Archive pour août, 2013

Humanoids M.I.B. (Men In Black) – extra – terrestres


Humanoids M.I.B. (Men In Black) – extra – terrestres dans O.V.N.I et E.T. etIls sont appelés « Hommes en Noir » (Men In Black en anglais, d’où l’acronyme MIB) ou les Horlocks parce qu’ils sont habillés tout de noir avec un costume noir, chapeau noir, manteau noir, etc. L’expression de MIB a été inventée par John Keel (enquêteur ufologue américain) dans les années 60. Ils ont parfois des mouvements comme des robots.

Ils parlent d’une voix monotone. Ils ont des yeux sensibles à la lumière, ils portent très souvent des lunettes de soleil noires. Cheveux noirs, peau blanche, des hommes presque toujours. Visage sans expression. Ce sont apparemment le plus souvent des humains qui sont contrôlés par des Draconiens; bien que d’autres MIB aient été rencontrés qui ne semblent pas humains, mais plus reptiliens ou synthétiques (il y a le cas d’un MIB qui a été vu avec un fil greffé le long d’une jambe et qui a paru épuisé au bout d’un moment, et a donné congé à ceux à qui ils parlaient en disant qu’il avait besoin d’aller se « recharger »).

Les MIB sont vus après une observation d’OVNI, et ils intimident les témoins en leur demandant de garder le silence à propos de ce qu’ils ont vu (plusieurs des témoins peuvent être des « enlevés » dont la mémoire de cet évènement d’enlèvement a été supprimée).

Ils leur demandent de ne parler à personne, ni aux autorités, ni à leurs amis, ni à leur famille de ce qu’ils ont vu; sous peine de voir leur vie ou celle de leur famille menacée. Le plus étrange est qu’ils sont au courant que le témoin a vu un OVNI puisqu’ils apparaissent très peu après, parfois même à l’instant où l’apparition cesse, quelques secondes après; et en tous cas avant que le témoin en ait parlé avec qui que ce soit presque toujours, alors qu’il était seul à avoir observé l’OVNI: ils sont manifestement au courant parce qu’ils étaient eux-mêmes dans l’OVNI ou ont été averti par les occupants de l’OVNI de faire ce travail.

Ils n’apparaissent pas systématiquement lors de toutes les observations d’OVNIs: on peut penser qu’ils sont là seulement lors des apparitions d’OVNIs appartenant à leur civilisation ou a ceux de leurs maîtres pour qui ils travaillent. Si le témoin parle malgré tout ultérieurement, ils le savent et reviennent le voir pour augmenter l’intimidation: ils semblent au courant de ses faits et gestes.

 Leurs menaces vont jusqu’au terrorisme, la peur ou l’intimidation comme arme psychologique à l’encontre des témoins. Cette arme peut être utilisée non seulement pour garder l’humain sous contrôle des MIB, mais peut être aussi pour garder les MIB sous contrôle de leurs maîtres. Leurs menaces peuvent aller, si le témoin persiste, jusqu’à la mort. Ils se déplacent souvent par groupe de trois. Lorsqu’ils rencontrent les témoins à qui ils demandent le silence, ils se font passer pour des postiers, des réparateurs, des agents du gouvernement, etc. Il semblerait parfois que selon la personne à qui ils s’adressent et ce qu’elle est prête à croire, ils cherchent dans ses pensées comment se présenter pour avoir l’impact le plus grand sur elle. Ils apparaissent parfois aux témoins pendant qu’ils sont chez eux (se matérialisant pour leur parler puis disparaissant ).

Ils sont souvent vus avec de grandes automobiles noires, toujours des modèles anciens (Buicks ou Lincoln par exemple) dont certaines ont disparu sous les yeux des témoins dans des montagnes (comme dans le cas d’un de leurs lieux d’anchrage quelque part en Californie), des canyons ou des tunnels et dans certains cas la voiture s’est matérialisée ou dématérialisée (cachée?) dans l’air.

La plupart des humanoïdes MIB ont probablement été implantés par les Draconiens et sont essentiellement leurs esclaves. Des formes bio-synthétiques possédées par des forces infernales ont aussi joué un rôle dans le scénario des MIB, de même que des civilisations souterraine et extraterriennes. Sirius, qui est à un peu plus de 9 années lumière de nous, a été identifié comme un centre d’activité des MIB extraterrienne très important, ayant une contrepartie souterraine existant dans les complexes souterrains Atlantes antédiluviens, qui ont été ré-établis sous la côte Est des USA. Ils ont fait leur apparition avec les témoins d’apparition d’OVNI (puisque pour une raison mystérieuse ils leur demandent le silence), depuis les années 60. Mais il y a aussi quelques cas rares dans le passé de contact avec des MIB.

 (Source : conspirovniscience)

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 23 août, 2013 |Pas de commentaires »

Le même Dieu

 

Le même Dieu  dans AME 8Il est clair que le concept de Dieu sur lequel je médite n’a de limite ni dans le temps ni dans l’espace. Nous ne pouvons pas non plus borner l’Absolu à un simple processus d’évolution comme cela se fait encore, n’est ce pas? Dieu détient naturellement la liberté d’être tout ce qui peut s’imaginer et se situe au même instant au delà de toute imagination. L’Infini n’est pas que lumière ou énergie. S’il s’agit vraiment d’une conception infinie de la Vérité Absolue, Dieu peut également être une Entité Vivante multidimensionnelle, intemporelle et intellectuellement inconcevable. En tant que telle, Dieu possède une infinité de Formes et de Noms, non différents de Lui-même et qui correspondent à une qualité spécifique ou à un mouvement qui Lui est propre. Ainsi le mot « Adonaï », par exemple, définit en langue hébraïque, un Absolu qui est source de toute abondance, et le mot « Krishna » montre, dans l’ancienne langue sanscrite, le caractère résolument fascinant de la Divinité. Me suis tu?

L’âme ancestrale de tous les êtres vivants, en tant que parcelle divine, possède en partie les mêmes potentiels que Dieu et ne connaît donc aucune frontière de temps, de lieu, d’époque ou de culture. Pour illustrer cette idée, tu n’as qu’à visualiser une étoile filante qui traverserait la portion du ciel situé au dessus de l’Australie. Est-ce que cette étoile en deviendrait australienne pour autant? Bien sûr que non. De la même manière, vois tu, Dieu ne devient pas hindou, chrétien ou juif lorsque nous nous unissons à Lui dans un temple, dans une église ou dans une synagogue.

L’âme humaine n’est à aucun moment canadienne ou française même lorsqu’elle se trouve socialement conditionnée et qu’elle s’identifie artificiellement, pour quelques courtes années terrestres, à une nationalité particulière. Certains peuvent le penser, mais cela est une autre histoire. En saisissant la nature de l’âme, tu peux saisir la nature de Dieu car ces deux réalités participent de la même essence.

C’est pourquoi, mon cher ami, lorsque tu rencontres des mots qui définissent ce qu’il y a de plus sacré en nous, que ce soit « Krishna », « Christo », ou tout autre appellation de ce genre, ne soit pas tenté de refermer ton cœur, et ton livre par la même occasion… Avant d’associer le mot à une expérience vécue, prend le temps de regarder au fond de toi et vois si tu n’es pas tenté de retomber victime de vieux préjugés, ou tout au moins d’être influencé par toute une série de conditionnements sociaux. D’accord? Pourquoi donc te faudrait-il craindre des Noms Sacrés qui sont venus jusqu’à toi librement et spontanément, portés par des millénaires de sagesse universelle?

Oh, je n’ignore pas à quel point ces Noms ont pu être malmenés, jusqu’à être traînés dans la boue et quelquefois mêlés à toute sorte de circonstances. Je connais la mauvaise presse que les hommes ont pu leur donner. J’en conviens, il n’est pas toujours facile de détecter en Eux leur vérité première car Ils savent bien garder leur incroyable secret. Toutefois, Ils illuminent encore l’espace tout entier et l’amour dont ils sont gorgés, sous forme d’énergies sonores, représente sans doute le plus intriguant des mystères. Des millions de gens les ont murmurés, un jour ou l’autre, et les ont ainsi chargés de leurs bénédictions. C’est sans doute aussi pourquoi les Noms Divins semblent déborder de puissances spirituelles et d’effets curatifs insoupçonnés. Innombrables ceux et celles qui par Eux ont été soulagés, guéris, et qui le sont encore aujourd’hui.

Lorsqu’un son est émis, il met en mouvement des ondes invisibles qui ouvrent un canal entre nous et les formes subtiles qui correspondent à ce son. Cela t’explique sans doute pourquoi je tiens tant à appeler Dieu par Ses multiples Noms et pourquoi Ils apparaissent si fréquemment dans mon travail. Ils sont pour moi un passage vers la présence de l’Ange Suprême.

Je te remercie d’être touché par cette rencontre et de rester à l’écoute de toutes ces Harmonies Divines que nous connaissons déjà sur la planète Terre, ainsi que de toutes celles qu’il nous reste encore à découvrir.

Sincèrement,
Patrick Bernard : http://www.patrickbernard.com/fr/la-protection-divine

Publié dans:AME, ENERGIES |on 23 août, 2013 |Pas de commentaires »

Une nouvelle étoile en 2013

Une nouvelle étoile en 2013 dans 2013 - PREDICTIONS delphini-nova-etoile-1836534-jpg_1659410

Nova Delphina de la constellation des Dauphins 2013

C’est un spectacle rare qui ne devrait plus durer que quelques jours. Le 14 août dernier, une nouvelle étoile très brillante est apparue dans le ciel, là où l’oeil humain et même les petits télescopes ne pouvaient jusqu’ici rien déceler. Découverte par l’astronome amateur japonais Koichi Itagaki, celle-ci se trouve à environ 97 années-lumière de la Terre dans la constellation du Dauphin, d’où son nom de baptême Nova Delphini 2013. Pour la trouver, rien de plus simple. Elle est visible à l’oeil nu ou, au pire, avec de simples jumelles. Il suffit de repérer la très brillante Vega, juste au-dessus de nos têtes à cette saison. Avec deux autres étoiles très lumineuses, Deneb et Altaïr, elles forment ce que l’on appelle le triangle d’été. Une fois la figure géométrique repérée, Nova Delphini 2013 se trouve, légèrement sur la gauche, entre Deneb (en haut à gauche) et Altaïr (sommet inférieur du triangle). Toutefois, il convient de faire vite : sa luminosité décroît de jour en jour. 

Car Nova Delphini 2013 n’a rien d’une étoile née de la dernière pluie. Son apparition est liée à une très puissante explosion thermonucléaire qui s’est produite à la surface d’une naine blanche, autrement dit d’un cadavre d’étoile. Cet objet céleste extrêmement dense, avec une taille comparable à celle de la Terre pour une masse plus proche de celle du Soleil, appartient à un système stellaire binaire qui compte également une géante rouge. Du fait de la gravité, la lourde naine blanche aspire peu à peu la matière (essentiellement de l’hydrogène) de sa compagne plus grosse, mais plus légère. Un repas quelque peu indigeste, car, à mesure que le gaz s’accumule autour de l’étoile vorace, il s’échauffe, la pression monte, jusqu’à l’inévitable explosion. Du gaz est alors éjecté dans l’espace à une vitesse de plusieurs milliers de kilomètres par seconde. C’est ainsi que la luminosité de Nova Delphini 2013 a été multipliée par 150 000 la semaine passée. 

À présent, cette luminosité est de nouveau en train de baisser et l’étoile finira par disparaître dans l’obscurité de l’espace. Du moins, jusqu’à sa prochaine indigestion…

Nova Delphini 2013 : une étoile est née (dans la constellation du Dauphin)! article paru sur Le Point.fr -

Cela n’arrive pas tous les jours, un nouvel astre est visible à l’oeil nu, mais sombrera bientôt de nouveau dans l’obscurité. Spectacle à saisir !

