Archive pour le 26 mai, 2012

La Claire Lumière

 

« La claire lumière, qui a sa source en elle-même et qui depuis l’origine n’est jamais née, est l’enfant de rigpa, lui-même sans parent – ô prodige ! Cette sagesse, qui a sa source en elle-même, n’a été créée par personne – ô prodige ! Elle n’a jamais connu la naissance et il n’est rien qui puisse causer sa mort – ô prodige ! Bien qu’elle soit parfaitement visible, nul ne la voit – ô prodige ! Bien qu’elle ait erré dans le samsara, nul mal ne lui est advenu – ô prodige ! Bien qu’elle ait vu la bouddhéité même, nul bien ne lui ait advenu – ô prodige ! Bien qu’elle existe en chacun et partout, nul ne l’a reconnu – ô prodige ! Et vous continuez cependant à espérez atteindre ailleurs quelque autre fruit – ô prodige ! Bien qu’elle soit la plus essentiellement vôtre, vous la cherchez ailleurs – ô prodige ! » (Padmasambhava)

 Voici ce que disent les maîtres à propos de la base primordiale, la nature de l’esprit :

La Claire Lumière dans MEDITATION lamadretierra-226x300 « Aucun mot ne peut la décrire. Aucun exemple ne peut la désigner. Le samsara ne peut la dégrader. Le nirvana ne peut l’améliorer. Elle n’est jamais née. Elle n’a jamais cessé. Elle n’a jamais été libérée. Elle n’a jamais été victime de l’illusion. Elle n’a jamais existé. Elle n’a jamais été inexistante. Elle ne connaît aucune limite. On ne peut la ranger dans aucune catégorie. » (Dudjom Rinpoché)

 « Ce qu’on appelle « grande pureté primordiale » est un état où ne sont apparus ni les bouddhas purissimes ni les êtres sensibles impurs. Ce qu’on appelle « grand éclat originel du rigpa inébranlable » est inexprimable, incommensurable, inimaginable, inestimable, imprévisible, impossible à fixer, indémontrable. Il n’est pas un objet connaissable, il ne donne pas à voir le samsara ; le samsara n’en fait pas réaliser le contenu. Il n’est pas samsara, il n’est pas nirvana ; il n’est pas une base, il n’est pas une apparence, il n’est pas obscur. Il n’est pas une voie, il n’est pas un processus ni une absence de processus ; il n’est pas un fruit, il n’est ni à abandonner ni à obtenir, et c’est ce qu’on appelle « grand espace de rigpa ». (Selon le Tashi Dzéden)

 

Retrouver le texte en son entier ici   

Publié dans:MEDITATION |on 26 mai, 2012 |2 Commentaires »

Le Second Holon Immunité

 

A cause de la destruction de votre éco-système et autres répercussions du mauvais usage de votre technologie, des bactéries et des virus sont en train de muter à une vitesse record, et de nouvelles formes apparaissent. Ce holon a un effet puissant sur votre système immunitaire. Cela ne signifie pas qu’il est une substitution au fait de prendre soin de vous-même, mais c’ est un complément; et si vous tombez malade, ce holon peut-être d’un grand intérêt.

Le Second Holon Immunité dans HOLONS EarthgridC’est essentiellement un cylindre qui tourne autour de vous, depuis juste au- dessus de votre tête jusque juste sous vos pieds. Au sommet du cylindre, la forme se cintre en avant comme une banane, en face du front. Au bas du cylindre, la forme se tord dans la direction opposée au sommet. Ainsi si vous le regardiez de côté, il ressemblerait beaucoup à une banane qui aurait été vrillée. Certains l’appelle le holon du dauphin. Vous ressentez cette forme autour de votre corps, maintenant l’impression qu’il est de couleur argentée, ressemblant beaucoup à un ballon publicitaire fait de “mylar” (sorte de matière plastique, ndt). Cette couleur argent n’a pas besoin d’être vue, mais seulement d’être imaginée. Elle est spécifiquement reliée aux propriétés anti-bactériennes et anti-virales de l’argent colloïdal. Ressentez ce holon autour de vous, et quand votre esprit s’égare, ramenez-le vers la sensation du holon. Cette géométrie spécifique permet aux énergies subtiles qui sont en vous d’être calmées, et en même temps énergétisées d’une façon particulière, ce qui renforce le système immunitaire. Nous vous suggérons de l’ajouter à votre “kit de première urgence”, comme on dit.

