Peuples Amérindiens

 

Un Amérindien, ou Indien d’Amérique, est un des premiers occupants du continent américain ou un de leurs descendants. En 1492, l’explorateur Christophe Colomb pense avoir atteint le sous-continent indien, alors qu’il vient de débarquer en Amérique. C’est dans ce contexte que les Européens nommeront brièvement ce territoire les Indes occidentales, pour les différencier de celles dites orientales. À cause de cette confusion, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde. Avec les travaux du cartographe Martin Waldseemüller au début du XVIe siècle, on commence à parler de « continent américain », en mémoire du navigateur italien Amerigo Vespucci ; ses habitants sont alors désignés sous le nom d’« Indiens d’Amérique » pour les distinguer des populations de l’Inde sans modifier complètement l’usage de les désigner comme des Indiens.

Amerikanska folk, Nordisk familjebok.jpg

En l’absence d’appellation qui fasse consensus, on utilise parfois les expressions de « peuples autochtones » ou « aborigènes », ou plus précisément, « Premières nations » ou « Premiers peuples » (traductions littérales de l’anglais). L’expression « Peaux Rouges » est ancienne et n’est plus beaucoup utilisée en Amérique. On parle aussi de « peuples précolombiens » pour la Mésoamérique et la cordillère des Andes. En anglais, au Canada comme aux États-Unis, on utilise les expressions « Native Americans » (« Américains d’origine »), « American Indians », « Native peoples » (« peuples d’origine »), « First Nations », « First Peoples », « Aboriginal Peoples ». Toutefois, ces termes sont souvent rejetés par les intéressés qui préfèrent être appelés en fonction des noms originels de leurs peuples.

Au Québec, le terme « autochtone » est de loin le plus courant, à côté de « Premiers peuples », et « Premières Nations » quand cela concerne des revendications territoriales ou spécifiques. Dans le contexte québécois le terme englobe également les Inuits, qui ne sont pas des Amérindiens, et les Métis reconnus.

En Guyane, on parle d’« Amérindiens » répartis en huit ethnies.

Au Mexique, on préfère dire « indígena » (« indigène ») qu’« indio » (« indien »), qui prête à confusion avec les citoyens de l’Inde et qui est ressenti comme une insulte.

Publié dans : AMERINDIENS |le 31 août, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3