Archive pour septembre, 2013

Pourquoi parle-t-on de 5 éléments ?

Pourquoi parle-t-on de 5 éléments ? dans ELEMENTS images-102

Le Feng Shui, c’est aussi le respect de l’environnement, de la nature. Et ceci passe par l’observation des 5 éléments. Les éléments font partie intégrante de toute civilisation. « Leurs rapports les uns avec les autres sont régis par une chaîne d’énergie hiérarchisée mais équilibrée, de telle sorte qu’aucun ne puisse primer sur l’autre ».

  • L’Eau, qui est l’élément n°1, est matérialisée par des formes ondulées, discontinues, de coloris bleus à noirs. Les matériaux qui lui conviennent sont le verre, le miroir. Quant aux tissus, il s’agit de satins et de tulles, de formes tie-dye, de paisley.
  • Le Feu, élément n°2, est symbolisé par des formes géométriques abstraites et formes d’animaux. Artistiquement, cet élément correspond au lever de soleil, aux tournesols, aux tons rouges. Les tissus à utiliser seront à base de soie.
  • Le Bois, qui est le troisième élément, est souvent représenté par des forêts, des fleurs, des feuilles et sa couleur est le vert. Les tissus à employer sont le coton, le lin et la rayonne. Le matériau lui correspondant est le bois.
  • Le Métal, en tant qu’élément n°4, se symbolise par des ronds, des demi-cercles, des sculptures aux formes généreuses et courbes. Ses couleurs sont l’or, l’argent, le cuivre et son matériau le métal.
  • La Terre est le cinquième élément. Cet élément est figuré par des formes géométriques carrées, rectangulaires, imposantes, dans des tons jaunes à bruns, tels les grands espaces, les déserts. Les matériaux qui conviennent sont les pierres précieuses ou semi-précieuses et les céramiques

Où se trouve votre propre harmonie et équilibre ?

D’après le feng shui, notre existence se scinde en 9 secteurs :

  • La carrière est dans le secteur situé au Nord.
  • L’amour est dans le secteur situé au Sud/Ouest.
  • La santé est dans le secteur situé à l’Est.
  • La richesse est dans le secteur situé au Sud / Est.
  • Le centre où sont situés le yin et le yang.
  • Les amis et l’aide extérieure sont dans le secteur situé au Nord / Ouest.
  • Les enfants et la créativité sont dans le secteur situé à l’Ouest.
  • Savoir et connaissance est dans le secteur situé au Nord / Est.
  • La renommée, la réputation sont dans le secteur situé au Sud.

Pour résumer, pour que le Ch’i circule librement et sans contrainte, il faut trouver le bon équilibre entre les éléments et les emplacements.

Qu’est-ce que le Feng-Shui ?
Le Feng-Shui est un art chinois très ancien basé sur la circulation du Chi, énergie vitale présente en chaque être

 

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, GUERISON |on 20 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le créateur des cailloux énergétiques

Le créateur des cailloux énergétiques dans POUVOIR images-91

Sa redécouverte de la possibilité de capter et de transmettre l’énergie cosmique subtile grâce au pendule fait que son nom est indissociable de la «  charge  » d’énergie des pierres. Les galets et pierres ainsi chargés sont communément appelés «  cailloux Busby  », conférant ainsi à leur inventeur une gloire universelle dans le petit monde de la radiesthésie et des ondes de formes. Les frères Servranx ont consacré un ouvrage à l’étude et à l’explication complète de ce phénomène de charge des cailloux et minéraux. Cet ouvrage, très bien documenté et instructif, peut véritablement aider quiconque cherche à se perfectionner dans ce domaine si particulier.

Voici une description succincte de ce que contient cet ouvrage : «  Comment imprégner des galets de forces très puissantes, comment bénéficier de son nombre personnel et secret ?

Certes, nous sommes dans un domaine subtil, où les forces mises en jeu obéissent à l’intention et reposent entièrement sur un appel mental à des forces cosmiques. Mais insistons sur l’objectivité des auteurs qui, en expérimentant sur des plantes ont permis de mettre au point des méthodes vérifiables par tous les opérateurs curieux et dépourvus de préjugés ! Il est important aussi de bien considérer que les forces mobilisées par des nombres sont d’essence cosmique, car ce sont les forces cosmiques qui offrent, par leurs équivalents numériques, les influences les plus fortes et les plus exactes. On obtient du nombre personnel et secret les effets les plus curieux et les plus avantageux : santé, succès dans la vie, succès dans les sentiments, dans les finances, en radiesthésie… tout peut en être amélioré. Il s’agit d’une pratique simple et directe qui permet de bénéficier chaque jour des nombres les plus favorables. Le livre décrit, clairement et complètement, comment rechercher et mettre en œuvre le nombre personnel et «  charger  » des Cailloux Busby qui constituent des moyens pratiques de mobiliser les influences cosmiques. «  Nombres et Cailloux Qui Agissent. Actions et Protection Par le Nombre Secret, le Nombre Personnel et les Cailloux Busby.  » Editions Servranx 15,0cm x 21,0cm x 1,4cm, Broché, 158 pages

Voici une des méthodes utilisées pour charger les cailloux Busby.

C’est celle que j’utilise personnellement et elle s’est avérée d’une efficacité remarquable.
La qualité de vitalisation de la forme d’énergie ainsi captée est pour le moins stupéfiante.

Voici ce qu’en disait H.O. Busby lui même :
«  J’ai détecté une [énergie] sans doute d’origine cosmique, que j’ai cru pouvoir nommer  » la Haute Vitalité  » étant donné ses effets. (…) Les plantes du jardin se sont mises à pousser d’une façon vigoureuse. Un rosier Banksia, notamment et les arbrisseaux de la haie. On se croirait aux pays chauds, tant cette végétation est remarquable « 

Voici comment procéder.

  1. Tracez quatre cercles concentriques sur une feuille de papier 
  2. Déterminez au pendule un nombre de huit chiffres, suivant la  » qualité  » spécifique de l’énergie que vous désirez employer
  3. Inscrivez ces chiffres au centre du plus petit des cercles
  4. Placez quelques galets ou pierres ordinaires, que vous aurez a préalable lavé à l’eau froide sur les cercles
  5. Faites girer, volontairement, votre pendule au dessus de ces cailloux. Quand le pendule s’arrête de lui même la charge est effective et vous pouvez alors utiliser les cailloux, ainsi traités, pour la tâche que vous avez déterminée auparavant.

Bien que paraissant simpliste, cette technique n’en est pas moins très efficace. Testez-la sur des fleurs ou des plantes d’appartement, vous serez rapidement convaincu de la réelle existence de cette énergie subtile. Les champs d’applications sont aussi vastes que votre désir de tester et de mettre en œuvre cette énergie. Utilisez les cailloux Busby, ils vous permettront de faire des découvertes étonnantes.

Une autre application est la recherche du nombre bénéfique.
Que celui-ci soit personnel, ou bien utilisé pour une action particulière, le nombre bénéfique assure un plein succès dans toute recherche ou émission d’ondes de formes. Ici aussi l’expérience vous convaincra pleinement de la véritable puissance cette technique radiesthésique, directement issue des recherches et expérimentations de H.O. Busby.

Publié dans:POUVOIR, TERRE |on 20 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La Grenade, symbole de santé par excellence.

La grenade est originaire de Perse (Iran). La résistance de son écorce en fait un fruit de longue conservation et peu susceptible d’être abîmé pendant le transport. Raison pour laquelle elle a été l´un des aliments de base des nomades, qui l´appréciaient particulièrement lors des déplacements dans le désert, car sa pulpe, gorgée d´eau, permettait d´étancher la soif lors des grandes traversées du désert. C´est de cette façon qu´elle voyagea dans tout le moyen-Orient, vers l´Inde et même la Chine.

La Grenade, symbole de santé par excellence. dans PLANTES images-8

Elle débarque en Europe par l´Espagne grâce aux Maures. D´ailleurs, ce fruit aux mille vertus donnera son nom à la ville de Grenade au Xème siècle.

Du fait de ses nombreux arilles (ainsi se nomment ses pépins gorgés de jus), elle est symbole d´amour, de fertilité et de prospérité dans la Grèce et la Rome antique, en Mésopotamie et même en Asie. La grenade apparaît dans les trois grandes religions monothéistes : pour les chrétiens, elle est le symbole des perfections divines (il se pourrait même qu´Ève mangea une grenade, fruit de la connaissance, et non une pomme…) ; pour les musulmans, elle permet de lutter contre la haine et l´envie ; pour les hébreux loin de leur patrie, elle représente la Terre Divine.

Aujourd´hui, la grenade est cultivée dans la plupart des pays du sud de l´Europe, en Asie, en Afrique et même en Amérique du Nord et Amérique du Sud. Outre le fait qu´elle soit devenu un fruit à la mode, la grenade suscite un intérêt de plus en plus grand pour les chercheurs.

Voici les dernières découvertes de chercheurs concernant ce fruit :

D´après une étude récente, la grenade est un des fruits possédant le plus d´antioxydants, parmi lesquels les flavonoïdes, les tannins et l’acide ellagique. Sa teneur en antioxydants est supérieure à celle du thé vert et du vin rouge. Rappelons que les antioxydants permettent de freiner le vieillissement, de lutter contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers.
>> Consommez un quart de tasse par jour.

La consommation régulière de jus de grenade s´est avérée bénéfique dans la prévention de diverses maladies cardiovasculaires : réduction de lésions d’athérosclérose, amélioration de la circulation sanguine chez des patients atteints d´une maladie coronarienne, une diminution des taux sanguins de cholestérol total et de cholestérol-LDL, diminution de l´hypertension.
>> Consommez un quart à une tasse par jour.

La grenade permet également de lutter efficacement contre certains cancers tels le cancer de la prostate, le cancer du côlon et le cancer du sein. De nouvelles études ont démontré que chez des patients atteints de cancer de la prostate, les cellules cancéreuses diminuaient et que la résistance des lipides à l´oxydation augmentait. Tout cela grâce à l´absorption d´une tasse quotidienne de jus de grenade.
>> Consommez une tasse par jour.

De récentes études (réalisées chez l´animal) ont démontré que le jus de grenade a un effet sur les troubles neurologiques car il permet de protéger le cerveau du fœtus de lésions causées par un manque d´oxygène à la naissance. Il aurait un effet bénéfique notamment sur la maladie d´Alzheimer.
>>Consommez deux tasses par jour.

En médecine traditionnelle, la grenade est utilisée depuis des siècles pour lutter contre les troubles d´érection, les diarrhées, les coliques, la fièvre. Elle est utilisée comme vermifuge. Il existe même une boisson, le  » sambu  » élaborée à base de jus de grenade, permettant de lutter contre le surpoids, mais pouvant aussi être utilisée en cure de nettoyage interne.

Comme vous pouvez le constater, la grenade est un fruit aux mille vertus. Alors n´hésitez pas à en consommer le plus régulièrement possible.

Sirop de grenadine Maison

Coupez quatre grenades en deux et évidez-les dans un saladier à l´aide d´une petite cuillère. Passez les arilles au mixer. Puis passez le jus au chinois afin d´en retirer les graines. N´hésitez pas à presser avec vos mains afin d´obtenir le maximum de jus. Versez le jus dans une petite casserole. Ajoutez 400g de sucre et un bâton de cannelle. Faites cuire à feu doux jusqu`a la formation d´une écume sur le dessus quand le jus bouillonne. Retirez la casserole du feu et ôtez le bâton de cannelle. Filtrez le jus très finement. Transvasez le jus de préférence dans une bouteille en verre. Laissez refroidir. Votre Sirop de grenadine est prêt !