Nous souhaitons vous laisser en ce moment avec ces dernières pensées: Alors que le chaos sur votre terre s’accroît, ne soyez pas angoissé. C’est un processus naturel pour passer d’une dimension à l’autre. La maîtrise spirituelle est l’habileté à traiter de nouvelles situations de façon créative. Rien d’autre que cela n’a d’intérêt. Vous devez trouver de nouvelles manières de vous occuper de votre vie et de ce qui arrive dans votre environnement.

Les choix que vous faites détermineront votre destinée. C’est vraiment aussi simple que cela. Alors que beaucoup autour de vous entrent dans une spirale de désespoir et de confusion, une étrange opportunité s’ouvre. Il est possible de surfer sur les vagues du changement à travers les prochaines et mouvantes périodes de chaos avec humour, grâce et une croissance extraordinaire. Le pouvoir de faire cela ne vient pas de l’extérieur. Il vient de l’intérieur, mais comme un mineur qui cherche de l’or, vous devez aller creuser. Trouver le trésor qui vous rendra riche, en terme de qualités spirituelles et de probabilités croissantes de survivre à ces temps, nécessite une recherche de votre part, non pas à l’extérieur de vous-même mais à l’intérieur, car vous possédez déjà ce dont vous avez besoin. Les suggestions que nous ferons dans les mois à venir sont simplement des allusions utiles pour que vous résolviez l’énigme que vous êtes, et, espérons-le, un jour prochain, si vous n’êtes pas déjà en train de hurler de rire, vous comprendrez la blague cosmique, et avec un cri perçant de plaisir, vous vous éveillerez de votre sommeil, sortirez de ce rêve, et entrerez dans un nouveau, ou mieux encore, vous vous éveillerez complètement.

 barre_separation dans HOLONS

© 2012 Tom Kenyon. All rights reserved.
You may make copies of this message and distribute it in any media as long as you change nothing, do not charge for it, credit the author, and include thi

Publié dans:HOLONS |on 26 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La source

 Message du Maître Saint-Germain

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

S ‘il vous sied, présentez-vous au niveau du cœur, dans votre temple sacré pour y pénétrer dans toute votre lumière et vous marier à la lumière de votre temple. Assurez-vous de déposer, de relâcher tout ce qui vous encombre, tout ce qui vous alourdit. N ‘hésitez pas à abandonner tout, même ce qui n ‘est pas résolu. Détachez-vous même de la croyance qu ‘il faille tout résoudre, tout comprendre pour émaner dans la lumière. Ce n ‘est pas la compréhension, mais l ‘expression de l ‘Être qui lui permet sa lumière infinie.

La source dans MAITRISE 170px-William-Adolphe_Bouguereau_%281825-1905%29_-_At_The_Fountain_%281897%29Osez être. Osez vibrer amoureusement. Osez affirmer votre infinité même s ‘il y a quelques secondes, dans votre incarnation, des tensions, des emprisonnements étaient encore ressentis. Osez exister dans toute votre beauté. Lorsque la fleur est enfouie sous la poussière ou sous les feuilles desséchées, elle sait que sa beauté, sa couleur, son parfum ne sont pas diffusés dans toute leur amplitude. Lorsque le vent emporte ce qui la recouvre, elle se déploie, elle s ‘ouvre, elle s ‘offre dans toute sa grandeur, instantanément. Elle sait, elle sent tout ce qu ‘elle est. Elle ne se dit pas « il y a quelques instants, j’étais recouverte, assombrie, voilée ». Elle ne se dit pas « je ne pouvais ressentir tout mon éclat et je ne pouvais l ‘offrir ». Elle ne se dit pas « il faille maintenant que peu à peu je paie la rançon de tous ces moments de non éclat ». Elle offre instantanément son parfum, sa lumière, sa beauté, quels que furent les poids, les ombres, les voiles qui la couvraient quelques instants auparavant.

