Archive pour mai, 2012

La création des Astres

LEGENDES Amérindiennes

 Suite à la création de la Grande Île sur le dos de la Grande Tortue, les animaux, réunis en conseil, décidèrent qu’il fallait plus de lumière.

 Ils chargèrent alors la Petite Tortue de trouver une solution à ce problème de ténèbres.

 Tortue tabatière (Terrapene carolina) Ingénieuse, la Petite Tortue saisit de grands éclairs et elle fabriqua un grand feu qu’elle fixa dans le ciel. Ainsi fut créé le Soleil.

 Rapidement, le conseil se rendit compte que toutes les parties de la Grande Île n’étaient pas bien éclairées. Après intense réflexion, le conseil décida de donner un mouvement au Soleil.

 La Tortue des marais fut chargée de creuser un trou de part en part de la Grande Île de façon à ce que le Soleil puisse faire une rotation complète autour de la Grande Île, donnant ainsi une alternance de lumière et de noirceur. Ainsi furent créés le jour et la nuit.

 Dans le but d’éviter une noirceur totale, lors de la rotation du Soleil, la Petite Tortue fut mandatée de trouver un substitut au Soleil afin d’éclairer la nuit.

 Elle créa donc la Lune qui devint la douce compagne du Soleil. Le Soleil et la Lune eurent de nombreux enfants, les Étoiles, qui sont dotés de vie et d’esprit comme leurs parents. 

En souvenir de sa participation à la création des astres, la Petite Tortue fut nommée gardienne du ciel.

Publié dans:AMERINDIENS, PLANETES |on 7 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Prophéties amérindienne

Les prophéties des amérindiens Hopis

Les Hopis sont une tribu d’indiens qui vivent en Arizona, sur de hauts-plateaux désertiques. Leur nom signifie « les pacifiques ». Leurs prophéties sont célèbres. En voici un extrait (le texte entier peut-être consulté sur un de leurs sites, HOPI Network).

 Nous avons des enseignements et des prophéties qui nous informent que nous devons être attentifs aux signes et présages qui se manifesteront pour nous donner le courage et la force de rester fidèles à nos croyances. Le sang coulera. Notre

Walpi (Hopi), ca. 1873-1881.jpgchevelure et nos habits seront disséminés sur la terre. La Nature nous parlera par son puissant souffle, le vent. Il y aura des tremblements de terre et des inondations provoquant des grands désastres, des changements dans les saisons et le temps, la disparition de la vie sauvage, et la famine sous différentes formes. Il y aura une corruption et une confusion progressive chez les leaders et les peuples partout dans le monde, et des guerres éclateront comme des vents puissants. Tout ceci a été programmé dès les débuts de la création.

 Nous aurons trois êtres se tenant derrière nous, prêt à accomplir nos prophéties quand nous entrerons dans des difficultés sans espoir: leSymbole Meha (qui se rapporte à une plante qui a une longue racine, de la sève laiteuse, repousse quand on la coupe, dont la fleur a la forme d’une swastika qui symbolise les 4 grandes forces de la nature en mouvement), le Symbole du Soleil, et le Symbole du Rouge. L’intrusion des Bahanna [les blancs qui sont arrivés et ont utilisé la force, le mensonge et la tentation pour détruire la culture et les croyances amérindiennes] dans le mode de vie des Hopis mettra en action le Symbole Meha, de telle sorte que certaines entités travailleront au service des quatre grandes forces de la nature (les quatre directions, les forces de contrôle, la force originale), ce qui fera basculer le monde dans la guerre. Quand cela se produira, nous saurons que nos prophéties deviennent réalité. Nous rassemblerons nos forces et nous tiendrons fermement debout.

Cette puissante dynamique va retomber, mais, parce que sa substance est de lait, et parce qu’elle est contrôlée par les quatre forces de la nature, elle va resurgir et mettre le monde en mouvement, créant une autre guerre, dans laquelle à la fois les Symboles Meha et Soleil seront à l’oeuvre. Ensuite, elle se mettra au repos afin de se lever une troisième fois. Notre prophétie prédit que le troisième évènement sera décisif. Notre plan de route en prédit l’issue.

Cet écrit sacré profère la parole du Grand Esprit. Il peut vouloir se référer à la mystérieuse semence de vie avec les deux principes de demain, en indiquant un, dans lequel il y a le deuxième. Le troisième et dernier, qu’apportera-t-il, purification ou destruction?

 Ce troisième évènement dépendra du Symbole du Rouge qui prendra le commandement, mettant en action les quatre forces de la nature (Meha) au bénéfice du Soleil. Quand il mettra ces forces en mouvement, le monde entier sera secoué et deviendra rouge, et se retournera contre les êtres et principes qui empêchent la vie culturelle des Hopis. Pour tous ces êtres, le Jour de Purification surviendra. Les gens modestes accourront vers lui en recherche d’un monde nouveau et d’une égalité qui leur a été refusée. Il viendra sans manifester aucune pitié. Ses serviteurs couvriront la Terre comme des fourmis rouges. Nous ne devrons pas sortir pour regarder. Nous devrons rester dans nos maisons. Il viendra rassembler les méchants qui font barrage au peuple rouge qui était là en premier. Il recherchera quelqu’un qu’il reconnaîtra par son mode de vie, ou à sa tête (la coupe de cheveux spéciale des Hopis), ou par la forme de son village et de ses demeures. Il est le seul qui sera en mesure de nous purifier.

Fichier:AHopiBasketWeaver2.1910.ws.jpgLe Purificateur, commandé par le Symbole du Rouge, aidé du Soleil et du Meha, éliminera les méchants qui ont perturbé le mode vie des Hopis, le vrai mode vie sur Terre. Les méchants seront décapités et ne parleront plus. Ce sera la Purification pour tous les peuples droits, la Terre, et tous les êtres vivants sur Terre. Les maladies de la Terre seront guéries. La Terre Mère fleurira à nouveau et tous les peuples s’uniront dans la paix et l’harmonie pour un long futur.

Mais si cela ne se matérialise pas, l’identité traditionnelle des Hopis s’évanouira sous la pression des Bahanna. Sous l’influence des blancs, de ses religions, et par la disparition de notre terre sacrée, les Hopis seront condamnés. Ceci est le Plan Universel, établi par le Grand Esprit depuis l’aube des temps.


From the Beginning of life to the day of Purification

Raconté en 1970 par Dan Katchongva, Sun Clan (vers 1865-1972)
Publication autorisée par Dan à condition que ce ne soit pas vendu, car: 
« Vendre les enseignements Hopi serait comme vendre sa propre mère »
Publiée et distribuée par Hopi Land and Life, Taos, New Mexico, EU

Publié dans:AMERINDIENS, PROPHETIES |on 7 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Lettre à une mère qui a perdu son enfant

 

 Voici l’histoire d’une femme bien connue de nous et qui a perdu son fils dans un accident de voiture. Cette perte l’ayant anéantie, elle ne parvenait pas à retrouver son équilibre sur le plan affectif. Pour mieux comprendre la situation, elle a demandé à Aurelia de me canaliser afin de découvrir les raisons cachées de cette tragédie, qu’elle percevait comme une odieuse injustice ; elle allait même poursuivre en justice celui qu’elle jugeait responsable de la mort de son fils unique. Voici la réponse que je lui ai faite, par l’intermédiaire d’Aurélia.

 Je souhaite également faire savoir que cette réponse lui apporta un grand réconfort. En la parcourant, elle fut enfin en mesure de s’affranchir du chagrin assez rapidement, de reprendre le cours de sa vie avec joie et espoir, car elle avait désormais la certitude que son fils se portait à merveille de l’autre côté du voile, qu’il l’aimait plus que jamais et se consacrait à la prochaine phase de son évolution. Je trouve qu’il est important que vous compreniez tous plus profondément ce passage appelé « la mort » car tôt ou tard vous rencontrerez une situation similaire dans votre vie ou celle de quelqu’un de votre entourage. Ceux qui saisiront à fond le phénomène pourront se consoler de la même manière que les maîtres placés devant une telle situation ; ils seront aussi en mesure d’apporter un réconfort aux autres qui n’auront pas encore le privilège d’avoir une perception éclairée de la mort physique.

 

Voici donc cette histoire.

Lettre à une mère :

 Chère sœur lémurienne,

Je suis heureux – en tant que frère et ami – de communiquer de cœur à cœur avec vous aujourd’hui. Je vous ouvre le mien et vous demande d’en faire autant et de vous éveiller à la vérité de votre être.

 Je ressens profondément votre douloureux chagrin, provoqué par la perte de votre fils adoré. Cette réaction est tout à fait normale chez une mère ; mais je vous en prie, ma pauvre amie, il est indispensable que vous consentiez à éprouver cette douleur, ce chagrin, car il est néfaste, physiquement et spirituellement de nier ou de refouler ses souffrances. Et une fois prête, après quelques temps, il vous faudra absolument renoncer à la souffrance et retrouver la joie, car la vie continu puisqu’elle est en perpétuel mouvement.

 Lettre à une mère qui a perdu son enfant dans La MORT resurrection-tombeau-smallVous avez le cœur ouvert, chère sœur, et la douleur causée par la perte de votre fils tant aimé sert de catalyseur permettant à vote cœur de s’ouvrir davantage. Vous savez bien que la mort n’existe pas, qu’il s’agit d’une illusion propre à la perception tridimensionnelle. Si vous pouviez voir au-delà du voile, vous sauriez que votre fils vit, qu’il a bien et qu’il est plus conscient que jamais. Il est à présent en mesure de comprendre les erreurs qu’il a commises envers vous pendant son incarnation physique, et il a obtenu la permission de se rapprocher de vous plus qu’il ne l’a jamais été en cette vie terrestre. Il a désormais pleinement conscience de l’amour profond et vrai que vous éprouviez pour lui ; son cœur s’est aussi ouvert tout grand. Il reconnaît ne pas vous avoir rendu l’amour qu’il vous devait come il aurait pu le faire, comme vous l’espériez, et ceci l’incite fortement – de son côté du voile – à réévaluer les leçons à assimiler lors de sa prochaine incarnation.

