Archive pour le 21 décembre, 2012

Le tunnel du temps

 

 par Omnec Onec –  L’ enfant de Vénus

Le tunnel du temps dans ENERGIES omnec1Je vivais sur le niveau astral de Venus – de la planète que vous connaissez du même nom – dans une ville appelée Teutonia. À ma naissance, le karma de ma mère prit fin. Mon père était scientifique et se manifesta dans un corps physique, afin de pouvoir vivre parmi vous. Nous avons les capacités d’agir ainsi, si la nécessité se présente à nous. Mais aussitôt que nous nous manifestons dans un corps physique, il ne nous est plus possible de retourner au niveau astral et de continuer à y vivre. Une des villes que nous avions préservées au niveau astral, ainsi qu’au niveau physique s’appelle Retz. À l’époque où nous vivions au niveau physique, elle était la capitale de notre planète. Aujourd’hui, elle sert de site spirituel et de station de transfert entre le niveau astral et physique, de telle sorte que nous puissions nous manifester avec un corps physique, vivre et travailler parmi vous. (vu l’importance souligné par le traducteur)

Un jour, il fut convenu par nécessité de faire venir un enfant dans la proximité physique de la planète terre, dans le dessein que celui-ci y grandisse et comprenne le niveau de conscience de celle-là. On a porté le choix sur l’enfant que j’ai été. Une conférence a eu lieu, à laquelle participèrent des êtres spirituels de haut niveau, tous issus tant de la hiérarchie que de la fraternité des planètes, et ce, afin de mettre au clair, à toutes fins utiles, le fait que certaines lois spirituelles devaient ou non être brisées, dans la perspective de ma venue. On a conclu que c’était approprié, dans la mesure où j’étais prête à l’accepter. Et voilà comment on fit appel à moi.

En ce temps-là, J’avais vécu 140 de vos années terrestres dans la dimension où j’étais: Notre notion du temps diffère largement de celle de chez vous. Mon oncle qui vivait parmi vous depuis les années trente avait une bonne perception du temps que j’avais passé selon vos critères. Tel est l’âge que j’étais censée avoir, à ce qu’on m’a dit, car chez nous, notre espérance de vie atteint facilement 500 années terrestre. Même avec une allure d’enfant de sept ou huit ans, j’avais déjà vécu, en réalité, 140 de vos années. C’est à ce moment-là que la décision fut prise et j’ai dit «oui, je le ferai avec plaisir»: c’était pour moi une belle aventure! Je tenais à le faire dans cette vie, là maintenant… car si je revenais dans une autre vie, je n’aurais pas gardé la connaissance acquise, pour être à la hauteur de vos sociétés au niveau émotionnel. Il y avait une petite fille du nom de Sheila sur terre, qui avait été, dans une autre vie, ma sœur pendant la révolution française. J’œuvrais au côté des pauvres contre la hiérarchie régnante. Ces derniers me firent arrêter chez moi. Sheila s’est rendue en mon nom, et a été décapitée à ma place, afin que je puisse continuer mon travail. Dans cette vie présente, je devais donc prendre sa place, au moment même de son décès, et sa famille m’a adoptée à leur insu et m’a éduquée en son nom. Toutes les souffrances et expériences que j’allais vivre, auraient été sienne, si elle avait dû continuer à vivre. J’ai pris cette décision de mon plein gré.

Je me suis trouvée dans une famille, qui n’était guère soucieuse ni des affaires d’argent, ni de l’éducation, ni de bien d’autres choses…ce qui jouait en ma faveur. Grandir au sein de votre société et tout y apprendre de manière adéquate, ont occasionné maintes expériences, qui n’ont pas été très agréables à vivre.

