Archive pour le 4 septembre, 2013

COSMOLOGIE d’hier à aujourd’hui

COSMOLOGIE d'hier à aujourd'hui dans LUNES telechargement-2

Les scientifiques croient que l’univers a 14 milliards d’années et est né en 1/4 de seconde (Big Bang) ; ce n’est pas très différent de ce que croient les créationnistes. Mais l’univers peut très bien être 10 fois plus ancien que ça, et même bien plus encore. Il est possible que l’univers soit non seulement infini mais aussi qu’il ait toujours existé, se reconstituant lui-même aux centres des galaxies et des étoiles en explosion. Donc en substance, la vie intelligente peut avoir existé depuis des trillions et des trillions d’années terrestres, ce qui ne signifie absolument rien dans la structure des choses. J’ai rencontré des extraterrestres qui ont confirmé mes suppositions à ce sujet.

Des planètes comme la Terre existent en grand nombre, tellement que si des extraterrestres vous retiraient de celle-ci et vous plaçaient dans l’une des autres, vous ne vous en rendriez même pas compte jusqu’à ce que vous essayiez de rentrer à la maison et que vous contactiez votre famille ou vos amis : Ils ne seraient pas là !

Comment peut-il y avoir d’autres planètes comme la Terre ? Eh bien, si Darwin a raison, c’est impossible. Darwin a bien fait son travail, tellement bien que des millions de gens mourront en le croyant et auront le choc de leur vie lorsqu’ils le verront de l’autre coté, s’amusant peut-être à jouer au darwinisme sur une autre planète.

Ce qu’il y a de bien dans la mort, c’est que ça ne dure que quelques secondes, puis vous êtes de nouveau vivant ailleurs. L’endroit où vous vous réveillerez est une ville fantastique que vous ne voudrez plus quitter. Vous serez dans votre esprit, l’extase totale. Vous pouvez y être un court instant ou bien des centaines d’années terrestres (il n’y a pas de temps là-bas). Puis vous serez envoyés sur une autre planète, ou de retour sur celle-ci.

De nouvelles planètes ou étoiles sont créées chaque seconde dans chaque galaxie, mais il ne s’agit pas d’une partie de dés, comme Einstein l’a si bien dit à propos de Dieu. Les extraterrestres ne jouent pas aux dés non plus. Les planètes sont créées pour être habitées par des humains. Il existe des planètes à tous les stades d’évolution. Certains restent sur la même  planète depuis sa création jusqu’à sa disparition. Ils font d’abord partie d’une tribu primitive, pour finir par participer à des croisières autour de leur système solaire. Et ce n’est pas un beau conte pour enfants !

L’étoile la plus proche de la Terre n’est qu’à 4 années lumière. Pourtant aucun être humain n’ira voir cette étoile tant qu’il restera incarné dans un corps humain ; c’est bien trop loin. Peut-on se faire une idée de la taille de l’univers ? Même les plus grands esprits en sont incapables. L’Univers est des milliers de fois plus vaste et plus complexe que tout ce que vous êtes capable d’imaginer. Les possibilités sont sans fin et la capacité de les comprendre par le cerveau humain est très limitée.

L’idée du « hasard » n’est qu’un jouet humain, quelque chose pour jouer pendant qu’on est dans ce parc pour bébés qu’est la Terre. Je peux donner cette information uniquement car elle ne sera pas crue par la plupart des gens. Je la donne car on me l’a demandé, que les gens le croient ou non. Les gens parlaient de voler bien avant que cela devienne une réalité. Je prends mes ordres des extraterrestres. Ce sont eux qui décident du « quand » et du « comment ».

La plupart des planètes ont une vie intelligente mais tous n’ont pas la liberté de quitter leur système solaire. Ceux qui le peuvent visitent des planètes comme la Terre avec des visas touristes mais ils ne peuvent pas interagir avec les humains. Puis il y a les « mauvais éléments » qui arrivent à s’infiltrer et à échapper au radar des autorités.

Ceux qui m’ont donné ces informations ne portent pas de badge avec leur nom. Il y a des milliards d’espèces et des milliers d’êtres qui visitent la Terre chaque jour. La plupart viennent ici juste comme ça, d’autres pour voir l’endroit où ils ont vécu dans des vies antérieures. Ils sont nombreux, ceux qui plantent de l’information sur cette planète !