Publié dans:2013 - PREDICTIONS, ASTROLOGIE |on 22 août, 2013 |Pas de commentaires »

RAPPORTS ENTRE HUMAINS ET EXTRATERRESTRES

RAPPORTS ENTRE HUMAINS ET EXTRATERRESTRES dans O.V.N.I et E.T. extra-terrestre

Les extraterrestres ne vont pas s’emparer de cette planète. Ils ont de toute façon toujours eu une sorte de contrôle de la Terre et de ses habitants. Ils sont impliqués dans les affaires du monde, rien n’arrive sans qu’ils en aient connaissance et même possiblement sans leur approbation.

Nous sommes comme des fourmis qui nettoient un morceau de bonbon fondu sur le trottoir. Je n’ai aucune idée de pourquoi je suis impliqué avec les aliènes ; mais ça a commencé dès ma naissance, et peut-être même avant. J’ai des souvenirs très nets de mes premiers contacts. Je ne sais pas combien ils sont sur cette planète, mais je sais qu’il y en a plusieurs dizaines  de milliers.

Ils ne font jamais irruption dans une pièce, ils s’y  »infiltrent ». Leur conception de l’intimité et des droits individuels est très différente de la nôtre. Ils exercent un pouvoir un peu comme nous le faisons sur nos enfants, nous les disciplinons, entrons dans leur chambre sans leur permission. Ils pensent que nous les traitons « mal ». Mais ce n’est qu’une question de perspective.

Les extraterrestres agissent sur nous de la même façon que nos patrons, professeurs, parents, le font : Ils savent parfaitement s’y prendre pour nous pousser à faire des choses que nous ne voulons pas faire. Peut-on dire qu’ils manipulent l’humanité ? Oui, et c’est l’une des raisons de leur présence ici : nous attirer dans l’espace, comme un oiseau pousse son oisillon, légèrement, juste assez pour qu’il s’envole et quitte le nid.

Sans les extraterrestres, les humains ne sont rien. La différence entre les humains et les extraterrestres, c’est que ces derniers n’ont pas besoin de reconnaissance, ils font tout ce qu’ils font en restant cachés dans le paysage. Pourquoi n’arrangent-ils pas tous nos problèmes ? Ils passent leur temps à essayer de les résoudre ! Mais les problèmes de notre monde ne peuvent être résolus qu’au rythme approprié.

Personne ne veut admettre qu’ils tiennent les manettes, pas même ceux qui savent qu’ils sont réels et présents depuis longtemps. Sans leur aide, il n’y aurait aucune échappatoire pour cette planète, pas d’évolution avancée, pas d’avancées technologiques et aucun espoir pour l’humanité, la Terre serait une zone morte !

Si l’on considère que l’univers est sans commencement et ne finira jamais et que les âmes ont les mêmes qualités éternelles, la réincarnation est un véhicule pour toutes sortes d’expériences : apprentissage, vacances, punitions, rétributions, et toute une gamme d’autres motifs qu’on a du mal à comprendre parce que quand nous arrivons sur cette planète, les mémoires des causes de notre incarnation actuelle sont effacées pour la durée de notre vie ici.

Les extraterrestres ne sont pas intéressés par notre spiritualité personnelle, notre intelligence ou notre belle allure. On n’a pas besoin de comprendre ce qui fait fonctionner le moteur d’une voiture pour partir en voyage à son bord. Les extraterrestres veillent au bon fonctionnement du moteur, mais le moteur reste caché sous le capot.

Les médecins ont leur raison d’être mais ne suffisent pas à redonner une bonne santé aux malades. Malgré leur très grand nombre de médecins par habitant, les États-Unis ont plus de gens malades que les pays du tiers monde. Donc, le meilleur système de santé qui soit n’est pas la solution complète. Les extraterrestres n’ont pas de médecins, ni d’hôpitaux comme nous sur Terre. Ils ne tombent pas malades, leurs corps et leurs esprits se réparent avant qu’ils ne se détériorent. Les accidents de santé n’existent pratiquement pas pour eux.

Le domaine physique est une illusion et n’est qu’une extension du domaine spirituel. Tout est spirituel et le spirituel n’est que de l’énergie. Quand vous mourrez vous serez encore plus conscients que vous ne l’êtes maintenant ; vous récupérerez toutes vos mémoires intactes et nettes.

Les extraterrestres sont conscients de toutes vos pensées, que vous recherchiez leur contact ou non. Ils ont la possibilité de communiquer avec nous de nombreuses façons, y compris directement avec notre esprit, et aussi pendant nos rêves et nos cauchemars. Les humains ne peuvent pas cacher leurs pensées aux extraterrestres. Ils sont dans la même situation par rapport à nous que nous par rapport aux animaux et aux insectes.

Pour les extraterrestres, le fonctionnement de l’intellect humain est comparable à celui de l’instinct animal pour nous. Ils anticipent nos actions avant que nous n’agissions. En plus, ils entendent par télépathie chaque pensée dans notre tête et ils peuvent scanner chaque parcelle d’information. Ils ont accès à l’ensemble de nos mémoires.

Allez vous regarder dans un miroir : ce que vous voyez a été créé par un extraterrestre ! Trop simple et même absurde, penserez-vous ? Votre ouïe, vos papilles gustatives, votre cœur, vos poumons, les milliards de cellules qui se renouvellent régulièrement sans que vous en soyez conscient, le fait que le corps que vous occupez aujourd’hui n’est pas le même corps que vous occupiez la semaine dernière et la semaine d’avant, et ce jusqu’au moment ou vous êtes né. Comment expliquez-vous cela ? Regardez aussi ce qui s’est passé avant votre naissance, au tout début de votre création : 2 brins d’ADN microscopiques se sont joints et ont commencé à créer votre corps. Ces 2 brins ont construit la machine la plus complexe qui soit, vous, et l’ont fait en moins de 9 mois.

Qu’avez-vous fait vous-même au cours de ces 9 derniers mois ? Pensez-vous que l’esprit humain soit parfait, la pièce maîtresse de l’évolution ? L’esprit humain n’est rien de plus qu’une machine à calculer des nombres et des probabilités. Nos esprits sont à peine pourvus de conscience. Je ne me moque pas, je vous explique seulement les faits…

Il y a tellement de fausses idées sur ce que les extraterrestres vont faire. Ce qu’ils ne feront pas, c’est de transformer notre façon de vivre en leur façon de vivre en 1 journée, 1 année, 1 décennie ou des siècles. Une grande partie du monde vit encore comme on vivait il y a 4000 ans. De simples cabanes, pas de sanitaires, pas d’eau courante potable, une pauvreté inimaginable ! Pourquoi les pays riches ne coopèrent-ils pas pour les amener dans le XXIème siècle ? Parce que tout le monde ne pense pas qu’il faille s’ingérer dans les affaires des pays souverains en dépit de la misère dans laquelle se trouvent les peuples. Il n’y a pas non plus d’accord parmi les extraterrestres au sujet du niveau d’ingérence qu’ils s’autorisent sur cette planète.

Les extraterrestres n’ont pas l’intention de sortir du placard et de se montrer à tous. C’est bien trop tôt pour un gouvernement mondial et c’est ce qui arrivera quand ils se montreront. La révélation ne viendra pas du coté humain, aucun gouvernement terrestre n’a l’autorité ni n’a la capacité de le faire.

La population va continuer à s’accroître durant ce siècle et encore plus durant le siècle suivant. Le chaos et la surpopulation n’augmenteront pas nécessairement, car les ressources augmenteront en proportion, que vous le croyiez ou non. Les gens travailleront, vivront et seront divertis dans des méga-structures, ce qui réduira le besoin en véhicules, les embouteillages, la pollution, etc. Les gens d’aujourd’hui ne reconnaîtront pas la planète d’ici 50 ans. 

Même avec un gouvernement unique, il continuera à y avoir des parias et des millions de gens iront vivre dans les collines, dans les villes fantômes et d’autres endroits abandonnés et choisiront de vivre dans des conditions sordides plutôt que de vivre dans les mégapoles. La vie sur Terre, qui reste une sorte de prison, s’améliorera cependant considérablement dans ce siècle à cause d’une nouvelle classe d’humains qui va y être introduite. Ce n’est d’ailleurs pas forcément une bonne nouvelle pour la partie favorisée des populations actuelles ! 

Notre civilisation actuelle ne sera pas éradiquée. La vie sur la Terre commence juste à devenir intéressante ! Au cours des prochains siècles, nous les humains, allons sortir de notre bac à sable pour commencer à explorer les planètes et les lunes de notre système en préparation des milliers d’années qui viennent et qui seront occupées à coloniser tout le système solaire. Un certain nombre d’entre nous actuellement incarnés reviendront encore de nombreuses fois et participeront à ce nouveau déploiement de l’humanité.

Retrouver l’article sur….. http://www.erenouvelle.fr/archives/2013/04/02/26809166.html

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 21 août, 2013 |Pas de commentaires »

l’intelligence des plantes

On a tendance a regarder les plantes d’un certain œil : jolies, pour certaines, mais plutôt inertes… Or, rien n’est plus loin de la vérité : une nouvelle étude nous montre désormais que les plantes savent calculer leurs dépenses afin de ne jamais se retrouver à bout de ressources.

 l’intelligence des plantes dans PLANTES fleurs-darabidopsis-thaliana-alberto-salguero-quiles

On sait déjà que les végétaux sont capables de se prévenir mutuellement d’un danger en s’envoyant de savants cocktails chimiques. On sait aussi que leur génome est bien plus riche que le notre – l’homme possède 26 000 gènes, un plant de riz 50 000. C’est d’ailleurs ce qui a fait dire au généticien Alex Kahn, interviewé dans Inexploré n°17 (« Ces plantes qui nous ressentent »), que « le riz est indiscutablement plus évolué que l’homme ». Maintenant, on apprend que les plantes savent calculer leurs dépenses en fonction d’un temps qu’elles anticipent. 

Une équipe britannique de chercheurs en botanique et microbiologie s’est rendu compte que l’Arabette des dames (Arabidopsis thaliana) stocke plus de la moitié de son hydrate carbone – de l’amidon – assimilé en journée. Ces réserves, stockées au niveau des feuilles, lui fournissent les calories dont elle a besoin la nuit alors qu’elle ne peut plus faire de photosynthèse. Cette consommation nocturne est alors savamment calculée de manière à ce qu’il lui reste 5% d’amidon au petit jour. Voilà qui est déjà intelligent en soi. 

Mais ce que cette équipe du John Innes Centre a constaté, c’est que si la durée de la nuit est artificiellement raccourcie ou rallongée, la plante continue d’utiliser 95% de son amidon. Fidèle gestionnaire, elle finira à 5% que la nuit soit tombée à 18h, 20h ou 22h. En fait, la plante sait par son horloge interne qu’un cycle entre deux aubes est de 24h. Si la nuit tombe plus tôt ou plus tard que prévu, elle arrive à calculer le temps qui lui reste sur ce cycle entier. Elle s’organise alors pour avoir une consommation régulière d’amidon jusqu’au bout de la nuit. Ayant foncièrement conscience des ressources et du temps dont elle dispose, elle est capable de réguler ses dépenses pour un laps de temps qu’elle sait anticiper. A quand les plantes à Wall Street ? 

Longtemps les plantes n’ont été appréciées que pour ce qu’elles produisaient (graines, fleurs, fruits, racines, tubercules, bois, oxygène…). Aujourd’hui, on s’intéresse de plus en plus à ce qu’elles sont, à la manière dont elles fonctionnent et réagissent à leur environnement. Effacée l’image caricaturale du sous-être vivant, passif parce que privé de la possibilité de se mouvoir, insensible parce que n’exprimant rien face aux agressions. On sait aujourd’hui que, à l’instar des animaux, les plantes sont douées de capacités sensorielles variées et qu’elles communiquent aussi entre elles, notamment dans le but de se défendre.

