Archive pour le 22 juillet, 2013

L’homme et la conscience


Une Mélodie Secrète – titre de votre premier livre – qui a été réglée de façon extrêmement précise pour l’émergence de l’homme, via la Création toute entière ? Et vous débouchez (dans Origines) sur « un univers gros de la vie et de la conscience » ? 

L’homme et la conscience dans DEVELOPPEMENT th

C’est tout l’enjeu du débat autour du « principe anthropique » – du grec anthropos, qui veut dire « homme » — énoncé dès 1974 par Brandon Carter, chercheur anglais, spécialiste des trous noirs, travaillant à l’Observatoire de Meudon. Comme vous le savez, ce principe anthropique possède deux versions, l’une « forte » et l’autre « faible ». Sa version faible, acceptée par tous les chercheurs ou presque, équivaut à énoncer une tautologie : l’univers se trouve avoir exactement les propriétés nécessaires pour que nous existions. Nous, c’est-à-dire une intelligence capable d’appréhender – ne serait-ce que par ses questions – l’univers qui l’a engendrée. Cette version faible est évidente, n’est-ce pas, puisque nous sommes là pour en parler ! Mais il existe aussi une version forte du principe anthropique qui suppose une intention dans la Nature : l’univers est réglé de façon extrêmement précise pour qu’il mène à la vie et à la conscience et afin que surgisse un observateur capable d’apprécier sa beauté et son harmonie. Selon le principe anthropique fort, l’homme reprend la première place dans l’univers – non pas au centre physique de l’univers, mais étant la raison même pour laquelle l’univers a été conçu. Vous vous doutez bien que la version forte du principe anthropique est beaucoup plus controversée que sa version faible. Je trouve pour ma part que le terme « anthropique » est mal choisi, car il sous-entend que l’univers est réglé pour la seule apparition de l’homme. Or, cet anthropomorphisme n’est pas de mise. En fait, l’univers est réglé pour l’émergence de n’importe quelle vie et conscience, qu’elles soient terrestres ou extraterrestres. Bien sûr, jusqu’à ce que nous entrions en contact avec une intelligence d’un autre monde, nous sommes la seule forme d’intelligence consciente que nous connaissions. Un terme plus approprié que « principe anthropique » serait peut-être « principe de complexité », comme l’a suggéré Hubert Reeves.

Saurait-on dire ce qu’est la conscience ?

 
Il n’est pas si difficile de s’entendre sur ce mot. Pour moi, c’est la capacité de recréer en permanence dans son cerveau les mondes intérieur et extérieur, de manipuler les symboles mentaux qui correspondent à ces mondes. Si les autres espèces sur Terre sont capables d’un comportement intuitif très complexe et très sophistiqué – il suffit d’observer un chien qui manifeste sa joie lors du retour de son maître ou l’oiseau qui porte à son nid le ver de terre juste attrapé pour nourrir ses petits –, seuls les humains semblent capables d’assembler et de réassembler à volonté des éléments mentaux dans leur esprit, en suivant des combinaisons originales pour créer du nouveau et de l’inédit. Seuls il se posent des questions comme : « D’où viens-je ? Où vais-je ? Quel est le sens de ma vie ? Que deviendrai-je après ma mort ? » Seuls ils ne se contentent pas de vivre dans l’instant présent, mais se penchent sur le passé et s’interrogent sur le futur. Seuls ils ont le sens de la transcendance et du sacré. On ne verra jamais des chimpanzés, qui partagent pourtant 99,5% du génome humain, écrire leur version d’ A la recherche du temps perdu , composer l’Ode à la joie , peindre les Nymphéas ou écrire des traités de théologie traitant de Dieu et de la vie après la mort. Je ne pense pas que cet arbre dans le jardin se demande quelle est son origine, où il va, quel est son futur, et ce qu’il sera après sa mort. En tout cas, ni les animaux, ni les autres espèces vivantes n’offrent de manifestation évidente d’un tel questionnement.

Lire la suite ici ….. 

Publié dans:DEVELOPPEMENT, ESPRITS, HUMANITE, MAITRISE |on 22 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

Le temps disparaitra-t-il un jour ?

