Les Ecritures

 

Rollin Olson. Comment les différentes Ecritures s’inscrivent-elles dans le plan d’évolution ?

Benjamin Creme. Les Ecritures en parlent, mais habituellement (bien que cela ne soit pas toujours le cas) de manière plus exotérique, de façon à pouvoir être comprises directement par les gens simples, peu instruits. Elles exercent surtout un impact émotionnel sur les masses. Au-dessus et au-delà de cet impact émotionnel, il existe un ensemble d’enseignements, très mental et orienté de manière spirituelle, transmis par les Maîtres tout spécialement pour les initiés et les disciples du monde, qui les informe du Plan, de la contribution qu’ils pourraient y apporter, et les invite à prendre part à sa mise en œuvre.

RO. Etant donné que l’interprétation des Ecritures donne lieu à des discussions sans fin, il est évident qu’il existe un sens plus profond à découvrir.

BC. Oui, mais souvent présenté de manière symbolique. Prises à la lettre, les Ecritures paraissent souvent absurdes. Mais comprises dans un sens plus ésotérique ou symbolique, elles ont, bien sûr, préservé la vérité, sous forme de métaphores et de symboles. Elles ont maintenu le lien entre celui que nous appelons Dieu, le Logos de notre planète, et sa manifestation : l’humanité et les royaumes inférieurs. Elles nous informent qu’il existe une relation, qu’il existe réellement un plan d’évolution, que nous ne sommes pas arrivés au bout du chemin, que nous continuerons à avancer jusqu’à ce que nous ayons créé un monde parfait, la perfection étant le complet achèvement du Plan du Logos, dans toute la variété de sa manifestation. Les anciennes Ecritures présentent aussi l’inconvénient d’avoir toutes été plus ou moins déformées en raison de la lenteur de leur dissémination au cours des siècles.

RO. J’avais aussi en tête l’idée que l’évolution se produit sans doute par étapes…

BC. Oui, tout à fait.

RO. Une nouvelle révélation est-elle aussi à l’origine de chaque pas en avant ?

BC. Oui.

RO. Et c’est ce qui explique la nécessité de révélations périodiques ?

BC. Oui, en effet, la révélation est continuelle. Certains enseignements, comme celui des groupes chrétiens, affirment de manière catégorique que Jésus est venu donner l’enseignement suprême, le dernier de tous, celui qui a, soudain, révélé la nature de Dieu à l’humanité. Ils refusent l’idée d’une révélation qui a commencé au tout début de l’existence de l’humanité sur la planète et qui se prolongera jusqu’à ce que nous ayons atteint la perfection. C’est, à mon avis, une conception erronée de la part des groupes chrétiens que de s’arroger ce genre de supériorité vis-à-vis des autres religions.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans : ACCORD, HUMANITE |le 4 mai, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3