 

Les plantes ressentent, les plantes s’expriment et maintenant… elles comptent ! Publiée le 25 juin dans la revue eLife, cette dernière découverte est à mettre au crédit d’une équipe du John Innes Centre, un organisme de recherche installé en Grande-Bretagne, spécialisé dans la botanique et la microbiologie. Les auteurs de l’étude sont partis d’un constat très simple. Comme nous l’apprenons tous à l’école, lors de la photosynthèse, les plantes utilisent l’énergie solaire pour fabriquer de la matière organique, ce en assimilant le carbone du CO2 présent dans l’atmosphère. Mais il ne fait pas jour tout le temps. Lorsque, pendant la nuit, l’énergie solaire n’est plus disponible, les plantes ne cessent pas de vivre pour autant et puisent dans leurs réserves d’hydrates de carbone (typiquement, de l’amidon) pour continuer à alimenter en calories leur métabolisme et leur croissance. Chez l’arabette des dames (Arabidopsis thaliana) qui est un organisme modèle en botanique, plus de la moitié du carbone assimilé pendant la journée est ainsi stockée au niveau des feuilles dans des granules d’amidon et consommée presque intégralement (95 %) durant la nuit. Or, on s’est aperçu que si l’arrivée de la nuit était artificiellement avancée ou retardée, ce pourcentage de 95 % se retrouvait quand même.

Pour les auteurs de l’étude, ce phénomène soulevait une hypothèse pour le moins intrigante : n’existerait-il pas, au sein d’A. thaliana, un mécanisme capable de mesurer le contenu en amidon des plantes ainsi que le temps qu’il reste avant l’aube, puis de diviser la première valeur par la seconde, afin de calculer la vitesse à laquelle l’amidon doit être consommé, l’idée étant, chaque nuit, d’exploiter au maximum les réserves de glucides sans pour autant se mettre dans le rouge (d’où les 5 % de marge de sécurité) ? Autre possibilité :  que la plante adapte sa consommation au fur et à mesure que la nuit passe. Dans le premier cas, la vitesse à laquelle s’écoule le stock d’amidon serait constante tandis que, dans le second, elle varierait au fil du temps, avec des accélérations ou des ralentissements.

 

Afin de trancher, les biologistes ont mené une longue série d’expériences que je n’évoquerai pas toutes. Dans un premier temps, ils ont modifié la durée de la nuit chez des plantes qui étaient habituées à un régime de 12 heures de vie …..

Lire l’article sur Le Monde.fr

Publié dans:PLANTES |on 21 août, 2013 |Pas de commentaires »

Prophétie d’Enoch

Les Prophéties d’Énoch transmises par le Commandant Quetzal à Billy Meier appartiennent à cette deuxième catégorie de révélations, ce qui signifie que certains événements terribles dont la venue lui a été confirmée de source extraterrestre, peuvent encore être évités, si un nombre suffisant d’êtres humains s’engage sur la voie du Bien.

extrait de l’article paru sur http://www.erenouvelle.fr/archives/2012/12/03/25723902.html

08

Le Commandant Quetzal

 

Le point de départ des Prophéties d’Énoch est qu’à cause de la folie humaine et de ses effets dévastateurs non seulement au niveau de la déforestation, de l’industrialisation forcenée, des explosions nucléaires souterraines, mais aussi de la déviation de l’énergie générée par les pensées et les émotions des humains en une énergie principalement négative, la Terre a commencé à modifier imperceptiblement sa trajectoire dans l’espace. Selon l’interprétation des Prophéties d’Énoch révélée par Billy Meier, la planète va lentement mais sûrement adopter une orbite inhabituelle autour du Soleil, provoquant ainsi des changements climatiques qui conduiront à une nouvelle ère glaciaire.

 

09

Visions d’Enoch

 

Il pense que l’anarchie régnera bientôt sur le monde entier et tourmentera l’humanité pendant un certain temps. De nombreuses maladies et épidémies, pour la plupart nouvelles (orphelines) et donc incurables, devraient également affliger de plus en plus d’êtres humains.

Si les hommes assoiffés de pouvoir, de technologie, de richesses, de haine et de recherche du plaisir continuent à ignorer toutes les valeurs positives préconisées par notre Hiérarchie spirituelle : l’Amour, la Sagesse, la Paix et la Fraternité, ils plongeront bientôt le monde dans les affres de la souffrance, de la mort, de la destruction, de la guerre totale et de l’anéantissement, et pour finir, dans la catastrophe la plus grave que le genre humain ait jamais vécue : l’implosion de la planète Terre !

 

10

Ces sombres prophéties ont évidemment de quoi glacer le sang des plus endurcis, d’autant que les menaces qu’elles mettent en avant rejoignent certaines hypothèses avancées par des scientifiques de renom comme l’astrophysicien Hubert Reeves.

De nombreuses sommités s’accordent en effet aujourd’hui pour dire que ce que nous sommes sur le point de vivre, risque de ressembler un peu à l’engloutissement de l’Atlantide, même si la purification de la Terre devrait cette fois s’opérer de manière différente, du moins au début.

La Nature va inévitablement se déchaîner, même si nous traversons en ce moment même une période de calme précaire avant la grande tempête qui pourrait bientôt tout balayer, mais il faut comprendre que c’est aussi une forme d’aide qui nous est ainsi envoyée depuis les mondes spirituels.

Les Êtres lumineux et les Frères de l’Espace nous aiment, mais ils n’apprécient pas beaucoup ce que nous sommes devenus ! Or, ce sont Eux qui contrôlent les forces de la Nature, et non pas les apprentis-sorciers, les inventeurs des technologies diaboliques de type Monarch. Leur objectif n’est pas d’anéantir notre planète ni l’ensemble de la race humaine, mais uniquement de nous amener à comprendre que sans Amour, sans la fraternité entre les peuples, sans l’aspiration d’une majorité de la population du globe à la véritable paix, sans l’avènement d’une véritable conscience spirituelle, il n’y a pas et il n’y aura pas de salut possible sur cette planète.

Mais les portes de la Rédemption et de l’Ascension restent cependant plus que jamais ouvertes en fonction de l’usage que chacun d’entre nous fera de son libre-arbitre.

Il y a déjà plusieurs années, un journaliste avait posé à Billy Meier la question suivante : « Le contenu des prophéties d’Énoch semble terrifiant. Pouvons-nous malgré tout sauver la Terre ici et maintenant ? »

Voici sa réponse : « La situation est très préoccupante, et ce, dans de nombreux domaines, notamment en ce qui concerne la pollution de la Terre, le saccage de ses ressources naturelles, le massacre de ses animaux, sa surpopulation, l’exploitation d’une majorité d’habitants par une minorité de nantis, la politique militaire menée par des gouvernements irresponsables liés à l’industrie de l’armement, la folie des expérimentations nucléaires, la mainmise de la maffia sur l’économie, l’aveuglement des religions, la présence et l’abus de produits chimiques et de poisons dans l’alimentation, la mauvaise gestion et le gaspillage des richesses, la toxicomanie, les évocations délirantes de morts, d’esprits et de démons, les rivalités entre races et entre peuples, le terrorisme, l’esclavagisme, la prostitution, l’anarchisme, etc.

Quelles seraient les mesures pour faire face à cela ? En tout premier lieu, une réduction immédiate de la population terrestre, sous la forme d’un contrôle rigoureux et durable des naissances. Selon l’enseignement des Pléiadiens/Pléiariens, la Terre a été conçue pour accueillir une population d’environ 530 millions d’êtres humains. Si aucune politique efficace de régulation des naissances n’est mise en œuvre, alors les problèmes augmenteront indéfiniment, et un mal en entraînera un autre à sa suite, parce que si l’humanité continue à s’accroître sans cesse, les problèmes continueront eux aussi à augmenter, et ils finiront par devenir insolubles.

En même temps que le contrôle des naissances, l’élimination de diverses nuisances est une nécessité irrévocable et une exigence impérieuse. Les Pléiadiens/Pléiariens ont conseillé D’ABORD L’ARRÊT IMMÉDIAT DE TOUS LES ESSAIS NUCLÉAIRES ET DE TOUTE FORME DE PRODUCTION D’ÉNERGIE NUCLÉAIRE. Il faut non seulement stopper tous les nouveaux programmes nucléaires, mais démanteler TOUTES les centrales nucléaires déjà construites.

Il faut aussi mettre immédiatement un terme à toute forme d’exploitation abusive de la Terre, qu’il s’agisse de ses ressources fossiles ou de ses forêts. Il faut également arrêter la fabrication de stupéfiants, de drogues, de produits chimiques, d’armes et de poisons nuisibles à la nature et à la vie qui sont encore bien souvent présentés comme des médicaments au lieu d’être purement et simplement interdits.

Il faut en outre créer un gouvernement d’Union planétaire qui commence par démanteler tous les services secrets et toutes les administrations militaires en place, organise et conduise un plan planétaire pour la paix et la fraternité entre les peuples. Il devra mettre en œuvre, à l’échelle mondiale, un ambitieux programme de réparation de tous les dommages occasionnés à la nature, à la forêt, à l’eau, à l’atmosphère, aux plantes, aux hommes, aux animaux et même aux microorganismes. Il devra interdire la guerre, la torture, la peine de mort, les massacres d’animaux et mettre en place une force de maintien de l’ordre et de la sécurité à l’échelon planétaire. Sa vocation doit être de protéger les faibles et les opprimés et d’unir les peuples autour de l’idée de fraternité. Les religions du passé aux formes archaïques et contraires aux lois de la nature et de la Création, devront être abandonnées au profit d’une nouvelle religion universelle, celle de l’Amour entre les peuples et entre les êtres, dans la dignité et le respect des Lois du Créateur. »

Retrouver les écrits en entier ICI….

Publié dans:PLEIADES, PROPHETIES |on 20 août, 2013 |Pas de commentaires »

Les prophéties pléiariennes de Meier

03

À gauche : Billy Meier (actuellement) - à droite : le Commandant Quetzal (en 1978)

Voici un exemple particulièrement révélateur : En 1975, à la suite de l’un de ses nombreux contacts avec Semjase, Meier déclara que, d’après ce que les Pléiariens lui avaient enseigné, le point le plus élevé de notre planète est le sommet du Mont Chimborazo, un volcan des Andes situé en Équateur, et non pas celui du Mont Everest, comme nous l’avons tous appris à l’école, qu’en réalité, il le dépasse de plus de 2000 mètres, tout simplement parce que la Terre n’est pas tout à fait ronde, mais présente un renflement sur son pourtour tout le long de sa latitude équatoriale, et que, par conséquent, la mesure à partir du niveau de la mer n’est pas assez précise pour définir la hauteur exacte des montagnes terrestres.

Cette surprenante déclaration fut utilisée par les détracteurs de Meier pour tenter de le faire passer pour un fou. Or, en janvier 2002, la très sérieuse revue National Geographic a publié un article dans lequel des géophysiciens célèbres affirment pour la première fois que l’écorce terrestre présente effectivement un renflement dans toutes les régions équatoriales (terrestres mais aussi maritimes), en raison de la force centrifuge provenant de la rotation de notre planète sur elle-même, dont l’intensité augmente au fur et à mesure que l’on s’éloigne des pôles. Selon cette étude scientifique, le sommet du Mont Chimborazo, mesuré à partir du centre de la Terre, dépasse de 2200 mètres celui du Mont Everest, exactement comme l’avait déjà indiqué Meier 27 années auparavant !

Par ailleurs, Meier a reçu des Pléiadiens/Pléiariens différents échantillons de métal, à divers stades de leur production, qui ont été soumis à des analyses en Amérique. Les scientifiques américains consultés en ont conclu que ces métaux avaient été élaborés selon un processus de production à froid, encore impossible a réaliser par notre humanité. Si les progrès technologiques se poursuivaient selon le rythme actuel, ce procédé ne serait sans doute pas opérationnel sur notre planète avant environ 150 années ! Meier a également reçu des échantillons d’alliages de ces métaux avec des matières synthétiques inconnues sur la Terre, ainsi que différents cristaux d’une structure également non identifiée sur notre planète, tous provenant, selon lui, de notre univers jumeau, l’univers DAL.

Enfin, et c’est peut-être le plus étonnant, un grand nombre des prophéties transmises par les Pléiariens à Billy Meier à partir des années 1975 et censées concerner les années que nous traversons actuellement, se sont effectivement déjà réalisées !