Publié dans:PLANTES |on 20 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

ROSWELL 1947

Que s’est-il passé à Roswell en 1947 ?

ROSWELL 1947 dans O.V.N.I et E.T. telechargement1

Blue Book a été le dernier projet public de recherche sur les OVNIS de l’Armée de l’Air des États-Unis. Il a succédé au projet Grudge en 1952.

Pendant la période couverte par le projet Blue Book, c’est presque 13.000 rapports d’observation d’OVNIS qui ont été rassemblés. Environ 600 à 700 cas sont restés inexpliqués selon les statistiques de l’Armée de l’Air. Des centaines d’autres cas ont été classés comme expliqués sans justification et souvent en dépit des évidences. Des milliers de rapports ont reçu des explications conditionnelles (par exemple, «  ballon possible  », «  avion probable  »).

Le projet a été clos fin 1969, concluant que la poursuite du projet «  …ne peut pas être justifiée pour des raisons de sécurité nationale ou dans l’intérêt de la science…  ».

Un panel de scientifiques de la National Academy of Sciences a confirmé ces conclusions. L’Armée de l’Air n’a trouvé aucune raison de les remettre en cause. Le mémorandum recommandant cette action a indiqué clairement que le système qui avait longtemps traité les  » rapports d’observation d’OVNIS qui pourraient affecter la sécurité nationale continueront d´être manipulés par les procédures standard de l’Armée de l’Air conçues à cette fin « .

A la fin du projet Blue Book, ces fichiers de cas ont été ouverts à l’accès public et confiés aux archives de l’Armée de l’Air. Ils ont été retirés en 1974, pour réapparaître en 1976 aux archives nationales américaines. Les noms de tous les témoins ont été censurés…

Mardi 1er juillet 1947, un objet apparaît sur des écrans de radar dans la région de Roswell, de White Sands et d’Alamogordo (Etats-Unis). Les vitesses et les manœuvres de l’objet repéré ne correspondent pas à un objet volant connu. Aucun dysfonctionnement ne trouble le relevé des appareils de mesure. Le «  mal  » est déjà fait. Le gouvernement américain de l’époque va participer à l’une des plus grandes manipulations de l’histoire de son pays. La désinformation peut commencer. 
Officiellement, il ne s’est rien passé le mardi 1er juillet 1947 dans la région de Roswell. Pourta

nt, des gens furent témoins de cette apparition encore aujourd’hui inexpliquée. 
Le lendemain, M. et Mme Dan Wilmot ont observé un objet ovale - ayant la forme de deux assiettes inversées collées de bord à bord - passer au-dessus de leur maison. La vitesse de déplacement de l’objet était, selon eux, «  élevée  ».

Autre témoin, et non des moindres, Steve MacKenzie. Cet opérateur radar était posté à la base aérienne militaire située non loin de Roswell. Le jeudi 3 juillet, il reçut l’ordre de suivre l’objet. Son travail dura vingt-quatre heures. L’histoire aurait pu en rester là. 
Mais le vendredi 4 juillet, William Woody et son père voient un objet flamboyant blanc avec une traînée rouge tomber vers le nord de la ville de Roswell. A 23h27, les stations radars voient que l’objet observé palpite à plusieurs reprises. Puis il éclate en de nombreux échos plus petits.

Au nord du désert de Roswell, James Ragsdale et Trudy Truelove voient une lumière bleu-grise. Tout d’abord ils pensent à la foudre. Puis, ils constatent que c’est un objet. Ce dernier s’écrase à environ un mile (1,6 km) de leur campement. Ils se dirigent vers le lieu présumé du crash. Leur surprise est à la mesure de leur découverte. Ce que ces deux hommes voient ce jour-là, n’est autre que les restes d’un engin volant. Il ressemble à un avion avec des ailes très rapprochées du fuselage. Ramassant quelques morceaux des débris, ils découvrent qu’ils sont faits d’un matériel totalement étrange: «  Vous pouviez prendre ce truc et le tordre, et cela se redressait tout seul  ». D’un autre fragment, Ragsdale dit «  Vous pouviez le plier sous n’importe quelle forme, et cette forme demeurait  ». Plus étonnant que l’engin ou les débris, il y avait des «  corps ou quelque chose  ». «  Cela ressemblait à des corps… quatre ou cinq pieds (entre 1,20 m et 1,50 m) de long tout au plus  ».

A 5h30 du matin, les militaires arrivent avec une équipe de récupération. Des civils qui étaient déjà là sont évacués tandis que le personnel militaire boucle le secteur. Cinq corps sont découverts. Dans un délai de six heures, l’emplacement est nettoyé et le site totalement interdit d’accès.

C´est alors que commence la gigantesque mystification des autorités américaines visant à détourner l´intérêt des citoyens américains de cet évènement.

Article réalisé par Mikael M.
Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 19 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Intérêt particulier pour la terre

Intérêt particulier pour la terre dans TERRE a6

résumé de lectures par : Pascuser

Nous constituons une sorte de goulot d’étranglement galactique dans une ligne de transit des âmes. Par le déséquilibre massif sur Terre, ceci a déséquilibré le système solaire, ce qui a créé un point de blocage dans notre galaxie ce qui a aussi créé un point de blocage dans les plans de l’univers ; c’est ce que dit Tom.

Tout ce qui existe dans des manifestations physiques de l’univers doit faire un passage obligé sur Terre une fois quelque part dans son cycle d’évolution. Non seulement les âmes actuellement sur Terre resteront piégées si on échoue au changement de conscience, mais de plus il manquera une part d’évolution nécessaire à des stocks d’âmes qui ne pourront pas venir ici. Nous faisons partie d’une grande chaîne.

C’est parce qu’on pose problème qu’on est un point de mire. Ceux qui disent « mais qu’ils nous laissent tranquilles » ignorent totalement le fait que ce qu’on fait chez nous a des répercussions partout ailleurs, et donc on ne peut pas faire nos saletés tranquillement. C’est pour ça qu’il y a tentative d’intervention pour redresser la barre.

Le but de l’atterrissage était de secourir la planète des conséquences de la diète spirituelle qu’elle s’est imposée. Ce n’est pas pour le seul bien des humains, mais aussi pour un bien cosmique de bien d’autres que les hommes que la source de négativité qui perturbe l’équilibre de tous se débloque.

Les planètes qui sont en connexion immédiate avec la notre, en-dessous et autour en terme d’évolution, ne pourront plus avancer du tout si la Terre bloque son avancée. Il y a des conséquences plus ou moins importantes selon la connexion avec la terre. La négativité crée une forme de pollution qui se répand dans l’univers et pose des problèmes.

Le niveau de conscience doit être accru.

Les hommes qui meurent continuent à rester piégés dans l’atmosphère terrestre (je pense qu’il parle de l’atmosphère des bandes d’énergie subtiles…) et ne peuvent plus en sortir parce que la Terre a créé une forme de densité accrue par le développement démesuré de l’avidité, des désirs, de la haine, la colère, etc. La Terre était destinée à être un lieu d’équilibre entre le monde spirituel et le monde physique et avec l’aspect physique sur développé et l’aspect spirituel complètement éteint actuellement, les âmes qui sont là restent piégées dans la ceinture planétaire.

Si on ne change pas la situation, d’ici à 200 ans, notre impact sur l’environnement conduire à une période glaciaire qui défera les civilisations existantes. L’homme retournera à un état plus primitif et les chances d’évolution spirituelles seront anéanties pour un très long temps (tout devra repartir à zéro comme il y a 30 000 ans avant de pouvoir recréer les conditions de changements spirituels). C’est pour cela, cette urgence, que les contacts sont bien plus importants de nos jours… mais toujours avec le respect du libre arbitre. [Note : Pour les neuf, l’interventionnisme est une forme de combat entre la volonté de laisser faire le libre arbitre et le fait de voir la catastrophe arriver et savoir qu’il y a un point

Lire la suite ici … 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:TERRE |on 19 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

l’art d’instrumentaliser la peur

Les prévisions catastrophistes du Web-Bot 
(ou l’art d’instrumentaliser la peur tout en prétendant vouloir rassurer) :

 http://www.dailymotion.com/video/xioojd  

Au cours des dernières années, ce réseau de la peur s’est développé à une vitesse vertigineuse et a pris dans sa toile l’ensemble des pays de notre planète à travers la tentaculaire et toute puissante « Multimedia Illuminata ». Les méthodes de ses membres sont sournoises mais remarquablement efficaces. Une technique, notamment, consiste à faire mine de partager les valeurs et le point de vue des personnes auxquelles on s’adresse tout en instillant perfidement le doute dans leur esprit. C’est une stratégie couramment utilisée en matière de prédictions et de projections dans l’avenir.

Ainsi, le reportage télévisé intitulé Apocalypse 2012, dont est tiré l’extrait vidéo consacré au projet Web-Bot présenté ci-dessus, se termine par : « … les oracles apocalyptiques concernant 2012 feront erreur. » Mais ces mots s’inscrivent facilement dans le subconscient du spectateur sous une forme subliminale qui n’est plus « feront erreur » mais « feront terreur », car la puissance magique du Verbe se manifeste à travers l’intention ; or, l’intention de ce genre de document n’est évidemment pas de rassurer !

De la même manière, la plupart des « sommités » scientifiques de notre planète qui évoquent la question de 2012 semblent s’être donné le mot pour pratiquer le double langage. Elles affirment spontanément et dans une apparente unanimité que toutes les rumeurs qui circulent depuis quelques années au sujet du 21 décembre 2012 ne sont que des aberrations répandues par des adeptes d’idéologies communautaristes d’obédience « New Age » qui ne chercheraient en réalité qu’à accroître leur emprise et leur contrôle sur les humains les plus fragiles. Mais parallèlement et paradoxalement, ces mêmes personnes semblent s’ingénier à prouver que notre humanité se trouve effectivement dans de bien sales draps, et que seule la science – « leur » science, cela va sans dire ! – peut peut-être encore réussir à nous sauver, s’il n’est pas déjà trop tard !

Le chargé de communication d’une équipe d’héliosismologues de la NASA, c’est-à-dire de chercheurs étudiant l’activité sismique solaire, répète ainsi inlassablement aux journalistes que les craintes que l’on peut avoir à propos de 2012 lui semblent totalement irrationnelles et injustifiées. Il prétend que ce type de pensée ne peut trouver écho qu’auprès d’individus perturbés, fragilisés par l’idéologie New Age et ses « litanies channelisées ».

Il ajoute que ces personnes sont endoctrinées et plongées sournoisement dans un état de prostration qui les incite à attendre passivement la Parousie christique et la fin des temps, que ce sont les responsables de mouvement sectaires qui ont imaginé une succession d’événements apocalyptiques accompagnés de changements planétaires. D’après lui, ce sont « des charlatans avides de pouvoir » qui présentent ces événements comme foudroyants et ne laissant aucune marge de manœuvre à ceux qui ne seraient pas prêts ou qui n’auraient pas suffisamment travaillé sur eux-mêmes pour vivre cette transformation, ce saut l’art d’instrumentaliser la peur dans PEUR images-4quantique vers une dimension supérieure, dans le seul but de les manipuler.

Les Êtres de Lumière ajoutent  :

« Si d’un seul coup une grande majorité du peuple des humains se mettait à penser Fraternité et Amour, votre merveilleuse planète réagirait différemment. Les séismes, les volcans, les immenses vents et les pluies diluviennes disparaîtraient parce que tout cela est l’expression de la conscience de votre planète Terre et également l’expression de votre système solaire.

