Archive pour juin, 2013

Après la mort, qu’est-ce qui m’attend ?

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:La MORT, VIDEOS à voir |on 15 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Perdre son centre

Perdre son centre  dans ESPRITS 34J’ai remarqué dans ma vie que chaque fois que je ressentais une entité plus lourde dans mes énergies, cela survenait toujours après une expérience vécue où j’avais perdu mon centre, souvent en lien avec un jugement que j’entretenais envers moi-même.

Je me souviens d’une fois où j’avais rencontré un homme qui expérimentait un handicap physique qui m’incommodait. Je vivais un malaise à la vue de cette personne, sans vraiment savoir pourquoi. Au lieu d’accueillir ma sensation, je me suis plutôt détourné de cet être, cherchant à l’éviter. Quelque temps après, j’ai commencé à ressentir des entités dans mes énergies. Je ne comprenais pas ce qui s’était produit, jusqu’à ce que je revois le fil des événements. J’ai réalisé à ce moment que la vue de cet homme éveillait en moi le souvenir d’une vie passée où j’étais moi-même handicapé et où j’avais rejeté cette expérience, comme si elle n’avait jamais existé.

Au niveau magnétique, mon Âme avait attiré cet être pour réveiller en moi un souvenir que j’avais jugé et qui cherchait ma lumière. Il s’agit ici d’une expérience passée, mais je pouvais aisément retrouver des traces de ce malaise ailleurs dans cette vie-ci. Il n’était donc pas nécessaire de retracer ma vie passée pour entreprendre la guérison, j’avais des correspondances dans cette vie. Je le mentionne ici pour éviter d’interpréter qu’il faut percevoir ses vies passées pour se guérir. Ce n’est pas nécessaire, car chaque incarnation est aussi un tout en soi.

Les vies passées 
Dans ma pratique de consultation, j’utilise surtout les vies passées pour sortir les gens (ou moi-même) d’un état de victime. Lorsqu’un être se sent impuissant ou victime d’un autre et qu’il se déresponsabilise de sa situation, il devient intéressant de lui présenter une autre vie où l’expérience était totalement inversée. Cela remet les choses en perspective et offre une compréhension nouvelle à l’expérience créée par l’Âme.

L’évolution n’est possible que si nous assumons l’entière responsabilité de notre vie, de tout ce que nos créons, consciemment ou inconsciemment. Ce que nous nommons « les autres » fait partie de nous et nous faisons partie d’eux. Croire que nous sommes séparés est une illusion. Les autres sont là pour nous aider à nous découvrir. Si nous attirons certaines facettes moins intéressantes « des autres », c’est parce que ces facettes recherchent notre lumière.

Revenons maintenant à mon expérience. Suite à la rencontre de l’homme handicapé, je me suis retrouvé rapidement « inondé » d’entités qui créaient beaucoup de malaises et de fatigue en moi. Je ne comprenais pas ce qui venait de se produire, mais je savais que quelque chose avait changé.

Quand j’ai croisé le regard de cette personne, un malaise inconscient s’est éveillé en moi. Le problème n’était cependant pas associé à la sensation ressentie, mais plutôt au fait que j’ai voulu l’occulter et me débarrasser de ce qui me dérangeait. C’est ce déni qui a ouvert la porte aux entités qui étaient présentes chez cet être et qui ont simplement « traversé » vers moi. Dès que j’ai conscientisé ma fuite et ma propre expérience passée reflétée par l’homme que j’avais croisé, j’ai repris mon pouvoir dans la situation. J’y ai ramené l’amour et j’ai ensuite pu proclamer ma souveraineté dans mes énergies. Les entités se sont alors éloignées.

Je ne fais aucun lien ici entre le fait que l’homme vivait avec un handicap et qu’il « transportait » des entités. Ces dernières s’associent aux êtres qui ont un état d’esprit plus lourd, peu importe la situation concrète qu’ils vivent.

Les cohabitations 
Nous nous exposons tous à cohabiter de temps à autre avec des entités – ou de façon plus prolongée pour certains – car elles résonnent avec les thèmes qui ne sont pas pacifiés en nous. Dès que ces derniers remontent à la surface et s’inscrivent dans notre champ aurique, il est naturel que des entités s’y intéressent, car pour elles, ce sont des énergies familières. Et dès que nous conscientisons et éclairons la lourdeur qui se présente, l’entité s’éloigne naturellement de nous, car elle n’est plus autorisée à « demeurer » dans nos énergies. Notre souveraineté retrouvée la repousse.

Il ne faut pas non plus juger ces êtres « sans domicile fixe ». Ils vivent dans un monde parallèle à la Terre et tout ce qu’ils connaissent de la vie est associé à l’humain qu’ils étaient. Ils veulent donc poursuivre l’aventure terrestre et ils continuent d’interagir avec le seul plan qu’ils connaissent, soit celui de la Terre. Ils s’accrochent ainsi à ce qu’ils peuvent, ce à quoi ils ont encore de l’emprise. Mais ils n’ont aucun pouvoir réel, sauf celui que nous leur octroyons, consciemment ou inconsciemment.

Les plans subtils 
Revenons maintenant au sujet principal de ce propos, soit le passage vers les plans plus subtils. Je disais donc qu’au départ, la plupart des gens qui décèdent continuent de vivre la vie qu’ils avaient sur Terre. Ils continuent de s’identifier à leur personnalité et à ce qu’ils aimaient, ainsi qu’à réagir à ce qu’ils n’aimaient pas.

À moins d’être ostracisés dans sa vie humaine et de craindre profondément les jugements de son entourage, tous les êtres assistent à leurs funérailles. C’est une invitation incontournable pour tout être qui souhaite compléter la boucle de son incarnation. Mais l’être n’est pas observateur comme s’il était « une étoile dans le ciel ». Il est vraiment là, présent aux côtés de ses proches. Il se promène concrètement dans la pièce avec son corps astral.

Quand mon père est décédé, je me souviens que j’étais dans un état second presque de transe. Il m’était alors possible de le percevoir et de l’entendre. Au salon funéraire, je l’entendais s’étonner des gens qui venaient le visiter. Il s’exclamait de joie en voyant les visiteurs arriver et il allait les accueillir à la porte. À un moment, je l’ai invité à « aller vers la lumière », tel que je l’avais appris dans les livres. C’était en 1996, alors que je débutais mon cheminement spirituel. Il m’a alors dit « je sais que la lumière est là et j’irai, mais pour le moment, laisse-moi vivre mon expérience ». Je n’avais pas compris qu’il était important de faire une transition, même dans l’astral. C’est pourtant quelque chose de si naturel sur Terre, pourquoi en serait-il autrement « de l’autre côté ».

J’ai compris depuis qu’il n’y a aucune urgence à « aller vers la lumière ». Il est même plutôt rare que des gens « traversent » avant une période d’au moins deux mois. Les êtres qui décèdent ont besoin d’un temps pour saluer leur proche une dernière fois (et parfois chercher à pacifier certains liens), visiter des lieux qui leur étaient chers, ou s’assurer que leurs dernières volontés soient adéquatement exhaussées. Ils ne peuvent plus rien y changer, mais beaucoup accompagnent tout de même leur exécuteur testamentaire dans ses fonctions. C’est une façon pour eux de passer le flambeau de leur vie à leurs proches et à leurs descendants.

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:ESPRITS, HUMANITE, VIES ANTERIEURES |on 15 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Le plan astral

Le plan astral  dans ESPRITS images-9Sur le plan astral plus dense, que certains nomment « inférieur », plusieurs poursuivent la vie qu’ils avaient sur Terre. Pour simplifier le propos de ce message, j’utiliserai le mot « astral » pour décrire ce plan dit « inférieur », mais en réalité, l’astral présente un spectre de réalités parallèles très vaste, du plus dense au plus lumineux.

Après la mort, plusieurs êtres retournent dans les lieux qui leurs étaient familiers et interagissent avec d’autres êtres décédés qui partagent leur nouvelle réalité. Nous côtoyons au quotidien des êtres qui ont quitté notre plan de conscience et qui poursuivent leur vie d’avant. Ils sont partout autour de nous. Ils fréquentent les lieux publics et interagissent avec les dimensions subtiles des objets qui font partie de notre réalité. Ceux qui craignent les fantômes ne comprennent pas qu’ils en sont entourés. Les craindre revient à avoir peur de voir un oiseau. Il y en a partout.

Certaines entités de l’astral continuent de vivre dans les lieux qui leurs étaient familiers, simplement parce qu’ils ne savent pas où aller ailleurs. Les vieilles maisons sont souvent « habitées », car les êtres qui y ont passé une grande partie de leur vie continuent d’y vivre après leur mort. Comme ils poursuivent leur vie d’avant, pourquoi changeraient-ils soudainement de lieu de vie ?

Et plus leur état de conscience était lourd dans l’incarnation, plus les énergies du lieu où ils se trouvent seront chargées. Nous ressentirons à ce moment qu’il y a une « entité » dans la pièce, souvent via une contraction du chakra du plexus solaire. À l’inverse, d’autres présences seront plus douces et moins dérangeantes à nos côtés. Cependant, les êtres plus « légers » s’accrochent rarement à un lieu de vie après leur passage, car ils ont plutôt envie d’explorer leur nouveau monde et les possibilités qu’il offre.

Un lieu habité 
Lorsqu’un lieu est habité, il faut expliquer à l’entité qui s’y trouve qu’elle est décédée et que son parcours de vie l’amène maintenant ailleurs. Il faut lui dire que le lieu est désormais habité par d’autres. Il faut aussi le lui verbaliser à haute voix, car les entités de l’astral n’ont pas appris à communiquer par la pensée. Ils continuent d’interagir à partir des sens qu’ils connaissent.

Nous n’avons pas le rôle de les reconduire vers la lumière. Nous pouvons leur expliquer que d’autres plans de conscience existent et qu’ils peuvent s’y rendre, mais nous n’avons pas le mandat de les y accompagner, à moins d’être un passeur dans l’âme. Mais là encore, si l’on ne sait pas comment procéder, il est préférable de les confier à d’autres Guides invisibles plus « spécialisés ».

Pour ce faire, il suffit de prendre quelques respirations profondes et bien ressenties pour augmenter son propre rythme vibratoire. On crée alors un « pont vibratoire » entre les Guides et l’entité, et on laisse ensuite ces êtres interagir entre eux [je reviendrai sur le sujet de cet autre passage sous peu]. Ce qui importe pour nous c’est d’inviter l’être à quitter le lieu, amoureusement, mais fermement.

Bien qu’intéressants, les rituels ne sont pas nécessaires ici. Ce qui importe surtout c’est la sensation de souveraineté ressentie, une qualité de présence à soi qui exprime sa légitimité à habiter le lieu. À ce moment, aucune entité n’est autorisée à y demeurer, à moins que vous ne le lui permettiez. En vérité on ne chasse personne, on se réapproprie un endroit. Et tout ce qui n’est plus en harmonie avec cette nouvelle réalité se transformera naturellement.

Les entités 
Plusieurs craignent les entités. Mais sachez qu’il est impossible pour un être de l’astral de s’accrocher à un humain, à moins que celui-ci ne lui ait d’abord ouvert la porte. Comment ouvre-t-on une telle porte ? Par l’inconscience.

Si quelqu’un expérimente par exemple une peur chronique du manque dans sa vie et qu’il n’arrive pas à la transformer, d’autres entités qui auront résonné avec cette même peur durant leur vie terrestre pourront être attirées vers lui à partir de l’astral. Pour ces êtres, chaque fois que le thème est ressassé, c’est comme si quelqu’un organisait un rassemblement sur le thème du manque. Ils se sentent familiers avec l’énergie qui se présente devant eux et ont envie de se joindre au groupe.

Au niveau évolutif, les entités servent la vie, car elles ont un effet amplificateur sur nos ombres. Il ne faut pas les percevoir comme de simples envahisseurs, car leur présence n’est jamais le fruit du hasard. Elle est autorisée par notre Âme. Les entités nous forcent en quelque sorte à nous positionner plus clairement face à nos ombres. Sans le savoir, elles accroissent nos lourdeurs pour nous aider à mieux les ressentir, et par le fait même, à choisir de les laisser aller. Elles répondent énergétiquement à l’appel évolutif de notre Âme.

 

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:ESPRITS, La MORT |on 15 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Pratiquer l’exorcisme

Pratiquer l’exorcisme dans ESPRITS bougie

Dans le passé, l’Eglise catholique et même d’autres religions ont pratiqué l’exorcisme en vue d’expulser l’entité du corps de la victime. C’est habituellement fait avec très peu de compréhension sur le plan spirituel, en recourant à la force psychique brute. Le prêtre désirait seulement retirer l’entité, et ce qui advenait de cette dernière par la suite lui était complètement égal. Si l’officiant avait su alors que cette entité n’avait d’autre choix que de réintégrer le corps de quelqu’un d’autre aussi rapidement que possible, et habituellement la première personne qu’elle apercevait une fois sortie du corps, il aurait sans doute tenté de s’y prendre autrement. L’entité doit réintégrer le corps de quelqu’un , c’est là une question  de survie pour elle. Car dans la troisième dimension, elle est incapable de vivre longtemps en dehors d’une forme.

