Archive pour le 12 juin, 2013

Expérience de mort clinique

Expérience de mort clinique  dans ESPRITS nabuleuse1

Je souhaite terminer mon propos en expliquant une réalité qui nous est souvent présentée par les gens qui ont vécu une expérience de mort clinique. Beaucoup disent avoir perçu une lumière intense lors de leur « sortie de corps », une sorte de « lumière au bout d’un tunnel ». Ils disent avoir été portés par une énergie amoureuse, et souvent, ils expriment avoir rencontré des Guides, des anges ou des êtres chers, dans un cocon d’amour.

À priori, cette description s’apparente davantage à la version « catholique » de la mort qu’à la description que je vous en fais. Vous pourriez y voir là une incohérence, mais ce n’est pas le cas. Permettez-moi de vous expliquer ce qu’il m’a été donné de comprendre.

À chaque fois qu’un être vit une telle expérience, il en revient complètement transformé. Il est amené à rencontrer des énergies qui lui sont nouvelles et absolument fascinantes. Toute sa vie durant, jamais il n’oubliera son « voyage ». Mais il faut comprendre que ces expériences sont toujours orchestrées par l’Âme, et non par la dimension humaine ni par la personnalité. Ainsi, le « voyage » s’effectue « sur les ailes de l’Âme » pour ainsi dire. La « lumière au bout du tunnel », c’est la lumière des plans subtils de l’amour et de la conscience qui s’ouvrent devant nous.

Comprenons ensemble que lorsqu’un être vit sur le plan de l’astral, d’autres parties de lui demeurent connectées aux plans plus subtils, puisque nous n’en sommes jamais séparés. Si la conscience demeure dans l’astral, l’Âme n’y est aucunement limitée. Donc si cette dernière crée une expérience de mort clinique afin d’amener sa dimension humaine à vivre un saut de conscience qui la transformera à jamais, elle choisira assurément de le faire via un plan de conscience élevé. Autrement, l’expérience n’aurait aucun sens.

La multiple présence 

Lorsque nous quittons le plan terrestre, plusieurs aspects de nous continuent d’exister en parallèle, comme c’est le cas actuellement sur Terre. Ici, selon le niveau de conscience que nous cultivons, nous pouvons accompagner ces parties plus subtiles de notre être en expérimentant la multiple présence. C’est un processus évolutif dans lequel nous sommes tous engagés, que nous en soyons conscients ou non. Tôt ou tard, ce sera notre destination. Il en va de même pour la vie dans « l’autre monde ».

D’ailleurs, les êtres qui « hantent » des lieux humains ne sont pas toujours des consciences Âme-Esprit comme nous le sommes. Ces « fantômes » sont parfois des mémoires résiduelles d’un être qui a traversé vers les dimensions supérieures, mais dont une partie de lui plus dense n’a pas été pacifiée. Elle a donc été « laissée derrière » pour ainsi dire.

Si cela est vrai au niveau de la densité, cela est aussi vrai au niveau des plans plus subtils. Nous sommes des êtres multiples, et plus nous évoluons, plus nous devenons conscients de notre multiplicité.

Les passages vers la mort sont des passages vers la vie. Nous mourons un peu tous les jours, pour mieux renaître à nous-mêmes. Apprendre à mourir, c’est apprendre à vivre. Plus nous résistons à laisser aller ce qui cherche à mourir en nous, plus nous sommes alourdis par la vie. À l’inverse, plus nous apprivoisons la mort sous toutes ses formes, plus nous nous élevons dans l’amour et la conscience.

La mort est une illusion, qu’elle soit physique ou énergétique. Nous sommes éternels, sans début ni fin. Seule la forme se transforme.

Salutations à tous

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:ESPRITS, La MORT |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Apprendre à vivre

Apprendre à vivre  dans La MORT images-3

En vérité, on meurt tous les jours. Chaque fois que l’on renonce à un comportement spécifique qui nous limite, chaque fois que l’on transforme un élément de soi, chaque fois que l’on accepte de laisser aller une situation qui nous alourdit, on meurt à quelque chose de nous. D’ailleurs, les rêves de mort sont très rarement annonciateurs d’une mort physique. Ils sont plutôt initiatiques, ils nous invitent à laisser aller quelque chose de nous qui, au niveau évolutif de notre être, nous alourdit. Même au tarot, la carte de la mort est un présage de renaissance. Apprendre à mourir, c’est apprendre à vivre.

