Archive pour septembre, 2013

Quelques clés pratiques pour le développement spirituel


Par Alain Boudet du site http://www.spirit-science.fr/doc_spirit/spiritualite.html

Quelques clés pratiques pour le développement spirituel dans MAITRISE insolite-5

De nombreuses écoles de sagesse, inspirées par l’Orient, l’Égypte ou le druidisme, ont diffusé dans les siècles passés des enseignements destinés à reconnecter les êtres à leur essence et à leur révéler les mystères de l’univers. Aujourd’hui les rites, les rituels, les règles, les codes et les secrets ne sont plus adéquats à l’humanité actuelle. Les réponses que vous cherchez reposent en vous. Les seules pratiques spirituelles recommandées sont celles qui vous éveillent à votre vérité. En voici quelques-unes qui peuvent vous aider dans votre évolution, et que vous adopterez si elles vous conviennent.

L’attention aux sentiments

Dans votre quotidien, arrêtez-vous de temps en temps sur vos sentiments et émotions. Observez-les. Accueillez-les. Puis demandez-vous ce qu’ils cherchent à vous dire. Lorsque des sentiments négatifs (ou plus exactement de basse énergie) tels que tristesse, chagrin, colère, mélancolie vous habitent, remettez-les mentalement à la lumière (ou avec un geste symbolique). Vous imaginez que vous les tenez dans vos mains et que vous les redonnez au soleil, ou à un être de lumière, à une divinité tel que la Mère Terre, la Mère Divine, Dieu, l’archange Michaël, les anges, les esprits, etc, en fonction de votre culture, de vos croyances et de vos attirances. Un peu comme on remet un appareil en panne au spécialiste pour qu’il s’en occupe. Vous n’êtes pas obligés de vous occuper de tout. Vous pouvez confier vos difficultés à d’autres énergies.

La pensée juste

Dans votre quotidien, efforcez-vous de porter votre attention à vos pensées, et orientez-les vers l’authenticité, la sincérité, la vérité, la liberté, la paix, l’amour et l’abondance. Évitez la critique ou le jugement sur vous, sur les autres, sur les médias, sur ce qui vient de l’extérieur. Cela ne signifie pas que vous n’avez pas une avis sur la situation. Ce qui est important, c’est le sentiment qui est associé à l’avis. Est-ce de la colère, de l’amertume ou de la sérénité? Si des pensées négatives reviennent avec persistance, remettez-les à une énergie de lumière de la même façon que les sentiments négatifs.

Dans le cas de sentiments et de pensées négatives sur soi, il est recommandé de déverser amour, tendresse et compassion sur vous-même, comme vous le feriez à un enfant.

Gratitude et joie

Dans la journée, exercez-vous à repérer ce qui vous a plu et ce qui vous a causé de la joie, que ce soit une petite joie fugitive et souvent inaperçue de quelques secondes ou une grande joie. Quelles que soient vos difficultés du quotidien, vous découvrirez, si vous voulez bien y prêter attention, que la vie vous offre beaucoup de petits cadeaux, ainsi que beauté, générosité et témoignages d’amour. Ajoutez-y une pensée de reconnaissance. Remercier est une façon d’alimenter l’Essence en nous et de lui donner une place croissante. Exprimez le plus possible la joie, la sérénité et l’amour.

Abandonnez-vous à la Vie

S’abandonner à son être intérieur et suivre le courant de vie, c’est adopter une attitude de service envers la Source intérieure, quels que soient les chemins qu’elle emprunte et les circonstances qui les accompagnent. Cessez de lutter et mettez-vous à sa disposition. Notre Source intérieure est le poste avancé d’une source plus grande, une Source solaire (voir article L’âme et l’Univers). C’est donc aussi servir et se mettre à disposition de cette Source. Toutefois, il ne s’agit pas d’une attitude servile sans discernement, mais d’une harmonie joyeuse avec notre Essence. Il s’agit plus d’un état de réceptivité que d’une action.

Élevez votre âme

Nourrissez votre conscience en lisant des textes qui vous inspirent. Évitez les actualités télévisées. Contemplez et communiez avec la nature. Pratiquez un art sans souci du résultat, comme un enfant qui joue avec la matière, la couleur, le son, la voix, le corps.

Respiration profonde

La respiration est l’un des moyens les plus puissants pour entrer en contact avec notre être intérieur. Elle fait le lien entre notre conscient et notre inconscient, entre le corps et l’esprit. Installez-vous confortablement et respirez tranquillement en observant votre respiration. Imaginez l’air qui entre dans tout votre corps, et qui s’installe partout jusqu’au bout des membres. Arrêtez-vous entre l’inspiration et l’expiration, entre l’expiration et l’inspiration. Faites cet exercice assez longtemps pour constater son effet. D’abord 5 min, puis jusqu’à 30 min ou plus. Faites-le régulièrement. C’est une forme de méditation.

Méditation

Méditer n’est pas réfléchir. C’est se mettre en état de réceptivité vis-à-vis de son état intérieur. On détourne son attention de l’extérieur pour devenir observateur de son monde intérieur. Par ce fait, on peut ouvrir la communication intime avec sa propre essence. On n’émet pas de jugement sur cet état intérieur, qui peut se présenter comme un calme plat, ou avec sensations, sentiments, émotions, et pensées diverses plus ou moins tumultueuses. On accueille et on laisse passer. Avec le temps et la pratique, se produisent au cours de la méditation une distanciation vis-à-vis des pensées, des émotions et des sensations physiques, une détente du corps physique et un élargissement des corps subtils. Cela profite au système nerveux toujours sursollicité, au cerveau, aux glandes endocrines, qui peuvent ainsi se régulariser.

Installez-vous confortablement. Commencez par un moment de respiration profonde afin d’occuper le mental jusqu’à ce qu’il soit calmé. La présence d’une bougie allumée est favorable, ainsi que le nettoyage vibratoire préalable de la pièce par de l’encens. Vous pouvez suivre votre respiration et peu à peu laisser le silence et le calme vous envahir afin d’écouter les battements de votre cœur. De 15 min à 1 heure, selon votre sensation.

Visualisation

La visualisation consiste à imaginer un scénario se déroulant en nous, dans le but d’aider le mental à coopérer à la méditation ou à la prière (voir article Le pouvoir de l’imaginaire). Par exemple, il est bon de préparer la méditation en visualisant les couleurs qui nourrissent et équilibrent les chakras, successivement de bas en haut (voir article Nature de la couleur). Certaines méditations-visualisations sont proposées dans ce site: J’invite la lumière en moiLa clé de communication avec les plans de lumièreRéactiver la merkabah.

Chant et mantras

Le chant est un excellent moyen d’entrer en communication avec le Soi, à condition qu’il ne fasse que très peu appel au mental. Cela est réalisé lorsque nous chantons sans mots, seulement avec des sons tels que des voyelles, ou avec un texte répétitif inspirant et élevant qui ne nécessite pas d’effort de mémoire. C’est par exemple le cas avec les mantras, textes courts sacrés issus de diverses traditions, comme le Kyrie Eleison chrétien ou le Om, ou encore Om Nama Shivaya indiens. Les vibrations du son pénètrent profondément dans le corps et dans les cellules (voir article Résonance corporelles des sons). Elles éveillent certains codes des cellules ou de l’ADN, codes qui s’activent seulement dans le processus d’éveil (voir articles Codes, mémoires et information et L’ADN et ses modes d’expression).

Géométrie sacrée

Certains types de figures et de pictogrammes, ainsi que les couleurs, agissent de la même façon que les sons en éveillant les codes cellulaires. Pour les recevoir, on se laisse imprégner par leur beauté en les contemplant. Par exemple dans l’article sur les diagrammes de champ, contemplez le diaporama inclus. (Voir aussi les pictogrammes Langages de lumière de Stéphane Cavé)

Prière

La prière n’est pas, comme on le croit communément, le simple fait de réciter mécaniquement un texte. Ce n’est pas non plus une demande faite à un Dieu tout puissant, comme un enfant demande à un parent de le protéger. C’est un dialogue avec votre Source intérieure et la Source élevée dont elle est le poste avancé, comme on dialogue avec un ami. Le dialogue peut se faire avec des mots, des mots appris ou spontanés, ou sans mots, par la pensée et l’intention. Une prière exprime une intention. Cela peut être l’intention d’apaiser vos ombres, de faire la paix, de réaliser la lumière en vous, d’être guidé de la meilleure façon, etc. C’est un travail de collaboration, de cocréation. Il se fait dans la gratitude, ce qui signifie que la demande d’aide est associée à un abandon total de ce qui en résulte. Il n’y a pas d’attente d’un résultat, ni de colère si la prière n’est pas exaucée selon les souhaits de l’égo, car la Source a une vue plus globale et saisit le sens subtil de votre demande au-delà de la forme. La prière a pour but d’élever votre état vibratoire. La méditation en est un préalable dans la mesure où elle permet de se détacher de la personnalité. L’état de prière est un état de recueillement et de communication profonde avec la Source, issu du cœur.

Source : http://www.spirit-science.fr/doc_spirit/spiritualite.html

Publié dans:MAITRISE, PENSEE, SOCIETE, TERRE, TOLERANCE |on 29 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Les Frères de Telos identifiés

Les Frères de Telos identifiés dans INTRATERRESTRES - MESSAGES 10-telos

Question : Les frères de Telos vont-ils s’identifier ?

Ils vont s’identifier de façon différente, ce ne sera pas difficile de les reconnaître, ils seront plus grands et plus beaux. Leurs yeux sont tellement beaux. Nous allons nous embellir et devenir comme eux. Ils vont s’identifier plus par vibration qu’autrement ; J’envisage de donner des conférences avec Adama physiquement présent –peut-être-me dit-il. Nous serons plus visibles, ils ne se cacheront plus derrière un voile. Il est venu deux Telosiennes chez moi. Elles ne se sont pas identifiées, je les ai reconnues vibratoirement, elles ne l’ont jamais admis. Ils se sont amusés de l’ingénuité avec laquelle je voulais leur faire admettre ; -On surveillait et on a beaucoup ri- je savais qu’elles étaient de Telos. Elles ont passé une heure chez moi, on a ri tout le long. Elles sont parties sans me dire, car ils n’ont pas la permission de s’identifier ; Ils nous préparent des surprises. Ils préparent toute l’information pour nous assister à se former à ce nouveau monde.

Marie-Madeleine ? Marie madeleine est la flamme jumelle de Jésus, c’est une initiée de très haut calibre, la raison pour laquelle on l’a traitée de prostituée, c’était la jalousie ; C’était une femme libre, les hommes de ce temps ne supportaient pas ; livre de Tom canyon ? Isis est reconnue comme l’incarnation de la mère divine, c’est aussi la mère de Jésus, c’est une famille qui a joué un rôle très important sur notre planète, ils se sont réincarnés continuellement et ont fait beaucoup de travail.

