Archive pour mars, 2012

La Femme Bisons Blanc


 Un été, il y a si longtemps que personne ne saurait dire quand cela s’est passé, les Oceti-Shawokin, les sept feux de conseil sacrés de la nation Lakota se réunirent et s’installèrent en un même endroit. Le soleil brillait tout le temps, mais il n’y avait pas de gibier et les Sioux mouraient de faim. Tous les jours, ils envoyaient des chasseurs en reconnaissance, mais ceux-ci revenaient toujours bredouilles. Parmi les groupes qui s’étaient rassemblés se trouvaient les Itazipchos, les Sans Arc, dont les tipis étaient regroupés autour de leur chef, Corne-Creuse-Debout. Un matin, très tôt, le chef envoya deux de ses jeunes chasseurs à la recherche de gibier. Ils s’en allèrent à pied, car à cette époque, les Sioux n’avaient pas encore de chevaux. Ils cherchèrent de tous côtés, mais en vain. Arrivés près d’une grande colline, ils décidèrent d’y grimper pour essayer de voir le pays alentour.

La Femme Bisons Blanc dans POLTERGEISTS et LEGENDES 220px-Charles_Deas_A_group_of_SiouxQuand ils furent à mi-pente, ils virent venir à eux, de très loin, quelqu’un qui ne marchait pas mais qui flottait dans l’air. C’est à cela qu’ils reconnurent que cette personne était Wakan, sacrée. Au début, ils ne pouvaient distinguer qu’une tout petite forme et il leur fallut faire de gros efforts pour voir que c’était une forme humaine. Mais quand elle fut plus près, ils s’aperçurent que c’était une très belle jeune femme, plus belle que ce qu’ils avaient vu jusque là, avec deux ronds de peinture rouge sur les joues. Elle portait une splendide robe blanche qui laissait un sillage brillant dans le soleil.

Cette étrangère Wakan était Ptesan-Wi, Femme-bison-blanc. Elle portait un sac en peau et un éventail de feuilles de sauge. Elle avait de longs cheveux d’un noir bleuté, qu’elle portait flottants, sauf une mèche sur le côté droit attachée avec de la fourrure de bison.

Ses yeux étaient sombres et brillants et on y lisait un grand pouvoir. Les deux hommes la regardaient bouche bée. Le premier était frappé d’une terreur sacrée, mais l’autre éprouvait du désir pour son corps, et il tendit la main pour la toucher. Cette femme était Lila Wakan, très sacrée, et on ne pouvait lui manquer de respect. Immédiatement, un éclair le foudroya et le brûla entièrement.

 A l’autre jeune homme dont le comportement avait été correct, Femme-bison-blanc dit : « ce sont de bonnes choses que j’apporte ici, un objet sacré pour ton peuple. Retourne au campement et dis à tous de se préparer à me recevoir. Dis à ton chef de dresser un tipi-médecine à 24 mats. Qu’il soit purifié pour ma venue. » Le jeune chasseur retourna donc au camp. Il dit au chef ce que la femme sacrée avait ordonné et il le dit à tous. Les gens réparèrent donc le grand tipi et attendirent. Quatre jours plus tard, ils virent venir à eux Femme-bison-blanc, avec son sac de peau. Le chef l’invita à pénétrer dans le tipi-médecine. Elle entra et en fit le tour dans le même sens que le soleil. Le chef s’adressa à elle respectueusement : « Sœur, nous sommes heureux que tu sois venue à nous pour nous instruire. »

Elle lui dit ce qu’elle voulait qu’ils fassent. Au centre du tipi, il fallait placer un owanka wakan, un autel sacré, en terre rouge, avec au-dessus un crâne de bison et un support à trois branches pour un objet sacré qu’elle avait apporté. Ils firent comme elle le demandait, et du bout du doigt elle traça un dessin sur la terre bien lissée de l’autel . Elle leur montra comment il fallait faire tout cela, puis elle fit à nouveau tout le tour du tipi, dans le sens de la course du soleil. Ensuite elle s’arrêta devant le chef et ouvrit son sac. L’objet sacré qui s’y trouvait était la chanunpa, la pipe sacrée. Elle la tendit vers l’assemblée et laissa chacun la regarder. Elle tenait fermement le tuyau dans sa main droite et le fourneau dans sa main gauche et depuis ce temps là, c’est toujours de cette manière qu’on la tient.

