Archive pour le 5 août, 2012

Entités Extra-Terrestres


Issu du
n° 66 des Carnets de Recherche  

Avec l’aimable autorisation de Christian Sastre

   

Le chakra de la forêt

Afin de comprendre comment j’ai été conduit à développer le présent thème à connotation extra-terrestre, il me semble indispensable de présenter les prémisses de ce que je qualifie mon extraordinaire aventure. Si des amis n’y avaient pas participé, de près ou de loin, j’aurais gardé cette expérience dans le secret de mon cœur. Mais, lorsque de tels événements vous arrivent, on ressent comme une volonté extérieure à se révéler pour la révéler.

C’était vendredi 29 octobre 2004, (1) je me trouvais dans la forêt de l’Isle Adam (2) en compagnie d’un ami, Denis. Nous y sommes arrivés tardivement vers dix-huit heures. Pendant deux heures de marche, nous avons merveilleusement été acceptés par la forêt et les arbres.

Entre-temps, moment de pose bien mérité. Nous nous asseyons sur un banc à un carrefour de voies forestières. Le regard perdu au loin, Denis m’annonce soudain que les quelques arbres situés en face de nous, de l’autre côté du carrefour, forment une unité, ils semblent ne faire qu’un. Et, comme mû par une attraction incontrôlée, Denis traverse le carrefour. Je le vois s’éloigner vers le groupe d’arbres, avec l’impression qu’il a raison. Il s’arrête là-bas entre des arbres. Un moment après, je le rejoins.

Ce qu’il me raconte ensuite confirme ce que je pensais. Il me confie être allé vers les arbres avec le sentiment d’y avoir été poussé. Il poursuit : « Lorsque j’étais au centre de ce groupe d’arbres, je sentais mes pieds s’enraciner profondément. J’avais la sensation que mon corps s’allongeait tout en formant le tronc qui s’étirait jusqu’au-dessus des arbres. Puis je m’ouvris curieusement pour les recouvrir comme une retombée de fumée suite à une explosion. L’image d’un champignon est la plus proche de cette métamorphose. »

D’après notre ressenti au milieu de ces arbres vaguement disposés en forme de cœur, une douce énergie nous a revitalisés. C’est dans ce même secteur que Denis a ensuite vécu une extraordinaire expérience d’ouverture du cœur, de son cœur spirituel bien entendu.

Entités Extra-Terrestres dans O.V.N.I et E.T. extra-ter1-300x201

Personnellement, j’ai nettement eu le sentiment que les arbres m’expliquaient qu’en ce lieu empli d’énergie, ce qui pourrait être assimilé à un chakra de la forêt était en formation. Je me suis alors demandé ce que venait faire un chakra dans une forêt, dans cette forêt.

Bien évidemment, mon ardeur spirituelle étant toujours pondérée par ma circonspection intellectuelle, je me suis plus tard posé la question sur l’utilité d’un chakra dans la forêt et comment il se forme.

Un chakra, qu’il soit humain ou terrestre, transforme l’énergie subtile du plan universel de la création en énergie assimilable par la vie se déployant sous toutes ses formes et ses états sur la Terre. Pour qu’un nouveau chakra se constitue, il est nécessaire qu’une volonté ait été agissante, ou tout au moins qu’une incitation volontaire ou non, perspicace ou non, ait contribué d’une façon ou d’une autre à son apparition.

Dans le cas de celui qui se forme dans la forêt de l’Isle Adam, un minimum de trois causes, agissantes conjointement ou séparément, pourraient en être à l’origine :

- Passage de la Terre dans une ceinture de radiations ionisées ;

- modification du magnétisme terrestre ;

- accroissement important du nombre d’êtres humains engagés sur le sentier de l’éveil spirituel.

D’autres forces sont probablement agissantes mais nous n’en avons pas encore conscience ; c’est du moins ce que je ressens en écrivant ces quelques lignes.

Depuis quelque temps, la Terre paraît engagée dans un processus d’alchimie qui la transforme, ou plutôt qui modifie le comportement des êtres humains en vue de l’élévation de l’ensemble de l’humanité vers quelque sphère supérieure d’évolution. Dans le cas où mon impression du moment s’avérerait, ne serait-ce pas ce qui pourrait arriver de mieux à notre humanité si décadente ?

Quelques jours plus tard, le jeudi 4 novembre 2004, je demande à Denis s’il est prêt pour une sortie en forêt. Quelle question ! Quand il s’agit de se dégourdir les jambes au contact de la nature, il n’est pas le dernier.