Histoire d’Adam et Eve : Au mont Shasta, j’aperçois souvent un grand vaisseau immense, le vaisseau est tellement grand, que quand il est au dessus, la montagne est toute petite. Quand je le vois, je suis prise de nostalgie. Je le vois quand je conduis ma voiture et je suis obligée de m’arrêter et je vais pleurer longtemps. Après un an ou deux, j’ai demandé à Sananda ce qui se passait ; Il m’a raconté l’histoire : Quand tu vois ce vaisseau, c’est la famille qui vient te visiter, ils viennent visiter les télosiens. Quand ils viennent, nous allons tous sur ce vaisseau. Et on t’emmène, là tu es choyée comme jamais sur cette planète, et ce n’est pas permis que tu t’en souviennes, Quand c’est l’heur de retourner dans ton corps physique, il y a une grande nostalgie, quand tu vois le grand vaisseau, la nostalgie te reprend. 

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 29 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Spiritualité, science et religion

Spiritualité, science et religion dans ACCORD 1jLa spiritualité n’a rien d’une vérité toute faite, prête à avaler. Elle invite chacun à découvrir qui il est en profondeur et à se former sa propre vérité. Au contraire, la religion enseigne des vérités choisies par des autorités, et demande aux adeptes de les adopter. Les autorités décident quels écrits sont conformes à sa doctrine et lesquels sont hérétiques. Des textes de référence disent ce qu’il faut croire et ce qu’il faut rejeter. Les personnes qui enfreignent les règles édictées par ces textes sont considérées comme fautives et doivent se racheter ou être punies.

La religion considère qu’il existe un paradis qui est réservé à ceux qui ont fait preuve de bonne conduite, selon le jugement de Dieu ou des prêtres. La spiritualité enseigne que chacun a la possibilité de s’épanouir totalement, tel un bourgeon qui se déploie et fleurit. Il le fait de manière unique selon ses capacités (voir article Talents et doutes), en élargissant sa conscience par l’expérience et emprunte parfois des chemins détournés (parabole du fils prodigue dans la Bible). Chaque expérience est un enseignement vivant. La spiritualité conduit à la pleine reconnaissance de nos capacités physiques, émotionnelles, mentales, sociales et intuitives. La réalisation de Soi se manifeste par la radiance et la beauté, un paradis sur terre à la portée de tous au moyen du développement spirituel.

Dogmes et frontières

Dès qu’un mur s’érige, dès que la moindre clôture est élevée, qu’une porte se ferme et qu’un interdit est édicté, voyez-y la trace d’une présence humaine non encore adulte. Barricades et règlements n’ont de raison d’être que face aux immatures. (Daniel Meurois, Comment dieu devint Dieu)

La Science, dans les limites où l’actuelle société humaine dominante est capable de la concevoir, demeure tout aussi dogmatique que l’était l’ancienne approche du concept de Dieu. Un mot a simplement remplacé l’autre. Lorsque vous déclarez « les scientifiques ont dit », vous agissez comme ces prêtres qui déclaraient autrefois: « Dieu a dit », coupant court à toute velléité de réflexion autonome. L’approche de la Sagesse ne peut quant à elle, s’espérer que par la pénétration de cette question: « la Vie en moi, que dit-elle? » (Daniel Meurois, Comment dieu devint Dieu)

Propos de Alain Boudet    

Publié dans:ACCORD, SOCIETE |on 29 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le développement spirituel passe par le corps

Le développement spirituel passe par le corps dans DEVELOPPEMENT 31

Le corps est le lieu, la scène, le réceptacle et l’outil nécessaire des transformations spirituelles.

Dans notre mode de fonctionnement ordinaire centré sur la personnalité, nous sommes mentalement tendus pour lutter et nous efforcer d’appliquer nos croyances. Ces tensions mentales se répercutent en tensions musculaires et rigidités tissulaires qui entravent la libre circulation de l’énergie corporelle, la freinent, la dérivent ou la bloquent (voir article Psychologie biodynamique). Au fur et à mesure que notre conscience lâche prise, le corps relâche ses tensions. Ainsi la reconnexion à notre être essentiel s’accompagne de la remise en circulation de notre énergie vitale.

Les tensions corporelles sont pour la plupart la marque d’événements psychologiques cumulés qui les ont produites dans notre passé et qui ont forgé notre personnalité. Nous engager dans un autre mode de fonctionnement et dans la libération de nos vieilles mémoires peut déclencher divers processus d’élimination et de guérison de ces mémoires. Elles ressurgissent de façon fugitive, montrant ainsi qu’elles n’ont pas été résolues, mais seulement occultées et refoulées. Le corps retrouve alors de vieilles douleurs ou malaises, et peut être le théâtre de divers troubles passagers (fatigue, vertiges, fièvre…), qui montrent qu’il se libère de ces mémoires, non sans en retirer une connaissance et une sensibilité nouvelles. La reconnexion à l’Essence (au cœur) favorise le retour à la santé du corps.

Le corps n’est pas seulement le reflet de notre évolution, il en est l’outil essentielLe corps est le guide précieux de notre évolution, le capteur et émetteur des sensations, langage de notre être essentiel. Bien plus, il est le canal et le réceptacle de l’énergie cosmique et tellurique que nous recevons par tous les sens, tous les chakras et tous les pores de la peau. En dégageant le corps de ses tensions et de ses entraves, nous permettons à cette énergie du ciel et de la terre de pénétrer plus facilement et plus abondamment en nous. Elle participe alors à notre transformation et à notre régénération en les accélérant et en les accentuant.

Il est important que nous prenions soin du corps, afin qu’il puisse s’ouvrir largement à ces énergies. Non seulement en le libérant des tensions mentales, mais aussi en l’alimentant correctement avec de la nourriture biologique et saine (voir articles Alimentation saine et Santé naturelle), et en l’entretenant physiquement par les mouvements, la respiration, le massage et l’harmonisation énergétique (voir Vitalisation et harmonisation énergétique). C’est comme préparer la chambre nuptiale avec délicatesse et légèreté pour accueillir le prince et la princesse, c’est-à-dire nous-mêmes réunissant à la fois le masculin et le féminin (voir article Hommes et femmes). Certains disent que le corps est le temple de l’âme.

Parce que de nombreuses écoles de spiritualité ou de religion ont négligé et même rejeté le corps comme quelque chose de mauvais, il est bon de redire que l’être intérieur a besoin du corps pour se manifester, que c’est grâce à lui que nous pouvons vivre sur terre, aller toujours plus loin dans notre expérience, et retirer des enseignements précieux (voir article Le sens de la vie). Pour les personnes à l’esprit scientifique, remarquons que cette loi est générale. Par exemple des ondes électromagnétiques comme la lumière, ou une émission télévisée ne sont rendues visibles ou manifestées que si elles interagissent avec la matière, c’est-à-dire avec un écran, une surface ou des particules pour la lumière, une antenne pour la TV (voir article Codes, mémoires et informations).

Source : http://www.spirit-science.fr/doc_spirit/spiritualite.html

Les envoyés pour la paix

Les envoyés pour la paix dans PLANETES 8

résumé de lectures par : Pascuser

Dès le 23 octobre, après les attaques, le « management » indique sa joie que les trois aient passé ce cap. Tom indique qu’un fort potentiel de guerre existera entre le 8 novembre et le 2 décembre 1974 au Moyen-Orient. Il faut que les trois les aident à agir contre ceci afin de ramener une forme de paix et d’équilibre dans les esprits de ceux qui préparent la guerre à ce moment. Tom a annoncé que le président Ford serait l’objet d’une tentative d’assassinat dans les deux années suivantes. Les neuf semblent très au fait de tout ce qui touche à la politique mondial et aux intentions des divers dirigeants.

Tom indique leur plan pour la préservation de la planète Terre. Le plan consiste à alerter l’humanité et en son temps (plus tard) ils produiront des interférences sur des chaines de télévision pour passer des messages ; ils travaillent sur ce sujet. Ils veulent alerter aussi en utilisant des personnes aux dons particuliers afin d’éveiller l’humanité à l’existence d’autres plans, comme avec Geller, ou avec un certain Matthew Manning (psychique britannique) qui travaille avec ceux de Ashand. Ils sont une civilisation concernée par la créativité.

Tom précise le travail qui leur est demandé pour aider à ce que la guerre n’ait pas lieu. Ils disent déjà protéger Henry Kissinger qui se déplace à travers le monde du Moyen-Orient pour que la situation de guerre ne se déclare pas. Tom indique que des décisions sont déjà été prises qui seront mises en œuvre le 4 novembre par les USA qui vont précipiter la guerre, à cause d’intérêts dans le contrôle du pétrole. Il parle d’une guerre majeure ou sera impliqué la Russie et la Chine aussi et cela doit être évité. Il leur demande de faire un voyage dans un rayon de 1500 miles de Moscou pour commencer, car c’est le rayon d’action de leur énergie via leurs médiums, les trois. Le but est de stabiliser les leaders Russes. Puis un autre voyage est prévu en Israël, qui doit se dérouler entre le 5 et le 13 décembre. Il leur demande donc d’organiser ces voyages si ils le peuvent, sachant qu’ils sont sous pression puisque de eux dépend une action importante qui peut empêcher la guerre.

Les trois, qui ne comprennent pas comment ils peuvent aider à quoi que ce soit pour cette crise reçoivent l’explication suivante : eux-mêmes ne feront rien, en fait ils auront trois des neuf forces présents 24h/24 avec chacun d’eux qui les utilisera comme canal pour envoyer leur énergie puissante vers les leaders. Ils ont besoin d’un channel pour transformer leur énergie plus subtile en une forme qui soit adaptée au monde physique afin d’avoir l’impact désiré. A ce titre ils sont indispensables pour ce travail.

Tom ajoute que la trainée énergétique laissée par les trois par le biais des neuf est persistante dans le temps durant 28 à 48h, et il leur demande de se déplacer durant une courte période afin de créer une émission d’énergie cumulée en forme d’arc tout autour de la capitale Soviétique, du Nord vers le Sud et l’Est ; afin de créer un motif énergétique ayant un impact puissant pour agir dans le sens qu’ils ont planifié. Plus ils seraient proches, plus l’effet serait intense.

Tom leur demande si possible qu’ils soient un Union soviétique pour le 10 novembre. Ils courent pour organiser les passeports, le voyage et sont prêts pour cette aventure. En supplément de ceci, Tom a demandé qu’une assemblée de 6 personnes méditent en continu pendant le voyage de Kissinger pour lui apporter l’énergie nécessaire à aider ses idées de paix à gagner ceux qu’il rencontre au Moyen-Orient.