 Au cours de votre évolution, vous avez traversé des milliers d’incarnations sur cette planète et avez donné naissance à des milliers d’enfants. Vous avez eu à revenir, encore et encore, et en vérité vous n’avez jamais été bien longtemps éparée de ceux avec qui vous aviez une connexion par le cœur. Votre fils a fait partie de votre vie à plusieurs reprises auparavant, et il reviendra, notamment à l’époque actuelle, lorsque le voile entre les dimensions s’amenuisera progressivement pour finir par se lever dans les années qui viennent. En vous engageant dans le processus d’ascension, vous goûterez bientôt l’expérience de la grande « joie », le bonheur de vous retrouverez face à face avec les êtres chers qui ont quitté le monde physique ; vous vivrez cette expérience sans avoir à quitter votre forme corporelle ; imaginez le spectacle, la joie intense que vous procurera cette réunion ; cela fait partie du plan, chère amie. Gardez vivante la bougie d’amour et d’espoir.

 Moi, Adama, je vous demande de vous départir de ce sentiment de tragédie. Naturellement, cette mort brutale vous apparaît, de votre côté du voile, comme une tragédie, car il s’agit d’un lien familial très proche. En ce qui concerne votre fils, néanmoins, l’accident qu’il a dû subir était l’œuvre de la destinée, en dépit des apparences. L’homme qui l’a frappé fut l’instrument d’un accord karmique. Sachez que cet accident n’est survenu qu’en vertu d’une décision qu’avait prise votre fils depuis les plans intérieurs de mettre fin à la présente incarnation pour passer au degré subséquent. Sur le plan ultime, il n’y pas eu d’accident ; il s’agissait plutôt de la mise en œuvre d’un choix de l’âme en vue d’une progression évolutive.

 D’un point de vue spirituel, le moment n’était pas venu pour votre fils de se joindre au processus d’ascension tel que vous l’aviez décidé pour vous-même. Il restait trop de questions à résoudre depuis une perspective différente. Sachez qu’il lui aurait été très difficile de les solutionner dans le cadre de l’expérience incarnée qu’il vient d’achever. En choisissant de quitter son corps à ce moment-là, votre fils a eu la chance de préparer avec beaucoup plus de sagesse et de perspicacité ses objectifs et sa destinée pour la prochaine incarnation. Il reviendra dans quelques années sous la forme d’un enfant prodigue appartenant au « monde nouveau » : il fera le bonheur sur terre et prêtera main-forte autour de lui. Dans sa prochaine incarnation, il sera bien mieux équipé sur le plan affectif pour réaliser ses rêves et atteindre ses objectifs spirituels qu’il ne l’aurait été maintenant .

 En ayant choisi de quitter aujourd’hui son corps en vertu du choix de son Soi divin, il sera en mesure au cours de sa prochaine vie d’ascensionner sans les souffrances, les problèmes et les épreuves qu’il aurait rencontrés s’il était demeuré ici-bas. Et en raison du grand amour que vous éprouviez envers cet être, vous l’avez aidé à recevoir cette exemption pour sa prochaine incarnation. Il vous est infiniment reconnaissant de cet amour inconditionnel constant que vous lui avez accordé lorsqu’il était dans sa forme corporelle. Sachez que votre fils vous le rend bien à l’instant même, doublement et triplement. Il vous épaule afin de préparer la voie en vue de votre retour à la maison. Puisque vous l’aimiez tant, sans réserve aucune, acceptez son choix de passer à la prochaine étape. Depuis notre point de vue et celui des objectifs spirituels, quitter son incarnation représentait une décision juste et bénéfique. Votre fils vous aime énormément et souhaite vraiment vous voir heureuse, débordante de la joie qui est votre nature véritable. Il ne veut pas que vous refouliez votre chagrin et désire plutôt que vous acceptiez son départ comme si c’était la meilleure chose qui lui soit arrivée. Il vous dit : « Maman, je vis toujours et je me sens beaucoup mieux. La vie ici est merveilleuse et je me prépare à nos retrouvailles sur le plan physique. Ce ne sera pas long avant que nous nous retrouvions face à face ; tu sauras que je ne t’ai jamais quittée ; pendant mon absence apparente, prends le temps de te donner de l’amour, de devenir l’amour que tu es et de ressentir la joie et ta vivacité. Voilà ton prochain test, ta prochaine mission ».

 Votre enfant veut que vous réévaluiez vos convictions au sujet de l’étape de la vie qu’on appelle la « mort ». Cet incident cette « transition » vers l’autre monde vous offre l’occasion de progresser en conscience. Posez-vous des questions. Existe-til un phénomène tel que la mort ? N’est-ce pas plutôt la transition depuis une expérience physique vers une réalité plus vaste ? Est-ce que je connais vraiment mon fils ou appartient-il à Dieu, comme toutes les autres âmes évoluant ici et ailleurs ? Mon rôle entant que mère consistait-il surtout à le parrainer et à seconder son âme au cours d’une expérience incarnée sur terre pendant un moment, en vertu de quo nous avons tissé des liens qui perdureront éternellement ? Notre séparation est-elle permanente ou n’est-ce qu’une illusion éphémère ? Puis-je choisir de continuer à vivre dans l’amour et dans l’étreinte du Soi divin tant en profitant de ma vie de nouveau, même en l’absence de mon fils unique, ou est-ce que je préférerais m’attarder dans le chagrin au lieu de me détacher et de lâcher prise ?

 Très chère soeur, je connais votre cœur et je vous transmets mon amour le plus sincère. Veuillez accepter ce don de paix de la part d’Adama, et restez joyeuse. Songez à la mort de la forme physique de votre fils comme à la métamorphose de la chenille en un magnifique papillon. Soyez vous-même ce papillon, et sous peu, tous deux vous jouerez, folâtrerez et rirez ensemble dans le jardin de Dieu.

 Je suis Adama, père de tous.

 Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – CHAPITRE 10 – page 131.

 

Publié dans:La MORT, LEMURIENS, REINCARNATION |on 6 mai, 2012 |7 Commentaires »

Quelle confiance accorder aux prophéties ?

Il est de bon ton de rigoler des prophéties. Ce ne serait que superstitions issues de cerveaux primitifs qui ont besoin de se rassurer en s’inventant des histoires. Et de citer le nombre de fois où des événements annoncés par des prophéties n’ont pas été réalisés. N’est-ce pas juger un peu vite? A propos, quelle pensée se trouve derrière ce jugement? A nouveau l’idée de supériorité et de division entre personnes. Mais également une certaine représentation tout à fait erronée de ce que serait une prophétie: un programme solidement établi et immuable qui se déroulerait de façon précise. Autrement dit on juge ceux qui prophétisent en leur attribuant nos propres modèles de pensée. N’est-ce pas éviter de les interroger pour examiner comment ça fonctionne et les comprendre? Je vous invite à le faire. Alors vous découvrirez peut-être ceci:

Quelle confiance accorder aux prophéties ? dans PROPHETIES 00639376-photo-nostradamus-la-derniere-prophetieUn médium reçoit des informations sous des formes très variées (images, sons, idées, sensations physiques, etc.), données qui sont liées au moment où il les perçoit. Ce sont des informations du présent. Le futur en est le déploiement si rien ne change dans le comportement et dans la façon d’être des personnes. Car il est sans cesse répété ceci: vous avez le libre arbitre, vous avez le choix de ce que vous êtes, vous êtes libres, vous êtes maîtres de votre destin.

La description des événements du futur est comparable à l’exposé du projet de construction d’un architecte. Il a un plan de réalisation, il sait ce qu’il veut construire. Il a imaginé un calendrier d’après les données qu’il détient (nombre d’ouvriers, machines employées, etc.). Or le calendrier, comme le projet lui-même, vont peut-être subir des modifications. Si les ouvriers font grève, s’ils travaillent plus vite que prévu, si de nouveaux renforts se présentent, si le terrain révèle des difficultés inattendues. Mais aussi, si la réalisation de la construction fait naître des idées encore plus formidables. On avait prévu telle pièce, or sur le terrain, il se révèle qu’avec la lumière et l’espace, il serait mieux d’en ajouter une autre, etc. Il se peut que des solutions nouvelles émergent, donnant une vision renouvelée du projet pour le rendre encore plus magnifique, avec des buts qui n’étaient pas envisagés au départ. Voilà pourquoi les visions prophétiques peuvent changer.

Toutefois, certains rendez-vous sont prévus et incontournables. Il est nécessaire qu’ils aient lieu pour faire le point, à la manière des réunions de chantier. Encore y a-t-il toujours une possibilité de modifier la date. Ainsi, le calendrier Maya laisse supposer que les purifications prendront fin en 2012. Ensuite, nous entrerons dans une nouvelle ère où tout est à construire

Publié dans:PROPHETIES |on 6 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Ascension terrestre et changement dimensionnel


La Terre a sa propre conscience, c’est un être vivant. Le Plan Divin du Créateur, que nous suivons tous consciemment ou inconsciemment, appelle la Terre à ascensionner de la réalité que nous connaissons en tant que troisième dimension, vers la quatrième dimension (une existence intermédiaire ou temporaire) et ensuite à la cinquième dimension et au-delà [sur la notion de dimension, voir article Chakras et corps subtils]. On a longtemps suggéré que cela aurait lieu vers la fin de 2012, ou avant. L’humanité, et toutes les autres formes de vie doivent être prêtes à ascensionner, ou à augmenter leur vibration, pour se déplacer avec la planète. La plupart des gens n’ont plus le temps de passer par des processus séparés et Ascension terrestre et changement dimensionnel dans ASCENSION 4548016109_531d4cb571individuels d’ascension qui pourraient prendre encore 200 ou 300 ans. Ils se trouvent dans leur dernière incarnation et sur le point d’ascensionner pour aider à établir la création suivante sur Terre et dans l’univers entier. Cela signifie qu’ils conserveraient leur corps et le ramèneraient graduellement à l’âge approximatif de 30 ans. Ceux qui ne seront pas prêts se réincarneront dans la troisième dimension sur une autre planète. Ils ne peuvent pas revenir sur une Terre de dimension dorénavant plus élevée. Le « contrat » de certaines personnes est terminé et elles doivent retourner dans leur ancien système stellaire si elles veulent. Personne à l’origine n’était sur cette planète Terre.

