La Claire Lumière

 

« La claire lumière, qui a sa source en elle-même et qui depuis l’origine n’est jamais née, est l’enfant de rigpa, lui-même sans parent – ô prodige ! Cette sagesse, qui a sa source en elle-même, n’a été créée par personne – ô prodige ! Elle n’a jamais connu la naissance et il n’est rien qui puisse causer sa mort – ô prodige ! Bien qu’elle soit parfaitement visible, nul ne la voit – ô prodige ! Bien qu’elle ait erré dans le samsara, nul mal ne lui est advenu – ô prodige ! Bien qu’elle ait vu la bouddhéité même, nul bien ne lui ait advenu – ô prodige ! Bien qu’elle existe en chacun et partout, nul ne l’a reconnu – ô prodige ! Et vous continuez cependant à espérez atteindre ailleurs quelque autre fruit – ô prodige ! Bien qu’elle soit la plus essentiellement vôtre, vous la cherchez ailleurs – ô prodige ! » (Padmasambhava)

 Voici ce que disent les maîtres à propos de la base primordiale, la nature de l’esprit :

La Claire Lumière dans MEDITATION lamadretierra-226x300 « Aucun mot ne peut la décrire. Aucun exemple ne peut la désigner. Le samsara ne peut la dégrader. Le nirvana ne peut l’améliorer. Elle n’est jamais née. Elle n’a jamais cessé. Elle n’a jamais été libérée. Elle n’a jamais été victime de l’illusion. Elle n’a jamais existé. Elle n’a jamais été inexistante. Elle ne connaît aucune limite. On ne peut la ranger dans aucune catégorie. » (Dudjom Rinpoché)

 « Ce qu’on appelle « grande pureté primordiale » est un état où ne sont apparus ni les bouddhas purissimes ni les êtres sensibles impurs. Ce qu’on appelle « grand éclat originel du rigpa inébranlable » est inexprimable, incommensurable, inimaginable, inestimable, imprévisible, impossible à fixer, indémontrable. Il n’est pas un objet connaissable, il ne donne pas à voir le samsara ; le samsara n’en fait pas réaliser le contenu. Il n’est pas samsara, il n’est pas nirvana ; il n’est pas une base, il n’est pas une apparence, il n’est pas obscur. Il n’est pas une voie, il n’est pas un processus ni une absence de processus ; il n’est pas un fruit, il n’est ni à abandonner ni à obtenir, et c’est ce qu’on appelle « grand espace de rigpa ». (Selon le Tashi Dzéden)

 

Retrouver le texte en son entier ici   

Publié dans : MEDITATION |le 26 mai, 2012 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 9 juin, 2012 à 19:41 othoharmonie écrit:

    MERCI olivier !
    Pour votre passage …

    Dernière publication sur FRANCESCA : SPIRITUALITE D'AUJOURD'HUI : Blog de Francesca complet

  2. le 6 juin, 2012 à 20:07 Oliver écrit:

    Bonjour,
    Ce texte est d’une pureté limpide…
    Merci

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3