ODIN, Dieu de la Mort

 

 

Odin (du vieux norrois Óðinn) est le dieu principal de la mythologie nordique. Il existe dans la mythologie germanique en général, où il est appelé Wōden en anglo-saxon; Wodan en vieux saxon des Pays-Bas ou Wotan en vieux haut-allemand ou Gaut. Son nom proto-germanique est *Wōdanaz. L’étymologie de son nom fait référence à Ód, et signifie « fureur », aux côtés d’ « esprit » et de « poésie », d’où l’allemand Wut (fureur) et le néerlandais woede de même sens. C’est un dieu polymorphe.

ODIN, Dieu de la Mort dans La MORT 200px-Odin_riding_SleipnirSon rôle, comme pour la plupart des dieux nordiques, est complexe, étant donné que ses fonctions sont multiples : il est le dieu du savoir, de la victoire et de la mort. Dans une moindre mesure, il est également considéré comme le patron de la magie, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse. Il est considéré comme étant le principal membre des Ases. Odin partage la fête de Jul, qui est célébrée le 21 décembre, avec le dieu Ull.

Le lieu de résidence d’Odin est le palais de Valaskjálf, situé en Ásgard, où se trouve également son trône, appelé Hlidskjalf, d’où il peut observer les neuf mondes de la cosmologie nordique. Il possède plusieurs objets fabuleux, sa lance Gungnir et son anneau Draupnir, et monte son cheval à huit jambes nommé Sleipnir.

Fils de Bor et de la géante Bestla, il a pour frères Vili et . Son épouse est Frigg ; il a de nombreux enfants, dont les dieux BaldrThor etVidar.

Odin est représenté comme un homme âgé, barbu et borgne. Il est une divinité polymorphe. Il se déplace sur un cheval à huit jambes nommé Sleipnir et il est armé de sa lance Gungnir. Lorsqu’il est dans son palais, la Valhöll, les deux corbeaux Hugin (la pensée) et Munin (la mémoire) lui racontent à l’oreille ce qu’ils ont vu des neuf mondes. De plus, deux loups, Geri et Freki, restent à ses pieds. Son trône, Hlidskjalf, lui permet de voir tout ce qui existe dans les neuf mondes. Il possédait l’anneau Draupnir, un anneau qui se multipliait par neuf tous les neuf jours ; mais il le posa sur le bûcher funéraire de son fils Baldur qui le donnera à Hermodr plus tard.

Les rôles d’Odin sont complexes. Il est entre autres le dieu des morts ayant fonctions de psychopompe et de nécromancien. D’ailleurs, il accueille la moitié des âmes des guerriers tombés au combat au Valhöll (ou Valhalla); Freyja accueillant la seconde moitié. Ceux-ci combattent entre eux le jour pour se préparer au Ragnarök et sont conviés la nuit au « Banquet d’Odin ». De plus, sous le nom de Handagud, Odin est particulièrement le dieu des pendus. Il est aussi le patron des scaldes, poètes scandinaves, auxquels il a apporté l’élixir de poésie. Il possède aussi des caractéristiques des shamans qui se reflètent dans le mythe de sa monture Sleipnir.

Sans être directement dieu de la guerre, Odin est néanmoins le dieu de la victoire. Il l’offre à ses protégés par quelque moyen que ce soit, qu’il s’agisse de valeur au combat, de chance ou, plus particulièrement, de ruse et de fourberie. Odin conférait la victoire en inspirant l’intelligence et la stratégie, bien plus qu’en activant l’ardeur des guerriers. C’est donc un dieu sage, courageux et généreux, mais craint, et qui possède des traits sombres et peut se montrer fourbe et sévère. Odin possède de nombreuses hypostases dont certaines n’ont peut-être pas encore été identifiées.

Il est né dans le fond du Ginnungagap où il fit la guerre aux enfants de Thrudgelmir, le grand-père de tous les géants de glace, pendant plusieurs années sans qu’aucun des deux camps n’ait jamais l’avantage. Bien qu’Odin et ses frères n’étaient que trois dans le camp des Ases, ils étaient extrêmement forts et leurs blessures guérissaient très rapidement tandis que les géants subissaient de nombreuses pertes, mais se reproduisaient constamment. Un jour, Odin et ses deux frères réussirent à tuer le géant originel, Ymir, dont la marée de sang qui s’écoula de ses blessures noya l’armée des géants à l’exception de deux qui survécurent, Bergelmir et son épouse.

La descendance d’Odin est difficile à tracer puisqu’elle diverge selon les différentes sources existantes. Cependant, le fait qu’il a au moins pour fils Thor, Váli et Baldr est commun à l’ensemble des poèmes scaldiques

Publié dans : La MORT |le 18 septembre, 2012 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 7 mai, 2015 à 11:32 vendelboe dutent écrit:

    Bonjour, chose sûr, je peux vous envoyer si vous voulez l’arbre généalogique car je suis 42 eme des descendants petits enfants de regnar logbroth et que lui même est une descendance d’odin…en sachant qu’odin était un homme respecté par sa sagesse et son courage, mais ps un dieu…étant donné qu’a cette époque il y avait peu de population en scandinavie,ça faisait vite le tour. De plus dans la logique, mais toujours difficile à prouver, je serais un descendant d’odin également, mais bien entendu par de multiples ramafications à l’arbre généalogique étant donné que mon arrière arrière lol, (grand-père), regnar avait déjà 4 femmes…en 770. En tout cas merci pour votre publication sur Odin…
    cordialement
    Sebastien vendelboe

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3