Portrait of Red Bird.jpg


 Le chef parla à nouveau et dit : « Sœur, nous somme heureux. Voilà quelque temps que nous n’avons pas de viande, tout ce que nous pouvons t’offrir c’est de l’eau. » Ils trempèrent de la wacanga, de l’eau-de-miel dans une gourde d’eau et la lui donnèrent. Femme-bison-blanc montra comment se servir de la pipe. Elle la remplit de chan-shasha, du tabac d’écorce de bouleau rouge. Elle fit quatre fois le tour du tipi dans le sens du soleil. C’était le symbole du cercle sans fin, du cercle sacré, du chemin de la vie. Elle mit un petit morceau de bison sec sur le feu et alluma sa pipe avec. C’était le feu éternel, la flamme qu’on doit transmettre de génération en génération. Elle leur révéla que la fumée qui s élevait de la pipe était le souffle de Tunkashila, le souffle vivant de Grand-Père Mystère.

Femme-bison-blanc montra aux Sioux comment prier, quels mots il fallait employer et quels gestes faire. Elle leur apprit le chant qu’on chante pour remplir la pipe et comment on doit la lever vers Grand-Père, le ciel et la baisser vers Grand-Mère ; la terre et puis la tendre vers les quatre points cardinaux, les quatre directions de l’univers. « Avec cette pipe sacrée, dit-elle, vous irez telle une prière vivante. Avec vos pieds posés sur la terre et le tuyau de la pipe qui atteint le ciel, votre corps forme un pont vivant entre le Monde sacré du dessous et le Monde sacré du dessus. Le tuyau de bois de cette pipe symbolise tout ce qui pousse sur la Terre.


Femme bison-blanc s’adressa ensuite aux femmes et leur dit : « Vous venez de la Terre-Mère, ce que vous accomplissez est aussi grand que ce que font les guerriers. » Elle leur apporta aussi le maïs et leur apprit à faire le feu du foyer. Puis, elle s’adressa à tout le monde : « la pipe est vivante ; c’est une être rouge qui vous montre une vie rouge et un chemin rouge, par son intermédiaire, vous pourrez parler à Wakan Tanka, l’Esprit du Grand Mystère. Elle leur apprit à abattre l’arbre sacré pour la danse du Soleil. Elle dit aux Lakotas qu’ils avaient été choisis par Tunkashila pour prendre soin de la pipe sacrée. Puis, une dernière fois, elle s’adressa au chef et lui dit : « Souviens toi, cette pipe est très sacrée, respectez la et elle vous amènera au bout du chemin. Les quatre étapes de la création sont en moi ; je suis les quatre époques. Je viendrai vous voir à chaque nouvelle génération. La femme sacrée prit congé et dit « toksha ake wacinyanktin ktelo, ce qui veut dire je reviendrai vous voir. Elle partit vers le soleil couchant, puis elle s’arrêta et se transforma en bison noir, puis en bison brun, en bison rouge et la quatrième fois elle se changea en bison blanc, l’animal le plus sacré. Puis elle disparut. Alors apparurent des troupeaux de bisons qui se laissèrent tuer et la nation Sioux eut à manger

Légende Sioux

Publié dans:POLTERGEISTS et LEGENDES |on 9 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Projection de pensées

 

Les événements de ma vie sont la projection de mes pensées

Les circonstances et les conditions de notre vie ne se produisent pas selon que nous avons de la chance ou pas de chance. Pas plus qu’elles ne sont ordonnées par un Dieu ou des dieux qui nous mettent à l’épreuve, nous récompensent ou nous punissent (voir Le sens de la vie). Elles ne sont pas non plus le résultat direct de nos actions.

Ce que nous vivons dans notre quotidien, dans les domaines de notre santé, de notre profession, de nos finances, de nos relations, etc. est la représentation sous forme physique de nos pensées. Ce qui nous vivons est le résultat physique du magnétisme de notre esprit. Ce qui nous arrive, c’est nous qui le créons, consciemment ou inconsciemment.

Projection de pensées dans PENSEE 350px-Le_songe_de_la_raisonNotre esprit fonctionne comme un aimant. Il gère des pensées abstraites, des concepts, des croyances, des envies, des peurs. Ces pensées attirent la « matière » qui les revêt d’une forme physique (voir encadré Le magnétisme des émotions). Des approches scientifiques étudiant l’influence de la pensée sur l’organisation de la matière sont rapportées en fin de cet article (voir Annexes).

On peut aussi donner l’analogie suivante: le monde « réel » (physique) est un écran holographique en 3D tout autour de nous, sur lequel un film est projeté. Ce film est une représentation du contenu abstrait de notre esprit. La science-fiction a intuitivement saisi cette vérité et en a tiré parti dans certains ouvrages et films.