Sur place, John qui demande à nouveau comment agir, reçoit la réponse de Tom, que leur simple présence permet aux neuf d’envoyer une énergie qui crée une couverture amortissante aux désirs vengeurs et belliqueux des dirigeants et aide à permettre des négociations de paix de se dérouler. L’intervention est effectuée car ils ont vu que cela allait donner un conflit majeur avec Israël, conduisant des grands pays à la guerre et une guerre majeure sous-entendant l’armement nucléaire.

Lire la suite ici …

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:PLANETES, TERRE, TOLERANCE |on 28 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

la Terre pourrait se réchauffer de 4,8 °C d’ici à 2100


  la Terre pourrait se réchauffer de 4,8 °C d'ici à 2100 dans 2014 - PRÉDICTIONS rechauffement-1972594-jpg_1754231

Température en hausse, élévation des mers, phénomènes météo extrêmes… les experts durcissent leur diagnostic sur les effets du changement climatique.

Les prévisions ne sont certes pas des certitudes, mais elles sont de plus en plus probables à chaque nouvelle publication des experts du climat. La responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique est plus certaine que jamais et la température moyenne de la Terre devrait encore grimper de 0,3 à 4,8 °C d’ici à 2100, estiment les scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) dans leur nouveau rapport adopté vendredi à Stockholm. Le Giec revoit aussi à la hausse l’augmentation du niveau de la mer, qui devrait être de 26 à 82 cm d’ici à 2100.

Projections revues à la hausse

Concernant l’ampleur possible du réchauffement d’ici la fin du siècle, le Giec a retenu quatre scénarios possibles sans se prononcer sur la probabilité de chacun d’entre eux. Le Giec estime ainsi probable que la Terre se réchauffe entre 0,3 °C, dans le cas le plus optimiste – forte diminution de nos gaz à effet de serre -, et de 4,8 °C d’ici à la fin du siècle par rapport à la température moyenne de la période 1986-2005. La forte incertitude dépendant évidemment en premier lieu des quantités de gaz à effet de serre qui seront émises dans l’atmosphère ces prochaines décennies. La Terre s’est déjà réchauffée d’environ 0,8 °C depuis l’époque préindustrielle.

Seul le scénario basé sur 0,3 °C permettrait de contenir la hausse des températures à 2 °C par rapport à l’ère préindustrielle, objectif que s’est donné la communauté internationale. « Limiter le changement climatique va nécessiter des réductions substantielles et durables des émissions de gaz à effet de serre, a insisté dans un communiqué Thomas Stocker, vice-président du groupe du Giec. Concernant la hausse du niveau de la mer, l’une des conséquences majeures du réchauffement, le Giec revoit à la hausse ses projections : les scientifiques estiment désormais qu’elle peut monter en moyenne de 26 à 82 cm d’ici à 2100 contre 18 à 59 cm dans le rapport 2007. Les climatologues prennent désormais mieux en compte un phénomène encore insuffisamment étudié il y a 6 ans : un écoulement dans les océans des glaciers côtiers du Groenland et de l’Antarctique.

Événements météo extrêmes

Les experts du Giec s’attendent également à ce que le réchauffement climatique provoque des événements météorologiques extrêmes plus intenses, même si certains aspects ne sont pas encore tout à fait clairs. « Les vagues de chaleur vont probablement se produire plus fréquemment et durer plus longtemps. Avec le réchauffement de la Terre, nous nous attendons à voir les régions actuellement humides recevoir davantage de précipitations, et les régions sèches en recevoir moins, même s’il va y avoir des exceptions », selon Thomas Stocker.

Le Giec, créé il y a 25 ans sous l’égide de l’ONU, lauréat du prix Nobel de la paix 2007, a pour mission d’établir l’état des lieux du réchauffement pour éclairer les responsables politiques et économiques, mais ne fournit pas de préconisations en tant que telles. Ce nouveau diagnostic doit guider les négociations internationales sur le climat en vue d’un accord international visé en 2015 pour permettre de tenir l’objectif retenu par les 195 pays impliqués dans ces discussions : contenir le réchauffement sous les 2 °C par rapport à l’époque préindustrielle.

« Nous savons que les efforts mis en oeuvre pour limiter le réchauffement climatique ne sont pas suffisants pour infléchir la hausse des émissions » des gaz à effet de serre, a réagi Christiana Figueres, responsable climat de l’ONU. « Pour sortir l’humanité de la zone de danger, les gouvernements doivent prendre des mesures immédiates et parvenir à un accord en 2015″ lors de la grande conférence de l’ONU, que devrait accueillir Paris.

source : http://www.lepoint.fr/ 

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, TERRE |on 28 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

TOUCHER LA SOURCE DE TOUTE EXISTENCE


Image de prévisualisation YouTube

Un nouveau genre de cinéma expérientiel permet maintenant aux spectateurs de faire l’expérience du Divin. L’ancien débat à propos de ce qui existe au-delà de la vie sur Terre est révolu selon Caroline Cory, productrice/directrice et fondatrice de Omnium Entertainment.

Son nouveau film intitulé « Je suis l’univers, je suis l’Amour » est un film d’animation 3D entièrement réalisé en images CG et qui traite des plans multidimensionnels de l’univers et de la Conscience. Le spectateur est transporté à travers les images visuelles éblouissantes et les sons fabuleux du cosmos, dans un voyage qui le ramène de la Source universelle jusqu’à la Terre. Ce voyage a pour but d’éveiller le souvenir de notre incarnation humaine et de notre connexion perpétuelle avec l’univers et avec la Source universelle. Ce film est unique dans le genre du cinéma contemplatif ou « expérientiel » du fait qu’il permet au spectateur d’être entièrement immergé dans les images et les sons, dépassant ainsi l’esprit analytique ou linéaire. Ce processus déclenche de multiples expériences qui vont de l’amour inconditionnel, de la guérison approfondie, et de l’éveil spirituel, jusqu’à l’état d’union absolue avec l’univers et le Divin.

Selon Caroline, la mission derrière ce nouveau genre est de créer un style de divertissement immersif qui provoque une réponse innée et naturelle, celle d’être spirituellement plus éveillé et connecté. « Avec ce film, raconte Caroline, mon intention est que les spectateurs aient du plaisir avec ce nouveau genre de cinéma afin que nous puissions, à travers le divertissement, encourager l’émergence d’une société qui soit plus altruiste, aimante et spirituellement évoluée. »

Lorsque j’ai visionné le film pour la première fois, j’ai eu l’impression vivide de me souvenir de quelque chose d’essentiel à mon être. J’ai été profondément touchée et émue par l’émergence du souvenir de la création de mon être par la Source universelle. C’est une expérience magnifique, inexplicable en paroles et surtout inoubliable. Ce genre de film expérientiel est conçu pour être visionné de multiples fois et chaque fois, il engendre des expériences différentes. Ce film entraine d’une façon naturelle un alignement parfait de tout notre être avec la fréquence de la Source universelle, il aide à rendre réelle et vivante notre connexion avec tous les êtres vivants et l’univers entier.

Pour voir la bande-annonce ou louer le film avec sous-titres français, cliquez ici : http://jesuislunivers.filmbinder.com/

Pour plus de détails sur la Méthode OMnium développée par Caroline Cory, visitez www.omniumuniverse.comVoir la section française sous l’onglet « Other Languages »

Pour d’autres informations en français sur les changements actuels et la nouvelle réalité, visitez:http://www.omnium-daretobeyou.blogspot.fr/p/articles-en-francais.html et aussi http://www.omnium-daretobeyou.blogspot.fr/p/osez-etre-vraiment-vous.html

 

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, NATURE, VIDEOS à voir |on 27 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

L’AMOUR INCONDITIONNEL DE CAROLINE CORY

Dans cette conférence, Caroline explique pourquoi les énergies planétaires des mois derniers ont été particulièrement turbulentes ainsi que leur impact sur vos corps physique et psychique. Elle explique aussi ce que vous pouvez faire pour garder l’équilibre durant cette période de turbulences. Dans la partie 2, elle termine avec une méditation mondiale et un exercice expérientiel qui renforcent votre champ énergétique et qui vous aident à regagner la paix intérieure et l’amour inconditionnel pour l’humanité.

Partie 1 de 2

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour plus de détails sur la Méthode OMnium développée par Caroline Cory, visitez www.omniumuniverse.comVoir la section française sous l’onglet « Other Languages »

Pour d’autres informations en français sur les changements actuels et la nouvelle réalité, visitez: http://www.omnium-daretobeyou.blogspot.fr/p/articles-en-francais.html et aussi http://www.omnium-daretobeyou.blogspot.fr/p/osez-etre-vraiment-vous.html

 

Publié dans:AMOUR, VIDEOS à voir |on 27 septembre, 2013 |1 Commentaire »

Message de Jésus

Ceci est la transcription légèrement mise en forme de la
transmission publique. Pour accéder à la version audio, 
cliquer ici.

Message de Jésus dans JESUS images-31

Chers amis, chers frères et sœurs,

Je suis pleine de joie de me trouver ici dans cet espace avec vous. Mon cœur s’ouvre vraiment car je vous aime tant. Je suis maintenant libérée de tous les fardeaux terrestres. Et je peux voir avec facilité votre beauté et votre courage tout au long de votre vie sur Terre. Je souhaite que vous puissiez le voir vous-mêmes. Souvent, vous êtes tellement empêtrés dans l’autojugement et le rabaissement. Cela rend difficile le fait de recevoir tout ce qui vous est offert. Je constate souvent que votre énergie est nouée. Vous avez les yeux fermés et vous êtes emprisonnés dans vos propres jugements négatifs. Et ce sentiment d’indignité semble aller de soi pour toute personne née sur Terre. Cela fait partie du fait d’être sur Terre. En fait, la Terre est couverte, sur le plan énergétique, d’un sentiment de dépréciation de soi et d’autojugement qui se transmet de génération en génération. Certaines personnes ont eu la bénédiction de vivre au cours de leur enfance le sentiment d’innocence et de 
spontanéité qui est naturel à la vie. Mais souvent, en vous incarnant sur Terre en tant qu’être humain, votre conscience est aisément assombrie par la négativité et la peur qui s’y trouvent. Je suis ici maintenant pour vous rappeler votre véritable nature et vous aider à vous éveiller à celle-ci dans votre vie quotidienne. Car je connais la force de votre âme, malgré la densité et la lourdeur de l’énergie terrestre. Vous êtes de vrais guerriers de lumière, même si parfois vous semblez l’avoir oublié. Parfois j’en éprouve du chagrin, une sorte de tristesse en voyant que vous semblez si perdus. J’ai encore des sentiments humains, vous savez, et je suis reliée à vous par le cœur.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ce qui est advenu entre les sexes, entre les hommes et les femmes, car une grande part de cette énergie sombre, ou de ce profond sentiment d’indignité, provient de cette histoire. Cette histoire a trait à la sexualité. Vous savez, la sexualité devrait être une source de lumière, d’amour et une authentique rencontre des âmes. Dans une vraie rencontre sexuelle, l’ouverture se fait à partir du cœur. Rencontrer quelqu’un sur ce plan est une expérience de félicité et d’extase. Mais de façon tragique, peu d’êtres sur Terre ont la possibilité de vivre l’union sexuelle de cette manière. Il y a une si profonde douleur dans le cœur des hommes et des femmes dans cette zone parce que c’est là où vous êtes le plus vulnérable, en tant qu’être humain. Vous êtes tous conscients de l’histoire récente, et par récente, j’entends ces derniers 4 ou 5000 ans. Au cours de cette période, l’énergie féminine a été dévalorisée et humiliée par une énergie masculine agressive.

