Archive pour le 21 août, 2013

RAPPORTS ENTRE HUMAINS ET EXTRATERRESTRES

RAPPORTS ENTRE HUMAINS ET EXTRATERRESTRES dans O.V.N.I et E.T. extra-terrestre

Les extraterrestres ne vont pas s’emparer de cette planète. Ils ont de toute façon toujours eu une sorte de contrôle de la Terre et de ses habitants. Ils sont impliqués dans les affaires du monde, rien n’arrive sans qu’ils en aient connaissance et même possiblement sans leur approbation.

Nous sommes comme des fourmis qui nettoient un morceau de bonbon fondu sur le trottoir. Je n’ai aucune idée de pourquoi je suis impliqué avec les aliènes ; mais ça a commencé dès ma naissance, et peut-être même avant. J’ai des souvenirs très nets de mes premiers contacts. Je ne sais pas combien ils sont sur cette planète, mais je sais qu’il y en a plusieurs dizaines  de milliers.

Ils ne font jamais irruption dans une pièce, ils s’y  »infiltrent ». Leur conception de l’intimité et des droits individuels est très différente de la nôtre. Ils exercent un pouvoir un peu comme nous le faisons sur nos enfants, nous les disciplinons, entrons dans leur chambre sans leur permission. Ils pensent que nous les traitons « mal ». Mais ce n’est qu’une question de perspective.

Les extraterrestres agissent sur nous de la même façon que nos patrons, professeurs, parents, le font : Ils savent parfaitement s’y prendre pour nous pousser à faire des choses que nous ne voulons pas faire. Peut-on dire qu’ils manipulent l’humanité ? Oui, et c’est l’une des raisons de leur présence ici : nous attirer dans l’espace, comme un oiseau pousse son oisillon, légèrement, juste assez pour qu’il s’envole et quitte le nid.

Sans les extraterrestres, les humains ne sont rien. La différence entre les humains et les extraterrestres, c’est que ces derniers n’ont pas besoin de reconnaissance, ils font tout ce qu’ils font en restant cachés dans le paysage. Pourquoi n’arrangent-ils pas tous nos problèmes ? Ils passent leur temps à essayer de les résoudre ! Mais les problèmes de notre monde ne peuvent être résolus qu’au rythme approprié.

Personne ne veut admettre qu’ils tiennent les manettes, pas même ceux qui savent qu’ils sont réels et présents depuis longtemps. Sans leur aide, il n’y aurait aucune échappatoire pour cette planète, pas d’évolution avancée, pas d’avancées technologiques et aucun espoir pour l’humanité, la Terre serait une zone morte !

Si l’on considère que l’univers est sans commencement et ne finira jamais et que les âmes ont les mêmes qualités éternelles, la réincarnation est un véhicule pour toutes sortes d’expériences : apprentissage, vacances, punitions, rétributions, et toute une gamme d’autres motifs qu’on a du mal à comprendre parce que quand nous arrivons sur cette planète, les mémoires des causes de notre incarnation actuelle sont effacées pour la durée de notre vie ici.

Les extraterrestres ne sont pas intéressés par notre spiritualité personnelle, notre intelligence ou notre belle allure. On n’a pas besoin de comprendre ce qui fait fonctionner le moteur d’une voiture pour partir en voyage à son bord. Les extraterrestres veillent au bon fonctionnement du moteur, mais le moteur reste caché sous le capot.

Les médecins ont leur raison d’être mais ne suffisent pas à redonner une bonne santé aux malades. Malgré leur très grand nombre de médecins par habitant, les États-Unis ont plus de gens malades que les pays du tiers monde. Donc, le meilleur système de santé qui soit n’est pas la solution complète. Les extraterrestres n’ont pas de médecins, ni d’hôpitaux comme nous sur Terre. Ils ne tombent pas malades, leurs corps et leurs esprits se réparent avant qu’ils ne se détériorent. Les accidents de santé n’existent pratiquement pas pour eux.

Le domaine physique est une illusion et n’est qu’une extension du domaine spirituel. Tout est spirituel et le spirituel n’est que de l’énergie. Quand vous mourrez vous serez encore plus conscients que vous ne l’êtes maintenant ; vous récupérerez toutes vos mémoires intactes et nettes.

Les extraterrestres sont conscients de toutes vos pensées, que vous recherchiez leur contact ou non. Ils ont la possibilité de communiquer avec nous de nombreuses façons, y compris directement avec notre esprit, et aussi pendant nos rêves et nos cauchemars. Les humains ne peuvent pas cacher leurs pensées aux extraterrestres. Ils sont dans la même situation par rapport à nous que nous par rapport aux animaux et aux insectes.

Pour les extraterrestres, le fonctionnement de l’intellect humain est comparable à celui de l’instinct animal pour nous. Ils anticipent nos actions avant que nous n’agissions. En plus, ils entendent par télépathie chaque pensée dans notre tête et ils peuvent scanner chaque parcelle d’information. Ils ont accès à l’ensemble de nos mémoires.

