Archive pour avril, 2013

Les anges

 avec Annick de Souzenelle

 

Annick de Souzenelle a suivi une formation Jungienne de psychothérapeute, fait des études de théologie chrétienne orthodoxe et d’Hébreu biblique. Elle est aujourd’hui écrivain et conférencière.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:ANGES, VIDEOS à voir |on 29 avril, 2013 |1 Commentaire »

Tout se fait par télépathie

Tout se fait par télépathie dans ENERGIES 481

Nous sommes tous en chaîne magnétique, et il faut comprendre que tous les cerveaux qui sont sur Terre en ce moment reçoivent les malheurs des autres et comme ils n’arrivent pas à repositiver cette force, tout se met à se détériorer dans tous les coins de l’univers, dans tous les domaines, tant dans la matière que sous forme de malaise psychologique pour certains.

Quand il y a des catastrophes et  que  tous les médias vous montrent une actualité des plus pessimistes, il ne faut pas être triste, ressasser, s’apeurer, mais au contraire toujours redresser la barre, réagir par une dynamique positive qui contrebalancerait ces mauvais effets, sinon on ajoute des négativités à des éléments déjà difficiles. Il est capital de comprendre que nous rajoutons des négativités à cause de nos états intérieurs.

 C’est le mécanisme de la pomme d’arrosoir : l’image de la pomme d’arrosoir symbolise le processus par lequel chaque cerveau est régi par d’autres cerveaux et régit lui-même d’autres cerveaux.

La pomme d’arrosoir est immensément perfectionnée : ce sont des milliers de petits orifices qui ont des dimensions différentes et  vont programmer des nuances variées dans le cerveau des autres.

Imaginez que notre cerveau soit une lampe placée dans une pomme d’arrosoir ; par chaque orifice filtre un rai de lumière, qui lui-même éclaire l’intérieur d’une autre pomme d’arrosoir (le cerveau d’un autre). Chaque orifice éclaire encore une pomme d’arrosoir et ainsi de suite ; c’est un processus qui agit par multiplication.

C’est l’imprégnation du film des vies antérieures : nous avons tous un film dans la tête où tout est retenu. Il n’y a pas un brin d’herbe qu’on n’ait oublié, ni un grain de sable, tout est imprégné définitivement en nous ; toutes les expériences de notre acquis sont magnétisées en nous, elles sont imprimées dans notre cerveau comme la mémoire d’un ordinateur.

C’est capital car, à cause de ce système de chaîne, on peut programmer continuellement  du positif chez les autres ou inversement projeter du négatif, selon son état d’être.

Chaque personne ayant déjà vécu de nombreuses vies, a de nombreuses responsabilités par rapport aux êtres qu’elle a rencontrés dans d’autres vies. Nous avons tous cette télépathie mais elle n’est pas toujours éveillée et même souvent inhibée.

Nous pouvons tous continuellement travailler par télépathie : pour aider quelqu’un, il suffit d’évoquer la personne, de la visualiser dans notre tête, d’évoquer l’être supérieur à qui nous voulons le confier que ce soit le Christ, la Vierge, un saint ou un Être de Lumière qui nous est cher. On laisse la force arriver en soi et repartir vers cette personne, cela se fait avec naturel. Dieu effectue le travail tout seul, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande quête intérieure, il faut simplement être dans un état de générosité et dire : « Aidez cette personne » et elle reçoit cette force qui la redynamise.

C’est pour cela que la prière est très importante, parce qu’elle met en contact avec des entités très évoluées, qui envoient immédiatement de la force.

L’importance de la télépathie entre les désincarnés et les incarnés, le besoin réciproque de chacun : nous demandons aux désincarnés de nous aimer, de nous guider, de nous consoler. Il faut savoir que dès que nous pensons à un être défunt qui nous est cher, il est attiré immédiatement vers nous et il faut savoir le recevoir, l’écouter dans l’intérieur de son cœur.

Par contre, peu de personne ont conscience du besoin qu’ont les désincarnés que nous pensions à eux, que nous aussi nous leur parlions. Ils ont besoin, tout comme nous, de continuer à être aimés, de garder les liens avec ceux qu’ils ont chéris et qu’ils essaient éternellement d’aider. C’est pour eux une grande joie, une grande source d’énergie pour continuer leur évolution.

D’où l’importance des albums de photos, des portraits de famille ou encore les objets ayant appartenu à des êtres chers et qui nous en évoquent le souvenir.

Les oublier, ne pas les solliciter peut leur donner une grande tristesse, un désintérêt et même une léthargie, les empêchant, eux aussi, d’évoluer.

Il faut savoir qu’un désincarné continue son évolution, en aidant bien sur les êtres à qui il est lié affectivement, mais aussi les personnes qui perpétuent leurs travaux réalisés sur Terre lors de leur dernière vie, par exemple Allan Kardec continue à former des médiums, Martin Luther King continue à combattre le racisme, Gandhi continue à lutté pour la paix….

Être en télépathie avec les désincarnés que l’on a aimés est une grande joie réciproque.

Bénédicte Wallut Civet-Lobstein

Publié dans:ENERGIES, ESPRITS, MAITRISE, MEDIUM, POUVOIR |on 29 avril, 2013 |Pas de commentaires »

3 foyers de perception clairvoyante

 3 foyers de perception clairvoyante dans MEDIUM loracle-bleu

La véritable clairvoyance ne se limite pas à une seule forme de perception. Il y a trois foyers de perception qui sont des combinaisons de chakra, un peu comme des engrenages s’entraînent les uns, les autres.

Le premier foyer est crée lorsque les portes (chakras) rouge, orange et jaune  se rejoignent en une seule force centrale (Bouddha de la Joie)

Le second foyer de clairvoyance est une combinaison de chakras qui permettent la réception d’informations d’ordre céleste et transcendant. Ce sont les chakras bleu ( situés sur la gorge), indigo ( le front ) et blanc (le dessus de la tête).

Le Troisième Foyer de perception clairvoyante est le chakra anahata ou « porte du Cœur »(couleur vert, rose ou doré).

 Reçu par Lilas

Publié dans:MEDIUM, POUVOIR |on 27 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Peur de l’éveil spirituel

Le jeune élève vit un éveil et raconte la magie du moment et la peur….

Extrait de « This Valley of Terror » (saison 3, épisode 3)

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans:PEUR, VIDEOS à voir |on 27 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Nature et intention

Quand les plantes ressentent nos intentions

Les plantes ont-elles une forme de perception ? D’après l’expérience de Cleve Backster , il semblerait que ce soit bien le cas, et que les plantes soient réceptives à ce qui se passe dans leur environnement. Extrait du livre « La Science de l’intention » de Lynne McTaggart.

Nature et intention dans NATURE 46

Cleve Backster fut parmi les premiers à suggérer que les plantes sont affectées par l’intention humaine, une idée considérée comme si absurde qu’elle fut ridiculisée pendant quarante ans. Backster doit sa notoriété à une série d’expériences censées démontrer que les organismes vivants perçoivent les pensées des gens et y réagissent. (…)

Un matin de février, après avoir travaillé toute la nuit, Backster prit une pause-café et s’apprêta à arroser le dracéna et les autres plantes dans son bureau. Alors qu’il remplissait son arrosoir, il se demanda s’il serait possible de mesure le temps qu’il faut à l’eau pour se rendre des racines jusqu’aux feuilles, particulièrement dans le cas du dracéna, une plante possédant une très longue tige. Il se dit qu’il pourrait tester cela en reliant le dracéna à l’un de ses polygraphes. Une fois que l’eau aurait atteint le point situé entre les électrodes, l’humidité contaminerait le circuit et s’afficherait sous forme d’une baisse de résistance. (…)

Backster intercala une des longues feuilles arrondies du dracéna entre les deux électrodes d’un détecteur de mensonges et l’encercla avec un élastique. Après avoir arrosé la feuille, il s’attendait à voir un mouvement de hausse dans le tracé s’imprimant sur le papier déroulant du polygraphe, ce qui correspondrait à une baisse dans la résistance électrique de la feuille à mesure que son taux d’humidité augmentait. Mais alors qu’il versait l’eau, exactement le contraire se produisit. Le tracé commença à se diriger vers le bas et afficha ensuite une déviation de courte durée, semblable à ce qui survient lorsqu’une personne éprouve brièvement une peur d’être détectée. 

A ce moment-là, Backster crut être témoin d’une réaction typique de celle d’un humain, bien qu’il apprit plus tard que l’isolant cireux présent entre les cellules des plantes provoque une décharge électrique semblable à une réaction humaine de stress captée par un polygraphe. Il décida que si la feuille faisait effectivement preuve d’une réaction émotionnelle, il allait devoir trouver un important stimulus émotionnel pour intensifier sa réaction. (…)

Pour susciter l’équivalent d’une alarme dans une plante, Backster savait qu’il lui fallait menacer d’une façon ou d’une autre son bien-être. Il essaya d’y parvenir en plongeant une des feuilles dans une tasse de café, mais cela ne causa aucune réaction intéressante dans le tracé obtenu, sinon la continuation du mouvement vers le bas. S’il s ‘était agi là du tracé généré par un être humain, Backster en aurait conclu que la personne testée était fatiguée ou bien qu’elle s’ennuyait. A l’évidence, il lui fallait brandir une menace immédiate et authentique ; il pensa donc à trouver une allumette et brûler la feuille équipée d’électrodes. 

A l’instant même où il eut cette pensée, le crayon traceur bondit soudain vers le haut du papier déroulant du polygraphe et faillit jaillir à l’extérieur. Backster n’avait pourtant pas brûlé la feuille ; il avait seulement pensé à le faire. Selon son polygraphe, la feuille avait perçu la pensée comme une menace directe et avait manifesté une inquiétude extrême. Il courut alors jusqu’au bureau de sa secrétaire situé dans une autre pièce afin d’y prendre des allumettes. Lorsqu’il revint, la feuille enregistrait toujours des signes manifestes d’angoisse sur le polygraphe. Il frotta donc une allumette et l’agita sous la feuille de la plante. Le crayon poursuivi sa course erratique. Backster ramena ensuite les allumettes sur le bureau de sa secrétaire. Le tracé se calma et redevint droit petit à petit. 

Backster ne savait pas quoi penser de tout cela. Il s’intéressait depuis longtemps à l’hypnose et aux idées relatives au pouvoir de la pensée et à la nature de la conscience. Il avait même tenté un certain nombre d’expériences à l’aide de l’hypnose au cours de son travail au Service de contre-espionnage de l’armée et avec la CIA, dans le cadre d’une campagne conçue pour déceler si les services d’espionnage russes avaient eu recours à des techniques d’hypnose.

Cependant, ce qu’il venait d’observer était proprement extraordinaire. Cette plante, semblait-il, avait lu ses pensées. Il ne se considérait pas comme quelqu’un qui aime particulièrement les plantes. Cela n’avait pu advenir que si la plante possédait une sorte de faculté de perception extrasensorielle sophistiquée. Elle devait être d’une manière ou d’une autre réceptive à ce qui se passait dans son environnement, et capable de percevoir bien davantage que de simples informations sur l’eau ou sur la lumière. (…)

extrait de La Science de l’intention, Lynne McTaggart
aux Editions Ariane (Mars 2008 ; 416 pages) 

Publié dans:NATURE, PLANTES |on 25 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Sagesse intérieure

Sagesse intérieure dans DEVELOPPEMENT dauphins

Rien de plus beau que de vivre aux cotés de personnes émanant d’une grande sagesse intérieure. Cette sagesse est le fruit d’un grand travail intérieur, c’est le résultat d’années de « méditations » dans la conscience de ce que nous sommes. Et cette sagesse se traduit par un immense élan d’amour. Amour pour soi, pour les autres et pour Dieu. N’avez-vous jamais remarqué que les personnes les plus sages sont généralement les plus aimante?. Il est donc évident que la sagesse s’acquière avec le développement de l’Amour Universel.