Les énergies émises par les hommes, les pensées de violence, de tristesse, de souffrance, ne restent pas entièrement sur le monde et vont au-delà de la Terre, au-delà de sa conscience. Votre Père le Soleil réagit également en conséquence pour détruire toutes ces pensées parasites qui peuvent aller polluer d’autres planètes de votre système solaire.

Cela peut vous paraître bizarre, mais les éruptions solaires font partie des énergies de purification. Plus vous serez en révolte, plus vos pensées seront négatives, plus votre système solaire se manifestera au travers de ses propres énergies, notamment par des éruptions solaires.

Vous devez comprendre que tout s’interpénètre, que tout est connecté. La conscience de votre Mère la Terre est connectée à la conscience du Soleil, à la conscience de toutes les autres planètes de votre système solaire. Tout est relié, tout est uni. Vous faites partie de cette unité mais vous ne pouvez pas encore totalement l’intégrer. »

Extrait du site de Monique Mathieu

D’autres informations concernant 2012 et l’avènement de l’Ère Nouvelle sont présentées dans son nouveau livre. Pour vous le procurer, rendez-vous ICI 

Publié dans:PEUR, VIDEOS à voir |on 19 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

LE PASSAGE dans l’au-delà

 

 

La mort est définitive pour certains, pour d’autres c’est un nouveau départ. Par cette vidéo, j’ai voulu rassurer et attester que ce passage de notre vie terrestre à vie céleste n’est qu’un moyen de changer de plan. Bien évidemment, le processus expliqué est simplifié et généralisé pour sa bonne compréhension.

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:La MORT, VIDEOS à voir |on 17 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

la vie dans l’intra-terre

la vie dans l’intra-terre dans INTRATERRESTRES - MESSAGES telechargement

Bienvenue dans les énergies du monde de Telos, chers frères de la Terre. Il y a quelques temps que nous ne vous avons pas transmis de message nous-mêmes, mais nous l’avons fait en union de conscience avec tous les Frères de la Confédération Intergalactique durant les précédents messages.

Aujourd’hui  nous allons vous parler de notre vie dans l’intra-Terre. Nous allons vous expliquer comment nous vivons, comment la  spiritualité, la compréhension du Divin  se vit dans le monde de Telos.

Chers Frères de la Terre, sachez que nous sommes toujours présents auprès de vous et fort présents, plus que vous ne pouvez le penser, non seulement pour vous accompagner dans votre évolution mais aussi et surtout pour la protection de notre belle planète car nous avons  en commun cette magnifique planète qu’est la Terre. Ne doutez pas de sa  beauté, de sa merveilleuse beauté. Bien sûr, la planète Terre souhaiterait vivre dans un milieu énergétique beaucoup plus doux, beaucoup plus serein que ce qu’elle vit actuellement. Mais, comme vous le savez, frères humains, c’est à vous de faire le pas pour cette amélioration de votre vie et de la vie de la Terre. Nous avons compris cela depuis fort longtemps dans notre monde, dans notre royaume. Nous l’appelons « notre royaume » car lorsque l’Énergie divine est présente comme elle l’est auprès  de nous, cela ne peut devenir qu’un royaume, le royaume de l’Énergie Divine qui a sa place partout dans l’Univers ce qui est, parfois, difficilement compris par les habitants du dessus de la Terre.

Nous souhaitons vous parler de la façon dont se déroule notre vie. Bien sûr, nous n’avons pas comme vous un temps  précis avec des horaires, avec des journées, nuit et jour. Cela fut en un temps au début de notre installation sur la Terre mais, maintenant cela est fort différent car nos consciences ont fortement évolué et nous ont permis et nous permettent d’apprécier l’Énergie Divine à son plus haut niveau, du moins au niveau où nous-mêmes pouvons la percevoir, niveau de conscience plus évolué que celui du dessus de la Terre.

Nous avons, grâce à cela, la capacité de vivre des énergies de plus en plus subtiles, de plus en plus lumineuses et cela dans notre vie de chaque jour, notre vie qui ne s’arrête pas uniquement à la vie de famille, à la vie en communauté. Notre vie de chaque jour est continuellement portée dans la reconnaissance que nous avons pour le Créateur, la reconnaissance qui nous permet de sensibiliser nos enfants, les jeunes lémuriens qui sont près de nous, à cette conscience de la présence omniprésente du Père Créateur, en chaque chose, en chaque instant, partout dans notre royaume et dans notre univers. Nos journées, si nous pouvons appeler cela de cette façon, sont amenées à remercier, à travers chaque chose que nous faisons, à travers notre travail, à travers notre vie familiale, l’Énergie Divine. Notre travail est constitué plus particulièrement de reliance avec, bien sûr, le dessus de la Terre et vous-mêmes chers frères terrestres, mais, aussi, avec  d’autres planètes à la conscience  fort ouverte à la connaissance  du Divin.

Nous allons aussi, souvent, vers d’autres planètes avec des moyens que vous appelez « vaisseaux » qui nous permettent, par des portes énergétiques se situant dans certains lieux de la Terre, de pouvoir sortir du creux de la Terre pour aller rencontrer non seulement le dessus de la Terre et vous visualiser, vous, nos frères, mais aussi d’aller à la rencontre d’autres planètes avec lesquelles nous échangeons nos connaissances.  Nous sommes particulièrement spécialisés en ce que vous appelleriez  soins médicaux, en nutrition, en sciences diverses, en technologies évoluées. Ces technologies évoluées nous permettent de vous apercevoir, vous, nos frères du dessus de la Terre, de vous regarder sur ce que vous appelleriez « écrans » qui sont en fait des parois spéciales faites d’un cristal fort spécial sur lesquels nous pouvons voir la plus petite partie de la Terre. Nous pouvons vous voir vivre dans vos maisons, dans votre monde social. Nous pouvons aussi communiquer par ce moyen avec des Frères d’autres planètes qui vivent une vie de façon identique à la nôtre. Tout cela peut vous paraître impensable, étonnant, merveilleux pour certains, et pourtant, cela est la réalité de ce que les terriens du dessus de la Terre pourront vivre si leur conscience les amène à comprendre qu’il est important de pacifier leur coeur. 

Vous ne pourrez arriver à la compréhension de ces énergies, à cette spiritualité, à cette façon de comprendre l’Univers, que lorsque vous  serez pacifiés dans vos êtres, lorsque la paix règnera au plus profond de votre coeur. Lorsqu’il n’y aura plus cette dualité en vous, dualité entre le bien et le mal, dualité entre le clair et le sombre, lorsqu’il n’y aura plus cela, alors vous pourrez commencer à vivre comme nous le faisons ou plutôt comme nous l’avons fait lorsque nous sommes arrivés dans l’intra-terre.  Nous avons, en effet, beaucoup de choses à vous apprendre car nous avons vécu, nous-mêmes, ce que vous vivez actuellement. Nous avons vécu, au tout début, il y a fort….fort longtemps de cela, des moments très délicats dans notre vie et notre arrivée dans l’intra-terre a permis que  cela apporte une certaine compréhension du Divin, du Créateur en nous et parmi nous.

Notre évolution ne s’est pas faite du jour au lendemain. Cela a pris des milliers d’années. Mais, vous, frères du dessus de la Terre, vous  avez aussi évolué à travers les différentes civilisations qui ont été les vôtres. Chaque civilisation vous a apporté sa graine de compréhension de ce qu’il est bon ou moins bon de faire. C’est ainsi qu’évolue l’humanité à travers des évènements de sa vie, à travers les civilisations qui, chacune, apporte le meilleur d’elle-même car, n’en doutez pas, quelle qu’ait été la civilisation, elle a apporté chaque fois le meilleur d’elle-même pour la civilisation suivante. Il est très important de comprendre cela. Chaque civilisation a été un marche-pied sur lequel la civilisation suivante est montée pour s’améliorer et ainsi de suite. Nous avons vécu cela nous aussi.

Adama.

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 17 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le danger de la comète Elenin

Le danger de la comète Elenin dans O.V.N.I et E.T. cometa-y-tierra-3

Au moment de sa découverte, la comète Elenin se déplaçait très près du plan de l’écliptique à plus de 4 unités astronomiques (375 million miles) du Soleil et se dirigea vers l’intérieur.Périhélie originale (point de l’orbite d’une planète, astéroïde ou une comète qui est la plus proche du soleil) a été calculée à bien se produire dans l’orbite de la Terre autour de 0,45 unités astronomiques (42 million miles) du Soleil qui va arriver vers le 5 Septembre 2011, étant visible à l’œil nu dans le ciel avant l’aube dans la constellation du Lion. chose la plus effrayante dans le rapport du ministre Seryukov est son affirmation que Comet Elinin semble être en «contact vivre « avec la planète Jupiter taille mystérieux découvert au-delà de l’orbite de Pluton, et qui, lui aussi, est dirigé vers le Soleil américain scientifiques Daniel Whitmire et John Matese de l’Université de Louisiane à Lafayette, nous avons cette planète mystérieuse appelée Tyché, mais comme nous l’indiquions dans notre article du 20 Février, «  leader russe informe le pape de l’arrivée d’une nouvelle planète en 2012 », les anciens peuples de notre planète était connu sous d’autres noms.

LIRE L’ARTICLE iciLe danger de la comète Elenin, la preuve de l’extinction
Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 15 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La vie souterraine


Voilà peut-être la raison d’être de ces fameux « sinkholes », ces trous béants, souvent circulaires qui sont dernièrement apparus et ont englouti des maisons et des voitures en Russie et aussi en Amérique. Les savants s’interrogent sur leur origine.

Selon Monique Mathieu, ces trous sont liés à une vie souterraine très importante, notamment aux États-Unis, une vie à laquelle participeraient certains êtres n’appartenant pas à notre monde. Ils sont en train de le quitter car il change trop vite pour eux au niveau vibratoire et ils sont en train de détruire des installations. Cela affecte considérablement la croûte terrestre, surtout aux États-Unis.

La vie souterraine dans INTRATERRESTRES - MESSAGES 88096842_o

Voici ce que Monique a révélé à leur sujet : « Notre croûte terrestre est très fragile et peu épaisse dans certains endroits, et certaines communautés d’extraterrestres ont considérablement creusé la Terre pour y vivre ; cela a perturbé son équilibre. 

Ce que je ressens maintenant est très bizarre ! Ce que je prenais pour des cylindres d’énergies de Lumière creusant ces trous sont en fait des formes créées par une lumière totalement positive. C’est une lumière qui est apportée à ce monde pour le transformer.

Une aide est apportée là où il y a beaucoup d’énergies inférieures dans la Terre. Je vois des sortes d’engins très lumineux. Ils ont une forme un peu ovale et ils sont pointus à chaque extrémité ; au milieu de cette sorte de structure il y a un trou d’où sort une énergie puissante qui pénètre dans la Terre. Dans certaines excavations il n’y a pas de terre. La terre est absorbée. Ce sont ces cylindres lumineux qui absorbent et détruisent la Terre.

N’oubliez pas que ce monde sera totalement différent, que tout ce qui est inférieur sera transformé en Lumière, et que tous les êtres qui ne sont pas prévus pour ce nouveau cycle seront obligés de partir.

Avant de partir, ils détruisent ce qu’ils ont construit, ce qui a aussi une relation avec les bruits étranges entendus par les êtres humains dans certains pays. En-dessous de la Terre, il y a une activité aussi importante que dans certaines régions de la surface ».

Ma conscience est de nouveau emmenée à l’intérieur de la Terre. Je vois beaucoup d’activité. Je n’aime pas trop cette vision, mais je vois ceux que nous appelons  » les gris ». Il y en a de trois sortes : les ouvriers, les chercheurs et les dominants.

Ces êtres ont des facultés psychiques que ne possèdent pas les humains.L’un deux me regarde avec de grands yeux très étonnés car il perçoit ma présence.