En cours de route, je lui exprime le souhait de revoir un saule pleureur situé dans le parc de Saint-Martin du Tertre dans le Val d’Oise. Nous y allons, tout heureux de notre but. Après avoir assimilé une communication arbophile (3) du saule pleureur, nous visitons une ancienne fontaine en rotonde près d’un château datant de la Renaissance. Ce château, qui fait partie de la commune précitée, se délabre lentement par désintérêt des responsables du patrimoine français.

Denis m’informe alors qu’il pensait que nous serions allés dans la forêt de l’Isle Adam où, l’autre jour, il a expérimenté son ouverture du cœur.

Plus rien ne nous retenant à Saint-Martin du Tertre, nous partons pour ce lieu que Denis qualifie déjà de significatif sur son parcours spirituel. En route, il m’informe alors d’un fait qu’il a plusieurs fois observé. Il a remarqué que, lorsque c’est moi le premier qui l’incite à sortir en forêt, il lui arrive souvent de vivre des expériences extraordinaires.

J’en suis étonné car je n’y avais jamais prêté attention. Si je raconte cela, c’est pour faire comprendre que Denis fut sans doute désappointé de ne rien ressentir à Saint-Martin du Tertre. En retournant dans la forêt de l’Isle Adam, peut-être espère-t-il que l’observation dont il m’a fait part se confirmera. Pendant le parcours, je souhaite sincèrement qu’il vive à nouveau une nouvelle expérience aussi enrichissante.

En nous approchant du fameux carrefour, Denis m’affirme commencer à ressentir l’énergie du chakra de la forêt. Il y arrive et, immédiatement, s’appuie contre l’arbre qui lui avait précédemment ouvert son cœur à l’amour divin.

Je marche lentement vers les arbres, essayant de ressentir également l’énergie que devrait rayonner le chakra en formation. Or, je ne ressens rien. Je sais que la sensibilité de Denis pour la nature est beaucoup plus développée que la mienne. Le chakra aurait-il disparu ? Quoique, à voir Denis contre son arbre, absorbé dans quelque enchantement, il semble profondément plongé dans l’énergie du chakra de la forêt.

Sans l’interrompre, je me plante au milieu des arbres. J’attends, l’esprit en éveil.

Quelques instants plus tard, environ cinq minutes, j’ai l’impression que la forêt s’éclaircit. Pourtant, la soirée est avancée. De plus, le ciel reste légèrement voilé. Je me demande ce qui produit ce curieux phénomène, source du regain de luminosité. En observant mieux, je me rends compte que je me trouve à l’intérieur d’un cercle de lumière. À vrai dire, c’est plutôt une clarté blafarde s’étendant sur une surface circulaire d’environ quatre mètres de diamètre. Le plus étonnant est qu’elle s’élève dans le ciel comme si elle occupait un conduit vertical. Ce n’est pas une colonne de lumière très prononcée, mais elle est malgré tout suffisante pour que ma faible réceptivité en prenne conscience.

LIRE LA SUITE ICI….. 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 5 août, 2012 |Pas de commentaires »

Message du Dragon Bleu Atharus

Nous, dragons, possédons la maîtrise totale du règne élémental. Cela signifie que nous étions, et sommes toujours, à l’aise dans les airs autant que sur terre ou sous l’eau et même au milieu des flammes.

Grand Dragon Bleu

 En examinant le passé historique de la Terre, on constate que presque chaque civilisation fait référence aux dragons, soit dans ses fables, soit dans sa mythologie. Je veux rester modeste ici, mais je me dois de décrire les faits avec justesse. La beauté, la puissance et la majesté des dragons étaient telles que plusieurs humains, qui s’étaient dissociés de l’amour et de leur source divine, devinrent jaloux et décidèrent de nous asservir à leur esprit arrogant. D’aucuns, persuadés de pouvoir mettre la main sur nous et se servir de nous à leur guise, tentèrent de nous priver de notre liberté et de nous soumettre. A l’époque, sur la planète, peu de créatures étaient l’égal des dragons en intelligence, en compassion, en force et en beauté, à l’exception peut-être des paisibles unicornes. Les dragons chérissaient leur liberté, car ils avaient atteint un degré de maîtrise spirituelle ; ils n’allaient certainement pas consentir à se subordonner à la volonté d’humains primitifs. Oui, je dis primitifs, car c’est ainsi que leur attitude nous apparaissait.

