expulse les démons. Plus son chemin avançait, plus elle entendait parler de lui, plus le désir de le rencontrer devenait fort. Plus elle entendait parler de lui, plus son coeur s’ouvrait aux  actes et aux paroles du Christ. Elle avait entendu dire qu’il avait appelé à sa suite des pécheurs et même le célèbre publicain Lévi. Elle avait eu vent du scandale qu’avait provoqué son repas chez ce dernier appelé par le Christ et de la réplique du Christ face aux murmures des pharisiens : Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades; je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, au repentir (Lc 5, 31-32). Ce qui plaisait à Marie était cette arrogance du Christ face aux pharisiens pleins de leur loi et qui était incapable de l’appliquer, qui n’en comprenait que les aspects extérieurs. Lui, le Christ avait l’air plus compréhensif. Elle méditait sur ses paroles, je suis venu appeler les pécheurs. Pécheresse, je sais que je le suis. Pourrait-il me sauver, pourrait-il me guérir ? Serait-il le médecin que j’attends pour être guérie de mes maux? Serait-il mon sauveur qui pourrait expulser les démons qui m’assaillent et me dévorent? Trouverai-je auprès de lui cet amour véritable, plein de tendresse et de miséricorde. Serait-il le pasteur qui me conduira au bonheur? 

Marie-Madeleine est frappée par d’autres paroles du Christ qu’on lui rapporte. Il était descendu de la montagne où il était avec ses disciples. La foule l’avait appris et s’était précipité pour le voir. Après avoir guéri tant d’hommes et de femmes, il leur parle des béatitudes. Heureux sont ils les pauvres, heureux sont ils les affamés, heureux sont ils ceux qui pleurent, heureux sont ils les persécutés à cause de mon nom. Ils trouveront le bonheur véritable en Dieu. Ils accéderont au Royaume de mon Père. Ils seront dans la joie, l’allégresse et la paix. Ils seront rassasiés. Mais malheureux aux riches, aux repus, aux ironiques, à ceux à qui on ne fait que des éloges, ils croient être heureux et ne le sont pas. Ils croient détenir le vrai bonheur et ils s’engouffrent dans les ténèbres de la mort. Ces paroles du Christ furent comme une flèche touchant  l’intime de son âme et de son coeur. 

Ces paroles du Christ provoquèrent en elle la lumière. Elle reconnut en elle tout le malheur qu’elle vivait en attendant des autres les plaisirs, l’oisiveté, les honneurs. Non, la vie vaut beaucoup plus que tout cela. La vie n’est pas dans le superficiel. Dieu m’appelle à la dignité, au respect, à la beauté de la vie. La vie est digne d’être aimée comme Dieu la présente. Oh oui, je veux me convertir. Oh oui, je veux écouter et mettre en pratique les paroles qui sortent de la bouche du Christ. Il a pour moi, les paroles d’une vie bâtie sur de véritables fondements. Il sera mon appui, mon roc. Quand pourrai-je l’approcher? Quand pourrai-je le voir? 

« Si je ne rends mon front aussi dur que le fer, aussi dur que l’airain, je ne pourrai jamais sortir de cet océan de luxure où je demeure plongée. Eh bien, méprisons des insultes et des railleries d’un instant! Qu’importent les outrages? Montrons quelques moments encore une hardiesse qui, cette fois, a un principe honorable. C’est le courage d’un moment qu’il me faut, et ce moment ne m’est-il pas plus précieux que ces heures coupables où j’étalais aux yeux des hommes mon impudeur et mon effronterie? Alors, du carrefour où je tendais mes filets, ma voix appelait la jeunesse à des plaisirs criminels; parée de vêtements somptueux, je courais au-devant de ceux qui passaient; je peignais mes cheveux avec un art, un fard imposteur colorait mon visage; j’attirais ainsi dans le piège tout jeune homme imprudent en qui je voyais briller le charme de la beauté et l’éclat de la richesse. Oui, j’étais alors le réseau empesté où le démon jette les âmes qu’attend le jugement éternel. Maintenant mes efforts ont un autre but; je dois courir, je dois voler dans la voie du bien, et racheter mes crimes passés par mes bonnes oeuvres. En sortant d’ici, j’irai tomber aux pieds du Médecin qui accueille tout le monde et ne fait acception de personne. Je Lui avouerai tous les artifices dont j’ai usé pour séduire la jeunesse; je dénouerai mes cheveux dont les longues tresses ont enlacé tant d’hommes voluptueux et corrompus, et je m’en envelopperai comme d’un voile; mes paupières et mes yeux, si souvent exercés à des provocations honteuses, deviendront des sources de larmes; et je m’attacherai désormais à suivre les pas du divin Médecin aux pieds duquel j’humilierai ma vie passée. » (d’une homélie de saint Ephrem)

Texte issu du site … 

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 31 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

Mourir par peur d’avoir mal

Mourir par peur d'avoir mal dans La MORT

Le Point.fr ouvre son espace de débat au professeur Didier Raoult, spécialiste des maladies infectieuses tropicales émergentes à la faculté de médecine de Marseille.