L’ascension est l’intégration de l’esprit et de la matière. C’est le processus par lequel nos corps physique, émotionnel, mental et spirituel fusionnent pour créer un être pleinement conscient. Nous revêtons un corps de Lumière. En réalité, nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine. Nous avons d’autres aspects de nous-mêmes qui existent dans d’autres mondes, dimensions ou réalités. En essence, nous sommes tous des Anges physiques avec un gigantesque problème d’amnésie. Par l’ascension, nous réaliserons que nous sommes tous connectés, que nous sommes tous Un avec toutes les autres formes de vie dans l’univers. Tout est venu d’un Créateur. Les différences de races, la guerre, le concept de propriété, les droits de territoire, en fait tous les aspects de notre monde actuel sont en réalité illusoires. Nous vivons dans un hologramme géant.

Beaucoup de dimensions, également connues sous le nom de plans, demeures, ou mondes parallèles coexistent dans le même espace. Ils diffèrent simplement par leur degré de vibration. Lorsque nous augmentons suffisamment notre vibration, nous changeons de dimension.

La résonance de Schumann constitue une mesure du taux vibratoire de la Terre, son pouls. Toutefois, mesurée par certains scientifiques de la Terre, elle s’est révélée différente des informations transmises par les royaumes supérieurs. Pendant des années, elle s’est maintenue à 7,8 périodes par seconde (hertz). Elle a commencé à monter au moment de la Convergence Harmonique, en Aout 1987, l’année d’un éveil spirituel majeur. En théorie, lorsqu’elle passera de façon stable à 13,0, nous serons dans la quatrième dimension. Selon diverses sources, nous avons stationné à 12,9 depuis un certain temps, et nous passerons à 13,8 dans un futur proche.

On s’attend à ce que l’ascension soit accomplie lorsque nous serons pleinement exposés aux énergies de la ceinture de photons. C’est une bande d’énergie en forme de tore que notre système solaire a traversé deux fois durant son cycle de 26 000 ans. Lors des cycles précédents, chaque passage a duré 2 000 ans. Nous sommes actuellement dans la ceinture, mais protégés d’une ascension prématurée fatale par un champ d’énergie holographique, placé autour de notre système solaire par la Fédération Galactique de la Lumière, nos alliés provenant d’autres civilisations de notre galaxie de la Voie Lactée. Tandis que notre taux vibratoire augmente, certaines énergies photoniques sont progressivement libérées dans notre système solaire. Des énergies interdimensionnelles majeures, qui nous affectent spirituellement et physiquement, sont émises également du centre de notre galaxie (un trou noir) vers notre Soleil puis vers nos planètes.

Pour commencer, un système d’ADN à 12 brins remplacera notre système actuel à 2 brins. Notre système de vortex d’énergie à 7 chakras passera à un système à 13 chakras. Nous utiliserons également consciemment 100% de notre cerveau, au lieu des 10 à 20% qui sont utilisés actuellement. La pleine conscience nous sera rendue, c’est-à-dire la conscience de pourquoi nous sommes ici, de ce que nous allons faire dans le futur, et de ce qu’ont été nos vies passées. Nous aurons une connaissance universelle sur le bout des doigts, ou plutôt par nos récepteurs du cerveau, et nous aurons des capacités supra-humaines.

Tony Wicks, Australie

Mai 2004

Publié dans:ASCENSION, HUMANITE, TERRE |on 6 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La pensée individuelle


La négativité, sous la forme des schémas de pensée individuelle amplifiés des milliards de fois, est capable de créer un déséquilibre physique dans la structure moléculaire de l’ionosphère, causant un abaissement de sa densité de masse. Une ionosphère affaiblie permet à une pression de l’espace extérieur de s’exercer plus fortement sur la surface de la Terre, augmentant considérablement les tiraillements gravitationnels déjà éprouvés par la Terre. Cet ajout de tension par l’atmosphère peut créer une pression de plus en plus forte vers le centre de la Terre. En définitive, cette pression vers le coeur de la Terre devient suffisamment forte pour déformer la croûte extérieure de la planète, provoquant un effondrement vers l’intérieur.

La pensée individuelle dans PENSEE zen-calme-pensees-quotidien-ad618Si l’on accepte le fait que les schémas de pensée sont la base réelle de la communication et que les pensées ont la même puissance que les mots, alors c’est ce qui est projeté sous forme d’onde de pensée aussi bien que de mots, dans les esprits et les coeurs de la population mondiale qui est le facteur déterminant de la croissance ou de la décroissance de la densité de l’ionosphère. Ceci se produit parce que les ondes de pensée colorent leur contrepartie moléculaire dans l’ionosphère par un transfert d’énergie. Ces transferts énergétiques chargent l’ionosphère positivement ou négativement. Parce que cette couche de l’atmosphère terrestre est tellement sensible au renvoi énergétique de la planète, elle est un indicateur très précis de la prédisposition submergeante du mental sur la Terre. L’ionosphère existe en tant qu’aura de la Terre…

L’ionosphère est la couche de l’atmosphère qui existe au-dessus de la stratosphère, commençant environ à 100 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre et s’étendant sur plusieurs centaines de kilomètres dans l’espace. Elle forme une barrière protectrice autour de la Terre, préservant l’équilibre et l’intensité avec laquelle la matière est attirée vers la surface terrestre, et protégeant la Terre en filtrant les excès de chaleur, les radiations et les nombreuses toxines. La Terre fonctionne tranquillement aussi longtemps que prévalent ces conditions atmosphériques nourrissantes. La destruction de ce bouclier protecteur par les explosions nucléaires ou autres moyens mécaniques semblables, ou par la négativité qui s’accumule de façon implacable et accablante, peut provoquer la fin de l’ionosphère et ainsi de la Planète Terre sous la forme que connaissez.

A journey to the stars
Meredith Lady Young

Publié dans:PENSEE |on 6 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Passeurs d’Ames

Aujourd’hui, en ce 4 Mai, c’est le jour du WESAK,

  réunion des énergies du Christ et du Bouddha,

l’Amour et la Compassion -.

Texte issu du site de mon Ami Fabrice, avec son accord : http://magnetiseur-grenoble.com/

C’est la raison pour laquelle je souhaite que cette journée soit placée sous ce signe.  Je vous propose pour ce faire, d’ouvrir ensemble notre coeur pour le commémorer.

De plus, je désire, en ce jour d’événement, vous entretenir de  la notion de ‘passeur d’ âmes’…

Passeurs d'Ames dans AME Ame-errante‘Passeur d’âmes’ n’est pas une profession : on ne devient pas passeur d’âmes parce que le ‘job’ est sympa…  En vérité, on ‘naît’  passeur d’âmes grâce à la progression spirituelle qui s’effectue à travers le long pèlerinage des incarnations ; cela est possible à travers un parcours qui élève la conscience dans les plans spirituels ; de toutes manières, le passeur d’âmes n’a rien à apprendre puisque la connaissance  est en lui… Il l’a  acquise par ses efforts à s’élever à chaque incarnation et il la retrouve naturellement dans cette dernière  qui sera peut-être sa ‘dernière’… sauf s’il a prononcé les voeux formidables d’amour et d’altruisme, à savoir : ‘Se réincarner encore et encore dans ce plan de l’épreuve tant qu’il y aura une seule âme à aider, à élever, principes qu’il privilégiera plutôt que de servir dans les plans ‘beaucoup’ plus tranquilles’, ceux-là même où il pourrait devenir un ‘bodhisattva’.

Ni Ombre, ni Lumière

Le passeur d’âmes est là pour aider l’âme à comprendre quelle route est réellement celle qu’il lui faut désormais emprunter.  Cela  n’est pas forcement simple.  Certaines âmes sont soulagées de rencontrer des passeurs d’âmes, mais beaucoup d’autres n’ont que le désir de rester ici-bas….

Le passeur d’âmes doit alors les envoyer ‘d’office’ dans la Lumière afin qu’elles soient délestées de leurs énergies lourdes ; par la suite, les âmes devront se confronter à leur peur ou à leur colère.  Il serait tout à fait dérisoire de croire qu’une fois une âme envoyée dans la Lumière, les choses deviennent alors simples et faciles.

Le passeur d’âmes doit grandir spirituellement pour exercer correctement sa tâche.  Le parcours des âmes peut être long et douloureux.  Il arrive également que certains passeurs, en fait, beaucoup, le ressentent avec une une grande acuité, au point même qu’ils arrivent à conserver une empreinte, un lien direct avec les âmes…

Les passeurs d’âmes donnent beaucoup et, de ce fait, se font ‘vampiriser’ par des tiers.  En aucun cas, il ne leur est permis d’accepter cela.  C’est la raison pour laquelle l”hygiène spirituelle et la confiance sont des notions et des valeurs essentielles pour les passeurs d’âmes.

Pour accompagner les âmes dans la Lumière

Il faut énormément de force au passeur d’âmes pour  aider ces mêmes âmes à trouver la Lumière… En vérité, beaucoup d’humilité, de confiance,  de force intérieure lui seront nécessaires pour effectuer cette tâche.  Cette pratique n’est donc pas  à prendre à la légère.   Il est demandé au passeur d’âmes la plus grande prudence pour lui éviter de ‘tomber dans des chemins de traverses’, et, de ce fait, de se trouver dans des situations plus qu’inconfortables pour lui…

Etre sain de corps et d’esprit est une composante que le passeur d’âmes ne doit pas oublier, et il suivra ce principe pour que sa santé soit aussi préservée.  Un sommeil réparateur est indispensable ainsi qu’une nourriture équilibrée et une vie saine…

Je vous remercie de votre confiance, vous souhaite un bon week-end et une bonne semaine…

visitez son site ici : http://magnetiseur-grenoble.com/

Publié dans:AME, POUVOIR |on 5 mai, 2012 |1 Commentaire »

Les Ecritures

 

Rollin Olson. Comment les différentes Ecritures s’inscrivent-elles dans le plan d’évolution ?