 Dans l’être féminin, cela a occasionné une blessure à un niveau très profond. Mais cela a aussi blessé les hommes. À cause de cette énergie masculine agressive présente tout au long de cette ère, les hommes ont été incapables de développer leur côté féminin sensible. Il est devenu difficile pour eux de se relier aux autres à partir de leur cœur, de montrer leurs émotions. D’autre part, les femmes ont perdu contact avec leur sentiment de valeur intrinsèque et leur souveraineté. Et par conséquent, les hommes et les femmes sont devenus des étrangers, séparés les uns des autres. Et la sphère de la sexualité, la plus sacrée entre un homme et une femme, a été violée.

Au lieu d’être une source de félicité, elle est devenue une zone très douloureuse. À présent, je veux aller plus loin et vous narrer une part de l’histoire plus ancienne que celle que vous connaissez. Il fut un temps où les femmes se sont emparé du pouvoir et l’ont exercé contre les hommes. Les femmes peuvent éprouver cela en elles. Même si elles ont été victimes de l’agression masculine au cours de nombreuses vies, elles peuvent aussi ressentir en elles la capacité à manipuler l’énergie chez les hommes. Je vous dis cela en aucun cas pour que vous vous sentiez coupables ou honteuses.Je veux aller à l’origine de la blessure chez les hommes et les femmes.Je vous demande donc maintenant de ressentir si vous reconnaissez en vous la blessure

 dont je parle. Vous est-il possible d’éprouver un véritable amour en relation avec l’autre sexe ? Êtes-vous capable d’être un homme ou une femme sans honte, sans réserve envers l’autre sexe ?

Je suis en train de vous dire que ce sentiment d’indignité avec lequel vous êtes tous en lutte est en lien étroit avec la blessure sexuelle présente chez les hommes et chez les femmes. Le temps est venu de guérir cette blessure. Et je demande aux femmes spécialement de s’élever au-dessus de la colère et de la méfiance qu’elles ont envers les hommes. Hommes ou femmes, vous avez tous été à la fois victimes et persécuteurs dans cette longue histoire de bataille.

Imaginons ensemble que vous soyez face à votre partenaire, et si vous n’en avez pas, imaginez juste quelqu’un en face de vous.

Maintenant, jetez un coup d’oeil au courant du don : que donnez-vous à cette personne ? Qu’êtes-vous capable de donner ? Et observez aussi votre corps lorsque vous donnez cette énergie. Quelle impression y’a-t-il dans votre cœur ? Dans votre ventre ? Et si vous remarquez que le courant du don est interrompu dans certaines zones, ne jugez pas, n’essayez pas de le changer maintenant, observez-le simplement.

Maintenant, observez le courant de la réception. Que recevez-vous de votre partenaire ? Qu’êtes-vous capable de recevoir de votre partenaire, que pouvez-vous recevoir ?

Vous allez probablement voir que certaines zones sont bloquées en vous. Je veux que vous sachiez que ces blocages ne sont pas seulement personnels. L’histoire vous les a légués. Ne vous jugez donc pas. L’invitation actuelle est de guérir cette douleur, et ce faisant, vous contribuerez aussi à guérir la douleur collective de l’humanité. Vous êtes bien plus forts que vous ne le croyez.

Je vous invite à faire ensemble un petit exercice de guérison. Bien, je ne vous demande pas de guérir la douleur ou les blocages que vous percevez en vous, mais plutôt d’observer ceux que vous voyez chez votre partenaire. Restez simples. Demandez juste à votre partenaire : qu’aimerais-tu recevoir de moi ? Qu’est-ce qui te servirait le mieux ? Qu’est-ce qui t’aiderait à retrouver la souveraineté dans ta vie ? Et donnez-lui cela sur le plan énergétique.

J’aimerais que vous ayez une compréhension de votre partenaire, et surtout que vous compreniez la douleur spécifique du sexe opposé. La blessure, la douleur, est différente chez les hommes et chez les femmes. Les hommes se sont séparés de leurs sentiments, de leur nature féminine. Ils ont envie d’une connexion plus vraie. Et les femmes ont besoin de se relier à leur puissance et à leur dignité. Les hommes ont la capacité d’aider les femmes à réaliser cela en leur montrant leur vraie beauté et leur force. Les femmes ont la capacité d’aider les hommes en leur pardonnant et en assumant leur responsabilité. Il peut y avoir ainsi une très belle interaction entre hommes et femmes.

Bien que le chemin spirituel consiste essentiellement en une autoguérison, il est temps maintenant de vous unir et de bâtir des ponts entre hommes et femmes. C’est en ayant de la vraie compassion et de la compréhension les uns envers les autres que vous allez aussi vous autoguérir. Vous vous élevez au-dessus de la vieille bataille et permettez à la sexualité de redevenir un espace de vraie joie et d’entente.

Dans votre lutte contre l’ombre et le sentiment d’indignité, je vous demande de considérer à quel point cela est dû à vos blessures d’homme ou de femme. En étant conscients de cet aspect, vous allez acquérir plus de compréhension de vous-mêmes et laisser entrer plus de lumière dans votre vie. Sur la Nouvelle Terre qui est en train de naître, hommes et femmes vont se rejoindre dans l’harmonie. Leurs énergies vont se compléter naturellement. C’est par la sexualité que votre âme, votre énergie spirituelle, descend vraiment sur Terre, depuis le centre d’énergie le plus élevé jusqu’au plus bas. Lorsqu’il y a une union sexuelle de cœur à cœur, vous êtes de retour au centre du paradis. Vous vous sentez en union avec l’Esprit pour un moment.

 Ensemble, en cet instant, vous canalisez l’énergie la plus pure vers la Terre.À l’origine, la sexualité est ce précieux don. Le fait qu’elle ait été assombrie par une énergie obscure et pénible est un lourd fardeau pour vous tous. C’est la cause d’un grand nombre de vos émotions de solitude et de désespoir.

 Mais il y a de nombreux signes d’espoir en ce temps. Hommes et femmes cherchent sincèrement à établir une vraie connexion entre eux. Un lourd fardeau pèse encore sur vous tous, mais aussi un grand potentiel de guérison.

Une fois encore, je vous invite à vous voir comme je vous vois depuis l’autre côté du voile. Je vous demande de vous joindre à moi maintenant et de vous regarder à travers mes yeux. Pouvez-vous voir en vous les belles âmes courageuses que vous êtes ? Il n’y a rien de mauvais chez vous. Rien. Vous êtes des êtres parfaits. Je souhaite que vous puissiez accepter cela de ma part.

  Pamela Kribbe : www.jeshua.net/fr

Publié dans:JESUS, SEXUALITE, TOLERANCE |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La permanence de l’ascension

La permanence de l’ascension dans ASCENSION images-22

De nombreuses personnes m’ont demandé si on revient à notre état précédent, une fois atteint l’état ascensionné et que l’expérience est faite, ou si nous pouvons vivre toute notre vie dans cet état ascensionné.

Il n’y a aucune règle établie à ce sujet.

Une personne peut rester dans son état ascensionné pour le reste de sa vie et au-delà. D’autres connaîtront des périodes d’ascension puis des périodes où ils vivront en tant qu’individu dans la dualité. Toutefois, plus ils permettent à la perception de leur état ascensionné d’exister, plus celle-ci s’allongera en temps et aura l’effet de raccourcir les périodes de perception de la dualité.

Pourquoi revenons-nous à une perception de dualité lorsque nous vivons dans un état ascensionné bien plus recherché ?

C’est simple. Nos perceptions ont été produites dans la dualité pendant longtemps. C’est un environnement que nous connaissons bien. Notre identité est souvent liée à des préoccupations terrestres et il est difficile de les abandonner.

Nous sommes encore dans un monde endormi, alors s’assoupir n’est pas vraiment un problème. Cela peut être frustrant, mais c’est normal. Cependant nous possédons les outils pour nous éveiller à nouveau et si nous le faisons, l’état d’ascension deviendra permanent.

 

Traduit par Jacqueline pour ascension101.com

Publié dans:ASCENSION |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Message de Marie-Madeleine

reçu par canalisation

Message de Marie-Madeleine  dans MARIE-MADELEINE images-13

Mes Enfants, 

Laissez venir à vous cette douceur, ce calme. Apaisez-vous ! Soyez maintenant dans la tranquillité, dans le bien-être, dans l’accueil de l’Amour, de votre Amour, dans l’accueil de la lumière pour vous, pour les autres.

Soyez choyés, soyez aimés.

Les peurs n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Vous pouvez les laisser aller.

Apaisez cette souffrance que vous pouvez avoir à l’intérieur de vous, encore, encore, malgré tout le chemin parcouru jusqu’à présent.

Mais laissez-vous aller. Laissez-vous aller à cette paix que vous pouvez retrouver.

Laissez venir, laissez venir cette lumière à l’intérieur de vous. Laissez la grandir. Acceptez-la. Il n’est plus temps de la refuser aujourd’hui.

Tout se calme, tout s’apaise, tout progresse, tout danse, tout chante, tout est joie, tout est Amour, tout est lumière. Enfin!

Voyez-vous virevolter, voyez-vous danser, voyez-vous marcher, courir, sauter, danser.

Oui, tout cela est possible aujourd’hui, pour vous. Le voulez-vous ?

Nous sommes là avec vous pour vous accompagner, si vous le souhaitez. Et nous serons toujours là car nous vous aimons. Soyez sûrs de cela. Toujours, toujours, toujours… 

Je suis Marie – Madeleine et je vous accompagne ce soir. Je vous remercie pour votre présence. Recevez tout mon Amour, toute ma gratitude pour votre écoute profonde, pour votre sagesse bienveillante et pour l’Amour que vous dégagez et que vous avez pour vous et pour les autres.

Alleluia, Alleluia ! Paix en vous et sur cette planète.

Je suis avec vous, moi, Marie-Madeleine et je vous offre tout mon Amour.