La maladie, le mal, l’entité restent toujours au sein de l’humanité. L’entité réside dans un monde qui n’est pas le sien ; elle a peur et elle est très malheureuse. Ces entités sont comme des enfants, mais afin de se protéger dans ce monde qui leur est étranger, elles ont appris à adopter des apparences effrayantes et à faire des bruits qui maintiennent les humains à distance. Si on les approche avec amour, avec honnêteté et intégrité,  on peut les convaincre qu’on a réellement la capacité de les renvoyer chez elles,  dans la dimension d’existence à laquelle elles appartiennent, et elles ne résisteront plus. Très souvent, elles choisiront d’aider l’âme qui s’occupe d’elles avec une telle compassion.  Il est donc suggéré de traiter ces entités avec le même soin qu’un enfant, peu importe ce qu’elles font.

Voyons maintenant comment nous pouvons agir. Si nous comprenons que la réalité n’est constituée que de lumière et qu’elle se conforme à nos intentions, alors nous savons que nous pouvons créer les Intentions ayant la capacité de tout guérir. Nous n’avons rien à craindre de ces entités ni même des formes-pensées disharmonieuses. Tant et aussi longtemps que nous nous mettons en rapport avec elles par amour, elles ne peuvent nous faire de tort. Lorsque nous sommes dans cet état de conscience particulier, nous sommes à l’abri de tout mal. Si nous entrons en relation avec de telles entités par la peur, en passant par l’énergie sexuelle, les drogues ou toute autre expérience qui les attire dans notre monde intérieur, alors elles peuvent nous posséder. Ces dernières pénètrent généralement dans le corps par le chakra situé à la base du crâne, à cet endroit qu’on appelle l’occiput. Une personne abrite habituellement des entités parce qu’elle a utilisé, ou utilise encore, des drogues ou boit de l’alcool en trop grande quantité et devient ainsi vulnérable à une invasion.

Ou bien alors, des entités pourront trouver une ouverture grâce à l’usage que fait une personne de son énergie sexuelle ou lorsque celle-ci se laisse aller à éprouver une peur extrême et est réduite à l’impuissance . Il y a bien d’autres raisons, mais ces trois-là sont les plus communes.

Avec amour, on demande d’abord au Soi supérieur de la personne à guérir s’il existe des entités ou des énergies négatives à l’intérieur de celle-ci. S’il répond oui, alors on installe par la pensée un octaèdre qui entoure complètement la personne, ainsi que soi-même, et on le fait pour deux raisons : d’une part cette forme octaédrique (ou 2 pyramides à 4 faces chacune et jointes par la base) empêche l’esprit désincarné de s’échapper et d’entrer dans le corps de quelqu’un d’autre. D’autre part, une petite ouverture interdimensionnelle située en bout de pointe permettra à l’esprit désincarné de regagner son propre monde.

Puis invoquer la présence et l’aide de l’archange Michaël, i adore effectuer ce genre de travail, qui rapproche l’univers de l’ordre divin originel. Il se tiendra derrière vous et observera par-dessus vos épaules.

Placez votre main devant le nombril, endroit le plus facile à travailler de la personne et demandez à l’entité de s’approcher de vous. Il s’agit ici d’une sorte de communication par télépathie, car on peut découvrir que qu’il n’est pas nécessaire que l’entité parle par la bouche de la personne envahie. Dès qu’on est en communication télépathique avec l’esprit désincarné, on envoie de l’amour de manière qu’il sache que l’on n’est pas simplement là pour « l’attraper » mais au contraire pour se préoccuper de son bien-être.

Chaque esprit, qu’il soit incarné ou non, a été créé par Dieu pour certaines raisons et sert un but sacré dans son plan d’existence. Rien n’est jamais fait à l’aveuglette.

 Dire à l’entité que notre but est de la faire retourner dans le monde hors duquel elle a été arrachée jadis. Dès que l’esprit est convaincu de la bonne foi, le reste va de soi. Ces entités sont souvent étranges à contempler pour le novice. Elles prennent parfois l’apparence d’un serpent ou d’un insecte, mais en réalité, elles peuvent apparaître sous à peu près n’importe quelle forme. Au bon moment, il convient d’extirper cet esprit hors du corps de la personne possédée. Dès qu’il est complètement dégagé et se trouve à environ un mère du corps de sa victime, s’en remettre une fois de plus à Michaël, qui le fait alors monter jusqu’à la pointe de l’octaèdre visualisé vers le haut et le renvoie chez lui en lui faisant traverser la membrane séparant une dimension de l’autre. L’archange Mickaël sait toujours exactement quoi faire. Ayez confiance.

On peut qualifier cette situation d’avantageuse pour tout le monde. La personne y gagne ainsi que l’esprit errant qui s’était installé en elle. Pour lui, c’est comme de monter au ciel, car c’est seulement là qu’il peut accomplir sa destinée et être vraiment heureux. Quant à la personne guérie, elle vit désormais toute seule dans son propre corps, et souvent pour la première fois depuis des milliers d’années. Elle devient enfin capable de fonctionner d’une manière saine et normale. Très souvent, dans ce cas, de nombreuses maladies quitteront d’elles-mêmes le corps, puisque seul l’esprit désincarné causait tous ces problèmes.

Extrait du livre de Drunvalo Merchizédek : L’ancien secret de la Fleur de Vie – Tome 2

Qu’est-ce qu’une ENTITE


Qu’est-ce qu’une ENTITE dans ESPRITS qC’est un être vivant normalement dans une autre dimension et qui, d’une manière ou d’une autre, s’est retrouvé impliqué dans la nôtre et ne peut plus retourner dans la sienne. Dans leur propre monde, ces entités sont utiles et nécessaires à la bonne marche de l’univers. Mais dans la nôtre, elle représentent un problème pour l’homme.

Il existe un autre genre d’entité, une âme humaine désincarnée qui, par peur, n’a pas encore quitté la troisième dimension et a choisi de résider à l’intérieur d’une autre personne en attendant. Il existe en fait d’autres possibilités, comme des âmes d’extraterrestres en provenance d’autres dimensions ou non et qui se retrouvent au mauvais endroit au mauvais moment.

Nous pourrions comparer cela à nos cellules. Chacune d’elles est unique et vit à un certain endroit dans notre corps. Elle a un travail particulier à accomplir, qui bénéficie au corps entier. Les cellules sont différentes les unes des autres ; celles du cerveau sont certainement différentes de celles du cœur, et ses dernières divergent à leur tour des cellules du foie, et ainsi de suite. Aussi longtemps que les cellules restent à leur place il n’y a aucun problème. Mais si votre estomac se remplit de cellules sanguines, dans l’ordre de cet univers, ce ne serait pas leur place. Un travail de guérison deviendrait nécessaire pour les retirer de là et bloquer l’invasion de  nouvelles cellules étrangères.

Les entités peuvent être attirée par une forme pensée… Alors, qu’est-ce qu’une forme-pensée ?

C’est la pensée d’un humain ou d’un autre être qui s’est cristallisée dans une personne, généralement par intention, prenant ainsi l’apparence d’un charme, d’un maléfice, d’un ensorcellement, d’une malédiction, d’une haine dirigée contre quelqu’un, etc… Tout cela peut s’abattre sur une personne et la posséder. Une fois que c’est choses faite, cela prendra généralement une certaine forme dotée de vie, et on pourra s’en débarrasser de la même manière qu’avec les esprits désincarnés.

Toutes ces énergies agissent au détriment de la santé de l’être humain qui en est possédé, une « bonne » entité mise à part. oui, c’est rare, mais une entité bonne et de nature très évolues habite parfois la personne. Quand on en découvre une, il n’est pas nécessaire de la déloger. Elle partira d’elle-même au bon moment. Les hypnothérapeutes doivent continuellement faire face à ce genre de situation. C’est ordinairement la première chose qu’ils font.

Extrait du livre de Drunvalo Merchizédek : L’ancien secret de la Fleur de Vie – Tome 2

Publié dans:ESPRITS |on 14 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Expérience de mort clinique

Expérience de mort clinique  dans ESPRITS nabuleuse1

Je souhaite terminer mon propos en expliquant une réalité qui nous est souvent présentée par les gens qui ont vécu une expérience de mort clinique. Beaucoup disent avoir perçu une lumière intense lors de leur « sortie de corps », une sorte de « lumière au bout d’un tunnel ». Ils disent avoir été portés par une énergie amoureuse, et souvent, ils expriment avoir rencontré des Guides, des anges ou des êtres chers, dans un cocon d’amour.

À priori, cette description s’apparente davantage à la version « catholique » de la mort qu’à la description que je vous en fais. Vous pourriez y voir là une incohérence, mais ce n’est pas le cas. Permettez-moi de vous expliquer ce qu’il m’a été donné de comprendre.

À chaque fois qu’un être vit une telle expérience, il en revient complètement transformé. Il est amené à rencontrer des énergies qui lui sont nouvelles et absolument fascinantes. Toute sa vie durant, jamais il n’oubliera son « voyage ». Mais il faut comprendre que ces expériences sont toujours orchestrées par l’Âme, et non par la dimension humaine ni par la personnalité. Ainsi, le « voyage » s’effectue « sur les ailes de l’Âme » pour ainsi dire. La « lumière au bout du tunnel », c’est la lumière des plans subtils de l’amour et de la conscience qui s’ouvrent devant nous.

Comprenons ensemble que lorsqu’un être vit sur le plan de l’astral, d’autres parties de lui demeurent connectées aux plans plus subtils, puisque nous n’en sommes jamais séparés. Si la conscience demeure dans l’astral, l’Âme n’y est aucunement limitée. Donc si cette dernière crée une expérience de mort clinique afin d’amener sa dimension humaine à vivre un saut de conscience qui la transformera à jamais, elle choisira assurément de le faire via un plan de conscience élevé. Autrement, l’expérience n’aurait aucun sens.

La multiple présence 

Lorsque nous quittons le plan terrestre, plusieurs aspects de nous continuent d’exister en parallèle, comme c’est le cas actuellement sur Terre. Ici, selon le niveau de conscience que nous cultivons, nous pouvons accompagner ces parties plus subtiles de notre être en expérimentant la multiple présence. C’est un processus évolutif dans lequel nous sommes tous engagés, que nous en soyons conscients ou non. Tôt ou tard, ce sera notre destination. Il en va de même pour la vie dans « l’autre monde ».

D’ailleurs, les êtres qui « hantent » des lieux humains ne sont pas toujours des consciences Âme-Esprit comme nous le sommes. Ces « fantômes » sont parfois des mémoires résiduelles d’un être qui a traversé vers les dimensions supérieures, mais dont une partie de lui plus dense n’a pas été pacifiée. Elle a donc été « laissée derrière » pour ainsi dire.

Si cela est vrai au niveau de la densité, cela est aussi vrai au niveau des plans plus subtils. Nous sommes des êtres multiples, et plus nous évoluons, plus nous devenons conscients de notre multiplicité.

Les passages vers la mort sont des passages vers la vie. Nous mourons un peu tous les jours, pour mieux renaître à nous-mêmes. Apprendre à mourir, c’est apprendre à vivre. Plus nous résistons à laisser aller ce qui cherche à mourir en nous, plus nous sommes alourdis par la vie. À l’inverse, plus nous apprivoisons la mort sous toutes ses formes, plus nous nous élevons dans l’amour et la conscience.

La mort est une illusion, qu’elle soit physique ou énergétique. Nous sommes éternels, sans début ni fin. Seule la forme se transforme.

Salutations à tous

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:ESPRITS, La MORT |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Apprendre à vivre

Apprendre à vivre  dans La MORT images-3

En vérité, on meurt tous les jours. Chaque fois que l’on renonce à un comportement spécifique qui nous limite, chaque fois que l’on transforme un élément de soi, chaque fois que l’on accepte de laisser aller une situation qui nous alourdit, on meurt à quelque chose de nous. D’ailleurs, les rêves de mort sont très rarement annonciateurs d’une mort physique. Ils sont plutôt initiatiques, ils nous invitent à laisser aller quelque chose de nous qui, au niveau évolutif de notre être, nous alourdit. Même au tarot, la carte de la mort est un présage de renaissance. Apprendre à mourir, c’est apprendre à vivre.

Que ce soit pour mieux comprendre notre propre parcours ou pour accompagner nos proches qui nous quittent, la « vie après la vie » fascine et inquiète aussi. Que se passe-t-il vraiment après le grand passage, ce que les Guides appellent « la première mort » ? Je reçois régulièrement des questions sur le sujet et je réalise qu’il existe autant de perception qu’il y a d’individu. Chacun envisage « la suite » selon ce qu’il comprend de la vie, et je ne crois pas qu’il existe de vérité absolue sur le sujet. Cependant, il est possible de tracer de grands principes à partir de la compréhension que la vie terrestre est le prolongement de la vie universelle.