Pas assez d’heures dans la journée ? Des scientifiques espagnols prédisent que le temps s’arrêtera un jour complètement. (Lu sur Besoin de Savoir)

Le temps disparaitra-t-il un jour ? dans TEMPS 603

Le temps est fascinant : l’Homme semble être le seul animal à en avoir conscience et à s’interroger sur cette dimension (avec ses théories, Einstein en a fait effectivement la 4e dimension, au moins aussi importante que les trois autres). Le temps et ses propriétés recèlent encore bien des mystères. 

Des scientifiques espagnols sont parvenus à une conclusion hallucinante : La « fin du temps » est proche. Il ne s’agit pas ici de la notion de « fin des temps » développée par les millénaristes mais d’une hypothèse scientifique publiée dans la revue Physical Review. 

Selon les Professeurs José Senovilla, Marc Mars et Raul Vera de l’Université du Pays Basque, le temps va s’arrêter complètement. Notre temps serait ainsi vraiment compté : ces chercheurs mettent en avant une théorie suggérant que l’Univers pourrait être paralysé. 

De nouvelles analyses laissent penser que l’univers n’est pas en expansion, comme il est admis par une grande partie de la communauté scientifique internationale, et que le temps ralentit progressivement et finira par s’estomper complètement. 

S’il est vrai que le temps semble s’accélérer au fur et à mesure que nous vieillissons (il faut ici faire le distinguo entre durée et temps – cf. Bergson), a contrario « le temps lui-même pourrait se ralentir ». Ils sont partis de l’observation de supernovae, ont analysé le mouvement de la lumière et ont conclu à une « décélération du temps graduelle, mais imperceptible pour les êtres humains ». L’idée est révolutionnaire et fait le buzz, notamment dans la blogosphère scientifique; le Professeur Senovilla a déclaré qu’ à la fin du temps : « Alors, tout sera gelé, comme un instantané d’un moment, pour toujours. » 

Lire l’article sur Besoin de Savoir

Publié dans:TEMPS |on 22 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

Transcender l’ego


Chères Âmes,

Sur le parcours d’évolution d’un Être humain, l’ego a pu avoir temporairement sa raison d’être lorsque l’être fut séparé de lui-même. Sans quoi, dans cet univers si parfait, lorsque nous observons la beauté et la perfection de tous les mécanismes de votre corps physique, de tous les circuits de vos corps subtils, pourquoi aurait-t-il été autorisé, pourquoi n’aurait-il pas été rejeté comme une entrave?

Transcender l'ego dans DEVELOPPEMENT images-17Imaginez qu’un Être se  présente dans votre demeure et qu’il cherche, avec peu de délicatesse et peu de subtilité, à diriger votre demeure. Pour celui dont la demeure est en déséquilibre, la présence d’un invité qui s’improvise et s’inscrit comme un dirigeant peut sembler un bienfait. Bien que plusieurs en seraient offusqués, certains auraient l’impression que leur demeure se rééquilibre de cette direction.

Ainsi pour l’Être qui ne s’est pas découvert, qui ne fut pas guidé à reconnaître sa véritable nature, son essence, et qui a de la difficulté à se ressentir comme Un dans le Tout, l’ego semble servir pendant une partie du parcours; il lui permettra de retrouver une sensation de son existence. Imaginez qu’un individu, dans les conditions de vie actuelles sur Terre, soit éduqué selon des structures et des valeurs déjà dépassées. Il serait comme une feuille emportée par les vents, comme une petite branche sur une rivière à débit intense…, projetée dans un sens, projetée dans l’autre. Ne réalisant pas qu’il est un dans le Tout, il se sentirait  comme un pantin secoué par les mouvements, les désirs, les caprices, les expressions de pouvoir des uns et des autres. Il serait manipulé, abandonné dans un mouvement qui le submerge.

L’ego facilite la construction d’un personnage, d’une image de lui, d’un caractère, d’une personnalité qui lui donne une impression d’existence jusqu’à ce qu’il retrouve la sensation qu’il existe uni dans le Tout. L’ego va donc lui permettre de sentir qu’il existe, bien sûr à travers une existence qui n’est pas l’expression de ce qu’il est véritablement et profondément. Cette existence l’entraînera dans des déviations de ce qu’il est et fera en sorte qu’il pourra ressentir une énergie de vie en lui, même si elle est sous-utilisée, mal utilisée ou emprisonnée.  Et l’utilisation de l’énergie de vie en lui, contrôlée par son ego, fera rejaillir des signaux, des malaises, un mal-être lui indiquant progressivement qu’il s’égare, dans la foule d’égarés. Et un jour, il retrouvera un peu plus de sensations véritables de lui-même et vivra progressivement une ouverture de conscience. Et ainsi, plus conscient de ce qu’il est au niveau de sa source et de son expression, il ressent davantage l’impact et l’ampleur de ce que l’ego a créé et détruit en lui et autour de lui.