Vous pouvez transmettre, partager ce message, à condition d’en garder l’intégralité et d’en mentionner la source:  www.lumieretharmonie.blogspot.fr

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le don d’Amour Universel

Le don d’Amour Universel dans AMOUR telechargement-4

Quel que soit le lieu où elle se trouve, Amma offre ses bras à tous ceux et toutes celles qui désirent recevoir le darshan de l’Etreinte, (ph. 3, 6, 12). Ce darshan qui lui est particulier ne s’inscrit pas dans la tradition hindoue dans laquelle il est malséant d’entrer en contact physique avec un maître, d’autant plus s’il s’agit d’une femme. Le comportement d’Amma est àl’opposé de toutes les traditions de l’Inde.

Elle prend dans ses bras le monde entier, et chacun peut s’abandonner quelques secondes dans sa tendresse de Mère Divine. Lors de l’anniversaire de ses 50 ans, plus d’un million de personnes s’étaient rassemblées autour d’elle, venues de tous les pays du monde, y compris de pays musulmans. Amma aurait serré plus de 45 000 personnes par jour, et par nuit.

Lorsqu’elle donne le darshan de l’Etreinte, elle peut rester assise 24 heures sans dormir ni manger. Ce faisant, elle murmure parfois quelques mots en malayalam, sa langue maternelle, à ceux qui sont en souffrance. On dit qu’elle prendrait dans sa chair les énergies de détresse, et les vasanas (tendances inconscientes) négatives de ceux qui s’y abandonnent. Amma pourrait en tomber gravement malade, mais ce n’est pas le cas. Elle continue de développer une énergie d’action et de service considérable.

Il paraît que certaines analyses médicales auraient révèlé qu’Amma serait porteuse de maladies graves… sans en être aucunement affectée. Lorsque Amma se déplace autour de la planète, le darshan de l’étreinte est le point culminant de son message. Bien sûr, elle enseigne la voie de l’éveil spirituel, elle chante avec dévotion des bhajans, mais l’essentiel de la rencontre avec les foules qui viennent à ses pieds réside en cette étreinte de Pur Amour…

le  Darshan d’Amma : Cette cérémonie s’inscrit dans la plus pure tradition de l’Inde millénaire selon laquelle un être éveillé à sa nature divine peut en devenir l’incorporation dans la matière. On parle alors « d’avatar ». Ainsi furent considérés Rama, Krishna et de nombreux rishis et sages de l’antiquité. De nos jours la tradition perdure. Amma en offre l’illustration.

L’entrée du grand hall destiné aux darshans est surmontée d’une immense statue équestre représentant Krishna, et Arjuna (3) sur son char de guerre, juste avant la célèbre bataille de Kurukshetra, au moment où Krishna enseigne la Bhagavad Gita au roi Arjuna, le texte le plus sacré du Mahabaratta. La salle est remplie de fidèles souvent venus de loin pour contempler l’apparition divine. Un grand rideau ferme la scène. L’instant se nimbe de magie divine car ce qui va apparaître appartient aux sphères célestes des Divinités.

Soudain les tentures s’écartent et la forme immobile d’Amma apparaît, hiératique, dans la position traditionnelle de Krishna jouant de la flute ; vêtue de bleu et coiffée de plumes de paon. Elle se tient là, figée dans l’Energie Divine et personne dans le public ne saurait nier que le Dieu Krishna lui-même leur fait face ; les minutes s’égrainent, hors du temps, baignées du rayonnement sacré du Dieu d’Amour. Puis le rideau retombe. Alors, revenant dans son corps de femme de Lumière, Amma revient s’asseoir à même le sol pour chanter sa dévotion envers Dieu. Elle incarne aussi la Mère divine lors de certains darshans (ph. 7) coiffée d’une tiare telles les déesses qui siègent dans le sanctuaire des temples; elle chante pendant une bonne partie de la nuit jusqu’à l’extase.

Publié dans:AMOUR |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La mort, c’est la vie

La mort, c’est la vie dans La MORT images-92

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

« La mort fait partie de notre vie. Elle habite avec nous. Souvent masquée, habituellement silencieuse, parfois révoltante et parfois envisagée avec sérénité, elle ne nous est jamais tout-à-fait étrangère. Nous en avons, de fait, une certaine expérience, indépendamment de l’acte de mourir qui reste, lui, fort mystérieux et probablement indicible.

J’ai toujours eu conscience que la mort était une des dimensions de la vie, qu’il fallait l’accepter avec simplicité. Mais les derniers évènements de ma vie m’ont rendue plus fragile, tout simplement parce que la mort on n’en parle pas. Ca dérange, ça met mal à l’aise. Pourtant souvent, je vous avoue, j’ai besoin d’en parler.

La psychanalyste Françoise Dolto aimait à dire aux enfants que chacun meurt quand il a fini de vivre. Explication aussi simple qu’irréfutable ! De même que chacun naît et vit parce qu’il l’a choisi. Les enfants, par leur bon sens naturel, posent souvent les questions importantes à des adultes qui ont déjà renoncé à chercher pour eux-mêmes des réponses. « Pourquoi les gens meurent, ça veut dire quoi la mort, qu’est-ce qu’on fait quand on est ‘à la mort’ ? » sont des interrogations fréquentes chez les enfants aux environs de cinq ou six ans. Il leur arrive même de demander directement : « Toi aussi tu vas mourir ? quand est-ce que tu vas mourir ? » Les parents sont embarrassés, parfois choqués, par l’aspect si direct que prennent ces questionnements pourtant naturels chez toute personne en bonne santé psychique. Ils ne savent que répondre et usent de périphrases pour ne pas dire les choses simplement. « Mamie est à l’hôpital. Ton grand-père est parti. La voisine a perdu son mari. » Françoise Dolto s’amuse à se rappeler quand, enfant, elle entendait une dame dire à sa mère qu’elle avait perdu son mari. « Elle est bête, se disait-elle, pourquoi ne va-t-elle pas le chercher si elle l’a perdu ? Il n’est pas chez nous et ce n’est pas en restant assise là qu’elle va le retrouver ! » Humour d’enfant mais vérité tout de même. Il serait bon de dire les choses et de parler enfin de la mort comme elle se présente. Au moins sur le fait brut de la séparation définitive d’avec les êtres chers, nous pourrions dire la vérité. Quand les questions portent sur l’après-mort, les choses se corsent peut-être, mais chacun peut sentir en lui-même ce dont son enfant à besoin pour continuer de donner du sens au fait d’être vivant. Ici nous sommes déplacés du registre de la réalité effective (nous mourrons tous) à celui de la croyance individuelle (que devient l’esprit, l’âme ou l’être même de la personne qui meurt ?). Il peut alors être bon de saisir cette occasion non pour se rassurer soi-même par un mensonge confortable, mais pour partager ensemble ce mystère qui nous revient en tant qu’humains mortels destinés à mourir. Ou comme le dit Dolto : « C’est cela vivre, avec cette limite qui donne sens à la vie, et sans laquelle la vie n’aurait pas de sens. »

Etre vers la mort - Lisez le livre de Fr. Dolto Parler de la mort 

 

Publié dans:La MORT |on 25 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le soleil se lève à l’Est et je ne veux pas mourir

Le soleil se lève à l'Est et je ne veux pas mourir dans La MORT images-81

L’Inde bien sûr me hantait depuis longtemps. Trois ou quatre fois, je m’étais apprêté vers elle, mais un obstacle de dernière minute était toujours venu empêcher mon départ. Au point que j’en avais pris mon parti, presque vexé : la plus fabuleuse des civilisations de la terre ne voulait pas de moi ! Je m’était retrouvé vis-à-vis d’elle dans une situation d’enfant boudeur. Elle ne voulait pas de moi ? Je ne voulais pas d’elle non plus. Ce petit jeu stupide se trouva soudain gommé de ma conscience, comme si j’avais franchi une étape dans une invisible initiation et passé un seuil.

Plusieurs seuils, en fait.

C’est une impression que j’avais d’abord nettement ressentie, une fois digérée la première émotion du “ Strümpell Lorrain ”. Avoir été un SEP (personne atteinte de sclérose en plaques), très officiellement, pendant quatorze ans ; m’être littéralement bâti une identité autour de cette maladie – et autour de la lutte menée, jour après jour, contre elle – ; m’être reconnu dans la fraternité des victimes de ce mal mystérieux… pour finalement m’en trouver brusquement exclu… Ce fut un sentiment bizarre, ambivalent.

J’avais déjà entendu des copains frappés par le sida (notamment membres de l’association Narcotiques Anonymes) me raconter comment, quelques années plus tôt, lors de l’arrivée de la tri-thérapie – que tout le monde avait saluée avec un immense soupir de soulagement -, ils avaient dû, eux, faire leur “ deuil du deuil ”. C’est une notion qu’une personne bien portante risque d’avoir du mal à comprendre…

Disons que voilà, vous êtes atteint d’une maladie mortelle. Vous commencez par passer par des états épouvantables… Celle qui a le mieux décrit les étapes successives que vous allez connaître est certainement Elisabeth Kübler-Ross, la psychiatre helvéto-américaine qui fut l’une des principales pionnières des soins palliatifs et de l’art d’accompagner les personnes en fin de vie. Très schématiquement, les étapes que franchit une personne menacé de disparaître sont :

1°) le déni (je refuse de voir et d’entendre) ;

2°) la révolte (contre qui vous voudrez, et c’est souvent nécessaire, surtout si j’ai été toute ma vie un docile ou un gentil) ;

3°) le marchandage (mon Dieu, faites que je tienne le coup jusqu’au retour de mon amour) ;

4°) la dépression (je suis KO, je me vis comme déjà fini) ; et enfin, si j’ai eu la chance d’avoir été bien accompagné, c’est-à-dire par des gens qui n’étaient pas tous dans le mensonge et la terreur (de leur propre mortalité, en fait) ,

5°) l’acceptation (où la légende raconte, mais c’est vrai, j’ai pu le vérifier, que l’on voit alors des personnes très inattendues, notamment des enfants, ou des gens très simples, devenir de vrais philosophes, c’est à dire des professeurs de vie alors qu’ils sont en train de mourir).