Une évolution majeure s’est produite dans les priorités de la société et de la médecine. La lutte contre la douleur figure désormais parmi les premiers objectifs. Ce qui a provoqué des changements parfois très dangereux dans la prise en charge des malades.

J’ai eu l’occasion de voir des patients reçus aux urgences pour une méningite ou pour une péritonite non diagnostiquées et traités par de la morphine pour calmer la douleur ! Le fait d’avoir dissimulé la douleur derrière les morphiniques a autorisé le retour au domicile de ces patients calmés. Sauf que la maladie a évolué et que cette prescription a retardé de façon importante le diagnostic, faisant courir des risques de séquelles, voire des problèmes vitaux. 

La douleur est un symptôme d’appel extrêmement important sur le plan médical. Elle traduit une souffrance du corps. Quand elle est inexpliquée, elle alerte le médecin et le pousse à en identifier la cause. Les maladies où la sensation douloureuse disparaît par atteinte nerveuse – la lèpre ou la syphilis non traitée par exemple – engendrent rapidement des mutilations. L’absence de signal douloureux ne permet plus de limiter les actes dangereux, ce qui expose le patient à des blessures ou à des brûlures… 

15 000 morts par an

Notre société supporte de moins en moins la douleur. C’est l’une des causes de la surconsommation de médicaments antidouleur, qui est maintenant associée à une mortalité considérable directement due à ces médicaments. Une étude récente du Lancet montre qu’aux États-Unis les médicaments légaux dérivés de l’opium ont vu leurs ventes quadrupler entre 1999 et 2010. Selon les estimations officielles, les médicaments antidouleur causeraient la mort de près de 15 000 personnes chaque année aux États-Unis. Dans certains États, cette cause de mortalité dépasse celle des accidents de la route ! Plus encore, la mort résultant de l’usage de médicaments dérivés de l’opium vendus légalement dépasse maintenant aux États-Unis les décès dus aux drogues illicites dérivées de l’opium ! En pratique, il devient clair que pour diminuer toutes nos douleurs, nous avons créé une addiction aux « drogues légales » qui tuent actuellement plus que les drogues illégales. C’est devenu, dans les pays riches, un problème majeur de santé publique.

La douleur fait partie de la vie et sert à signaler la maladie. Autant il est légitime de tout mettre en oeuvre pour calmer les douleurs insupportables dont la cause est connue – en particulier les douleurs chroniques d’origine neurologique -, autant nous sommes entrés dans une sur-utilisation de ces drogues. J’ai ainsi vu une angine douloureuse traitée par de la morphine en intraveineuse ! L’illusion d’un monde sans douleur est mortelle.

Le Point.fr – Par LE PROFESSEUR DIDIER RAOULT

Publié dans:La MORT, PEUR |on 31 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

Prédictions du Créateur Suprême pour 2014

 – transmis par Kathryn E. May

 

Prédictions du Créateur Suprême pour 2014 dans 2014 - PRÉDICTIONS etres-de-lumiere

Les nouvelles pour 2014 sont si dramatiques,modifiant si profondément la vie de l’humanité, des planètes, des étoiles et de tous les êtres du Cosmos que les mots peuvent difficilement les décrire.

Je suis ravi d’avoir un public dans le Journal de Sedona qui est très avancé spirituellement, de sorte que je peux élever le niveau du débat ici, avec l’assurance qu’il sera reçu et compris.

Tout d’abord, je vous dirai que le chemin de l’Ascension est maintenant plein de Maîtres travaillant dur, désireux d’entreprendre la prochaine étape, les menant vers les dimensions supérieures. Nous nous trouvons cependant face à un dilemme ici. Je vais vous le décrire. Les Conseils qui sont aux postes de commande, pour ainsi dire, sont troublés par un problème persistant pour l’humanité. En raison de milliers d’années de pénurie et de programmation psychique qui ont persuadé la plupart que cette pénurie est permanente, irréversible et irréparable, s’est établi un courant vague mais tenace de désespoir, d’accablement et de ressentiment sous-jacent à toutes les autres émotions, même chez ceux qui tentent diligemment d’élever leurs vibrations.

Ces sentiments latents ont été si familiers chez les travailleurs de la Lumière au cours des temps qu’ils sont devenus partie de votre psyché, tant et si bien que vous les considérez comme inhérents à votre expression de générosité et de bonté envers les autres. Votre préoccupation pour la souffrance d’autrui contient en son sein un germe d’impatience, de ressentiment et de reproche contre ceux qui ont opprimé l’ensemble de la population pendant des milliers d’années. Bien sûr, cela vous semble naturel, car cela jaillit de votre mentalité belliqueuse et de votre souhait de défendre et de protéger ceux dont on a abusé. Du point de vue de la 3ème dimension, cela est parfaitement logique.