 Puisque les dragons étaient maîtres des éléments, on les croyait doués d’une sorte de magie facile à transmettre. Après des millénaires d’une entente et d’une collaboration bienveillante, pratiquement en une seule nuit, ou très rapidement du moins, les humains et eux devinrent adversaires. Bien sûr, tous les humains ne se comportèrent pas ainsi et toi Aurélia Louise Jones, ma bien-aimée, tu as cherché de toutes tes forces à nous protéger. Tu as été l’une de ceux qui apportaient clandestinement nourriture, gîte et protection à plusieurs d’entre nous. (Les dragons étaient végétariens, contrairement à ce que véhiculent les mythes populaires). En échange d’un sanctuaire, ils protégeaient leurs bienfaiteurs, se liant d’amitié avec eux. Tu as utilisé ta position influente afin de faire tout en ton pouvoir pour mettre un terme à leur massacre et à leur asservissement. Malgré tout, tu n’as pas pu endiguer l’ignorance des gens et interférer avec leur libre arbitre. Je me souviens du chagrin que ça t’a causé à l’époque et pendant longtemps par la suite.

 A un certain moment, comme nous jouissions d’une grande force et d’une longue vie, les humains décidèrent que les pouvoirs magiques des dragons devaient émaner de leur sang. C’est alors qu’ils se mirent à nous pourchasser. Les adversaires de jadis devinrent désormais de féroces ennemis, car la race humaine s’efforça d’abattre tous les dragons sur son chemin. Plusieurs d’entre eux périrent, tandis que d’autres trouvèrent refuge là où ils le pouvaient, surtout dans les régions reculées du monde. Cet exode vers des solitudes reculées laissa penser que nous étions des créatures peu sociables, non pas les êtres grégaires que nous avions toujours été. Les climats extrêmes de nos terres d’accueil ont modifié la couleur de notre peau et son apparence. Un jour, ceux d’entre nous qui restaient durent invités par la hiérarchie spirituelle galactique à être transportés sur les Pléiades. C’est alors que j’ai décidé de quitter la Terre, en quête d’une planète qui m’offrirait un foyer plus agréable. Plusieurs des dragons qui avaient survécu préférèrent migrer vers les Pléiades ou d’autres planètes qui leur proposaient un asile.

 A l’origine, tous présentaient une teinte gris-vert, et la texture de leur peau ressemblait à celle d’un éléphant. Notre aptitude à maîtriser les éléments nous  permis de développer l’épiderme reptilien fait d’écailles que montrent les illustrations de vos livres. La couleur de notre cuir fut associée à la région géographique où nous avions établi notre nouveau domicile ; il était fréquent d’entendre dire qu’un dragon bleu, vert ou même rouge avait été aperçu.

 Les dragons se tinrent loin de la population humaine, en qui ils n’avaient plus confiance. Leur nombre se réduisit à quelques rares représentants de l’espèce. Quand une perte pareille se produit en n’importe quel monde, ses répercussions se font sentir dans tous les royaumes d’existence ; celle-ci ne fit pas exception. Le jour où les humains s’aperçurent de leur erreur, il était déjà trop tard.

 Les lignes telluriques se rencontrent en plusieurs points sur terre, et ces lieux d’intersection permettent à divers mondes de communiquer. Vus avez peut-être entendu l’expression fait référence au « voile quise lève ». En certains endroits et à des moments précis, il est possible d’y parvenir effectivement, c’est-à-dire de passer, littéralement, dans un monde parallèle. La plupart des dragons qui n’avaient pas quitté la Terre ont franchi ces portails et vivent désormais en paix ici même, mais dans une autre sphère ou dimension invisible à la perception tridimensionnelle. Il en reste donc quelques-uns dans votre monde ; ils habitent des grottes, des antres et des cratères reculés. Ceux qui ont chois de rester ici attendent patiemment que l’humanité prenne conscience de la vérité selon laquelle tous les êtres, toutes les espèces sont des éléments d’une vaste fraternité, l’un ne valant pas plus ni moins que l’autre. Entretemps, leur énergie s’avère tout à fait roborative pour la planète, car elle présent e un  équilibre élémental parfait. Heureusement pour eux, peu ont été perçus et ce genre de récit rencontre habituellement l’incrédulité générale.

 Actuellement, plusieurs d’entre eux reviennent pour prêter main-forte à l’humanité qui doit rééquilibrer les éléments ; par contre, ils ne présentent pas tous la forme de dragons. A défaut de cet appui et de cet équilibre, ni Gaia ni la race humaine ne parviendraient à effectuer le changement nécessaire vers les dimensions supérieures sans connaître de grands bouleversements dans les forces élémentales planétaires. Naturellement, plusieurs d’entre nous sont déjà ci, sous forme tout à fait physique, sans toutefois être perceptibles à vos yeux car ils vibrent à la fréquence des royaumes lumineux de la cinquième dimension. Ainsi, comme moi, il accomplissent leur travail en toute tranquillité, sans être dérangés par les regards humains. Nous savons que presque la totalité des gens seraient terrifiés s’ils nous voyaient, particulièrement en grand nombre. Encore une fois nous susciterions la crainte et serions traqués.

