St Michel, Archange

 

En hébreu, Mika-El signifie « qui est comme Dieu » et si Saint Denys nous dit de lui qu’il est l’image de Dieu, la manifestation de sa lumière cachée. Qu’il est le Miroir du Très-Haut », ceci ne doit pas nous faire oublier que Daniel l’évoquait déjà comme le Grand Prince.

Michel veut dire : qui est semblable à Dieu ? et toutes les fois, ainsi le dit saint Grégoire, qu’il s’agit de choses merveilleuses, St Michel, Archange dans ANGES ange+masculin+gothiquec’est Michel qui est envoyé, afin de laisser comprendre par ses actions comme par son nom que nul ne saurait faire ce que Dieu se réserve d’accomplir.

De là vient qu’on attribue à saint Michel beaucoup d’actions extraordinaires. D’après Daniel, c’est lui qui, au temps de l’antéchrist, doit se lever pour défendre les élus en sa qualité de protecteur et de défenseur. C’est lui qui combattit contre le dragon et ses anges, et qui, en les chassant du ciel, remporta une grande victoire. C’est lui qui se disputa avec le diable au sujet du corps de Moïse, que le diable voulait produire au grand jour, afin que le peuple juif l’adorât à la place de Dieu. C’est lui qui reçoit les âmes des saints et qui les conduit jusqu’à la joie du paradis. C’était lui qui était autrefois le prince de la synagogue, mais qui est maintenant établi comme prince de l’Eglise. C’est lui, dit-on, qui frappa l’Égypte des sept plaies, qui partagea les eaux de la mer rouge, qui dirigea le peuple hébreu dans le désert, et qui l’introduisit dans la terre promise. C’est lui qui porte l’étendard de Jésus-Christ au milieu des bataillons angéliques. C’est lui qui, par l’ordre du Seigneur, foudroiera l’Antéchrist résidant sur le mont des Olives. C’est encore à la voix de l’archange Michel que les morts ressusciteront. C’est lui enfin qui, au jour du jugement, présentera la croix, les clous, la lance et la couronne d’épines de Notre-Seigneur.

Pour les chrétiens l’Archange Saint Michel se trouve entre l’homme et Dieu au moment de la mort et pèse les âmes des défunts. Nous retrouvons cela gravé dans la pierre sur les tympans de certaines églises: l’Archange Saint Michel pesant les âmes en regardant droit devant lui sans se laisser distraire par le diable qui tente de faire pencher la balance de son côté. La balance est l’emblème permettant de peser, de mesurer et d’évaluer les actions et les pensées du défunt

Les passeurs dans la bible

Dans la bible, l’on trouve de nombreuses références à la notion de messager de dieux et de gardien du seuil. Les prophètes sont eux-mêmes des messagers. Par exemple, saint Jean-Baptiste est un gardien du seuil, qui en baptisant, ouvre l’accès au royaume des cieux, Jésus lui-même est le passeur suprême qui conduit directement à Dieux.

Jean 10:9 « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.»

Jean 14:6 « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

La notion de l’au-delà, d’un autre monde, ouvre la bible avec le paradis décrit dans la genèse et la clôture dans l’apocalypse avec la Jérusalem céleste.

Apocalypse 21 :

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.

Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.

Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »

Le gardien et défenseur de cette ville céleste est l’Arc ange Michel.

Selon la Bible, les anges sont des être spirituels ayant une fonction d’intermédiaire entre Dieu et les croyants.

d8ed0624 dans ANGESLe mot ange, en hébreu comme en grec, signifie  » envoyé « . Les anges sont censés intervenir d’une manière mystérieuse dans la protection et le salut des croyants. En harmonie avec une imagerie alors répandue en Orient, la Bible représente Yahvé siégeant au milieu d’une cour de messagers qui forment sous son autorité l’ » armée des cieux  » (I Rois, 22, 18 et 19). Parmi eux, les chérubins (nom d’origine mésopotamienne) soutiennent le trône de Yahvé, tandis que les séraphins célèbrent sa sainteté (Isaïe, 6, 3). Ils ont parfois des missions particulières, tel Raphaël, l’ange guérisseur, auprès de Tobie.