Affirmer que ce que vous vivez soit la projection de vos pensées peut vous paraitre difficile à accepter, car cela semble en contradiction avec ce que vous ressentez. Ce que je vis actuellement est pénible et douloureux, je ne le veux pas, ce n’est pas possible que ce soit moi qui le crée. Pourtant, c’est bien le cas, mais cela se passe en-dehors de votre volonté. Votre cerveau est parcouru de pensées que vous ne percevez pas, enfouies dans votre inconscient, des idées, des croyances, des jugements sur vous-même et sur le monde.

Une deuxième objection peut vous venir à l’esprit. Ces phénomènes que je suis censé créer autour de moi dans le monde réel, je ne suis pas le seul à les constater, ils sont une réalité pour tout le monde. Ce sont des événements objectifs qui existent en-dehors de moi. Mes proches, ma communauté, peuvent en témoigner également. Pourquoi serait-ce moi qui les crée? Il est exact que certains événements affectent toute la communauté familiale, la communauté locale ou nationale, ou l’humanité entière. Ils sont le produit du magnétisme de pensées émises par l’ensemble de la collectivité.

Mais ce qui est crucial, c’est comment chacun ressent personnellement l’événement collectif selon sa sensibilité. L’un restera un observateur compréhensif et paisible alors qu’un autre se sentira menacé ou lésé, et qu’un autre encore se sentira stimulé pour éclaircir ou modifier certaines facettes de sa vie. Ce qui importe dans votre vie, si vous réfléchissez bien, ce n’est pas l’événement en soi, mais bien comment il vous affecte, de façon heureuse ou pénible. Vous ne créez pas l’événement collectif lui-même, mais vous créez votre situation relative à cet événement.

Publié dans:PENSEE |on 8 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Rituel énergie des Amérindiens

Rituel amérindien pour rétablir son énergie spirituelle

 Ingrédients: une plume 
un long ruban rouge
des haricots rouges, noirs, jaunes et blancs

Selon les Indiens d’Amérique, les hommes sont des êtres spirituels ayant entrepris un voyage dans une enveloppe corporelle et appartenant à un esprit suprême unique. A la mort, l’enveloppe retourne à la Terre-Mère, tandis que l’esprit revient à l’esprit suprême dans le monde invisible.

Ce rituel est fait pour vous aider à restaurer votre équilibre spirituel. Les 4 couleurs représentent les races de l’Humanité et les 4 quarts du cercle de vie.

PREPARATION:

Isolez-vous dans un lieu tranquille pour entrer en contact avec la nature. En pensée, imaginez-vous franchissant une porte et laissez votre quotidien derrière vous. Marchez en suivant un cercle dans le sens des aiguilles d’une montre : lorsque vous sentez que vous devez vous arrêter, posez la plume à cet endroit. Placez le ruban en cercle autour de la plume et répartissez les haricots dans chaque quart du cercle.

Prenez la plume et asseyez-vous à sa place. Regardez autour de vous, imprégnez-vous de l’environnement, mettez vos sens en alerte et respirez: tel une trame, l’air qui passe dans votre corps vous relie à tous les êtres vivants. La plume dans la main, sentez la brise sur votre visage et votre équilibre revenir. Conservez les haricots et la plume et répétez ce rituel dès que vous en sentirez le besoin.

Publié dans:AMERINDIENS, ENERGIES |on 8 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Peur…

 Peur... dans PEUR 200px-Scared_Child_at_NighttimeVous devez avant tout savoir de quoi vous avez peur. Craignez-vous l’inconnu ? Que craignez-vous ? Tant que vous ne le saurez pas exactement, vous ne pouvez rien y faire. La peur est une chose atroce, honteuse, douloureuse, la peur empêche de progresser. Comment surmonter la peur ? Le meilleur moyen est d’identifier avec précision la cause de votre peur.

Réfléchissez, examinez-la sous tous ses angles. Que se passe-t-il ? En quoi êtes-vous affecté? De quoi avez-vous peur au juste? D’une blessure physique? D’un ennui financier? Cela aura-t-il encore de l’importance dans cinquante ans? Si vous analysez avec soin vos sentiments, si vous étudiez le sujet en profondeur, vous finirez certainement par comprendre que vous n’avez aucune raison d’avoir peur – puisque l’on ne craint pas ce que l’on comprend parfaitement, n’est-il pas vrai ? Lisez « Les clés du Nirvana » page 106 pour de plus amples informations.

RAMPA le site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:PEUR |on 8 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Vous êtes un soleil

Archange Zadkiel, canalisé par Annelies Pélissier-Combescure, 16 octobre 2005

Bonjour à vous, enfants de la terre, enfants de la lumière. Je suis celui que vous nommez dans votre tradition l’archange Zadkiel. Ma joie est grande de m’exprimer ainsi à vous.

