Respecter toutes formes de vie

 

Le respect de la vie représente un des pas les plus importants que l’être humain doit franchir. Sans le respect de celle-ci, nous ne pourrons jamais commander la matière.

— Vous devez reconnaître que la matière, qu’elle soit fleur, eau, poisson ou pierre, fait partie intégrante de votre être. Si vous voulez atteindre un niveau de conscience qui vous permet d’interagir directement avec elle, vous êtes dans l’obligation de la considérer d’égal à égal, car vous faites partie tous deux de la même source de vie.

Respecter toutes formes de vie dans NATURE dune-de-sable1-182x300Dès que l’être humain reconnaîtra cela, c’est-à-dire dès qu’il ne se situera pas au-dessus de la nature, mais bien au même niveau qu’elle, le travail de fusion avec elle commencera sur la Terre. Quand « vous », habitants de la planète Terre, lirez cela, ce travail aura déjà commencé. Car à partir du moment où l’être humain aura accès à cette connaissance, cette dernière établira des ponts entre elle et lui.

— Mais comment pouvons-nous espérer changer les choses sur la Terre au point de pouvoir un jour atteindre un si haut niveau de conscience? Il me semble que nous partons de si loin…

—Sache que le travail sur la Terre est déjà commencé. Ce n’est qu’une question de temps avant que l’éclosion de la conscience se produise.

— Comme tu as dit tout à l’heure que le temps commençait à presser, je présume que cette deuxième rencontre tire maintenant à sa fin. J’aimerais, si tu le permets, avant de partir, que tu m’expliques comment nous arriverons un jour à ériger de tels monuments.

— Je ferai mieux que cela. Tu assisteras très bientôt à l’élévation d’un tel édifice.

Maintenant mon ami, le moment est venu pour toi de partir. Sois patient et prends le temps de bien décrire tout ce que tu as vu et de bien raconter tout ce que je t’ai dit dans son ensemble. Quand cela sera fait, je reprendrai contact avec toi pour la suite de cette entreprise.

— Tu sais, ce n’est pas évident pour moi ce travail. Je ne suis pas titulaire d’une maîtrise en lettres… Je dois utiliser des mots ordinaires pour essayer d’expliquer quelque chose d’extraordinaire.

— C’est une des raisons pour lesquelles tu as été choisi. Nous devions être sûrs que cette connaissance serait entendue et comprise de tous. Sur ce, mon ami, je te dis :

« À très bientôt… »

 

Cliquez ici pour accéder au document PDF « Le Messager »

(logiciel Acrobat Reader requis)

Publié dans : NATURE, TERRE, TOLERANCE |le 17 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3