L’être qui me regarde et qui est un ouvrier ne me provoque aucun malaise. J’aurais presque envie de lui envoyer beaucoup d’Amour – et c’est ce que je fais d’ailleurs, car il en a besoin.

« Dans l’univers, tous les êtres ont besoin d’Amour, même ceux qui, par rapport à vous, détruisent un peu votre monde et ce que vous êtes. Ils ne se sont pas encore réveillés à l’Amour, mais tout être émanant de la Source possède en lui une part d’Amour, une conscience du divin qui n’est pas encore réveillée ».

Je vois toujours ce petit personnage. Il s’agite dans tous les sens ! Il y a beaucoup de monde autour de lui. Il y a de grands couloirs éclairés d’une lumière un peu blafarde et des grands êtres qui sont assez durs.

Je vois maintenant des drôles de machines. Il en émane une couleur d’un vert un peu marron. Je vois aussi d’autres êtres plus impressionnants. Certains ne ressemblent pas du tout à des humains ; je ne peux pas les décrire car ils sont indescriptibles. Ils ressemblent un peu à des insectes et ils ont une énergie très désagréable.

Mes Frères de Lumière me disent :

« Tout ces êtres sont en partance et vont quitter la Terre car ils ne sont plus à l’aise avec les vibrations de cette planète. Cependant certains d’entre eux se sont adaptés à la nouvelle vibration et pourront rester. »

Ils me montrent que certains de ces êtres pourraient vivre à la surface de la Terre ; nous ne les distinguerions pas des autres humains.

« Ce sont des hybrides ! Certaines entités extraterrestres ont sauvé leur race grâce à cette hybridation avec les humains. Les hybrides pourront continuer à vivre sur Terre s’ils s’adaptent à sa nouvelle vibration. S’ils ne s’y adaptent pas, ils quitteront ce monde ».

Je vois encore des couloirs et des couloirs, et toujours cette lumière blafarde. Je suis très mal à l’aise mais très curieuse à la fois ! Comme il y a beaucoup de couloirs et que l’énergie n’est pas celle que je souhaite, je crois que je vais remonter… Tout s’efface, la Lumière et l’Amour reviennent dans mon cœur et dans ma conscience.

« Si nous avons permis à notre canal d’aller visiter l’une de ces bases, c’est pour que vous compreniez que tout à besoin d’Amour, même les êtres qui ont dominé ce monde et qui, d’une certaine manière, ont créé le chaos. C’est par l’Amour que tout sera transformé ! Au début, vous pourrez peut-être gêner ces êtres en leur envoyant de l’Amour, parce que c’est une vibration qui les incommodera ; ensuite ils l’intègreront, ils la feront leur et seront heureux. Ils ne seront pas éveillés comme vous, mais vous aurez semé des graines qui grandiront en eux. »

Jake a également abordé la question des états d’existence dans d’autres dimensions. Voici ce qu’il a indiqué à ce sujet :  « Dans ces autres états alternatifs de réalité, il arrive parfois que des formes de vie puissent brièvement et spontanément se manifester, très occasionnellement mais de manière très naturelle, ici sur Terre etdans n’importe quel secteur de notre univers. Dans certaines circonstances très particulières, elles peuvent se manifester non seulement dans tout notre univers mais aussi dans des réalités alternatives de l’univers.

Une partie importante des fonds de recherche soustraits au budget mondial, est consacrée de manière opaque à des essais secrets. Ces fonds sont contrôlés et détournés de tous les secteurs d’activité imaginables dans la majorité des pays, par le biais d’une incroyable batterie d’artifices très complexes et de pseudo-opérations de financement public. La recherche liée à ce domaine constitue la priorité des priorités pour l’élite du pouvoir mondial. Voilà pourquoi nous disposons d’une vision très limitée du contenu de certains des plus importants programmes scientifiques actuellement en cours dans le monde. 

La position, la vitesse et la direction de notre galaxie par rapport aux galaxies voisines sont également d’importance vitale. Au-delà se trouve la compréhension d’une technologie qui permet non seulement de voyager dans absolument tout l’univers et de tirer profit du pouvoir fantastique que cela suppose, mais qui offre de plus la capacité de se déplacer ou de voyager dans d’autres dimensions. 

Peu de choses ont évolué à travers les âges. Le tableau n’a guère changé, avec toujours les mêmes motivations et les mêmes allégeances. La poursuite d’un objectif par certains au détriment des intérêts du plus grand nombre requiert toujours un prix à payer : la perte du lien avec le Moi Divin, particulièrement lorsque l’individu brade tout ce qui est sacré en échange de sa propre survie. » 

Jake a expliqué qu’il trouvait très perturbant ce qu’on lui avait raconté à la NSA et souligné à quel point il était finalement en désaccord  « avec ce qu’une composante importante de l’élite du pouvoir absolu considère comme son objectif primordial. »  L’exigeante éthique personnelle de Jake et sa grande moralité l’ont toujours empêché de recevoir les généreux bénéfices qu’on lui a, à maintes reprises, faits miroiter. Il semble être heureux d’avoir aujourd’hui la possibilité de demeurer dans l’obscurité tout en contribuant, chaque fois qu’il en a la possibilité, à aider discrètement l’humanité de manière positive et significative. 

Voici les dernières paroles transmises à Bill et Kerry par cet homme remarquable :  « Tout laisse supposer l’existence d’un groupe ou groupement puissant, extérieur à ce monde, avec lequel j’entretiens peut-être une relation privilégiée, et qui apporte son aide très discrètement…là où c’est possible et chaque fois que cela est possible. » 

Propos de Jake Simpson recueillis par Bill Ryan et Kerry Cassidy sur le site http://www.erenouvelle.fr/

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 15 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

TELOS nous parle

Expérience Lémurienne dans TELOS nous parle ane-150x150L’époque nous pousse à vivre le fameux adage de Socrate ; « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux ». Celui-ci nous révèle notre véritable nature spirituelle et nous aide à prendre conscience que, par notre âme, nous sommes une source d’énergie inépuisable et que les moyens de vivre notre divinité sont illimités. Cette nouvelle considération de nous-mêmes oblige à un questionnement quant aux acquis de toutes nos vies. Qu’en faisons-nous quand nous nous conduisons comme de simples mortels ?

A quoi servent-ils quand nous restons soumis à la peur, à la culpabilité et que nous nous complaisons dans la croyance que nous ne sommes que des êtres humains ? Nous ressentons tous le besoin de nous relier, enfin, à qui nous sommes en vérité et aux trésors de nos acquis. Nous sommes poussés de l’intérieur à nous élever, à vivre autrement. Nous nous sentons enceints du futur que nous espérons différent et meilleur que celui que nous perpétuons depuis des siècles. Mais ce futur ne sera que le résultat de nos actions car nous sommes libres de faire ce que nous voulons. Pourtant, nous recevons des conseils très avisés, des messages éclairés et nous ne pouvons pas continuer de nous comporter comme si nous ne savions pas ! Ces directives d’amour, nous les avons sollicitées intérieurement et c’est ce que nous avions besoin d’entendre pour avoir le courage d’agir autrement, de nous remettre en question. Où sont nos talents, où sont les valeurs qui structurent notre âme ? Les valeurs de l’âme nous donnent des ailes, nous qui aimerions tellement être des anges. Elles montrent la voie royale qui nous affranchi d’une condition qui n’est pas la nôtre. Chacune nous permet de vivre pleinement notre nature spirituelle à travers le meilleur de notre humanité. Tolérance, justice, confiance, patience, etc. sont nos vrais talents sur le chemin de l’ascension. Ils nous rendent autonomes et nous invitent à penser par nous-mêmes.

Imaginez-vous ne plus penser selon tel schéma, tel dogme, tel auteur, telle opinion… Mais penser selon qui vous êtes intérieurement. Quel sentiment de liberté éprouverez-vous alors et quelle responsabilité aussi ! Imaginez-vous capter l’autre à travers l’expression de ses propres valeurs, de sa propre lumière ! C’est sans doute ce que le Christ nous invitait à vivre voici 2000 ans quand il nous enjoignait de nous aimer les uns les autres.

Nous sommes tous reliés à une seule et même source et nous passons des accords d’âmes, des accords d’amour, avant de nous incarner. Nos relations ici-bas ont donc pour trame invisible cet amour qui nous unit et notre quête est une quête d’amour. Quand nous cherchons à guérir, à pardonner, à comprendre, à aimer, nous cherchons à nous relier à cette trame où est inscrit notre destin de lumière ; par conséquent, je crois que nous partageons tous une même mission, un même fardeau, mais aussi une même joie et une même responsabilité. L’époque nous demande plus que jamais d’être solidaires ; de nous soutenir dans nos moments de faiblesse et de partager quand la vie nous sourit. La période que nous traversons actuellement nous déstabilise collectivement et individuellement ; il n’est pas toujours évident de rester centré, de garder le cap, même quand nous sommes reliés au plus profond de nous-mêmes.

 Extrait du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – Les éditions des 3 Monts – Introduction.

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 14 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

LA FORMULE DU SUCCÈS

LA FORMULE DU SUCCÈS dans DEVELOPPEMENT images-18

Avant de vous fournir une réponse satisfaisante et correcte à l’interrogation présentée dans le titre du présent article, il nous faut nous en poser une autre, bien plus primordiale, en deux points indissociables.

Qu’est ce que je veux vraiment ?

Suis-je disposé à faire tout ce que je crois nécessaire pour atteindre mon (ou mes) but(s) ?

Une fois que vous aurez répondu à ces deux interrogations, il ne vous reste plus qu’à commencer à agir.

Facile à dire, vous exclamerez-vous peut-être, oui, facile à dire et à écrire, mais indispensable !

L’une des raisons de la faillite de l’idée de la pensée positive, ou du «  training mental  », ou de la dynamique mentale, etc… C’est que, quasiment les neufs dixièmes des personnes désirant améliorer leur quotidien attendent d’avoir réuni les conditions idéales pour lancer leur projet, quel qu’il soit.

Qu’il s’agisse de mincir, d’améliorer sa situation financière, de trouver le (ou la) partenaire idéal, ou bien encore de fonder une entreprise destinée à générer des millions d’euros de revenus annuels, il est absolument impératif de commencer.

Comme le disent fort justement les chinois :
«  Un voyage de mille li commence avec le premier pas  ».

Trop souvent, les excuses pour reporter l’action initiale paraissent logiques et insurmontables.

Prenons un exemple simple, mais non simpliste.
«  Je veux créer une entreprise, je sais quoi faire, comment le faire, j’y crois, je pense positivement, mais… Je suis chômeur, sans un euro d’économie et n’ayant pas de connaissance pouvant être susceptible de m’apporter une aide quelconque au niveau financier. Que vais-je faire ?  »

Dans la plupart des cas les personnes concernées se disent :
«  Je vais attendre que ma situation financière soit plus stable, je verrai cela plus tard, quand j’aurai mis un peu d’argent de côté. Si je prends deux boulots, j’y arriverai peut être plus vite  ». Etc.… etc.…

Cela vous parait-il correct ?

Est-ce une bonne manière d’aborder la création du rêve de sa vie, de se sortir du lot commun ?

Beaucoup d’entre vous se diront surement:
«  Oui, je crois que cela est raisonnable, se jeter tête baissée sur un projet alors que l’on a aucun moyen palpable de le réaliser ressemble plus à de l’inconscience qu’à une décision mûrement réfléchie.  »

Du point de vue ordinairement logique, vous auriez parfaitement raison de penser ainsi mais, et c’est ce qui fait toute la différence, il ne faut PAS penser comme tout le monde quand on veut être différent.