Ayant pris la décision de venir parmi vous, je me suis manifestée dans ce corps physique. Cependant, c’est bien par le truchement d’un vaisseau spatial que j’ai été amenée sur Terre!…En premier lieu, par un vaisseau mère et ensuite par un plus petit (scout Vénusien; n.d.t.) Ce dernier m’a amené au Tibet, dans un monastère (Monastère du Katsupari; n.d.t.) où j’ai vécu une année. Là je me suis habituée à la gravitation terrestre, apprenant ainsi à me familiariser à votre environnement et à m’habituer à vivre dans un corps physique.

Ensuite je fus amenée dans cette famille où j’ai grandi comme leur propre fille, bénéficiant de l’éducation de votre société, afin de pouvoir mieux saisir les états émotionnels et psychologiques, que l’on peut vivre à différents niveaux de votre environnement, avec une multitude de différentes cultures, religions et niveaux de conscience. Tout cela a commencé comme une expérience, toutefois ce fut une réussite! Tous les chamboulements émotionnels que j’ai dû traverser ont été couronnés de succès. De par mon origine, j’ai heureusement été en mesure de conserver mon savoir et ma connaissance en toute situation, ce qui m’a grandement aidé à ressentir la compassion et la compréhension au lieu d’éprouver la colère et l’agressivité envers ceux qui m’ont fait souffrir.

 A suivre ici…. 

 Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Publié dans:ENERGIES, TEMPS |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Société en quête de spiritualité

 
par Philippe ABEL

 A l’aube de l’humanité, lorsque le premier homme arrivé sur terre a contemplé son premier lever de soleil, il a très vite éprouvé le besoin de croire ou d’espérer au-delà de ce qu’il voyait.

 Il en sera probablement de même lorsque, au crépuscule de l’humanité, le dernier homme contemplera son dernier coucher de soleil, à l’issue de l’éphémère passage de notre espèce sur cette terre.

Société en quête de spiritualité dans SOCIETE informatic3 Ce besoin de dépassement de la perception immédiate de nos sens pour se projeter sur la quête d’autre chose de plus fondamental est consubstantiel à l’être humain. Il présente une dimension « trans-générationnelle » et universelle. Sous des formes très diverses, religieuses ou pas, on le retrouve dans toutes les civilisations. Là résident les racines de la spiritualité !

 Le besoin de spiritualité défini comme une valeur fondatrice de l’être humain, se développe sur le plan individuel comme sur le plan collectif. Cela ressort de l’évidence tant il est vrai que nous sommes des êtres sociaux. En permanence, au cours de mon exposé, je serai donc amené à corréler la société et l’individualité. Ainsi, j’aurais pu tout aussi bien intituler cette planche « l’individu en quête de sens » plutôt que « la société en quête de spiritualité »

 Je pense que la crise que nous traversons n’est pas seulement une crise économique ou sociale, comme on le dit de manière réductrice, mais aussi une crise écologique, culturelle et spirituelle. Le progrès technique considérable de ces dernières décennies, en croissance exponentielle, ne s’est pas accompagné d’un progrès comparable de l’esprit humain et des valeurs humanistes. Bien plus encore, la déliquescence de la société matérialiste et la destruction de l’environnement générées par un capitalisme financier devenu fou tant il est lié à la dictature de l’argent, nous conduit « droit dans le mur ». Face à cette fuite en avant qui s’apparente à un suicide collectif, de plus en plus d’individus et de groupes sociaux, partout dans le monde, sont en quête désespérée de sens, donc de spiritualité.

 C’est cette quête existentielle qu’il m’est apparu intéressant de vous retracer . Je tenterai de poursuivre les différentes pistes susceptibles de nous redonner une « carte de l’esprit» (DALAI LAMA) ou de construire une « démocratie spirituelle » (S HESSEL) pour sauver notre « commune humanité » en sauvegardant notre planète.
 A cette fin, il conviendra de suivre les étapes suivantes:
 1- Définir la spiritualité car, dans ce domaine plus que dans tout autre, comme disait le grand Albert CAMUS, « mal nommer les choses, c’est rajouter au malheur du monde » 
 2- Établir un diagnostic sur la crise spirituelle de nos sociétés  
 Si l’on admet que la société occidentale traverse une crise spirituelle, alors même que la spiritualité est inhérente à l’être humain, nous serons tout naturellement amenés à explorer les voies susceptibles de nous aider à retrouver le sens de notre destin commun. Cela nous conduira à aborder plusieurs questions existentielles :
 3- la question du lien entre religion et spiritualité 
 4- Puis la question du lien entre philosophie et spiritualité 
 5- Et enfin la question du lien entre la spiritualité et le politique (au sens originel du mot, à savoir la vie de la cité). 

