Archive pour le 15 août, 2012

Conseils de Kryeon avec les Indigo

 

Au lieu de dire aux enfants : « Allons, les enfants, mettez-vous en rangs tout de suite pour avoir votre déjeuner », ils disent : « Allons, les enfants, c’est l’heure du déjeuner ; vous avez trois minutes pour vous mettre en rangs ». Et soudain, cette action devient une entreprise collective afin de déterminer qui se placera en tête et où la file débutera. Les enfants résolvent eux-mêmes le problème et décident de l’action à mener pour atteindre le résultat souhaité. Il s’agit d’une nouvelle manière de penser, à la fois pour les enfants et pour les adultes qui les gardent. Apparemment, le choix provoque des actions responsables.

 Conseils de Kryeon avec les Indigo dans ENFANTS meteo-paysages-00015

Vous pouvez vous rendre compte que cette nouvelle méthode, comme beaucoup d’autres, consiste à fournir aux enfants des informations à un plus jeune âge pour leur permettre de trouver eux-mêmes les solutions ; prendre des responsabilités à cinq ans ? Résoudre un problème social (se mettre d’accord pour savoir qui se placera en tête de rangée) ? Cela évoque-t-il des principes du Nouvel Age destinés aux adultes ou aux enfants ? Aux deux groupes et c’est cela le point important. Ces enfants savent très bien comment tout ceci fonctionne et vous ne pouvez pas les tromper !

Que devraient donc faire les parents par rapport au contrôle et à la discipline ?

Ils devraient d’abord expliquer aux enfants (quel que soit leur âge – et même à ceux qui ne parlent pas encore) la raison pour laquelle ils leur demandent de faire telle chose et puis leur donner ensuite un choix à effectuer (s’ils sont assez âgés). Je me suis trouvé un jour au domicile d’une enfant indigo de trois ans. On pouvait regarder ses yeux et voir qu’il incarnait une âme très ancienne. Ses parents savaient qui il était et remplissaient avec succès leur tâche consistant à l’impliquer de façon intelligente dans la vie familiale. Au dîner, au lieu de lui demander de « s’asseoir », on lui demandait de « choisir sa place » (les parents avaient prévu une double option). De ce fait, un ordre indifférent se transformait en une affectueuse proposition de choix. Dans les deux cas, le dîner étant servi, une action attendue (un but) était demandée. L’enfant visualisait l’ensemble de la situation et l’on pouvait réellement voir qu’il prenait la responsabilité de décider sur quelle chaise il prendrait place. L’idée de refuser de venir à table n’effleurait même pas son esprit.

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas ici de trop le gâter. Au contraire, voilà une méthode de gestion du quotidien différente de ce qui se faisait auparavant. Il n’est pas non plus question de « marcher sur des œufs » lorsque nous sommes dans son entourage, mais plutôt de lui faire honneur en lui proposant des choix au lieu de lui dire ; « Fais ce qu’on te dit et cesse de poser des questions ! » Kryeon conseille aux parents de devenir très tôt les amis de leurs enfant set de s’efforcer de mettre fin à la vieille relation parents/enfants que nous avons tous connue lorsque nous étions jeunes.

Les parents découvriront très vite que leurs enfants répondront à leurs hommages et que ces derniers peuvent entretenir avec eux une relation très différente de celle que nous entretenions nous-mêmes avec nos parents. Les enfants feront preuve d’un grand discernement et nos surprendront par leur autodiscipline (autoresponsabilité). Ils prendront plus rapidement conscience des problèmes sociaux, seront beaucoup plus tôt touchés par les sujets « adultes » et deviendront nos amis plus rapidement. Au revoir les conflits de générations appartenant à l’ancienne énergie. J’en ai été le témoin !

L’Intention est le pouvoir de communiquer, et cela fonctionne dès l’instant où ces enfants naissent à l’hôpital. Ils sauront si vous souhaitez communiquer ou non, même si vous êtes une nouvelle maman ! Ils sont avisés en de nombreux domaines, contrairement à vous à leur âge. Aussi, attendez-vous à de nombreuses manifestations matures de leur part qui vous sembleront incompréhensibles avec leur âge.