Il n’est pas besoin d’être ermite pour acquérir cette sagesse. Il n’est pas besoin d’être retiré aux quatre coins du monde pour développer en soi cette richesse intérieure. Non. Simplement se connaître et savoir que les plus belles qualités sont accessibles, pour le moins si on décide de les avoir.

Les êtres doués d’une grande sagesse ont alors un coeur rempli d’Amour. La sagesse c’est la connaissance de notre Monde, de l’Homme, de Dieu mise au service de Dieu lui-même. Et c’est l’Amour qui gouverne le tout. Cette sagesse nous pouvons la ressentir physiquement, nos organes ressentent eux aussi cette énergie d’Amour, cette énergie de Vérité. Et plus ils la ressentent plus ils en redemandent. Notre être réclame cette sagesse. Alors écoutons nous une fois de plus. Ouvrons notre coeur à Dieu, à son amour, ouvrons notre coeur à nous-même et donnons nous de l’Amour.

La sagesse intérieure sera cette voie qui guidera nos pas quand nous doutons, quand nous sommes pris par nos inquiétudes, par nos peurs. Alors elle est là, elle nous réconforte, nous disant que c’est pas grave parce que nous savons que, lorsque nous suivons la Lumière, nous serons toujours guidés au mieux pour tous les domaines de notre vie et pour notre élévation spirituelle. Ainsi lorsqu’elle nous apaise de nos troubles alors commence l’ouverture de notre coeur, l’ouverture de notre conscience et là nous entendons ce que nous devons faire pour suivre notre chemin.

La sagesse intérieure, parce qu’elle est Amour inconditionnel, est notre meilleur guide. Elle sait ce qui est le plus juste pour nous. Jamais d’excès, jamais d’erreurs. Elle sait. C’est la Connaissance, le Savoir. Alors écoutons là, donnons lui assez de place dans notre vie pour ne plus être perdus. Donnons lui une place importante pour avancer sur notre chemin, pour avancer vers la Lumière.

Article 26 © GDL – source-lumiere.net – 2002-2008

Publié dans:DEVELOPPEMENT, MEDITATION |on 25 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Les âmes errantes

 Les âmes errantes dans AME 7-218x300

A chaque catastrophe entraînant de nombreuses victimes, des histoires d’âmes errantes refont étrangement surface. Comme au Japon après le séisme et l’accident nucléaire de Fukushima où la région serait, d’après de nombreux témoins, hantée par les défunts. Rumeurs ? Affabulations ? Hallucinations ? Ou réalité ? Décryptage avec la journaliste et médium, Patricia Darré.

« Et les esprits des morts, que vont-ils devenir ? » Un an après la catastrophe de Fukushima, nombreuses sont les victimes dont le corps n’a été ni réclamé, ni retrouvé. Dans toute la région du Tohoku, les habitants s’inquiètent. Selon leurs croyances bouddhiques, les morts ne peuvent trouver le repos si des rites appropriés n’ont pas été respectés. Dans toute la zone sinistrée du nord-est japonais, les esprits errants des défunts, en quête de sépulture, hanteraient encore les lieux où ils périrent.
Au pays du soleil levant, beaucoup d’histoires de revenants alimentent actuellement les conversations. Certains disent avoir senti une « présence ». D’autres racontent avoir vu des entités, parfois même les avoir entendues parler. 
Chaque fois qu’une terrible catastrophe survient quelque part, des histoires d’âmes errantes refont étrangement surface. Comme après le tsunami de décembre 2004 en Thaïlande et au Sri Lanka. Alors : rumeurs ? Affabulations ? Hallucinations ? Ou réalité ? 
Dans un livre qui l’a rendue célèbre (Un Souffle vers l’éternité, Michel Lafon), Patricia Darré, journaliste à France Bleue Berry, affirme être capable de communiquer avec les esprits. Pour l’Inrees, elle décrypte ces phénomènes et tente de nous éclairer sur ces témoignages.

Selon vous, que faut-il entendre par « âme errante » ?
Ce sont des âmes perdues, angoissées. Des défunts restés bloqués dans le monde des vivants. A cela, il y a plusieurs raisons : cela peut être soit parce qu’ils n’ont pas encore réglé un problème dans notre monde ; soit parce qu’ils sont trop attachés à la matière, ne croient pas en l’au-delà, et par conséquent, ne savent ni où ils sont, ni comment sortir de cet entre-deux ; soit parce qu’ils ne comprennent pas qu’ils sont morts ni ce qui s’est passé. C’est le cas des personnes décédées avec beaucoup de violence et de brutalité : dans un attentat, une catastrophe naturelle, un accident… Comme les milliers de victimes de Fukushima, du tsunami de 2004 mais aussi celles du 11 septembre 2001. Quand je me suis un jour rendue à Ground Zero, il y avait tellement d’âmes errantes qui venaient me voir pour comprendre ce qui leur était arrivé que je ne savais plus où donner de la tête. A tel point que j’ai dû fuir ! 

Selon les croyances japonaises, ces esprits errent dans l’attente d’une sépulture. Pourquoi cela semble-t-il si important pour les défunts ?
Pour moi, la sépulture n’est pas la véritable raison de cette errance. Mais il est vrai que si le défunt vient d’une civilisation où la culture d’une sépulture est importante, comme c’est le cas au Japon, cela va le tourmenter, et l’obséder. Je me souviens être entrée en contact avec un guerrier celte dont le squelette fut découvert dans un aqueduc. Il me demandait une sépulture car pour lui, ce rituel était indispensable pour pouvoir sereinement rejoindre la lumière. 

Que faudrait-il faire pour libérer ces âmes errantes ?
Elles ont besoin d’être guidées par ceux qu’on appelle des médiums, des intermédiaires ou des passeurs d’âmes, qui vont les aider à comprendre ce qui leur est arrivé, et à passer de l’autre côté. Certains esprits peuvent attendre de l’aide et continuer d’errer durant des siècles… Ils sont comme des badauds perdus qui, en pleine nuit, demandent leur route. Chaque fois qu’on leur indique le chemin à suivre, leur soulagement est immédiat.

Magazine INREES

Publié dans:AME, ESPRITS, La MORT |on 24 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Les secrets d’un départ

Les secrets d'un départ dans La MORT 6

Une autre image de la mort et de l’acte de mourir, c’est le départ. Symbolique présente sous tous les cieux, en Afrique comme en Asie, en Europe comme au Japon. Les morts s’en vont en compagnie de cette puissance ombreuse et coureuse de grands chemins, amicale pourtant, qui vient les chercher.

« Ceux qui n’ont pas senti qu’il y a dans la mort / le secret d’un départ chavirant de voyages /ne seront que des morts stériles pour la mort  » 

Le christianisme considère que ce pouvoir accordé à la mort ne doit pas être excessif. C’est bien elle qui passe. Mais c’est Dieu qui appelle : « accueille, Seigneur, l’âme de ton serviteur ou de ta servante que tu as voulu appeler de ce monde vers toi » . Dans l’antiquité, les inscriptions funéraires chrétiennes portaient souvent la formule « appelé par le Seigneur ». Autrement dit, pour les chrétiens la mort est « vocation », elle fait partie de leur vocation et en est la dernière forme terrestre. Mais alors elle est mystérieusement devenue parlante. Car c’est Dieu qui parle en elle, à son propos. Le mourant est nommé par son nom. Il ne suit pas la mort silencieuse, il va vers Celui d’où il tire son identité profonde.

Un malentendu est, certes, possible ici. En lisant certains avis de décès, où il est dit : « il a plu à Dieu de rappeler à lui son serviteur ou sa servante », on a l’impression que c’est Dieu lui-même qui décide ou veut la mort. Ce qui est bien étrange pour le Dieu de la vie et de l’amour. Mieux vaut dire, semble-t-il, que c’est la mort qui opère. Dieu ne fait jamais tout en nous. Mais quand la mort vient, c’est Dieu qui parle. Ce faisant, il ne rappelle pas, comme on met fin à une expérience qui est parvenue a son terme. Mais il appelle simplement. Comme toujours. Comme au premier matin. Dans la mort, Dieu continue d’être ce qu’il est dans la vie, celui qui provoque, convoque et parfois même semble « invoquer » ces êtres de réponse que nous sommes.

Ainsi donc, pour les chrétiens, le grand départ ne se fait pas en compagnie de la seule mort mais aussi et surtout en compagnie avec Dieu. Le poète peut évoquer l’étrange convoi de la mort qui vient, mais dans la brise discrète c’est Dieu qui fait signe. Le bruit n’est-il pas alors de trop ?

« Voici les chars qui montent dans la nuit./ Voici que vient nous envahir la mort. / J’entends grincer les essieux sous la pluie »

Comment ne pas évoquer, à l’inverse de ce tintamarre, l’étonnante manifestation de Dieu à Élie, dans la montagne de l’Horeb ? Dieu passe. Mais il n’est ni dans l’ouragan, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu. Il s’indique et se suggère par « le bruit d’une brise légère » (1 R 19,12). Ainsi en est-il lors de la mort. Est-ce un passage de Dieu ? En tout cas, c’est un passage de l’homme en direction de qui l’appelle. Est-ce une visite de Dieu ? En tout cas, c’est le départ d’un appelé, de bon matin comme il se doit, dans une lumière encore incertaine et qui n’a pas livré toutes ses promesses, pour une visitation de Celui dont il entend la voix.

Voir le livre : La mort. Sa signification chrétienne. 

Publié dans:La MORT |on 24 avril, 2013 |Pas de commentaires »

L’étoile annonciatrice

 L'étoile annonciatrice dans ASTROLOGIE 21-petit

Peut-être avez-vous remarqué dans le ciel une étoile plus brillante que les autres ? Peut-être avez-vous zoomé dessus, avec votre appareil photo ou votre caméscope ? Peut-être avez-vous alors observé qu’elle changeait de couleur, qu’elle changeait de taille, de forme, qu’elle se déplaçait avant de disparaître comme par enchantement ? Peut-être même l’avez-vous observée en plein jour ?

Dans un communiqué de presse diffusé le 12 décembre 2008, Benjamin Creme annonçait : « Dans un avenir très proche, les gens auront partout l’opportunité d’observer un signe extraordinaire et d’une grande portée [...] : une grande étoile, particulièrement brillante, va apparaître dans le ciel ; partout dans le monde, chacun pourra la voir, de jour comme de nuit. » 

Et ça n’a pas tardé. Dès les jours suivants, les premiers témoins ont placé sur Internet leurs films montrant une grande étoile au comportement des plus surprenants. « Suis-je le seul à avoir vu ça ? De quoi s’agit-il ? » Voilà leurs commentaires les plus fréquents. Depuis, les témoignages se sont multipliés, des médias en ont parlé, certains l’ont même montrée, de la Norvège au Brésil, de la Chine aux Etats-Unis et partout ailleurs. 

Dans un communiqué de presse ultérieur, on pouvait lire : « L’unique occasion, au fil de l’histoire, où un signe semblable se soit manifesté, a été la naissance de Jésus. Selon la tradition chrétienne, dans les cieux est alors apparue une étoile qui a guidé trois mages venus d’Orient jusqu’à son berceau. Bientôt, une fois encore, on verra autour du monde une source de lumière d’un puissant éclat, ressemblant à une étoile. [...] Ce mystérieux événement est un signe qui annonce le début de la mission publique de Maitreya. Peu après l’apparition de ce signe dans notre ciel, Maitreya entrera sur la scène médiatique en donnant à la télévision américaine sa première interview. » 

  Les Frères aînés de l’humanité : les Maîtres de Sagesse 
Depuis des millénaires en Orient, on connaît ces êtres parfaits sous différents noms : la Grande Fraternité blanche, les Frères aînés de l’humanité, les Instructeurs, les Guides, les Mahatmas, les Maîtres de Sagesse, les Seigneurs de Compassion… Ils vivent dans les montagnes reculées et les régions désertiques du monde, comme l’Himalaya, la Cordillère des Andes, veillant sur l’évolution de l’humanité. 