Soyez la fleur en cet instant qui apprécie tout ce qu ‘elle est et qui l ‘offre sans résistance, faisant fi de ce qui était auparavant. Vous êtes l ‘éclat de lumière de votre source. Chaque blessure que vous affirmez, chaque contraction, chaque pensée, chaque attitude, chaque action, chaque refus qui contribue à votre contraction est une trahison de votre source. Chaque instant où consciemment vous permettez que la tristesse se déploie en vous ou que la colère, que la lassitude se pose sur vous, vous vous trahissez et vous trahissez votre source. Chaque pas que vous ne posez pas dans votre sentier de lumière est une trahison.

Votre Âme, votre Esprit, votre corps incarné sont tous, comme la trilogie qui les rassemble, une expression de la source. Maintenir la lourdeur, poser une évaluation, un jugement, une culpabilité sur vous-même est la prolongation de votre trahison, car à l ‘instant où vous retrouvez la conscience et la sensation que vous êtes la source, juger que l ‘instant auparavant vous ne l ‘étiez pas consciemment est encore une trahison. Lorsque la fleur offre son parfum, si pour un instant, elle cesse de l’offrir parce que l ‘instant d ‘avant, elle ne l ‘offrait pas et qu ‘elle s ‘interroge si elle est digne de l ‘offrir, à cet instant, elle est encore voilée d ‘elle-même. À l ‘instant où vous retrouvez, où vous osez être et exprimer que vous êtes la source, même l’hésitation à offrir votre beauté à vous-même et aux autres est une trahison.

Vous êtes la lumière, issue de la source et votre lumière, expression de la source, en est aussi une nourriture. Votre éclat nourrit la lumière, comme la lumière vous nourrit. Dans l ‘humanité, votre incarnation est une expression de l ‘humanité toute entière puisque vous êtes né de l ‘humanité. C ‘est l ‘humanité par ses représentants qui ont favorisé votre incarnation. Vous êtes donc un enfant de l ‘humanité comme vous êtes un enfant de la lumière et vous, en tant qu ‘enfant de l ‘humanité, vous nourrissez l ‘humanité. Ainsi, l ‘humanité est une représentation, une autre expression de la source. La source vous crée, vous nourrissez la source. L ‘humanité crée votre incarnation et vous créez l ‘humanité. Lorsque vous vous séparez de l ‘humanité en n ‘exprimant pas toute votre beauté, lorsque vous ne nourrissez pas l ‘humanité de l ‘Être de lumière que vous êtes, vous trahissez l ‘humanité. Lorsque l ‘humanité ne représente pas la source, elle trahit la source. L ‘humanité en est une expression pour favoriser la lumière. Lorsque chacun des Êtres de l ‘humanité n ‘exprime pas sa lumière, l ‘humanité n ‘est pas en lumière. L ‘humanité trahit la source et l ‘Être humain trahit son humanité.

Les Êtres se rencontrent pour créer une communauté. Une communauté est en soi une expression de l ‘humanité à une échelle plus sensible. L ‘humanité naturellement se manifeste en une multitude d ‘Êtres et lorsque cette multitude ne permet pas, de par sa structure, l ‘intimité, la rencontre, alors, de par leur nature, chacune de ses expressions, les hommes, créent des communautés.