Allez vous regarder dans un miroir : ce que vous voyez a été créé par un extraterrestre ! Trop simple et même absurde, penserez-vous ? Votre ouïe, vos papilles gustatives, votre cœur, vos poumons, les milliards de cellules qui se renouvellent régulièrement sans que vous en soyez conscient, le fait que le corps que vous occupez aujourd’hui n’est pas le même corps que vous occupiez la semaine dernière et la semaine d’avant, et ce jusqu’au moment ou vous êtes né. Comment expliquez-vous cela ? Regardez aussi ce qui s’est passé avant votre naissance, au tout début de votre création : 2 brins d’ADN microscopiques se sont joints et ont commencé à créer votre corps. Ces 2 brins ont construit la machine la plus complexe qui soit, vous, et l’ont fait en moins de 9 mois.

Qu’avez-vous fait vous-même au cours de ces 9 derniers mois ? Pensez-vous que l’esprit humain soit parfait, la pièce maîtresse de l’évolution ? L’esprit humain n’est rien de plus qu’une machine à calculer des nombres et des probabilités. Nos esprits sont à peine pourvus de conscience. Je ne me moque pas, je vous explique seulement les faits…

Il y a tellement de fausses idées sur ce que les extraterrestres vont faire. Ce qu’ils ne feront pas, c’est de transformer notre façon de vivre en leur façon de vivre en 1 journée, 1 année, 1 décennie ou des siècles. Une grande partie du monde vit encore comme on vivait il y a 4000 ans. De simples cabanes, pas de sanitaires, pas d’eau courante potable, une pauvreté inimaginable ! Pourquoi les pays riches ne coopèrent-ils pas pour les amener dans le XXIème siècle ? Parce que tout le monde ne pense pas qu’il faille s’ingérer dans les affaires des pays souverains en dépit de la misère dans laquelle se trouvent les peuples. Il n’y a pas non plus d’accord parmi les extraterrestres au sujet du niveau d’ingérence qu’ils s’autorisent sur cette planète.

Les extraterrestres n’ont pas l’intention de sortir du placard et de se montrer à tous. C’est bien trop tôt pour un gouvernement mondial et c’est ce qui arrivera quand ils se montreront. La révélation ne viendra pas du coté humain, aucun gouvernement terrestre n’a l’autorité ni n’a la capacité de le faire.

La population va continuer à s’accroître durant ce siècle et encore plus durant le siècle suivant. Le chaos et la surpopulation n’augmenteront pas nécessairement, car les ressources augmenteront en proportion, que vous le croyiez ou non. Les gens travailleront, vivront et seront divertis dans des méga-structures, ce qui réduira le besoin en véhicules, les embouteillages, la pollution, etc. Les gens d’aujourd’hui ne reconnaîtront pas la planète d’ici 50 ans. 

Même avec un gouvernement unique, il continuera à y avoir des parias et des millions de gens iront vivre dans les collines, dans les villes fantômes et d’autres endroits abandonnés et choisiront de vivre dans des conditions sordides plutôt que de vivre dans les mégapoles. La vie sur Terre, qui reste une sorte de prison, s’améliorera cependant considérablement dans ce siècle à cause d’une nouvelle classe d’humains qui va y être introduite. Ce n’est d’ailleurs pas forcément une bonne nouvelle pour la partie favorisée des populations actuelles ! 

Notre civilisation actuelle ne sera pas éradiquée. La vie sur la Terre commence juste à devenir intéressante ! Au cours des prochains siècles, nous les humains, allons sortir de notre bac à sable pour commencer à explorer les planètes et les lunes de notre système en préparation des milliers d’années qui viennent et qui seront occupées à coloniser tout le système solaire. Un certain nombre d’entre nous actuellement incarnés reviendront encore de nombreuses fois et participeront à ce nouveau déploiement de l’humanité.

Retrouver l’article sur….. http://www.erenouvelle.fr/archives/2013/04/02/26809166.html

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 21 août, 2013 |Pas de commentaires »

l’intelligence des plantes

On a tendance a regarder les plantes d’un certain œil : jolies, pour certaines, mais plutôt inertes… Or, rien n’est plus loin de la vérité : une nouvelle étude nous montre désormais que les plantes savent calculer leurs dépenses afin de ne jamais se retrouver à bout de ressources.

 l’intelligence des plantes dans PLANTES fleurs-darabidopsis-thaliana-alberto-salguero-quiles

On sait déjà que les végétaux sont capables de se prévenir mutuellement d’un danger en s’envoyant de savants cocktails chimiques. On sait aussi que leur génome est bien plus riche que le notre – l’homme possède 26 000 gènes, un plant de riz 50 000. C’est d’ailleurs ce qui a fait dire au généticien Alex Kahn, interviewé dans Inexploré n°17 (« Ces plantes qui nous ressentent »), que « le riz est indiscutablement plus évolué que l’homme ». Maintenant, on apprend que les plantes savent calculer leurs dépenses en fonction d’un temps qu’elles anticipent. 