L’existence d’un groupe d’hommes devenus parfaits, qui veillent sur l’évolution de l’humanité, fut révélée en Occident à la fin du XIXe siècle par les écrits d’Helena P. Blavatsky, fondatrice de la société théosophique. A ces grands êtres, elle donna le nom de « Maîtres de Sagesse » pour marquer l’exceptionnel degré de sagesse spirituelle auquel ils sont parvenus. Elle appela « Instructeur mondial » celui qui est à leur tête, pour mettre en évidence son rôle d’enseignant et de conseiller pour toute l’humanité. Par la suite, Alice A. Bailey annonça au début du XXe siècle le retour à la vie publique des Maîtres de Sagesse. 

Au début de chaque cycle, l’un de ces Grands Etres vient enseigner le chemin du progrès, le prochain pas à franchir dans l’évolution vers la perfection. L’Histoire a retenu le nom de certains d’entre eux : Hercule, Hermès, Rama, Mithra, Vyâsa, Krishna, Confucius, Zoroastre, Shankaracharya, le Bouddha, le Christ, Mahomet… Ainsi se construisent de nouvelles civilisations. 

Toutes les traditions spirituelles partagent cette idée que l’Instructeur qui les a inspirées doit revenir. Il y a 2 600 ans, Gautama Bouddha a prophétisé qu’au début de l’ère nouvelle viendrait dans le monde un grand instructeur, « un Bouddha comme moi », du nom de Maitreya. Maitreya, a-t-il dit, inspirerait à l’humanité la création d’un âge d’or, d’une brillante civilisation fondée sur la justice et la vérité. 

La chose extraordinaire est que l’humanité n’a jamais été seule. Toute notre évolution, pendant des millions d’années, a pris place, étape par étape, avec l’aide d’un tel groupe d’hommes parfaits, sans enfreindre notre libre arbitre. Les Maîtres sont nos guides, nos instructeurs, les inspirateurs de ceux qui sont prêts à recevoir l’inspiration, les protecteurs de l’humanité. Aujourd’hui à l’heure du village planétaire, à l’aube de l’ère du Verseau, un tel Guide revient pour l’humanité entière. 

  Maitreya a commencé sa mission au grand jour 
Le 14 janvier 2010, lors d’une conférence à Londres, Benjamin Creme annonçait cette fois : « L’« étoile » annonciatrice a préparé la voie à Maitreya, l’Instructeur mondial, qui a donné récemment sa première interview télévisée aux Etats-Unis. Des millions de personnes l’ont entendu parler, que ce soit à la télévision ou sur Internet. » 

Il n’a pas été présenté en tant que Maitreya, Instructeur mondial [...], mais simplement comme un homme parmi d’autres. « Il s’assure ainsi que les hommes le suivront et le soutiendront pour la vérité et le bien-fondé de ses idées, plutôt que pour son statut. » Il a parlé avec gravité de la nécessité de la paix, à laquelle on ne peut parvenir que par la création d’un monde juste, dont les ressources seront partagées. 

Cette interview est la première. Bien d’autres suivront aux Etats-Unis, au Japon, en Europe et ailleurs. 

  De nouveaux horizons en perspective 
Maitreya aidera l’humanité à se percevoir comme une seule grande famille.
Il lancera tout d’abord un appel à l’action, pour sauver les millions de personnes qui meurent de faim chaque année dans un monde d’abondance. Parmi les recommandations de Maitreya, la principale sera un changement dans les priorités sociales, de telle sorte que l’alimentation, l’habitation, l’éducation et les soins médicaux de base deviennent réellement des droits universels. 

La restauration de la santé de la planète est également une de ses priorités. Si les hommes répondent à l’appel au partage, l’aide des Maîtres ouvrira l’accès à de nouvelles découvertes scientifiques permettant de produire une énergie inépuisable sans polluer. Nous pourrons ainsi construire une nouvelle et brillante civilisation fraternelle. 

  Benjamin Creme, « ambassadeur » de Maitreya 
Depuis 35 ans, Benjamin Creme, infatigable « ambassadeur itinérant de Maitreya », annonce l’ « émergence » de Maitreya et de son groupe, les Maîtres de Sagesse. Formé et entraîné par son Maître, avec lequel il est en contact télépathique constant, Benjamin Creme est informé en permanence du déroulement de ce processus d’émergence, ce qui lui donne la conviction nécessaire pour présenter cette information à un monde sceptique. 

Il donne des conférences dans le monde entier et est fréquemment interviewé par les médias. Il est l’auteur de treize livres traduits dans onze langues, et rédacteur en chef de la revue Share International (Partage international pour la version française), diffusée dans 70 pays. Il ne reçoit aucune rémunération pour son travail. 

  Informations gratuites à : 
Partage Publication, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2 ou visitez le site : partageInternational.org

Publié dans:ASTROLOGIE, HUMANITE, PLANETES |on 23 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Kundalini Méditation


et Shaktipat

Un chemin de la transformation et de la Libération

Kundalini Méditation dans ASCENSION images-5

Kundalini méditation est une ancienne pratique spirituelle tantrique qui permet à chacun de leur propre expérience profondément, connexion intérieure directe à la volonté divine. Cette pratique met l’accent sur ​​l’éveil de la force de transformation puissante appelée «kundalini» – l’énergie divine qui est toujours présent, déjà au sein de chaque être humain. 

 Quand il coule à travers nous, kundalini peut laver nos tensions plus profondes, développez le flux d’énergie créatrice en nous, et d’éliminer les malentendus à propos de notre vraie nature. Comme nous restons à l’écoute de cette force vitale, nous éprouvons une croissance profonde qui mène à l’amour et l’épanouissement spirituel dans nos vies. L’essence de cette pratique est de trouver cet espace sacré à l’intérieur où le cœur individuelle est fusionné dans le cœur du Divin. 

Cette expérience révèle notre unité totale avec la Divinité. Shaktipat est la transmission d’une énergie spirituelle vivante. 

Le terme signifie littéralement «la descente de la grâce», et c’est une présence extrêmement important dans l’éveil de la kundalini. Shaktipat permet la transmission directe de l’énergie spirituelle de l’enseignant à l’élève. Trika est l’une des grandes écoles de Shaivism non-dualiste. 

Trika se réfère à la triade de la conscience, de l’énergie et de l’individu-trois expressions d’une unité indifférenciée. 

Anuttara Trika a été reconnue comme la plus haute forme de Shaivism par les enseignants non-dualistes qui ont enseigné au Cachemire, à partir du milieu du IXe siècle. TrikaShala, qui signifie «école Trika, » offre une approche en profondeur, l’expérience de l’enseignement et les pratiques de Anuttara Trika. 

Publié dans:ASCENSION, MEDITATION |on 23 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Nous co-créons

Chère Famille de Lumière !

Ces informations détiennent tous les codes de Lumière destinés à ceux qui écoutent avec leur Cœur, qui sont ouverts à recevoir et qui sont harmonisés avec Tout Ce Qui Est.

Nous co-créons  dans CO-CREATION 25L’Ère du Nouveau est là, nous sommes en train de le co-créer. La vérité est plutôt simple et facile, et ceux qui s’en remettent aux royaumes supérieurs et aux changements dimensionnels peuvent facilement le ressentir. Plus chacun est rempli de la Source, plus ces nouveaux téléchargements peuvent facilement se mettre en place et s’intégrer dans la vie de chacun, pendant son chemin d’Ascension. Ce qui se passe actuellement est quelque chose de très simple et pourtant de très profond. On peut difficilement le traduire en mots physiques et en langage humain (compréhension), donc cela doit être reçu directement à travers le Cœur. En voici la raison : comme beaucoup le savent déjà, la Terre ascensionne car le Soleil est également en train d’ascensionner. Mais ce n’est pas juste cela. Tout dans la Création est le reflet de quelque chose de plus grand et de plus vaste, comme nous le montre la compréhension des fractales. Ce qui se passe ici sur Terre se produit en raison de ce qui se passe sur le Soleil, et ce qui se passe sur le Soleil vient de ce qui se passe au centre de la Galaxie … et au-delà.

Comme vous le voyez, l’esprit humain a déjà assez de difficulté à essayer de comprendre cela. Pour l’instant, il suffit de comprendre que ce qui se passe est en corrélation directe avec la Terre et avec le Soleil qui est directement lié au Grand Soleil (Alcyone) situé dans le système stellaire des ‘Pléiades’. Encore une fois, c’est juste une autre étiquette de localisation, même si cela n’a rien à voir avec cette localisation qui est de l’ordre de la nature de la création-même; ce qui est quelque chose qu’il n’est pas important d’explorer pour l’instant. Ce qui est important, c’est d’avoir une compréhension du Soleil, de son activité et de son rôle alors qu’il reçoit directement des codes de Lumière (téléchargements) à partir du ‘Grand Vaisseau-mère’, le Grand Alcyone. Pour comprendre (ressentir) cela, nous devons constamment penser à une spirale, au lieu d’une ligne. C’est la spirale de la Création où tout prend véritablement place. Donc, fondamentalement, l’ensemble de la Création, au niveau actuel de l’Être, se transforme … complètement. C’est totalement naturel, comme la respiration. Désormais, un nouveau ‘souffle Cosmique’ commence. Et maintenant, le Soleil est en train de l’ancrer à travers la nature stellaire et dans ses aspects planétaires (tous les 12 d’entre eux représentant le principe de 12) … avec les éruptions Solaires, les vents et les tempêtes.

A chaque fois que la planète reçoit une partie de cela, il en est de même pour les Êtres humains et pour tous les Êtres vivants sur celle-ci. Ceux qui respirent en Unité avec la Création peuvent se transformer facilement, en douceur et sans effort. C’est pourquoi il est si important de savoir ces choses. Il est également très important maintenant de penser, de ressentir et d’Être la simplicité à tous les niveaux. La Simplicité vient de la pureté. Et le Nouveau peut être aisément reçu uniquement lorsque nous sommes dans ce pur état d’Être et que nous nous sommes complètement débarrassés de l’ancien. Ceux qui sont encore très ‘pleins’ ont des difficultés à s’adapter à la réception du Nouveau. En raison du timing de la grande accélération et de l’intensité actuelle, il est vraiment nécessaire de ressentir cette simplicité et de l’intégrer. Tous les craintes de ‘vide’ doivent être libérées et abandonnées. Il y a actuellement une immense opportunité d’entrer dans le Nouveau, et nombreux sont ceux qui entendent cet appel. La vibration qui se met en place en ce moment fait un grand bond en avant, ce qui est souvent considéré comme un ‘changement dimensionnel’.

Tout ceux qui sont prêts à s’ouvrir et à recevoir de cet espace de vide seront en mesure de changer presque instantanément. Mais il n’y a aucune peur à avoir ou de date limite ici, seulement un appel bienveillant de la Mère Divine … l’Amour Divin appelle tous ceux qui sont prêts … à revenir à la Source (home) … de co-créer une Nouvelle réalité et un nouveau paradigme dans tout ce en quoi ils croient. Ce sont les Dons et les bénédictions du Divin … que de pouvoir manifester presque instantanément la réalité à laquelle on croit. Cela va se produire de façon intense dans les temps à venir. Tout ceux qui sont prêts guérissent (wholing) en ce moment de cette première séparation de la Source, celle que l’on a appelé la cause Originelle. Nous retrouvons le souvenir de qui nous sommes – nous intégrons tout cela en douceur et nous allons entrer dans tout type de réalité, celle en laquelle nous croyons et que nous ressentons comme étant nôtre.