Pour appliquer réellement les principes tels que la loi d’attraction, il vous faut agir différemment, dès le départ.

Ce qui fera la différence entre un projet mort-né et un succès éclatant est le fait de FAIRE IMMÉDIATEMENT QUELQUE CHOSE QUI IMPRIME DANS L’UNIVERS PHYSIQUE QUOTIDIEN LA CRÉATION DU PROJET !

Quel que soit celui-ci, le fait de poser un acte physique, concret, en rapport direct avec ledit projet, éveille l’intérêt de l’univers pour celui-ci.

N’oubliez jamais que l’univers (ou Dieu, ou la Providence, peu importe le nom qui vous convient) est toujours à l’affût de nouvelles opportunités de créations et d’expérimentations, par le biais des êtres intelligents qu’il a créé.

Cet acte en rapport avec le projet peut être aussi simple que le fait de réserver chez soi, sans rien ajouter à son mobilier, un espace que l’on nommera dans son mental «  bureau  ». Même s’il ne s’agit que d’un coin de la table de votre cuisine ! Votre bureau existera et, dans cette optique, en poursuivant votre but mentalement, les circonstances se déclencheront automatiquement.

Trop simple, trop beau pour être vrai ?

Certainement pas, car votre vie personnelle est déjà le résultat de cette façon d’agir de votre part. Prenez le temps de regarder en arrière et voyez comment tous les évènements de votre vie se sont manifestés à la suite de l’exécution, même involontaire, de cet acte d’implantation dans le monde physique de l’élément déclenchant.

Pour réussir quoi que ce soit, posez-vous, après les deux premières, les deux questions suivantes :

QUOI ?
POURQUOI ?

Il peut vous sembler que le «  quoi  » se rapproche exactement de la définition de ce que vous voulez, au premier regard c’est vrai, cela semble identique, mais l’analyse du projet avec le «  quoi  » dont nous parlons ici sera beaucoup plus profonde, plus précise et donc, plus à même d’apporter une énergie supplémentaire ; laquelle sera extraite automatiquement de la mer infinie de l’univers, attirant l’attention de celui-ci sur cette nouvelle opportunité qui prend naissance dans votre esprit.

Le «  pourquoi ?  », lui, apporte toute la légitimité à votre projet. Comment cela ? Simplement parce que l’univers est une immense mer d’énergie aimante, consciente d’elle-même et en interaction permanente avec la totalité de sa création. Il ne peut d’ailleurs en être autrement puisque, chaque atome ou particule composant cet univers est une fraction de ce que, généralement, on définit comme étant Dieu.

Donc, en définissant exactement pourquoi votre projet mérite d’être soutenu par l’ensemble de la création jusqu’à sa réussite complète, vous entrez dans la «  logique  » de l’univers lui-même, qui ne fait jamais rien sans raison.

La réalisation d’un objectif humain, quel qu’il soit, est très rarement néfaste à l’ensemble de l’humanité.

Dans le cadre de notre exemple de la création d’une société générant des millions d’euros chaque année, les bénéfices, pour un très important nombre de personnes sont énormes :

  • Création de milliers d’emplois, ce qui apporte un bien être familial quotidien à une multitude de personnes qui, sans les salaires versés par la société en question, seraient certainement dans la précarité.
  • Bien être social plus important car, avec un plus grand nombre de personnes moins angoissées par l’avenir de leur famille et d’eux-mêmes, une atmosphère plus douce et plus harmonieuse règne dans l’environnement immédiat, donnant ainsi un repos mental débouchant sur une meilleure santé.

Les énumérations pourraient être, bien sûr, plus nombreuses mais ces deux-ci suffisent amplement pour servir notre propos de ce jour.

Il en va de même si le projet qui vous tient à cœur est de rencontrer la ou le partenaire idéal.

Ici, il suffit de remplacer le quoi, par qui, en définissant exactement quel genre de personne vous souhaiter rencontrer et, surtout, ce que vous, vous pouvez lui offrir.

Les relations égoïstes n’entrent nullement dans les plans d’harmonie et d’évolution de l’univers et c’est pour cela que dans les sociétés humaines actuelles, les séparations sont si nombreuses. Des édifices construits sur les sables mouvants des seules passions animales ne peuvent que s’écrouler, à plus ou moins longue échéance.

Mais ceci est un autre sujet, que nous approfondirons dans un autre article.

Gardez simplement présente à l’esprit l’idée que, pour être assuré de la réussite totale, complète et dans ses moindres détails de votre projet, il est absolument impératif que celui-ci soit en accord avec les lois de l’harmonie universelle.

Avec cet état d’esprit juste et votre motivation sincère, quoi que ce soit que vous vouliez voir se manifester sur le plan de votre vie quotidienne se réalisera.

Une dernière chose cependant, mais TRÈS importante, ayez confiance en vous, rien ne pourra jamais remplacer cela. Une confiance en soi lucide, ferme et sans arrogance ou fausse modestie, conduit infailliblement là où l’on veut se rendre.

À votre succès, présent et futur.
D.C. Braibant
Auteur des CDs d’auto-hypnose:
attirez l’abondance dans votre vie
boostez votre confiance en vous

Publié dans:DEVELOPPEMENT, POUVOIR, SOCIETE |on 14 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Célébrons la spiritualité

Image de prévisualisation YouTube

La mission de Célébrons la spiritualité est d’aider tous ceux qui veulent s’engager dans une pratique spirituelle pendant 40 jours. Nous croyons que celui qui établit sa vie sur une pratique quotidienne connaît la paix intérieure. Cette paix est celle qui transforme nos vies, qui amène la paix et guérit notre mère la Terre.

Nous savons qu »il faut seulement un petit groupe de gens engagés pour changer le monde. Nous sommes là pour le faire. Joignez-vous à nous pour la prochaine célébration

Célébrons la spiritualité

Quarante jours de pratique spirituelle pour tous, quelles que soient vos croyances

Publié dans:ASCENSION, HUMANITE, VIDEOS à voir |on 14 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Les Droits de l’Ame

Les Droits de l’Ame dans AME images-21

Devenir patient, confiant ou humble, se montrer tolérant, persévérant ou courageux, c’est changer notre regard sur notre vie en modifiant notre manière de penser et d’appréhender le quotidien. Les valeurs donnent un sens à notre existence qu’elles transforment en profondeur. Grâce à elles, nous découvrons que nous sommes non pas des êtres humains venus vivre une expérience spirituelle mais des êtres spirituels venus vivre une expérience humaine. Elles nous ouvrent à la compréhension des lois qui régissent toute vie et nous sommes amenés à découvrir que l’âme a des droits et que nous devons les respecter en lui offrant de vivre ce qui lui convient.

En restaurant les « Droits de l’Ame » dans notre vie, nous nous replaçons dans la force qui fera de notre Terre un lieu de partage et de fraternité, digne et sage. Seul l’amour permettra cela. C’est ce à quoi nous vous invitons à réfléchir maintenant à travers le développement que nous vous proposons.

Les Droits de l’Ame

Fruit d’un regard différent porté sur l’humanité, la déclaration des Droits de l’Homme a été une étape fondamentale dans la reconnaissance de notre valeur personnelle, de notre véritable dignité. Chacun doit maintenant faire valoir ses droits en tant qu’être humain. Mais ce regard continue d’évoluer puisque, grâce aux valeurs vécues en conscience, l’Homme acquiert un état d’esprit qui lui permet de se reconnaître en tant qu’être spirituel. Alors, il se pose ces questions : A quoi mon âme a-t-elle droit en ce monde et pourquoi ? Comment respecter ses droits et dans quel but ?

Les Droits de l’Ame sont issus des valeurs dont nous avons esquissé les grandes lignes. En balisant notre chemin d’éveil, elles nous ouvrent à un autre niveau de compréhension, de conscience. Elles nous permettent de sentir la présence de notre  âme, de son intelligence créatrice, et de vivre cette certitude dans tout ce que nous pensons, disons et faisons. Elles sont autant d’ouvertures vers le monde divin, de chemins à emprunter pour nous aider à comprendre ce dont l’âme a besoin pour participer à la création et la parfaire. Car il s’agit de révéler un monde d’intelligence et d’amour au cœur même du monde matériel.

Notre qualité d’être

Les Droits de l’Ame nous informent des lois spirituelles (abondance, harmonie, ordre, etc.) et de notre vraie vie en nous renvoyant à l’être spirituel que nous sommes et à l’énergie qui l’anime. Conscients de leur existence et, par conséquent, du devoir qui nous incombe, nous sommes amenés à réfléchir, à philosopher en nous plaçant dans l’énergie infinie, éternelle de notre âme. Les Droits de l’Ame jaillissent alors de notre qualité d’être et nous permettent de vivre en parfaite compréhension de ce fil d’or spirituel que nous suivons depuis notre origine. Les Droits de l’Ame nous offrent la compréhension de la foi.

Vers l’harmonie

Les Droits de l’Ame nous permettent de transcender et de sacraliser la matière. Ils sont comme une porte symbolique que les valeurs nous aident progressivement à franchir au fil de l’existence. Les valeurs installent un nouvel équilibre et nous placent en harmonie tant dans la matière que dans le monde spirituel. L’âme qui s’est incarnée pour que ses droits soient reconnus et révélés grâce à l’expérience humaine profite de cet équilibre pour la transformer, la sublimer, lui donner du sens.

Cette transformation passe nécessairement par l’incarnation. Si, comme nous le pensons, l’âme a choisi l’enseignement qu’elle veut en retirer pour son propre cheminement, notre devoir n’est-il pas de faire de notre mieux pour le lui offrir ? N’est-ce pas son droit de le recevoir afin d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé pour cette incarnation et poursuivre ainsi sa propre évolution ? 

Devenir oeuvrier

Le droit fondamental de l’âme, c’est d’être libre dans ce monde en perpétuelle transformation. Pour y parvenir, nous devons rencontrer et vivre toutes les valeurs qui, en nous permettant d’étudier et de ressentir les Droits de l’Ame, nous révèlent le monde divin.

En restaurant les Droits de l’Ame, nous nous replaçons dans la force de l’univers, dans l’intelligence divine et nous réactivons en nous les lois de la création. Les Droits de l’Ame sont, à notre échelle, le droit de Dieu de réunir sa création en une seule œuvre. Seul l’amour permet cela et fait de nous des œuvriers. 

La revue de l’U.L.V. www.universite-libre-des-valeurs.com

Publié dans:AME |on 13 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La Naissance de l’âme

(1ère partie)

Image de prévisualisation YouTube

L’âme est la personne, le « je » qui investit le corps et agit à travers lui. Sans âme, notre corps ne serait rien, comme ne serait rien une ampoule sans électricité, une automobile sans moteur, un ordinateur sans programme. En vérité, ce n’est pas seulement l’être humain, mais toute chose créée qui possède une « âme ». Les animaux ont une âme, tout comme les plantes et même les objets inanimés. Chaque brin d’herbe possède une âme, de même que chaque grain de sable. Ce n’est pas seulement la vie, mais également l’existence elle-même qui a besoin d’une âme pour la maintenir : une « étincelle de divinité » qui l’imprègne constamment de réalité et de sens. Nous allons donc vous raconter une histoire vieille de quelques milliards d’années, nous allons vous raconter l’âme…

la réincarnation (2ème partie suite de la naissance de l’âme)

Image de prévisualisation YouTube

Tout le monde le sait, l’homme nait et meurt, on ne peut rien y faire et c’est ainsi pour toutes vies ici bas. Quoi, notre existence ne se résumerait qu’à ce bref passage sur cette belle planète ? Face à ce concept, il existe une autre option : le corps mort libèrerait l’âme qui l’habite dans le but de suivre son évolution et pourquoi pas, d’intégrer un autre corps. On peut définir la réincarnation comme la succession de vies accomplies par une même âme dans plusieurs corps dans le but d’accomplir sa mission qui est d’évoluer. Son parcours est un chemin où l’âme devra se parfaire et s’élever au travers de ses actions, de ses pensées. Tout ce processus nous permet de grandir spirituellement de façon à ne plus voir besoin de nous réincarner. La naissance de l’âme est accomplie, désormais il va lui falloir grandir grâce aux réincarnations.

