La Mort

 

Rollin Olson. Lorsque vous avez appris l’existence de la réincarnation, vous-même ou des personnes de votre entourage, et acquis une certaine forme de conviction, cela a-t-il eu un effet sur votre attitude à l’égard de la mort ?

La Mort dans La MORT 260px-Mort-IMG_4154Benjamin Creme. Oui, vraiment. Un effet très profond.

RO. De quelle manière ?

BC. Si vous croyez vraiment à la réincarnation, si c’est quelque chose de profondément ancré dans votre conscience, et pas seulement une idée qu’il vous paraît raisonnable d’accepter, si vous la prenez très au sérieux, elle enlève, dans une large mesure, la peur de la mort. Vous pouvez craindre les derniers instants. Mais l’idée de la mort cesse de vous inspirer la terreur qu’elle inspire à la plupart des gens. Presque tous les individus voient la mort comme la fin de toute chose, ils ne peuvent imaginer que les êtres conscients et pensants qu’ils sont puissent poursuivre leur route après la mort. Et pourtant il se produit une expansion de conscience. Vous êtes le même être, mais votre conscience s’est infiniment élargie, parce qu’elle est libérée des limites du corps physique. En dehors du corps, règnent la liberté et la connaissance, la joie et l’expérience de l’amour, et vous retrouvez des personnes qui sont mortes avant vous. En fait, il est plus facile de mourir que de naître !

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

 

 

Publié dans : La MORT |le 30 avril, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3