Le Soleil envoie tous les jours des émissions de Lumière. Les éruptions sont réellement des intentions d’amour, reçues directement de la Source. C’est pourquoi il y a tant de manipulation et de distorsion de la météo, ainsi qu’une fausse propagande contre le Soleil (par exemple, le soleil est mauvais pour Vous ou bien Vous devez l’éviter et utiliser une protection supplémentaire), car ses effets sont connus de ceux qui ne souhaitent pas le changement. Mais le changement est ici de toute façon, et il est si naturel. Le Soleil laisse son impact dans les éthers puis il se propage ensuite à travers tous les méridiens (de la planète et du corps humain). Il est donc préférable de passer autant de temps que possible à l’extérieur, de se connecter au Soleil et de sentir le Nouveau qui se répand en Vous. Ses effets ne sont pas de nature physique, bien que beaucoup de ceux qui se trouvent dans une telle conscience, les perçoivent comme tels. Cela est surtout vrai pour ceux qui résident uniquement dans la réalité physique, et pour eux, il vaut quand même mieux faire attention… avant de pouvoir s’ouvrir et accepter cette énergie.

Le Soleil et les Éruptions Solaires récentes marquent le Nouveau chemin … une nouvelle vie. De nombreux changements vont avoir lieu, mais cela est si naturel à ceux qui sont à l’écoute et qui vivent dans l’espace de leur Cœur. Tout est bien, tout est parfait … tel que cela est !

Ouvrez-vous et recevez!

Dans l’Amour Divin, Polona
Traduction Marinette Lépine http://www.facebook.com/TransLight

Publié dans:CO-CREATION |on 22 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Superstition : remède à nos doutes

 

Glisser un trèfle à quatre feuil­les dans sa poche le jour d’un examen, ça ne coûte rien, mais ça peut redonner confiance en soi. Un porte- bonheur est une plan­che de salut à laquelle on se raccroche pour surmonter son angoisse. « Avant tout, les superstitions représentent un rituel rassurant qui nous per­met­­ de surmonter nos crain­tes, explique Anne Floret-Van Eiszner, psychologue. Certains en ont besoin pour retrouver confiance en eux et combattre leur anxiété. » Comme les doudous de no­tre enfance, ces grigris servent à endormir nos inquiétudes et à nous donner du courage. « Je collectionne les porte-bonheur, raconte Sarah qui ne sort jamais sans ses féti­ches. À l’âge de 6 ans, j’ai trouvé un trèfle à quatre feuil­les et, toute la journée, je me suis sentie protégée. Quand il s’est fané, quel­ques jours après, j’ai eu l’impression d’être plus vulnérable. Depuis, j’amasse les objets qui peuvent m’aider à influencer le hasard. Je sais, c’est une croyance qui ne repose sur rien de précis. Mais ça me donne du cou­rage quand je dois prendre une décision… et ça ne gêne personne. »

Superstition : remède à nos doutes dans HUMANITE 9

Nous croyons souvent que le vendredi 13 est néfaste ou que « toucher du bois » porte bonheur. Simple réflexe ou authentique conviction, quelles sont les raisons qui nous poussent à être superstitieuses ?

2. SUPERSTITION : L’INFLUENCE DE NOS PARENTS

Les grands-parents montrent souvent l’exemple. Et certains adultes se souviennent longtemps des récits qui ont bercé leur enfance. « Quand j’étais petite, on me répétait que les chats noirs portent malheur, se souvient Suzanne. J’ai vécu dans la crainte de ces animaux durant quinze ans, au fond sans savoir pourquoi… jusqu’au jour où mes amis m’en ont offert un. Après un premier mouvement de recul, je m’y suis attachée.Et lorsqu’il m’arrive d’avoir des ennuis, je ne lui fais pas porter le chapeau ! »

L’éducation joue un rôle important. Car, malgré soi, on s’imprè­gne des pensées de ses proches.Si les parents sont plutôt du genre cartésien, donnant une explication logique à chaque événement, l’enfant aura moins tendance à recourir à la magie.« Même si les adultes ne s’expriment pas ouvertement sur leurs pro­pres superstitions, les enfants, qui sont de fins observateurs, perçoivent dans leurs comportements des indices de croyan­ces qu’ils reprennent à leur compte », souli­gne la psychologue. Et même si les parents ne sont pas superstitieux, il paraît bien difficile d’échapper aux messages envoyés par notre environnement.Les publicités pour le Loto nous font miroiter des gains fabuleux.Et chacun se demande : « Pourquoi pas moi ? »

C’est une façon de nous rassurer, de forcer le destin : nous aimerions décider de tout ce qui concerne notre vie privée et nos émotions. Et pourtant, ce n’est pas possible.

 3. SUPERSTITION: DES REPÈRES DANS NOTRE VIE

On ne se résigne pas au hasard, ni aux caprices du destin : nous nous arrangeons toujours pour lui donner un sens. Et nous interprétons ce qui nous arrive en fonction de nos croyances personnel­les . Quand on rencon­tre l’homme de sa vie, c’est grâce à no­tre bonne fortune.Si on se casse la jambe après être passé sous une échelle, c’est la faute au mauvais sort : ce n’était pas notre jour… Les superstitions sont des si­gnes qui nous aident à déchiffrer ce qui nous arrive. Elles forment des points d’ancrage qui nous guident au quotidien. 

« Quand j’aperçois un corbeau avant de me rendre à un rendez-vous, je reste sur mes gardes, confie Cécile. Au moment de prendre une déci­sion, je fais très attention à ces petits signes. Pour moi, il s’agit de messages qui m’annoncent les coups du sort. » 

Les superstitions évoluent avec la société. Aux croyan­ces traditionnelles s’ajoutent des « légendes » toutes personnelles que chacun s’in­vente en fonc­tion de son expérience, de son éducation… No­tre vie sem­ble ainsi plus fami­lière et plus rassurante.Tant qu’elles ne tournent pas à l’obsession, les superstitions ont donc quel­­­ques bons côtés à préserver.

Mais lorsque croyances et rituels deviennent des contraintes, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Voir le site de référence http://www.topsante.com/sante-au-quotidien

Publié dans:HUMANITE, POUVOIR, SOCIETE |on 22 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Chamanisme et neurosciences

La transe chamanique peut-elle modifier le comportement des circuits de notre cerveau ? Le parcours de Corine Sombrun, adoubée chamane par les esprits de la steppe mongole et aujourd’hui collaboratrice de recherches scientifiques sur le sujet, indique que ce serait le cas…

voir Vidéo.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

En 2001, alors qu’elle séjournait en Mongolie pour faire un reportage sur le chamanisme pour la BBC World Service, Corine Sombrun est invitée à assister à une cérémonie chamanique. Au son du tambour du chamane, Corine entre en transe, et le chamane lui révèle que les esprits l’ont désignée pour devenir elle-même chamane. Cette révélation changera sa vie car à la suite de cette expérience elle passera 8 ans auprès d’une chamane mongole, Enkhetuya, qui lui apprendra les secrets de la transe chamanique.

Au cours de son apprentissage auprès d’Enkhetuya, Corine apprend à entrer en transe sur commande, et développe ses capacités perceptives lorsqu’elle se trouve dans cet état. A la suite de rencontres avec des neuroscientifiques, Corine commence une collaboration destinée à évaluer les effets de la transe chamanique sur le cerveau et son comportement, grâce à des électroencéphalogrammes d’abord en état de conscience ordinaire puis en état de conscience modifiée par la transe. Aujourd’hui, les résultats de ces études montrent que les capacités perceptives du cerveau ne sont pas statiques mais peuvent être cultivées et développées.

Chez TEDxParis, Corine Sombrun revient sur son parcours, du chamanisme aux protocoles de recherches en neurosciences.

Publié dans:ESPRITS, VIDEOS à voir |on 21 avril, 2013 |Pas de commentaires »

A l’écoute des Indiens Kogis

quand les indiens Kogis nous parlent de la Terre

Image de prévisualisation YouTube

Les Indiens kogis mènent une existence secrète et isolée, au cœur de la Sierra Nevada, une île montagneuse étrange et mystérieuse cernée par la mer et les déserts de Colombie. Cette terre leur a transmis le code moral et spirituel qui régit leur civilisation. S’efforcer d’être en harmonie avec soi-même et avec le monde, telle est la devise de ce peuple de sages. « Pour nous la terre est notre Mère, nous sommes venus d’elle. Nous y vivons mais actuellement, nous pensons qu’elle ne va pas bien, qu’elle est malade… » nous raconte l’un des deux Indiens kogis, venu en France du 9 au 25 grâce à l’association Tchendukua pour une tournée de conférences.

Et si l’homme avait négligé le lien qui le relie à la nature, aux animaux, à l’essence même de la vie ? 

Nombreux sont ceux aujourd’hui à le penser. Les questions d’écologie sont devenues en 20 ans l’une des plus grandes préoccupations des scientifiques et des environnementalistes : « La situation est d’une telle gravité que les lanceurs d’alertes, ceux qui tentent de forcer la société à passer à l’acte, à changer, sont nécessaires. » disait Nicolas Hulot, l’un des invités exceptionnels de ces rencontres avec les Kogis. Et si la crise profonde que nous vivons nous invitait à nous regarder un peu tels que nous sommes ? C’est principalement ce que nous encouragent à faire les Kogis : oublier les frontières pour regarder l’humanité comme une grande famille, qui partagerait ses craintes comme ses savoirs : « Notre message est aussi de transmettre les enseignements de nos sages aux « petits frères ». En tant qu’humains, nous souhaiterions continuer à réfléchir ensemble pour éviter que le monde ne disparaisse. Quelles sont les lois de la nature ? Comment prendre soin de notre Terre ? Beaucoup de gens sont intéressés par ces questions. Nous venons faire des conférences pour partager notre savoir avec vous » nous confie l’un des Kogis. « Les anciens ont pris grand soin de la Terre, avec beaucoup de respect, mais depuis l’arrivée des nouvelles technologies, nous avons affaire à la destruction ».

Mais que représente réellement la Terre aux yeux des Kogis, et qui sont ces Indiens, derniers héritiers des civilisations précolombiennes ? Eric Julien, fondateur de l’association Tchendukua, a été sauvé d’un oedème pulmonaire par les Indiens Kogis alors qu’il découvrait leur territoire au cœur de la Colombie. Il y reviendra plusieurs fois, des années plus tard, et sortira de ces rencontres profondément transformé : « De rencontrer une communauté qui vit sans frigo, sans voiture, sans télévision, et qui a l’air plutôt heureuse de porter des valeurs fortes, de partager un sens collectif et d’avoir des valeurs de coopération, sur un territoire qu’elle semble respecter et avec lequel elle vit en harmonie, c’est vrai que c’est troublant. Les Kogis portent un sens que nous avons oublié. Ils ont un accès au savoir qui est déroutant, ils défendent un système de médecine préventive alors que nous sommes plutôt dans un système de médecine curative… ». Une connaissance qui oriente leurs comportements : « En fonction de ce qu’ils savent, ils agissent pour protéger la nature… Ils ont d’ailleurs tout un système de divination pour cela. Et ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que malgré notre savoir, car nous « savons » aussi, nous faisons un tas de rapports et un tas de films qui nous expliquent que la planète ne va pas très bien, et pourtant rien ne change. » Et si le moment de changer, c’était maintenant ? Cela commence par ces prises de conscience, ces rencontres exceptionnelles qui nous invitent à transformer notre rapport à ce qui est pour vivre en harmonie avec les autres, avec la nature, avec la Terre.