Il n’y a pas eu de Big Bang. L’Univers n’est pas en expansion et ne va pas se contracter pour se ramasser sur lui même. Il ne cessera jamais. Cet univers est si vaste que ses contours ne seront jamais découverts par des instruments humains. Jamais ! Et comme le temps et l’espace sont des illusions, la genèse en est une également. L’Énergie n’a pas été créée, elle a toujours existé et ne cessera jamais d’exister – nous sommes de l’énergie -, elle peut se transformer en plein de choses mais nous avons toujours existé dans une forme d’énergie ou une autre. Il n’y a pas de genèse au sens littéral du terme.

Voir le système solaire de près est difficile à gérer (aller au delà, n’y pensez même pas !) Voir Saturne depuis l’une de ses lunes, ou depuis Jupiter… certains en auraient une crise cardiaque, d’autres s’évanouiraient ou tomberaient à genoux en adoration. Il faut le voir pour le croire ! Comme le corps humain ne peut faire le voyage, l’âme ou l’essence doit être séparée du corps et mise dans un conteneur, parfois elle est laissée flottante autour du vaisseau comme un esprit. En général les humains ne quittent le système solaire qu’à leur mort.

Tout ce qui est imaginable existe dans notre galaxie, depuis les profondeurs de l’horreur jusqu’aux sommets de l’extase. Le monde entier est une scène de théâtre ainsi que l’existence dans sa totalité.

Sans la Lune, la vie sur Terre serait bien plus tranquille, trop calme pour les formes de vie qui s’y trouvent maintenant. La Lune n’est pas creuse et ne s’est pas non plus détachée de la Terre pour devenir ce qu’elle est maintenant. La Lune n’est pas un accident ni un hasard. Elle a été placée là pour contrebalancer les rotations de la Terre et pour remuer les océans. Il y a moins de 100 ans, il y avait encre des activités sur la face exposée mais avec l’arrivée des télescopes très puissants ils ont dû camoufler et minimiser leurs actions. Ils ont aussi nettoyé l’infrastructure pour rendre le paysage comme il l’était, en l’attente d’une exploration humaine.

Publié dans:LUNES, PLANETES, TERRE |on 4 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Les plantes entendent

Les plantes entendent dans PLANTES plantes-entendent

Ceux qui, comme moi, aiment Franquin, ont probablement le souvenir de cette planche savoureuse où Gaston Lagaffe, pensant que les plantes sont sensibles à la musique et désireux d’accroître le bien-être d’un pied de lierre, veut lui jouer un petit air. Mais aux premières notes affreuses émises par le tristement célèbre gaffophone, la plante tente de s’échapper par la fenêtre ouverte… Ce que dit le gag, c’est que le son de cet instrument générateur de catastrophes doit vraiment être horrible si « même un végétal » ne le supporte pas. Encore faut-il que les plantes ne soient pas sourdes comme leurs pots et qu’elles puissent percevoir les vibrations sonores.

La notion de communication dans le monde végétal a longtemps été tenue pour marginale (voire inexistante) quand elle n’a pas été raillée. Depuis quelques décennies, cette vision des choses a évolué et les chercheurs ont pu constater que la communication chez les plantes pouvait prendre plusieurs formes et se faire sous terre, par le biais des racines, comme dans les parties aériennes, les plantes disposant par exemple de récepteurs pour les composés organiques volatils émis par d’autres plantes. Elles sont ainsi capables de repérer leurs apparentés, ce qui leur évite de les prendre pour des concurrentes et de dépenser inutilement des ressources à lutter contre elles. Plusieurs études ont aussi montré qu’en cas d’attaque par des herbivores, certains végétaux envoient des signaux chimiques qui, une fois captés par leurs voisins, les aident à mettre en place des stratégies de défense, ce qui n’est pas sans rappeler le film Phénomènes de M. Night Shyamalan. On sait également que les récepteurs de lumière des plantes sont assez perfectionnés pour qu’elles reconnaissent les longueurs d’ondes renvoyées par les plantes qui les côtoient, ce qui leur donne des informations sur leur environnement et la présence d’éventuels concurrents. Point n’est besoin d’avoir des yeux pour voir…

Dans une nouvelle étude publiée le 22 mai par PLoS ONE, une équipe italo-australienne a voulu explorer tous les modes de communication possibles entre deux plantes, le piment et le fenouil. Ce dernier a en effet la propriété d’émettre de puissants signaux chimiques par ses racines et ses parties aériennes, qui inhibent la croissance de certains de ses voisins (comme les tomates et les piments) quand ils ne les tuent pas.  Les chercheurs ont employé un dispositif expérimental simple mais ingénieux pour tester leurs hypothèses (voir schéma ci-dessous).

 

Lire la suite ici…. 

Publié dans:PLANTES |on 4 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3