Les races humaines

 

Rollin Olson. Si c’est ainsi que se déroule le processus de réincarnation, et si le corps, comme vous le dites, retourne à la poussière, que pensez-vous des différentes manières de le traiter après la mort : l’inhumation, la crémation ou les bûchers funéraires des Indiens ?

Benjamin Creme. La seule manière scientifique et hygiénique de traiter le corps est la crémation ; il doit être brûlé. Tout le monde vient en incarnation avec un passé chargé des maladies de l’humanité, et certaines d’entre elles remontent aux tous premiers temps. Par la pratique de l’inhumation, ces maladies, telles que le cancer, la syphilis et la tuberculose, s’infiltrent dans la terre, entrent dans la chaîne alimentaire et sont réabsorbées par les animaux et les êtres humains. Cela dure depuis tant de milliers d’années que ces maladies sont endémiques et qu’il faudra plusieurs centaines d’années pour s’en débarrasser tout à fait. La crémation est un premier pas, d’une importance majeure, dans ce processus. Nous faisons partie de la 5e race racine. La première race racine vraiment humaine fut la race lémurienne, qui a duré six millions d’années – il y eut auparavant deux autres races qui ne possédaient pas de corps physiques denses. Elle fut suivie par la race atlante, qui a duré environ douze millions d’années. Notre race racine, la race aryenne (qui n’a rien à voir avec la notion hitlérienne de race aryenne), a 100.000 ans environ, elle n’est donc qu’au tout début de son évolution. Chaque race a la tâche de perfectionner l’un ou l’autre des véhicules. La race lémurienne avait pour tâche de perfectionner le corps physique. La race atlante, celle de perfectionner le corps astral ou émotionnel. Elle y est si bien parvenue qu’il est devenu le véhicule dominant et que la vaste majorité des hommes d’aujourd’hui ont toujours une conscience atlante, « polarisée » sur le plan astral ou émotionnel.

Races humaines.pngLa race aryenne, la nôtre, a pour tâche de perfectionner le corps mental. Nous n’utilisons que les plans mentaux inférieurs. Selon l’ésotérisme, il existe quatre plans mentaux. Le plus élevé est appelé le plan causal, sur lequel se trouve le corps de l’âme, le corps causal. L’âme utilise le corps causal pendant la majeure partie de son expérience d’incarnation, jusqu’à la quatrième initiation, où elle l’abandonne. C’est de cette manière que les races avancent, évoluent, et chaque race se compose de sept sous-races. Les Européens et les Américains d’aujourd’hui sont la cinquième sous-race de la race racine aryenne.

RO. Existe-t-il une autre catégorie pour les peuples des autres continents ?

BC. Oui, il existe différentes sous-races.

RO. Quelles sont-elles ?

BC. A l’heure actuelle, il existe des peuples qui sont atlantes par le corps physique. C’est le cas de l’ensemble des peuples de type mongol, les Chinois, les Japonais, les Indiens d’Amérique du Nord et du Sud, les Esquimaux, tous ont des corps atlantes, mais les individus qui possèdent ce type de corps font partie, bien entendu, de la race aryenne.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans : HUMANITE |le 29 avril, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3