Benjamin Creme. Les Ecritures en parlent, mais habituellement (bien que cela ne soit pas toujours le cas) de manière plus exotérique, de façon à pouvoir être comprises directement par les gens simples, peu instruits. Elles exercent surtout un impact émotionnel sur les masses. Au-dessus et au-delà de cet impact émotionnel, il existe un ensemble d’enseignements, très mental et orienté de manière spirituelle, transmis par les Maîtres tout spécialement pour les initiés et les disciples du monde, qui les informe du Plan, de la contribution qu’ils pourraient y apporter, et les invite à prendre part à sa mise en œuvre.

RO. Etant donné que l’interprétation des Ecritures donne lieu à des discussions sans fin, il est évident qu’il existe un sens plus profond à découvrir.

BC. Oui, mais souvent présenté de manière symbolique. Prises à la lettre, les Ecritures paraissent souvent absurdes. Mais comprises dans un sens plus ésotérique ou symbolique, elles ont, bien sûr, préservé la vérité, sous forme de métaphores et de symboles. Elles ont maintenu le lien entre celui que nous appelons Dieu, le Logos de notre planète, et sa manifestation : l’humanité et les royaumes inférieurs. Elles nous informent qu’il existe une relation, qu’il existe réellement un plan d’évolution, que nous ne sommes pas arrivés au bout du chemin, que nous continuerons à avancer jusqu’à ce que nous ayons créé un monde parfait, la perfection étant le complet achèvement du Plan du Logos, dans toute la variété de sa manifestation. Les anciennes Ecritures présentent aussi l’inconvénient d’avoir toutes été plus ou moins déformées en raison de la lenteur de leur dissémination au cours des siècles.

RO. J’avais aussi en tête l’idée que l’évolution se produit sans doute par étapes…

BC. Oui, tout à fait.

RO. Une nouvelle révélation est-elle aussi à l’origine de chaque pas en avant ?

BC. Oui.

RO. Et c’est ce qui explique la nécessité de révélations périodiques ?

BC. Oui, en effet, la révélation est continuelle. Certains enseignements, comme celui des groupes chrétiens, affirment de manière catégorique que Jésus est venu donner l’enseignement suprême, le dernier de tous, celui qui a, soudain, révélé la nature de Dieu à l’humanité. Ils refusent l’idée d’une révélation qui a commencé au tout début de l’existence de l’humanité sur la planète et qui se prolongera jusqu’à ce que nous ayons atteint la perfection. C’est, à mon avis, une conception erronée de la part des groupes chrétiens que de s’arroger ce genre de supériorité vis-à-vis des autres religions.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans:ACCORD, HUMANITE |on 4 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Les religions amérindiennes

Il n’y a pas une, mais des façons pour les Amérindiens de se représenter le monde qui les entoure, et ces façons varient avec chacune de ces nations autochtones. Le monde dont il est question ici, c’est d’abord l’habitat propre à chaque nation : la forêt, la plaine, les lacs, les montagnes où ils sont appelés à vivre, avec tous les voisins humains, animaux, végétaux, tantôt amicaux, tantôt menaçants. Ce monde comprend également une zone éloignée, plus ou moins invisible, constituée entre autres du soleil, de la lune, des constellations, autant de puissances qui contrôlent mystérieusement l’incontrôlable.

Amerikanska folk, Nordisk familjebok.jpgMythes et légendes mettent en scène la gestation d’un monde diversifié. Dans une société à filiation traditionnellement matrilinéaire comme celle des Hurons-Wendats, c’est une vénérable grand-mère, une certaine Aataentsic, qui préside à l’ordonnancement du monde. Pour des raisons variables, on raconte qu’elle aurait chuté de son grand domaine céleste où elle vivait une vie paisible, et se serait retrouvée dans les eaux qui recouvraient jadis la terre et auraient pu l’engloutir. Heureusement, de grands oiseaux blancs avaient secouru la dame. Sur le conseil de tous, un des animaux éparpilla sur la carapace de Grande Tortue quelques mottes remontées du fond des eaux. Ainsi fut formée l’île qui devint la terre habitable où Aataentsic put s’installer.

Pour éclairer la terre, Petite Tortue, un animal différent de Grande Tortue, grimpa dans le ciel, y recueillit des éclairs et fabriqua ainsi un grand feu qu’elle suspendit dans le ciel. Elle creusa également au bout de l’île un long tunnel par où le Soleil pouvait disparaître à l’ouest et revenir le matin à l’est, tandis que la Lune, qui allait devenir l’épouse du Soleil, remplacerait celui-ci pendant la période d’obscurité.

Plus tard, Aataentsic donna naissance à une fille qui, elle-même, accoucha de jumeaux. L’un reçut le nom de Iouskeha, et c’est lui, dit-on, qui eut l’idée de doter la terre d’une multitude de rivières et de lacs, de forêts splendides, d’érables à sève sucrée, de juteuses citrouilles, de framboises et bleuets charnus. Malheureusement, Tawiscaron, le frère de Iouskeha, s’ingéniait en même temps à ravager tout ce qu’il apercevait de prodigieux autour de lui. On dit que c’est lui qui inventa les épidémies et la mort. Le monde de tous les jours est en fait le fruit d’incessantes querelles entre ces deux frères : c’est pourquoi il est à la fois merveilleuses séductions et maux imprévisibles. Impossible harmonie que les Wendats acceptent avec un certain pragmatisme, en combinant les fêtes somptueuses et les actions rituelles préventives.

Publié dans:AMERINDIENS |on 4 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La Prophéties des Sept Feux

 

La prophétie racontée par Alain Boudet

Traditionnellement, les prophéties se transmettent oralement. En 1979 pourtant, un ainé ojibwé a fait connaitre par écrit la prophétie des 7 feux en publiant un livre afin de mettre les enseignements sacrés du Midewiwin à la disposition des familles Anishinabe (The Mishomis Book – The Voice of the Ojibway, Indian Country Press, 1979, puis Red School House, 1988). L’auteur est Edward Benton-Banai ou Bawdwaywidun, grand chef de la Loge Midewiwin des 3 feux dans la réserve du Lac Courte Oreilles dans le Wisconsin. Le Grand-Père William Commanda a publiquement raconté cette prophétie en 1997 au Québec, au cours d’un rassemblement du Aboriginal Learning Network Constituency.

La Prophéties des Sept Feux dans AMERINDIENS La-prophetie-des-7-feuxLe texte suivant est une traduction en français. J’ai utilisé celle de Philippe affichée dans son beau site consacré aux Amérindiens. Je l’ai légèrement rectifiée d’après l’original en anglais de Edward Benton-Banai.

Sept prophètes sont venus chez les Anishinabés.

Ils sont venus quand le peuple vivait une vie paisible et bien remplie sur la côte nord-est de l’Amérique du Nord. Ces prophètes ont laissé au peuple sept prophéties sur ce que serait le futur. Chacune de ces prophéties fut appelée un feu, et chaque feu représente une période différente qui se produira dans le futur. Voilà pourquoi les enseignements des sept prophètes sont maintenant nommés les Sept Feux.

Le premier prophète dit au peuple:

« Dans la période du Premier Feu, la nation Anishinabé s’élèvera et suivra la voie du Coquillage Sacré de la Loge du Midewiwin. La loge du Midewiwin servira de point de rassemblement au peuple et ses traditions seront la source de beaucoup de force. Le Mégis Sacré les conduira à la terre choisie pour les Anishinabés. Vous devrez chercher une île en forme de tortue [l'Amérique du Nord] reliée à la purification de la terre. Vous trouverez une telle île au début et à la fin de votre voyage. Il y aura sept endroits où vous vous arrêterez sur votre parcours. Vous saurez que vous avez atteint l’endroit choisi quand vous aurez atteint une terre où la nourriture se développe sur l’eau. Si vous y restez, vous périrez. »

Le deuxième prophète dit au peuple:

« Vous reconnaîtrez le Deuxième Feu parce qu’en ce temps là, la nation sera cantonnée près d’une grande étendue d’eau. En ce temps là, la direction du Coquillage Sacré sera perdue. Le Midewiwin diminuera en force. Un garçon naitra pour indiquer la voie de retour aux traditions. Il montrera la direction des marches vers le futur du peuple Anishinabé. »

Le troisième prophète dit au peuple:

« Pendant le Troisième Feu, les Anishinabés trouveront la voie vers leur terre choisie, une terre à l’ouest de laquelle la nourriture pousse sur l’eau. »

Le quatrième feu:

Le Quatrième Feu fut originalement révélé au peuple par deux prophètes. Ils sont venus comme un seul. Ils ont parlé de la venue de la race à la peau blanche.