Or certaines étaient d’une incroyable précision. Jugez plutôt :

En 1975, il fut expliqué à Billy Meier au cours de différents contacts qu’il existait un lien direct de cause à effet entre les essais nucléaires pratiqués à la surface de notre planète, l’accroissement du trou de la couche d’ozone et ses effets pervers : altération de la rotation de la Terre, perturbation des équilibres magnétiques, débalancement des pôles, surpénétration des UV dans l’atmosphère terrestre entraînant la mort de milliards de micro-organismes, perturbations de la chaîne alimentaire mondiale et vagues incontrôlables de mutations génétiques. Tout cela a été confirmé par différentes études scientifiques menées à partir des années 1990.

En cette même année 1975, des informations sur Vénus, totalement inconnues de l’époque, furent révélées par Billy Meier. Parmi elles : la composition des gaz de son atmosphère, la température à sa surface, la pression atmosphérique, les principaux métaux et minéraux qui s’y trouvent, etc. En 1981, l’USGS, un institut géologique américain, réalisa une carte topographique de Vénus qui confirmait tous les détails publiés par Meier cinq années auparavant.

En 1978, Meier déclara que les anneaux de Jupiter étaient composés de particules projetées à partir de Io, sa principale lune. Il décrivit Io comme le corps céleste ayant l’activité volcanique la plus intense de notre système solaire et comme une surface plate et lisse dépourvue d’eau, et il affirma qu’Europa, autre satellite de Jupiter, était au contraire couverte de glace. Un an plus tard, toutes ces allégations furent confirmées par les informations transmises par la sonde de la NASA Voyager 1.

Et la liste est longue !!! et vous pouvez la retrouver ICI…..

Publié dans:O.V.N.I et E.T., PLEIADES, PROPHETIES |on 20 août, 2013 |Pas de commentaires »

Changement de channel


résumé de lectures par : Pascuser

Changement de channel dans CHANNELING images-31Bobby, perturbé, malade, ayant besoin de retrait ; part aux USA ; après une dernière transe où Corean dit qu’ils devront le rejoindre pour le jour de son anniversaire là bas. John (qui est un lord fortuné) finance tous les déplacements et ils se retrouvent là bas, avec Lyall Watson. Inquiets quand ils ne le trouvent pas en arrivant le 17 juin, sa femme dit qu’elle ne sait pas où il est depuis quelques jours. Ils ont peur qu’il ne fasse une bêtise… se suicide. Mais pas possible de contacter Corean… Alors ils mettent Phyllis en transe, elle aussi est médium, espérant avoir un contact.  C’est Ryr qui se manifeste. Auparavant, ils ont pu constater que Ryr et Corean semblent travailler en partenariat puisque Ryr avait annoncé la rencontre avec le 3ème personnage du groupe et Corean avait confirmé que John était bien le 3ème qu’ils devaient rencontrer ; comme si ils parlaient d’une même voix. Ryr les rassure sur Bobby, indiquant quand même qu’il a envisagé le suicide ; qu’il recule, ne veut plus participer aux guérisons, se cherche, n’est pas sûr.

Il indique qu’eux respectent le libre arbitre de Bobby et qu’il n’est pas exclu non plus que Bobby revienne pour retravailler avec eux, mais plus avec le même statut, qu’il refuse. En attendant, ils expliquent qu’ils vont commencer à utiliser deux personnes du groupe pour commencer une formation à la guérison comme solution annexe ; car Bobby n’était pas le seul. 

Il semble qu’il veuille refuser et ils doivent continuer leur plan. Le groupe s’est agrandi car il contient Lyall Watson qui est venu avec eux. Ryr explique qu’ils peuvent continuer à faire des guérisons, mais ils doivent utiliser des

polarités énergétiques mâles et femelles afin d’obtenir un équilibre pour que cela puisse se faire dans le long terme ; dans ce cas il n’y a pas de circuiterie complexe à réaliser ; ces personnes sont déjà solides psychologiquement. Ils les nomment : Phyllis et Lyall Watson. Ce dernier qui était heureux de participer comme observateur à tout cela prend peur de devenir un participant actif. Mais Ryr indique clairement qu’ils ont le choix et peuvent réfléchir tout le temps qu’ils veulent.

Tous s’inquiètent de leur ami Bobby, mais Ryr les rassure : il va bien jusque là ; il a besoin d’être à l’ écart. Ils décident de lui écrire une lettre et attendront qu’il reprenne contact avec eux.

Ryr annonce aussi que chacun des participants a eu une circuiterie simple câblée dans son oreille gauche, permettant, dès qu’ils le souhaitent, de faire appel aux extra terrestres pour leur demander de l’aide ou leur présence si ils se sentaient mal, déprimés ou avaient besoin de conseil ; en se mettant en état de méditation et se concentrant sur la zone gauche du corps. On voit là aussi que la communication se fait par des biais technologiques; de biotechnologie je dirais, liant le corps physique au subtil et le corps subtil à des détecteurs placés dans des zones extraterrestres qui répondent en retour.

A la transe suivante , ce n’est plus Ryr qui parle, la voix est différente, n’est plus mécanique du tout comme avec Ryr. L’interlocuteur est Tom et s’annonce ainsi. Il indique travailler avec Phyllis depuis des années, elle le prenait pour son grand père mais ce n’était pas le cas. Il nouait simplement le contact avec elle. L’information tombe que Ryr était une intelligence informatisée, Tom est par contre une âme, vivant dans une zone appelée la « zone froide ». Tom a vu que Phyllis avait peur de Ryr qui est un ordinateur. Dans son intérieur, elle refuse de participer complètement avec un principe informatisé. C’est donc Tom qui prend le relais. Lui, Corean et Ryr travaillent en partenariat. 

Tom indique qu’ils ont la technologie nécessaire à aider l’humanité (quand il parle de « eux » il assimile aussi bien lui en tant qu’âme que toutes les civilisations extra-terrestres qui travaillent en partenariat, ou intelligences informatisées issues de leurs technologies qui servent de surveillance automatique (et douée de conscience) avec des circuits éthériques subtils branchés sur leurs « chouchous » humains). Mais ils ne peuvent aider l’humanité si elle ne le désire pas, si l’humanité rejette leur existence et la renie même. Ils travaillent avec le libre arbitre humain et ils doivent être réclamés par la majorité pour arriver. Tom indique que l’expansion de conscience a commencé pour eux le 16 octobre 1971 (un mois après, Andrija a commencé son travail avec Uri Geller, ce jour là Lyall Watson a commencé à écrire «

Supernature », quelque part ils ont été sensibilisés à ce commencement…).

Tom dit que lorsque 75% de l’humanité connaitra la présence extra terrestre et la voudra sur Terre ils pourront venir.

Lire la suite ici … 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:CHANNELING |on 19 août, 2013 |Pas de commentaires »

Le Basilic pour la santé

AS067_basilic-marseillais

 

Le basilic est considéré comme faisant partie des fines herbes, que l’on apprécie et utilise comme assaisonnement. Elles sont de manière générale consommées en petites quantités ce qui leur permet d’apporter à l’organisme certains nutriments.
basilic
On y retrouve des antioxydants qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules d’oxygène instables et incomplètes qui peuvent se retrouver dans l’organisme et qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter. Dans l’opération, ils détruisent alors des cellules saines. Les antioxydants jouent un rôle important, celui de gendarmes face aux radicaux libres qui sont impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires et neuro-dégénérative, du vieillissement et de certains cancers en plus de stimuler le système immunitaire.
basilic
L’antioxydant que l’on retrouve dans le basilic est l’acide rosmanirique qui appartient au groupe des polyphénols. Cet acide est absorbé par les cellules du système gastro-intestinal, puis conjugué et méthylé au niveau hépatique. évacué ensuite par les voies urinaires. Des flavonoïdes et des acides phénoliques aux propriétés antioxydantes sont également présents dans le basilic.
basilic
On retrouve également dans le basilic du bêta-caryophyllène (BCP), un composé anti-inflammatoire naturel. Cette substance permet de lutter contre l’inflammation intestinale et l’arthrite rhumatoïde.
basilic
En Inde, le basilic Tulsi ou basilic sacré est cultivé pour des raisons religieuses et médicinales ainsi que pour son pour son huile essentielle. Il est couramment utilisé dans la médecine ayurvédique. On traite notamment des affections telles que le diabète, les troubles respiratoires, l’impuissance, les allergies et l’infertilité. Il serait un élixir de vie apte à promouvoir la longévité. 

basilic
AS067_ocimum-basilicum-purple-ruffles

 

Les Égyptiens avaient déjà découvert les propriétés antibactériennes du basilic. Les feuilles fraîches utilisées permettent de désinfecter.
basilic
Riche en camphre, le basilic est efficace contre les rhumes, la grippe car il dégage les voies respiratoires. Une étude allemande montre que le basilic augmente la production d’anticorps de 20 %. On peut également l’utiliser en traitement contre la toux, pour calmer les maux de gorge. En gargarisme il soulagera les infections buccales.
basilic
Le basilic est également réputé pour ses vertus apaisantes et équilibrantes du corps et de l’esprit. Il atténuerait sensiblement les troubles nerveux, comme le stress, la déprime, l’irritabilité. En tisane il permet de bien dormir donc d’avoir un sommeil réparateur.
basilic
On confère également au basilic des propriétés digestives. Utilisé en infusion ou décoction, le basilic facilite la digestion, réduit les flatulences, les ballonnements et est un excellent vermifuge naturel. On peut également mâcher une feuille pour calmer une indigestion passagère. Il traite les diarrhées, les vomissements et les nausées. Il préviendrait les ulcères gastriques.
basilic
En usage externe, le Basilic sert à traiter la perte d’odorat (principalement celui provoqué par le coryza chronique). Pour ce faire il suffit d’inhaler de l’huile essentielle de basilic, ou des feuilles sèches pulvérisées. Elles seront également un excellent remède d’appoint contre les piqûres de serpent ou de guêpes.
basilic
En cas d’acné, appliquer quotidiennement de l’huile de Basilic sur la peau, le résultat est surprenant.
basilic
Par ailleurs, le basilic séché est une excellente source de vitamine K, la vitamine de la coagulation. Cette vitamine est indispensable à la fabrication de protéines participant à la coagulation du sang. Elle joue également un rôle important dans le bon développement du tissu osseux et aide à prévenir l’ostéoporose.
basilic
Avec des feuilles fraîches écrasées on peut faire des compresses pour guérir les irritations cutanées, le feu du rasoir ou les piqûres d’insectes, les coups de soleil.

Pour éloigner les moustiques de la peau, appliquer de l’essence de fleurs de basilic et disposer un pot de basilic sur un rebord de fenêtre, il éloignera les moustiques.
basilic
On retiendra donc du basilic les bienfaits suivants :
En usage interne les feuilles de basilic sont :
- toniques du système nerveux,
- stomachiques (stimule les fonctions de l’estomac),
- antiseptiques de l’intestin,
- antispasmodiques (calmant et faisant cesser les spasmes des organes),
- carminatives (font cesser la fermentation et font expulser las gaz intestinaux),
- légèrement laxatives.
basilic
Elles sont indiquées pour soigner (en complément du traitement médical) :
Le surmenage intellectuel, angoisses, migraines, vertiges et palpitations d’origine nerveuse.
Digestion lente, aérophagie, spasmes digestifs, gastrites, infection intestinale, entérite, flatulences, constipation légère.

Article intégral sur http://www.energie-sante.net/

Publié dans:PLANTES |on 19 août, 2013 |Pas de commentaires »

Nous sommes plus que des corps physiques

Nous sommes plus que des corps physiques dans ASCENSION canada-goose-szmurlo

Qui n’a pas rêvé, au moins une fois, de voler dans le ciel comme un oiseau ? Qui n’a pas rêvé de se déplacer à la vitesse de la lumière parmi les étoiles ?

La sortie hors du corps (SHC) s’adresse à ceux qui nourrissent la conviction intime qu’ils sont plus que leur corps physique. Elle éclaire ceux qui s’interrogent sur le terme inéluctable de toute vie. Les religions proposent à notre soif de savoir des dogmes et des mystères coupés de notre vécu. Elles nous inculquent des croyances et ne nous permettent pas de faire des expériences. La SHC nous invite à trouver nous-mêmes nos propres réponses. À ce titre, elle fait partie du potentiel le plus précieux de l’esprit humain.