Que ce soit pour mieux comprendre notre propre parcours ou pour accompagner nos proches qui nous quittent, la « vie après la vie » fascine et inquiète aussi. Que se passe-t-il vraiment après le grand passage, ce que les Guides appellent « la première mort » ? Je reçois régulièrement des questions sur le sujet et je réalise qu’il existe autant de perception qu’il y a d’individu. Chacun envisage « la suite » selon ce qu’il comprend de la vie, et je ne crois pas qu’il existe de vérité absolue sur le sujet. Cependant, il est possible de tracer de grands principes à partir de la compréhension que la vie terrestre est le prolongement de la vie universelle.

Si « la vraie vie » débute ailleurs, nous sommes donc soutenus sur Terre par cet « ailleurs », qui agit sur nous comme une présence bienveillante. Il nous accompagne sur le parcours du retour au souvenir de nos origines universelles. Mais chacun doit marcher son propre sentier, car personne ne peut le faire à notre place. L’aide est disponible, mais nous sommes responsables de créer notre vie à la hauteur de nos aspirations les plus profondes, tant sur Terre que dans l’autre monde.

Un changement d’état 
Mon travail d’accompagnant individuel m’a amené à rencontrer des gens qui étaient décédés et qui ne le savaient pas. Même si cela peut surprendre au départ, c’est tout de même assez fréquent. J’avoue que j’étais moi aussi subjugué par cette réalité, ne comprenant pas comment cela était possible.

En réalité, la mort est un changement d’état qui nous amène à passer du corps physique au corps astral. Ce n’est pas douloureux, c’est comme se laisser aller dans une douce glissage d’eau. La médecine nous dit que nous arrêtons de respirer à la mort, mais en vérité, le souffle se poursuit dans le corps astral. Nous l’amenons avec nous en quelque sorte. C’est le fil conducteur qui relie les différents corps entre eux.

Le corps astral est une copie exacte du corps physique. Leur ressemblance est parfaite. Certains êtres qui décèdent ne réalisent pas qu’ils ont changé d’état, parce que la sensation dans le corps astral demeure la même, mais avec une légèreté ajoutée. Cela survient souvent dans les cas de mort subite accidentelle. En effet, il est fréquent d’observer dans l’énergie un être qui marche à pied le long d’une autoroute après un accident mortel. Il s’agit du défunt qui attend que l’on vienne le chercher. Il se demande pourquoi personne ne l’a invité à entrer dans un véhicule lorsque les secouristes sont venus.

À ce moment, surtout au début, l’être qui n’a pas cultivé sa conscience spirituelle ne comprend pas ce qui s’est produit. Comme il est toujours conscient et que son apparence semble être la même, il se dit qu’il ne peut pas être mort. Habituellement, les gens finissent par comprendre, mais cela peut prendre un certain temps. J’ai cependant vu des gens errer pendant des années avant de réaliser qu’ils étaient décédés, puisque leur nouvel état ne correspondait pas à la définition qu’ils avaient de la mort. Ils pourront éventuellement être aidés par un humain sensible à leur réalité qui leur expliquera la situation.

extrait d’un texte de Simon Leclerc – LIRE L’intégralité de ce texte en cliquant ici.

Publié dans:La MORT |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Prédiction juillet 2013

Prédiction juillet 2013 dans 2013 - PREDICTIONS 88

Pour ceux qui ont remarqué une intensité énergétique particulière dans les dernières semaines, tenez bon, ça ne nous lâchera pas avant le solstice d’été! Les nombreuses tempêtes solaires et l’élévation vibratoire que cela entraîne nous secouent dans toutes nos structures (jusqu’à l’ADN !). 

C’est une belle invitation à laisser tomber tout ce qui ne fait plus sens dans notre vie, renoncer aux masques de nos personnages, à l’ego, pour se permettre une plus grande ouverture vers qui on Est en Essence. Selon ce que je comprends des enseignements du Maître St-Germain et de ma propre écriture, la période d’été va nous offrir une porte grande ouverte sur l’être multidimensionnel que nous sommes. Il faut se présenter à ce rendez-vous allégé de nos derniers résidus de personnalité, ceux qui remontent à la surface comme des bulles de coke ces temps-ci et qui nous font passer par toutes les émotions sans qu’on comprenne trop pourquoi. Comme si on nous envoyait des grands coups de masse dans le corps émotionnel pour nous provoquer à se libérer de vieilles charges qui nous alourdissent.

Ceux qui sont prêts vont avoir accès à leur Être véritable, une connexion avec le Soi supérieur et l’invisible comme jamais auparavant, parce que l’énergie du Nouveau Monde y sera propice. Alors, je nous invite à y être présent (j’essaierai d’y être aussi !), dans tout notre Être ! 

Bonne journée chers maîtres !  

Consultez le site de  France Gauthier

Publié dans:2013 - PREDICTIONS |on 12 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3