Une équipe britannique de chercheurs en botanique et microbiologie s’est rendu compte que l’Arabette des dames (Arabidopsis thaliana) stocke plus de la moitié de son hydrate carbone – de l’amidon – assimilé en journée. Ces réserves, stockées au niveau des feuilles, lui fournissent les calories dont elle a besoin la nuit alors qu’elle ne peut plus faire de photosynthèse. Cette consommation nocturne est alors savamment calculée de manière à ce qu’il lui reste 5% d’amidon au petit jour. Voilà qui est déjà intelligent en soi. 

Mais ce que cette équipe du John Innes Centre a constaté, c’est que si la durée de la nuit est artificiellement raccourcie ou rallongée, la plante continue d’utiliser 95% de son amidon. Fidèle gestionnaire, elle finira à 5% que la nuit soit tombée à 18h, 20h ou 22h. En fait, la plante sait par son horloge interne qu’un cycle entre deux aubes est de 24h. Si la nuit tombe plus tôt ou plus tard que prévu, elle arrive à calculer le temps qui lui reste sur ce cycle entier. Elle s’organise alors pour avoir une consommation régulière d’amidon jusqu’au bout de la nuit. Ayant foncièrement conscience des ressources et du temps dont elle dispose, elle est capable de réguler ses dépenses pour un laps de temps qu’elle sait anticiper. A quand les plantes à Wall Street ? 

Longtemps les plantes n’ont été appréciées que pour ce qu’elles produisaient (graines, fleurs, fruits, racines, tubercules, bois, oxygène…). Aujourd’hui, on s’intéresse de plus en plus à ce qu’elles sont, à la manière dont elles fonctionnent et réagissent à leur environnement. Effacée l’image caricaturale du sous-être vivant, passif parce que privé de la possibilité de se mouvoir, insensible parce que n’exprimant rien face aux agressions. On sait aujourd’hui que, à l’instar des animaux, les plantes sont douées de capacités sensorielles variées et qu’elles communiquent aussi entre elles, notamment dans le but de se défendre.

 

Les plantes ressentent, les plantes s’expriment et maintenant… elles comptent ! Publiée le 25 juin dans la revue eLife, cette dernière découverte est à mettre au crédit d’une équipe du John Innes Centre, un organisme de recherche installé en Grande-Bretagne, spécialisé dans la botanique et la microbiologie. Les auteurs de l’étude sont partis d’un constat très simple. Comme nous l’apprenons tous à l’école, lors de la photosynthèse, les plantes utilisent l’énergie solaire pour fabriquer de la matière organique, ce en assimilant le carbone du CO2 présent dans l’atmosphère. Mais il ne fait pas jour tout le temps. Lorsque, pendant la nuit, l’énergie solaire n’est plus disponible, les plantes ne cessent pas de vivre pour autant et puisent dans leurs réserves d’hydrates de carbone (typiquement, de l’amidon) pour continuer à alimenter en calories leur métabolisme et leur croissance. Chez l’arabette des dames (Arabidopsis thaliana) qui est un organisme modèle en botanique, plus de la moitié du carbone assimilé pendant la journée est ainsi stockée au niveau des feuilles dans des granules d’amidon et consommée presque intégralement (95 %) durant la nuit. Or, on s’est aperçu que si l’arrivée de la nuit était artificiellement avancée ou retardée, ce pourcentage de 95 % se retrouvait quand même.

Pour les auteurs de l’étude, ce phénomène soulevait une hypothèse pour le moins intrigante : n’existerait-il pas, au sein d’A. thaliana, un mécanisme capable de mesurer le contenu en amidon des plantes ainsi que le temps qu’il reste avant l’aube, puis de diviser la première valeur par la seconde, afin de calculer la vitesse à laquelle l’amidon doit être consommé, l’idée étant, chaque nuit, d’exploiter au maximum les réserves de glucides sans pour autant se mettre dans le rouge (d’où les 5 % de marge de sécurité) ? Autre possibilité :  que la plante adapte sa consommation au fur et à mesure que la nuit passe. Dans le premier cas, la vitesse à laquelle s’écoule le stock d’amidon serait constante tandis que, dans le second, elle varierait au fil du temps, avec des accélérations ou des ralentissements.

 

Afin de trancher, les biologistes ont mené une longue série d’expériences que je n’évoquerai pas toutes. Dans un premier temps, ils ont modifié la durée de la nuit chez des plantes qui étaient habituées à un régime de 12 heures de vie …..

Lire l’article sur Le Monde.fr

Publié dans:PLANTES |on 21 août, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3