Pour suivre la tournée de conférences et soutenir l’association Tchendukua »

Publié dans:AMERINDIENS, VIDEOS à voir |on 21 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Phénomène Chemtrails

 

Regardez-vous le ciel ?

Le ciel a besoin que vous le regardiez. Le ciel bleu est en danger de disparition. Observez-le régulièrement, vous verrez que les jours de ciel totalement bleu se font de plus en plus rares. Ce n’est pas rien.

Phénomène Chemtrails dans PLANETES chentrails

Jamais tant que ces dernières décennies, la destruction de l’environnement sur notre planète ne s’est si dramatiquement intensifiée. Le vivant est attaqué de toutes parts. Les produits chimiques polluent les terres, les eaux et les airs, perturbent et détruisent les écosystèmes et ceux qui y vivent. Des technologies mortifères menacent la santé humaine : nucléaire, OGM, nécro-carburants, nanotechnologie, micro-ondes, puces RFID… Pour la seule victoire du profit. 

Un article paru dans le magazine Science de juillet 2011, annonçait le doublement du nombre d’aérosols (ou particules fines) en haute altitude. « L’augmentation très rapide des quantités d’aérosols est surprenante » poursuit J. Daniel. « Elles ont presque doublé en 10 ans. L’augmentation des aérosols depuis 2000 n’est pas encore entièrement expliquée ». 

Les moteurs d’avions sont conçus pour être plus propres (32 % de pollution en moins en 20 ans) et pour consommer moins. L’augmentation du trafic aérien ne suffit pas à expliquer ce doublement.

 
Certains jours, les avions passent sans laisser de trace persistante. Leur traînée de condensation (vapeur d’eau) les suit et se résorbe rapidement au fur et à mesure de leur déplacement. D’autres jours, quelque soit le moment de la journée, plusieurs avions passent en même temps, dans toutes les directions, laissant des traces persistantes qui s’étalent et voilent le ciel, le rendant blanchâtre, pollué. Les conditions atmosphériques, les taux d’humidité, n’expliquent pas la différence, puisque les vols « propres » sont aussi visibles au même moment, en général et paradoxalement, à une altitude plus élevée où il fait donc plus froid. 

Depuis l’an 2000, l’espace aérien militaire s’élève jusqu’à 8000 m d’altitude ( 4000 m auparavant). Or circulent dans cet espace de nombreux avions de ligne, en-dessous de leurs couloirs habituels. Ils échappent ainsi aux radars des contrôleurs aériens. Qu’y font-ils ? Quelle proportion d’avions vole sans passager ni fret ? 

Pour bien distinguer traînée de condensation et traînée persistante, le mieux est de les observer au même moment dans le ciel. Les avions « traceurs » se permettent des demi-tours, des U, des cercles complets, des quadrillages parfaits. A l’évidence les économies de carburant ne les concernent pas ! Ils volent dans presque toutes les directions de l’espace, en-dessous des couloirs aériens commerciaux. Il ne se passe pas une semaine sans épandage. Mais de plus en plus, la couverture nuageuse nous les cachera. 

Observation fréquente : les trajectoires discontinues. Avant de survoler une ville, un avion passe « proprement », et tout à coup lâche une traînée persistante qui s’étalera, puis reprend son trajet « propre ». Il ne s’agit pas de délestage lesquels selon la DGAC, sont exceptionnels et interdits à basse altitude. 

Aux Etats-Unis où le « phénomène » est apparu dix ans plus tôt qu’en Europe, dans certains lieux, le ciel n’est plus jamais bleu. La couverture nuageuse y est telle, qu’elle a littéralement « tué » le vent. Nous avons encore la chance en région PACA d’avoir des jours sans traînées persistantes. Et le mistral pour nettoyer le ciel de ces nuages artificiels. Mais que se passerait-il si elles étaient présentes tous les jours ? Nous trouverions cela normal, et nous n’aurions plus que du ciel blanc. 

Certaines opérations « coup de poing » menées par une cohorte d’avions (40 en une heure !) peuvent transformer un ciel bleu en couvercle blafard et éblouissant en moins de 3 heures. Depuis quand le trafic aérien serait-il chargé de fabriquer des nuages artificiels 

La photosynthèse chez les plantes et l’absorption de la vitamine D chez l’homme sont perturbées. L’analyse des sols et de l’eau révèle des taux anormalement élevés de baryum et d’aluminium. Entre autres. Il s’agit ni plus ni moins d’un crime contre le vivant. 

 

 La question récurrente est « pourquoi ? ». Le sujet est complexe car il est lié à de nombreux enjeux. Pour ne citer que les principaux : contrôle climatique, répercussion des ondes électro-magnétiques (opérations militaires, projet HAARP…) et main- mise des multinationales semencières sur l’agroalimentaire (ex : gènes résistants à l’aluminium). 

Les banques spéculent sur le temps : les marchés annuels représentent des dizaines de milliards de dollars. Des produits dérivés climatiques concernent aussi les capitales européennes. Fera-t-il chaud ou froid sur Paris en avril 2013 : les paris sont ouverts ! 

L’ETC group, organisation très active à dénoncer les dérives de l’économie verte, a publié un dossier intitulé : « Géopiraterie ». On y apprend comment, à la suite des échecs successifs des négociations sur les enjeux des changements climatiques et de la réduction des gaz à effet de serre, les lobbies verts vendent leur trouvaille : « Vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord. Inutile de limiter vos émissions de gaz à effet de serre ! Nous avons la solution : la géo-ingénierie. » Ainsi les pilotes qui participent à ces programmes d’intervention climatique sont convaincus d’agir pour le bien de l’humanité : la lutte contre le réchauffement climatique. 

Notons également que certaines structures scientifiques indépendantes se sont spécialisées dans l’étude des « Morgellons », un syndrome qui est directement lié aux substances qui sont pulvérisées par certains avions.L’Institut Carnicom est l’un des plus avancés dans ce domaine, il publie régulièrement de nouveaux travaux. On y apprend notamment que les fibres retrouvées dans le corps des malades sont vivantes et se développent lorsqu’elles sont placés en culture dans des bocaux. Un mélange de substances polymères et biologiques mais également de nanotechnologies constituent ces fibres comme l’a démontré le Dr Hildegarde Staninger. Le sujet a même été abordé à la télévision québecoise. 

Il est indispensable de recouper les éléments relevant de ces différents secteurs d’activité pour évaluer pleinement la portée du phénomène. Des politiciens (Nikola Aleksic, Antonio di Pietro…), des scientifiques (Clifford Carnicom, Hildegarde Staninger, rapport Case Orange, météorologues apportant des preuves par le radar Doppler…) témoignent. Et des citoyens s’engagent partout dans le monde pour alerter et informer, comme dans le film « Bye Bye Blue Sky ». 

Certains présentateurs météo n’hésitent plus à briser leur carrière professionnelle pour révéler au grand public ce qu’ils savent de ces opérations d’épandage. On a pu le constater lors de bulletins météo télévisés en direct en Allemagne et aux Etats-Unis. 

Bien que cela puisse paraître difficile à croire, une complicité à de nombreux niveaux est nécessaire pour assurer la discrétion d’opérations d’une telle envergure. La télévision joue un rôle clé en habituant progressivement petits et grands à l’omniprésence d’un ciel voilé et blanchâtre à travers ses émissions et publicités. Le blog « Actu-Chemtrails » y consacre une rubrique étonnante. 

Nous nous sentons comme David contre Goliath, au même titre que les activistes à leurs débuts face au nucléaire, aux pesticides ou aux OGM, mais nous avons le pouvoir de créer un véritable mouvement populaire qui révélera au grand jour ces programmes d’épandage. Il est urgent qu’ils cessent pour que notre belle planète puisse accueillir dans tous les règnes, la vie des générations futures.

  Association Ciel Voilé - Notre blog : http://www.cielvoile.fr/ 

  Liens utiles pour approfondir le sujet : 
Sites et Blogs : 
Association ACSEIPICA 
Actu-Chemtrails 
Chemtrails-Fance (en sommeil) 
Flight Radar 24 

  Films : 
Bye Bye Blue Sky (version courte) 
What in the world are they spraying ? (Que pulvérisent-ils ?) 
Why in the world are they spraying ? (Pourquoi pulvérisent-ils ?)

Publié dans:PLANETES, SOCIETE |on 20 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Channeling et énergétique

 

Au service d’une incarnation joyeuse et créative

Dans ce monde de grands changements, de plus en plus nombreux à tous les niveaux, climatiques, économiques, politiques, sociaux, il est indispensable d’être parfaitement présent, et connecté à la Terre, au Ciel, à tout ce qui nous entoure, visible ou invisible, afin d’être un créateur conscient de sa réalité, au lieu de subir en victime.

Channeling et énergétique dans CHANNELING eau1  

Être présent, centré, ancré. 
Il est certain que, plus que jamais, le manque de présence à soi est source de douleur tant morale que physique. Physique aussi, parce que le corps vous rappelle sans cesse à la nécessité de l’habiter pleinement, avec amour et avec joie ! 

Il y a une douzaine d’années, j’ai enfin entendu cet appel à la vie, pour moi-même et pour accompagner celles et ceux qui vivent un mal-être chronique ou passager. Je me suis vue changer jusqu’à devenir de plus en plus joyeuse et dynamique. Et ma vie est passée de la rêverie apathique à une activité qui part du rêve pour se réaliser pleinement dans le concret. 

C’est un privilège aussi de voir d’autres personnes vivre cette même métamorphose, grâce au travail que nous accomplissions ensemble. 

« La clé de la Liberté, c’est d’être pleinement présent dans son corps«  enseigne-t-on en EMF Balancing©, de la liberté oui, et l’on peut ajouter : de la joie de vivre. Présent à soi, il ne se passe plus un jour sans que l’on plonge en conscience ses racines de lumière jusqu’au cœur de la Terre Mère, et l’on n’a plus peur de vivre. 

  Être connecté. 
L’idée est malheureusement encore souvent répandue que la spiritualité et la connexion médiumnique nécessitent de se couper du matériel et donc du corps. Les conséquences de cette erreur vont des fuites d’énergie, au parasitage, de la fatigue, de la dépression, à un sens altéré de la réalité quotidienne. 

En fait, plus on est ancré à la Terre et centré, plus il devient facile et sans risques d’ouvrir ses canaux de perceptions et pratiquer le channeling, c’est-à-dire être canal visuel, auditif, kinesthésique, de l’énergie et de l’information multidimensionnelle. 

La connexion est alors faite, avec soi d’abord : on est plus à l’écoute de son ressenti et de ses besoins véritables, et avec les autres dimensions (esprits de la Nature, dévas, êtres de lumières, anges, guides). 
La vie en devient plus joyeuse, plus palpitante, et cette joie développe à son tour davantage l’intuition, la créativité, l’efficacité consciente. 

Par la psychothérapie et la réharmonisation énergétiques, par les méditations guidées, le channeling et le massage assis, je propose à ceux qui en ont le besoin et le désir de trouver ou retrouver cette joie du corps et du cœur. 

Toutes ces approches sont aussi très bien accueillies par les enfants et les adolescents, qui ont souvent des difficultés à trouver leur place entre les anciennes et les nouvelles énergies.

   anamaria.ashoa@gmail.com 
www.anamaria-asoa-infini.com 

Publié dans:CHANNELING |on 20 avril, 2013 |Pas de commentaires »

La puissance de la pensée

 La puissance de la pensée dans PENSEE image-128-b-300x201

Parlons un peu de la puissance de nos pensées. Vous allez me dire « oui, oui, on sait, on sait ça déjà… » Et bien j’y reviens encore…

J’ai pu constater aujourd’hui même que nos pouvoirs télépathiques se sont encore amplifiés. Forcément, puisse que nous lâchons prise de plus en plus, nos peurs ne bloquent plus nos canaux de lumière. La lumière circule de mieux en mieux entre les uns et les autres.