Chaque communauté est en soi une expression, une extension, un fruit de l ‘humanité et de ses enfants. L ‘humanité et ses enfants créent des communautés, soit une humanité à une échelle qui permet que chacun puisse ressentir sa collaboration à l’œuvre et que la communauté puisse être le miroir de sa propre beauté. Ainsi, la communauté s ‘exprime en chacun de ses membres et chaque membre nourrit la communauté. De même, lorsqu ‘un Être ne s ‘exprime pas dans sa beauté et qu ‘ainsi, il trahit la source, trahit l ‘humanité, il trahit aussi sa communauté et lorsque la communauté ne se manifeste pas dans toute sa lumière, elle trahit chacun de ses membres.

 dans MAITRISELa communauté n ‘est qu ‘une image de l ‘univers ou de l ‘humanité. Chaque Être humain qui s ‘inscrit dans une communauté est bien sûr inscrit dans une humanité, il est inscrit dans la source. La reconnaissance, l ‘amour de lui-même et l ‘expression amoureuse est son offrande, sa contribution, la nourriture qu ‘il offre à la communauté, à l ‘humanité et à la source et bien sûr, à lui-même parce que chacune de ses cellules est en soi l ‘univers tout entier.

Chaque cellule de votre corps est une expression de votre corps. Elle fut créée par l’incarnation. C ‘est tout votre corps qui permet la génération d ‘une cellule et chaque cellule nourrit votre corps. Votre corps est comme une communauté de cellules ou comme l ‘humanité où chaque cellule est un individu, ou comme la source pour chaque cellule. Chaque cellule offre par son éclat de lumière son offrande à tout votre corps. Si une cellule se contracte et par son attitude ou son mouvement n ‘exprime plus sa beauté, ses qualités, elle trahit votre corps. Lorsqu ‘un de vos organes ne fonctionne plus, c ‘est une trahison. Si la source n ‘est pas nourrie de toute votre beauté, vous la trahissez mais si la source ne vous offrait plus sa lumière, vous seriez aussi trahi. Si vous n’écoutez pas, si vous ne nourrissez pas vos cellules, vous les trahissez. Mais si elles ne répondent plus à toute votre beauté, elles vous trahissent. De même, à l ‘intérieur de chaque cellule, il y a un noyau et dans ce noyau, il y a des gênes. Chaque gêne offre une vibration qui permet à l ‘ensemble d ‘exister et de se déployer. Si un gêne se contracte, maussade, insatisfait de sa position, cesse de s ‘exprimer, il trahit toute la cellule. C ‘est toute la cellule qui est en déséquilibre. Il ne l ‘exprime plus, il ne la nourrit plus. Il la trahit. Chaque gêne est nourri par la cellule toute entière et il nourrit la cellule. Chaque gêne en soi par le mouvement qu ‘il crée, un micromouvement, permet un éclat de lumière, une petite flamme. Elle nourrit et permet à la cellule d ‘exister, comme la cellule le permet au tissu, et le tissu à l ‘organe, et l ‘organe à votre corps, votre corps à la communauté, la communauté à l ‘humanité, l ‘humanité à l ‘univers, l ‘univers à la source et la source vous nourrit.

Souvent les Êtres humains crient à l ‘injustice intérieurement ou extérieu-rement. L’injustice de l ‘univers, l ‘injustice de la source. Et nous les invitons à ressentir jusqu ‘à quel point ils se trahissent à moult niveaux, trahissant l ‘univers. Et la véritable trahison de l ‘univers, de la source, comme de tout votre Être, est de faire sourde oreille à tout ce qui vous est offert. Ne divisez pas l ‘offrande que vous vous faites à vous-même pour vous réjouir de l ‘offrande que vous faites à votre communauté, de l ‘offrande que vous faites à l ‘humanité, de l ‘offrande que vous faites à la source. C ‘est la même offrande, celle de votre éclat dont le premier effet est de vous réjouir. Lorsque vous ne vous réjouissez pas, imaginez…

Imaginez un Être qui pour un instant n ‘est pas dans la joie. Alors, à cet instant même où il n ‘est pas dans la joie, il a à comprendre et à ressentir qu ‘il est dans la trahison. À l ‘instant où il n ‘y a pas la joie… (Claquement de mains), trahison! C ‘est magnifique parce que la joie est ressentie dans tout l ‘Être. S ‘il fallait enfermer les traîtres…, les emprisonner, leur trancher la tête, il n ‘y aurait plus d ‘Êtres humains! S ‘il fallait juger les Êtres qui se sont trahis, il n ‘y aurait pas assez de juges… Est-ce pour cela que l ‘Être se juge lui-même…? Le véritable cercle vicieux est de juger que l ‘instant précédent vous n ‘étiez pas dans la joie parce que lors de ce jugement, vous ne l ‘êtes pas davantage et vous perpétuez la trahison. Conscientiser, ressentir, imaginer que tout ce qui n ‘est pas joie est trahison. Choisir intérieurement de transcender, de dissoudre, de dévoiler, poser un regard sur tout ce qui voile pour mieux vous assurer d’exister totalement.