Si « la vraie vie » débute ailleurs, nous sommes donc soutenus sur Terre par cet « ailleurs », qui agit sur nous comme une présence bienveillante. Il nous accompagne sur le parcours du retour au souvenir de nos origines universelles. Mais chacun doit marcher son propre sentier, car personne ne peut le faire à notre place. L’aide est disponible, mais nous sommes responsables de créer notre vie à la hauteur de nos aspirations les plus profondes, tant sur Terre que dans l’autre monde.

Un changement d’état 
Mon travail d’accompagnant individuel m’a amené à rencontrer des gens qui étaient décédés et qui ne le savaient pas. Même si cela peut surprendre au départ, c’est tout de même assez fréquent. J’avoue que j’étais moi aussi subjugué par cette réalité, ne comprenant pas comment cela était possible.

En réalité, la mort est un changement d’état qui nous amène à passer du corps physique au corps astral. Ce n’est pas douloureux, c’est comme se laisser aller dans une douce glissage d’eau. La médecine nous dit que nous arrêtons de respirer à la mort, mais en vérité, le souffle se poursuit dans le corps astral. Nous l’amenons avec nous en quelque sorte. C’est le fil conducteur qui relie les différents corps entre eux.

Le corps astral est une copie exacte du corps physique. Leur ressemblance est parfaite. Certains êtres qui décèdent ne réalisent pas qu’ils ont changé d’état, parce que la sensation dans le corps astral demeure la même, mais avec une légèreté ajoutée. Cela survient souvent dans les cas de mort subite accidentelle. En effet, il est fréquent d’observer dans l’énergie un être qui marche à pied le long d’une autoroute après un accident mortel. Il s’agit du défunt qui attend que l’on vienne le chercher. Il se demande pourquoi personne ne l’a invité à entrer dans un véhicule lorsque les secouristes sont venus.

À ce moment, surtout au début, l’être qui n’a pas cultivé sa conscience spirituelle ne comprend pas ce qui s’est produit. Comme il est toujours conscient et que son apparence semble être la même, il se dit qu’il ne peut pas être mort. Habituellement, les gens finissent par comprendre, mais cela peut prendre un certain temps. J’ai cependant vu des gens errer pendant des années avant de réaliser qu’ils étaient décédés, puisque leur nouvel état ne correspondait pas à la définition qu’ils avaient de la mort. Ils pourront éventuellement être aidés par un humain sensible à leur réalité qui leur expliquera la situation.

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:La MORT |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Prédiction juillet 2013

Prédiction juillet 2013 dans 2013 - PREDICTIONS 88

Pour ceux qui ont remarqué une intensité énergétique particulière dans les dernières semaines, tenez bon, ça ne nous lâchera pas avant le solstice d’été! Les nombreuses tempêtes solaires et l’élévation vibratoire que cela entraîne nous secouent dans toutes nos structures (jusqu’à l’ADN !). 

C’est une belle invitation à laisser tomber tout ce qui ne fait plus sens dans notre vie, renoncer aux masques de nos personnages, à l’ego, pour se permettre une plus grande ouverture vers qui on Est en Essence. Selon ce que je comprends des enseignements du Maître St-Germain et de ma propre écriture, la période d’été va nous offrir une porte grande ouverte sur l’être multidimensionnel que nous sommes. Il faut se présenter à ce rendez-vous allégé de nos derniers résidus de personnalité, ceux qui remontent à la surface comme des bulles de coke ces temps-ci et qui nous font passer par toutes les émotions sans qu’on comprenne trop pourquoi. Comme si on nous envoyait des grands coups de masse dans le corps émotionnel pour nous provoquer à se libérer de vieilles charges qui nous alourdissent.

Ceux qui sont prêts vont avoir accès à leur Être véritable, une connexion avec le Soi supérieur et l’invisible comme jamais auparavant, parce que l’énergie du Nouveau Monde y sera propice. Alors, je nous invite à y être présent (j’essaierai d’y être aussi !), dans tout notre Être ! 

Bonne journée chers maîtres !  

Consultez le site de  France Gauthier

Publié dans:2013 - PREDICTIONS |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

L’élévation et l’ascension par l’unité


Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'élévation et l'ascension par l'unité dans ASCENSION kk

Le lecteur prendra conscience que, par l’Unité, se forme un tout dans une relation d’amour absolu, inconditionnel et sans attente. Il pourra s’élever et Ascensionner. Dans sa réalité de tous les jours, chacun doit s’ajuster et agir pour avancer dans la vie selon sa compréhension et son interprétation de la réalité de sa Globalité. Votre objectif est de vous unir et pour être en mesure de pouvoir concrétiser cet objectif, en élevant votre compréhension vous obtiendrez ce sentiment d’Unité et d’Amour Absolu afin que cette vérité vous guide à jamais sur le chemin de Lumière.

L’Unité, l’union de votre être avec toutes les formes de vies, que ce soit le monde minéral, végétal, animal, marin, ou avec chacun, l’unité est votre clé pour connaître la grandeur de votre être. Beaucoup de gens qui sont sur le chemin de l’éveil, suivent plusieurs chemins pour se permettre de mieux comprendre et maîtriser leur mental. Le plus difficile est de se donner d’autres habitudes, de changer les vieilles habitudes qui portent sur le jugement et la division.

Peu importe le jugement généré par un geste, une image, une vidéo, ou encore un mot, un texte, une croyance, tout ce qui peut vous contrarier et où vous ressentez un désaccord, une incompréhension ou autre qui vient déranger votre paix intérieure, cette réaction de votre part vous déstabilise et vous êtes portés à vous diviser. Même ceux et celles qui ont une fréquence d’amour plus haute se font prendre au piège.

Chacun a un taux de tolérance bien à lui pour ne pas tomber dans le piège du jugement, car tout jugement apporte la division, ce qui ouvre une porte au sentiment négatif. Plus votre tolérance augmente, plus vous serez en mesure de ne pas juger, mais avant de maîtriser complètement le non jugement, chacun devra être en permanence en train de valider ses choix et ses décisions selon ses pensées. Le but est d’arriver à vous unir et à entretenir une relation d’amour inconditionnel sans attente, une relation de non jugement, dans votre perception, votre compréhension. C’est très important que vous soyez Unis dans toutes vos relations et dans votre Réalité. Tout ce qui vous entoure fait partie de votre espace, votre relation avec ce tout doit faire partie de votre Unité.

Peu importe ce que les gens penseront de vous et de votre perception de la vie, votre seul but est de vous unifier avec votre Réalité quotidienne, votre espace, car vous êtes le centre de votre propre TOUT. Vous n’êtes pas seulement cette forme humaine, vous êtes cette Conscience de la vie, tout ce qui vous entoure est votre manifestation, votre concrétisation, votre création, c’est pour cette raison que votre relation avec ce TOUT est si présente en vous. Vous ressentez tout, chaque instant est un apprentissage merveilleux, votre forme humaine vous permet d’être en contact avec votre concrétisation.

Cet apprentissage est précieux pour votre compréhension Divine, car votre forme 3D (dimension) est un outil formidable pour enregistrer tout ressenti avec la concrétisation de votre monde. Toutes vos incarnations ont servis à votre compréhension et à toutes vos demandes d’expérimenter tout ce que vous désiriez apprendre. Imaginez, depuis votre venue sur cette terre, vous avez une quantité immense d’informations sur tout ce que vous avez ressenti et expérimenté que ce soit bien ou mal, vous avez appris de ces deux aspects.

Maintenant il est temps de vous souvenir de ce que vous êtes vraiment, un Être Divin, vous êtes des maîtres accomplis, des créateurs, des Dieux en devenir, le temps n’est plus aux divisions, mais bien à vous unir à votre réalité, votre concrétisation de ce monde par votre compréhension. Maintenant il est temps de voir que tout ce qui est votre réalité avait seulement pour but de vous faire apprendre dans cette forme humaine car elle vous apportait une conscience jamais éprouvée par votre Divinité. Et vous vous êtes tellement identifiés à la densité de ce monde 3D que vous pensez que cette Réalité était la seule que vous expérimentiez dans cette forme humaine. Vous êtes multidimensionnels et vous vivez en même temps d’autres réalités. Vous vous êtes trop identifiés à votre forme humaine, oubliant votre véritable identité Divine.

Toutes vos réalités se passent dans le maintenant, vous vivez tout cela en même temps. Dans votre forme humaine et cette réalité 3D, vous avez l’impression d’avoir un passé, un présent et un futur, c’est votre interprétation due à votre forme humaine qui a une durée de vie limitée.

Vous pensez avoir seulement une vie et votre perception se trouve limitée car vous n’êtes pas complets. Votre vide intérieur est ce sentiment de ne pas être vous-même. Vous ne comprenez pas tout à fait votre rôle dans ce monde, vous croyez que votre place ici est une erreur car tout vous semble étrange. Toutes ces attaques contre vous et ce monde hostile ou règne la division, ce que vous pensez être cette réalité n’est pas conforme à votre sentiment de faire un. Certains d’entre vous ont ce sentiment d’Unité et d’être très bien avec cette relation d’union, ne formant qu’un tout, baignant dans l’amour absolu avec chacun faisant partie de ce tout.

Chaque personne venue expérimenter dans ce monde de la matière, est manifestement tombée sous l’emprise de la densité, vivant la dualité dans toutes les circonstances possibles. Toutes ces expériences étaient bénéfiques et instructives car votre compréhension s’en trouve améliorée par cette expérience unique dans la troisième dimension.

Vous êtes immortels, retrouvez votre vraie nature, votre divinité. Vous êtes cet Être Divin. Enlevez toutes vos peurs elles n’ont plus leurs raisons d’être, vivez cet instant présent dans votre forme humaine. Elle représente votre temple dans ce monde, vous en êtes le souverain et le gardien. Le moment est venu de vous unir avec votre réalité du moment présent, ne pensez qu’à cet instant, ce maintenant, tout ce qui vous divisait dans votre compréhension est maintenant tout uni et vous ne faites qu’un avec.

Enlevez de votre vocabulaire le mot division et remplacez-le par union. Chacun de vous est venu expérimenter dans ce monde 3D, oubliez vos différences et vos divisions, vos croyances, tous vos jugements pour des choses insignifiantes, peu importe ce qui vous divise, arrêtez de jouer à la victime, vous êtes tous identiques, pas un n’est plus que l’autre, ce qui vous différencie c’est votre interprétation de ce que vous pensez être.

Vous êtes tous des Êtres Divins, des maîtres accomplis, prenez conscience de votre erreur et donnez-vous le temps de vous pardonner. Dieu vous a créé semblable à lui et chacun a choisi de vivre cet instant dans son temple actuel. C’est à vous seul de décider de votre choix de redevenir entier avec votre véritable Identité Divine, votre forme humaine se transformera en un Temple de Lumière qui manifestera sa joie et sa gratitude d’être à nouveau réuni avec sa propre réalité.

Conscient de sa Divinité et de la Divinité de chacun, plus rien ne l’incite à se diviser car maintenant il sait que tout ce qui l’entoure était là pour son apprentissage et l’expérimentation de son ancienne interprétation, celle d’avant avoir réalisé ce qu’il était vraiment, un Être Divin, multidimensionnel et éternel, un créateur, un maître accompli, conscient qu’il forme ce tout, car il est le centre de son univers et de sa création. Chacun vivant dans cette réalité 3D est son propre centre et sa création. Ce monde est à l’image de tous.

Votre ascension et élévation dépendent de votre compréhension actuelle. En redevenant complet avec votre divinité, votre forme humaine devient votre temple de lumière et vous en êtes le souverain et seul gardien, vous êtes le centre de cette réalité 3D. C’est à vous maintenant de vous unir dans l’amour inconditionnel et sans attente face à tout ce qui vous divisait, ne cherchez plus de coupable, car en réalité, il n’y a pas de coupable en soi, juste une mauvaise interprétation.

Chacun de vous êtes venu expérimenter dans ce monde la dualité et la sensation merveilleuse d’être dans une forme humaine, conscient de votre création personnelle et collective. Maintenant c’est le moment d’afficher et de vous identifiez à votre Divinité. Votre forme humaine se transformera en un temple de Lumière. Votre réalité présente, cet instant, ce maintenant est votre unification à votre TOUT dans l’Amour Absolu.

Le temps n’est plus aux jugements et aux comparaisons de vos connaissances et de vos croyances. Ne perdez plus votre temps à ces critiques non constructives, mais cherchez plutôt à aider ceux et celles qui ont encore cette perception erronée, à prendre conscience de leur Divinité et de leur véritable Identité Divine.

Ressentez toujours ce sentiment de bien-être et de paix, d’harmonie et d’amour absolu en vous, en tout temps, renforçant ainsi votre appartenance et votre identification à votre Divinité. En diffusant votre compréhension (Lumière) à votre Réalité, ça renforce votre ancrage et votre Unité.