Désormais il n’y a plus de marge d’erreur possible, nous devons vraiment maîtriser nos pensées, toujours en lâchant prise et bien sùr en restant nous-mêmes.

Concrètement, ça veut dire tout simplement que les gens peuvent ressentir vos troubles ou vos joies à distance et qu’elles sont communicatives.

C’est encore plus vrai entre les membres d’une même famille d’âmes, d’un même rayon.

Le mien trouve sa source dans le rayon bleu. A un certain niveau intermédiaire de conscience, ce rayon est représenté par l’être qui se nomme Ashtar. C’est pourquoi je canalise souvent ses messages, c’est plus facile pour moi de recevoir les siens, car nous sommes sur la même fréquence.

Ce rayon diffracte sa lumière au travers de plusieurs autres âmes incarnées à l’heure actuelle. Ces personnes font donc par conséquent partie de la même famille d’âmes, puisqu’elles proviennent du même rayon et de ce fait elle ont une fréquence vibratoire similaire.

Depuis quelques temps déjà je remarque que mes « frères et soeurs de rayon » me contactent, poussés par une force invisible, et nous nous retrouvons ainsi.

A chaque fois c’est un bain vibratoire régénérant qui se produit alors que de véritables retrouvailles se passent dans la joie.

Aujourd’hui une de mes soeurs d’âme qui ressentait un mal être, à prié ses guides pour qu’une aide lui soit apportée au plus vite.

A ce moment là, elle a réellement eu la ferme intention de se défaire de ce sentiment désagréable et son appel à été entendu. Au même moment, moi-même, qui ne savais rien de ce qui se passait de son côté, me suis mise à ressentir l’appel.

Une force invisible m’a soudainement extraite de mon activité du moment. J’attrape alors mon téléphone et là je tombe sur elle, qui remerciait déjà la Source d’avoir traité l’information aussi vite…

Je vous invite à parler à vos frères et soeurs d’âme, invisibles ou incarnés. Ils sont connectés, ils peuvent vous entendre. Ils ne savent pas toujours pourquoi ils pensent à vous, du moins pour les seconds, mais au moins ils vous entendent, d’âme à âme…

Pour la petite histoire je précise que vous n’êtes pas obligé de tout recevoir, vous pouvez décider de ne rien entendre et fermer votre canal à chaque fois que vous le voulez.

Il peut être utile parfois de faire ainsi pour penser à vous avant tout. Surtout si vous êtes naturellement très réceptif, et que vous avez besoin de vous recentrer un peu.

Belle journée à vous!

Aurélie Pech,

Médium et Coach en Eveil Spirituel

Vous pouvez reproduire ce texte pour le transmettre à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner ce site: www.smilingsky.fr

Publié dans:PENSEE |on 20 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Diverses formes d’extraterrestres

 

Existe-t-il une forme de vie extraterrestre ? Cette question fascine depuis toujours des milliers de personnes ainsi que la communauté scientifique. Et si nos propres repères, fondés sur notre expérience d’Humain, nous empêchaient d’imaginer d’autres formes de vie, d’autres réalités ?

Diverses formes d'extraterrestres dans O.V.N.I et E.T. 48

L’imagination de l’être humain a tendance à avoir pour point de départ ce qu’il connaît déjà. Il est en effet assez difficile de pouvoir se représenter quelque chose sans se baser sur un élément connu. Notre imagination a besoin de repères, sans doute pour se rassurer, l’inconnu ayant tendance à effrayer. La représentation des extraterrestres dans les films, avec un semblant de caractère humain, des yeux, une bouche, des membres inférieurs et supérieurs, illustre ce fonctionnement. Et si nous imaginions qu’une forme de vie extraterrestre puisse être radicalement différente de la notre ?

Le professeur Charles Cockell, directeur du Centre d’Astrobiologie à l’Université d’Edimbourg en Ecosse, explique que si vie extraterrestre il y a, celle-ci serait sans doute différente de ce que l’on connaît sur Terre. En effet, si l’oxygène et l’eau sont indispensables à toutes formes de vie sur notre planète, peut-être que ces besoins sont différents à d’autres endroits de l’Univers, et n’existent même pas sur Terre. Et si nos télescopes ont été confectionnés selon nos propres modèles pour voir si une vie extraterrestre est présente dans l’Univers, peut-être que celle-ci n’est même pas visible. Comment envisager l’inimaginable ?

D’après le professeur Cockell « notre vision est fortement influencée par notre connaissance de la vie sur Terre ». Une limite constituant probablement un frein à une réelle découverte d’une vie extraterrestre.

Lire l’article sur Gentside.com

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 20 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Les aventuriers de l’Amour


Par le Collectif Ashtar 
Reçu  par Simon Leclerc 

Les aventuriers de l'Amour dans AMOUR nebuleuse1

Salutations à vous, chers enfants de la terre,

Il nous fait plaisir de nous présenter à vous ici et maintenant. 

Chers amis, que vous en soyez conscient ou non, votre famille universelle vous connaît tous individuellement. Ces Êtres savent que vous provenez d’un plan subtil d’où la vie a émergé, mais que vous faites partie de la dimension terrestre où vous avez choisi de venir y vivre l’expérience de l’incarnation. Ce groupe n’a jamais perdu sa connexion avec vous. 

S’il est vrai que de votre côté vous l’avez oublié, ces Êtres n’ont jamais perdu le souvenir de qui vous êtes. Et s’il est vrai que pour certains d’entre vous, vous en conservez un vague souvenir, pour eux, cela est une expérience très concrète. Ils savent qui vous êtes. Et voilà qu’en vous observant, nous constatons que plusieurs d’entre vous ont une impression d’emprisonnement sur Terre, une sensation d’éloignement qui s’associe à une sensation que vous devez retourner à vos origines. 

L’expérience 
À un moment du parcours terrestre, vous redeviendrez conscient de qui vous êtes et tous les humains sentirons un appel vers des retrouvailles universelles. Vous vous souviendrez alors des Êtres qui vous ont vu venir sur Terre revêtir ce manteau d’oubli et vous saurez qu’ils ne vous ont jamais oublié. Seulement, dans votre expérience d’oubli, il était essentiel de perdre ce contact, car autrement, vous n’auriez jamais pu véritablement vivre l’expérience de la séparation. C’est donc un aspect de vous qui a demandé à votre famille de vous aimer suffisamment pour vous laisser vivre cette aventure. 

Certains Êtres se diront que cela a généré en eux de grandes blessures d’abandon, l’impression qu’ils ont été laissés à eux-mêmes sur Terre. Plusieurs Travailleurs de la Lumière portent encore ce thème. Et en même temps, nous vous disons que cet abandon est virtuel et provient de votre création, car l’Univers ne vous a jamais abandonné. Et dans votre envie de vivre cette expérience de séparation, vous avez vous-même demandé qu’on vous permette de vivre l’expérience de l’oubli, tout en sachant que vous aviez aussi mandaté des Êtres pour qu’à un moment du parcours, ils puissent revenir vous aider à retrouver le chemin de la conscience élargie. 

D’un côté, vous demandez qu’on vous aime suffisamment pour vous laisser vivre votre expérience, et de l’autre, une fois dans l’expérience, vous vous sentez trahis et abandonnés par les Êtres qui vous aiment suffisamment pour vous laisser vivre l’aventure. Quel paradoxe nous direz-vous! Nous savons que pour certains qui lisent cela, cette description ne fait aucun sens. Ils ont l’impression qu’il y a une grande incohérence cosmique ici. 

L’abandon 
Dans votre monde, plusieurs Êtres portent encore en eux ce thème de façon si intense – sensation d’abandon, d’oubli – qu’ils choisissent de se réfugier dans le rationnel pour évacuer d’eux toute forme d’impression qu’ils puissent être de nature universelle. Parce que pour eux, la sensation d’être universel les ramène directement à la sensation d’avoir été abandonné. Et voilà donc qu’alors, les grands Dieux créateurs qu’ils sont vont préférer camoufler leurs origines universelles pour un temps, afin d’assurer qu’ils soient plus cohérents dans leur incarnation. Ceci évite justement que l’Être ne soit dans une telle détresse qu’il ne puisse plus fonctionner sur Terre. 

Vous comprendrez que plus un Être vit la sensation d’indignité face à lui-même, plus cette sensation ombrageuse sera amplifiée lorsqu’il touchera à sa propre lumière. Donc pour certains Êtres, il est préférable de réduire l’intensité lumineuse afin de réduire l’amplification des ombres. Et alors, l’Être se sentira abandonné dans une impression que la lumière ne vient plus le soutenir. Et cela est juste et à propos, puisque l’Être aura lui-même mandaté cette lumière pour prendre un peu de recul et lui permettre de vivre la séparation. Et cette expérience se prolongera jusqu’au moment où il s’offrira suffisamment d’amour pour se permettre une guérison. Et alors, l’Être débutera un processus de remémoration, où il se souviendra progressivement que sa nature véritable est universelle. 

L’Atlantide 
Mais celui qui n’a pas ce regard éclairé se sentirait diminué fasse aux Êtres universels qui se présenteraient dans toute leur beauté et leur splendeur. Quel paradoxe nous direz-vous, puisque ces Êtres sont précisément ce que vous êtes. L’époque de l’Atlantide a d’ailleurs imprégné ce thème dans la psyché humaine, car à ce moment, plusieurs Êtres venus des étoiles marchaient sur votre Terre dans leur corps cosmique. Et les différences étaient si impressionnantes que plusieurs n’arrivaient pas à percevoir l’empreinte du Dieu unique à l’intérieur de chaque Être. Ils n’y voyaient que les différences et les stimulations à la comparaison. 

Voilà que l’Être humain qui observe cette magie cosmique se compare et se dit « mais qu’avons-nous entrepris sur Terre, comparé à ces Êtres d’amour qui nous semblent si vastes et si lumineux ?» Et les Êtres que vous considérez si vastes et si lumineux vous observent et admirent votre courage et votre grandeur. Ils vous reconnaissent comme des Êtres si vastes et si lumineux qui, par amour pour le Dieu unique, principe Père-Mère de l’Univers, ont renoncé au souvenir de qui ils sont pour démontrer que lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine. 

Oublier n’est pas l’aventure, c’est le passage obligé. C’est la porte qui vous permet d’entrer dans l’expérience. La réelle aventure, c’est la reconquête de vous-même. Après avoir oublié vos origines à partir d’un état d’amnésie provoquée, se souvenir de qui vous êtes est la plus grande des aventures jamais imaginées dans l’Univers. 

L’énergie amour 
Chères âmes, lorsque vous étiez unis consciemment à l’Univers, tout était acquis et les défis que représentait la création vers l’avant, toujours plus haut, toujours plus loin selon votre expression, vous amenaient à continuellement vouloir créer davantage, jusqu’au moment où la conscience de cet Univers à questionné cette forme d’expansion. Est apparue alors une envie d’asseoir la sagesse et l’expérience sur plus de compréhension de l’énergie amour, substance de vie universelle. Et de là est né le plus grand des projets jamais conçus jusqu’à maintenant. Un projet qui n’avait jamais été imaginé auparavant. 

Aucun Être universel n’avait initié une telle création, parce que pour être mise de l’avant, celle-ci devait être imaginée par des aventuriers qui avaient envie d’amener l’amour plus loin, de repousser ses limites. Pour eux, c’était là l’ultime service offert à la Source de toute vie. Et vous aurez compris que vous êtes ces aventuriers de l’amour. 