Quelques uns vivent des SHC sans l’avoir voulu, en particulier pendant l’enfance ou, plus tard, si un vécu émotionnel fort, une grave maladie ou le décès d’un proche remettent en question les repères habituels. Ces expériences marquent de leur empreinte le cours d’une vie. Même si elles ne sont pas comprises dans l’immédiat, elles restent ancrées dans la mémoire. Le plus souvent, la personne préfère se taire car elle redoute le sourire narquois de ses auditeurs. Aucune explication du phénomène ne lui sera proposée. Alors, commencent la quête et les lectures…

Depuis mon adolescence, de très nombreuses expériences de SHC conscientes ont changé radicalement le cours de ma vie. J’ai eu l’occasion de partager mon vécu avec des expérienceurs authentiques. J’ai pu aussi former de nombreux élèves. Je tire un bilan positif de 25 années d’enseignement. Ceux qui sont sortis, et ce ne sont pas les moins nombreux, affirment que la SHC les a mis sur un chemin d’éveil authentique et leur a permis de réaliser un travail en profondeur sur leurs projections et sur les croyances enracinées au plus profond de leur inconscient.

Quand l’aspirant sort pour la première fois, il éprouve un grand choc. Il se rend compte que sortir hors de son corps est une réalité bien plus bouleversante que tout ce qu’il a pu rêver ou imaginer. L’expérienceur ne posera plus le même regard sur le monde et choisit d’autres options existentielles.

Mais on ne peut pas sortir sans fournir un travail, qui loin d’être un fardeau, est générateur de sens et d’intégration à la vie.

Quand les expériences se multiplient et sont contrôlées, la SHC devient un outil précieux de connaissance de soi, de développement de l’attention et de la concentration. Le sentiment d’unité avec la Vie fait désormais partie intégrante de la conscience. La mort est remise à sa juste place, celle d’un passage vers une autre dimension. L’expérienceur restera ouvert à la découverte de l’inconnu et n’acceptera plus jamais d’être emprisonné dans des croyances limitatives.

Au début, vous vous contenterez peut-être d’aller dans la pièce à côté. C’est déjà énorme de constater que vous êtes capable d’accomplir cet acte banal sans votre corps physique, tout en étant en possession de l’intégralité de vos sensations, de vos émotions et de votre pensée. Quels objectifs choisir ? Vous élancer dans le cosmos ? Recevoir un enseignement ? Revoir un décédé bien-aimé ? Explorer des mondes inconnus ? Rencontrer votre guide spirituel ?

Vous n’êtes jamais coupés du monde. Au contraire, plus vous avancez plus vous sentez votre unité avec tout ce qui vit. Vous ne faites que développer votre potentiel d’être humain.

Nous sommes maintenant un petit groupe d’expérienceurs bien soudé. Nous vérifions la réalité de nos expériences. Nous avons mis au point des protocoles performants. Nous ne cherchons pas à convaincre qui que ce soit. La grande aventure est ouverte à tous. Chacun est invité à réaliser sa propre expérience s’il le souhaite en toute liberté. 
Akhena

Notre siège social : 13117 Lavera – contact@akhena.com

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT, ESPRITS |on 18 août, 2013 |Pas de commentaires »

Les étapes du processus de création


Les étapes du processus de création dans ACCORD a1Comme l’univers répond à votre vibration et non à ce que vous vivez présentement, des choses étonnantes jamais vécues auparavant se manifesteront peu à peu dans votre existence. D’après nos observations, la chose qui vous fait le plus souvent trébucher est la suivante: le contraste [entre les expériences agréables et désagréables que vous vivez], pourtant nécessaire et utile pour vous aider à susciter la montée de désirs nouveaux en vous, fait souvent apparaitre toutes sortes d’énergies confuses. En général, pour savoir si vous voulez quelque chose, il vous faut déjà avoir une assez bonne idée des détails et des événements qui vous ont aidé à identifier ce que vous ne voulez pas.

Autrement dit, quand exprimez-vous avec clarté le désir d’être bien ? N’est-ce pas habituellement lorsque vous ne vous sentez pas tellement bien ? Quand avez-vous le plus fortement envie d’avoir davantage d’argent ? Sans doute quand vous n’en avez pas assez. Ainsi, c’est lorsque la confusion règne en vous que vous avez le plus grand besoin de clarté. C’est lorsque l’accablement vous envahit que votre désir de sérénité est le plus grand. Et c’est lorsque vous vous ennuyez que votre besoin de stimulation devient le plus fort…

Le processus de créativité comporte 3 étapes. Premièrement, vous demandez, ce qui est facile puisque vous le faites constamment. Deuxièmement, une réponse est apportée à votre requête, ce qui ne vous concerne pas puisqu’elle provient de l’énergie Source. Troisièmement, vous devez consentir à recevoir ce que vous avez demandé.

Il est important de bien comprendre la différence entre la première étape et la troisième. Lorsque toute votre attention est focalisée sur une chose dont vous avez besoin ou que vous désirez vraiment, ou lorsque vous priez pour obtenir cette chose, il est fréquent que la vibration émanant de vous ne corresponde pas à la chose désirée et qu’elle soit plutôt en résonance harmonique avec l’absence de cette même chose.

Lorsque toutes vos factures arrivent en même temps, que vous n’avez pas assez d’argent pour les payer, que la panique s’empare de vous et que vous vous dites: « J’ai besoin de plus d’argent » ou, de façon plus positive, « Je veux plus d’argent », vous en êtes alors à la première étape, celle d’exprimer votre désir. Mais vous n’êtes pas en mode réceptif, lequel correspond à la troisième étape. Vous maintenez une distance entre votre demande et vous. Vous demandez continuellement, incapable de vous arrêter, car le contraste entre la situation actuelle et la situation recherchée fait naitre un désir en vous. Vous devez trouver un moyen de vous mettre en mode réceptif, comme si vous vouliez recevoir un signal radio.

Extrait de: Créateurs d’avant-garde, E.&J. Hicks

Publié dans:ACCORD, CO-CREATION, DEVELOPPEMENT, POUVOIR |on 18 août, 2013 |Pas de commentaires »

le cyprès contre les boutons de fièvre


le cyprès contre les boutons de fièvre dans PLANTES 1770415-jpg_1628612

Cette plante est très active contre les virus : l’herpès, la varicelle, le zona, la rougeole, les oreillons ou encore la mononucléose.

Le cyprès est un arbre qui peut atteindre 25 mètres de hauteur. Originaire d’Europe orientale et d’Asie occidentale, il pousse en particulier sur le pourtour méditerranéen. Son écorce gris rougeâtre exhale une très forte odeur de térébenthine. Les feuilles sont persistantes, petites, vert grisâtre et en forme d’écailles. Les fleurs femelles, groupées en chatons, donnent naissance à des fruits appelés galbules ou noix de cyprès, que l’on utilise en médecine.

Principales propriétés pharmacologiques

In vitro (en laboratoire), les proanthocyanidines (PAC) de cyprès ont été testées sur différents virus. Leur mode d’action est double : non seulement elles entravent l’adhérence des virus sur leurs cellules hôtes, ce qui limite leur multiplication, mais en plus elles induisent une lyse, une destruction des virus, ce qui permet la diminution rapide de la charge virale. Des études menées chez des souris montrent que l’administration quotidienne d’une solution de PAC de cyprès à 0,5 % pendant 7 jours avant l’inoculation du virus de la grippe permet de garder en vie 90 % des rongeurs, contre 40 % dans le groupe témoin non traité. De même, les proanthocyanidines ont un effet protecteur chez l’animal vis-à-vis de l’infection à coronavirus. Chez la souris, les PCA limitent les conséquences pulmonaires de l’emphysème et diminuent les symptômes de l’insuffisance veineuse ou des troubles hémorroïdaires.

Usages les plus fréquents

Ils concernent l’herpès. Qu’elle soit due au virus de type 1 – à l’origine de 95 % des boutons de fièvre (qui touchent les deux tiers de la population) – ou à celui de type 2 – responsable de l’herpès génital -, cette maladie contagieuse provoque plus ou moins souvent l’éruption de vésicules douloureuses. L’herpès labial est efficacement combattu par l’association de cyprès et d’échinacée, par voie orale et en application locale. Le soulagement est rapide et la cicatrisation accélérée. En stimulant l’immunité, l’échinacée complète l’action anti-herpétique du cyprès, qui a été démontrée même dans les formes résistant au médicament synthétique de référence. Au niveau génital, il faut également privilégier l’extrait fluide de cyprès, qui peut être associé à la réglisse pour calmer la douleur. En rapport avec ses activités antivirales, le cyprès est aussi utile pour lutter contre les infections ORL et pulmonaires (bronchite, grippe…), les maladies de l’enfance (rougeole, rubéole, varicelle, oreillons), ainsi que contre le zona et la mononucléose.

Précautions d’emploi

Le cyprès est très bien toléré, sans aucune contre-indication, précaution d’emploi ou interactions médicamenteuses. Mais, attention, les personnes souffrant de maladies auto-immunes, notamment en période de poussée évolutive, ne peuvent prendre de l’échinacée en plus de leur traitement que pendant de courtes périodes.

À savoir

La tradition a souvent consacré le cyprès au culte des morts et à l’ornementation des cimetières en raison de son feuillage sombre et de sa couleur éternellement verte. En médecine grecque comme au Moyen Âge, le cyprès était surtout employé pour ses vertus anti-hémorroïdaires. 

Publié dans:PLANTES |on 18 août, 2013 |Pas de commentaires »

Atlantes en société

 

Atlantes en société dans ATLANTES telechargement-2Les atlantes avaient comme façon de vivre le système de Communauté. La société atlante était structurée ainsi. Ils avaient douze communautés qui vivaient autour des points de puissance spirituels sur la terre (temples), qui seraient l’équivalent d’une ville de nos jours, car les gens n’étaient pas aussi nombreux qu’aujourd’hui. Ces douze communautés se combinaient entre elles pour former une grande puissance se centralisant sur un temple qui était le centre spirituel d’une région particulière. Au niveau suivant, il y avait douze temples qui constituaient encore un autre groupe, et ainsi de suite. A noter que les atlantes étaient végétariens.

Les atlantes possédaient la grande connaissance en concentrant des énergies cristallines puissantes dans les instruments curatifs. Ils ont créé les cristaux synthétiques qui ont été utilisés dans ce que nous appellerions aujourd’hui la chirurgie au laser. Il y avait également divers outils curatifs qui ont été utilisés pour les diagnostics, aussi bien que pour les soins.

Dans un futur proche, les scientifiques découvriront un disque provenant de l’Atlantide, mais le but de cette connaissance n’est pas de satisfaire la curiosité de l’humanité mais de la préparer à la réapparition prochaine de l’Atlantide. Il ne faut pas croire que cette renaissance soit seulement positive, car, avec la résurgence de l’Atlantide à la surface, il viendra également le mal qui l’a détruite : toutes les disharmonies qui ont provoqué sa destruction il y a tant d’années.

La civilisation atlante s’est élevée bien au-dessus de beaucoup de civilisations, à un état très élevé d’accomplissement technologique. Elle a su utiliser l’énergie du soleil pour la création et la subsistance de sa société. L’humanité ignore encore aujourd’hui les vrais cadeaux que peut faire le soleil, mais les atlantes ont identifié sa vraie puissance et l’ont employée. Ils l’on employée non seulement pour le transport, pour la construction, pour la médecine, mais aussi pour chaque aspect de leur vie spirituelle, pour le culte. Les atlantes pensaient qu’il y avait un aspect de la divinité dans chaque cellule de la matière, activée par le soleil, et que donc toute la matière était commandée par le soleil. Ils ont découvert le rapport entre le facteur d’activation du soleil et la vie sur cette terre.

Il y a encore aujourd’hui quelques exemples des immenses constructions que les atlantes ont créé : les grandes pyramides d’Egypte, Stonehenge en Angleterre, sont des exemples d’architecture atlante. Il y a également beaucoup de mystères archéologiques dans d’autres pays que l’humanité d’aujourd’hui ne peut pas résoudre et dont les atlantes sont à l’origine.