 

Publié dans:AME, VIDEOS à voir |on 11 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Des étranges étrangers

Les étrangers arrivent dans Comet ISON

Les images présentées ici proviennent de l’géostationnaire satellite chinois Tian Lian 1, qui est utilisé pour l’espace de suivi. Lian Tian ISON enregistrée images de la comète se déplaçant dans notre système solaire. 
dit est estimé que cela arriverait le plus proche de la Terre le 26 Décembre 2013.

Sur les images prises par satellite, vous pouvez voir deux OVNIS en forme de cigare comme orbite autour de la comète. Selon de nombreux chercheurs, les photos parlent d’elles-mêmes. Comet ISON est escorté par deux vaisseaux spatiaux extraterrestres et il ne semble pas de doute à ce sujet. Les étrangers, peut-être en essayant d’éviter une catastrophe ou un impact sur ​​la planète Terre? C’est une conclusion que certains experts sont venus, ils peuvent avoir d’autres raisons. Dans les vidéos ci-dessous peut être clairement vu ces OVNI en forme de «cigarette» accompagnant la comète. Cette forme d’objets ou d’ovnis ont été observés dans d’autres vidéos enregistrées. C’est la deuxième vidéo diffusée confirmant que les deux objets sont réels et tournent autour de la ISON. Ainsi, les deux vidéos …confirmer la même chose. Cela ne semble pas être une coïncidence ..

Cette comète passera très près de la Terre et sera visible à l’œil nu ou avec un télescope simple et a un diamètre d’environ 5 km. . assez pour créer un événement d’extinction.
Au point le plus proche, C/2012 S1 passe au-dessus 0,0724 UA (10.830.000 km; 6.730.000 km) de Mars le 1er Octobre 2013, et de la Terre, le 26 Décembre 2013.

Image de prévisualisation YouTube

Pour compléter l’article www.mundodesconocido.es affichera une autre vidéo. JL parle de cette « soi-disant » inconnu Comet

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir |on 11 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Techniques secrètes issues du yoga tibétain

Les hauts pouvoirs spirituels 
par la maîtrise des rêves

Techniques secrètes issues du yoga tibétain dans EXERCICES DEVELOPPEMENT images-101

Depuis des centaines et des centaines d’années, le yoga tibétain, forme particulière de yoga mental, a permis à ses adeptes d’atteindre les plus hauts pouvoirs spirituels et psychiques.

Une des techniques utilisées et certainement la plus efficace est celle qui consiste à garder une conscience claire et lucide pendant que le corps est parfaitement au repos.

Le yoga nidra donne également de formidables résultats, bien qu’ils soient plus longs à acquérir que par les enseignements tibétains dont il est question ici.

L’appellation moderne de ces techniques a été regroupée sous le vocable de « rêve lucide ». Il s’agit, ni plus ni moins, d’une forme de contrôle qui, malheureusement, s’arrête au simple niveau des amusettes mentales.

Les adeptes du rêve lucide se contentent bien souvent de reproduire, dans le domaine du rêve contrôlé, les actes qu’ils souhaiteraient accomplir dans le domaine de la conscience quotidienne.

Rien de répréhensible à cela, bien sûr, mais il est dommage de se contenter de si peu quand de si belles et grandes choses peuvent être accomplies par le biais de la maîtrise des rêves à son plus haut niveau.

Plusieurs ouvrages ont paru ces dernières années, expliquant, avec plus ou moins de compétence, comment atteindre le niveau parfait de contrôle des rêves et ainsi passer à volonté du domaine de la conscience ordinaire à celui de la conscience intermédiaire, puis à celui de la conscience parfaite, celle des grands lamas et autres véritables initiés.

Il est pourtant dommage que ces ouvrages ne soient, bien souvent, écrits que pour des personnes ayant déjà une connaissance assez avancée des enseignements tibétains et des implications mentales profondes des termes utilisés.

Ces techniques, simples, mais formidablement efficaces devraient être mises à la portée de quiconque cherche à développer sa perception du monde environnant et ses facultés mentales et spirituelles.

Les hauteurs spirituelles, que ces techniques permettent d’atteindre, n’ont pour seule limite que celle que s’imposera à lui-même celui qui suivra ces enseignements.

Rendre ces enseignements accessibles à tous, sans avoir à se rendre dans une lamaserie, ou bien suivre avec dévotion les directives d’un gourou, plus ou moins compétent, au risque de perdre de précieuses années sur le sentier de sa propre progression, voilà ce qu’il conviendrait de réaliser.

Les sommets de la maîtrise personnelle que confèrent ces techniques n’ont rien d’équivalent dans toutes les cultures spirituelles du monde.

Ici, nul besoin d’adopter une croyance quelconque, ni de renier ses propres croyances si l’on en a. Le sommeil et l’état de conscience qu’il engendre sont commun à tous les êtres humains !

Quelle que soit sa race, sa couleur, sa religion, chaque humain de cette planète connaît le même état de conscience dans chaque période de sa vie qu’il consacre au sommeil et aux rêves.

Ces derniers sont si importants pour le bien-être global d’un individu que, si l´on prive quelqu’un de rêves pendant une certaine période, par des stimuli extérieurs, il est possible que cette personne finisse par mourir.

Les résultats d’expériences semblables, menées sur des rats, ont été une confirmation de ces suppositions scientifiques, basées sur des constatations relatives à la détérioration psychique des individus soumis à ce stress de privation des rêves pendant quelques jours seulement.

Ceci démontre à quel point la période de sommeil et de rêves est importante pour un individu.

Apprendre à maîtriser cette période qui, rappelons-le, représente près du tiers de la vie d’une personne, est donc d’une importance capitale pour que l’ensemble de la vie se déroule de manière harmonieuse.

Permettant ainsi d’atteindre des états donnant la parfaite maîtrise des facultés supérieures de la conscience.

Toute personne désireuse de se développer complètement, dans tous les domaines qui lui tiennent à cœur, devrait pouvoir avoir accès à ces enseignements, sans risquer de tomber dans des pièges de fausses croyances.

Le sommeil est une activité humaine normale, faisant partie de la vie de tout individu.

Il est donc d’une importance capitale que chacun arrive à la maîtrise de cette période importante de sa vie et en fasse une voie d’évolution spirituelle rapide, ne dépendant que de sa propre volonté.

DC Braibant
Auteur de la méthode « Maîtrise de votre conscience et de vos rêves« 

Publié dans:EXERCICES DEVELOPPEMENT, GUERISON, REVES |on 10 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

L’ incarnation avant – après

L’ incarnation avant - après dans VIES ANTERIEURES images-9

Chacun de nous est véritablement programmé pour ce qu’il aura à faire ou à subir dans sa vie terrestre. Le guide recherche les futurs parents, lorsque nous avons atteint un niveau suffisant, il nous fait participer au choix. Il y a parfois contact avec la future famille, le cas le plus connu est celui de Marie, mère de Jésus, avertie par un ange.

Il existe des cas plus récents. Dans une réunion spirite, une entité contacté en juin 1909 dit qu’elle a l’intention de se réincarner. En Octobre 1909 elle donne l’endroit où elle va se réincarner, dans quel village, dans quelle famille et précise qu’elle aura une cicatrice à la naissance de 2 cm sur le coté droit de la tête. Le 15 novembre, elle annonce qu’elle cessera de venir parler en séance. L’enfant est né en Janvier 1910 dans la bonne famille avec la cicatrice à l’endroit annoncé. Il existe bien d’autres exemples

  
En 1978, aux USA le Docteur Hélène Wambach a étudié ce passage de l’incarnation. Elle a fait régresser sous hypnose 750 volontaires qui ont raconté leur incarnation, avant pendant et après leur naissance. Elle a publié ses recherches : La vie avant la vie chez RAMSAY en 1979.

En résumé : 89 % des personnes disent que leur âme n’était pas liée au fœtus avant 6 mois de gestation, ils pouvaient quitter ou entrer dans le fœtus à leur guise. De plus 5% ne se sont sentis attachés au fœtus qu’après la naissance ; ils pouvaient le quitter pendant l’accouchement ou même après la naissance. Cette question étant assez contreversée, il est intéressant d’avoir des éléments statistiques

L’esprit s’incarne donc à proximité de la naissance. Un exemple personnel, une amie a entendu en rêve, son futur bébé lui dire, que ce n’était pas l’heure, qu’il reviendrait et elle a fait une fausse couche la semaine suivante! Une autre personne, future grand-mère dans un mois a rêvé que le bébé était déjà là, il est né un jour plus tard, en avance de un mois.

Propos recueillis sur le site AU DELA DU MIROIR http://www.audeladumiroir.fr/organisaudela.html

Publié dans:VIES ANTERIEURES |on 10 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

LA MORT EST MORTE

 LA MORT EST MORTE dans La MORT images-12

L’enjeu est de taille. La peur de la mort est souvent une des raisons principales pour lesquelles nous n’osons pas vivre ou ne vivons pas dans l’attitude mentale permettant joie et paix.

Souvent a-t-on davantage peur de la mort des autres que de soi. Normal de ne pas vouloir abandonner ses amis et ses responsabilités, normal également de ne pas vouloir perdre ses proches.

Savoir ce qui en nous meurt et ce qui ne meurt pas, avoir la certitude que l’autre est encore là, plus proche qu’on ne le croit, peut aider.

La croyance en la mort (à part celle du corps physique évidemment) est une méconnaissance de soi, de ce que c’est que l’esprit. Ce n’est pas facile de comprendre, cela demande du travail sur le mental, mais le jeu en vaut la chandelle. Le séminaire du 19 mai en région parisienne au sujet de la mort, de la réincarnation, et de l’immortalité de l’esprit, permettra de tordre le cou aux vieilles croyances qui nous empoisonnent la vie en nous empêchant de croire à notre éternité métaphysique (pas physique bien sûr, les corps disparaissent et sont remplacés, mais la conscience, elle, ne disparaît jamais. On peut en avoir la certitude et non plus la simple croyance ou espérance).

A  la question « qui suis-je », nous avons répondu. Je-suis, qui est tout, est la nécessité qu’il y ait un tout et que ce tout soit infini, rendue limitée et consciente par le fait que l’infinité est impossible. Si vous lisez cela pour la première fois, cela vous paraît sans doute incompréhensible, mais l’intérêt de ces chroniques hebdomadaires, c’est que semaine après semaine, vous pouvez vous habituer à une tournure d’esprit et comprendre petit à petit ce qui auparavant vous paraissait abscons. Prenez le temps de regarder ce qui a été écrit auparavant et tout s’éclairera.

Le paradoxe de la Nécessité de l’infini impossible (ou du néant, c’est la même chose) fait que le but est toujours à distance. C’est la source de la relativité qu’on appelle conscience. Je me sépare de l’infini mais j’ai vocation à l’être. Répulsion, donc, puis attraction (l’amour est la contrepartie de la conscience).

