Maîtrise de la pensée

Attestations scientifiques de 
l’influence des pensées et des sentiments sur la matière

Les personnes qui ont expérimenté les processus de maitrise des pensées et des sentiments et en ont constaté les effets ne doutent pas de leur influence sur les manifestations physiques. L’expérience directe est la meilleure façon d’approcher une vérité. Toutefois, nos esprits réticents et suspicieux ont besoin d’approches plus scientifiques. En voici quelques-unes.

La pensée influence la croissance des plantes

fleurBeaucoup de gens ont constaté l’influence que nous pouvons avoir sur le développement des plantes en leur parlant affectueusement. Dans les années 1980, Tamila Rechetnikova, une chercheuse du groupe d’études bioénergétiques de l’Université de Kiev (Ukraine), a mené des observations sur l’influence de la pensée sur la croissance de semences de blé. À certaines semences, l’opérateur commandait de croitre, à d’autres de ne pas croitre, et un troisième groupe de semences servait de témoin de comparaison. Les résultats sont significatifs. Ils sont plus marqués si la pensée est émise par un groupe de personnes.

Dans une autre expérience, l’opérateur modifiait la composition chimique des plantes par la pensée. Le résultat: « Un opérateur avait réduit de 30% la teneur des graines en calcium et de 26% en zinc. Un autre avait augmenté de 4% et de 40% respectivement leur teneur en calcium et manganèse, et un autre encore avait fait croitre de 53% la teneur en magnésium.

Source: AURA-Z n°1, mars 1993, reporté dans le site Quant’Homme

Les états émotionnels influencent l’ADN

fleurUne expérience démontrant l’influence des états émotionnels sur la forme de la molécule d’ADN a été réalisée à l’Institut HeartMath (voir présentation de cet Institut dans Codes et mémoires). De l’ADN humain a été enfermé dans un tube à essai et confié à un expérimentateur à qui on demandait de se focaliser sur une intention. Le degré d’enroulement ou de déroulement de la molécule d’ADN a été estimé avant et après par la mesure de l’absorption de lumière ultraviolette. L’expérience a été reproduite 28 fois avec 28 expérimentateurs différents.

Les résultats montrent que la forme de l’ADN change en fonction des états émotionnels de l’expérimentateur. Quand l’expérimentateur rayonne gratitude, amour et estime, l’ADN se relâche et s’allonge. Quand il reçoit une atmosphère de colère, frustration, stress, l’ADN se resserre et se raccourcit. De nombreux codons (éléments d’un gène) sont court-circuités (codons: voir ADN moléculaire). Ils redeviennent actifs lorsqu’on leur redonne des sentiments d’amour et de gratitude.

D’après Modulation of DNA Conformation by Heart-Focused Intention, R. McCraty, M. Atkinson, D. Tomasino, Institut Harthmath, Boulder Creek, Californie, États-Unis, 2003 – voir aussi un compte-rendu en français (approximatif)

Publié dans : MAITRISE, PENSEE |le 13 avril, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3