Etant donné que les atlantes avaient compris la structure de la matière, ils pouvaient la dissoudre et la recréer. Les vastes blocs de pierre qui ont été utilisés dans la construction de ces édifices étaient dématérialisés puis matérialisés à l’endroit désiré de la construction.

Le gouvernement de l’Atlantide était naturellement dirigé par les prêtres, ou bien par des aînés du temple. C’était des âmes de grande évolution, des maîtres qui s’étaient exercés et s’étaient incarnés particulièrement pour ce rôle ; ils ont régné et ont enseigné le pays avec une grande spiritualité.

La communication avec les esprits supérieurs était journalière. Tandis que les prêtres pouvaient s’adapter à volonté à la hiérarchie spirituelle, les gens du peuple pouvaient s’adapter aux plans plus élevés de l’existence au moyen d’un dispositif magnétique. En attachant sur eux ce dispositif pendant les périodes de prière et de méditation, ils intensifiaient leurs vibrations, et ainsi, pouvaient communiquer directement avec les esprits supérieurs.

Les atlantes pouvaient voyager sur les autres planètes, mais pas par l’utilisation de fusées ou autres vaisseaux spatiaux. Parce qu’ils avaient découvert la puissance de l’esprit, les atlantes avaient conquis la force de la pesanteur et pouvaient voler. Ils pouvaient se déplacer d’un endroit à l’autre, défiant les lois de la pesanteur.

Dans le cadre de la médecine, les atlantes avaient découvert que la source de la maladie ne se situait pas dans le corps physique mais dans un corps plus subtil et plus élevé. Par conséquent, ils traitaient le corps plus élevé afin de guérir le corps physique. Si une personne était malade, elle était amenée dans un lieu de soin, un temple, dans une salle qui était construite avec un certain type de pierre, où étaient disposés des cristaux de telle manière que la puissance du soleil se répandait dans des faisceaux de lumière et d’énergie cosmique de différentes couleurs. La personne était alors placée au milieu de la salle, selon la nature de sa maladie, de sorte que les rayons adéquats de lumière et de couleur soient dirigés vers elle. En outre, les prêtres, étant des âmes évoluées avec un degré élevé de conscience, pouvaient lire le disque akashique de la personne malade, parce que la maladie n’a pas forcément pris naissance dans sa vie actuelle, mais pouvait s’étirer en arrière sur beaucoup de vies précédentes. Ils pouvaient traiter la véritable cause de la maladie chez la personne.

Bien que les atlantes aient atteint un point d’évolution très élevé, bien qu’ils aient été branchés sur des puissances cosmiques, bien qu’ils aient développé leurs capacités psychiques à un point tel que cela serait au-delà de votre compréhension, ils ne se sont pas motivés correctement. Ils ont utilisé leur connaissance du cosmos, leur degré d’évolution, non pas selon la volonté de leur créateur et de son plan divin mais pour accomplir leurs propres idées de création. Ils utilisaient leurs connaissances pour leur satisfaction et leurs gains personnels, pour obtenir la puissance, amasser les richesses, commander les autres, quel qu’en soit le prix. La puissance que les atlantes possédaient, et qui, initialement, était employée pour la construction, a été par la suite utilisée pour la destruction, et ainsi la chute de l’Atlantide commença.

La chute de l’Atlantide a été provoquée non seulement par les êtres évolués de la hiérarchie spirituelle mais également par les quelques prêtres vrais restants de l’Atlantide. Ces prêtres avaient compris que l’Atlantide devait être détruite et ils ont proposé de mourir avec elle afin de contenir le mal. Ils se sont rendus compte que l’humanité devait vivre d’autres cycles d’évolution avant d’être prête à accepter la responsabilité et la connaissance de l’Atlantide. Plusieurs des âmes qui ont habité l’Atlantide se sont réincarnées en vue de sa prochaine résurgence. Malheureusement, bon nombre de ces âmes sont actuellement mal orientées parce qu’elles manquent de motivation spirituelle et parce que leur esprit élevé ne peut comprendre ou accepter les restrictions de la vie physique de la terre d’aujourd’hui, parce qu’ils se rappellent surtout la spiritualité de la vieille Atlantide.

Source : La mémoire de l’Atlantide

Publié dans:ATLANTES |on 12 août, 2013 |Pas de commentaires »

Les Atlantes

« Fondateurs de la quasi-totalité de nos arts et de nos sciences, ils furent les pères de nos croyances fondamentales ; ils furent les premiers civilisateurs, les premiers navigateurs, les premiers commerçants, les premiers colonisateurs de la terre ; leur civilisation était ancienne alors que l’Egypte naissait, et il allait s’écouler des milliers d’années avant que l’on ne songe même à Babylone, Rome ou Londres. Ces disparus étaient nos ancêtres, leur sang coule dans nos veines ; on entendait prononcer dans leurs villes, leurs cours et leurs temples, sous leur forme primitive, les mots que nous utilisons quotidiennement. Chaque lignée de race et de pensée, de sang et de croyances ramène à eux. »

Ignatius Donnely

Les Atlantes dans ATLANTES telechargement-1

On pouvait ranger les atlantes de l’époque en deux catégories : « Les Fils de la Loi de Un » et « Les Fils de Bélial ». Les premiers, constituant « la race pure », demeuraient dans leurs actions et leurs pensées, assez proches du Créateur. Les seconds n’avaient pas de morale, pas de conscience, sinon celle de la satisfaction de soi.

Avec le temps, ce peuple autrefois spirituel, a été déchiré en deux groupes. Les Fils de la Loi de Un perpétuaient la tradition spirituelle de leurs aïeux, pendant que les Fils de Bélial étaient absorbés à satisfaire leurs appétits physiques et leurs désirs. Cette division, ajoutée à l’alliance entre les Fils de Bélial et Mu dans l’intention de piller l’Atlantide et la guerre qui s’ensuivit, mena à la chute du continent et finalement à sa destruction.

Les Fils de Bélial firent une mauvaise utilisation des rayons solaires mystérieusement transformés en cristaux, dans des fosses de contact, par les ingénieurs atlantes. Ils inventèrent les explosifs ainsi que ces étranges instruments appelés à mettre en mouvement « les feux du centre de la terre ». Le résultat ne se fit pas attendre : l’Atlantide fut partiellement détruite. A cause d’un cataclysme qui entraîna la séparation du pays en plusieurs îles, cinq en tout. L’une d’entre elles s’appelait Poséidia.

En tombant dans la matière, les atlantes recherchèrent les plaisirs physiques. Mais ils recueillirent également les mauvais fruits de la condition humaine : douleur, froid, maladie, mort. Le nouvel univers qu’ils se façonnèrent n’était pas dépourvu d’aspects positifs. Mais ces aspects positifs s’effacèrent bientôt devant l’offensive des « forces destructrices ». Autrement dit, en introduisant dans leur nouveau plan de conscience la notion de progrès, les atlantes devinrent autant maîtres qu’esclaves. Ils innovèrent l’illusion manichéenne de l’existence physique.

De 50.000 à 10.000 avant J.C., l’Atlantide connut un relatif âge d’or. Il semble que les Fils de la Loi de Un ont davantage en main les destinées de la nation.

Le progrès fut mis au service de l’ensemble des citoyens. Les dispositifs inventés furent appliqués aux besoins et au confort des populations. En ce temps-là, on voyageait dans des vaisseaux capables d’évoluer aussi bien dans les airs que sous l’eau. Des radars sophistiqués les guidaient à travers l’espace vers d’autres pays. La technologie atlante était supérieure à la nôtre. Les musiciens étaient capables de produire, sur leurs instruments, des sons de toute nature. Dans les universités, on enseignait la transmission de pensées dans l’éther. On connaissait la télévision et l’enregistrement de la voix. Les techniciens de l’époque n’ignoraient rien des forces électriques, mécaniques et chimiques.

Il est également question de la découverte d’un cristal terriblement puissant. Or, cette découverte fut mal maîtrisée puisqu’elle entraîna des destructions. Idem en ce qui concerne la mystérieuse « pierre de feu » qui avait le don de faire avancer les vaisseaux, les véhicules de plaisance et les sous-marins. Signalons également que cette pierre de feu produisait l’énergie nécessaire aux villes et aux villages atlantes. Elle fut, accidentellement, à l’origine de la deuxième période de forces destructrices, qui anéantirent le pays, dans ces îles qui allaient encore souffrir plus tard de nouvelles destructions.

En ne se concentrant principalement que sur la matérialité et en ignorant leur vraie nature spirituelle, les Fils de Bélial ont attiré sur eux une série de trois cataclysmes.

Le premier, quelques 50.000 années avant J.C., a détruit leur source principale de pouvoir. Le second, approximativement en 28.500 avant J.C., a disloqué le continent en trois plus petites îles : Poséidia, Og et Aryen. La troisième et dernière destruction – celle dont parle Platon – s’est produite aux alentours de 10.500 avant J.C. et a causé l’engloutissement des trois îles.

Alors, beaucoup de chefs émigrèrent vers des pays étrangers. Les Fils de la Loi de Un comprirent que les terres de Poséidia-Atlantide allaient être définitivement englouties et l’exode se généralisa. La majeure partie de la population atlante se dispersa vers l’Egypte, l’Arizona, le pays Inca, le pays Maya. Certains groupes de fuyards gagnèrent même l’Espagne. Sans oublier le Portugal et les Pyrénées où les atlantes s’étaient déjà établis et avaient construit des temples.

Source : La mémoire de l’Atlantide

Publié dans:ATLANTES |on 12 août, 2013 |Pas de commentaires »

le ginseng pour la tête et pour le corps


 Tout un panel sur La vie devant Soi ici….

Plante mythique d’Extrême-Orient, elle fait partie de la pharmacopée de la médecine chinoise depuis près de 7 000 ans, notamment comme fortifiant.

le ginseng pour la tête et pour le corps dans PLANTES 1773619-jpg_1635257

Le ginseng est une plante herbacée, vivace, de 30 à 50 centimètres de hauteur et à racine tubérisée de grande taille. Les feuilles sont palmées et composées de 5 folioles dentelées. Les fleurs sont petites et de couleur blanche en ombelle terminale. Les fruits sont des baies rouge clair.

Le ginseng pousse à l’état sauvage dans les forêts montagneuses d’Asie orientale. Il est cultivé principalement dans la péninsule coréenne et le nord-est de la Chine. Les seuls véritables ginsengs sont ceux de la famille des panax.

La racine tubérisée principale, de saveur douce amère, est la partie de la plante utilisée en médecine. Mais il faut plusieurs années pour que ce rhizome acquière toutes ses qualités.

Principales propriétés pharmacologiques

Les scientifiques ont toujours du mal à faire la synthèse entre l’usage traditionnel asiatique du ginseng, les résultats d’expérimentations in vitro (en laboratoire) et les indications cliniques éventuelles en médecine occidentale.

Néanmoins, de multiples études prouvent que cette plante est capable de tonifier l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, de rétablir la capacité de travail physique, de concentration intellectuelle, d’adaptation au stress et d’aider les convalescents à reprendre des forces.

D’autres travaux indiquent que le ginseng augmente significativement l’oxygénation des muscles et améliore la fréquence cardiaque. Il potentialiserait également l’effet du vaccin contre la grippe.

Usages les plus fréquents

Ils sont nombreux. Les spécialistes citent l’amélioration des activités intellectuelles, les troubles débutants de la mémoire chez la personne vieillissante, les troubles cognitifs lors de stress chroniques ou répétés, le surmenage, la fatigue intellectuelle de l’adulte ainsi que celle des étudiants, notamment en période d’examens.

Quelques associations améliorent encore ses résultats : celle avec le ginkgo biloba pour combattre la fatigue intellectuelle et les troubles de la mémoire débutante ; celle avec le tribulus et le cassis pour améliorer les activités physiques (préparation et récupération) chez le sportif et la personne de plus de 50 ans ; celle avec le millepertuis pour sortir d’une dépression liée à un stress chronique.