 Cette distance éternellement maintenue engendre l’effet d’espace et, puisque le but reste l’infinité donc l’union avec tout, la conscience se vit dans l’amour avec effet de temps (puisque ce but est toujours repoussé). L’esprit est ce double processus, impersonnel, de conscience et d’amour, et ce n’est personne qui a conscience : la conscience est le produit de ce paradoxe qui, s’il n’était vécu ainsi réellement, serait conceptuel et non effecif.

Je suis donc énergie magnétique, attractive et répulsive, et tout est cela. Ce qui permet d’expliquer la nature du réel, l’univers, le corps, sous forme atomique et cosmique.

Ce processus est unique, il n’y a qu’une seule conscience, mais comme elle ne peut pas être infinie, elle est fragmentée, discontinue, et ne pouvant vivre tout, elle vit chaque destin possible, sous forme de corps. C’est le même être qui anime chacun de nous.

Evidemment, puisque c’est cela la conscience, cela explique aussi notre vie concrète quotidienne : donner et recevoir, vouloir et avoir peur, échanger, communiquer pour intégrer l’autre mais tout en restant soi. Cette dualité magnétique est notre nature profonde.

L’appel de l’infini est donc permanent, même si l’impossibilité lui résiste, et c’est cette résistance qui engendre le corps et son inertie d’apparence matérielle. La rencontre des deux volontés contraires engendre le « grain » de matière, la « résistance » extérieure du monde. Inconsciemment je refuse la fusion et maintiens le monde à l’extérieur, consciemment je fais tout ce que je peux pour m’unir à lui. Je me crois amour, mais je suis tout autant créateur.

Voilà ce que l’évolution humaine amène à comprendre progressivement, ce qui est la source de toute guérison, car c’est uniquement lorsqu’on se reconnaît créateur (inconscient) de sa vie et de son passé, que l’on peut aimer ce passé et s’en libérer. Si je me reconnais créateur de mon passé, je peux enfin me reconnaître créateur pour mon avenir. Sinon c’est impossible d’être libre. Tant que je n’aime pas totalement mon passé, je suis un infirme au niveau création consciente et, comme je ne me crois pas responsable, ce sont les circonstances extérieures qui s’imposent à moi pour décider ma vie.

Et tant que je me crois une créature soumise à la volonté de l’univers, un corps, au lieu de me reconnaître créateur de cet univers à chaque instant (donc esprit), évidemment je me prends pour un ego limité dans l’espace et le temps, au centre d’un tout éternel, au lieu de me reconnaître éternel créateur dont l’univers est la forme toujours changeante de la pensée.

C’est l’univers, ou plutôt les univers, qui sont éphémères, et moi qui suis immuable, et non l’inverse. Le mental nous fait croire que nous sommes nés il y a un certain temps dans un univers qui existe depuis toujours et existera bien après nous, c’est exactement l’inverse : je suis éternel, en tant que conscience, car la cause de la conscience, le paradoxe magnétique de l’impossible nécessité du néant, est éternelle : à tout instant elle engendre toute l’énergie créatrice de mon univers (la création dans l’espace et le temps, on l’a dit, n’étant que la résultante de ces deux fonctions contradictoires). Et c’est donc l’univers qui change tout le temps, qui est éphémère. PAS SOI. Il n’y a pas d’univers. Il n’y a qu’une succession d’illusions instantanées toujours différentes. Mais « les jours s’en vont, JE demeure », comme disait Apollinaire.

Cette succession vient du fait que la cause déjà citée est permanente. Elle n’a aucune raison de s’éteindre. La Nécessité du Néant est absolue, on ne va pas revenir sur la démonstration.

Revenons-en à la « mort ».

Une fois qu’on a compris d’où vient la conscience on a compris pourquoi elle est éternelle. Et quand on a compris pourquoi et comment elle engendre le corps, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les corps disparaissent, pourquoi ils ne sont pas, eux, immortels. La durée d’un corps n’est pas une donnée qui va de soi, comme si tout ce qui existe devait se situer dans un temps absolu et rester là tant qu’il ne se passe rien de contraire ! Pas du tout. Il n’y a pas de temps absolu. La durée dans le temps est un miracle extraordinaire qui a besoin d’être expliqué (et qui l’a été depuis longtemps ici). Durer et ne pas être éphémère suppose un considérable travail de chaque instant, du fait que ce dont on parle est fini, n’a aucune raison d’être infini ni éternel.

La manifestation de ce qui est éternel n’est pas éternel : la conscience est éternelle parce qu’elle n’atteint jamais son but : l’infinité. Ce faisant elle se manifeste matériellement puisqu’elle est en opposition avec son but. C’est le conflit entre les deux forces qui donne l’inertie, la sensation de matière, et la DISCONTINUITE. Tout est délimité et séparé.

Pour que quelque chose de matériel dure, il faut que sa cause dure. La chose en elle-même ne peut pas avoir de durée. La durée vient de la reproduction à chaque instant. Si la cause était seulement dans le passé, si elle était le fait d’un instant, les corps seraient éphémères, on n’aurait même pas le temps de s’en apercevoir, car il n’y aurait aucune raison qu’ils continuent dans le temps. S’il y a durée, si la cause se reproduit à chaque instant, c’est qu’il y a nécessité et non hasard.

La conscience est éternelle parce que la Nécessité du Néant n’a aucune raison de s’éteindre. Mais comme l’infinité de la nullité est éternellement impossible, le zéro se distingue perpétuellement de l’infini et se positionne donc au centre pour que l’infini lui soit « extérieur ». C’est la conscience (d’espace). Mais à partir de là la conscience est figée dans des corps et des univers délimités qui manifestent simplement sa non-infinité. Tout paraît discontinu.

Mais chacun de ces corps peut-ils durer aussi longtemps que la cause de la vie ? L’existence de corps ne cessera pas. Il y aura toujours des corps, une discontinuité apparente de la conscience. Mais pour chaque corps le problème se pose différemment.

Ces corps ne peuvent pas être limités dans l’espace et pas dans le temps pour une raison simple : leur but, comme le but de toute chose, est l’infinité. Les limites qui manifestent l’impossibilité de cet infini, même si on s’y accroche le plus possible, finissent par être remises en cause afin qu’une progression vers l’infini ait lieu. L’incarnation est une résistance à cet appel de l’infini, un garde-fou contre l’infini, mais la nécessité de l’infini est la plus forte, elle est première. Donc aucun fini ne peut être éternel. Le temps de la vie est discontinu tout comme les corps dans l’infini sont discontinus.

Résister à l’appel de l’infini est un effort qu’on en peut maintenir éternellement.

MA VÉRITÉ VRAIE EST UNE VOCATION A L’INFINITÉ, ET IL FAUT DONC BEAUCOUP DE COURAGE ET D’EFFORTS POUR RÉUSSIR À RESTER IDENTIFIE A QUELQUE CHOSE DE LIMITÉ ET STABLE.

Le corps vivant n’est pas le produit d’une lancée une fois pour toute, qui épuiserait petit à petit son énergie. Le corps vivant est une résistance permanente à l’infini qui nous appelle, et c’est pour cela qu’il s’use, tout en évoluant en cours de vie (on accumule de l’information). J’ai besoin d’être infini, mais le corps, la matière en général, en manifeste l’impossibilité. Le besoin n’en reste pas moins pressant, et il y a un moment où la volonté de lui résister lâche prise. Alors les limites sautent, la conscience cesse de tenter de s’identifier à un corps limité, elle rend les armes, et se retrouve davantage dans sa réalité, un peu plus infinie, moins matérielle. Mais pas infinie pour autant. C’est la vie après la mort.

La vie après la mort se fait avec des corps plus subtils, moins matériels, mais des corps quand même, dans un monde où l’espace et le temps limitent beaucoup moins nos vies, et donc où, comme dans le rêve, créer est plus aisé.

.

Si vous préférez croire que la matière existe vraiment et qu’elle est le produit d’une cause passée qui n’est plus, une source d’énergie passée qui s’épuise petit à petit, et donc que vous êtes ce corps qui va disparaître un jour, vous ne pouvez croire à la survivance de « l’âme ». Il n’y a aucune raison pour que la conscience perdure car elle ne serait pas le moyen d’un but mais un sous-produit de la matière. Quand la matière a fini de bouger, on n’en parle plus.

Par contre, si vous avez compris que la conscience est éternelle parce que sa cause est éternelle, mais qu’elle ne peut pas s’identifier à l’infini et donc qu’elle s’identifie au fini, à des corps, à des personnalités, alors vous comprenez que ce faisant elle lutte contre sa propre nature potentiellement infinie, et donc que tôt ou tard la Vérité va l’emporter. C’est la mort.

La partie personnelle de cette conscience va donc lâcher le corps dont le maintien la fatiguait, et va pouvoir reprendre contact avec sa réalité non physique. Mais comme sa limitation reste nécessaire du fait qu’elle ne peut brûler les étapes de son évolution vers l’infini, dès qu’elle en est capable, elle recrée un corps et une personnalité pour reprendre les choses là où elle les avait laissées.

On ne peut pas ici expliquer tous les niveaux de conscience auxquels on s’identifie selon les étapes de la « mort », mais il suffit de comprendre grosso modo cette respiration qu’est la mort, la conscience ne pouvant maintenir éternellement un corps qui est constamment rappelé par l’infini.

Et en fonction du niveau spirituel auquel on meurt, on choisira quelle nouvelle vie construire physiquement par la suite.

Mais bien sûr, l’ego a peur de tous les changements, et on s’identifie à l’ego quand on est vivant, non au Soi ou à la conscience. Nous ne sommes pas conscients d’être les organisateurs et les décideurs de tout cela, et nous nous sentons in­capables de coopérer avec ces nécessités, nous n’avons pas accumulé assez d’expériences pour vivre cela confortablement ; nos peurs et nos désirs sont toujours trop forts et limitent notre capacité d’amour : alors on ne peut assumer tant d’infinité et il nous faut retourner sur la scène de l’univers pour jouer un nouvel acte et apprendre davantage. Quelque chose de nouveau qui va nous permettre d’avoir moins peur, et d’aimer plus. Nous revenons ainsi plus ou moins vite à la sécurité de la matière dans une nouvelle incarnation. Dans l’illusion bien entendu.

Pourtant, lorsque l’heure approche de prendre un nou­veau corps, de renaître, nous regrettons un peu ce monde où l’amour est plus inconditionnel, où les corps sont plus subtils, où le sentiment de fusion et de liberté est plus grand. Mais il est encore trop tôt pour y rester de façon permanente. Après ces vacances qui vont permettre à vos plaies de guérir, vous devez retourner au travail.

Qui décide de cela ? Je décide. Moi seul peux décider. Qui y a-t-il d’autre que Soi ? En fait, je ne le décide pas après ma mort, mais je le décide tous les jours pendant ma vie sur Terre : chacun de mes comportements est une déci­sion. Chaque fois que je choisis de haïr ou d’aimer, d’être ceci ou cela, de mentir ou de dire la vérité, chaque geste, parole ou pensée dans ma vie, vont justifier de mes besoins spirituels, de mon assomption plus ou moins grande de mon potentiel infini, et donc décider de ma vie future. Ma décision est une décision de chaque instant. Seul “ je ” est responsable, et ma mort dépend de moi.

C’est pour cela que plus les gens sont amour inconditionnel, plus ils paraissent en unité avec le Tout, moins ils ont l’air de vieillir.

Dans les milieux spirituels, et ceux qui lisent la Presse Galactique peuvent se sentir visés, on n’aime pas toujours l’incarnation. On n’aime pas toujours le corps. On n’aime pas toujours la relativité. On préfère les perfections divines, on préfère jouer avec l’infini et les états de conscience auxquels habituellement la vie matérielle ne nous donne pas accès, et donc le galactique nous passionne.