L’un des prophètes dit:

« Vous connaîtrez le futur de notre peuple par le visage que la race à la peau blanche affiche. S’ils viennent en affichant le visage de la fraternité, alors viendra une période de merveilleux changements pour plusieurs générations. Ils apporteront de nouvelles connaissances et objets qui pourront se joindre aux connaissances de ce pays. De cette façon, deux nations se joindront pour créer une puissante nation. À cette nouvelle nation se joindront deux autres, et les quatre nations formeront la plus puissante de toute les nations. Vous reconnaîtrez le visage de la fraternité si la race à la peau blanche vient sans porter d’armes, s’ils viennent en apportant seulement leurs connaissances et une poignée de main. »

L’autre prophète dit :

« Méfiez-vous si la race à la peau blanche vient en affichant le visage de la mort. Vous devrez faire attention parce que le visage de la fraternité et celui de la mort se ressemblent beaucoup. S’ils viennent en portant des armes, méfiez-vous. S’ils viennent souffrants, ils pourraient vous tromper. Leurs cœurs pourraient être remplis de convoitise pour les richesses de cette terre. S’ils sont véritablement vos frères, laissez-les vous le prouver. Ne les acceptez pas en toute confiance. Vous saurez que le visage qu’ils affichent est celui de la mort si les rivières sont empoisonnées et si les poissons deviennent impropres à la consommation. Vous les reconnaîtrez par ces multiples signes. »

Le cinquième prophète dit:

« Pendant la période du cinquième Feu, viendra un temps de grandes difficultés qui affectera la vie de tous les Autochtones. Quand les signes de ce Feu apparaitront, viendra parmi le peuple une personne qui promettra une grande joie et le salut. Si le peuple accepte ces promesses d’une nouvelle façon de vivre et abandonne les enseignements anciens, alors les difficultés du Cinquième Feu resteront avec le peuple pendant plusieurs générations. Les promesses qui vous seront faites se révéleront de fausses promesses. Tous ceux qui accepteront ces promesses causeront la presque totale destruction du peuple. »

Le prophète du Sixième Feu dit:

« Pendant la période du sixième Feu, il sera évident que les promesses du Cinquième Feu sont venues d’une fausse manière. Ceux qui auront été trompés par ces promesses éloigneront leurs enfants des enseignements des Sages. Petits-fils et petites-filles se retourneront contre leurs Ainés. Aussi, les Sages perdront leur raison de vivre, ils perdront leur rôle dans la vie. Pendant cette période, une nouvelle maladie fera son apparition parmi le peuple. L’équilibre de nombreuses personnes sera dérangé. La coupe de la vie sera presque renversée. La coupe de la vie deviendra presque la coupe de l’amertume. »

Quand ces prédictions furent faites, beaucoup se moquèrent des prophètes. Ils détenaient alors les remèdes nécessaires pour se préserver de la maladie. Ils étaient alors un peuple en bonne santé et heureux. Ils étaient ceux qui choisirent de rester en arrière lors de la grande migration des Anishinabés. Ces personnes furent les premières à entrer en contact avec la race à la peau blanche. Il en souffrirent le plus.

Jean-Michel-7jpg dans PROPHETIESQuand le Cinquième Feu arriva, de grandes difficultés survinrent dans la vie de tous les Autochtones. La race à la peau blanche lança des offensives militaires contre les Autochtones dans tout le pays pour s’emparer de leurs terres et de leur indépendance comme peuple libre et souverain. Nous savons maintenant que les fausses promesses qui ont été faites à la fin du Cinquième Feu, se référaient au matériel et aux richesses inhérents au mode de vie de la race à la peau blanche. Ceux qui ont abandonné les anciennes méthodes et accepté ces nouvelles promesses furent un facteur important qui causa la presque totale destruction des Autochtones de ce pays.

Quand vint le Sixième Feu, les paroles du prophète s’avérèrent vraies, les enfants furent privés des enseignements des Sages. L’ère des pensionnats qui « civilisaient » les enfants indiens avait commencé. Le langage des Indiens et leur religion furent enlevés aux enfants. Les personnes commencèrent à mourir jeunes. Ils avaient perdu la volonté de vivre et leur raison de vivre.

Pendant l’ère confuse du Sixième Feu, il est dit qu’un groupe de visionnaires vint chez les Anishinabés. Ils rassemblèrent tous les prêtres de la Loge du Midewiwin. Ils dirent aux prêtres que la méthode Midewiwin était en danger d’être détruite. Ils ont rassemblé tout les Objets Sacrés. Ils ont rassemblé tous les écrits qui décrivent les cérémonies. Toutes ces choses furent placées à l’intérieur d’une bûche taillée dans l’arbre de fer. Des hommes furent suspendus à une falaise par de longues cordes. Là, ils creusèrent un trou dans la falaise et y enterrèrent la bûche là où personne ne pourrait la trouver. C’est ainsi que les enseignements des Sages furent cachés à la vue mais gardés en mémoire. Il est dit que le jour où les Indiens pourront pratiquer leur religion sans avoir peur, un petit garçon aurait un rêve qui indiquerait où la bûche de bois dur contenant les Objets Sacrés et les écrits a été enterrée. Il guiderait son peuple à cet endroit.

Le septième feu

Le Septième prophète qui rendit visite au peuple il y a bien longtemps, est décrit comme étant différent des autres prophètes. Il était jeune et avait une lumière étrange dans ses yeux. Il dit:

« Quand viendra la période du Septième Feu, de Nouvelles Personnes apparaitront. Elles retraceront leurs pas pour redécouvrir les traces laissées sur la route. Leurs pas les conduiront vers les Ainés à qui elles demanderont de les guider dans leur voyage. Mais beaucoup de Ainés se seront endormis. Ils s’éveilleront dans ce nouvel âge sans rien à offrir. Quelques-uns des Ainés seront muets parce que personne ne leur demandera quoi que ce soit. Les nouvelles personnes devront faire attention à la manière dont elles s’approcheront des Ainés. La tâche des nouvelles personnes ne sera pas facile.

Si les nouvelles personnes restent fortes dans leur quête, le Tambour à Eau de la Loge du Midewiwin fera de nouveau entendre sa voix. Il y aura une renaissance de la nation Anishinabé et les vieilles flammes seront attisées. Le Feu Sacré brulera de nouveau.

Le huitième feu

C’est en ce temps là qu’on donnera le choix à la race à la peau blanche entre deux chemins. Si elle choisit le bon chemin, alors le Septième Feu allumera le Huitième et dernier Feu, un Feu éternel de paix, d’amour, de fraternité et de sororité. Si la race à la peau blanche fait le mauvais choix de route, alors la destruction qu’elle a apportée avec elle en venant dans ce pays, se retournera contre elle et causera beaucoup de souffrance et de morts parmi tous les habitants de la terre. »

Les sages de la nation Ojibwé et des personnes d’autres nations ont interprété les deux chemins auxquelles la race à la peau blanche doit faire face, comme étant la route de la technologie et la route de la spiritualité. Ils pensent que la route vers la technologie représente une continuation de la ruée tête baissée vers le développement technologique. C’est cette route qui a conduit la société moderne vers une planète endommagée et brûlée. Serait-il possible que la route vers la technologie représente une ruée vers la destruction? La route vers la spiritualité représente un chemin plus lent, celui que les Autochtones traditionnels ont suivi et qu’ils cherchent à retrouver. La terre n’est pas brûlée sur ce sentier. L’herbe y pousse encore.

Le prophète du Quatrième Feu a parlé d’une ère où deux nations se joindraient pour créer une puissante nation. Il parlait de la venue de la race à la peau blanche et du visage de la fraternité que les Frères à peau blanche pourraient afficher. Il est évident d’après l’histoire de ce pays que ce n’était pas le visage que présentait généralement la race à la peau blanche. La puissante nation mentionnée dans le Quatrième Feu n’a jamais été formée.

Si le peuple naturel de la terre pouvait simplement porter le visage de la fraternité, nous pourrions délivrer notre société du chemin de la destruction. Pourrions-nous faire en sorte que les deux chemins qui représentent deux points de vue du monde diamétralement opposés s’unissent pour former cette puissante nation? Serait-il possible de former une nouvelle nation qui serait guidée par le respect pour tous les êtres vivants?

Sommes-nous les personnes du Septième Feu?

Connaître la prophétie par Alain Boudet sur le site : http://www.spirit-science.fr/doc_terre/septfeux.html

Publié dans:AMERINDIENS, PROPHETIES |on 4 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Plan d’évolution pour l’humanité

 

Rollin Olson. Quel est le but du plan général pour l’ensemble de l’humanité ? Vous l’avez expliqué en termes de perfection individuelle. Qu’en est-il du monde ?

Benjamin Creme. Notre monde est en train de changer. Il traverse une période temporaire d’agitation extrême, de violence et de haine manifeste. Mais de nouvelles énergies se déversent à tout moment sur la planète, particulièrement une énergie très puissante venant d’un Avatar cosmique appelé l’Esprit de Paix ou d’Equilibre. Cet Avatar travaille précisément avec la loi
Plan d'évolution pour l'humanité dans ENERGIES economie_d_energied’action et de réaction, que nous appelons la loi du karma. Selon cette loi, l’action et la réaction sont opposées et égales. De la violence et de la discorde actuelles, de la haine et de l’agitation, nous passerons à une ère de tranquillité et de paix, d’équilibre mental et émotionnel, et à une harmonie bien établie, qui transformeront le monde entier, et cela en proportion exacte du désordre et du manque d’harmonie qui règnent aujourd’hui.

RO. Quelle est l’origine de ce plan ? Existe-t-il un lieu, un être ou un niveau d’autorité qui proclame : « Voici le plan concernant l’humanité et ce à quoi il doit aboutir » ?

BC. Le Plan provient essentiellement du Logos de notre planète, de l’Homme céleste qui est l’âme de cette planète. Il se reflète en tant que Seigneur du Monde dans un centre éthérique appelé Shamballa, situé dans le désert de Gobi. Le Plan de Dieu provient de Shamballa. Il est transmis aux Maîtres de notre Hiérarchie spirituelle par le Bouddha. Les Maîtres s’efforcent d’exécuter ce Plan par l’intermédiaire de l’humanité. Ils en communiquent certains aspects aux différents initiés et disciples, hommes et femmes du monde entier, pour qu’ils les exécutent, et c’est ainsi que des transformations se produisent et que le Plan s’accomplit. Les Maîtres sont également les gardiens des énergies spirituelles qui atteignent la planète. Ils les libèrent de manière à faire avancer le Plan. L’humanité répond à ces énergie, même si elle ignore leur existence. Elles sont incarnées dans certaines grandes idées qui deviennent nos idéaux. Au fur et à mesure que nous mettons ces idéaux en pratique, le plan de l’évolution se réalise, d’âge en âge, de cycle en cycle.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans:ENERGIES |on 3 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Autres chakras importants

Il y a 12 chakras (7 à l’intérieur du corps et 5 à l’extérieur). Ils sont associés aux 12 spirales de l’ADN et aux 12 corps célestes composant le système solaire. 

