Chakras du corps et gamme chromatique

 

Les trois premiers chakras ou chakras inférieurs.

Chakras du corps et gamme chromatique dans CHAKRAS imagesLe premier est situé à la base de la colonne vertébrale, le deuxième se trouve à 7,23 centimètres plus haut, et le troisième est également à la même distance du précédent. Puis la mesure est universelle, il s’agit de la distance moyenne entre les deux yeux, même si pour vous ce n’est pas exactement le cas. N’oublions pas que c’est là une moyenne par rapport à tous les êtres humains.

 Après le troisième chakra, s’effectue un changement de direction à partir du « mur » (entre le cœur et la gorge) juste au-dessus et que nous appelons également « le demi-ton ». Ce demi-ton est crucial pour l’évolution humaine, et son secret n’est révélé qu’une fois que l’esprit est prêt et a bien maîtrisé ses conditions de vie dans son nouveau monde. Aux yeux de l’esprit incarné dans le corps, ce demi-ton n’est pas évident du tout. En fait, il est très bien camouflé et l’esprit ne peut en devenir conscient qu’au bon moment. Par conséquent, dès que nous découvrons ce demi-ton et le dépassons, l’énergie peut remonter jusqu’au cœur, puis jusqu’à la gorge, la glande pituitaire et la glande pinéale. Parvenu là, elle doit alors faire  face à un deuxième obstacle de même nature que l’on pourrait également appeler un autre « mur » ou un deuxième demi-ton (entre le 8è  et le 13è chakra). Il est situa entre la base du crâne (la région de l’occiput) et la glande pituitaire. Le premier obstacle était parallèle au sol, alors que celui-ci est perpendiculaire. Dès qu’il est possible à l’énergie consciente que nous sommes de dépasser ce deuxième obstacle ou demi-ton, elle parvient jusqu’au huitième et dernier chakra de l’octave. Les hindous l’appellent « le trône de Dieu », car pour eux, c’est le but de toute vie. Il est exactement à une longueur de main au-dessus du sommet du crâne.

 Le huitième chakra n’est que le commencement, ou la première notre, d’une autre octave de chakras localisés au-dessus de la tête. Il y a aussi une octave de chakras sous nos pieds, et c’est de là que nous venons tous, car nous progressons toujours du bas vers le haut.

L’énergie consciente (c’est-à-dire nous-mêmes) peut se déplacer dans le corps de deux manières principales, l’une étant de nature féminine et l’autre, de nature masculine. De plus, l’énergie se déplace toujours en spirale. Quand elle bouge dans le sens inverse des aiguilles d’une montre par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut dans le sens des aiguilles d’une montre, toujours par rapport au corps qui tiendrai tune montre en main et observerait les aiguilles, la spirale est de nature féminine. Après la naissance, l’esprit humain se concentre d’abord sur le chakra le plus bas de l’épine dorsale. Mais au cours des différents stades de sa vie ici-bas, il sera progressivement influencé par des chakras de plus en plus élevés.

Chaque chakra a ses qualités particulières. Le premier chakra a trait à notre capacité de survivre dans l’environnement de la planète Terre. Le deuxième chakra se rapporte à tout ce qui concerne le sexe. Quant au troisième, il est le siège de la volonté humaine. Pour sa parts, le quatrième renferme l’émotivité ou les qualités de cœur, alors que le cinquième est spécialisé dans la science des sons et que le sixième contient la géométrie sacrée de toute la création en ayant la capacité de la comprendre. Pour finir, le septième chakra renvoie à tout ce qui est de nature spirituelle, alors que le huitième englobe tout ce qui touche à la prochaine dimension d’existence.

Quand un être conscient se rend dans un monde entièrement nouveau pour lui – comme un petit bébé qui arrive sur terre – il n’a qu’une chose en t^te. Il veut d’abord et avant tout survivre et rester la où il est. Toute son attention converge sur sa capacité de survie dans ce nouveau monde, et il fera tout en son pouvoir pour y rester. Le premier chakra est comme des verres de lunette grâce auxquels le nouveau-né interprète sa nouvelle réalité, et toute la concentration dont il est capable est requise simplement pour arriver à rester dans ce nouveau monde.

A partir du moment où sa capacité de survie devient un fait accompli, l’esprit incarné prend conscience d’un autre chakra ou deux. En fait, il y en a deux, mais au début, l’esprit humain aura l’impression de n’en avoir qu’un. Les autres chakras ne sont donc pas apparents à cause du premier « mur » ou demi-ton. Il faudra d’abord qu’il apprenne à maîtriser les chakras inférieurs ; ensuit, sa sagesse innée lui dictera la voie vers une plus grande compréhension des choses.

Lorsqu’on sait qu’on pourra survivre, on désire naturellement entrer en contact avec les gens qui vivent dans la même réalité que soi – c’est là un instinct naturel. Dans le cas d’un petit bébé, celui-ci agira habituellement en  tentant de prendre contact avec sa mère, plus spécialement s’il est nourri au sien, un acte sexuel tout à fait naturel et acceptable. Alors que l’enfant grandit et devient un adolescent, ce besoin de contact avec l’autre prend la forme d’un désir purement sexuel. Nous aspirons tous à un contact physique avec les êtres qui vivent dans le même monde que nous. Dans les autres mondes, ce même désir prend des formes différentes, mais fondamentalement, disons que nous cherchons tous à entrer en contact avec les formes de vie du nouveau monde dans lequel nous venons tout juste de pénétrer. Nous appelons donc le deuxième chakra le chakra sexuel. Une fois que l’enfant réalise qu’il va pouvoir survivre dans ce bas monde, il cherche naturellement à entrer en contact avec les gens qui vivent dans son nouveau monde, et le troisième chakra devient une réalité pour lui. Il veut maintenant apprendre à contrôler et à manipuler cette nouvelle réalité grâce à ce que nous pourrions appeler la force de volonté. A ce point de notre séjour ici-bas, nous voulons savoir comment tout fonctionne et connaître les lois qui régissent notre nouveau monde. Comment nous y prenons-nous ?

Nous passons tout notre temps à essayer de résoudre des dilemmes de nature physique. Grâce à la force de notre volonté nous tentons petit à petit de contrôler le monde physique. Dans les autres mondes, les choses sont assez différentes de la troisième dimension, mais il existe encore une corrélation entre eux.

Les efforts que nous déployons pour comprendre la réalité sont interprétés de nombreuses manière au cours du temps. Lorsqu’on est encore un tout jeune enfant, on traverse une période particulièrement intéressante pendant laquelle on se fait souvent qualifier « d’affreux jojo ». C’est à ce moment de notre vie que nous voulons tout savoir sur notre monde environnant, et tout tester afin de mesurer ce que nous pouvons faire ou non. En effet, à cette période de sa vie l’enfant touche à tout, s’empare de tout, casse tout, lance tout en l’air puis cherche quelque chose d’autre à disséquer. Autrement dit, il fait tout le contraire de ce qu’il doit faire. Un tel enfant continuera dans une voie tant qu’il ne sera pas satisfait de sa compréhension du monde physique.

Lorsqu’on est encore un petit bébé, on ne sait absolument pas qu’un obstacle nous empêche d’accéder aux quatre autres chakras. On est inconscient du fait qu’on devra apprendre beaucoup d’autres leçons dans le futur et qu’elles auront trait à d’autres chakras que les trois premiers. En somme, tout est en train de changer rapidement à ce sujet également, car notre mère la Terre se réveille de son long sommeil, tout comme ses enfants.

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans : CHAKRAS |le 4 juin, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3