Le christianisme reprendra, au sujet des anges, la tradition juive, qui s’était considérablement développée dans des oeuvres apocryphes des derniers siècles av. J.-C. et qui allait aboutir à une classification de ces messagers divins selon trois hiérarchies, chacune d’elles comprenant trois chœurs : 1. séraphins, chérubins, trônes ; 2. dominations, vertus, puissances ; 3. principautés, archanges (saint Michel, par exemple), anges. D’après le Nouveau Testament, le monde angélique occupe une place dans la vie et la pensée de Jésus. L’annonce de la naissance de Jésus à Marie est confiée à Gabriel, celui-là même qui, dans l’islam, dictera à Mahomet la révélation divine du Coran. C’est aussi une armée angélique qui intervient dans la nuit de la Nativité (Luc, 2, 9-14), et une semblable cohorte surnaturelle accompagnera le Christ lors de sa parousie (son retour à la fin des temps).

Saint Mikaël (ou Michel) est l’un des trois anges dont les noms sont cités dans les livres canoniques. Comme tous les anges, il est un intermédiaire entre l’homme et Dieux, mais il est aussi le gardien du paradis céleste et le chef des armées de dieu.

La tradition judéo-chrétienne reconnaît l’archange Mikaël dans le « chef des armées de Yahvé » qui apparaît à Josué près de Jéricho, et déjà dans « l’Ange de Yahvé » qui marche devant le peuple de l’Exode. C’est dans le rôle de protecteur du peuple israélite que Mikaël affronte par exemple « le chef des rois de Perse », c’est-à-dire l’ange affecté à leur royaume.

On retrouvera, nommément cité, ce même protecteur céleste dans la figure du « grand chef » surgi « au temps de détresse » que connut Israël sous Antiochus Epiphane… Image du « temps de détresse » qui précédera la résurrection des morts à la fin des temps, et la Venue du Seigneur. Stratège du Royaume éternel en lutte contre les forces du mal, champion de la vraie « force tranquille » fondée sur la justice et la sagesse divines, tel que le montre Jude évoquant un débat qui l’oppose au diable « à propos du corps de Moïse », ou chef de guerre vigoureux à la tête de l’armée des anges et vainqueur du Dragon de l’Apocalypse, Mikaël est sans doute aussi « l’archange » dont la voix annoncera le suprême avènement du Christ à la fin des temps.

Protecteur du peuple de Dieu dès l’ancienne Loi, il est tout naturellement tenu pour celui du nouvel Israël. Dès les premiers âges du christianisme jusqu’à nos jours, l’Eglise militante eut recours à son patronage : Rome (au VI° siècle) après Byzance (au IV° siècle), lui dédiait une basilique où « sa fête » était célébrée le 29 septembre.. jour choisi par Paul VI pour l’ouverture du concile de Vatican II en 1963. « Fille aînée » de l’Eglise, la France n’est pas en reste. Deux manifestations célèbres de l’archange marquent son histoire. Celle de 708, auprès d’Aubert évêque d’Avranches, est à l’origine de l’abbaye érigée sur le mont Tombe et devenue sous Philippe Auguste « la Merveille » où tous les rois de France firent pèlerinage. Puis celle qui définit la mission libératrice de Jeanne d’Arc, à qui « saint Michel » se présentait lui-même en défenseur du royaume des lys…

Apocalypse 12 :1

« Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement.

Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.

Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté.

Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.

Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui.

Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. »

Saint Michel, en tant qu’ange est le messager de Dieu. De par sa fonction de chef des armées célestes, il est le gardien de l’autre monde et de la Jérusalem céleste.

Ces points rapprochent fortement la symbolique de saint Michel, avec celle du deuxième symbole de Reiki.

http://www.vaneytherapies.ch/enseignement-mythes.html

Publié dans : ANGES |le 27 juin, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3