Celui qui mettra en pratique cette vérité, sera en mesure de vivre pleinement l’Équilibre et en étant bien ancré, il vivra l’instant présent. Il pourra effectuer tout ce qu’il voudra expérimenter, sans rien négliger, car peu importe ses relations avec tout ce qui remplit sa Réalité, il ne la verra plus de l’ancienne façon mais d’une manière complète avec toute sa Divinité, car tous ses faits et gestes, ses pensées sont basés sur l’AMOUR ABSOLU, identique à son Créateur, cette Source Pure, Dieu qui entretien une relation d’Amour Absolu avec toute sa Création et tous ses enfants, chacun de vous, fils unique de Dieu, respectant votre Souveraineté, mais sans jamais vous priver de son Amour, car il fera tout pour permettre à chacun de reprendre sa place dans le royaume et son héritage Divin.

Reprenez votre Héritage Divin, en redevenant cet Être Divin uni dans la TOTALITÉ et savourez votre Richesse Éternelle car dans votre perception actuelle de votre compréhension, votre richesse est temporaire. Votre qualité de vie ira en s’améliorant ainsi que votre relation avec votre GLOBALITÉ DIVINE.

Je suis incarné dans ce monde, mon Essence Divine est Flot-Rah, je suis un Enseignant de Lumière. Plusieurs Messages de Flot-Rah sont publiés pour votre Éveil à votre Vraie Identité Divine. Cela représente une bonne source d’enseignement et d’informations. Je laisse mes coordonnées en bas de ce message d’Éveil à votre vraie Identité Divine. Ces messages s’adressent à un large public et s’adaptent à la fréquence d’amour selon la vibration de lumière de chacun.

Mon Expérience présente avec mon Essence Divine Flot-Rah, se fait dans le moment présent. Je vis intensément ce moment de Pure Fusion, sa présence se fait de plus en plus sentir et par ces messages j’ai le plaisir de partager avec vous mon expérience Divine Unie à ma véritable Identité Flot-Rah.

“J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité, mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée.”

Paix, Amour et Lumière
Flot-Rah, Essence Divine de la Maison Sananda

————————————–
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu’il ne soit pas coupé, qu’il n’y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à ce site.

Le 13e signe


Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Le 13e signe  dans 2009 - PREDICTIONS astro

Un nouveau signe astrologique à été détecté, le 13e:  le signe de L’OURSE

Je le rappelle:  l’année 2009 est l’année internationale de l’Astronomie.

À MINUIT ET UNE, LE VENDREDI 13 MARS, QUE SE PASSERA-T-IL ?

Il est difficile pour moi de décrire ce qui se produira le 13 mars 2009 puisque ce type de phénomène est unique et exceptionnel selon le calendrier lunaire qu’on appelle communément le « zodiaque ». Un 13e signe astrologique s’alignera aux 12 déjà connus, un phénomène unique dans l’histoire de l’humanité répertoriée. Il est important de préciser que contrairement à ce que la société nous prodigue, les étoiles ne sont pas du tout alignées — des années lumières les séparent en effet. Ce qui veut donc dire qu’entre chacune des étoiles qu’on désigne notamment par les 12 signes du zodiaque, il y a 10, 25 ou 50 années-lumières faisant alors place à des milliers d’autres étoiles invisibles à l’oeil nu.

Que l’on croie ou non en l’astrologie, le 13e jour du 3e mois de cette année, 3 jours après la plus récente pleine lune, fera place à un phénomène unique et exceptionnel de la constellation. Cet alignement sera fort bien visible de la Mer de Tasman en Nouvelle-Zélande, mais l’inclinaison qui nous sépare du Soleil en saison hivernale risque de rendre le tout plus difficile en Amérique. Notre vidéo satellite vous présentera dès MINUIT ET UNE le vendredi 13 mars cet alignement unique de la constellation. Je commenterai d’ailleurs en direct ces images uniques et exclusives. C’est un rendez-vous le vendredi 13 mars de MINUIT ET UNE à 23 heures 59. Un rendez-vous pour quiconque désire être témoin en direct de ce que l’humanité n’a encore jamais vu et vivra le temps d’une seule journée.

Georges Foucault - astrophysicien - http://zodiaque13.org 

Publié dans:2009 - PREDICTIONS, ASTROLOGIE |on 9 juin, 2013 |Pas de commentaires »

channeling, et faux prophètes

 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

channeling, et faux prophètes  dans CHANNELING ii

 

Comment cette dégradation s’est-elle produite ? 
Charles Leadbeater, franc-maçon anglais doté de pouvoirs psychiques, a montré l’exemple. II présenta les grands avatars traditionnels comme des « maîtres » qu’on peut contacter un peu à tort et à travers. Cette attitude triviale a très vite dégénéré en une pratique courante chez les « channels » – qui sont les néo-spirites de notre époque. Leadbeater manipulait le monde en s’imposant comme le digne messager des « Maîtres de la Grande Loge Blanche ». 

Ces gens croient vraiment être en contact direct avec le Christ ou le Bouddha ? 

Oui, grâce à la vulgarisation de la « Grande Loge Blanche ». Selon cette interprétation, les grands avatars seraient tout bonnement à la disposition d’un médium ou d’un voyant égaré dans le mirage du monde astral. 

Le plan astral bien connu des clairvoyants est la dimension de l’illusion et de la tromperie par excellence. 

A partir du plan astral, de nombreux êtres désincarnés peuvent se manifester aux médiums en se faisant passer pour des philosophes disparus, des génies, des saints ou de grands personnages de l’histoire. 
Seul Dieu peut reconnaître ses petits car l’au-delà grouille d’esprits facétieux et de charlatans. 

Grâce à notre corps astral, nous sommes tous en contact avec l’invisible, spécialement durant notre sommeil. Cela est naturel et ne mérite pas autant d’intérêt. Mais le nouvel âge a le culte de l’occulte. La spiritualité fondée sur l’astralisme n’est que du vulgaire spiritisme et n’a aucun caractère sacré. 

Les véritables êtres divins qu’il ne faut pas confondre avec les « guides » du new age, vivent sur des dimensions supérieures de l’univers, et ils ne contactent jamais un humain à la légère. 
Pourquoi ? D’abord pour éviter les mystifications, et surtout parce qu’ils n’auraient rien à dire aux créatures égotiques que nous sommes. II faut vraiment avoir perdu la notion de notre état actuel pour croire que les fils de Dieu sont joignables au téléphone. En y mettant toute notre passion, on ne peut même pas obtenir un rendez-vous avec une star du cinéma ! 

Mais certains messagers du new age appellent le secrétariat du Christ ou l’archange Michael dés le réveil :
« Allô, tu n’es pas là Seigneur, alors rappelle-moi dans la journée, j’ai un truc très important à te demander. Bisou. » 

C’est à peine exagéré… 

 

source : http://www.ateliersante.ch/entites6_fumee.htm

Publié dans:CHANNELING |on 9 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Mythologie et Réincarnation

 

par Isabel de la Cruz

Toutes les civilisations ont créé des mythes décrivant la création du monde et retraçant l’origine de leur existence. Dans ces récits, la plupart du temps, “l’humain” se confronte à une situation insoluble ou à une épreuve surhumaine qui lui demande de faire appel à quelque chose de plus élevé en lui, à une identité supérieure qui lui permettra de trouver une réponse au-delà des limites de ce monde. Les mythes reflètent des moments essentiels de notre évolution personnelle et décrivent les moments clés de l’évolution d’une civilisation. Ils nous invitent à une vision plus large de l’histoire de l’humanité.

Mythologie et Réincarnation dans REINCARNATION 1a-220x300La mythologie est considérée de nos jours comme un ensemble de récits fabuleux et de contes, ou tout au mieux comme des textes renfermant une symbolique universelle. Plus la distance est grande – dans l’espace et le temps – avec une civilisation, plus l’ensemble des récits mythiques qui lui sont propres parait perdre le lien avec une quelconque réalité. Ce phénomène est surtout une caractéristique du monde occidental. Pourtant, l’Occident, ou plus précisément le système de croyances dans lequel l’homme occidental baigne, est en lien direct avec certaines mythologies, dont les plus importantes sont : la mythologie égyptienne (puis son héritière, la gréco-romaine), la mythologie celtique, et la plus récente, la mythologie hébraïque.

Et si tous ces récits mythiques étaient la chronique de véritables évènements historiques ?

Chaque culture et chaque peuple de la Terre possède sa propre mythologie. Nous pouvons ainsi dire qu’une mythologie définit une civilisation au même titre que son organisation sociale, son activité artistique, le savoir scientifique et technologique qu’elle développe. Seulement, en parcourant les différentes mythologies de la planète, il est possible de remarquer certaines similitudes entre les récits issus de toutes les grandes civilisations, même éloignées géographiquement et surtout dans le temps. Il est en effet très intéressant d’observer une récurrence infaillible dans toutes les traditions, aussi bien anciennes et élaborées que plus récentes. Toutes coïncident à retracer l’origine d’une culture et son évolution première grâce à l’aide “d’êtres venus du ciel”, apportant un savoir essentiel à son développement : l’agriculture, la construction, le tissage, la musique, l’écriture. Chaque civilisation naissante cherche ainsi, à travers sa mythologie, à perpétuer une vision du monde, de ses origines, de son vécu. En fait, elle apporte une réponse aux grandes questions existentielles.

D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous ici ? Vers où allons-nous ?

La culture occidentale a toujours porté un intérêt, qui devient de plus en plus important actuellement, aux recherches archéologiques, et pour cause : le lien avec sa tradition mythique et son vrai sens a été perdu. Par ce geste de découvrir, de dévoiler le passé, l’homme occidental cherche à retrouver ses origines. Tout comme un orphelin chercherait à découvrir qui sont ses vrais parents. D’autre part, lorsqu’à un niveau individuel nous nous sentons appelés à chercher des réponses à ces mêmes questions essentielles sur nos origines, nous arrivons assez vite à l’idée de la réincarnation. En introduisant cette nouvelle variable, celle de la possibilité pour l’âme d’évoluer grâce à de multiples expériences, il est alors possible de commencer à percevoir la vie et le monde de manière non linéaire, mais plutôt multidimensionnelle, de la même manière que la physique actuelle (théorie des cordes, théorie quantique) commence à décrire l’Univers : un système de synchronicités parfaitement orchestrées à différents niveaux et en interaction constante.

Dieux, anges, et êtres venus du ciel.

C’est ainsi que toute une civilisation, vue comme une famille d’âmes, naît dans ce monde, grandit, mûrit et quitte ce plan terrestre en laissant le fruit de son expérience pour les civilisations héritières à venir. Si ce point de vue est exact, alors ces “dieux”, “êtres venus du ciel”, “anges” dont parlent les mythes sont probablement différents noms donnés aux mêmes personnes. Des êtres que nous pourrions appeler aujourd’hui frères de l’espace, êtres de lumière, ou encore maîtres ascensionnés. Tous des noms différents pour appeler ceux qui, faisant partie d’une civilisation ancienne, sont partis de cette réalité pour vivre sur d’autres espaces des multiples dimensions planétaires, afin de continuer leur évolution. Les mêmes qui non seulement ont laissé leur savoir inscrit avant de partir (Guizeh, Chichen-Itza, …), mais aussi maintiennent un lien de fraternité et d’aide envers leurs cadets (sauf quelques-uns qui ont commis des erreurs d’évolution par superbe : mythe d’Hercules/Héraclès ou autres), et qui parfois reviennent achever des expériences propres à notre dimension (acquisition d’une conscience de la réalité sensible), comme les “anges déchus”. Petit à petit, nous observons que les différents mythes, au-delà de leur symbolique certaine et de l’idée religieuse qu’ils véhiculent, correspondent avant tout à une chronique d’évènements historiques clés, riches en enseignements initiatiques. Ils contiennent la mémoire de l’évolution de l’humanité, à travers des civilisations qui se succèdent et se chevauchent, parfois violement (génocides, cataclysmes, …), pour donner toujours une nouvelle opportunité d’apprendre aux nouvelles et aux anciennes âmes. Par exemple, celui qui a participé à l’extermination de groupes indiens pourrait bien aujourd’hui être l’un d’eux, et vivre dans sa propre chair une situation qu’il a lui-même aidé à mettre en place.

Les mythes, témoignages de l’invisible et du monde spirituel.

Pensons par exemple à l’échelle de Jacob : ce mythe sur la création et le fonctionnement du monde dans l’Ancien Testament, qui parle des anges, explique que celui qui est plus proche du Ciel aide celui qui est immédiatement en dessous à monter, à s’élever, à ascensionner sur le chemin vers le Ciel. Cette description pourrait bien nous donner de bonnes raisons de concevoir l’existence d’une aide apportée par des êtres plus évolués technologiquement et spirituellement, et qui seraient en réalité des “anciens”, des “grands frères” qui nous montreraient l’exemple de la tolérance et de la solidarité comme moyen de vivre. Cette vision de la diversité et de la multiplicité de la réalité, intégrée à notre vie quotidienne, en commençant par nous-mêmes, est un des cadeaux que nous apportent les mythes.