Bref, j’en reviens à mes potes atteints par le sida : certains avaient réussi, en quelque sorte, à passer ces différentes étapes et se trouvaient à présent face à l’inconnu, dans l’attente de la fin de leur séjour terrestre. Pour eux, la question n’était plus vraiment de savoir avec qui ils allaient vivre, ni dans quelle maison, ni quel travail allait leur rapporter de quoi vivre, etc. Le passage avait été épouvantablement difficile, mais ils avaient fini par faire leur deuil de tout ça… Et voilà que vlam ! tout d’un coup est arrivée une nouvelle thérapie, qui a remis les compteurs à zéro. Plus question de mourir. Pour eux, il a fallu littéralement renaître, avec ce que ça suppose de violent…

Attention, je ne me reconnais pas personnellement dans le scénario que je viens de raconter. Je fais partie des “ survivors ” tenaces, accrochés à la vie comme des algues à leur rocher ! Mais je peux comprendre. Parce que les étapes du deuil ne concernent pas seulement la mort définitive, la vraie. Toutes les “ petites morts ” qui jalonnent notre vie nous font passer par des stades similaires. Vous pouvez le vérifier même sur un deuil anodin. Vous venez de perdre votre portefeuille. Au début, vous n’y croyez pas. C’est impossible, ce machin doit forcément se trouver quelque part. Il m’est arrivé de refuser d’avoir perdu un objet pendant des semaines ! Ensuite, un bon coup de gueule contre un coupable – réel ou inventé – aide nettement à faire passer à la phase suivante, qui est celle du marchandage… Et il est exact que, parfois, après avoir pesté, pleuré, déprimé pendant des heures sur ce machin qu’on regrette tant, s’ouvre soudain un état de grâce où tout devient très calme et où l’on se sent devenir l’être le plus tolérant du monde : j’ai perdu mon portefeuille, avec plein d’argent dedans et tous mes papiers à refaire, mais je suis là, avec mes jambes et mes deux bras, mon amour me sourit, nous allons dîner et je suis… infiniment heureux !

En un mot comme en mille, aussi absurde que cela puisse paraître, quelque part dans les replis bizarres de mon inconscient, j’ai dû faire le deuil de ne plus avoir la sclérose en plaques !

Quant au Strümpell Lorrain, mon inconscient a dû décider que de tout recommencer serait un peu lourd. Pas question de nier cette nouvelle maladie, ni même de me révolter contre elle, je suis passé directement au marchandage… mais avec l’assurance d’un vieux marchand de tapis. En réalité, je me promettais bien de lui faire un sort.

Le second seuil que j’ai réussi à franchir et qui m’a, je crois, ouvert les portes de l’Inde, a été de réussir ma maîtrise de droit. Avec la mention “ Carrières Judiciaires ”. Là, les choses se sont passées très vite, presque comme dans un film. Ou plutôt un conte de fée. Le problème, c’est que j’avais oublié que les fées peuvent parfois se transformer en sorcières…

Je venais d’apprendre cette bonne nouvelle, en lisant mon nom sur une liste, affichée dans le grand hall central de l’université Paris VIII, et j’étais parti manger, avec un appétit d’ogre, à la cantine de la fac. Quand une ravissante créature de Dieu s’est posée devant moi et m’a demandé si je l’acceptais à ma table. J’ai dit : “ Et comment donc ! ” et cette femme-fille de 20, 25 ans, aux yeux bleu lagon et aux courts cheveux blond vénitien, s’est assise en face de moi. Très vite, nous nous sommes mis à parler de tout et de rien, de nos vies et de nos envies, et elle m’a dit que son rêve était d’aller visiter l’Inde…

Un amour fou s’est embrasé en moi en quelques heures. Un amour qui allait demeurer strictement platonique de bout en bout, ce qui – je l’ignorais encore – ne signifie pas moins de joie, mais surtout pas moins de malheur qu’un amour non-platonique. Je n’allais pourtant pas manquer de la prévenir qu’une amitié entre nous me semblait totalement exclue. Je la trouvais beaucoup trop belle et séduisante pour prétendre jouer à ce jeu-là. Mais elle s’en fichait éperdûment. Et ce qui devait arriver arriva. J’ai accepté de la revoir, une fois, deux fois, trois fois. Et mal m’en a pris…

Mais sur mon chemin d’initiation, Zip (c’était son surnom) était sans doute le prix à payer, pour trouver enfin le début de résolution de ma quête. Peut-être que sans elle, je ne serais finalement jamais parti en Inde.

Quelque temps avant de nous décider à partir, nous avons participé à un jeu étonnant, dans une maison du Faubourg St Antoine, à deux pas de la Bastille. Ça s’appelle le “ Jeu du Tao ”. On est plusieurs, autour d’une table, et chacun doit énoncer une quête. Toutes les quêtes sont admises (sauf les négatives ou les agressives) à condition d’être conjuguées à la première personne du singulier et d’être compréhensibles par les autres joueurs. Le jeu lui-même consiste à traverser quatre mondes : le monde de la terre vous amène à clarifier votre quête et il commence par la question “ Que cherches-tu ? ” ; le monde de l’eau vous aide à trouver en vous les qualités nécessaires à l’accomplissement de votre quête, et il commence par la question “ Quelles sont tes armes ? ” ; le monde du feu vous fait affronter les obstacles qui empêchent l’accomplissement de votre quête, et démarre par la question “ Quelles sont tes peurs ? ” ; enfin le monde de l’air est celui où vous vous engagez publiquement à franchir le premier pas en direction de votre quête, et il s’ouvre par la question “ Quel est ton prix ? ”

Avant de démarrer, les joueurs promettent que, dans la mesure de leurs possibilités, ils aideront le gagnant à accomplir son vœu… Mais en réalité, ce qui est extraordinaire dans ce jeu, c’est que l’entraide a lieu tout le long de la partie. Comme si, quand la règle est bien posée, l’être humain s’avérait bien moins aggressif que ce que l’on dit. Quelque part Jean-Jacques Rousseau doit avoir raison, quoi qu’on dise : nous aimons bien voir s’accomplir les quêtes des autres. Pourquoi ? Je pense que c’est un sentiment extrêmement ancien en nous, datant peut-être du temps où la vie a commencé sur terre : nous sommes peut-être souvent en compétition les uns contre les autres, mais pour l’essentiel, nous sommes surtout dans le même bateau ! Et dans ce fameux Jeu du Tao, faire capoter la quête d’un autre, non seulement ne rapporte pas de points, mais n’aurait aucun sens. Alors qu’il est fantastique de s’apercevoir, à mesure que la partie se déroule, à quel point des quêtes apparemment isolées et individualistes peuvent en réalité entrecroiser leurs questionnements et leurs motivations, au point, à la fin, de ne plus former qu’un seul tissu…

La légende de ce jeu raconte que les parties menées à terme voient leurs quêtes s’accomplir. Ainsi en est-il allé pour nous ce soir-là. Zip avait décidé de jouer comme quête : “ Je voudrais tant partir en Inde ”, et moi : “ J’aimerais vraiment écrire un livre ”…

Au dernier moment, craignant peut-être que, depuis mon fauteuil, je ne lui fasse des avances désobligeantes, ma fée m’a annoncé qu’elle emmenait une amie avec elle. C’est donc à trois que, via la Jordanie, nous avons atterri à Bombay.

Mon premier choc fut de débarquer au royaume des vaches. Et j’ai adoré ça – presque sans blasphème. Comment n’y avais-je pas pensé, avec toutes les blagues qu’on raconte sur les vaches sacrées ? Je n’y avais jamais pensé que sous cet angle : des plaisanteries. Or, immédiatement, j’ai senti l’aspect sacré. Pour moi, qui avais élevé, mais surtout énormément aimé mes vaches pyrénéennes, et qui ne m’en étais séparé qu’avec douleur, ce fut une divine surprise. Comme dans un conte, là encore. Une histoire racontée par un enfant génial et délirant. “ Dans ce pays-là, les vaches pouvaient marcher n’importe où, manger n’importe quoi et personne ne leur disait rien. ” J’ai souvent réfléchi à la fantastique alliance entre les humains et quelques races d’animaux particuliers, qui sont devenus “ domestiques ”. Et j’ai toujours trouvé que, dans ce grand deal cosmique sans lequel il n’y aurait jamais eu de civilisation, les humains modernes se comportaient comme des fous somnambuliques et sanguinaires. Et voilà qu’à peine sortis de l’aéroport, nous voyons des vaches se balader sur la route… Je suis aux anges.

La plupart des temples sont interdits aux touristes occidentaux. Il faut dire que beaucoup ne respectent pas les lieux sacrés. Ils s’affalent sur les statues, rentrent en short dans les temples et beaucoup de femmes le font avec les épaules nues. J’en suis déjà malade de honte.

Bien sûr, dans mon fauteuil roulant, je sors du lot. Un brahmane (représentant de la caste supérieure des lettrés, qui peut être pauvre, comme c’est le cas de celui-ci) m’a repéré.

Lire la suite ici 

Publié dans:La MORT |on 25 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Pourquoi ouvrir ses chakras ?

Pourquoi ouvrir ses chakras ? dans CHAKRAS metatron2-widget_gk_nsp-2

Il faut d’abord prendre conscience que chaque être humain est partie intégrante d’un tout, que sa structure matérielle et ses vibrations sont à l’unisson des forces cosmiques, que ses composantes existaient avant sa naissance et se poursuivront après sa mort. Ce n’est qu’un changement de forme. Lorsque les chakras s’ouvrent, l’homme devient conscient des différents plans de l’existence, peut y pénétrer, et harmoniser ou revitaliser les plans « inférieurs » qui le nécessitent. Il est important de considérer aussi les chakras comme des niveaux de conscience dans chacun desquels nous devons vivre, incarner, sans en oublier, et pas seulement comme des points d’énergie à des fins égocentriques…

L’être humain au fil de sa vie, de par ses douleurs et ses peurs, peut se replier sur lui-même, et fermer ses chakras. Il se coupe ainsi de la relation avec les différents plans de la Vie. Ainsi, en faisant sauter les verrous qui occasionnent les blocages, on se trouve en situation de connaître des joies plus profondes dans sa propre vie et dans son environnement social. De participer, à la construction de rapports personnels et sociaux plus riches, plus authentiques, plus justes, Créer sa Vie, lui donner du sens…

Il existe différents moyens d’augmenter l’ouverture de ses chakras par les couleurs, les mantras, les sons /vibrations, les huiles essentielles, avec l’aide d’un thérapeute spécialisé. Il est possible également de mesurer leur fonctionnement ou ouverture. Cependant il ne s’agit pas de se regarder le nombril en s’intéressant aux chakras, mais de cheminer dans l’évolution de la conscience… de s’ouvrir, vivre et incarner cette conscience d’Unité qu’est le 7ème chakra…

*Ce qui depuis des temps immémoriaux est connu en Asie comme la science du serpent de feu de la Kundalini, désigne en réalité un seul et unique secret : il existe en chaque être une force cachée, une énergie formidable qui, dans certaines conditions, peut être éveillée et utilisée pour atteindre des objectifs grandioses. Les limites dans lesquelles l’Homme permet à la force de la Kundalinî de se développer, dépendent surtout de sa conscience des divers plans vitaux représentés par les chakras, et du degré des blocages provoqués dans les chakras, par le stress ou la part de son vécu encore non assimilée. Plus l’Homme est conscient, plus ses chakras sont ouverts et actifs et permettent un puissant accès à l’énergie propulsée par la Kundalinî. Or, plus cette énergie est forte, plus les chakras deviennent actifs entraînant de nouveau l’élargissement de la conscience… Non entravée, elle circule dans les corps physiques et subtils, spiritualisant la conscience de l’aspirant jusqu’à ce que Kundalini et aspirant fusionnent en une unité divine dans le chakra coronal.
                                                                 *
Un brusque dérèglement de la fonction Kundalini peut entraîner, si non maîtrisée, la combustion spontanée du corps humain, la folie ou la paralysie des membres inférieurs le plus souvent…   Voilà pourquoi on ne travaille pas sur le premier chakra sans avoir ouvert le 7ème avant !…

 Offrez vous le rééquilibrage énergétique de vos chakras par un spécialiste.