Cependant, alors que le Nouvel Age d’Or voit le jour, je vous prie de faire volte-face aux sentiments de désespoir, même si ce désespoir est en faveur du sort des autres. Regardez le soleil, Bien-aimés, et trouvez-le dans vos cœurs pour offrir le pardon à ceux qui ont été les oppresseurs, car dans vos vies passées beaucoup d’entre vous ont joué le rôle de leaders puissants qui abusèrent de leurs pouvoirs. Cela faisait partie de votre contrat avec Nous ; vous souhaitiez éprouver toutes sortes de vies possibles, afin de développer de l’empathie envers les autres. Vous l’avez réalisé et maintenant il est temps pour vous de dénouer tout cela, renonçant à tout élément de ressentiment et de blâme envers les autres pour toute forme de détresse que vous observez dans le monde.

Vous ne comprendrez pas totalement les complexités de cet arrangement que vous avez conclu avec votre Soi Supérieur et avec Nous jusqu’à ce que vous Ascensionniez, mais vous ne serez pas aptes à ascensionner tant que vous n’aurez pas été capables de renoncer à tous les sentiments de basses vibrations. Regardez en vous-mêmes, Bien-aimés, et identifiez tout sentiment d’impatience, de frustration, de ressentiment, d’anxiété ou de dépression, car ces pensées vous empêcheront de vous joindre à la première vague d’Ascension, qui est sur le point de commencer et se poursuivra au cours des premiers mois de 2014.

Voici le dilemme qui retient la première vague en ce moment : La frustration que vous ressentez, que vous rejetez sur la souffrance autour de vous, qui vous maintient enfermés dans une vibration inférieure, dont vous dites qu’elle sera dissipée grâce à la délivrance des Fonds de Prospérité. De notre point de vue, nous voyons que ce n’est pas la haute vibration nécessaire pour l’Ascension, parce que vous percevez votre état émotionnel lié à la conjoncture économique. C’est le piège de la 3ème dimension qui a maintenu captif la planète depuis des siècles, se reflétant dans les yeux du travailleur de Lumière plein d’empathie.

Ce n’est pas le dilemme de la poule et de l’œuf. Nous vous demandons de vous placer dans un état ​​de sentiment Ascensionnel. Cela seul vous permettra de vous élever jusqu’à la 5ème dimension. Cet état ascensionnel dont nous parlons est celui dans lequel vous comprenez que même mourir de faim ou souffrir de douleur physique ne constitue pas un problème pénible pour une âme en ascension, car ce n’est que l’état ​​externe du corps. De même, en perdant une maison ou un appartement, même si vous deviez vivre dans un refuge, n’est pas crucial, car ce n’est qu’une question de confort physique, pas un véritable état de survie, car votre âme continue à vivre éternellement, indépendamment de l’état de ce corps temporaire.

C’est un défi difficile de renoncer à l’inquiétude au sujet de votre propre état physique et de celui des familles autour de vous. Vous libérer de l’anxiété ne signifie pas que vous ne vous souciez pas ou ne désiriez aider, cela signifie simplement que vous êtes conscient de l’ensemble du tableau, qui est le développement de vos âmes. Et donc nous vous prions, Très Chers, que vous vous détourniez des pensées de Prospérité et des bienfaits qu’elle apportera à la Terre Mère et à toutes ses créatures, et qu’au lieu de cela vous vous tourniez vers les tâches vous faisant face. Aidez où vous le pouvez, élevez les énergies de la Lumière et rejoignez-Nous dans la célébration de l’élévation triomphante des âmes de tous ceux qui vivent maintenant dans un corps humain.

Aucun réconfort physique ou soulagement ne garantira votre passage. Les Fonds de Prospérité sont uniquement destinés à offrir un répit à ceux qui dormaient, qui étaient axés sur leurs soucis financiers, afin de leur offrir la marge de manœuvre nécessaire pour regarder autour d’eux et commencer à s’éveiller au Nouveau Commencement. La souffrance que vous avez connue sur la planète faisait partie de l’accord que vous aviez signé avant de venir ici, et non pas quelque chose qui doit nécessairement être modifié ou supprimé. En fait, c’est la condition ​​qui vous a incité à une plus grande compassion, tolérance et au service à autrui. Au lieu de maudire l’Obscurité, comme il vous l’a été dit, allumez votre chandelle et laissez-la brûler vivement, sans crainte et dans un Amour total et infini.

Seuls la Foi, l’Amour et le Pardon vous donneront des ailes pour élever vos cœurs et accomplir la grande Transition de 2013-2014 qui est votre droit de naissance. Je peux vous dire ceci, Bien-aimés, que si vous pouvez accomplir cela, de même que les autres Dix Commandements pour l’Ascension que j’ai conçus pour vous comme lignes directrices, dans le cadre des Nouvelles Ecritures de Sananda, chacun d’entre vous lisant cela, embrassera ses Frères et Sœurs dans des dimensions plus élevées avant le premier équinoxe de l’an 2014 et beaucoup d’entre vous accompliront leur Ascension avant la fin de cette année civile historique.

Je crois en vous et je soutiens votre magnifique Grand Plan pour l’Ascension de la planète Terre et de tous ses habitants. Vous réussirez triomphalement dans l’année à venir, et tout le cosmos se réjouira avec vous. Vous êtes les enfants de mon Cœur et je vous offre mon Amour infini.

Transcrit par Kathryn E. May , PsyD , 16 octobre 2013

© 2013, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS |on 31 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3