Isabel de la Cruz organise et anime des stages et des formations basés sur une approche quantique de la santé et une vision multidimensionnelle de l’Être humain.

www.etoileduberger.com

Comment voir l’aura

 

Comment voir l’aura dans DEVELOPPEMENT laura

Si vous désires vraiment voir l’aura et apprendre quelque chose à son sujet, je vous suggère d’abord la lecture d’un livre ou deux sur les traitements par la gamme chromatique. Ainsi, vous vous familiariserez avec les significations des diverses couleurs.

En fait, Drunvalo Melchizédek a découvert que nous possédons déjà cette connaissance dans notre subconscient.  Il y a très peu de différences dans les différents livres qui traitent de traitements par la couleur.

 Les militaires entraînent maintenant certains soldats d’élite à voir les auras. Ainsi, ils sont capables de savoir exactement ce que l’ennemi pense et ressent, ce qui s’avère évidemment un avantage majeur en cas de conflit. Voici leur technique…

A cette fin, procurez-vous plusieurs feuilles de papier cartonné en couleur, ainsi qu’une grande feuille de papier cartonné blanc d’environ 90 centimètres de longueur et 60 centimètres de largeur. Bous allez maintenant être les témoins d’un phénomène de vision qui n’a absolument rein à voir avec l’aura : cependant, nous pouvons apprendre à distinguer l’aura humaine grâce à cette technique.

Posez la grande feuille de  papier blanc à plat sur le sol et éclairez-la du dessus, toujours avec une lampe directionnelle de type table à dessin et branchée au préalable sur un rhéostat. Posez maintenant une des feuilles de couleur au milieu du papier blanc. Choisissez d’abord une feuille rouge et fixez-là pendant 30 secondes sans cligner des yeux. Une fois ce temps écoulé, continuez à regarder fixement le même endroit, même après avoir brusquement retiré cette feuille et l’avoir placée hors de vue. En moins d’une seconde, la couleur complémentaire apparaîtra devant vos yeux, c’est à dire le vert. Ce double sera toujours d’une couleur différente  e l’original, mais la forme restera la même.

Cette image fantôme apparaîtra donc devant vos yeux, toute reluisante et transparente, et il vous semblera même qu’elle flotte au-dessus de la surface du papier blanc. Si vous répétez la même expérience avec quatre ou cinq feuilles de couleurs différentes les unes après les autres, cela ne prendra quelques minutes avant que vous développiez une certaine capacité de percevoir ce type d’image en couleur – reluisante, transparente et flottant dans l’espace. En fait, ces couleurs sont comme le champ aurique, sauf qu’elles sont idéales, car peu de gens ont une aura dont les couleurs sont si nettes et si claires.

Pour la deuxième partie de l’entraînement, vous aurez besoin d’un partenaire et tous les deux devrez (de préférence) porter des vêtements blancs, car c’est le meilleur moyen de voir les couleurs de l’aura. Les vêtements eux-mêmes ne bloquent certainement pas l’aura, mais leur couleur (autre que le blanc) la rend difficile à percevoir. Demandez à votre partenaire de rester debout devant un écran de projection blanc ou, à la rigueur, un mur blanc (s’il y en a un dans votre environnement immédiat).

Prenez ensuite la lampe équipée du rhéostat et réglez-la pour obtenir une illumination maximale, tout en dirigeant le faisceau sur votre partenaire. Prenez maintenant une feuille de couleur et demandez qu’il la tienne à environ trois centimètres devant lui, et à hauteur de poitrine. Comme auparavant, concentrez-vous sur le papier en couleur, fixez votre regard sur lui sans battre les paupières, et comptez mentalement jusqu’à trente. Demandez à votre partenaire de retirer rapidement la feuille de  papier et de la mettre hors de vue. Vous verrez alors la couleur complémentaire, comme si elle flottait dans l’espace tout autour de la personne debout devant vous.

 Cela fait, vous pouvez demander au sujet de placer la feuille de couleur derrière sa tête ou ses épaules. Répétez le même processus quatre ou cinq fois, jusqu’à ce que vous soyez habitués à voir les couleurs dans l’espace tout autour de son corps. Ensuite, retirez le papier de couleur de sa main et continuez à observer le sujet en tournant très lentement le rhéostat de manière à avoir de moins en moins de lumière. A partir d’un certain point, le corps de votre partenaire devient très sombre et un moment magique survient bientôt, car d’un seul coup, toutes les couleurs de l’aura apparaissent devant vos yeux. Vous saurez qu’il s’agit bien de toutes les couleurs de l’aura, et pas seulement des couleurs complémentaires déjà vues, puisque vous verrez alors toute une variété de couleurs changeantes. Tout ce à quoi la personne pense et out ce qu’elle ressent sur le moment est immédiatement projeté sous forme de couleurs dans l’aura.

Habituellement, celles qui se trouvent autour de la tête et des épaules représentent ce à quoi la personne pense. Dans la région de la poitrine et du dos, les couleurs sont celles des sentiments et des émotions, même s’il s’agit parfois d’une légère juxtaposition.

En plus des pensées et des émotions, il se peut que l’aura révèle un problème de santé. Si vous êtes malade vous souffrez d’un malaise physique, elle adoptera souvent une couleur particulière. Les couleurs émises par vos pensées brillent et reluisent dans l’aura, mais changent en même temps qu’elles. Quant aux couleurs qui correspondent aux émotions, elles ont tendance à se mouvoir autour de la personne. Par contre, celles associées à une maladie sont fixes, se présentant souvent comme des formes globuleuses et parfois angulaires qui se dégagent du patient, mais restent au même endroit du corps. Dans certains cas, une maladie ne donnera aucun signe extérieur de sa présence, car la couleur ou la forme angulaire rattachée à cette maladie reste totalement à l’intérieur du corps, sans rien laisser émerger.

En général, disons que quelque chose est habituellement apparent !

 Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans:DEVELOPPEMENT, HUMANITE, LUMIERE, POUVOIR |on 8 juin, 2013 |Pas de commentaires »

NOUS SOMMES MERKABAH


Propos de Drunvalo Melchizédek

 Nous sommes avant tout des êtres de lumière, faits d’une énergie d’Amour infini. Beaucoup de cultures appellent cette partie énergétique de nous-même «la Merkabah». Notre corps physique est entouré d’un double tétraèdre (pyramide à 4 faces) imbriqué masculin qui tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, d’un autre qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, et d’un troisième qui est immobile.

 Lors de l’écriture de mon premier livre, je n’avais pas très bien réalisé quelque chose d’essentiel : Nous sommes une Merkabah. Nous sommes un véhicule ascensionnel. La Merkabah, c’est ce qui est immortel en nous. La Merkabah entoure le corps physique de chaque chose vivante. On la retrouve autour des planètes, autour des arbres, et autour des Êtres Humains. En fait, je ne sais pas autour de quoi l’on ne la retrouve pas, vue que tout est vivant.

 Il est très évolutionnel de répéter sans cesse à notre mental ainsi qu’à chacune de nos cellules, que notre être est beaucoup plus étendu que notre seul corps physique. Beaucoup de personnes croient que notre Merkabah se limite à un triple double tétraèdre imbriqué. Il s’agit là d’une de nos structures de base. Bien qu’il soit très efficace de visualiser nos trois double tétraèdres le plus souvent possible au cours d’une journée, faites de même avec le dodécaèdre qui entoure nos tétraèdres. Ça peut paraître un peu compliqué, alors voici un beau dessin…

NOUS SOMMES MERKABAH dans MER-KA-BA merkaba2

 Beaucoup de personne parlent de la méditation Merkabah et de ses effets très bénéfiques sur notre être énergétique. Elle réveille en effet ce que nous sommes vraiment, notre essence. Bien que je continuerai, pour ne pas embrouiller les pistes à appeler ce système de 17 respirations la méditation Merkabah, je considère qu’il s’agit plus d’un approvisionnement en énergie plutôt que d’une méditation. Bien sûr, une petite voix me dit que toutes les méditations sont des approvisionnements en énergie.

 Pratiquer l’une des méditations Merkabah (il en existe des centaines, même si elles ne portent pas ce nom) est un moyen très efficace pour réveiller en nous notre partie immortelle, pour préciser notre connexion avec notre moi supérieur et les différentes sources des mondes invisibles, et augmenter les coïncidences. En fait, lorsque vous commencez à activer votre Merkabah, les êtres «là-haut» qui peuvent vous aider sont directement mis au courant.

Ils se disent alors : «Tiens, encore un(e) qui vient de se réveiller. Ça serait peut-être intéressant que l’on s’investisse un peu plus en elle/lui. Allez, on va tenter de lui envoyer un petit message pour voir s’il suit ses intuitions.» De plus, en faisant cela, vous aidez grandement notre planète Terre en lui insufflant de l’énergie universelle. À chaque fois que vous le faites, vous êtes une sorte de passerelle qui fait passer de l’énergie d’un très haut niveau vibratoire vers le centre de la Terre.

 Je voudrais insister sur le fait que notre Merkabah (nous-même) n’est pas limitée au dessin précédent. Bien qu’il s’agisse d’un bon départ, nous sommes encore plus que cela, vue que nous sommes le Tout. Pensez-y en regardant les étoiles ce soir. Personnellement, lorsque j’observe le ciel, je me dis : ,«Tout ceci fait partie de moi !». Essayez, vous verrez que ça fait un choc. Mais là je vous parle d’un grand classique. C’est aussi très comique de réaliser cela au sein d’une grande ville. Je m’assieds alors dans un coin et regarde cette fourmilière grouillante et me dis : «Tout ceci est à l’intérieur de moi.»

 Mais encore plus drôle. Lorsque je croise une super princesse des étoiles, qui agite tous mes cadrans de contrôle tant elle me fait vibrer, je me dis encore une fois : «Je suis elle. Nous ne faisons qu’un.» Connaître les structures de base de notre Merkabah (triple double tétraèdre et dodécaèdre) est très utile car cela nous permet d’y poser notre attention dessus. Grâce à une attention et une intention concentrées vous pouvez programmer votre Merkabah à tout ce que vous voulez, tant que le moteur en est l’Amour Inconditionnel. La seule limite c’est votre imagination. Par exemple, il vous suffit de poser votre attention dessus, avec l’intention de lui demander d’être invisible aux radars du gouvernement mondial. En effet sachez que le gouvernement mondial-invisible a des équipements qui lui permettent de repérer les personnes qui vibrent très haut, donc qui d’une manière ou d’une autre ont réussi à activer leur Merkabah jusqu’à une certaine fréquence, N’oubliez jamais que votre Merkabah est vivante. Elle est très intelligente et à l’écoute de vos moindres faits et gestes. Elle est là pour nous aider et est notre meilleur ami(e) vue qu’il s’agit de vous-même. Pas besoin de connaître des formules magiques. Les émotions et le sentiment d’amour inconditionnel sont l’une des clefs pour créer tout ce que nous vouloNs.

 Pour l’exemple donné plus haut, il vous suffit de nous concentrer, de visualiser les structures de votre Merkabah et de ressentir la sensation d’être invisibles pour ces radars, et cela fonctionnera. Vous disparaîtrez automatiquement de leur écran de contrôle, ce qui pourra vous éviter certains harcèlements envisageables si vous vous impliquez à un certain niveau du travail spirituel : par exemple la chance de recevoir une petite déflagration d’énergie à très basse vibration censée vous donner le cafard. Vous croyez que je délire ! Normal.

 Pourtant ces équipements existent bien. Ils sont utilisés sur certaines villes en permanence afin de limiter l’envol de certaines personnes. C’est surtout le cas de villes où beaucoup de décisions sont prises. Mais ne vous en faites pas. Que tout ceci ne vous fasse pas peur non plus. Même si ces machines sont là pour «plomber» certaines personnes, ces dernières s’envoleront encore de plus belle après. Tout a un sens, je vous le promets. Et ce sens, c’est d’optimaliser notre évolution !

 Encore trois petites précisions sur la Merkabah.

 Tout le monde n’a pas besoin de pratiquer ces respirations et de connaître toutes ces théories. Chez bien des Humains leur Merkabah est naturellement active. Sachez aussi qu’après un certain temps de pratique Journalière de l’une des techniques de méditation respiration Merkabah, il suffit de respirer trois bonnes fois en se levant le matin, en canalisant les énergies cosmiques et telluriques vers le coeur, et en visualisant les trois doubles tétraèdres imbriqués et le dodécaèdre pour la «réinitialiser». Comment savoir si votre «M» fonctionne d’une manière relativement efficace ? Si vous en êtes conscient au moins deux ou trois fois sur la journée, et ce d’une manière spontanée, c’est qu’elle est «relativement» activée. Si ce n’est pas le cas… Réactivation…

 Voici maintenant les 17 premières respirations de la méditation Merkabah, telles que je les ai comprises grâce à l’enseignement de Drunvalo Melchizedek.