 Vous le constatez ! Je me lance là dans un vaste programme. Je le fais avec beaucoup d’humilité et avec mes convictions personnelles, en prétendant rechercher des vérités, et non pas détenir la Vérité. Loin de tout esprit dogmatique, je revendique le droit à l’erreur sur ces terrains aventureux, où je ne cherche ni à plaire, ni à déplaire à qui que ce soit. C’est dire si je compte sur vos propres réflexions pour m’aider à me remettre en cause et progresser. Une démarche spirituelle, c’est d’abord cela !

Lire la suite sur le site d’origine … 

 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:SOCIETE |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

La peur de ne pas trouver sa voie

 

La septième peur est reliée à la troisième, comme je l’ai déjà indiqué. Il s’agit de la peur de ne pas trouver votre voie. Ecoutez-moi !

La peur de ne pas trouver sa voie dans PEUR fractale-14-300x225Vous marchez à l’intérieur d’une sphère. Vous pensez que vous suivez une ligne droite, mais c’est faux. Votre voie n’est pas une ligne droite. Vous croyez faire une chose après l’autre, dans un ordre à deux dimensions. Vous vous interrogez sur l’avenir et observez votre passé, mais sans jamais les voir ensemble. Quelques-uns demandent : « Kryeon, quand trouverai-je ma voie ? » Certains d’entre vous y sont déjà !

C’est exactement la raison de votre incarnation, et pourtant vous passez votre temps à envisager le futur en répétant ; « Eh bien ! Je vais peut-être la découvrir plus tard, dans l’avenir ». Vous évoluez à l’intérieur d’une sphère, ce qui signifie qu’au niveau interdimensionnel, vous pouvez appréhender d’un simple coup d’œil tous les chemins parcourus et ceux à venir. Ils vont de pair ! Cela ressemble à votre conception du succès ou de  l’échec ! L’être humain sage a conscience que tout n’est pas conforme aux apparences et que la réalité ne s’y borne pas.

Quand découvrirez-vous votre voie ? Et si le phare se mettait à penser ainsi : « personne en m’a appelé pour me remercier d’éclairer l’océan. Aucun capitaine n’est venu exprimer sa reconnaissance pour ma présence ici. Je pense que je vais éteindre le phare et mettre la clé sous la porte. Il est temps de passer à autre chose. Je vais partir à la découvert de ma vocation ».

Est-ce bien là ce que vous souhaitez ? Cette peur est reliée à la peur-semence et à la troisième peur, celle de l’échec. Comme elle est très linéaire, nous reprenons donc ces recommandations : célébrez à chaque instant l’endroit où vous vous trouvez ! Au-dessus de ce que vous considérer comme une progression linéaire se trouvent tous les maintenant. Le concept d’interdimensionnalité est ardu à expliquer à un être humain unidimensionnel. Mais notre perception de vous diffère de la vôtre. Si nos pouvions seulement vous offrir cette brillance et vous montrer vos réalisations passées… et futures !

Il n’est pas question de ce que vous voyez dans le miroir, chers êtres humains. Cela va bien au-delà et c’est la raison de notre si grand amour pour vous ; vous vivez littéralement sans possibilité de voir ce qui vous entoure, et cela requiert un immense courage ; voilà pour la septième peur.

extrait de Kryeon : Tome VII – Un nouveau départ, canalisé par Lee Carroll – page 237. Channeling de Newport Beach, Californie, Décembre 2001.

 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:PEUR |on 21 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3