En cas d’épuisement chronique, il faut lui adjoindre le cassis ou la réglisse (tous deux anti-inflammatoires). Et, pour combattre les troubles du sommeil qui accompagnent souvent la grande fatigue, la valériane (anxiolytique) et l’eschscholtzia (sédative) sont indiquées.

Précautions d’emploi

Aux doses habituelles, les effets secondaires sont rares.

Néanmoins, le ginseng est à éviter chez les malades bipolaires non stabilisés, en cas d’hypertension sévère. C’est également le cas chez la femme enceinte, allaitante et chez le jeune enfant, en raison d’un manque d’études.

Attention aussi lors de la prise d’anticoagulants, de certains antidépresseurs (inhibiteurs de la monoamine-oxydase ou IMAO) et de triptans (contre la migraine).

À savoir

La célébrité de cette plante vient de la forme particulière de sa racine évoquant un corps humain (le terme ginseng signifie « essence de la terre ayant forme humaine » et le radical « seng » désigne les racines employées comme tonique).

Les Asiatiques le considèrent comme un excellent aphrodisiaque, mais ce n’est pas prouvé… 

 

Publié dans:PLANTES |on 12 août, 2013 |Pas de commentaires »

Que dire à l’heure de la mort ?

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Que dire à l’heure de la mort ? dans La MORT images-9Bien sûr exprimer ce que l’on ressent, ce que l’on éprouve lors de la perte d’un être cher. Mais cela ne s’exprime pas facilement. Et d’ailleurs toute indication indiscrète sur ce que peut être l’acte de mourir risque vite d’être dérisoire. Mais, si l’on ne peut guère dire le « vécu », on peut du moins affirmer ou annoncer ce qui est « cru ».

Il me semble que trois paroles sont possibles dans cette perspective.

  • Tout d’abord l’affirmation que l’on ne meurt pas seul, quand bien même la traversée des portes de la mort se fait individuellement. La présence des autres est, dans la foi, un signe et une réalité qui marquent le passage du mourant. On meurt porté par les autres, sans doute plus que par les anges. On meurt associé à cet « autre unique » qu’est le Christ auquel la vie a associé et auquel le don de l’Esprit a fait participer.
  • En deuxième lieu, l’acte de mourir, pour obscur qu’il soit, est a priori reliable à la vie que l’on a eue. C’est là ce que Jésus a perçu à Gethsémani et c’est ce dont il nous donne l’assurance. La mort est donc déjà actualisée dans l’existence quotidienne. L’inconnue que représente l’acte de mourir se trouve par conséquent non pas annulée mais transformée. Mourir, c’est conclure, achever, accomplir.
  • Enfin, troisième propos de chrétien méditant sur son passage par la mort, il est bon de se rappeler que l’évangile est nouveau et que le don de Dieu est renouvellement. Il est donc normal que la mort fasse apparaître de l’inattendu et du non encore expérimenté. C’est si elle ne le faisait pas, si elle s’inscrivait totalement dans le prolongement de ce que nous avons déjà vécu, qu’elle serait non conforme à la voie de l’Évangile. Par conséquent, il est évangélique d’être un peu pris au dépourvu par la mort et surtout d’avoir le goût ou le désir de l’être. La mort : une dernière nouveauté à découvrir.

Voir le livre : La mort. Sa signification chrétienne. 

Publié dans:La MORT |on 10 août, 2013 |Pas de commentaires »

Entretenir la peur de la mort

Entretenir la peur de la mort dans La MORT mort3

 

Souvenez-vous d’une de nos premières chroniques. Si on ne comprend pas pourquoi le mental a peur de la vérité, il est très difficile de ne pas se laisser leurrer par les fausses croyances qui finissent par générer des doutes insupportables. On ne se pose pas des questions fondamentales tout le temps, mais dans les moments importants de la vie ces questions reviennent, et en l’absence de réponse, les épreuves sont plus difficiles à surmonter. Et si on n’a pas la réaction juste, on reproduit ces situations. Perpétuellement s’il le faut. Jusqu’à ce qu’on comprenne. C’est pourquoi, certes, la Métaphysique peut paraître un luxe superflu ou une lubie inutile, mais ce n’est pas vrai. C’est la chose la plus importante car c’est elle qui permet d’avoir la réaction juste face à ce que nous nous donnons dans la vie. Et la vie est un apprentissage de cela. 

En général, l’homme s’identifie au mental. C’est son rôle. Comme l’animal s’identifie à l’émotionnel, le végétal à l’éthérique, le minéral au physique. Avec à chaque niveau d’évolution des vitesses de l’énergie (vitesse d’évolution) plus ou moins grandes, des capacités de changement plus ou moins grandes, des aspirations plus ou moins fortes. 

Le mental est le point de contact de l’ego avec ce que nous considérons comme le monde extérieur. C’est le lieu du conscient. Tout le reste, dedans comme dehors, est largement inconscient. Le mental est le garde-fou du moi par rapport à l’infini, ce qui justement est là pour l’empêcher de changer et pour le maintenir dans ses croyances. C’est le mental qui donne à l’univers sa consistance, qui lui donne sa durée, et il voudrait bien les lui donner encore plus et toujours plus, que tout soit immuable. Que les gens ne changent pas. Que les situations n’évoluent pas. Ne rien découvrir. Que tout soit comme on en a l’habitude pour se rassurer. On croit que le bonheur dépend de cette permanence. 

Je m’assoie sur cette chaise aujourd’hui, demain je reviens et je m’assoie sur la même chaise au même endroit ! Pourquoi ? Le mental est l’outil de « l’inertie du moi », qui fait que dès qu’on a commencé à tracer un sillon dans la mémoire, on va repasser par ce même silllon parce que c’est plus confortable, jusqu’à ce qu’il devienne une autoroute et qu’il devienne très difficile de s’en écarter. 

C’est ainsi que nous fonctionnons parce que nous nous identifions au mental.

 Vous imaginez bien dans ces conditions que les sciences, qui pour la plupart sont des sciences mentales, régies par le mental, par le conscient qui observe l’univers, qui donc croit à la « matière », ont peu de chance d’évoluer et d’accepter des idées nouvelles, très peu de chances de connaître une vérité qui est très au-delà du mental. Il faut choisir : ou bien on est dans le mental, ou bien on est. 

Ou bien on est attaché aux autoroutes de la pensée, ou bien on reconnaît que tout est fuyant et mutable, et qu’en fait il n’y a rien à quoi se raccrocher dans l’univers, que seul le Principe créateur d’illusions est éternel dans sa poursuite de l’impossible néant. Confronté à cela, la Mécanique quantique a parlé du « Principe d’incertitude ». Ce n’est cependant pas suffisant de constater que rien n’est si je ne l’observe pour comprendre le processus. 

On peut croire que s’accrocher aux habitudes est plus confortable, mais c’est faux. C’est au contraire s’identifier au mouvement qui s’avère, au bout du compte, beaucoup plus confortable. La première option rend la mort, toutes les morts, à chaque instant, insupportables. La vie est un stress. On fait tout pour y échapper et on ne peut pas. Certains, pour supporter l’existence, sont obligés d’avoir recours à des addictions qui les détachent de force de ce plan. 

Mais la seconde option s’avère, au bout du compte, la meilleure. C’est celle qui fait de la mort, du changement, le symbole même de la vie en perpétuelle évolution. Tout meurt tout le temps pour que naisse quelque chose de plus proche du But. Et c’est une bénédiction. Quel soulagement ! Je me réjouis que tu changes, je me réjouis que disparaisse ce qui doit disparaître, je suis le calme observateur des tribulations du monde, identifié à l’immuable et unique qui engendre ces choses, et non à chacune ou à l’une de ces choses sans lesquelles j’ai l’impression de ne pouvoir vivre. 

Evidemment, ce faisant, je me reconnais seul et créateur, puisque seul observateur de mon univers. C’est moi qui anime tout cela. Pas moi en tant que personne, cette personne n’est rien, elle est éphémère et sans pouvoir. Non. En tant qu’esprit. En tant que Principe attractif et répulsif qu’est la Nécessité du Néant. Même s’il n’est pas utile de le formuler ainsi. Le ressentir suffit. 

Le vrai amour ne consiste pas à vouloir garder, il consiste à aider l’évolution. 

Le fait de laisser mon mental décider ma vie, en jugeant ce qui est bon pour mon ego et le confirme, pour rejeter ce qui est mauvais et le remet en cause, me conduit au rôle de victime, subissant un monde que je renonce à créer. Je lui confère une autonomie indépendante de mon esprit, qui fait qu’il s’impose, et qu’il décide à ma place. Alors que JE SUIS LE CREATEUR et que ce n’est pas aux circonstances de créer ma vie, mais à moi de créer les circonstances ! 

J’ai peur, tellement peur d’être le créateur ! Je préfère obéir à l’autorité du monde, qui me sert de papa et de maman, pour qu’on me prenne en charge et me dise ce que je dois faire. Ainsi je ne suis pas seul et responsable. Mais la vie se charge, petit à petit de nous montrer que cette position est intenable, et que c’est à moi de devenir le Père, de devenir le Créateur responsable, auquel aucun monde, aucun univers ne s’impose, et qui ne cherche à rien reproduire, qui cherche seulement l’omnipotence, l’omniscience et l’omniprésence qui est la vraie réalité du Soi.

 Le processus qui donne à l’univers sa matérialité et sa durée est simple. Ce n’est pas une matérialité ni une durée qui s’impose naturellement aux choses. Ce n’est pas une réalité du monde « objectif » à laquelle je dois me soumettre au nom d’un principe de « réalité ». Non. Cela c’est du vent, de la peur. 

Le processus qui donne à l’univers sa matérialité et sa durée c’est la peur d’être libre, infini et responsable, car c’est cette peur qui me fait à chaque décision retracer les mêmes sillons, me reproduire à l’identique dans les mêmes chemins afin que le reste du monde soit aussi toujours le même, pour ensuite me retourner et dire : « vous voyez bien que c’était la route, je n’y peux rien ».

 En fait, on l’a compris avec nos développements précédents, je crée le monde en fonction de l’ego que j’entretiens d’instant en instant par mes réactions, réactions qui sont la qualité d’amour que je sais manifester. 

Il est normal d’avoir un ego, il n’est pas nécessaire de s’y attacher. Il vaut mieux s’en servir d’outil pour le changement. 

Car je suis libre de manifester à tout instant d’autres qualités d’amour beaucoup plus élevées que ce que j’ai l’habitude de manifester, mais je ne veux pas car cela voudrait dire que je ne suis pas l’ego auquel je suis attaché. Si je ne le défendais pas, je crois que je me confronterais à la mort alors que je ne me confronterais qu’à la transformation, ce qui est beaucoup plus « moi ». Je n’aurais pas peur de mourir à chaque instant pour vivre une autre planète. Mais comme je m’y attache, je subis toutes les morts comme des malédictions. 

L’amour c’est l’attitude naturelle du Soi, par rapport à ce qu’on considère comme n’étant pas soi. Mais cet amour n’existe que pour la raison simple qu’en fait, cela est déjà soi. Sinon si ce n’était pas soi, le fait d’en être séparé ne nous laisserait pas dans l’insatisfaction, et il n’y aurait rien qui motiverait l’amour. C’est pour être UN qu’on aime, parce qu’être deux est une illusion du mental. Sinon il n’y aurait aucune raison d’aimer : pourquoi faire un si on est vraiment deux ? Il n’y a jamais eu deux. C’est juste une illusion. Mais on va reconnaître petit à petit cette unité alors qu’on avait l’illusion d’être séparé, à force de s’apercevoir que quand on unit deux, en fait on est un. Comme les aimants qui ont chacun deux pôles et lorsqu’ils sont unis s’aperçoivent qu’il n’y a toujours que deux pôles, pas quatre ! Donc qui est ce nouvel aiment ? Le premier ou le second ? Ni l’un ni l’autre, le premier comme le second sont des illusions, et le troisième qui est le résultat également. Seul le but de toutes ces unions est authentique. 

Les pôles d’un aimant croient que l’autre est en face alors que cela a toujours été soi. Et nous sommes des aimants constitués d’aimants. 

