Archive pour le 7 août, 2012

Moment de la mort…

Au moment de notre mort, que se passera-t-il ? 

Lorsque nous allons mourir notre âme se détachera de notre enveloppe corporelle. Elle atteindra l’astral durant 3 à 4 jours mais toujours reliée à notre corps physique par la corde d’argent. Il est donc souhaitable d’attendre au moins 4 jours avant d’incinérer un corps. Ensuite l’âme peut partir suivant plusieurs directions :

Moment de la mort... dans La MORT numerologie- Si l’âme ne voulait pas mourir, qu’elle est très rattachée au monde terrestre alors elle va errer dans l’astral terrestre, elle va souvent rendre visite à ses proches. Elle n’arrive pas à  » décoller  » de la terre. Elle ne rejoindra sa sphère que si elle prend conscience de sa fausse route, ceci par les prières que nous pouvons lui adresser. En fait lorsque nous prions Dieu, Marie, Jésus, les saints pour nos défunts, ceci leur envoie des messages d’amour pour les guider vers le bon chemin.

– Si l’âme est consciente qu’il y a une vie après la mort ou que même si elle ne le sait pas, elle n’est pas refermée à cette idée et qu’elle se laisse aller alors elle ira vers sa sphère correspondante. Des saints, ses guides, des proches décédés peuvent alors l’attendre pour faire le chemin ensemble et lui expliquer ce qui se passera. Cette personne n’a pas peur, elle est entourée d’amour. Certaines personnes à l’hôpital ou après un grave accident ont vécu des morts imminentes et sont ensuite revenues sur terre. Elles ont expliqué qu’elles ont vu un tunnel et au bout de la lumière. Ces personnes n’ont pas rêvé, elles ont effectivement fait ce voyage mais il était trop tôt pour elles de mourir et sont venues réintégrer leur corps. Généralement, ces personnes, une fois revenues sur terre, n’ont plus peur de mourir car elles savent ce qui les attendent donc connaissent la vérité la-dessus.

Que se passe-t-il pour les gens qui se suicident ? 

Lorsque nous décidons de venir sur Terre, nous avons déjà fait au niveau inconscient un programme de ce que nous désirons apprendre. Toutefois nos expériences peuvent être vécues comme très difficiles si nous sommes perdus, si nous nous cherchons, si nous ne connaissons pas cette part de divin en nous. Comme nous avons le libre arbitre, certaines personnes décident d’arrêter, de stopper brusquement pour en finir avec la vie. Or le suicide ne rentre pas dans le programme d’une personne donc lorsqu’elle met fin à ses jours, tout ce qu’elle n’a pas fait il faudra qu’elle revienne pour arriver au bout de ce qu’elle s’était fixée. Car une fois revenue là-haut, cette personne se rentra compte que la vie sur terre n’est pas la vraie vie et que malgré les expériences si dures soient-elles, c’est seulement pour apprendre certaines choses qu’elle y va. 

Article 5 © GDL – source-lumiere.net – 2002-2007 http://www.source-lumiere.net/serendipity/archives/33-Moment-de-la-mort-suicide.html

Publié dans:La MORT |on 7 août, 2012 |Pas de commentaires »

Nombre et numérologie

 

Issu du n° 11 des Carnets de Recherche de Christian Sastre

Avec son aimable autorisation

  le lien « https://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche/ ».

« Mes carnets de recherche » en « livre numérique » chez http://www.numilog.com/

 

Nombre et numérologie dans CHIFFRES numerologieParce que le nombre est une clé pour accéder à une connaissance supérieure de la Nature, l’Homme l’a utilisé pour s’étudier lui-même et pour tenter ainsi de découvrir sa place dans l’univers. (1) Nombreuses sont les applications scientifiques et philosophiques dans lesquelles interviennent les nombres.

Jusqu’où peut aller l’Homme sur le sentier de sa propre connaissance ? Nul ne le sait. Pourtant, sa destinée, son caractère, ses défauts et qualités sont susceptibles d’être prévisibles par les nombres et les rythmes. Car il est vrai que le domaine de la recherche ésotérique est vaste.

Parmi les nombreuses utilisations des nombres, la numérologie occupe une place de choix ; peut-être parce qu’elle touche de près la personnalité et, surtout, la destinée humaine.

 

Signification de chaque nombre

Cette science a comme outils les neuf chiffres usuels. La Tradition leur a assigné une interprétation spécifique qui fait la joie du débutant. Ainsi, pour chaque chiffre sont donnés ci-dessous les mots-synthèse, accompagnés des tendances positives et négatives.

Le 1 synthétise la Réalisation dont la tendance positive est dans l’Individualisation et celle négative dans l’Égoïsme.

Le 2 synthétise l’Alliance dont la tendance positive est dans l’Association et celle négative dans la Soumission.