 Nous savons que viendra un temps, très proche, où les humains se reconnecteront avec les divers aspects de leur nature divine et considéreront tous les êtres comme des parcelles variées et égales, de la Création. Nous redeviendrons alors visibles à tous, car l’amour et la fraternité vrais régneront parmi les habitants de cette planète.

 

Messages pour l’épanouissement d’une humanité en transformation, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – Antharus, le dragon bleu, s’exprime – page 177.

L’Homme extra-terrestre

 

Carnet n° 04 issu de « MES CARNETS DE RECHERCHE »

90 articles ésotériques pour, mieux que vivre, EXISTER

 Des écrits sur mes recherches principalement axées
sur la spiritualité et le mysticisme

                                                                           Christian Sastre

Avec son aimable autorisation !

 

le lien « https://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche/ ». « Mes carnets de recherche » en « livre numérique » chez http://www.numilog.com/

 

Non à l’anthropocentrisme

Un grand nombre d’ouvrages et d’articles paraissent sur le thème des Ovnis et des Extra-terrestres. Rappelons que Ovni est l’abréviation de Objet volant non identifié, donc en dehors de toute connaissance de provenance de cet objet, qu’il soit terrestre, extra terrestre ou intra terrestre. (1) Devant une telle profusion d’écrits, on est en droit de se demander si cet engouement ne répond qu’à une mode passagère ou s’il n’y aurait pas un fond de vérité. Personnellement, j’opte résolument pour la seconde hypothèse.

L'Homme extra-terrestre dans O.V.N.I et E.T. ufo-ovnis1

Mon raisonnement se fonde tout d’abord sur une logique de l’universalité de la vie. Elle ne saurait avoir seulement pris naissance sur notre atome terrestre, somme toute anonyme, au sein de l’univers. Notre Planète me semble tout à fait normale, et la vie qui s’y déploie et s’y exprime me paraît conforme à la nature profonde de la création.

Depuis quelque temps, le problème de la vie extra terrestre m’intéresse. Croire aux soucoupes volantes et aux Extra-terrestres est une chose. L’occurrence de la confrontation en représente un autre aspect, puisque vivre une telle aventure peut changer le déroulement monotone de l’existence.

La possibilité de la croyance passive ne dérange guère nos habitudes, souvent fallacieuses, dans lesquelles nous nous complaisons.

Par contre, si nous pouvions vivre une expérience d’une réalité différente de celle de tous les jours, ce serait assimiler un nouveau critère de l’existence sans précédent. Il s’ensuit qu’après l’avoir vécue, nous ne pourrions plus penser comme avant ; nos habitudes auraient été dérangées.

De nombreux livres essaient de prouver que la vie peut exister, et existe assurément ailleurs que sur notre modeste petite Terre, semblable à un grain de sable dans l’univers. Les étoiles sont toutes des soleils autour desquels gravitent des planètes.

Ce sont les anthropocentristes seuls qui décrètent, peut-être au nom de leur seule vérité, que la Terre est l’unique planète où la vie est apparue. D’après ces derniers, la vie ne serait qu’un aléa de l’évolution terrestre, voire une erreur. Ils pensent, en conséquence, qu’il n’y aurait aucune raison de croire, encore moins d’admettre, que la vie sur d’autres planètes, appartenant à d’autres systèmes solaires, ait suivi la même voie que la nôtre.

En considérant le nombre incalculable d’étoiles dans l’univers, chacune avec leur cortège de planètes, dont certaines avec des satellites, il est statistiquement possible que la vie ait germé sur quelques-uns de ces corps célestes. La Terre est une planète jeune ; d’autres sont beaucoup plus vieilles. Sur notre Planète, la vie s’est développée suivant une progression reconnue dans les quatre règnes minéral, végétal, animal et hominal.

Toutefois, l’évolution ne s’arrête pas au règne humain. Notre règne n’est pas le dernier, il ne saurait être qu’une phase de l’expression de la vie. Aussi est-il permis de supposer que d’autres planètes sont habitées par des êtres vivants et pensants. Il est probable qu’ils ont atteint, si ce n’est le règne suivant dit spirituel, (2) tout au moins des degrés de conscience exploitant une connaissance adaptée à leur expression physique et physiologique sur la planète où ils vivent.

Cela sous-entend que notre propre progrès scientifique et spirituel a forcément suivi un développement en rapport avec le terroir de notre Planète et, bien entendu, avec l’influence stellaire environnante. En outre, il est difficile d’imaginer le summum que pourrait atteindre une humanité qui poursuivrait son évolution sans guerres, qui minent tellement le règne humain.

 Ont-ils déjà visité la Terre ?

LIRE LA SUITE ICI…..

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 5 août, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3