Archive pour le 8 avril, 2012

Amour et Couleurs

 

Par Colin Chabot

Nous sommes en éternel rééquilibre avec nous-mêmes et avec notre environnement.

Amour et Couleurs dans AMOUR IT8target L’amour est donc ces énergies diverses particularisées par leurs enveloppes qui cherchent à retrouver leur équilibre, leur unité originelle.  L’amour a une gamme de nuances presque sans limite et qui va en se raffinant avec le raffinement des corps.  Les couleurs qui émanent des différents corps sont bien représentatives de cette gamme.  La définition en ordre croissant de ces couleurs vont vous aider à en saisir les subtilités.

 Le noir, en positif, c’est l’inconnu, l’inconscient, l’énergie non-révélée, l’instant avant l’illumination:  en négatif, c’est l’absence, le vide, le chaos sans loi;  en grande quantité, c’est l’inquiétude, la peur devant les mystères par-delà la lumière Le rouge, en positif, c’est la vitalité, la passion intense, l’énergie brute, le feu du centre de la terre et sa force stimulante: en négatif, c’est l’impulsivité, le déséquilibre, l’agitation;  trop foncé, c’est l’agressivité, la colère, la violence.

 Le rose, en positif, c’est le calme, l’énergie raffinée, les sentiments nobles, les amitiés pures, le temps suspendu, le présent éternel  :  en négatif trop pâle, c’est la dévitalisation, les sentiments mièvres ;  en grande quantité, c’est la fadeur et la stagnation des situations. 

L’orange, en positif, c’est l’énergie chaude et enveloppante, les émotions au service de la séduction, la joie de vivre, l’équilibre entre la passion physique du rouge et la raison intellect du jaune : en négatif, c’est l’orgueil;   trop foncé, c’est la vanité;   en grande quantité, c’est le pouvoir hypnotique sur les autres. 

Le jaune, en positif, c’est la raison, l’énergie consciente, la lumière qui excite, stimule l’intellect,

l’activité mentale, l’éveil de l’esprit :  en négatif, c’est l’égocentrisme, les critiques constantes;   en grande quantité, c’est les dogmes aveugles, figés.

  Le jaune pâle, en positif, c’est l’optimisme, l’enthousiasme face au monde spirituel, l’énergie

qui alimente les pouvoirs psychiques, l’illumination:  en négatif en grande quantité, c’est la dissolution de la matière, des points de repères terrestres, démotivation face à la réalité quotidienne. 

Le vert, en positif, c’est la sensibilité naturelle, la compassion, le fonctionnement équilibré qui

mène à l’épanouissement, l’énergie évolutive qui débouche sur la confiance en soi:  en négatif trop foncé, c’est l’incertitude, la discordance, la possessivité, la jalousie.

 Le bleu, en positif, c’est l’énergie profonde, froide et volontaire, la détermination tranquille, le

dévouement sincère pour un idéal, la quête de la douce harmonie:  en négatif trop foncé, c’est la solitude, l’anxiété;  en trop grande quantité, c’est l’entêtement, la quête incessante et obsessive du

Divin.

 Le bleu pâle, en positif, c’est l’intuition, l’imagination constructive, l’énergie créatrice, la beauté

du ciel inspirante et stimulante:  en négatif trop pâle, c’est l’imagination passive, la rêverie stérile;   en grande quantité, la mélancolie, l’impuissance.

 Le violet, en positif, c’est l’énergie sombre et envoûtante, l’humble repos du corps et de l’esprit, la sérénité qui favorise l’introspection, le regard intérieur:  en négatif, c’est la transition, la fin de quelque chose;  en grande quantité, c’est la justification, l’arrogance, l’incommunicabilité.

 Le blanc, en positif, c’est le tout, l’état premier parfait, l’énergie pure révélée, l’innocence d’avant, la présence qui par réflexion devient conscience:  en négatif en grande quantité, c’est la réflexion de toutes choses, le renvoi à l’autre de sa propre réalité, aussi belle ou pénible soit-elle.

 Le gris, en positif, c’est l’objectivité, l’énergie neutre, impartiale, l’équilibre favorisant un nouveau départ, un nouveau champ d’exploration: en négatif, c’est la timidité, l’indifférence;   en grande quantité, c’est le manque d’énergie, de motivation, l’oubli de soi, la négligence jusqu’à menacer la survie.

_____________________________

couleurs-93x150 dans ARTISTES PEINTRESUne palette vibratoire large dans un même individu est un nouvel attribut qui apparut dans l’univers il n’y a pas si longtemps, insufflée en partie par des créateurs de hauts rangs.  Elle favorisa la perpétuation de la personnalité.  L’énergie originelle en étant divisée, limitée dans différentes enveloppes, avait toujours cherché à se réunifier après la dissolution des corps.  Un prolongement, à travers plusieurs corps qui perpétuent les limitations, fut perçu comme une aberration par elle.

 L’énergie originelle, le divin non manifesté, y vit le prolongement de la division.  Dieu voulait redevenir unique mais chacune de ses parties aspirait aussi à devenir unique.  Était-ce mal ?