À une époque, le réservoir d’amour infini ne se connaissait pas lui-même, elle-même. Voilà donc que des aspects de ce réservoir, représentés par certaines Âmes aventurières qui souhaitaient servir l’amour, ont choisi d’aller explorer le non-amour. Et les aventuriers de cette exploration ont été si enthousiastes à créer ce projet – les grands plans, les dessins, tout ce qui était requis pour que cette aventure prenne forme concrètement – qu’ils ont sous-évalué un élément fondamental, soit la dualité ombre-lumière. 

La dualité 
Voilà qu’à un certain point, tout était prêt pour vivre la grande aventure humaine. Cependant, quand la dualité a été conçue comme un moyen d’accompagner l’expérience de l’oubli, cet Univers n’a pas compris à la base comment composer avec l’inconscient en chaque Être qui allait naturellement vouloir se débarrasser de l’ombre inconfortable dualiste, pour retrouver la lumière. Certains peuvent être surpris d’entendre que l’Univers puisse commettre une telle omission, mais c’est pourtant la réalité. Votre Univers est un corps céleste qui évolue et se transforme, tout comme vous. 

Même si les Êtres comprennent mieux maintenant ce qu’est la dualité, par exemple la grandeur qui accompagne la petitesse, la beauté qui accompagne la laideur, la guerre qui accompagne la paix, etc., plusieurs n’ont pas compris qu’ils portent inconsciemment des thèmes que la conscience ne souhaite pas contempler. Voilà l’aspect le plus fondamental du duo ombre/lumière. De par sa fonction, l’inconscience ombre héberge ce que la conscience lumière ne souhaite pas observer, soit par honte ou par déni. 

L’inconscient 
À la base, les Grands Architectes de ce monde ont sous-estimé le pouvoir créateur de l’inconscient. Ils n’ont pas compris comment une énergie aussi méconnue allait créer sur Terre. Et parce que l’inconscient (ombre) est mû par l’envie de devenir conscient (lumière), cette énergie s’est vue octroyer plus de pouvoir créateur dans la matière. Elle s’est donc mise à créer des correspondances tridimensionnelles, pour que les Êtres puissent ainsi observer extérieurement ce qu’ils avaient jugé d’eux intérieurement. Et c’est à partir de là qu’une grande bascule s’est installée dans l’incarnation, parce que l’inconscient s’est mis à créer un monde parallèle que la conscience n’a pas compris, et cette dernière a voulu s’y opposer, croyant qu’il s’agissait d’envahisseurs extérieurs. 

Ces énergies inconscientes ont véritablement attiré des envahisseurs extérieurs, qui se sont manifestés sous la forme des différents oppresseurs sociaux (politiques, économiques, religieux, etc.). Mais ces derniers ne sont pas les créateurs des drames humains que vous rencontrez actuellement sur Terre. Vous l’êtes. Ces envahisseurs ont simplement répondu à l’appel de l’inconscience collective humaine. 

Les Êtres qui observent ces envahisseurs se sont mis à vouloir les chasser, oubliant que leur propre inconscient les avait attirés. Ils n’ont pas compris qu’ils avaient magnétisé les énergies qu’ils voulaient éliminer. Et de cette inconscience surpuissante est né tout un monde parallèle que les énergies amoureuses de l’Univers n’ont pas compris au départ. « Mais quelle est cette énergie qui se présente sous la forme d’un cancer destructeur qui gruge la vie de l’intérieur ? Qui sont ces oppresseurs et d’où viennent-ils ? » Voilà les questions qui ont été soulevées par les Architectes des Univers. 

L’apprentissage 
Et aujourd’hui, alors que la dualité a offert tous ses enseignements aux consciences christiques que vous êtes, l’apprentissage doit circuler jusqu’à l’aspect incarné, c’est-à-dire la psyché humaine. Les Êtres incarnés sont maintenant invités à démasquer l’illusion de la dualité et à cesser les guerres intestines. Réunir les différences et honorer chaque expression divine sur Terre, peu importe ce qu’elle est, voilà le grand défi de votre humanité. 

Ce qui est intéressant d’observer c’est que d’un côté, les Êtres réclament leur pouvoir, et de l’autre, ils se souviennent que lorsqu’ils avaient ce pouvoir, ils l’ont utilisé à des fins plus nébuleuses. L’expérience de la dualité vous a conduit à vivre toutes les facettes de votre pouvoir individuel, et au niveau de l’Âme, l’apprentissage est complété. Mais ce qui n’a pas été intégré c’est votre rapport avec ces souvenirs inconscients en vous qui font émerger la mémoire que plus vous êtes sur la voie du service, plus vous risquez de bifurquer vers l’abus de votre pouvoir. Et voilà donc que plusieurs Êtres se présentent au portail du Nouveau Monde à vouloir assumer qui ils sont et à proclamer leur souveraineté en puissance. Et en même temps, ces Êtres se retrouvent prisonniers d’une peur incontrôlée, et surtout inconsciente, de retourner vers un rôle d’abuseur ; rôle qui pour beaucoup n’a pas été pacifié. Et c’est cette peur qui amplifie le magnétisme exercé envers les abuseurs extérieurs. 

Vous savez maintenant que le rôle d’abuseur n’est pas intéressant puisque l’abus s’exerce ultimement envers soi-même. C’est comme si un Être se faisait hara-kiri. Mais nous aimerions vous amener à comprendre que ce qui reste à nettoyer c’est une mémoire inconsciente qui a amené plusieurs Êtres à se camper dans une identification d’eux-mêmes sans pouvoir, ou a tout le moins avec un pouvoir limité, car ils ont trouvé cette situation plus réconfortante. Vous nous direz « mais quelle incohérence, ce n’est pas confortable d’avoir des défis financiers, des défis sociaux, des défis de santé, des défis d’ouverture de conscience, etc. ». Et pourtant, ces éléments sont associés au pouvoir individuel. Et alors, vous pourriez nous dire « mais cela fait longtemps que je réclame ce pouvoir, je le souhaite par tous les aspects de mon Être ». Certes, cela est juste. Mais en même temps, si vous continuez de maintenir inconsciemment la peur de l’utiliser de façon ténébreuse ou d’être réprimandé pour l’avoir utilisé, vous repoussez la résolution de cette situation. 

Vous avez tout expérimenté. Parfois abuseur, parfois abusé, ces deux facettes ont été vécues afin de vous donner un apprentissage complet de la réalité reliée au pouvoir. Pour nous, ces deux éléments sont l’expression d’une même réalité qui se manifeste différemment. Seule la couleur varie. L’abuseur et l’abusé s’unissent dans un tandem, un tango à deux temps, jusqu’à ce que les Êtres comprennent la futilité de ce combat et choisissent de changer leur regard. Dans tous les cas, l’expérience réclame la lumière du Christ en chaque Être afin d’y éclairer l’inconscient. 

L’invitation 
Vous êtes invité à dégager le maître inconscient en vous, à lui redonner votre attention. C’est cet aspect de vous qui crée dans l’invisible ce que l’Être conscient subit. L’invitation est de redevenir maître de toutes vos créations, et non seulement d’une portion d’entre elles. 

Nous ne sommes pas à dire que vous subissez les foudres de l’inconscient, comme s’il s’agissait d’un aspect vengeur. Nous vous disons que vous subissez les créations qui vous échappent, celles pour lesquelles vous n’avez pas le souvenir. 

Au moment même où vous lisez ces mots, nous observons des formes pensées quitter vos champs auriques. Plus vous maintenez ces pensées fermement en vous, plus elles auront du pouvoir, même si vous n’en êtes pas conscient. Ces pensées ne créeront pas nécessairement des évènements inintéressants. Nous ne sommes pas à dire que tout ce qui est inconscient est inintéressant. Parfois, l’inconscient va créer de grandes joies parce que l’Être se refuse de reconnaître, par exemple, qu’il mérite la joie. Donc inconsciemment, il va relayer son bonheur à un espace hermétique, convaincu qu’il ne le mérite pas. Et voilà qu’il va offrir à son inconscient la responsabilité de gérer le bonheur, en attendant de le réclamer consciemment. Il vivra des épisodes de joie, interrompus périodiquement pas ses croyances qui lui suggèrent qu’il ne le mérite pas. 

Nous ne sommes donc pas à dire que l’inconscient est nécessairement noir, lourd, et que le conscient est toujours joyeux. Plusieurs Êtres entretiennent consciemment des pensées très sombres. Alors, il n’y a pas de corrélation directe ici. Seulement, ces deux réalités cherchent à s’unir, et c’est cela le sens de notre propos. Elles cherchent à s’unir à une conscience plus vaste qui existe au-delà de la dualité ombre-lumière, inconscience-conscience. C’est la réalité de l’Être unifié, le Christ en vous. C’est le siège de l’amour véritable, la destination ultime de l’aventurier. Voilà le but de votre voyage dans l’oubli. 

L’oubli 
Le processus de l’oubli dans l’incarnation est un passage obligé, parce que sans lui, le retour n’est pas possible. En d’autres termes, si vous ne quittez pas le lieu, comment pouvez-vous célébrer votre retour ? En fait, l’oubli n’est pas l’action de quitter le lieu. C’est plutôt l’action de porter le manteau de l’illusion de l’avoir quitté. L’oubli, c’est l’illusion du revêtement, c’est l’expérience de porter un manteau parfaitement adapté à l’expérience que vous choisissez de vivre. 

Vous imaginez ce symbole de la pilule bleue proposée qui, si avalée, vous amène à oublier qui vous êtes. Vous êtes libre de la prendre et plusieurs ont choisi de ne pas l’avaler. « Pourquoi prendre un tel chemin ? Et si je ne revenais jamais ? » Mais les aventuriers de l’amour savaient que s’ils ne la prenaient pas, ils ne pourraient explorer l’amour comme ils l’avaient imaginé. Ils continueraient le parcours actuel avec leurs pleins souvenirs, une expérience déjà connue, tout en sachant qu’ils renonçaient à une aventure extraordinaire en potentiel. 

Beaucoup d’Êtres ont préféré préserver les acquis et ont évité l’expérience. Mais un groupe d’aventuriers, vous, avez choisi d’aller beaucoup plus loin. Non seulement vous avez avalé cette pilule bleue de l’oubli, mais vous avez demandé de vivre cette expérience dans un Univers de libre arbitre. Votre envie d’exploration vous a amené à choisir le libre arbitre, car dans l’équation, il était essentiel pour vous qu’il y ait cette notion de choix et de liberté. Alors l’oubli, associe à la liberté, forment en potentiel un cocktail de sagesse absolument magique. Car c’est lorsque l’Être choisit consciemment et intentionnellement de revenir à ce qu’il est en réalité, qu’il peut vraiment proclamer son couronnement en tant que Christ manifesté. 

Par cette explication, nous voulons inscrire en vous la conviction que le libre-arbitre qui caractérise votre monde est votre carte de visite. Car de redevenir le Dieu créateur que vous êtes dans un monde où il est possible de rester endormi est l’ultime des manifestations. Et vous comprendrez à un certain moment à quel point cette aventure vous a fait évoluer. 

Nouveaux Univers 
S’il est vrai que la planète Terre vit ses derniers souffles avant l’accouchement, nous pouvons vous dire que tous les regards universels sont rivés vers vous en ce moment. Non pas pour vous observer comme si vous étiez les sujets d’une expérience en laboratoire, mais pour que vous compreniez à quel point votre aventure est porteuse de vie, un levain universel qui sert de matière première à la création de nouveaux Univers. Cette réalité vous échappe complètement et pourtant, vous êtes à la base de la création de Nouveaux Mondes qui émergeront dans les prochains cycles de vie. Et ce levain universel a pris vie grâce à l’expérience de l’oubli, qui s’est associée à la liberté véritable. Et vous vous demandez pourquoi nous avons tant d’attention à vous accorder. 