On a gardé de la vie avant la vie le souvenir de plus de fusion, de plus d’amour, de plus d’indifférenciation, et revenir dans le monde où on est séparé, chacun seul face à lui-même et toujours trop éloigné de l’autre, paraît insupportable. Qu’ai-je donc fait de mal pour mériter ce nouveau destin ?

Je n’ai spécialement rien fait de mal, simplement j’expérimente la discontinuité. C’est à présent que ma vie commence car c’est maintenant que je peux faire la preuve de ma compréhension de la vie et faire de ma relation au monde une relation parfaite, d’acceptation et de création, pour manifester que je n’ai plus besoin de m’incarner et que mon évolution peut prendre une autre forme, plus subtile. Plus proche de Toi mon « Dieu-but » infini.

Ce n’est que dans la mesure où j’aimerai pleinement la vie que je pourrai ne plus la vivre. Car à un certain niveau elle ne pourra plus rien m’apporter et donc ce n’est plus de cette vie que j’aurai besoin. Et ce n’est qu’ainsi que la succession de vies et de morts cessera. Mais si je n’aime pas totalement mon passé et ma création universelle, alors j’ai encore tant de choses à apprendre de ma vraie nature qu’il me faut encore beaucoup, beaucoup d’expériences corporelles.

La spiritualité est une relation à la matière, pas une relation à « Dieu ». C’est la vie elle-même. L’acceptation, l’amour du monde, la reconnaissance qu’on en est créateur, voilà ce qui fait plaisir à notre divinité. C’est notre « but », notre vocation. Et la succession de nos vies ne sert qu’à consolider cet amour de l’incarnation. La fuir est le meilleur moyen de s’y emprisonner encore et encore, car cela montre qu’on n’a pas compris, et donc qu’on a encore besoin de souffrir un peu.

Aimer l’incarnation est la clef. Et pour l’aimer il ne faut pas s’en culpabiliser, et pour ne pas s’en culpabiliser, il faut comprendre le jeu. S’incarner totalement et pleinement est l’objectif de toute compréhension métaphysique. Ce n’est certes pas de comparer la vie à un idéal supposé immatériel, et de profiter de toutes les occasions pour échapper aux responsabilités du quotidien qui nous rappellent nos limites et nous apportent parfois la souffrance.

La vie est une relation. Vous êtes une relation. Vous êtes une manière d’aimer le monde, et votre façon de l’aimer détermine votre image actuelle, qui vous limite, pour en­suite créer votre univers environnant, votre complément pour être un. Votre univers est exactement votre complé­ment, celui dont vous avez besoin pour devenir complet.  Peut-être pas infini mais en tout cas plus libre.

Lorsque vous avez compris comment et pourquoi votre esprit crée l’univers, vous savez pourquoi et comment l’aimer : en essayant de vous y voir vous-même. Vous êtes amour, il y a l’amour dans toutes les choses de l’univers. C’est alors que vous pourrez l’aimer.

Ceux que l’on n’aime pas ou ceux à qui l’on s’oppose nous sont indispensables pour être. Ce sont ceux dont nous avons le plus besoin, et c’est pourquoi nous les retrouve­rons toujours sur notre chemin, nous priant de les aimer. Nous devons tous nous aimer les uns les autres, aimer les multiples facettes de Soi. Ce sont des expériences différentes de l’être. Pour qu’on soit tous d’accord, il faudrait qu’elles soient toutes identiques, et dans ce cas, à quoi serviraient- elles ? Elles ne constitueraient pas le tout qui a besoin de cette diversité, de tous ses points, de tous ces “ points de vue de l’infini ”.

Voilà pourquoi on ne peut aimer “ Dieu ” qu’en aimant ses créatures, et on ne peut vivre “ Dieu ” qu’en vivant l’uni­vers. Cela réhabilite l’existence humaine par rapport à l’Absolu. L’Absolu a bseoin du relatif. “ Dieu ” a besoin de nous.

L’imperfection de la nature humaine manifeste sa dualité. Sans l’imperfection du relatif, sans l’homme avec tous ses défauts, sans “ Satan-la-Séparation ”, l’Absolue perfection de l’instant présent divin ne serait pas. Il n’y a pas de perfec­tion sans toutes les imperfections, comme il n’y a pas d’infini en dehors de l’ensemble de toutes nos limites et de nos finitudes. Merci à vos défauts, merci aux miens, qui nous font parfois nous chamailler. Notre impatience vis-à-vis des autres n’est qu’un amour insatisfait ; car refusé. Et quand on retrouve nos ennemis après la mort, dans l’amour, on les congratule d’avoir bien joué le rôle qui nous a fait évoluer vers notre vérité.

On ne remercie jamais assez les autres d’être ce qu’ils sont ; cela nous permet d’être nous-mêmes, et réciproque­ment, dans ce grand concert universel de l’infinie multitude des limitations de l’être.

C’est cela, « 1′unité », l’unité du moi avec la réalité que JE vis, et qui est déjà du passé. Il n’y a pas d’autre unité accessi­ble à la conscience que grâce aux différences de la discontinuité. Nous sommes tous les vies futures ou les vies antérieures les uns des autres.

On est tous là pour le comprendre.

MERCI DE DIFFUSER CE TEXTE ET D’EN INDIQUER L’AUTEUR ET LA SOURCE: LAPRESSEGALACTIQUE.ORG : ECOLE de HAUTE METAPHYSIQUE

Vous pouvez aller voir http://www.hatem.com/seminaires.htm

Publié dans:La MORT |on 9 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

L’âme, voie de passage entre le corps et l’esprit


L’âme, voie de passage entre le corps et l’esprit dans AME de829300

Lorsqu’on dit que l’être humain est fait d’un corps et d’une âme, on oppose un principe matériel à un principe spirituel et on identifie donc l’âme à l’esprit. Mais l’âme n’est pas l’esprit ; bien qu’invisible, elle est une substance matérielle et périssable. Seul l’esprit en tant que principe divin en l’homme est immortel. Alors comment définir l’âme ?

Si nous considérons le système des 6 corps, l’âme correspond aux plans astral et mental. Elle apparaît ainsi comme un intermédiaire entre le plan physique et les plans causal, bouddhique et atmique qui représentent le monde de l’esprit. Elle est le véhicule qui transporte les éléments du ciel à la terre et de la terre au ciel. Les relations entre le monde d’en haut et le monde d’en bas passent par l’âme, et là encore c’est l’image de l’arbre qui peut le mieux nous éclairer.

Dans un arbre aussi on considère généralement trois parties : les racines, le tronc et les branches. L’alimentation de l’arbre est assurée par un système de vaisseaux conducteurs ; au centre du tronc se trouvent les vaisseaux qui transportent la sève brute des racines vers les feuilles où elle sera élaborée, et à la périphérie se trouvent ceux qui renvoient la sève élaborée vers les racines. Ce sont donc deux courants, l’un ascendant, l’autre descendant, et ils ne se rencontrent pas. Ces deux courants sont comparables aux circulations artérielle et veineuse dans le corps humain. Eux non plus ne se rencontrent pas ; s’ils se rencontraient, il s’ensuivrait des troubles graves appelés « maladie bleue ».

De la même façon, l’âme est cette région intermédiaire que traversent les courants qui vont du ciel à la terre t de la terre au ciel. C’est l’échelle de Jacob que mentionne Moïse dans la Genèse. Cette échelle lumineuse, que Jacob vit en songe et le long de laquelle des anges montaient et descendaient, représente les circulations veineuse et artérielle dans l’univers, et c’est cela l’âme. Cette échelle est également présent en l’homme ; ce sont les deux courants du sentiment et de la pensée qui traversent les plans astral et mental et qui eux non plus n’empruntent pas les mêmes voies.

L’esprit n’a aucune prise directe sur la matière, pour l’atteindre t travailler sur elle il a besoin d’un intermédiaire : l’âme. L’âme est l’instrument dont l’esprit se sert pour agir dans le plan physique. A travers l’âme (la pensée et le sentiment) l’esprit modèle la matière, la façonne, l’organise. Tous les éléments qui font la richesse du corps physique, l’esprit ne peut les utiliser qu’à travers l’âme. Et c’est aussi à travers l’âme que le corps physique reçoit les éléments de l’esprit. L’âme possède ce double pouvoir de diluer la matière dense et de condenser les énergies subtiles ; ces deux opérations que les alchimistes appellent « solve » et « coagulaé, seule l’âme est capable de les réaliser.

Mais quelle que soit la manière dont on essaie de l’expliquer, il n’est pas tellement possible de faire comprendre ce qu’est l’âme, il faut la voir. Vous direz : « Mais comment ?…  Il est possible de voir l’âme ?… » Oui, puisqu’elle est matérielle ; d’une matière tellement ténue, subtile, qu’on la croit invisible, mais en réalité o peut la voir ; même si chez les êtres les plus évolués l’âme semble faite de pure lumière, en réalité elle est un corps. Et ce corps un jour se désagrégera, lui aussi. A plus ou moins long terme, toute matière est vouée à la disparition, ou plus exactement à la désagrégation afin d’être recomposée différemment. Quand on dit que l’homme possède une âme immortelle, en réalité c’est de son esprit que l’on parle, car la véritable essence de l’homme, son être véritable, cette quintessence divine, c’est son esprit. C’est dans son esprit qu’il est immortel et qu’il vivra éternellement.

L’âme possède la marque de fabrique de son créateur, et quelle est-elle ?

Une structure que l’on retrouve partout, d’un monde à l’autre, avec quelques ajustements ; la vision corps, âme, esprit. Pour exemple :

Prenez un œuf… Pourquoi l’œuf est-il un symbole tellement important dans la tradition initiatique ? Parce que par lui se transmet la vie, mais aussi parce qu’il correspond à un schéma universel. De l’extérieur vers l’intérieur, il y a la coquille ; puis le blanc, l’albumine ; et enfin le jaune qui contient le germe. Le jaune, au centre, correspond donc à l’esprit : le blanc, au milieu, à l’âme ; et la coquille, à la périphérie, au corps. C’est la même structure qu’on retrouve  dans la cellule. La cellule est la plus petite unité qui entre dans la constitution de tout organisme vivant, et elle aussi se divise en trois : la membrane, le cytoplasme et le noyau. Et quand la coquille d’un œuf se brise, que se passe-t-il ? Tout se déverse et la vie s’en va. Comme la coquille, le corps sert à protéger la vie, c’est à dire l’âme et l’esprit. Quand le corps « se brise », la vie s’en va, l’âme et l’esprit le quittent.

Alors qu’est-ce que l’âme ? Comme le blanc de l’œuf, l’âme transporte les éléments nutritifs nécessaires au maintien de la vie, mais la vie, elle, est dans l’esprit. Le germe ne se trouve pas dans le blanc, il se trouve dans le jaune, de la même manière, la vie, la vraie vie, se trouve dans l’esprit. C’est cette vie que l’âme soutient, alimente et fait circuler. Vous vous demandez comment j’ai su cela ? En regardant, tout simplement ; parce que c’est évident, parce que c’est la nature qui a tout étalé sous nos yeux. Dans la nature, comme en l’homme, se déroulent les mêmes processus. Donc, si on sait observer la nature, on reçoit des réponses aux questions les plus difficiles. Tous les problèmes alchimiques, astrologiques, magiques, théurgiques, vous pouvez les trouver résolus dans les phénomènes du plan physique. Il faut seulement apprendre à lire dans ce livre qu’est la nature ! 

Texte issu du livre « Et il me montra un fleuve d’eau de la vie » de Omraam Mikhaël Aïvanhov – page 71 – aux éditions Prosveta

Publié dans:AME, HUMANITE |on 9 septembre, 2013 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3