 On n’enseigne pas la 18ème respiration, car celle-ci nous propulse dans la prochaine dimension ce qui nous fait à proprement parler disparaître de cette dimension. Il est nécessaire d’avoir un accord très clair de votre moi supérieur pour le faire. En effet, si vous le faites correctement vous allez devenir invisible pour les yeux, et changer de niveau dimensionnel. Cela n’est pas à prendre à la légère, car en général, lorsque l’on va dans l’autre dimension, on n’a plus envie d’en revenir. Et si vous êtes ici, c’est pour une bonne raison. Maintenant, sachez que vous pouvez la trouver (la l8ième) sur Internet. Mais ne prenez pas ce que je vous dis à la légère. Certaines forces seraient très heureuses de vous voir quitter cette dimension. On a besoin de vous ici et maintenant ! A vous de choisir. A vous de sentir.

 Sachez qu’énormément de personnes enseignent d’autres types de méditation Merkabah. De nombreuses personnes me contactent en me disant que celle-ci est complètement dépassée. Grand bien leur fasse, mais moi je me contente de celle-ci pour le moment. Les autres types de méditation Merkabah auxquels ils font référence font tourner notre «M» à une vitesse supérieure à celle de la lumière, tandis que d’autres la font tourner à une vitesse inférieure. Je veux bien croire que c’est possible, mais la «M» que je vous propose vous fait passer graduellement du niveau de conscience actuelle au niveau de conscience Christique, ce qui est justement en train de se passer sur terre. Personnellement il me semble que l’harmonie c’est donc de faire celle-ci. Maintenant, à vous de choisir. Il n’y a pas de mauvais choix, tant qu’il s’agit de votre choix. Si la vitesse de la lumière est choisie, ce n’est pas par hasard. Elle est en accord avec le monde à 3 dimensions dans lequel nous vivons.

Chaque électron dans notre corps tourne autour de chaque atome dans notre corps à la vitesse de 9/10 de celle de la lumière. De plus, si notre Merkabah tourne plus vite que la vitesse de la lumière, cela nous fait disparaître du monde en 3D, avec les mêmes conséquences que celles que je vous ai expliquées plus haut avec la 18ième respiration.

Oh oui, j’oubliais. Il est strictement défendu au niveau de la Confédération Intergalactique d’activer la Merkabah d’une autre personne., Les conséquences peu vent en être très anti-évolutionnelles pour cette personne et pour vous-même. Dans des cas extrêmes, des exceptions peuvent être faites pour vos enfants, mais je ne vous le recommande pas. Bien sûr, chaque personne qui vous approche est automatiquement influencée par votre Merkabah.

 Vous pouvez installer une Merkabah autour de l’endroit où vous habitez, si vous recevez l’autorisation de Gaïa, la Terre. Il suffira que vous y pensiez au moins une fois par jour, afin qu’elle reste active.  Même s’il est vrai que dans un premier temps cela semble un peu, beaucoup, de détails techniques à mettre en pratique en même temps, ne vous en faites pas si vous avez parfois l’impression de ne pas «bien» faire… Vos différents corps savent très bien ce que vous êtes en train de faire… Eux, n’ont pas oublié, car ils savent qu’il s’agit de leur nature profonde.

Ce qui compte surtout, c’est l’intention et l’attention que vous leur portez. telles que je les ai comprises grâce à l’enseignement de Drunvalo Melchizedek.

Publié dans:MER-KA-BA |on 8 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Orgasme libérateur

La mort, l’orgasme libérateur d’une vie vécue en pleine conscience

par Amédée

Nous prétendons vivre et pourtant la mort nous terrorise. A tel point que nous faisons comme si elle ne nous concernait pas directement. On la banalise en diffusant des images quotidiennes de massacres à travers nos médias. Mais on la cache aussi lorsqu’elle nous approche de trop. On écarte les personnes arrivées au crépuscule de leur vie dans des mouroirs. On essaie, à l’abri des regards, de les maintenir dans un semblant de vie comme pour refuser ce qui est inéluctable, mais quand la mort nous enlève un proche, nous sommes désemparés.

Orgasme libérateur dans La MORT mort1Une chose est sûre, nous fuyons notre mort et paradoxalement la seule certitude que nous puissions avoir dès l’instant de notre naissance c’est que nous mourrons. Cela est inévitable et ce n’est pas un problème en soi. Notre mort est au contraire souhaitable. Mais, afin qu’elle nous révèle son secret, nous devons l’approcher, la courtiser, l’aimer. C’est la condition pour vivre pleinement notre vie sur Terre.

Tout comme le sexe, nous devons savoir ce qui se cache derrière, remonter à la source. Cela nous est possible. C’est même nécessaire. N’oubliez pas : plus une chose vous effraie, plus vous devez la regarder dans les yeux, jusqu’au moment où votre cœur verra. A cet instant, vous n’aurez plus peur de la mort. Vous comprendrez qu’elle n’est qu’une étape dans notre vie.
Il est possible d’en faire l’expérience dans un état méditatif. La méditation est cet espace de non-pensée, où votre personnage social disparaît, donc votre mental, au profit de votre être profond, votre conscience.

Dans un état de réelle méditation – à ne pas confondre avec la relaxation -, vous pourrez percevoir qui vous êtes. Vous n’êtes pas votre corps, vous l’occupez. Vous en êtes l’hôte. Nous sommes pure conscience, faisant partie du Tout. Nous sommes une étincelle de vie et la Vie dans sa globalité. Notre conscience individuelle nous fait découvrir notre appartenance à la Conscience Universelle. Nous sommes l’Un et le Tout. Quel paradoxe, n’est-ce pas ? Mais c’est bien de cela qu’il s’agit. La vie est Paradoxe.

Si vous avez connu cet instant magique où votre regard intérieur vous dévoile tout ce qui est extérieur, alors vous aurez compris que l’intérieur et l’extérieur sont un tout. Et vous êtes cela. La mort vous libère de l’enveloppe physique que vous avez empruntée.

Mais pour vivre ce moment d’extase il vous faut de votre vivant sur cette terre la fréquenter assidûment. Non pas à travers les autres mais par vous-même. Votre mort est présente en vous tout le temps.

Le moment venu, vous devrez l’accueillir avec amour. Avec compassion, gratitude. La crainte de la mort vous fera passer à côté de votre vie. Apprenez à mourir dès à présent, vous vivrez alors pleinement. La mort est l’orgasme libérateur d’une vie vécue en pleine conscience.

Ne vivez pas comme des morts. Intégrez la mort dans votre vie. Elle est votre plus fidèle compagne, la plus patiente. Elle ne vous quittera jamais, où que vous alliez, elle est à vos côtés. Vous ne pouvez lui échapper. Communiez avec elle. Le jour venu, elle vous guidera car vous la connaîtrez et vous n’en aurez pas peur.

Amédée

Publié dans:La MORT |on 4 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Chakras du corps et gamme chromatique

 

Les trois premiers chakras ou chakras inférieurs.

Chakras du corps et gamme chromatique dans CHAKRAS imagesLe premier est situé à la base de la colonne vertébrale, le deuxième se trouve à 7,23 centimètres plus haut, et le troisième est également à la même distance du précédent. Puis la mesure est universelle, il s’agit de la distance moyenne entre les deux yeux, même si pour vous ce n’est pas exactement le cas. N’oublions pas que c’est là une moyenne par rapport à tous les êtres humains.

 Après le troisième chakra, s’effectue un changement de direction à partir du « mur » (entre le cœur et la gorge) juste au-dessus et que nous appelons également « le demi-ton ». Ce demi-ton est crucial pour l’évolution humaine, et son secret n’est révélé qu’une fois que l’esprit est prêt et a bien maîtrisé ses conditions de vie dans son nouveau monde. Aux yeux de l’esprit incarné dans le corps, ce demi-ton n’est pas évident du tout. En fait, il est très bien camouflé et l’esprit ne peut en devenir conscient qu’au bon moment. Par conséquent, dès que nous découvrons ce demi-ton et le dépassons, l’énergie peut remonter jusqu’au cœur, puis jusqu’à la gorge, la glande pituitaire et la glande pinéale. Parvenu là, elle doit alors faire  face à un deuxième obstacle de même nature que l’on pourrait également appeler un autre « mur » ou un deuxième demi-ton (entre le 8è  et le 13è chakra). Il est situa entre la base du crâne (la région de l’occiput) et la glande pituitaire. Le premier obstacle était parallèle au sol, alors que celui-ci est perpendiculaire. Dès qu’il est possible à l’énergie consciente que nous sommes de dépasser ce deuxième obstacle ou demi-ton, elle parvient jusqu’au huitième et dernier chakra de l’octave. Les hindous l’appellent « le trône de Dieu », car pour eux, c’est le but de toute vie. Il est exactement à une longueur de main au-dessus du sommet du crâne.

 Le huitième chakra n’est que le commencement, ou la première notre, d’une autre octave de chakras localisés au-dessus de la tête. Il y a aussi une octave de chakras sous nos pieds, et c’est de là que nous venons tous, car nous progressons toujours du bas vers le haut.

L’énergie consciente (c’est-à-dire nous-mêmes) peut se déplacer dans le corps de deux manières principales, l’une étant de nature féminine et l’autre, de nature masculine. De plus, l’énergie se déplace toujours en spirale. Quand elle bouge dans le sens inverse des aiguilles d’une montre par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut dans le sens des aiguilles d’une montre, toujours par rapport au corps qui tiendrai tune montre en main et observerait les aiguilles, la spirale est de nature féminine. Après la naissance, l’esprit humain se concentre d’abord sur le chakra le plus bas de l’épine dorsale. Mais au cours des différents stades de sa vie ici-bas, il sera progressivement influencé par des chakras de plus en plus élevés.

Chaque chakra a ses qualités particulières. Le premier chakra a trait à notre capacité de survivre dans l’environnement de la planète Terre. Le deuxième chakra se rapporte à tout ce qui concerne le sexe. Quant au troisième, il est le siège de la volonté humaine. Pour sa parts, le quatrième renferme l’émotivité ou les qualités de cœur, alors que le cinquième est spécialisé dans la science des sons et que le sixième contient la géométrie sacrée de toute la création en ayant la capacité de la comprendre. Pour finir, le septième chakra renvoie à tout ce qui est de nature spirituelle, alors que le huitième englobe tout ce qui touche à la prochaine dimension d’existence.

Quand un être conscient se rend dans un monde entièrement nouveau pour lui – comme un petit bébé qui arrive sur terre – il n’a qu’une chose en t^te. Il veut d’abord et avant tout survivre et rester la où il est. Toute son attention converge sur sa capacité de survie dans ce nouveau monde, et il fera tout en son pouvoir pour y rester. Le premier chakra est comme des verres de lunette grâce auxquels le nouveau-né interprète sa nouvelle réalité, et toute la concentration dont il est capable est requise simplement pour arriver à rester dans ce nouveau monde.

A partir du moment où sa capacité de survie devient un fait accompli, l’esprit incarné prend conscience d’un autre chakra ou deux. En fait, il y en a deux, mais au début, l’esprit humain aura l’impression de n’en avoir qu’un. Les autres chakras ne sont donc pas apparents à cause du premier « mur » ou demi-ton. Il faudra d’abord qu’il apprenne à maîtriser les chakras inférieurs ; ensuit, sa sagesse innée lui dictera la voie vers une plus grande compréhension des choses.

Lorsqu’on sait qu’on pourra survivre, on désire naturellement entrer en contact avec les gens qui vivent dans la même réalité que soi – c’est là un instinct naturel. Dans le cas d’un petit bébé, celui-ci agira habituellement en  tentant de prendre contact avec sa mère, plus spécialement s’il est nourri au sien, un acte sexuel tout à fait naturel et acceptable. Alors que l’enfant grandit et devient un adolescent, ce besoin de contact avec l’autre prend la forme d’un désir purement sexuel. Nous aspirons tous à un contact physique avec les êtres qui vivent dans le même monde que nous. Dans les autres mondes, ce même désir prend des formes différentes, mais fondamentalement, disons que nous cherchons tous à entrer en contact avec les formes de vie du nouveau monde dans lequel nous venons tout juste de pénétrer. Nous appelons donc le deuxième chakra le chakra sexuel. Une fois que l’enfant réalise qu’il va pouvoir survivre dans ce bas monde, il cherche naturellement à entrer en contact avec les gens qui vivent dans son nouveau monde, et le troisième chakra devient une réalité pour lui. Il veut maintenant apprendre à contrôler et à manipuler cette nouvelle réalité grâce à ce que nous pourrions appeler la force de volonté. A ce point de notre séjour ici-bas, nous voulons savoir comment tout fonctionne et connaître les lois qui régissent notre nouveau monde. Comment nous y prenons-nous ?

Nous passons tout notre temps à essayer de résoudre des dilemmes de nature physique. Grâce à la force de notre volonté nous tentons petit à petit de contrôler le monde physique. Dans les autres mondes, les choses sont assez différentes de la troisième dimension, mais il existe encore une corrélation entre eux.