 Quoiqu’il en soit, nous avons alors ensemencé et transplanté sur terre une nouvelle palette de vie plus compatible avec la nôtre, plus diversifiée, riche en contraste pour éviter la suprématie de l’une sur les autres et aussi la gamme vibratoire trop étroite. 

 

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR

                     COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans:AMOUR, ARTISTES PEINTRES, ENERGIES |on 8 avril, 2012 |Pas de commentaires »

L’AMOUR est….


 TOUJOURS INCONDITIONNEL

 

Ecrit par Colin Chabot

 Savez-vous que l’amour c’est se reconnaître dans l’autre?  La haine est le rejet, à un haut degré, de ce qui n’est pas soi.  L’amour est l’acceptation, à un haut degré, de ce qui est soi.  Dieu, dans sa totalité,  ne peut qu’aimer toutes ses parties et c’est son énergie en toute chose qui est ce lien d’amour.  On l’appelle l’amour inconditionnel Divin.   Mais en soi, c’est l’énergie de cohésion, l’énergie qui maintient l’harmonie dans l’univers, toutes ses parties unies dans un équilibre constamment renouvelé.

 L'AMOUR est.... dans AMOUR 250px-DickseeRomeoandJulietEn tant qu’entité d’origine Divine, nous devons aussi apprendre à aimer toutes les parties de son être aussi infimes soient-elles car c’est cet amour inconditionnel de notre tout qui est garant d’une harmonie, d’un équilibre de l’ensemble.  Ce sentiment d’amour peut exister et s’approfondir malgré les handicaps, les maladies, les pires situations comme une acceptation entière de sa réalité.  Seule une conscience aiguë de notre vécu est source de dépassement.  Cet amour peut aussi se prolonger à tout notre environnement.

 Pour mieux comprendre le chemin de l’évolution, il faut se voir en premier comme une manifestation du Divin mais limitée dans une enveloppe.  Nous découvrons lentement nos particularités en  interagissant avec le reste de l’univers ce qui nous semble différent.  Notre personnalité unique se forge ainsi au contact incessant avec l’extérieur puis on découvre chez l’autre des affinités, des éléments qui nous ressemblent.  On prend plaisir alors à les comparer, les ramener à des composantes de base, les percevoir dans ce qu’ils ont d’essentiel.  On remonte ainsi jusqu’à la source, l’énergie commune à tous et on admire les multiples visages qu’elle emprunte pour prendre conscience d’elle-même.

  Après un long voyage dans l’infinie diversité de la vie, on en vient à chercher le lien entre nous, à vouloir retrouver l’unité première.  Tout devient spirituel ce qui veut dire que tout ce qui est issu de l’énergie originelle finit un jour ou l’autre par vouloir y retourner.

 L’énergie première était unique et parfaite à l’origine mais sans conscience de sa propre existence.  Elle s’est réfléchie sur elle-même mais ne s’est pas reconnue.  Elle s’est même perçue comme une agression extérieure qui s’opposait à son expansion.  Le choc l’a fait voler en une multitude d’éclats ce qui l’a obligé à prendre conscience de chaque morceau un à un pour  les rassembler en un tout cohérent.  Nous sommes des morceaux de ce casse-tête qui n’en finit pas de vouloir se rassembler. 

 Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle humoristique entre la différence de vos sexes et vos morceaux de casse-tête. A travers chaque être vivant, l’énergie première cherche à retrouver son unité perdue.  Elle pousse chaque être à s’unir aux autres pour retrouver l’équilibre d’avant et à chaque union, elle prend conscience d’une partie d’elle-même.

   Chaque individu a besoin de l’autre pour connaître ce qu’il n’est pas et ainsi réfléchir sur lui-même pour savoir ce qu’il est.  Puis, ce va-et-vient entre ce que je ne suis pas et ce que je suis, crée ce besoin de s’unir à l’autre pour s’englober mutuellement, devenir un être unique avec deux facettes.

Cet être à deux facettes cherchera ensuite à s’unir avec un autre être à deux facettes pour faire un nouvel être unique à quatre facettes.  Ce dernier cherchera lui aussi à s’unir à un autre être à quatre facettes et ainsi de suite.

 L’image de son propre reflet dans le miroir est aussi un bon exemple.  La première fois que l’on se voit, on ne reconnaît pas ce chaos de couleurs, de lignes et de formes.  C’est en prenant conscience en premier de chaque élément et de leurs différences par comparaison entre eux, puis de leurs ressemblances par regroupement en ensemble, qu’on finit par fusionner le tout.  On prend alors conscience que c’est un reflet complet de nous-mêmes inversé.  Savez-vous que tout ce processus de reconnaissance se passe en une fraction de seconde à chaque fois que vous vous regardez dans un miroir?  Ce phénomène se passe aussi au niveau cellulaire, au niveau de l’être humain, au niveau planétaire, au niveau galactique, au niveau universel.  Dieu a pris une fraction infime de son temps avant de se reconnaître dans cette réflexion de lui-même mais cela correspond pour nous à un aller-retour complet de tout l’univers.

 Tout ce temps que l’on passe à examiner l’autre, avant de se reconnaître en lui.

 

Extrait du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR

                     COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans:AMOUR |on 8 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3