Il ne s ‘agit pas de nier dans l ‘illusion toutes les entraves et de faire semblant qu ‘elles n ‘existent plus car la joie n ‘y serait pas. Certains Êtres pourraient ainsi se dire « voilà, plus rien n ‘existe. Je n ‘ai pas à conscientiser des blessures qui conditionnent mes états. Plus rien n ‘existe ». Il simulerait la liberté. Il y a nuance car il n ‘en ressentirait pas la joie. Poser un regard, conscientiser, constater qu ‘il y a un voile, qu ‘il y a une blessure, qu ‘il y a une illusion, un emprisonnement est magnifique; car lorsque l ‘Être se rend compte qu ‘il est dans un piège, sous un voile, cela pourrait le faire éclater de joie en constatant que ce n’est qu’une illusion alors qu’il avait l ‘impression d ‘être une ombre ou de ne pas être à la hauteur.

Quelle joie! Comme lorsque vous vous réveillez d’un cauchemar. Quel moment sublime! Ainsi, l’épuration, la libération, le soulèvement par des émotions de voiles, de poussières ne vous attristent ou ne vous affectent que lorsque vous êtes identifié à ce qui se soulève. Votre colère, votre malaise, votre tristesse, vous indiquent encore que vous êtes identifié à la poussière ou à l’ombre qui est soulevée par la situation. Voilà pourquoi vous êtes triste ou en colère. Vous vous sentez encore piégé, emprisonné ou encore un déchet… Il faudra que la poussière se soulève encore davantage, que l’ombre soit encore en mouvement pour que vous puissiez bien ressentir que vous n’êtes pas cela.

Si nous faisons un pas de plus et que nous vous disions que lorsque vous vous trahissez par votre colère, votre lassitude, votre morosité, votre tristesse, ce n’est pas vous qui vous trahissez, c’est le traître même qui se trahit car vous, Vous êtes intact. Lorsque nous vous disions que chaque moment de tristesse ou de colère est une trahison, que chaque moment où vous n’êtes pas dans la joie est une trahison, ce n’est même pas vous le traître mais bien votre personnage qui se trahit; vous êtes intact …mais quelquefois enfoui sous les débris…

L’arbre se réjouit de déployer ses racines dans la terre. Toutefois, son feuillage s’élève vers le ciel.

Réjouissez-vous de vous-même sur Terre, dans votre communauté. Déployez vos racines et assurez-vous que la sève permette que vous vous éleviez, sans quitter la Terre. Au moment où l’arbre se déracine, il cesse de s’élever, son feuillage s’assèche.

Chères Âmes, soyez la fleur, soyez l’arbre et permettez que votre temple s’érige de plus en plus majestueusement. Vibrez dans la conscience et la sensation de l’offrande à tout votre Être, à votre communauté, à votre humanité, à l’univers. Nul d’entre vous n’a imaginé qu’une de ses cellules était un esclave. Nul d’entre vous n’a pensé un jour qu’une cellule de son estomac était une prisonnière, pauvre, obligée à un travail pénible… Par son existence, par sa beauté, par sa vibration, elle vous invite à lui offrir une nourriture saine qui lui permet de danser de joie.

La nourriture que vous offre l’univers est saine. Alors, dansez dans la lumière. Chères Âmes, soyez les cellules joyeuses de l’univers.

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

Prismayam, le 20 août 2011
Les Énergies du Maître Saint-Germain
Par Pierre Lessard

Publié dans:MAITRISE |on 26 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3