Autres chakras importants dans CHAKRAS ateliers_chakrasChakra splénique (chakra de la rate) : sert à capter et à diffuser la vitalité qui nous vient du soleil. 
Centre d’énergie nerveuse (environ 1 main sous la poitrine) : ce n’est pas un chakra. Mais un point utile à travailler car c’est un nœud nerveux. 

1er chakra (près du coccyx) est sensible aux influences lunaires. 
2è chakra (dans le dos) : peut soigner les maladies rhumatismales. 
3è chakra (lombaire) : est en correspondance avec les ondes émises par la substance matérielle de la planète Vénus. 
4è chakra : fonctions du toucher. 
5è chakra : bouches, déglutition, parole. Reçoit et emmagasine l’éther par l’intermédiaire du sixième chakra. 
6è : porte de l’esprit. 
7é : siège de la conscience christique qui sommeille en tout individu. 

Le 8ème chakra est situé généralement environ 30 cm au-dessus de la tête. 
Le 9ème chakra est généralement à plus ou moins 1 mètre du corps mais s’éloignera dans l’atmosphère au cours de la formation de la neuvième spirale d’ADN. 

Il correspondra au chakra de la Terre. 
Lorsqu’ils seront développés : 
Le 10ème sera situé dans le système solaire. 
Le 11ème sera situé dans le système galactique. 
Le 12ème sera situé dans l’univers. 

Je me suis largement inspirée des écrits de mes pairs mais j’ai mis toute mon âme, mon cœur, ma sueur, afin de vous faire partager mon idéologie, ma culture, mon savoir avec des mots qui me ressemble comme une goutte d’eau. Toutefois, il est des dires qui jaillissent dans la bouche des hommes qui demeurent inchangés et invariables, comme par exemple le simple mot je t’aime.

http://www.vaneytherapies.ch/chakras.html

Publié dans:CHAKRAS |on 3 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Symbolique de la couleur blanche

 

C’est le symbole de ce qui est bien, positif. C’est ce que les chrétiens appellent « vertu » et les bouddhistes « mérite ». C’est ce qui nous permet d’obtenir du pouvoir, et c’est ce pouvoir qui nous permet de concrétiser nos désirs.

Accumuler du pouvoir n’est pas un but en soi. Pas plus que le pouvoir n’est bénéfique en lui-même. Toute la question étant de savoir l’usage que nous allons faire de ce pouvoir.

Dans l’optique de la voie spirituelle, il faut tout de même accumuler un minimum de pouvoir, et utiliser celui-ci de manière intelligente, comme par exemple en méditant sur la grâce.

Symbolique de la couleur blanche dans LUMIERE 320px-France-Noirmoutier-Sel_brutDans la symbolique occidentale, le blanc est généralement associé à la pureté, à l’innocence, à la chasteté, à la paix (drapeau blanc), à la virginité, au mariage, à la spiritualité (couleur de la papauté), à la sainteté et à la vie. L’origine de cette symbolique réside dans le caractère immaculé, sans présence de noir, et absolu de la lumière blanche, et dans le fait que le blanc est aussi la couleur de la neige et du lait maternel. La couleur souvent opposée au blanc est le noir. En Belgique, la Marche Blanche est un mouvement de protestation qui s’est développé suite à l’affaire Dutroux, affaire criminelle dont le principal protagoniste était accusé de viols et de meurtres sur des enfants et jeunes adolescentes.

On dit « blanchir de l’argent sale ». Lors de la « semaine du blanc » dans les grands magasins, les serviettes de bains, les peignoirs et les gants sont rois, car le blanc nous lave et nous essuie.

Cette symbolique du blanc était déjà présente dans les cultures européennes antiques (celtes, latins…) et est probablement l’héritière de la symbolique du blanc au sein de la trifonctionnalité indo-européenne (voir notamment les travaux de Georges Dumézil).

Cependant le blanc est aussi associé à une symbolique contraire : la vieillesse (cheveux blancs), la mauvaise santé (hôpital) et finalement la mort (linceul, os), mais aussi l’angoisse devant la fameuse « feuille blanche » des étudiants lors des examens, de l’écrivain lorsqu’il commence son œuvre ou celle de l’artiste devant son tableau blanc à peindre. Cette couleur était aussi, au Moyen Âge, la couleur de deuil des reines de France.

Étymologiquement le mot blanc vient du germanique blank, ce qui signifiait « brillant, clair, sans tache », deuxième sens, « nu ». C’est à partir de cette racine que sont nés les mots dans les langues latines : « blanco » (espagnol), « branco » (portugais), « bianco » (italien). Dans les langues germaniques les mots « weiss » (allemand) ou « white » (anglais) sont à rapprocher du vieil haut allemand « wiz » dont la racine indogermanique est « kuei » signifiant « brillant, clair »; on retrouve cette racine dans « Weizen » en allemand ou « Wheat » en anglais, pour dire « céréale » en référence à la blancheur de la farine.(sources étymologiques données par Duden).

Pour Dan Simmons, le blanc est synonyme de peur extrême. Dans son livre « Terreur« . Il a d’ailleurs sélectionné un extrait de Moby Dick, de Herman Melville (1851) :

 dans LUMIERE« C’est cette qualité insaisissable qui, dès lors que la pensée de la blancheur est dissociée du monde des significations plaisantes et rattachée à un objet terrible par lui-même, porte cette terreur à sa plus extrême intensité. Voyez l’ours blanc des pôles et le requin blanc des tropiques ; d’où vient l’horreur transcendant qu’ils inspirent, sinon de la lisse et floconneuse blancheur de leur robe ? La blancheur sinistre – voilà ce qui donne à leur muette avidité un si repoussant caractère de douceur, qui révulse, d’ailleurs, plus qu’il ne terrifie. Pareillement, le tigre aux crocs cruels et au pelage armorié n’ébranle pas autant le courage que l’ours ou le requin enlinceulés de blanc. »

Le blanc, en positif, c’est le tout, l’état premier parfait, l’énergie pure révélée, l’innocence d’avant, la présence qui par réflexion devient conscience:  en négatif en grande quantité, c’est la réflexion de toutes choses, le renvoi à l’autre de sa propre réalité, aussi belle ou pénible soit-elle.

Publié dans:LUMIERE |on 3 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Symbolique de la couleur NOIRE


Dans la symbolique occidentale, le noir est associé à :

  • la sobriété, l’élégance et le raffinement, la richesse, le luxe, la noblesse (ex : le smoking et autres tenues de cérémonie et objets de luxe ; un étalon noir est l’emblème de la marque de voiture Ferrari) ;
  • Symbolique de la couleur NOIRE dans LUMIEREle mystère, les ténèbres, l’inconnu, ce qui est caché (par exemple le marché noir) ou ce que l’on ne voit pas (la matière noire), l’occulte ; la mort;
  • l’autorité, la puissance, la dignité, le pouvoir, la menace, l’austérité, (par exemple la robe de l’ecclésiastique, l’uniforme du policier, du SS, du surveillant, de l’avocat, du juge) ;
  • la mort, le deuil, la tristesse, le désespoir, la peur, le mal, le néfaste. Parfois, il s’agit de l’obscurantisme comme dans l’expression Grande noirceur ;
  • la révolte, l’anarchie (le drapeau noir est le drapeau des pirates et des anarchistes) ;
  • En ésotérisme la couleur noire est associée à des éléments supposés appartenir à l’autre côté du monde, en particulier les ténèbres : la Lune noire (Lilith), l’origine de cette symbolique réside dans le fait que le noir est la couleur de la nuit, de l’obscurité, du non-visible. À l’opposé du blanc, de la lumière. Le noir représente aussi parfois le renouveau.

Dans l’Égypte antique, le noir avait une symbolique positive. En effet dans la langue des pharaons, le verbe « kem », qui est tiré du mot « noir », veut dire « mener à bien, s’élever à, accomplir, payer, compléter, servir à » mais aussi « être noir ». Le mot « kem » veut dire aussi : « complet, parfait, obligation, devoir ».

 C’est le symbole de ce qui est mal, négatif. C’est ce que les chrétiens appellent « péché », les bouddhistes appellent cela « karma », et les psychologues l’appellent « conditionnement » ou « névrose ». C’est ce qui nous empêche d’avoir du pouvoir. Cette absence de pouvoir se traduit par une dualité entre ce que je vis et ce que je souhaite vivre, entre le rôle que je joue et le rôle que je voudrais jouer. Et cette dualité est (la source de la) souffrance.

183px-Friesian_Stallion dans LUMIERE Le noir, en positif, c’est l’inconnu, l’inconscient, l’énergie non-révélée, l’instant avant l’illumination:  en négatif, c’est l’absence, le vide, le chaos sans loi;  en grande quantité, c’est l’inquiétude, la peur devant les mystères par-delà la lumière Le rouge, en positif, c’est la vitalité, la passion intense, l’énergie brute, le feu du centre de la terre et sa force stimulante: en négatif, c’est l’impulsivité, le déséquilibre, l’agitation;  trop foncé, c’est l’agressivité, la colère, la violence.