En d’autres termes, si l’ego sert l’Être temporairement pour ne pas qu’il soit abandonné dans sa voie d’évolution, il devient rapidement un obstacle. Lorsque, par exemple, un enfant, mû par une pulsion de vie, cherche à se lever et à marcher, vous tendez amoureusement la vie… La vie qui vibre dans votre cœur lui est offerte. Et cette vie est si vibrante que de tout votre Être, il en ressent l’amour. Et puis physiquement, vous lui tendez aussi la main.  Vous l’aidez à se lever, vous l’aidez à marcher. Pourtant il n’a pas besoin réellement de votre main. L’enfant, naturellement, pourrait se lever. Il prendra appui sur une pierre, sur un arbre, sur une table, sur votre jambe… Il se lèvera. Et lorsqu’il commencera à marcher, il trébuchera, se fera quelques ecchymoses et il retrouvera son équilibre. Il n’a pas besoin de vous physiquement. Votre présence amoureuse, votre exemple d’un Être qui marche allègrement l’inspire, nourrit sa pulsion et il peut se lever. Toutefois, vous pouvez bien lui tendre la main, si cela évite certaines douleurs, si cela fait en sorte que sa chute soit moins souffrante. Et puis, il retrouve plus facilement un équilibre, il retrouve une confiance, une sécurité. Il sait fort bien que ce n’est pas votre main qui lui permet de marcher. Bien sûr, si vous tendez les deux mains et si vous le portez en le suivant partout, dans sa marche, il a plus de difficulté à constater qu’il existe. Il a l’impression que vous marchez et que vous le portez. Quel sera son véritable apprentissage? Il est totalement sous l’emprise de celui qui lui donne l’impression de marcher. Et l’enfant, au plus profond de lui, sait alors qu’il ne marche pas vraiment. C’est une illusion totale. Tôt ou tard, toutefois, la force de vie de l’enfant fera en sorte qu’il se retournera, regardera celui qui le porte en lui disant qu’il veut un peu plus de liberté.

Imaginez que vous vous maintenez la main d’un enfant dont la marche est progressivement de plus en plus équilibrée. Il a maintenant six ou sept ans et vous avez toujours sa main dans la vôtre. Il a cinquante ans, soixante ans et vous avez toujours sa main dans la vôtre… Il aurait l’impression qu’il n’existe que par vous. Cela ne ferait  pas sens.

Il en est de même pour l’ego. Vous n’avez pas besoin de lui. Toutefois, l’ego a permis à certains  de sauver leur peau, de survivre, à cause des circonstances qui prévalaient sur cette Terre. Bien sûr, dans une humanité de paix, d’amour, de joie, de stimulation, où les Êtres sont tous conscients, accueillent et guident les Êtres et se guident mutuellement, l’ego n’a pas sa place.

Lorsqu’un dictateur, dans une contrée, a usurpé le pouvoir dans une période d’anarchie, très souvent, le peuple s’en est senti fort sécurisé au début. Il instaure des structures, il met apparemment de l’ordre, il semble bien aligné. Les individus l’écoutent et ont l’impression qu’il y a enfin une voie plus claire, que la contrée progresse économiquement, politiquement et socialement. Les Êtres s’en sentent plus en équilibre, protégés et ils ont l’impression qu’enfin ils peuvent exister. Jusqu’à un jour où ils constatent qu’ils ont pu certes se lever, ils ont pu marcher, il y a eu de l’ordre, mais que toutes ces structures sont répressives, abusives et emprisonnantes. On a mis de l’ordre dans la prison. Alors, ils réclament de sortir de prison. C’est merveilleux! Les peuples de la Terre se réveillent, réclament que les dictateurs puissent quitter.