Les efforts que nous déployons pour comprendre la réalité sont interprétés de nombreuses manière au cours du temps. Lorsqu’on est encore un tout jeune enfant, on traverse une période particulièrement intéressante pendant laquelle on se fait souvent qualifier « d’affreux jojo ». C’est à ce moment de notre vie que nous voulons tout savoir sur notre monde environnant, et tout tester afin de mesurer ce que nous pouvons faire ou non. En effet, à cette période de sa vie l’enfant touche à tout, s’empare de tout, casse tout, lance tout en l’air puis cherche quelque chose d’autre à disséquer. Autrement dit, il fait tout le contraire de ce qu’il doit faire. Un tel enfant continuera dans une voie tant qu’il ne sera pas satisfait de sa compréhension du monde physique.

Lorsqu’on est encore un petit bébé, on ne sait absolument pas qu’un obstacle nous empêche d’accéder aux quatre autres chakras. On est inconscient du fait qu’on devra apprendre beaucoup d’autres leçons dans le futur et qu’elles auront trait à d’autres chakras que les trois premiers. En somme, tout est en train de changer rapidement à ce sujet également, car notre mère la Terre se réveille de son long sommeil, tout comme ses enfants.

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans:CHAKRAS |on 4 juin, 2013 |Pas de commentaires »

le Mer-Ka-Ba, corps de lumière de l’être humain

le Mer-Ka-Ba, corps de lumière de l’être humain dans MER-KA-BA merkaba1Les écoles de mystères égyptiennes étudiaient divers aspects de la vie ici-bas, en tout cas beaucoup plus que ce que nous pouvons exposer dans ce texte. Cependant, un élément fondamental se retrouvait toujours dans leurs différents types d’entraînements, à savoir : le Mer-Ka-Ba, ce corps de lumière de l’être humain, car il était tout pour les Egyptiens ! Sans cette connaissance et son application pratique, il leur était simplement impossible de se rendre dans les autres mondes. Telle était leur manière de voir les choses.

 Le mot « Mer-Ka-Ba » a la même signification dans plusieurs langues, et les Zoulous le prononcent de la même manière qu’en anglais, à peu de chose près. Credo Mutwa, leur chef spirituel actuel, affirme que les premiers membres de sa tribu sont tous venus de l’espace et se sont installés sur terre grâce à leur Mer-Ka-Ba. En hébreu, le Mer-Ka-Vah est à la fois le trône de Dieu et un chariot ou un char, une sorte de véhicule blindé ayant la capacité de transporter l’esprit et le corps humain d’un endroit à un autre, à la fois dimensionnellement et interdimensionnellement.

 En Egyptien, « Mer-Ka-Ba » est en fait composé de trois syllabes : Mer, qui représente un genre de lumière très spécial, un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; Ka qui signifie esprit (l’esprit humain ici-bas sur la Terre) ; et Ba, le corps humain, qui symbolise notre interprétation de la réalité. Lorsqu’on les réunit toutes les trois, voici la définition que l’on obtient : le Mer-Ka-Ba est un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et agit en réciprocité avec le corps, car il a la capacité de transporter l’esprit et le corps d’un monde à l’autre, tout en étant beaucoup plus que tout cela.  C’est en fait le modèle de la création et l’enveloppe énergétique de tout ce qui existe.

 En réalité, nous savons déjà tout cela. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Nous avons simplement un trou de mémoire temporaire. Nous avons utilisé notre Mer-Ka-Ba tant de fois au cours de nos vies à travers l’espace, le temps, la matière et les différentes dimensions d’existence que tout cela nous reviendra en tête dès que nous en aurons vraiment besoin.

 Précisons que nous pouvons fort bien recréer ou réactiver notre corps de lumière sans cette connaissance. Nous pouvons le raviver avec seulement de l’amour et de la foi, et pour certaines personnes c’est même le meilleur moyen. Cette émotion, ce sentiment d’amour pour toute vie est absolument nécessaire, car c’est la vie même du Mer-Ka-Ba. Le Mer-Ka-Ba est vivant et conscient ! ce n’est pas quelque chose qui est moins que nous, et nous sommes nous-mêmes vivants et conscients. Le Mer-Ka-Ba n’est pas séparé de nous ; l’énergie de la force de vie, au prana, au chi, de rayonner en nous, à travers nous et tout autour de nous, car c’est cela qui vient de Dieu et retourne à Dieu. C’est notre parenté, notre lien intime avec Dieu. C’est ce qui fait que Dieu et nous ne faisons qu’un. Quant à la connaissance,  la foi, c’est l’autre moitié de l’équation. Quand l’amour et la connaissance s’unissent, le Christ apparaît, et il n’y a aucune exception à cela.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans:MER-KA-BA |on 4 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Au-delà des croyances

Au-delà : 
Quand nos croyances basculent

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/

Pourquoi certaines personnes ayant frôlé la mort parlent aussi assurément d’un « au-delà » ? Qu’en pense le corps médical ? Deux spécialistes dans ce domaine apportent des réponses à ces questions dans le documentaire « After Life ».

Au-delà des croyances dans La MORT 4

Dans notre société, parler de la mort n’est pas facile. Envisager qu’il puisse y avoir une fin, se préparer à « perdre » un être cher et à vivre « sans » sont autant d’éventualités effrayantes auxquelles la plupart d’entre nous refusent de penser. Pourtant, une question, vieille comme le monde, nous a tous traversé l’esprit un jour : que se passe-t-il une fois que l’on meurt ? « Je crois que quand on meurt, c’est comme une bougie qui s’éteint, les gens décèdent et l’esprit ne peut survivre hors du corps. » Interrogées au hasard dans la rue au sujet de la mort et de l’au-delà, plusieurs personnes témoignent dans le documentaire « After Life » et font part de leurs croyances personnelles. Il y a celles pour qui ne rien pouvoir envisager après la vie est difficilement concevable : « Je pense que notre âme est une force puissante, chargée d’émotions, et je ne peux pas croire que quand nous mourons, tout est terminé. » Pour d’autres personnes, en revanche, l’idée même d’un au-delà semble inimaginable : « Je crois qu’il n’y a rien. Les gens meurent et après c’est fini. Je ne pense pas qu’il y ait d’ascension mystique… ». Comment savoir ce qui nous attend ?

L’au-delà, la preuve par l’expérience ?

Si les nombreuses références religieuses évoquant les notions de paradis et de réincarnation font partie de notre culture et de notre système de croyances, d’autres éléments beaucoup plus troublants persuadent définitivement certaines personnes de l’existence d’un au-delà, comme les expériences de mort imminente (EMI). Ce phénomène peut survenir lorsqu’une personne frôle la mort comme lors d’un accident de voiture, d’une opération, d’une maladie grave, d’un arrêt cardiaque, mais pas seulement. Un danger psychique ou physique, une chute ou une peur conséquente n’entraînant pas de conséquence physique peuvent également déclencher une EMI. 

Pendant quelques instants, ces personnes accèdent à un autre monde, une autre réalité. C’est ce qui est arrivé à Martha. En 1974, au cours d’une sortie en ski nautique, s’étant accroché le bras à la corde, Martha a été traînée sous l’eau et a bien failli se noyer : « Je me suis retrouvée dans un tunnel obscur. Il y avait des fleurs magnifiques et des couleurs que l’on ne voit pas sur Terre. J’avais toujours un corps, mais ce n’était pas mon corps physique. C’était comme un corps de lumière. Je me suis retrouvée dans l’Univers au milieu des étoiles et des galaxies et cela m’a paru normal, comme si j’étais chez moi. Et puis, je me suis retrouvée dans mon corps. Je n’ai pas eu de discussion, ni d’argument avec qui que ce soit. Je n’ai pas eu le choix. Je ne savais pas du tout comment réagir à cette expérience. Cela s’est passé un an avant que ne soient publiés les premiers ouvrages sur les EMI. Je ne savais pas ce que c’était et quand je l’ai dit à ma famille, ils ont refusé de croire que j’avais vécu ça. Ça leur faisait peur et ils ne voulaient pas l’entendre. » Cette expérience, profondément marquante, modifie souvent la façon de percevoir la mort et les croyances à son sujet. Comme l’explique Martha : « Ce qui ressort de mon expérience d’EMI, c’est que, depuis, je me sens beaucoup plus en phase avec ce qu’il y a de l’autre côté, avec le ciel, avec cette énergie-là. Je n’ai absolument plus peur de la mort. » Plusieurs études indiquent qu’en moyenne, 4% de la population vivraient ce genre d’expériences. Pour la France, cela concernerait environ 2, 5 millions de personnes. Qui sont-elles ? Comment les croire et surtout quels éléments permettent de penser que ces expériences ne sont pas le fruit d’hallucinations ? 

Quand le corps médical se confronte à la question

Des médecins s’intéressent au sujet depuis de nombreuses années, à l’image du Dr Jeffrey Long, co-auteur du livre « Preuve d’une vie après la mort » et à l’initiative de la création de la fondation sur les expériences de mort imminente. Il a recueilli des milliers de témoignages à travers le monde et dans toutes les cultures afin de les analyser et de noter leurs similitudes. Les personnes qui vivent une expérience de mort imminente évoquent généralement les mêmes souvenirs : le tunnel, la lumière, le sentiment de calme et de paix, la rencontre avec des êtres chers décédés et/ou avec des guides spirituels, la sensation de baigner dans un amour absolu, la vision de paysages magnifiques, le passage en revue de la vie. Chaque expérience est différente et ne comporte pas forcément l’ensemble de ces éléments. Pour le Dr Jeffrey Long « Depuis des milliers d’années, les grandes religions, ou d’autres cultes ou philosophies nous ont dit d’avoir foi en la vie éternelle, de croire qu’il y a autre chose que ce que l’on voit et que ce que l’on vit durant notre expérience terrestre, que l’on est plus que cela, que l’on est des êtres magnifiques, que l’on continue à vivre après la mort. Le plus incroyable, c’est que ce message de foi spirituelle, affirmé dans d’innombrables cultures depuis des milliers d’années peut être prouvé. »

D’après ce médecin, l’un des éléments les plus flagrants prouvant qu’il existe une vie après la mort, est la sortie hors du corps vécue par près de la moitié de ceux et celles qui vivent un expérience de mort imminente. Alors qu’ils sont entre la vie et la mort, ils voient et entendent tout ce qu’il se passe au-dessus de leur corps et sont capables, une fois revenus à la vie, de restituer chaque parole prononcée par les chirurgiens et infirmières. C’est ce qui est arrivé à Lupita Kirckland. Après avoir traversé une baie vitrée qu’elle n’avait pas vue, elle s’est retrouvée avec de multiples coupures sur tout le corps et avec de nombreuses veines sectionnées : « J’ai compris que j’allais mourir. J’ai vu mon corps de loin, je flottais dans la pièce et j’ai vu ma mère aller chercher le médecin. Elle hurlait, elle pleurait et elle m’a fait de la peine. Je voulais la consoler, lui dire que j’allais bien. Même si j’ai eu peur au début quand je me suis détachée de mon corps, une sensation incroyable de paix m’a envahie. Et j’ai su que tout irait bien et que je retournais dans un endroit qui était chez moi. Je voulais partager tout cela avec mes parents, leur dire que tout allait bien, mais je ne pouvais plus leur parler et je voyais mon cadavre sur le lit. C’est là que le médecin est arrivé, je me souviens qu’il a dit : « Oh mon Dieu, elle va y passer ! ». J’ai vu le tunnel, il semblait être fait de nuages sombres. Au bout du tunnel, il y avait de la lumière et dans cette lumière, j’ai vu l’image de ce que j’ai pensé être la Vierge Marie. J’ai revu ma vie avec elle. On a parlé de ma mission dans cette vie. Ensuite, on a décidé qu’il fallait que je revienne. J’ai compris que je n’avais pas rempli ma mission. J’ai été aspirée comme ça. En tout cas, j’ai senti que mon âme rentrait dans mon corps avec force. J’ai compris que le médecin m’opérait. J’ai senti une douleur intense dans la poitrine. Toute cette douleur physique est revenue dans mon corps. J’essayais d’aspirer le plus d’air possible dans mes poumons. Il me fallait de plus en plus d’air. Puis le médecin a dit : « Elle est sauvée ! Elle est sauvée ! » 