 

Publié dans:LUMIERE |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Symbolique de la couleur ROUGE

 

  • Il désigne le point cardinal Sud depuis la plus haute antiquité, le latin Punique et le grec Phoenix désignant la culture du sud de la méditerranée et l’oiseau mythique Rokh ou Simurgh de l’hémisphère austral ainsi que la mer Rouge d’après la traduction littérale de la toponymie des cartes des civilisations anatoliennes;

Symbolique de la couleur ROUGE dans LUMIERE 220px-Pommes_d_amourLe rouge est ambivalent dans la symbolique occidentale :

  • L’amour, la passion, le sang, l’érotisme car le rouge est la couleur du sang, des muscles, de la bouche, des lèvres, du sang versé par l’ennemi, du cœur (à la fois muscle et pompe sanguine), ainsi que du feu qui crépite, des braises.
  • La régénérescence (le phénix), la chaleur accueillante, l’appétit, la vie, la force vitale, la fête, le spectacle (décoration des théâtres et des opéras rouge et dorée)
  • Le luxe, la richesse, les émotions associées (plaisir et désir mais aussi honte et timidité), la luxure (couleur des maisons closes, des prostituées), l’amour divin.
  • Le diable (dans l’Égypte ancienne Seth, le destructeur, est en rouge), la tentation, le feu, la destruction, la mort (le sang versé), la chaleur cuisante, les émotions associées (« rouge de colère », « voir rouge », l’égoïsme, la haine, l’amour infernal).
  • Peu présente dans la nature et sa rareté en faisant une couleur d’exception, il symbolise la puissance, le pouvoir, la souveraineté (empereur de Rome, cardinaux, robes de magistrats), l’aristocratie(alors que c’est le jaune dans les cultures asiatiques), la noblesse. Dans ce cas, le rouge peut aller jusqu’au pourpre.
  • Dans les textes sacrés des Chrétiens, des Égyptiens, des Hébreux et des Arabes, le rouge est associée au feu et à l’amour divin et symbolise la divinité et le culte.
  • Dans la liturgie catholique romaine, la rouge est revêtu par le prêtre pour les offices des fêtes du Christ (dimanche des Rameaux, Vendredi-Saint, etc), des fêtes de l’Esprit-Saint (Pentecôte, célébration du sacrement de Confirmation, etc), c’est aussi la couleur qu’il porte pour honorer la mémoire des apôtres, des évangélistes et des martyrs.
  • Au niveau psychologique, le rouge représente la joie de vivre, l’optimisme, la vigueur, l’instinct combatif et ses tendances agressives, la pulsion sexuelle, le désir amoureux, la passion, le besoin de conquête…
  • Il symbolise en politique les partis communistes.

Fichier:Mohnwiese3.jpgUne étude, réalisée par des scientifiques des universités de Munich (Allemagne), de Southampton et de Rochester (Angleterre), d’Innsbruck (Autriche) et de Tianjin (Chine) et parue dans le Journal of Experimental Psychology: General publié par l’American Psychological Association, s’est penchée sur la symbolique du rouge. Un panel de femmes devait noter entre 1 et 9 des photographies d’hommes dont les couleurs de fond ou du tee-shirt variaient. Il s’est avéré que les hommes en rouge étaient jugés plus charmants et plus attirants sexuellement que les autres, alors qu’ils ne paraissent pas plus agréables ou sympathiques que des hommes en vert, bleu ou blanc. Sept expériences ont mis en évidence cet effet, sur des femmes de quatre pays différents ; celui-ci survient que le rouge soit la couleur de fond ou celle du tee-shirt. Il a par ailleurs été établi que le rouge donnait aux femmes le sentiment que l’homme avait un statut social plus élevé.

Le Rouge :

C’est le symbole de ce que les chrétiens appellent « grâce», et les bouddhistes « vacuité », ou « nature de l’esprit ». La grâce est au-delà du bien et du mal, au-delà de la Loi, la loi de cause à effet.

Celui qui vit au niveau de la grâce ne produit plus de karma, il ne fait plus l’expérience du bien ni du mal, il est libéré du pouvoir de la Loi.

La grâce contient le bien et le mal, autrement dit le monde. Elle est infinie, alors que le monde est fini. Mais elle est aussi ce qui fait le lien entre les choses, c’est elle qui est la frontière entre le mal et le bien, c’est elle le pont entre l’obscurité et la lumière, et c’est elle qui est le chemin qui relie l’humain au divin.

 

Publié dans:LUMIERE |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Chakras, nos antennes

Pour donner une image simplifiée et pratique, on peut dire que les chakras sont en quelque sorte des « antennes » mettant le corps humain en contact avec tout ce qui l’entoure, et principalement avec les énergies vitales venant du cosmos et de la terre. Ils se présentent comme des « roues d’énergie » (c’est la traduction du terme « chakra »), ayant vaguement la forme d’un entonnoir, et sont partie intégrante de la totalité du système énergétique constituant l’être humain.

Les chakras peuvent se définir comme étant des centres d’énergie vitale constitués d’éléments subtils ou comme des centres de forces psychiques représentant des niveaux de conscience spécifiques. Ces centres ont la propriété de transformer et de redistribuer l’énergie qui les traverse. En sanscrit, chakra signifie roue. Roue du destin et des réincarnations. En médecine tantrique, les chakras sont en étroite relation avec les corps subtils dont les trois principaux sont : le corps éthérique, le corps émotionnel ou « corps astral » et le corps mental. Ils agissent sur les plans physique et psychique.

Chakras, nos antennes dans CHAKRAS 299075258330198446813120371212997067481002587n3tiPoints essentiels du système énergétique humain, les chakras reçoivent, transforment et distribuent les différentes sortes « d’énergies » et « d’informations » (au sens large du terme), qui nous parviennent soit directement du cosmos, soit de notre environnement immédiat. Les chakras transforment ensuite ces énergies en fréquences nécessaires aux divers plans du corps physique ou des corps subtils, afin de les maintenir ou de les développer : la jonction entre les chakras et les différents corps s’effectue à travers les canaux énergétiques (Ida, Pingal, Sushumna, et les quelques milliers de canaux secondaires).

Dans le même temps, les chakras émettent et irradient énergie et informations autour d’eux. Ainsi, grâce à ce système énergétique, l’homme est en communication constante avec les forces actives situées à tous les niveaux de son environnement, de l’univers et des sources de la création.

Habituellement, ils sont au nombre de sept principaux. L’être humain en possède d’autres, importants ou secondaires que l’on appelle les marmas. Des chakras importants se trouvent dans la paume des mains, aux extrémités des doigts, sous la plante des pieds et sur certains points importants comme les coudes ou les genoux.

Voir la liste ici : http://www.vaneytherapies.ch/chakras.html

Publié dans:CHAKRAS |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Ancrage et fusion Pléiadienne

 

LE PROJET PLÉIADIEN
L’assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

LE PROCESSUS D’ACTIVATION

Ancrage et fusion

Bien que la conscience pléiadienne soit principalement rattachée à la dimension pléiadienne supérieure, elle mène, par ses aspects humains et par le biais de l’hélice d’ADN codée en elle, à la dimension terrestre. Lorsqu’un Pléiadien s’incarne dans la dimension humaine, sa conscience reste principalement rattachée à la dimension pléiadienne supérieure. En s’incarnant, l’objectif des Pléiadiens est d’élever le niveau de conscience humain afin que les humano-pléiadiens prennent conscience de leur but ultime et agissent en conséquence. Alors que les humano-pléiadiens voient leur structure physique monter en fréquence, leur conscience pléiadienne des principes universels émerge pour se manifester sur le plan terrestre et une fusion des consciences a lieu. La conscience pléiadienne ne peut s’exprimer pleinement sous la forme humaine car elle vibre à un niveau trop élevé mais, par la méditation profonde, les humano-pléiadiens peuvent accéder à toutes les connaissances universelles nécessaires à leur tâche.

Relation avec la conscience supérieure

Ancrage et fusion Pléiadienne dans PLEIADES 72240353Chaque humano-pléiadien opère dans le cadre d’une conscience de groupe supérieure. En d’autres termes, il fait partie intégrante d’une conscience collective et n’agit pas isolément. Des guides sont à ses côtés qui l’assistent dans le processus de la transformation progressive de ses croyances. En raison de la croyance de l’homme dans la séparation et l’individualité, lorsqu’un humano-pléiadien rencontre l’un de ses guides pour la première fois, il le prend pour une entité distincte. En réalité, ce guide est sa propre conscience supérieure intégrée à une conscience de groupe. Par la découverte de sa conscience supérieure, l’humano-pléiadien accède à son savoir profond.  L’humano-pléiadien représente l’un des aspects de la conscience de groupe incarnée, tandis que les autres aspects de cette conscience de groupe permettent d’évaluer la dimension humaine à travers l’expérience vécue par l’humano-pléiadien.
Les Pléiadiens apprennent beaucoup sur les mécanismes de la pensée ayant engendré le niveau de fréquence si bas auquel l’homme s’exprime. En ayant expérimenté tous les aspects de l’existence humaine, ils peuvent nous aider au mieux.

L’ACTIVATION

Ce n’est qu’au moment opportun que l’humano-pléiadien voit ses gènes pléiadiens activés. Les premiers signaux d’une fréquence supérieure, issus de sa conscience supérieure, lui parviennent à travers sa forme humaine. Les cristaux d’ADN de ses systèmes de croyances humains réagissent à ces signaux. Il en résulte un conflit intérieur et extérieur. Une conscience élargie de la nature de l’existence émerge en lui et la vie telle qu’il la connaît perd toute signification. Il perçoit l’ordinaire de son quotidien et la fausseté de la vie humaine. Ce processus marque le début de l’éveil et la découverte de son véritable objectif sur terre. Le temps nécessaire à l’éveil dépend de la résistance opposée au changement. Certains, fonctionnant encore selon un mode de pensée humain, sont dépassés par la responsabilité qu’implique leur nouvelle tâche. Apprendre à gérer une telle situation peut nécessiter un temps considérable. D’autres encore n’acceptent la réalité de leur conscience de Pléiadien qu’en se détournant définitivement de leurs croyances humaines limitées. L’homme ordinaire en effet ne saurait que faire des concepts pléiadiens car ceux-ci lui paraîtraient invraisemblables. Quelles que soient les raisons de la résistance opposée, le processus de l’éveil doit arriver à terme. L’activation des gènes donne lieu à des conflits permanents car l’influx d’énergies supérieures affecte la structure de l’ADN. Chez certains, les conflits intérieurs sont plus profonds encore car ils résistent au processus, d’où de pénibles expériences. Ce n’est qu’après une acceptation totale de la tâche à accomplir, ainsi que la reconnaissance de leur conscience supérieure, que leur vie devient harmonieuse. Un humano-pléiadien menant une vie conforme aux lois universelles n’abandonnera jamais ses responsabilités. Sa conscience supérieure le guidera fermement sur la voie à emprunter – l’esprit humain génère des comportements basés sur la peur et de ce fait ne peut exercer aucune autorité sur la conscience supérieure.