 

Publié dans:CHAKRAS |on 24 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

message de Marie Madeleine

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:MARIE-MADELEINE, VIDEOS à voir |on 24 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

L’énergie des pyramides

L'énergie des pyramides dans ENERGIES images-41

Depuis des décennies, l’énergie des pyramides a posé un certain nombre de questions à la conscience humaine.
Pourquoi ont-elles été construites ? Comment les effets produits par ces formes particulières sont-ils si « étranges » ?
Peut-on réellement utiliser à volonté cette énergie subtile, aux propriétés étonnantes ?

Autant de questions intéressantes et judicieuses qu’un grand nombre de chercheurs érudits se sont posées. Quelques fois les réponses, ou les intuitions, ressortant de ces recherches apportaient encore plus de questions et épaississaient le mystère. De nombreux livres ont été écrits, avec plus ou moins de bonheur. Certains, surfant sur la vague d’un «  ésotérisme à deux sous  », ne valent pas plus que le papier sur lequel ils ont été imprimés.

D’autres, en revanche, sont le fruit de travaux menés par des chercheurs érudits et compétents, qui nous ont fait part de leurs conclusions et interrogations. Nombre de celles-ci, si on y réfléchi à deux fois, apportent une pierre supplémentaire à l’édifice, déjà fort élevé, des mystères occultes anciens.

Le livre d’Etienne Guillé, L’Energie des pyramides et l’homme fait partie de ces ouvrages qui s’avèrent d’une grande valeur, si l’on prend bien la peine de les lire et les étudier avec soin. Les mystères entourant l’énergie des pyramides se trouvent éclaircis, tout au moins dans l’un de leurs aspects principaux. D’autres facettes des ces mystères restent encore à résoudre, mais ici, une avancée significative est faite.

Voyez ce qu’en dit l’éditeur :
« Des pyramides s’élèvent dans plusieurs régions du globe (Égypte, Mexique, Chine…). Un renouveau de la construction pyramidale s’amorce dans le monde moderne. Que symbolise cette forme ? 
Dans le cas des pyramides égyptiennes, les hypothèses sont multiples (monument funéraire, temple solaire…). Dans un foisonnement d’interprétations, une certitude existe cependant : les dimensions et les différents rapports géométriques caractérisant les pyramides n’ont pas été choisis au hasard. Ils sont homologues de structures cosmiques et humaines spécifiques et efficientes. Les pyramides égyptiennes recevaient et émettaient des vibrations permettant à l’être vivant d’être un relais essentiel entre le Ciel et la Terre.

En retrouvant dans ses découvertes scientifiques les données des anciennes traditions, Étienne Guillé apporte des solutions originales. Il a mis au point un langage vibratoire basé sur les conformations de molécules d’ADN présentes dans nos milliards de cellules. En utilisant ce nouveau langage, il montre que le tissage vibratoire – base de l’architecture énergétique de chaque être vivant – est tenu et animé par la pyramide de l’Esprit, la double pyramide de l’Ame et la pyramide du Corps.

Cette découverte des pyramides vibratoires de l’être vivant permet de retrouver en chaque individu la beauté et la grandeur de l’Égypte : le sentiment de l’Éternel et de l’Immuable, et l’idée que l’homme est à construire, car le processus vital est une succession de portes à franchir. Il nous faut retrouver des perceptions oubliées, plus subtiles, par lesquelles nous pouvons recevoir l’énergie du cosmos et nous transformer. »

Ceci résume parfaitement le contenu de ce livre qui, avec clarté et simplicité vous fera découvrir des horizons de recherches insoupçonnés. Il est nécessaire de citer aussi certains aspects bien connus des effets produits par l’énergie des pyramides, comme par exemple la momification de la viande, ou des fruits, l’affutage des lames de rasoirs émoussées, la charge positive de verres d’eau, charge faite à des fins thérapeutiques.
Sans oublier, bien sur, les phénomènes de transmissions « à distance » d’ondes de formes, à l’aide de pyramides miniatures et de pendules de Thot (ou pendule Egyptien).
Tous ces aspects sont également forts intéressants, mais celui traité par Etienne Guillé m’est apparu comme pouvant être utile au plus grand nombre, c’est pourquoi j’ai souhaité porter un certain éclairage sur ce livre qui mérite vraiment d’être lu et surtout étudié.

DC Braibant
Auteur du livre : «  les vérités interdites  »

Publié dans:ENERGIES, PYRAMIDE |on 22 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Le subconscient et les POUVOIRS ILLIMITÉS

Le subconscient et les POUVOIRS ILLIMITÉS dans POUVOIR images-3

La puissance incroyable qui réside en vous-même peut vous apporter absolument TOUT ce que vous désirez.

Nombreux, très nombreux même, sont les livres et les formations qui vous promettent la maîtrise de cette fabuleuse puissance intérieure.

 

Malheureusement, après bien des essais infructueux, vous avez certainement du vous résoudre à stagner, ou, dans le meilleur des cas, à avoir de faibles résultats, peu en rapport avec les merveilleuses possibilités et promesses faites dans les publicités vantant ces produits.

Comme la grande majorité de celles et ceux qui ont voulu améliorer leurs vies par ces moyens, vous êtes resté sur votre faim, bloqué par une force mystérieuse et diablement efficace, qui semblait vous retenir dans votre marche vers la vraie découverte de vous-même.

Cette même puissance, destinée à vous apporter tous les bienfaits que vous souhaitiez, prenait un malin plaisir, semblait-il, à vous « mettre des bâtons dans les roues ».

Alors, plus ou moins désespéré, vous vous êtes sûrement dit que quelque chose n’allait pas dans le système que vous tentiez d’appliquer ou, pire encore, que tout cela était fort bien, efficace, positif, ouvrait véritablement des horizons de bonheur et d’aisance financière, mais que, vous, vous n’étiez pas destiné à obtenir le succès que tant d’autres semblaient avoir obtenu.

C’est le résultat généralement obtenu par plus de 90 % des utilisateurs des méthodes proposées sur le « marché ».

Heureusement, de nombreux autres systèmes permettent de véritablement obtenir tout ce que la lecture ou l’étude des livres comme ceux de Joseph Murphy ou de Robert Collier, ( pour ne citer que ces deux sommités de la maîtrise des forces subconscientes), permettent d’entrevoir.

Mais ils sont rarement accessibles au grand public, parce que seulement enseignés dans des sociétés plus ou moins secrètes ou qui, pour le moins, recrutent des adeptes triés sur le volet par cooptation ou parrainage.

Les systèmes enseignés dans ces sociétés, dites initiatiques, sont véritablement efficaces et fonctionnent systématiquement.

Pour les plus anciens adeptes et grands maîtres en tout cas.

 

Par exemple et sans vouloir le dénigrer en aucune manière, l’ordre rosicrucien AMORC, qui possède de somptueuses demeures et châteaux, démontre dans les faits que les enseignements qu’il divulgue, parcimonieusement, sont réellement efficaces.

Reste à savoir si l’on est disposé à passer de très nombreuses années à étudier les monographies qui, un jour, permettront d’atteindre les objectifs personnels que l’étudiant s’est fixé.

Encore une fois il n’est pas question ici de dénigrer un ordre initiatique ancien, qui dispense un enseignement authentique et efficace.

Malheureusement, les méthodes utilisées pour la diffusion de cet enseignement, sont basées sur les techniques qui avaient cours au 19 ème et 20 ème siècle.

L’évolution spirituelle et mentale des chercheurs de notre époque ne se contente plus de telles manières d’enseigner.

Cherchant à avancer rapidement et demandant un enseignement vrai et authentique, le chercheur de base veut quelque chose de tangible et immédiatement applicable dans sa vie quotidienne.

Et il a bien raison !

Car c’est aujourd’hui qu’il vit, c’est aujourd’hui, maintenant, qu’il doit faire face aux difficultés grandissantes dans cette société agressive et insensible aux difficultés de chaque individu.

C’est aussi pour cela que de très nombreuses personnes se tournent vers ce qui semble leur promettre un bonheur et un épanouissement rapides.

Le problème c’est que toutes ces belles promesses, même si elles sont vraies, ne peuvent être réalisées que si l’on a la clef véritable de son propre subconscient puis, celle de son SUR conscient.

Généralement, les méthodes sérieuses et honnêtes omettent de donner cette clef.

Comme par exemple avec le livre et le DVD « The Secret ».

Tout ce qui est dit et écrit est VRAI, fonctionne véritablement…MAIS…

Il manque la aussi, la véritable révélation, celle qui permettrait à chacun de réussir, dans tous les domaines de son choix, simplement après avoir pris connaissance de ce qui est dit dans « the secret ».

Pour preuve, nombreux sont les intervenants du DVD, qui ont trouvé nécessaire, voire, indispensable, d’apporter des compléments d’informations.

Qui par des séminaires, qui par des quantités de formations par DVD, vendues très très cher (jusqu’à 2 000 dollars pour certaines), tout cela parce que la vraie clef n’est pas donnée immédiatement.

Omission, ou roublardise commerciale ?

Peu importe, l’essentiel est que, de très nombreuses personnes ont été déçues, une nouvelle fois, et ont abandonné une recherche et une application des principes qui auraient pu leur apporter joies et bien être dans leurs vies quotidiennes.

Alors que faire ?

Tout d’abord il convient de ne pas désespérer. Ce n’est pas parce que beaucoup d’enseignements sont incomplets que les principes énoncés sont faux.

Chaque être humain, donc VOUS AUSSI, possède en lui cette force miraculeuse, source de tous les bonheurs, mais aussi de toutes les calamités.

Car cette puissance fabuleuse fonctionne automatiquement, qu’elles que soient les choses vers lesquelles votre être pensant intérieur se tournent avec une conviction profonde.

Le véritable secret est la, savoir être convaincu, au plus profond de son être de ce que l’on fait et de la véracité de tous ces enseignements.

Non pas une conviction de surface, ou un rabâchage de formules plus ou moins positives.

Cela est parfaitement insuffisant !