Pourrons-nous faire un parallèle entre le dictateur et l’ego? Est-il possible que l’ego vous ait permis de faire un peu d’ordre, de vous sécuriser, de vous affirmer? Il a fait en sorte qu’il y ait moins d’anarchie à l’intérieur de vous, créant une sensation de centration. Mais pourtant, voulant s’épanouir davantage, il ressent la présence d’une oppression maintenant. L’Être a grandi. Lorsqu’il était un enfant naissant, son terrain de jeu de deux mètres carrés lui semblait être un univers infini… Lorsque ses soixante-quinze kilos le font bien vibrer, ces deux mètres carrés lui semblent bien étroits…

Qu’il s’agisse d’une contrée prise en charge par un dictateur, ou qu’il s’agisse de l’emprise de l’ego il en va de même.

Le moment est venu maintenant où les peuples de la Terre s’unissent dans la fraternité et les dictateurs cèdent leur place. De plus en plus de présences subtiles, des Êtres de lumière, des Êtres de d’autres plans de conscience, des frères  des étoiles se présentent dans le champ magnétique de la Terre pour favoriser l’ouverture  des hommes à d’autres dimensions. Simultanément les hommes  de la  Terre se réveillent ; constatant qu’ils furent emprisonnés ils ouvrent leur cœur et leur conscience et deviennent progressivement disponibles à une autre réalité. Et à ce moment, d’autres formes de vie se présentent dans la matrice planétaire et créent des portes multidimensionnelles. Ce ne sont pas non pas uniquement des concepts et des symboles, mais voilà votre réalité d’aujourd’hui et de demain.

Et vous, observateur de ces peuples qui veulent se libérer de leurs dictateurs, de plus en plus observateur et conscient des portes vibratoires qui se créent sur Terre et dans l’atmosphère terrestre, nous vous invitons à aussi faire le choix de vous libérer de l’ego. Souvent, durant la dernière décennie, nous vous avons proposé de reconnaître vos beautés intérieures, vos qualités, votre essence. Vous connaissez notre message, l’éclairage que nous formulons, tout comme les peuples oppressés ont reçu aussi plusieurs messages de l’importance de la liberté en provenance de peuples plus libres. Et comme les peuples oppressés qui se réveillent et ressentent davantage les effets de l’oppression, de plus en plus, vous sentirez l’oppression de vos prisons, de vos egos.

À cette étape de l’évolution de la Terre et des Êtres humains, un grand rendez-vous de réveil, à plusieurs niveaux, est proposé. La période n’est plus celle du regard sur soi pour constater ses blessures, ses souffrances, ses désirs, les exigences des Êtres autour de soi. La période n’est plus à apprendre qu’il y a un ego, un personnage qui contrôle, un submergement émotionnel, mental, de croyance. Vous constaterez l’ampleur du paradoxe que nous vous présentons. La période est à un renouveau créateur, une ouverture vers une réalité beaucoup plus ample. Vous constaterez autour de vous jusqu’à quel point les Êtres sont maintenant plus disponibles à  reconnaître qu’ils sont leurs propres saboteurs. Nous vous disions auparavant de regarder les aspects de vous qui sont des entraves, un personnage… les autres Êtres n’étant que des acteurs… Nous vous disons maintenant que libérés du personnage, vous retrouvez et intensifiez toutes vos facultés d’aimer et de créer.

Chères Âmes nous vous entretenons d’une nouvelle ouverture sur l’univers qui se crée actuellement et malgré que la majorité des Êtres humains en soit inconscients, ils le ressentent. Ils le ressentent et veulent s’unir à eux-mêmes et aux autres.

Alors, au-delà de tout jugement, il faille simplement constater que, sur la Terre, maintenant, pour la majorité des Êtres humains, le mouvement de réveil a débuté. Pour plusieurs il s’agit d’un éveil. Vous qui avez choisi d’aller vers la réalisation de l’Être de lumière que vous êtes, accélérez le pas d’émergence de l’ego d’une part, et surtout, reconnaissez-vous comme une véritable offrande à la vie. Vous êtes les Maîtres de lumière incarnés.

Accueillez notre amour

Les Énergies du Maître Saint-Germain 
Par Pierre Lessard 

Publié dans:DEVELOPPEMENT, HUMANITE, POUVOIR |on 22 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3