Solar prominence from STEREO spacecraft September 29, 2008.jpgVous êtes chacun enfants de la terre, enfants des étoiles, enfants de l’univers dans l’unité du tout. Chacun de vous portez en le diamant du cœur, le diamant de l’âme, un joyau, une source qu’il est temps de partager. Chacun de vous est un morceau de cristal, et lorsque ces multiples morceaux s’assemblent, c’est une merveilleuse œuvre d’art cristalline qui apparait et qui sert l’évolution de l’humanité.

Chacun de vous avez un trésor logé au plus profond du cœur, au plus profond de l’âme. Ce trésor ne demande qu’à être révélé, activé, partagé.

Pour révéler ce trésor, nous vous invitons à poser la paix en vous-même, poser la paix en les moindres cellules de tous vos corps. Accueillir l’énergie de l’amour de la Source, l’énergie de l’amour de la Vie, et vous reconnaitre vous-mêmes comme enfants de la Source.

Reconnaissez la beauté de la lumière à l’intérieur de vous. Alors cette lumière pourra rayonner dans la puissance de mille soleils, et ces mille soleils pourront mettre en place le plan divin, le puzzle divin, pour vous-mêmes, pour la terre entière.

Vous n’êtes point petits. Cette croyance est manipulation de l’égo, distortionné dans l’autodestruction. Vous êtes chacun un soleil. Permettez à ce soleil de devenir mille soleils. Chacun de vous a sa place dans son unicité, dans sa perfection.

Publié dans:CHANNELING, GUERISON |on 7 mars, 2012 |Pas de commentaires »

La Maîtrise des sentiments et des pensées


L’état de maitrise consiste à maitriser ses pensées, ses émotions et ses actes, en comprenant qui on est et en laissant s’exprimer l’être intérieur. Mais que signifie maitriser? Maitriser n’est pas refouler, faire barrage à des impulsions non contrôlées. Cette attitude de contrôle n’est pas forcément saine. Il y a une différence énorme entre réprimer une impulsion (contrôle, refoulement) et tarir la source de cette impulsion (maitrise).

Maîtriser, c’est d’abord observer ses réactions émotionnelles et mentales, les accueillir sans jugement et sans résistance, puis en comprendre l’origine, afin de les désamorcer. Puis atteindre un degré de quiétude et de calme parfait en toutes circonstances.

Il est possible de maitriser ses sentiments en maitrisant sa pensée. Un sentiment est la résultante d’une pensée. Par exemple, si je dois prendre le train pour aller voir un ami cher, et que le train est en grève, je peux ressentir de la colère contre les employés. Cela est dû à la pensée que je dois absolument voir cet ami et que j’en attends des bénéfices (de l’amitié). Mais je peux orienter ma pensée, et considérer que par cette grève, la vie me conduit vers des voies à explorer qui peuvent être riches d’enseignements pour moi, et même m’apporter des cadeaux. Si j’accepte ce détournement de mon programme et que je m’en remets à la vie, je peux découvrir que cet arrêt en gare me donne l’occasion de sortir de ma condition habituelle, et me mettre en contact avec des choses intéressantes que j’aurais autrement ignorées: rencontres et échanges avec les gens, visites, repos, etc. Alors mon sentiment de colère devient le calme, la joie et la gratitude.

http://www.spirit-science.fr/doc_spirit/spiritualite.html

Publié dans:PENSEE |on 7 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Peuples de la Terre

 

Toute la chaîne de relations entre les éléments du grand cercle est empreinte de spiritualité. Tout comme avec les animaux, les Autochtones entretiennent des liens très étroits avec l’ environnement auquel ils confèrent un grand respect. La raison première est que la Nature est considérée comme la grande pourvoyeuse de l’humanité. Les liens avec la Nature ont donc un caractère sacré qui oriente les actions et les gestes de chacun au sein de l’environnement.

Comme tous les peuples de la terre, les peuples autochtones ont des mythologies qui permettent, aujourd’hui, de comprendre la culture, les traditions et les valeurs ancestrales de ces nations. Ces mythes sont généralement peuplés d’animaux, de monstres ou d’êtres humains parfois plus grands que nature. Ces mythes sont de nature cosmogonique, s’ils expliquent la formation de l’univers, des planètes et des astres, ou étiologiques, s’ils réfèrent à l’origine de phénomènes naturels, tels le tonnerre, les tremblements de terre, les éclipses, etc…

Bien souvent, dans les mythes et dans l’imaginaire, évoluent des animaux protecteurs qui guident et protègent les nations avec bienveillance. À l’opposé, cet imaginaire autochtone est peuplé de monstres qui s’en prennent aux humains, les effraient et leur inspirent la crainte et la peur. Dans les communautés, pendant des siècles, la tradition orale s’est chargée de transmettre cet héritage d’une génération à l’autre. Les festins étaient des occasions privilégiées au cours desquelles se perpétuaient ces traditions orales.

