Archive pour le 10 septembre, 2013

Techniques secrètes issues du yoga tibétain

Les hauts pouvoirs spirituels 
par la maîtrise des rêves

Techniques secrètes issues du yoga tibétain dans EXERCICES DEVELOPPEMENT images-101

Depuis des centaines et des centaines d’années, le yoga tibétain, forme particulière de yoga mental, a permis à ses adeptes d’atteindre les plus hauts pouvoirs spirituels et psychiques.

Une des techniques utilisées et certainement la plus efficace est celle qui consiste à garder une conscience claire et lucide pendant que le corps est parfaitement au repos.

Le yoga nidra donne également de formidables résultats, bien qu’ils soient plus longs à acquérir que par les enseignements tibétains dont il est question ici.

L’appellation moderne de ces techniques a été regroupée sous le vocable de « rêve lucide ». Il s’agit, ni plus ni moins, d’une forme de contrôle qui, malheureusement, s’arrête au simple niveau des amusettes mentales.

Les adeptes du rêve lucide se contentent bien souvent de reproduire, dans le domaine du rêve contrôlé, les actes qu’ils souhaiteraient accomplir dans le domaine de la conscience quotidienne.

Rien de répréhensible à cela, bien sûr, mais il est dommage de se contenter de si peu quand de si belles et grandes choses peuvent être accomplies par le biais de la maîtrise des rêves à son plus haut niveau.

Plusieurs ouvrages ont paru ces dernières années, expliquant, avec plus ou moins de compétence, comment atteindre le niveau parfait de contrôle des rêves et ainsi passer à volonté du domaine de la conscience ordinaire à celui de la conscience intermédiaire, puis à celui de la conscience parfaite, celle des grands lamas et autres véritables initiés.

Il est pourtant dommage que ces ouvrages ne soient, bien souvent, écrits que pour des personnes ayant déjà une connaissance assez avancée des enseignements tibétains et des implications mentales profondes des termes utilisés.

Ces techniques, simples, mais formidablement efficaces devraient être mises à la portée de quiconque cherche à développer sa perception du monde environnant et ses facultés mentales et spirituelles.

Les hauteurs spirituelles, que ces techniques permettent d’atteindre, n’ont pour seule limite que celle que s’imposera à lui-même celui qui suivra ces enseignements.

Rendre ces enseignements accessibles à tous, sans avoir à se rendre dans une lamaserie, ou bien suivre avec dévotion les directives d’un gourou, plus ou moins compétent, au risque de perdre de précieuses années sur le sentier de sa propre progression, voilà ce qu’il conviendrait de réaliser.

Les sommets de la maîtrise personnelle que confèrent ces techniques n’ont rien d’équivalent dans toutes les cultures spirituelles du monde.

Ici, nul besoin d’adopter une croyance quelconque, ni de renier ses propres croyances si l’on en a. Le sommeil et l’état de conscience qu’il engendre sont commun à tous les êtres humains !

Quelle que soit sa race, sa couleur, sa religion, chaque humain de cette planète connaît le même état de conscience dans chaque période de sa vie qu’il consacre au sommeil et aux rêves.

Ces derniers sont si importants pour le bien-être global d’un individu que, si l´on prive quelqu’un de rêves pendant une certaine période, par des stimuli extérieurs, il est possible que cette personne finisse par mourir.

Les résultats d’expériences semblables, menées sur des rats, ont été une confirmation de ces suppositions scientifiques, basées sur des constatations relatives à la détérioration psychique des individus soumis à ce stress de privation des rêves pendant quelques jours seulement.

Ceci démontre à quel point la période de sommeil et de rêves est importante pour un individu.

Apprendre à maîtriser cette période qui, rappelons-le, représente près du tiers de la vie d’une personne, est donc d’une importance capitale pour que l’ensemble de la vie se déroule de manière harmonieuse.

Permettant ainsi d’atteindre des états donnant la parfaite maîtrise des facultés supérieures de la conscience.

Toute personne désireuse de se développer complètement, dans tous les domaines qui lui tiennent à cœur, devrait pouvoir avoir accès à ces enseignements, sans risquer de tomber dans des pièges de fausses croyances.

Le sommeil est une activité humaine normale, faisant partie de la vie de tout individu.

Il est donc d’une importance capitale que chacun arrive à la maîtrise de cette période importante de sa vie et en fasse une voie d’évolution spirituelle rapide, ne dépendant que de sa propre volonté.

DC Braibant
Auteur de la méthode « Maîtrise de votre conscience et de vos rêves« 

Publié dans:EXERCICES DEVELOPPEMENT, GUERISON, REVES |on 10 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

L’ incarnation avant – après

L’ incarnation avant - après dans VIES ANTERIEURES images-9

Chacun de nous est véritablement programmé pour ce qu’il aura à faire ou à subir dans sa vie terrestre. Le guide recherche les futurs parents, lorsque nous avons atteint un niveau suffisant, il nous fait participer au choix. Il y a parfois contact avec la future famille, le cas le plus connu est celui de Marie, mère de Jésus, avertie par un ange.

Il existe des cas plus récents. Dans une réunion spirite, une entité contacté en juin 1909 dit qu’elle a l’intention de se réincarner. En Octobre 1909 elle donne l’endroit où elle va se réincarner, dans quel village, dans quelle famille et précise qu’elle aura une cicatrice à la naissance de 2 cm sur le coté droit de la tête. Le 15 novembre, elle annonce qu’elle cessera de venir parler en séance. L’enfant est né en Janvier 1910 dans la bonne famille avec la cicatrice à l’endroit annoncé. Il existe bien d’autres exemples

  
En 1978, aux USA le Docteur Hélène Wambach a étudié ce passage de l’incarnation. Elle a fait régresser sous hypnose 750 volontaires qui ont raconté leur incarnation, avant pendant et après leur naissance. Elle a publié ses recherches : La vie avant la vie chez RAMSAY en 1979.

En résumé : 89 % des personnes disent que leur âme n’était pas liée au fœtus avant 6 mois de gestation, ils pouvaient quitter ou entrer dans le fœtus à leur guise. De plus 5% ne se sont sentis attachés au fœtus qu’après la naissance ; ils pouvaient le quitter pendant l’accouchement ou même après la naissance. Cette question étant assez contreversée, il est intéressant d’avoir des éléments statistiques

L’esprit s’incarne donc à proximité de la naissance. Un exemple personnel, une amie a entendu en rêve, son futur bébé lui dire, que ce n’était pas l’heure, qu’il reviendrait et elle a fait une fausse couche la semaine suivante! Une autre personne, future grand-mère dans un mois a rêvé que le bébé était déjà là, il est né un jour plus tard, en avance de un mois.

Propos recueillis sur le site AU DELA DU MIROIR http://www.audeladumiroir.fr/organisaudela.html

Publié dans:VIES ANTERIEURES |on 10 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3