Archive pour le 28 décembre, 2012

Merkaba biblique en profondeur

 

Selon les versets d’Ézéchiel et ses commentaires y afférents, l’analogie de l’image Merkaba se compose d’un char fait de beaucoup d’anges étant entraînés par le «ressemblance d’un homme. » Quatre anges forment la structure de base du char. Ces anges sont appelés « Chayot ».

Les organes de la « Chayot » sont comme celle d’un être humain, mais chacun d’eux avait quatre faces, correspondant aux quatre directions du char pouvez aller (nord, sud et ouest). Les visages sont ceux d’un homme, un lion, un bœuf (plus tard changé pour un enfant ou un ange) et un aigle. Comme il y a quatre anges et chacun a quatre faces, il ya un total de 16 visages. Chaque ange Chayot dispose également de quatre ailes.

Deux de ces ailes déployées sur toute la longueur du char et reliés avec les ailes de l’ange de l’autre côté.

Cela a créé une sorte de «boîte» d’ailes qui forment le périmètre du char. Avec les deux autres ailes, chaque ange a couvert son propre corps.

Ci-dessous, mais pas attaché aux pieds des « anges » Chayot sont d’autres anges qui sont en forme roues. Ces anges roues, qui sont décrits comme «un intérieur d’une roue », sont appelés « Ophannim » – roues, les cycles ou les moyens).

Merkaba biblique en profondeur dans ANGES roue-de-chariot-206x300

Ces roues ne sont pas directement sous le char, mais se trouvent à proximité et le long de son périmètre un peu comme les roues d’une voiture. L’ange avec le visage de l’homme est toujours sur le côté Est et regarde vers le haut de la « similarité d’un homme » qui conduit le char. La «ressemblance » d’un homme« assis sur un trône en saphir.

La Bible fait mention plus tard, un troisième type d’ange dans le Merkaba appelé «Séraphin» (lit. combustion) anges. Ces anges apparaissent comme des éclairs de feu en continu ascendant et décroissant.

Ces «Seraphim » anges fonctionnait un peu comme des pistons en ce qu’ils alimenté le mouvement du char. Dans la hiérarchie de ces anges, «Séraphin» sont les plus élevés, c’est-à-dire proches de Dieu, suivie par la « Chayot », qui sont suivis par le « Ophannim ».

Le char est dans un état constant de mouvement et l’énergie derrière ce mouvement se déroule selon cette hiérarchie. Le mouvement de la « Ofanim » est commandé par le « Chayot » tandis que le mouvement de «Chayot » est commandé par le « Serafim ». Le mouvement de tous les anges du char sont contrôlés par la « similarité d’un homme » sur le Trône.

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:ANGES, MER-KA-BA |on 28 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Avenir de la spiritualité

 

Les sociétés modernes se caractérisent par un rapport distant à la religion. Comme l’a fait remarquer Marcel Gauchet dans le Désenchantement du monde, nous sommes sortis des religions. Cela signifie en particulier que notre loi et notre morale ne sont plus hétéronomes, ancrées dans des textes religieux, mais que les hommes construisent désormais eux-mêmes leur destin. De nombreuses études montrent que l’athéisme s’est considérablement accru dans la deuxième moitié du XXème siècle en Europe, ainsi en Suède on compte près de 80 % d’athées (autour de 50% en France)

Cependant, les sociétés modernes ont vu apparaître aussi un phénomène nouveau assez largement sous-estimé : l’émergence de la spiritualité. Sous l’effet de l’influence d’une part des spiritualités indiennes, bouddhistes, chinoises très présentes en Occident depuis 50 ans et particulièrement en France, et d’autre part du fait d’un développement interne de la culture occidentale elle-même, des centaines de milliers de personnes en France pratiquent et s’initient à de tels courants.

Qu’est-ce que la spiritualité ?

Avenir de la spiritualité dans SOCIETE hetre12-178x300La spiritualité désigne le mouvement de l’esprit vers l’infini, vers le sans limite. Elle est une aspiration de l’homme vers ce qui le dépasse, vers l’absolu.

La spiritualité peut se chercher partout ; on peut chercher la justice absolue dans l’action sociale ou politique, la beauté absolue dans l’art, le dépassement absolu de soi dans l’alpinisme ou le sport, l’amour absolu avec un partenaire. Mais la recherche de l’absolu ne peut jamais se satisfaire du monde et des choses ou des êtres, car tout cela est limité. Seul l’absolu peut combler la béance absolue au cœur de l’homme. C’est pourquoi nos contemporains se tournent vers des enseignements qui intègrent cette dimension d’infinité, mais cet enseignement prend des formes non-religieuses.

Toute doctrine au contraire, toute pensée qui enferme l’homme dans des limites est anti-spirituelle.

La religion n’est pas forcément spirituelle, car par ses croyances et ses dogmes, elle peut emprisonner l’homme dans des limites et briser son saut vers l’absolu. On sait comment les religions orthodoxes ont souvent maltraité les mystiques (voir Eckhart, Mme. Guyon ou Hallaj). Et là je peux rejoindre Marx (même si le marxisme est anti-spirituel par ailleurs) : la religion est souvent « un opium du peuple » qui étouffe et endort cet appel mystérieux de l’Esprit.

Le mot « spiritualité » doit donc rester vague, car toute volonté de le définir trop précisément le réduirait à une forme, et donc le limiterait. L’Esprit souffle où il veut, dit l’Evangile.

Lire la suite ici…. 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:SOCIETE |on 28 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3