Votre côté aventurier vous aura conduit jusqu’aux confins des Univers pour vivre votre expérience d’oubli et votre retour sera encore plus grandiose. Lorsque vous vous laisserez porter par le vent de changement qui va souffler concrètement sur votre Terre, vous comprendrez alors mieux le lien privilégié qui vous unit avec votre Famille Universelle. Si un aspect de vous a oublié ce lien, un autre est demeuré très actif à l’alimenter durant tout ce temps. 

Collectivement, le vaisseau Terre a choisi d’installer le Nouveau Monde. Ceci n’est pas une transgression à la loi du libre arbitre individuel, mais plutôt une reconnaissance que de l’intérieur, suffisamment d’Êtres conscients comme vous ont choisi ce passage. Les Êtres conscients de votre monde sont comme une locomotive qui avance sur un chemin de fer. Ils permettent aux wagons de suivre la voie proposée. Ces derniers ne sont pas forcés de le faire, mais puisqu’un aspect d’eux l’a aussi réclamé, ils sont stimulés intérieurement à emprunter ce chemin. 

Chers amis, souvenez-vous que malgré les apparences, vos ombres sont porteuses de lumière, car elles souhaitent que vous puissiez leur ouvrir l’espace pour quitter leur état lourd et revenir nourrir votre champ aurique. Plus vous les éclairerez, plus ce processus vous conduira vers l’état de conscience élargie, la Super Conscience et le souvenir de vos origines universelles au-delà de cette Terre et parmi votre monde. Car d’autres Êtres comme vous ont aussi choisi d’emprunter ce chemin. Vous les côtoyez et les côtoierez de plus en plus. Ils sont eux aussi des aventuriers de l’amour. Ils ont parcouru comme vous tous ces mondes parallèles et comme vous, ils cherchent à retrouver leur souveraineté en tant qu’Être humain incarné, relié à son principe Père-Mère, le Christ que vous êtes. Voilà le grand rendez-vous de votre époque chers amis. 

La cathédrale 
Certains Êtres nous diront « mais que faites-vous de la lumière, pourquoi toujours adresser le sujet de l’ombre ? » La lumière est déjà lumière. Ce n’est donc pas elle qui crée les ombrages et les obstacles. 

Nous ne sommes pas à vous dire ici de ne pas stimuler votre lumière, vous êtes invités à l’éclairer toujours davantage. Tout ce qui est lumière en vous, les talents que vous reconnaissez, vos qualités, votre beauté, votre douceur, votre capacité d’aimer, cela fait parti de votre Être. Cela construit votre cathédrale intérieure. 

Le but de nos propos n’est donc pas d’insister pour que vous rajoutiez des pierres à la moitié « lumière » de votre cathédrale, puisque vous le faites déjà naturellement. Et cela est magnifique. Nous vous invitons ici à polir en parallèle les pierres qui servent à construire la moitié « ombre » de votre édifice. Une fois l’ensemble de l’œuvre purifiée, nous pourrons alors contempler toutes les pierres et voir ensemble comment créer une colonne énergétique qui permettra à la cathédrale d’héberger totalement l’Être christique que vous êtes, le Christ devenu homme, et l’homme devenu Christ. 

Initier le mouvement 
Nous aimerions compléter ce message en vous partageant une réalité mal comprise chez les humains, et qui pourtant est essentielle à la vie d’un Être éclairé. En tant qu’Être humain créateur, c’est vous qui êtes responsables d’initier le mouvement de manifestation dans la matière. Cela fait partie de vos responsabilités sur Terre, puisque c’est vous qui y vivez. Mais en même temps, il faut comprendre que vous n’êtes pas responsables de la mise en place concrète de vos créations. Ce que nous entendons par cela est que l’Être humain doit se réapproprier son pouvoir de créer, mais en même temps, il être invité à un réel lâcher-prise sur la forme, le quand et le comment. Voilà le véritable sens du lâcher-prise. Le lâcher-prise n’est pas le radeau qui s’en va à la dérive sans direction. Cela n’est pas le lâcher-prise, c’est de l’inconscience humaine qui s’associe à l’acceptation soumise de son état d’impuissance. C’est très différent. 

Le lâcher-prise, ce n’est pas le radeau qui vogue sur la mer sans aucune direction, sans savoir où il va, sans même tenter d’orienter la voile. Le lâcher-prise, c’est l’Être qui transmet à l’Univers la direction, et qui accepte de suivre les chemins qui lui sont présentés. Il sait que l’Univers connaît le grand plan dans sa forme ultime. Et à ce niveau, les apparences sont presque toujours trompeuses, alors l’invitation est de lui faire totalement confiance une fois l’intention primordiale émise. 

L’Univers ne va pas honorer l’Être dans son impatience et son envie d’obtenir des confirmations immédiates. « Voilà, j’ai envie que ce soit ce chemin qui me conduise à ce lieu, à cet endroit précis, à cette date précise ». Tout cela appartient au règne de l’humain et de ses attentes. C’est le personnage qui agit ainsi, stimulé par l’égo humain. 

Suivre les courants 
Cependant, il faut faire une distinction importante ici entre l’Être qui veut contrôler sa vie, et à l’autre extrême, l’Être qui n’y donne aucune direction. Un aspect ou l’autre de cette réalité est tout autant déséquilibré. Le véritable équilibre, c’est l’Être qui donne la direction ultime au navire, et qui accepte de suivre les courants marins, pour reconnaître que peu importe sa direction, sa foi en l’Univers lui permettra de se rendre à destination. Il se peut qu’un courant marin soit en apparence rempli de détours inutiles, mais ceux-ci lui permettront de rejoindre un courant beaucoup plus directionnel par la suite, et beaucoup plus rapide. Alors que si l’Être s’acharne en se disant qu’il lui faut emprunter le chemin le plus droit possible pour atteindre son but le plus rapidement possible, voilà qu’il pourra se retrouver au cœur d’une tempête. Rien n’est irréversible et il sera alors invité à explorer les moyens qu’il a de s’en dégager, mais s’il avait suivi le courant naturel, le grand plan lui aurait fait naturellement contourner la tempête, sachant que la voie de contournement sera beaucoup plus juste pour lui. 

Tout cela pour vous amener à une décision qui, en ce jour, serait fort lumineuse à prendre pour vous. C’est la décision de choisir d’orienter votre navire humain dans la direction de vos idéaux. Plusieurs Êtres hésitent à faire ceci, car ils se disent qu’ils ne connaissent pas la direction ultime. Mais cela n’a aucune importance dans l’équation. Si vous attendez de tout connaître avant de déployer votre pouvoir créateur, vous risquez d’être continuellement dans un état d’attente, à observer les navires des autres en évolution. 

Nous le répétons, c’est vous qui êtes responsable d’initier le mouvement primordial. L’Univers utilise votre substance créatrice en mouvement pour lui donner une forme concrète par la suite. Mais c’est à vous qu’incombe le mandat d’orienter l’énergie divine dans la matière. 

Chaque jour, vous êtes invités à prendre un temps, quelques minutes, pour orienter l’énergie créatrice dans la direction de vos idéaux. Et si vous ne les connaissez pas dans leurs formes finies, symbolisez-les par une image, une représentation qui vous stimule, et placez-y pour un temps toute votre attention créatrice. Émettez un rayon triple à partir du hara, du cœur et du troisième œil en sa direction, invitant alors la trinité en vous à collaborer. Ne cherchez pas à appliquer la technique parfaite, allez-y selon votre ressenti. Ce qui compte, c’est votre niveau de présence. 

Il existe un magnifique message d’Abraham qui vous est proposé pour comprendre le fonctionnement de votre énergie créatrice [note : il est disponible en version traduite sur ce lien :http://www.psychologiedelame.com/message-05-06-08-abraham.html]. Nous vous invitons à vous en imprégner.

Changement de paradigme 
Malgré la portée en apparence réduite de ce message vu son lectorat limité, sa présence nous permet tous ensemble de stimuler les énergies du Nouveau Monde. Avec votre participation, nous contribuons à alimenter un changement de paradigme essentiel sur votre planète. Celui-ci se manifestera bientôt très concrètement par des évènements qui dévoileront à la vastitude des humains qu’ils sont véritablement de nature universelle. Et alors, vous comprendrez l’ampleur du chemin que les aventuriers de l’amour ont parcouru. 

Chers amis, nous sommes heureux en ce jour d’avoir pu vous présenter des informations déjà abordées par le passé, mais sous un angle nouveau. Nous souhaitons qu’à travers ce message, vous puissiez ressentir l’amour de la Famille dirigé continuellement vers vous. Si l’espace de ces messages permet une intensification de notre lien de cœur avec vous, il n’en demeure pas moins qu’après la fin de la présente lecture, le lien se poursuivra. Il n’en tient qu’à vous à choisir de l’alimenter par votre ouverture amoureuse. 

Voilà chers amis. Nous sommes ravis d’avoir pu vous accompagner en ce jour béni. Nous vous remercions de votre ouverture et nous allons maintenant quitter. 

Salutations à vous chers Êtres. 

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

Publié dans:AMOUR |on 19 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Les symptômes d’un Envoutement

 Les symptômes d'un Envoutement dans POSSESSION yeux-chat

 Décrits sur le site : http://chapellesaintexpedit.com/envoutement.html

I) Sensation de piqûres à la nuque, au plexus solaire, dans la région du coeur, parfois Sensation de brûlures 
2) Impression de poids sur la poitrine ou sur les épaules (Etouffement)
3) Palpitations cardiaques, surtout en période de pleine lune.
4) Douleurs lancinantes dans la tête certaines périodes et le soir de préférence.
5) Angoisse sans raison
6) Sensation d’épuisement sans cause, perte d’énergie, fatigue en se levant
7) Amaigrissement sans raison.
8 ) Cauchemars éprouvants et répétés avec un paroxysme aux lunaisons.
9 ) Réveil en pleine nuit avec sensation de présence dans la chambre.
10) Peur irraisonnée quand on est seul
11) Pulsions répétées de suicide.
12) Impuissance sexuelle persistante après consultation médicale.
13) Inappétence pour la sexualité
14) Sensation d’attachement sur le corps (pendant le sommeil)
15) Objet se déplaçant dans la chambre ou dans le lieu où l’on habite.
16) Sensation d’être mal dans sa peau lorsque l’on pénètre dans une Eglise ou de dire des 
grossièretés à l’encontre des images Saintes ou des Icônes à caractère Religieux
17) Devenir agressif et grossier envers ses proches et ses amis sans motifs valables.
18) Malchance dans tous les domaines, malgré l’acharnement, la volonté et la persévérance, tous ces
efforts se solde par des échecs consécutifs ; surtout dans le domaine professionnel
19) Brusque dégoût du partenaire (quelques fois réciproque) dans les rapports sexuels provoquant un éloignement affectif.
20) Malaises vagues ou contractures musculaires, impression que les organes se déplacent dans le corps.
21) Impression d’être observé, épié sans cesse.
22) Série de désagrément, problèmes, deuil, catastrophes affectives ou professionnelles régulièrement et surtout aux lunaisons. Echecs permanent.
23) Eloignement des relations, des amis ou désaffection d’une clientèle. Perte d’argent répétées etc.
24) Prostration volontaire, abandon soudain des habitudes (loisirs et autres) désir de s’enfermer, de s’isoler entièrement et de ne voir personne.
25) Série noire d’accidents ou de maladies dont les médecins ne comprennent pas l’origine, la raison ou le mode curatif. Et parfois un dédoublement de personnalité.
26) Les personnes entendent des voix très désagréables qui les persécutent.

Publié dans:POSSESSION |on 18 avril, 2013 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3