Le Dr Raymond Moody, médecin et docteur en philosophie, est mondialement connu pour être le premier à avoir étudié en détail les témoignages de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente. Dans le documentaire « After Life », il aborde l’une des autres similitudes fréquemment citées : « Bon nombre de personnes qui sont passées par ces expériences en reviennent profondément transformées, le changement le plus flagrant s’observe chez ceux qui ont recherché toute leur vie la connaissance, la célébrité, le pouvoir ou l’argent et tout ce genre de choses. Lorsqu’ils reviennent, ils déclarent qu’à leurs yeux, la chose la plus importante est d’apprendre à aimer. » Lupita Kirckland, déclare par exemple : « Quand je suis revenue, je n’étais plus la même. J’étais quelqu’un d’autre, plus spirituelle, avec plus de compassion pour les autres. J’étais plus à l’écoute des autres et j’avais plus d’amour à donner. » Lorsqu’elle était adolescente, Jenny Somers a fait une chute de quatre mètres. Son expérience de mort imminente a profondément modifié sa façon de voir la vie : « Il s’agit de se reconnecter avec la personne que l’on est vraiment. Il faut se reconnecter à un esprit universel qui est là. Mais nous sommes souvent séparés de notre source. Alors on essaie de se connecter à d’autres gens, aux objets. Cette personne-là va me rendre heureuse, cette voiture-là va me combler. Nous essayons de nous ressourcer auprès des autres dans cette dimension-ci. Mais si, on se reconnecte à la source, là on est épanoui. Maintenant, je réalise que je n’avais pas besoin de toutes ces choses extérieures, mais que je peux être cette lumière, cette mémoire, cette énergie qui nous rappelle de ne pas nous connecter entre nous, mais à la source elle-même. »

Enfin, la plupart des personnes témoignant de leur expérience évoquent également le fait de ne plus avoir peur de la mort. Pour le Dr Raymond Moody : « Nous pouvons affirmer aux gens qu’ils n’ont plus de raison d’avoir peur de la mort. Nous pouvons travailler sur cette peur grâce aux informations solides dont nous disposons, qui sont porteuses d’espoir pour les gens qui ont perdu des proches. Perdre un être aimé est l’une des expériences les plus douloureuses de la vie terrestre, et c’est un réconfort de savoir qu’il y a un autre monde dans l’au-delà, dans lequel nous retrouvons les êtres aimés et continuons la relation avec eux. »

S’il est difficile de prouver scientifiquement qu’il existe une vie après la mort, ces personnes ayant vécu une expérience de mort imminente nous interrogent sur nos modèles de croyance. Et si ces questions sur la mort et sur l’au-delà nous invitaient finalement à vivre différemment, ici et maintenant ?

SOURCE : Magazine INREES

Publié dans:La MORT, PEUR |on 2 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Prévisions juin 2013

Annales Akashiques pour juin 2013

 

Prévisions juin 2013 dans 2013 - PREDICTIONS 26

Quelle énergie et quelles expériences pouvons-nous attendre en juin 2013 ?

Ce mois-ci l’énergie dégage un fort sentiment de puissance. L’image qui décrit l’énergie de ce mois est celle d’un bouton de rose avant son éclosion. Il y a le sentiment que les choses sont un peu serrées, bien que pleines de potentiel. Il pourrait y avoir une certaine tension, mais l’étroitesse est réellement surtout une question de plénitude de potentiel. Quelque chose de magnifique est sur le point de se déployer collectivement dans le monde et personnellement dans beaucoup de vos vies. Avant que ce déploiement puisse se produire, vous devez rassembler votre énergie.

C’est un moment important pour tisser des choses ensemble, pour rassembler ce que vous avez appris dans les deux dernières années, et pour vous serrer les coudes avec vos proches et vos amis. Cherchez à établir des liens communautaires plus solides et traitez enfin et lâchez les vieilles habitudes qui se dressent sur votre chemin. Il est temps de vous rendre plus puissants que vous ne l’avez jamais été auparavant. Vous ne pouvez pas vous permettre de réapprendre d’anciennes leçons. Vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer les choses que vous savez être vraies.

Ce mois-ci, vous êtes appelés à agir à partir d’un niveau plus élevé que jamais auparavant. Il est temps pour vous de choisir la meilleure version possible de vous-mêmes, et de choisir systématiquement de faire la chose juste. Faites ce que vous savez être juste pour votre plus grand bien, plutôt que de faire ce qui vous fait vous sentir mieux dans l’instant.

Il sera utile de renforcer vos pratiques spirituelles, et d’établir dans votre routine quotidienne une structure qui vous permette de passer davantage de temps à faire ce qui est le plus important. Il sera vraiment utile pour vous ce mois-ci d’éviter les activités qui dispersent votre énergie. Faites attention à ce que vous regardez à la télévision ou sur Internet. Ne regardez que les choses que vous élèvent intérieurement. Consacrez du temps à des activités qui font de vous quelqu’un de meilleur — qui vous rendent plus heureux et plus joyeux. Évitez de passer du temps avec des gens ou dans des environnements qui vous amènent à vous sentir fatigués, vidés, ou malheureux. Ce niveau élevé et la discipline que vous êtes appelés à suivre en juin ne vous seront pas préjudiciables, mais il peuvent être difficiles. En fin de compte, la discipline vous aidera à vous garder dans l’alignement des choses qui vous rendent vraiment heureux, et cela va rendre votre vie plus facile que jamais.

Soyez doux ce mois-ci. Ce n’est pas le moment de vous auto-flageller, ce n’est pas le moment d’être malheureux. C’est le moment d’être heureux — de choisir plus puissamment les activités, les environnements et les gens qui font que vous vous sentez plus heureux. Ne perdez pas votre temps ce mois-ci. Ne perdez pas votre temps à faire des choses qui vous rendent malheureux. Si vous avez à faire quelque chose que vous n’aimez pas, faites-le aussi rapidement et facilement que possible. Finissez-le rapidement afin de pouvoir passer à ce qui vous permet d’être heureux. La procrastination ne peut pas être tolérée ce mois-ci. C’est un moment excitant, mais il exige de vous de vous mettre dans les starting-blocks et d’agir en accord avec vos valeurs les plus élevées.

Quelles actions spécifiques pouvons-nous entreprendre ce mois-ci pour utiliser au mieux cette énergie ?

Ce mois-ci, il sera bon pour vous d’utiliser un système d’agenda pour planifier vos journées et vos semaines. Planifiez à l’avance pour vous assurer que vos journées sont bien remplies avec des activités bénéfiques, aimantes, puissantes et saines. Cela augmentera vos possibilités d’accomplir réellement ces activités. Utilisez un agenda et planifiez à l’avance pour ne pas être entraînés dans des activités inutiles.

Ce qui vous rendra également service ce mois-ci c’est de faire des plans avec des proches qui vous soutiennent. Si un de vos objectifs est de faire davantage d’exercice, faites des plans avec un être cher ou avec quelqu’un que vous avez plaisir à fréquenter. Exercez-vous avec eux. Mettez en place les moyens de rendre la pareille à l’autre pour ces saines activités. Faites des plans pour le plaisir, faites des plans pour vous amuser, et faites des plans pour votre santé. Tous ces éléments sont bénéfiques ce mois-ci.

Ne laissez pas trop d’espace vide dans votre agenda. Remplissez-le de joie. Remplissez votre agenda avec des choses qui vous rendent vraiment heureux ou des choses dont vous savez qu’elles feront de vous le genre de personne que vous voulez vraiment être. Avoir un agenda et des plans vous servira vraiment bien ce mois-ci, parce que cela va vous rendre plus puissants. Cela vous évitera de perdre du temps ou de procrastiner autant que vous pourriez le faire d’habitude.

Pour davantage d’informations sur ce mois, y compris des informations spécifiques sur ce qui est à surveiller et à éviter ce mois-ci, ainsi qu’un message spécial des Gardiens sur la puissante énergie de ce mois, connectez-vous à votre espace Membre d’Akashic Transformations ou abonnez-vousaujourd’hui !

Traduction AD
Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/index.php?option=com_content&view=article&id=221   

IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant une semaine seulement sur le site d’origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l’utiliserez.


Ce que vous venez de lire vous est précieux ?… Alors, en conscience, merci d’honorer mon travail en pensant à activer la dynamique de l’échange !  

Publié dans:2013 - PREDICTIONS |on 2 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Co-créer le nouveau monde

 

interview de Gilles Sinquin

 

VENEZ ME REJOINDRE SUR LE FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 Co-créer le nouveau monde dans CO-CREATION lemurie

 

Qu’en est-il des personnes qui restent dans leurs anciens schémas ? 

Pour ceux qui n’ont pas pu s’harmoniser aux vagues supra lumineuses intenses du 9e inframonde, il leur a été difficile de préserver leurs masques sociaux et leurs habitudes. 

Cela leur a coûté beaucoup plus d’efforts et d’énergie qu’avant 1999, et ça va empirer dans l’ultime connexion divine (l’intemporalité) -sauf s’ils acceptent de lâcher prise et de laisser l’énergie-lumière faire son travail de nettoyage cellulaire et de pacification du mental. 

En vertu de la loi d’attraction, les personnes 4D (en cours d’évolution et d’élévation) s’attirent par leur niveau de conscience et leur champ d’énergie. 

La famille 3D, de même, se regroupe par la résonance de ses énergies denses (basses fréquences : peur, domination, etc). Les personnes qui sont dans la peur, la colère, la jalousie…, se retrouvent liées entre elles, à leur insu. Cela devient de plus en plus difficile depuis la fin du dernier inframonde pour la famille 3D, car les périodes de connexion lumière, suivies de phases d’intégration qui étaient de plus en plus intenses et rapprochées, et qui ont durée 18 jours seulement, sont maintenant permanentes. 

Cela durera jusqu’à l’installation de l’intemporalité sur la planète, ce qui entraînera « l’ascension » pour ceux qui sont en 4D, mais pour la famille 3D cela entraînera un stress intense. 

Pour les uns ce sera l’accélération vers l’amour et l’intemporalité ; pour les autres, ce sera l’amplification des résurgences (peur, angoisse, colère). 

   Comment voyez-vous l’après 2012 ? 

Il n’y aura pas de changement radical le 21 décembre 2012. On assistera progressivement à la disparition de la mentalité 3D, basée sur le pouvoir, la peur et le mensonge, pour faire place au nouveau monde, basé sur une conscience épanouie, élargie et plus élevée, où l’amour sera roi et où les âmes vibreront en harmonie dans le but d’améliorer les conditions de notre vie collective, dans tous les domaines. 

D’ici là, les personnes en 3D auront encore la possibilité de se libérer de leurs énergies denses (mémoires traumatiques refoulées, blessures émotionnelles) qui forment et alimentent leur ego, pour évoluer en 5D. 

   Gilles, votre vision est belle et nous la souhaitons tous. Chacun sent, évidemment, que la société arrive au bout d’un système, et que cela doit changer… Vous avez personnellement foi en ces vagues d’énergie qui apportent ce changement… mais concrètement, que pouvons-nous faire, chacun à notre niveau, pour l’avènement de cette nouvelle ère ? 

Lorsque nous sommes en réaction émotionnelle, nous sommes des créateurs d’énergie dense, car notre conscience cristallise les atomes et les retient en matière et mémoires (champs d’information qui influence nos pensées et croyances). Notre société est le reflet de nos désirs et de nos croyances, et nous sommes persuadés que ce monde sous lumineux est une réalité.

Or, la réalité est totalement différente. 

On peut la décrire par trois grande étapes : d’abord la source (terme employé par les spirituels), le vide quantique ou point zéro (utilisé par les scientifiques) et le terme « intemporel » (que j’utilise) qui veut dire « sans espace ni temps ». 

C’est dans ce champ que sont réunies toutes les particules : l’essence de toutes existences unifiées, de l’information pure. 
Ensuite, partent de cette source, des champs d’énergies qui prennent forme (c’est l’arbre de vie des mayas) puis cela se condense en matière par les atomes. 

Qu’est ce que la création ? D’abord de l’information, véhiculée par des champs d’énergies, qui se cristallise par de la matière : tous trois reliés à notre conscience. 

Maintenant, pour changer notre monde, nous pouvons utiliser le pouvoir de l’intention (c’est utiliser l’information pure pour une création par la pensée) et nous savons que l’information pure du vide quantique lorsque elle est sollicitée par la conscience, via les champs d’informations, va se manifester : soit en énergies dense (croyance) soit en information pure (réalité). 

A nous de faire le choix, car nous avons le libre arbitre de transmuter les croyances qui nous autolimitent par le pouvoir de l’intention et ainsi véhiculer l’énergie de conscience pure et d’amour pour changer le monde. 

Si nous nous unissons pour soutenir l’information pure par le pouvoir de l’intention, et si nous soutenons cette énergie par la connexion lumière, nous mettons en place une énergie super lumineuse qui, par la loi d’attraction entre les êtres, va installer une société d’unité et l’avènement de cette nouvelle ère. Le nouveau monde descend sur Terre, alors ouvrons les voies à ce nouveau monde ! Bâtissons un monde où notre amour pourra enfin s’exprimer librement et où tous les projets contribueront à l’avènement d’une société juste et harmonieuse, autonome et solidaire, basée sur le bien commun et non sur l’intérêt privé. Pour cela, il suffit de nous réunir et de nous mettre en connexion lumière tous ensembles ! 

  Propos recueillis par Marjolaine Watelle 

  Pour en savoir plus sur la connexion lumière, des conférences et des ateliers sont organisés partout en France.+ d’infos : www.connexion-lumiere.com 

Publié dans:CO-CREATION |on 1 juin, 2013 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3