Le 3 synthétise l’Affabilité dont la tendance positive est dans l’Agréable, et celle négative dans l’Expression.

Le 4 synthétise l’Accomplissement dont la tendance positive est dans l’Organisation et celle négative dans le Travail.

Le 5 synthétise la Liberté dont la tendance positive est dans l’Activité et celle négative dans le Changement.

Le 6 synthétise la Responsabilité dont la tendance positive est dans le Pouvoir et la Sécurité, et celle négative dans l’Adaptation.

Le 7 synthétise la Connaissance dont la tendance positive est dans la Sagesse et celle négative dans la Compréhension.

Le 8 synthétise l’Accomplissement dont la tendance positive est dans le Matériel et celle négative dans le Contrôle.

Le 9 synthétise la Grandeur et l’Achèvement dont la tendance positive est dans l’Étendue et celle négative dans le Refus.

En plus des 9 premiers nombres, il convient d’ajouter les nombres 11 et 22. On les appelle des « maîtres-nombres ». Ils dévoilent une personnalité hors du commun. Toutefois, le rayonnement est beaucoup plus constructif pour l’humanité en générale, lorsque se rencontre un 22. Autant, le 11 fait germer une personnalité exceptionnelle pour le bénéfice de sa propre individualité, autant le 22 possède une personnalité qui se déploie vers la collectivité, vers l’universalité.

Le 11 synthétise le Succès, la Renommée dont la tendance positive est dans l’Inspiration et celle négative dans le Sacrifice.

Le 22 synthétise la Consommation dont la tendance positive est dans l’Universalité et celle négative dans les Idéaux.

Les tendances positives représentent ce qui est offert à l’Homme pour se réaliser pleinement en accord avec sa nature profonde. Par contre, les tendances négatives sont plutôt des obstacles qu’il devra surmonter. Le karma y est pour quelque chose. En effet, la présente vie est la synthèse des existences passées.

Cette très ancienne science qu’est la numérologie utilise à la fois les cycles et les relations des nombres avec les lettres, adaptation de la kabbale hébraïque.

Un des cycles les plus importants est celui qui prend, comme point de départ, la date de naissance d’un individu. L’interprétation de cette cristallisation temporelle s’établit en analysant chaque élément de la date de naissance.

 

La date de naissance

Son analyse précise les influences qui régnaient au moment de l’immixtion de l’être dans le plan physique. Le phénomène de la naissance a donc engendré un cycle personnel qui vient interrompre d’une façon particulière l’éternelle durée scandée par les années.

Bien que l’année dite « civile » commence le premier janvier, le cycle annuel propre à l’être qui vient de naître débute à la date précise du jour de sa naissance. C’est un cycle personnel tout simplement borné par les anniversaires.

Les constituants d’une date de naissance sont au nombre de quatre :

1° Le jour de la semaine ;

2° le quantième du mois ;

3° le mois ;

4° l’année.

Afin de faciliter la marche à suivre, il est préférable de développer le thème numérologique d’un personnage historique, à peu près connu par tout le monde. Il s’agit du Général de Gaulle dont l’état civil est :

Charles de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille, dans le département du Nord.

- Le jour de la semaine. Il suffit de se reporter à un calendrier perpétuel pour savoir que ce jour-là tombait un samedi, jour qui s’assimile à Saturne. Symbole de la fatalité, pas forcément mauvaise, il est synonyme de prudence, d’économie, de succès lents mais sûrs. Mais également d’obstacles, de malchance et d’échecs. C’est le 7è jour des kabbalistes, jour de la sagesse.

Notons, dans notre célèbre exemple, du fait que la lune était croissante depuis 11 jours au moment de la naissance, que ces tendances négatives peuvent être suffisamment atténuées.

- Le quantième du mois de la naissance est un nombre important. En effet, il se renouvelle chaque mois et surtout à chaque anniversaire. Il commence l’existence et rythme les années personnelles. Tous les 22 de chaque mois, dans l’exemple présent, un nouvel influx cosmique s’insuffle dans l’Homme et donc, plus puissamment encore, lors des anniversaires.

Ce nombre, le quantième du mois, porte une certaine signification qui marque Charles de Gaulle de son sceau. Le 22, qui est aussi un maître-nombre, est le nombre de réalisations concrètes, de l’équilibre et de la justice, mais aussi des épreuves. Spiritualité certaine, intuition.

- Le mois peut s’étudier soit par l’astrologie, soit par les nombres. Puisque ce sont ces derniers que nous développons ici, nous gardons le nombre 11, car c’est encore un maître-nombre. À ce mois peuvent s’associer l’esprit de grandeur, l’étendue de la renommée mais, en guise de revers, le refus.

 LIRE LA SUITE : clicFleches-7 dans CHIFFRES

Read the rest of this entry »

Publié dans:CHIFFRES |on 7 août, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3