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 253

de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

Publié dans:ENFANTS |on 15 août, 2012 |Pas de commentaires »

Comprendre les Indigos

 

Une anomalie presque toujours reliée au phénomène indigo semble avoir surgi au cours des dernières années. Que passerait-il si vous arriviez dans un monde en sachant qui vous étiez auparavant, en ayant un sentiment d’appartenance à une famille et en constatant que non seulement personne ne vous reconnaît, mais qu’au contraire vous êtes traité tel un exilé et non comme un personnage royal ? Et si, en outre, vus étiez un enfant et que vous ne pouviez rien y faire ? Votre intellect ne comprendrait pas ce qui ne va pas ! Je suis désolé de vous dire que la réponse serait ; le Désordre du déficit d’attention (DDA) et le Désordre hyperactif du déficit d’attention (DHDA). Soit ces enfants se retrancheront de la réalité, se réfugiant dans leur propre monde extracorporel de façon à survivre, soit, au contraire, ils rebondiront contre les murs afin d’oublier les problèmes de leur existence et ainsi, pouvoir espérer recevoir de l’aide.

 Comprendre les Indigos  dans ENFANTS c-150x112

De nombreux parents doivent administrer des médicaments à leurs enfants indigo. En effet, il ne semble pas y avoir d’autres moyens de rétablir l’harmonie dans la famille et de permettre à l’enfant de se développer normalement. Cela changera. D’ores et déjà, certains guérisseurs travaillant avec les nouvelles énergies obtiennent d’heureux résultats avec le DDA et le DHDA et peuvent aussi s’appliquer aux parents ; modifier l’environnement des enfants fonctionne aussi parfois, mais aucune garantie existe que la nouvelle situation ainsi créée soit meilleure que la précédente. Certains ont découvert que la nourriture à base d’algues Blue Green   provoque une différence notable dans le comportement, comme si la biologie de l’enfant se rééquilibrait d’elle-même en consommant ce nouveau produit.

 Cela dit, les parents ont constaté que les meilleurs résultats étaient obtenus avec les algues Blue Green qui poussent naturellement à Klamath Lake, en Oregon. Je ne les vends pas, même si vous avez parfois l’impression du contraire.je les consomme. Il s’agit de nourriture, et non d’un supplément alimentaire. Ces algues entrent dans la catégorie des substances à base d’essences vivantes définies par Kryeon et qui vous procurent un « coup de fouet » en rééquilibrant votre système biologique rapidement. 

Certaines attitudes ne fonctionnement plus avec les enfants indigo. La culpabilité n’est plus valable comme lorsque nous étions jeunes. « Attends que papa rentre à la maison » est une phrase qui ne donnera pas les résultats escomptés jadis. Au contraire, l’enfant  ne semblera pas réagir et la crainte du père tant attendue n’existera pas. L’enfant sachant au fond de lui-même qui il est vraiment, les vieilles astuces disciplinaires n’auront plus aucun effet.

 

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 252

de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

 

Publié dans:ENFANTS |on 15 août, 2012 |Pas de commentaires »

Les Cherokees

 

Les TchérokîsChérokîs ou Cherokees d’après l’orthographe anglaise sont un peuple d’Amérique du Nord qui habitaient dans l’est et le sud-est des États-Unis avant d’être forcés de se déplacer vers le plateau d’Ozark. Ils faisaient partie de l’organisation dite des Cinq tribus civilisées. Les ethnologues estiment qu’il existe aujourd’hui entre 5 et 7 millions de personnes descendant des Cherokees.

Actuellement, les principales communautés sont la Nation Cherokee, l’United Keetoowah Band of Cherokee Indians (Oklahoma) et l’Eastern Band of Cherokee Indians (Caroline du Nord). La nation est également représentée en Géorgie, en Alabama, en Arkansas, dans le Missouriet dans le Tennessee.

Les Cherokees dans AMERINDIENS

Pour certains, le cœur spirituel de la nation est la Keetoowah Nighthawk Society.

Le nom Cherokee vient de Tsalagi, le nom des Cherokee dans la langue des Creek, et également le nom qu’ils utilisaient eux-mêmes le plus souvent. Tsalagi se prononçait Cha-ra-gi dans un dialecte aujourd’hui disparu. Il s’est ensuite transformé au cours du temps jusqu’à devenirCherokee. À l’origine, les Cherokees se nommaient Aniyunwiya.

Selon une tradition orale, les Cherokees, parlant une langue iroquoienne, auraient migrés vers le Sud depuis la région des Grands Lacs, où l’on retrouve différents peuples iroquoises1. Selon une autre tradition orale, les Cherokees seraient originaires du Sud-Est des États-Unis, mais aucune preuve archéologique ne soutient cette théorie.