Cette sensation qu’on est deux est le résultat de la dualité, de la répulsion. La répulsion précède la conscience, elle l’engendre, et c’est pourquoi elle n’est pas consciente : je ne suis pas conscient d’être le créateur de l’univers. Je n’ai conscience qu’après, lorsqu’il s’agit d’aimer cet univers pour que l’unité soit. Je n’ai pas conscience de créer l’autre hors de moi. Je n’ai conscience que de l’aimer pour annuler cette séparation.

L’autre, quand je le perçois, est le résultat de cette création. Le monde que je perçois est donc toujours du passé. Il n’y a pas d’univers dans le présent, ce n’est que de la mémoire. Cela, même les physiciens le reconnaissent. Mais quand j’observe cet univers, je le crois présent. Et quand je l’aime, je l’aime vraiment, c’est tout à fait cela ma nature. Et il ne s’agirait pas de s’en priver sous prétexte que le monde est illusion, au contraire, ce n’est que pour cela que je peux l’aimer : parce qu’il est intérieur à ma conscience. 

Ce qui donne prétexte à l’amour est illusion, et la seule chose qui soit présente, c’est l’émotion : la réaction que j’ai par rapport à cet univers. Je l’aime plus ou moins, je réagis plus ou moins de façon juste. Si je savais toujours que c’est moi qui l’ai créé, je l’aimerais toujours comme on aime son enfant. 

Dans le présent je peux aimer. Je peux accepter (attraction). Mais dans le présent il y a aussi le Principe créateur (répulsion), la conscience, qui, lui, est inconscient. Et qui est sans contenu à la base. C’est une page blanche en vérité, que j’ai devant moi. Par l’affirmation c’est-à-dire par le fait que je porte mon attention sur quelque chose, je le crée. Alors évidemment ce Principe créateur est libre. Mais le problème c’est que je crois que l’illusion passée que je perçois est présente. Je crois à la matière. Je crois au monde et ça m’arrange bien car ainsi je ne suis ni seul ni infini ni responsable. Donc le fait de porter mon attention vers les apparences au lieu de la porter vers mon IDEAL, vers mon but, fait que je crois à ce monde, et comme c’est l’instant présent de la conscience qui est créateur, c’est ce monde qui devient ma prière. C’est donc mon passé que je reproduis, car c’est à lui que je crois. Croire que le passé est présent c’est PRIER pour que le passé se reproduise. Et c’est ce qui se passe la plupart du temps. D’instant en instant je photocopie l’univers. Et c’est pourquoi « l’univers » dure. Et c’est pourquoi la « matière » est dure. Et ensuite je me dis que l’univers s’impose à moi, que mon passé est le plus fort, que je ne suis pas libre, que c’est le monde qui décide  pour moi. Bravo, je me suis trouvé un papa, un créateur extérieur qui me permet de fuir le fait que JE SUIS LE CREATEUR.

 Le tour est joué. 

Le mental, dans ces conditions, a tout gagné. Jusqu’au jour où on lui dit : « au fait, est-ce que tu peux avoir conscience de quelque chose qui ne soit pas dans ta conscience ? » 

Alors ce jour-là il se dit que finalement, si c’est la forme de sa conscience, c’est à lui de décider. Il est sur le point de comprendre que c’est peut-être bien plus confortable d’être libre. Bien plus simple. Bien plus vrai. Bien plus éternel. Que la mort n’existe que pour celui qui reproduit un passé auquel il est attaché. Et qu’en fait, quand on est l’évolution elle-même, on est bien plus puissant, bien plus vrai que quand on s’accroche aux chimères de la durée. 

Voilà un mental rassuré, qui ne cherche plus à se rassurer lorsqu’il subodore l’illusion et l’impermanence des choses, qui désormais peut se mettre au service du Vrai, et qui va pouvoir être la Connaissance, la Science et la Lumière pour lui comme pour son univers, son enfant. Le bonheur peut-être… 

Le monde est merveilleux à condition de le comprendre. 

MERCI DE DIFFUSER CE TEXTE ET D’EN INDIQUER L’AUTEUR ET LA SOURCE: LAPRESSEGALACTIQUE.ORG : ECOLE de HAUTE METAPHYSIQUE

Vous pouvez aller voir http://www.hatem.com/seminaires.htm

Publié dans:La MORT |on 10 août, 2013 |Pas de commentaires »

Communication …Premier contact

Communication …Premier contact dans CHANNELING b11

Phyllis rencontre un ami d’ Andrija en sa compagnie, amateur d’archéologie : le Comte Pino Turolla. Il a ramené une statuette d’un de ses voyages en Equateur. Dès que Phylklis touche la statuette, elle se met immédiatement et à la surprise de tous en transe et se met à chanter dans un dialecte étrange. Andrija pose des questions pour savoir qui est là, la réponse se fait dans un dialecte incompréhensible, et s’en suivent de nouveaux chants.

Puis une pause et… Une entité prend la parole, se faisant appeler « Tom » Phyllis avait déjà dit à Andrija que par le passé elle avait canalisé une entité appelée « Tom » et qu’elle pensait que c’était l’esprit de son grand père Thomas.

Ce Tom là n’est semble-t-il pas le grand père en question ! Il indique que le chant et le dialecte entendu faisaient parti d’une civilisation qui a vécu il y a 34000 ans de cela. A l’époque il y a eu trois cultures venues de l’espace qui sont venues sur Terre. Une avec amour, une pour ses propres buts, une pour observer.

Tom indique que les trois civilisations se sont rencontrées pour discuter d’une entente. Ceux qui observaient l’ont enregistré, ceux qui voulaient le pouvoir ont contrôlé les esprits. Il y a eu un massacre et une civilisation bien plus avancée a été détruite. En demandant où cela avait eu lieu, Tom indique deux nombres qui semblent à l’évidence être des coordonnées en latitude/longitude. Cela correspond au bassin de Tarim.

Phyllis rencontre ensuite John et Lyall Watson. Il lui remet une pierre qu’il indique avoir ramené d’un séjour aux Philippines et lui laisse la toucher pour voir si ses capacités de lecture psychique vont donner quelque chose (comme dans le cas de la statuette). Phyllis dit voir de la chaleur, du feu et un déplacement dans l’espace. Lyall avoue ensuite que c’était une météorite et qu’il avait volontairement donné une fausse indication à Phyllis. Soit elle a de réelles capacités de lecture psychique soit elle fait de la télépathie avec l’esprit de Lyall. 

Bien mise en bouche par cette expérience, Phyllis qui avait ramené une cassette audio d’une entité qui s’est exprimée à travers elle lors d’une séance médiumnique qui a eu lieu dans son centre psychique en avril 1974 la leur fait écouter.

L’entité qui se fait appeler « Ryr » annonce qu’ils vont être trois à former un groupe, Andrija, elle et un autre qu’elle va rencontrer sous huit jours. Le fait est qu’ils se sont rencontrés 6 jours après.

Un personnage appelé Jim Hurtak, professeur d’études orientales au California Institute en arts de Valence, qui est intéressé par les OVNis parle de contacts qu’il a eu avec des extra-terrestres qui selon ses dires étaient intervenus à plusieurs reprises dans l’histoire humaine depuis l’époque préhistorique. Ils avaient selon lui établi une civilisation dans le Bassin de Tarim, au nord du Tibet. John, qui avait rencontré cet homme fit le lien avec l’information donnée par Tom à travers Phyllis ; les choses semblaient liées entre elles.

Lire la suite ici … 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:CHANNELING |on 8 août, 2013 |Pas de commentaires »

un « regard sur l’âme »

 

un Lorsque l’on se regarde dans un miroir, celui-ci transmet notre beauté ou notre fatigue, mais jamais nous ne pourrons percevoir notre puissance spirituelle. Avec vous, dans une complicité harmonieuse, Jean-Claude Genel vous explique ce que son regard différent perçoit de vous. Il vous parle donc de vous, de votre évolution. Avec des explications simples, il transmet des images venant de vous-mêmes pour que vous puissiez, avec lucidité, déterminer votre tracé de vie sur ce long chemin terrestre.

Votre manière d’être au monde et de vous exprimer, sur le plan sentimental et psychologique, sera expliquée objectivement, un peu comme si Jean-Claude Genel se retrouvait enquêteur pour vous aider à exprimer ce que vous êtes venus réaliser sur ce plan visible. Votre âme, ce meilleur de vous-mêmes, vous donnera certains détails de ce travail alchimique que le quotidien organise à votre insu. Mais, par lui, le meilleur de vous-même ainsi dévoilé vous restituera votre place dans le spirituel de cette existence, voulu et choisi par vous.

Il est essentiel de comprendre votre véritable destin et quel trésor il représente en vous. Le Regard sur l’âme est donc une aide attendue par celles et ceux qui s’inscrivent déjà dans la compréhension spirituelle, afin de connaître le destin que leur âme doit leur permettre de rencontrer. Cette quête que vous menez sérieusement en vous-mêmes et par vous-mêmes, peut-être éclairée, comme “ balisée ” par ce que vous comprendrez à la suite de cet entretien, si vous avez la volonté, bien entendu, de travailler les qualités et les talents de l’être profond en vous.

Souvent au cours de cet entretien le guide apparaît pour délivrer le message que vous n’oublierez pas de travailler, afin que la confiance naisse en vous et ouvre en vous la porte de tous les possibles. Parfois s’offre l’opportunité suivante : votre propre âme se manifeste sous forme de message d’amour. Sa vérité ainsi formulée finit par vous donner la compréhension de votre évolution et le comportement juste à adopter. Les explications se réalisent seulement quand l’état d’esprit est bon. L’ambiance détermine la qualité de cette rencontre ; elle ne dépend que de l’état d’esprit que vous manifestez. 

Enfin, il faut savoir que, même si quelquefois cela se trouve abordé par le lien karmique, l’aspect matériel n’est pas l’objectif premier de cet entretien qui rend responsable l’être qui le sollicite. En vérité, il est toujours rappelé par Jean-Claude Genel que chacun est son seul maître et que le futur sera ce qu’il en fera, malgré ce qui pourra être dit. L’entretien enregistré est donc à travailler par vous afin de mieux vous réaliser.

 

Publié dans:AME |on 8 août, 2013 |Pas de commentaires »

Codage numérique des couleurs

Codage numérique des couleurs dans CHIFFRES images-36

Un dessin, une image sont constitués de différentes couleurs déposées sur une surface. Comment la transformer en une suite de nombres? Tout comme pour les sons, cette transformation comporte 3 étapes. L’image est d’abord segmentée en minuscules carrés (ou autre forme géométrique telle que losange) que l’on nomme des pixels. Ce processus est analogue à la segmentation du son, avec la différence qu’elle a lieu dans l’espace pour la couleur et dans le temps pour le son. Afin que l’oeil ne se rende pas compte de la segmentation, les carrés doivent être suffisamment petits pour être indiscernables. Le nombre de carrés par cm ou pouce s’appelle la résolution.

Prenons d’abord le cas d’une image en noir et blanc. Chaque carré de l’image se caractérise par son niveau de luminosité, plus ou moins clair ou sombre, du noir au blanc. La deuxième étape consiste à remplacer cette plage continue de luminosité par un découpage en niveaux équidistants. Plus ce découpage est fin, plus on pourra rendre compte des nuances de gris. On retient, pour les applications courantes, 256 niveaux, de 0 (noir) à 255 (blanc).

Pour représenter une couleur par un nombre, on utilise une propriété remarquable: toute couleur peut être obtenue en superposant une certaine quantité (ou luminosité) de 3 couleurs fondamentales, le rouge, le vert et le bleu (RVB). Aussi, son code numérique est-il fait de 3 nombres, les niveaux de luminosité de ces trois couleurs fondamentales. Ces 3 valeurs peuvent être combinées en une seule formule, et désignées par un seul nombre en système hexadécimal, qui est traduit en binaire.

En définitive, un pixel de couleur est défini par les 3 valeurs de luminosité des couleurs fondamentales, ainsi que par son emplacement, lui-même défini par ses deux coordonnées. (Pour plus de détails sur tous ces aspects, voir Nature et perception de la couleur).

Source 

Publié dans:CHIFFRES, ENERGIES, LUMIERE |on 7 août, 2013 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3