Archive pour le 24 juin, 2012

Les fils de Dieu

 

Rollin Olson. Pourriez-vous comparer le rôle joué actuellement par le Christ avec le point de vue religieux traditionnel ?

Benjamin Creme. Le point de vue traditionnel est que le Christ est le seul et unique Fils de Dieu. En réalité, il n’existe personne qui le soit ; il n’y a jamais et il n’y aura jamais un seul et unique fils de Dieu. Tout individu dans le monde, homme, femme ou enfant, est fils ou fille de Dieu. Chacun de nous possède le potentiel de cette divinité. Il n’existe qu’une seule divinité et nous la partageons tous. La seule différence entre le Christ et nous-mêmes, entre le Bouddha ou Krishna et nous-mêmes, est qu’eux ont manifesté leur divinité. Ils savent qu’ils sont des Fils de Dieu et ils le démontrent. Nous-mêmes, nous ne savons pas que nous sommes des fils de Dieu. Les Eglises nous enseignent tout autre chose : elles nous disent que nous sommes nés dans le péché et que c’est seulement par l’intermédiaire de Jésus que nous pourrons connaître Dieu. En fait, Dieu peut être connu de chacun, à tout moment. Vous n’avez pas besoin d’être chrétien, hindou, bouddhiste ou musulman pour connaître Dieu. Vous pouvez connaître Dieu que vous soyez religieux ou athée, que vous croyez en lui ou pas. Les fils de Dieu dans JESUS soleilCela n’a rien à voir avec une forme de croyance, cela relève de l’expérience directe. Parce que vous êtes Dieu, parce que vous êtes divin, quelle que soit votre croyance ou votre non-croyance, vous pouvez faire l’expérience directe de Dieu dans votre vie, à la manière dont chaque enfant le fait automatiquement, instinctivement, lorsqu’il vient au monde. Sans savoir encore s’il est né dans une famille chrétienne, bouddhiste, musulmane ou hindoue. Tout cela ne concerne pas l’enfant, seule importe sa propre expérience. Que vous soyez bouddhiste, hindou ou chrétien est sans intérêt pour Dieu. Il ne s’agit en effet que de contingences temporaires qui varient suivant les lieux et les époques, auxquelles s’ajoute le hasard de votre lieu de naissance. Si vous êtes né en Occident, vous avez des chances d’être chrétien. Si vous êtes né en Orient, il est plus vraisemblable que vous soyez hindou ou bouddhiste. Et si vous êtes né au Moyen-Orient, vous serez probablement juif ou musulman. Les interprètes les plus fanatiques du christianisme, de l’islam, de l’hindouisme, du judaïsme, du bouddhisme et d’autres religions ont créé des séparations totalement artificielles dans le monde. Cela a retardé l’évolution de l’humanité. Cela nous retient en arrière et empêche la création de justes relations humaines. La création de telles relations est la prochaine étape que l’humanité doit franchir, et tout ce qui retarde cette création est indésirable.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans:JESUS |on 24 juin, 2012 |Pas de commentaires »

La hiérarchie Maitreya

 

Rollin Olson Les Maîtres travaillent-ils seuls ou en groupe ? Ont-ils un chef ? Comment la Hiérarchie est-elle structurée ?

Benjamin Creme. Ils partagent un état de conscience ; ils n’ont pas de conscience séparée en tant que personnalité. Ils ne peuvent pas dire « je », car ils n’ont aucun sens du moi. Ils forment un groupe qui possède une conscience de groupe. A leur tête se trouve le Maître de tous les Maîtres, dont le nom personnel est Maitreya. Sa venue avait été annoncée par le Bouddha : il y a 2.500 ans, le Bouddha Gautama a fait une prophétie disant qu’à notre époque, un autre Grand Instructeur, un Bouddha comme lui, appelé Maitreya, inspirerait à l’humanité la création d’une civilisation nouvelle et brillante, d’un âge d’or basé sur la justice et la vérité.

Il y a 60 Maîtres et trois Grands Seigneurs, comme on les appelle. Maitreya est l’un des trois. Il a la charge d’Instructeur mondial, et il incarne l’énergie appelée principe christique ou conscience christique, le deuxième aspect de la trinité chrétienne. Il y a 2.000 ans, il adombra son disciple Jésus pendant trois ans et Jésus devint Jésus le Messie, ou traduit en grec, Jésus le Christ. Le Christ lui-même est Maitreya. Sa conscience s’est manifestée à travers Jésus depuis le baptême jusqu’à la crucifixion, et il a inauguré l’ère des Poissons qui arrive maintenant à sa fin. Maitreya est de retour dans le monde pour accomplir ce qu’il a commencé par l’intermédiaire de Jésus, et qu’il achèvera dans l’ère du Verseau qui commence.

RO. Vous avez parlé de Maitreya et de Jésus. Quel lien existe-t-il avec les autres instructeurs qui sont venus au cours de l’Histoire, tels que Bouddha, Krishna, Mahomet, pour n’en citer que quelques-uns ?

BC. Jésus a enseigné par l’intermédiaire de Mahomet, tout comme Maitreya avait enseigné par son intermédiaire. Le Bouddha a enseigné par l’intermédiaire du prince Gautama et de Mithra, et Maitreya a aussi enseigné antérieurement par l’intermédiaire de Krishna et de Shankaracharya.

RO. Un Grand Être se tient donc derrière un « presque-Maître », pour l’inspirer et transmettre des enseignements à travers lui. Puis, ce dernier s’élève grâce au processus de l’initiation, devient lui-même un Maître et fait partie de la Hiérarchie. Cela me donne l’impression d’une famille spirituelle.

BC. Oui, les Maîtres sont tous frères, ils appellent la Hiérarchie la « Fraternité ».

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans:JESUS |on 24 juin, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3