De 1736 à 1743, l’utopiste allemand Christian Priber se rend en territoire cherokee et organise en tant que « premier ministre » la résistance indienne face aux Anglais.

À l’époque de la Guerre d’Indépendance, les violations répétées des traités par les colons blancs poussèrent certains Cherokees à quitter la nation cherokee. Ces dissidents furent nommés lesChickamauga. Menés par le chef Dragging Canoe, les Chickamauga s’allièrent avec les Shawnee et menèrent des raids contre les établissements des colons, aidés par les Britanniques.

John Ross (Koowescoowe en langue cherokee) fut un des personnages importants dans l’histoire de la nation cherokee. Son père émigra d’Écosse avant la révolution américaine. Sa mère, également fille d’Écossais, possédait un quart de sang cherokee. John Ross commença sa carrière publique en 1809. Comme l’autorisait la constitution de l’époque, la Nation Cherokee fut créée en 1820, avec des représentants officiels élus. John Ross devint le chef de la nation en 1828 et le resta jusqu’à sa mort.

Les Cherokees furent déplacés de force de leurs terres ancestrales du nord de la Géorgie et des Carolines vers le Territoire Indien en Oklahoma, principalement à cause de la ruée vers l’or aux environs de Dahlonega dans les années 1830. La déportation du peuple cherokee porte le nom de Piste des Larmes.

Une fois arrivés, les tensions s’aggravèrent et la suspension de la Loi du Sang cherokee fut ignorée. Le 22 juin 1839, après l’ajournement d’une assemblée tribale, plusieurs des plus importants signataires du Traité de New Echota furent assassinés, y compris le rapporteur de la Loi du Sang, Major Ridge, ainsi queJohn Ridge et Elias Boudinot. Ce fut le début d’une guerre civile de 15 ans parmi les Cherokees. Un des survivants notables fut Stand Watie, qui devint généralconfédéré pendant la Guerre de Secession. Les Cherokee sont une des Cinq tribus civilisées qui ont signé des traités, et ont été reconnus par les États confédérés d’Amérique.

D’autres Cherokee, dans l’ouest de la Caroline du Nord, servirent au sein de la Thomas’ Legion, une unité d’environ 1 100 hommes d’origines cherokee et blanche, combattant principalement en Virginie, où leur réussite fut impressionnante. La Thomas’ Legion fut la dernière unité confédérée à se rendre en Caroline du Nord, à Waynesville, le 9 mai 1865.

Avant la guerre de Sécession, les Cherokees, comme d’autres peuples indiens du sud des États-Unis, avaient des esclaves. Ceux-ci ont été libérés à la fin de la guerre, mais nombre d’entre eux sont alors restés dans les nations où ils étaient, et certains se sont mariés à des Indiens. Ce sont leurs descendants que les Cherokees veulent exclure en 2007.

Les Cherokees d’Oklahoma perdirent le droit d’élire leur propre chef en 1907 lorsque l’Oklahoma devint un État. Divers dirigeants furent désignés par les présidents jusqu’en 1970 quand les Cherokees récupérèrent le droit d’élire leur gouvernement grâce à un décret du Congrès signé par le président Richard Nixon. W. W. Keeler fut le premier chef élu des Cherokees d’Oklahoma. Il était également président de Phillips Petroleum. Ross Swimmer, Wilma Mankiller, Joe Byrd et actuellement Chad Smith lui succédèrent.

Le 14 juin 2004, le Conseil Tribal de la Nation Cherokee définit officiellement le mariage comme une union entre un homme et une femme, mettant de fait hors la loi le mariage homosexuel. Cette décision répondait à une demande d’union d’un couple lesbien déposée le 13 mai. Le chef Chad Corntassel Smith expliqua que le motif principal de cette décision était d’homogénéiser les lois de la Nation Cherokee et de l’État d’Oklahoma.

Début mars 2007, les Cherokees ont voté en majorité, à 77 %, pour l’expulsion des descendants, notamment métis, d’anciens esclaves Africain-américains de leur nation Les Cherokees pratiquaient l’esclavage des Noirs avant la guerre de Sécession. Les esclaves ont été affranchis après la guerre et certains ont épousé des Amérindiens.

Comme toutes les nations indiennes officiellement reconnues par le gouvernement des États-Unis, les Cherokees bénéficient d’avantages et de subventions, et les critiques ne voient dans ce scrutin qu’une façon d’écarter de ces avantages ceux qui ne sont pas de pur sang indien.

Publié dans:AMERINDIENS, HUMANITE |on 15 août, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3