Un exemple très simple vous permettra de saisir la nuance de cette conviction :

Quel que soit votre prénom, essayez de vous faire croire que vous vous nommez. Pierre, Paul, Marie ou Joséphine.

Vous pourrez :

  1. Vous le dire
  2. Le répéter des milliers de fois
  3. Tenter le faire croire à des personnes qui ne vous connaissent pas.

Rien n’y fera, au plus profond de vous-même vous saurez que ce n’est pas vrai.

Seule une attitude intérieure en correspondance parfaite avec votre conviction profonde, vous permet d’être en harmonie avec votre véritable prénom.

Il en est de même avec le travail sur le subconscient.

Vous devez être véritablement convaincu de ce que vous affirmez, sinon cela ne servira à rien, si ce n’est à vous embrouiller encore davantage.

La solution est d’aller directement à la source de votre être intérieur et, à partir de là, d’implanter efficacement les bases de pensées profondes qui vous permettront de réussir vraiment, dans tous les domaines qui vous tiennent à cœur.

En exemple concret, si vous voulez améliorer votre situation financière, il ne suffit pas de vous répéter :

« Je suis riche..Je suis riche.. »

Tout en sachant intérieurement que cela n’est pas vrai.

 

Dans ce cas, la solution serait plus exactement de vous tourner vers le moyen qui vous permettra de vous convaincre de votre réussite dans ce domaine particulier.

La solution dans ce cas, comme dans tous les autres domaines de ce qui fait une vie humaine, est d’utiliser ce qui a fait que vous êtes la personne qui vit aujourd’hui.

Soyez convaincu, au plus profond de vous et vous serez ce que vous voulez être.

Daniel C. Braibant

Publié dans:POUVOIR |on 22 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Télé-sommet Alchymed 2013, participez !


Télé-sommet Alchymed 2013, participez ! dans DEVELOPPEMENT mosaique_sommet_602x329_3

 

message personnel de Marc Vallée des Editions ARIANE…. Vous connaissez peut-être ?

sinon, alors je vous invite vous aussi à me rejoindre : vous aimeriez vous abonner à l’infolettre Le Fil d’Ariane, vous pouvez vous y abonner sur cette page.

PARTICIPEZ AU TELE SOMMET ALCHYMED 2013

Je précise que c’est GRATUIT ! au cas où vous hésiteriez !

Si vous vous inscrivez dès maintenant, vous pourrez télécharger le premier livre électronique Points de bascule, …..un recueil de plus de 100 pages d’histoires de transformation plus inspirantes les unes que les autres. Quelques jours plus tard, un deuxième eBook, aussi imposant que le premier, vous sera envoyé. 

Si vous souhaitez être informé du déroulement de l’événement et de l’horaire des activités, vous devez remplir le formulaire d’inscription sur la page du télésommet. Faites-le en cliquant ici.

 

Le ebook «Points de bascule» Tome 2 est maintenant disponible !

Téléchargez-le maintenant !

Vous y trouverez 22 histoires inspirantes et bouleversantes. 22 histoires de transformation qui viennent s’ajouter à celles que vous avez lues dans le premier tome.

points_de_bascule_tome2_1_ dans DEVELOPPEMENTDu 24 au 30 septembre, vous pourrez entendre ces conférenciers témoigner de leurs points de bascule.

D’ici là…

• Visionnez les extraits vidéo des témoignages sur YouTube.
• Commentez et partagez sur Facebook.
• Relayez l’information par Twitter.

Vous nous aiderez ainsi à avoir un plus grand rayonnement encore.
Nous vous remercions à l’avance de transférer cette invitation à vos amis et contacts et de nous aider ainsi à rejoindre le plus grand nombre de gens possible. Nous vous en sommes très reconnaissants.

Je vous aviserai par courriel du moment exact de l’ouverture du grand Télésommet qui aura lieu ce mardi. Surveillez votre messagerie. En attendant l’ouverture officielle du Télésommet, je vous souhaite une bonne lecture et de belles découvertes,

Annie Laforest
http://sommet2013.alchymed.com

Publié dans:DEVELOPPEMENT |on 22 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

De La naissance à la réincarnation

De La naissance  à la réincarnation dans La MORT v-suisse1-300x235

Naissance

«Chaque être qui vient sur la terre a, dans son horoscope, une croix spéciale formée par l’Ascendant et le Descendant d’une part, et le Milieu du Ciel et le Fond du Ciel d’autre part. D’après les signes du zodiaque où se trouvent les branches de cette croix, l’homme rencontre dans sa vie tel ou tel problème à résoudre. C’est de cette croix de la destinée que Jésus parlait quand il disait : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi, la sauvera ». Oui notre véritable croix est en nous-mêmes, et notre horoscope n’est en réalité que l’indication des problèmes que nous devrons affronter et résoudre dans notre vie. Quelles que soient les difficultés et les souffrances que nous rencontrons dans notre vie, elles nous ont été données par des Êtres supérieurs qui ont agi avec justice.»

La deuxième naissance 

«Jésus a dit: « Si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu ». Dans le langage des symboles, l’eau représente le principe féminin, la mère; et l’esprit (ou le feu) le principe masculin, le père. L’être humain est déjà né dans le plan physique, mais c’est insuffisant, il lui reste encore à naître dans le plan spirituel. Pour que se produise cette naissance spirituelle, la deuxième naissance, il doit avoir aussi une mère et un père. Un enfant, cela sous-entend toujours un père et une mère. Cette mère, c’est l’amour, et ce père, c’est la sagesse. Oui, celui qui ne possède pas l’amour et la sagesse ne peut pas renaître, car il n’a pas de parents. Pour naître dans le plan spirituel, nous aurons toujours besoin de la mère, l’amour, et du père, la sagesse; alors l’enfant qui viendra sera la vérité: le Royaume de Dieu en nous.» 

Mort 

«On a peint la mort sous des formes et des couleurs effrayantes. En réalité, il n’y a rien de vrai dans tout cela. La mort est une libération. Oui, surtout pour les Initiés. Pour un Initié la mort est non seulement un changement de domicile, mais une réception triomphale, un couronnement.»

 «La crainte de la mort prouve un manque de lumière, une compréhension limitée de ce qu’est véritablement la vie. D’une certaine façon, la mort n’existe pas, elle est contenue dans la vie, elle n’est qu’un changement de plan et de vêtements, afin que nous progressions, justement, dans la compréhension de la vie. Chaque fois qu’un comédien doit interpréter un nouveau rôle, il change de costume mais aussi de partenaires, et ce nouveau rôle lui apprend quelque chose de plus sur lui-même et sur les autres. Et bien, nous non plus, nous ne pouvons pas nous éterniser dans un rôle et, après un certain temps, nous devons quitter la scène du monde. On appelle cette sortie de scène la mort, mais en réalité seule existe la vie ininterrompue.» 

«Celui qui comprend la signification de son existence terrestre quitte la vie avec la sensation qu’il a accompli la tâche pour laquelle il était venu, et il sait qu’il poursuivra ce travail dans l’autre monde. C’est pourquoi la mort ne l’effraie pas, il sait, il sent qu’il va continuer à vivre et à travailler ailleurs. La lumière de la connaissance supprime la peur. On a peur de la mort parce qu’on ne la connaît pas. Il faut donc se familiariser avec l’idée de ce passage que nous appelons la mort et qui n’est en réalité que la continuation de la vie sous une autre forme.» 

«Que la disparition d’un être cher soit aussi très douloureuse, je ne dirai jamais le contraire; moi aussi je l’ai éprouvée, et surtout si cette disparition se produit brutalement. Mais l’amour permet de la surmonter. Vous pensez que plus on aime, plus on souffre d’une telle séparation. Sur le moment, oui, sans aucun doute. Mais si vous avez aimé véritablement un être, avec le temps une autre forme de lien se crée entre lui et vous, vous le sentez comme une présence constante. Et la nuit, pendant le sommeil, vous êtes aussi avec lui. Au matin, vous ne vous souvenez peut-être pas de cette rencontre, parce que les voyages de l’âme pendant le sommeil ne parviennent que rarement à la conscience, mais avec le temps, vous ressentirez de plus en plus la force de ce lien. Dieu n’a pas fixé de limites à l’amour. Les êtres qui se sont aimés d’un amour véritable ne se quittent jamais, leur âme franchit tous les obstacles de la matière.» 

Le suicide 

«Les jeunes doivent se persuader au moins d’une chose : C’est que le monde est vaste et qu’ils ne sont pas seuls. Ce qui pousse le plus les gens au suicide, c’est le manque d’amour. Quand on a perdu l’amour, on veut mourir, la vie n’a plus de sens. La vie est liée à l’amour. C’est tellement vrai que si vous êtes dans les bras de celui ou celle que vous aimez, vous voulez vivre éternellement! Oui, gardez précieusement l’amour et vous voudrez toujours vivre à cause de l’amour. Beaucoup justement ont supprimé l’amour et ils se demandent pourquoi ils n’ont plus de goût pour rien. Et bien, justement parce que l’amour n’est pas là.» 

«Certains pensent échapper aux difficultés en se supprimant. En réalité c’est encore pire après, une fois qu’ils sont de l’autre côté, parce qu’on n’a pas le droit de s’en aller avant le terme, sinon c’est une désertion et l’on doit payer deux fois, trois fois plus cher. Il n’y a pas de place en haut pour celui qui a voulu déserter la terre : autant il lui restait à vivre sur la terre, autant il doit souffrir. Évidemment, on peut donner au suicide toutes sortes d’explications. Mais quelles que soient les raisons pour lesquelles un homme ou une femme se suicide, on peut dire que la véritable raison est celle-ci : il s’agit d’une créature qui ne sait pas que le Créateur a placé en elle des possibilités inouïes pour pouvoir triompher dans n’importe quelle condition de la vie : des possibilités de communiquer avec les êtres du monde invisible, des possibilités de créer par la pensée et de lancer des créations à travers l’espace… Elle ne sait pas que même dans la plus grande solitude et dans la plus grande misère, on peut ne pas se sentir seul et pauvre, mais visité, entouré et riche de tous les trésors : quoi qu’il arrive, on a au-dedans un monde tellement vaste, tellement beau que l’on est heureux!»  

Réincarnation 

«L’être humain ne vient chaque fois sur la terre que pour très peu de temps, comme un voyageur, un explorateur : il doit s’instruire, travailler là pendant quelques années, puis il repart. Vous ne pouvez donc avoir une vision exacte, complète de la vie, que si vous apprenez à y inclure ce que l’on appelle la mort. Votre vie ne se limite pas seulement à ce laps de temps que vous venez passer sur la terre. Votre vie est très longue, infinie, c’est une succession d’allers et de retours entre la terre et le monde de l’au-delà.» 

Publié dans:La MORT, REINCARNATION |on 21 septembre, 2013 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3