Publié dans:PLEIADES |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Conscience Pléiadienne

LE PROJET PLÉIADIEN
L’assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

LES HUMANO-PLÉIADIENS

Les Pléiadiens incarnés en tant qu’humains sont réellement humains, mais leur héritage génétique et la structure de leur ADN diffèrent. Par exemple, il en serait de même pour un Anglais épousant une Espagnole : le couple aurait des enfants qui, bien qu’assurant la continuation de la lignée anglaise, seraient porteurs de gènes différents. Les humains ayant reçu un héritage Conscience Pléiadienne dans PLEIADES kekettepleiadien3pléiadien portent dans leurs gènes un type d’information spécifique.

Selon leur fonction, les humano-pléiadiens vivent de nombreuses incarnations au cours desquelles ils intégrent leur nature humaine. Mais souvent, du fait de la densité du corps humain et de son contenu émotionnel, ils ne se souviennent plus des êtres qu’ils sont, et ils n’ont plus pour seul sentiment que celui d’être humain. Seule l’activation de leurs gènes de Pléiadiens permet à leur conscience d’émerger dans la dimension humaine.

ÉVEIL DE LA CONSCIENCE PLÉIADIENNE

Une fois activés, les gènes que porte un humano-pléiadien génèrent dans son corps un circuit électrique conducteur de fréquences de lumière supérieures. Cet influx d’énergie élève la fréquence de ses cristaux d’ADN, ce qui perturbe la forme établie. Les systèmes de croyances de l’individu en sont affectés et une certaine résistance au changement donne lieu à un conflit intérieur. Vu de l’extérieur, l’individu est amené à modifier ses comportements et son style de vie afin de retrouver l’équilibre émotionnel perdu. Un humano-pléiadien peut vivre de nombreuses incarnations avant que ses gènes ne soient activés. Le moment de l’activation est fonction de son degré d’immersion dans sa vie émotionnelle et de son rôle spécifique en tant que Pléiadien.

 

Publié dans:PLEIADES |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

TRANSFORMER SES PEURS

Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

 

canaliser ses peurs

vidéo  Image de prévisualisation YouTube

 

ne plus avoir peur

vidéo  Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans:PEUR |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La Pensée

 

Nous sommes faits de la somme de nos pensées.  Décidez dès maintenant quelles seront celles qui seront les plus nombreuses en vous et pèseront le plus lourd dans la balance.

 Ensuite, c’est l’observation de ses paroles, le prolongement de vos pensées, qui se fait à un niveau plus haut car si les pensées appartiennent au corps mental, assurément que la parole est associée au corps sentimental, l’expression de votre héritage des quatre premiers corps.  C’est pour cette raison que vous avez le langage le plus complexe de toutes les espèces sur la terre.  Les prémisses du langage débutent avec les réactions du corps émotionnel, se structurent avec les constatations du corps mental et deviennent réflexions avec le corps sentimental, etc.  Donc, c’est dans le corps de l’amour, le lien avec l’autre, qu’on peut mieux observer ses paroles et leurs impacts.

La Pensée dans PENSEE Si nos pensées nous définissent en tant que conscience individuelle, nos paroles nous précisent en tant que conscience collective.  Bien des paroles sont éphémères et semblent refléter un sentiment du moment.  Mais soyez attentif car les sentiments sont toujours le prolongement durable de pensées qui elles-mêmes prolongent des émotions qui elles-mêmes prolongent des sensations.  Il ne vous est pas demandé de contrôler vos paroles ni vos pensées à la source.  Mais de les observer pour mettre en lumière leur contenu.  Cela les actualise dans leur essence et vous donne le choix de les répéter ou de les arrêter en connaissance de cause. 

 Vouloir annuler un comportement par son interdit c’est simplement croire que l’ignorer va le faire disparaître.  L’ignorance n’amène jamais l’élévation de la conscience.

 Cela peut être difficile parfois de différencier les paroles qui nous font régresser ou font régresser les autres de celles qui font progresser.  Mais du point de vue plus élevé du corps amoureux, siège de la compréhension, il n’y a pas d’équivoque.  Nos paroles servent-elles à nous rapprocher, à nous unir aux autres ou au contraire, à nous en éloigner, à nous en séparer?  Nos paroles sont-elles des limites exagérées qui freinent nos progrès et élèvent des barrières entre nous et les autres ou si à l’opposé, stimulent-elles notre évolution et construisent-elles des ponts entre les individus?  Parlons-nous généralement pour se rapetisser et rapetisser les autres ou dans l’autre sens, pour se grandir et grandir les autres?  On ne peut rattraper une parole lancée ni se taire à jamais pour éviter les maladresses.  Mais quand on remonte à la source d’une parole qui nous a particulièrement frappée par son impact négatif sur nous ou sur l’autre et qu’on en décode sa raison, on peut commencer à manifester son contraire.

  Qu’aimeriez-vous entendre de la bouche des autres?  Soyez consciemment honnête et commencez dès maintenant à le dire aux autres.  Vous pouvez exprimer sur vous et sur l’autre des commentaires qui peuvent déranger, déséquilibrer, mais si c’est fait pour améliorer la compréhension et consolider les liens entre les individus, cela est naturel.  Cependant,  rappelez-vous toujours que si vous avez assez de salive pour critiquer, vous devez en avoir aussi assez pour complimenter.  Si vous portez attention sur ce qui vous fait du bien chez l’autre et l’exprimez, si vous prenez conscience de toutes les stimulations plaisantes qui vous parviennent de votre entourage et l’exprimez en mots, cela les prolongent et les densifient dans votre vie.  Vos paroles peuvent devenir des prières constantes qui exaucent vos voeux, ceux de vos proches, et tendent à bâtir une harmonie d’ensemble.

 Enfin, ce sont vos actes que vous devez observer.  Ils sont associés au corps amoureux parce qu’ils sont un geste vers soi ou vers l’autre, le reste de l’univers.  On ne peut examiner objectivement ses actes qu’à partir du sixième corps, celui des concepts, des principes qui régissent l’univers.  Pour mettre en évidence leurs racine cachée, il faut faire à rebours le cycle qu’une action découle d’un sentiment, découle d’une pensée, découle d’une émotion, découle d’une sensation.  Si votre sixième corps ou même votre cinquième corps est peu développé, vous pouvez demander l’aide du corps correspondant appartenant à votre être suprême, votre moi supérieur.  L’héritage des corps plus vastes peut nous être accessible en tout temps.  Il suffit d’y croire et d’établir le contact.  Il y a toujours une conscience plus grande associée à chacun de nos corps dans lequel il est en mouvance.

 Cela peut être difficile parfois de se regarder agir et de discerner nos actes qui nous font avancer en rapport à ceux qui nous font stagner ou même reculer.  Connaître les motivations profondes, en comprendre l’essence pour mieux voir l’intention derrière un geste, est parfois vital. Mais ce n’est pas au début du cycle, avant le geste, qu’il faut réfléchir mais à sa fin, dans ses conséquences sur sa vie et celle des autres.  Quoique l’on en pense, de trop réfléchir avant de poser un geste est le limiter et brimer ses pulsions premières. C’est difficile à comprendre mais un geste réfléchi n’est pas source de découverte mais une répétition du déjà vu. Un nouveau geste doit s’appuyer sur l’ensemble des réflexions découlant des gestes passés et non être contrôlé par les émotions, les pensées, les sentiments posés sur ce geste.  Advienne que pourra, la découverte de l’inconnu, de champs plus vastes, est primordiale à l’évolution.  La seule règle à respecter est que ce geste ne cause pas une régression grave à soi ou à un autre être.

   Vos actes vous reflètent-ils vraiment?  Est-ce que vos différents corps s’harmonisent dans cette intention?  Est-ce que l’enthousiasme et la satisfaction profonde sont présents dans cette action?  Comme un rituel sacré, est-ce que vos gestes sont un hommage constant à la vie qui s’exprime à travers vous?  Dans cette danse continuelle, vous pouvez y célébrer votre grandeur unique tout en respectant le ballet d’ensemble.

200px-RobertFuddBewusstsein17Jh dans PENSEE Je répète qu’examiner ses pensées, ses paroles et ses actes en les actualisant à sa conscience pour tenter de les transformer ne doit pas être une sorte de contrôle pour mieux les refouler dans l’inconscient et ainsi être influencé d’une façon encore plus insidieuse.  Un désir sincère de progrès passe par la remise en question et en profondeur de ces trois éléments fondamentaux à l’expression de la vie.

La prise de conscience aiguë de ses propres limites est en soi un premier pas pour dépasser ces mêmes limites.

 Que pensez-vous à propos de vous, des autres, votre passé, votre présent, votre futur?  Est-ce que vos paroles reflètent la meilleure partie de vous?  Est-ce que vos actes sont toujours remplis de bienveillance, de respect et d’amour?  Est-ce que les trois sont en symbiose comme leurs corps respectifs?  Élevez vos pensées pour qu’elles deviennent une méditation positive constante.  Élevez vos paroles pour qu’elles deviennent prières édifiantes pour vous-même et les autres.  Élevez vos actes pour qu’ils deviennent rituels sacrés à la gloire de votre moi Divin.

    Tout ce que l’on fait mérite d’être bien fait.  Il n’y a rien de profane.  Tout est spirituel car tout découle de l’essence Divine.  Plus on prend conscience de chacune de ses manifestations, plus on les  modifie et transforme ainsi son présent qui se reflète dans son passé et son futur.

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR

                     COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans:PENSEE |on 1 mai, 2012 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3