Peuples de la Terre dans ELEMENTS 330px-ThorLors des fêtes, la cérémonie du tabac, que l’on fumait en groupe en se passant le calumet, était un exercice spirituel permettant d’entrer en contact avec les ancêtres. De plus, des chants et des danses faisaient partie du caractère sacré de l’événement. Ces chants et ces danses étaient bien souvent associés à des espèces animales, tels l’aigle ou le serpent, et avaient des fonctions spécifiques. Des chants pour obtenir des visions et des songes, des chants de remerciements pour les âmes. Des danses et des chants pour exorciser les peurs collectives ou pour demander la protection d’un animal en particulier. Ces danses provoquaient des états de transe au cours desquels l’âme dominait le corps, favorisant ainsi les visions.

Les Autochtones avaient une confiance illimitée dans les amulettes qu’ils considéraient comme un objet de concentration de puissance favorisant la chance et la protection. Ces amulettes pouvaient avoir la forme de petites figurines taillées dans l’os, de pierres aux formes bizarres ou être des objets quelconques. Portées en permanence dans un petit sac à la taille, avec le tabac, les amulettes portaient chance à la chasse, à la pêche, à la traite et au jeu, tout en éloignant les créatures maléfiques.

Tous ces gestes du quotidien s’inscrivent dans la spiritualité des nations et prennent place dans la richesse de l’héritage transmis au fil des générations. De nos jours, nombreux sont les non-Autochtones qui découvrent ces traditions et cette spiritualité qui figurent parmi les choses dont les Autochtones d’Amérique du Nord n’ont pas été dépossédés au fil des siècles. La spiritualité autochtone a résisté au choc de la civilisation occidentale et à l’implantation du christianisme en terre d’Amérique.

Au cours des dernières années, alors que les dimensions politiques et économiques de la question autochtone ont retenu toute l’attention, les traditions spirituelles sont animées d’une nouvelle vitalité qui s’affirme de jour en jour. À l’aube du nouveau millénaire, cette spiritualité s’adapte aux conditions de vie moderne tout en sauvegardant ses valeurs fondamentales. Implantées sur ce continent depuis des millénaires, les nations autochtones ont lentement tissé leur culture, leur langue et leur spiritualité, en partageant le sentiment profond d’un lien sacré avec la Terre.

Pour en connaître plus, visitez le site : http://chez-alajaizi.e-monsite.com/pages/magie/rituel-et-tradition.html

Publié dans:ELEMENTS |on 7 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Médiums

 Il y en a plusieurs qui font de la publicité – spécialement sur le web – selon laquelle ils peuvent communiquer avec ceux de l’autre côté ou bien qu’ils peuvent accéder aux Archives Akashiques. Ne croyez jamais aucune de ces publicités où vous lisez que, pour une petite ou grosse somme d’argent, des informations sur un récent disparu ou bien sur vos précédentes incarnations peuvent vous être révélées. Ne croyez pas ça un seul instant parce que 99.9% de ces gens qui font de telles réclames sont tous des imposteurs. Si quelqu’un demande de l’argent pour un tel service, vous pouvez alors être sûr que cette personne est un imposteur, pur à 100%! C’est parce que la personne réellement entraînée ne prendra pas d’argent pour ces questions occultes puisque cela abaisserait ses vibrations personnelles. C’est quelque chose de vraiment tragique que tant de publicités qui apparaissent ne soient que des attrape-nigauds qui n’en veulent qu’à votre argent durement gagné et à rien d’autre! La majorité des prétendus médiums ne peuvent communiquer qu’avec des entités malfaisantes qui lisent simplement l’aura des gens et savent ainsi exactement quoi dire. Ces entités malicieuses se moquent de nous les humains en prétendant être un esprit-guide, un être récemment disparu ou quoi que ce soit d’autre que la personne cherche à savoir. Lisez les Esprits Guides sur cette page pour plus d’informations.

Le point de vue personnel du Dr. Rampa est celui-ci : si une personne annonce ce qu’elle peut faire pour vous en termes séduisants et à peu de frais, il vaut mieux s’en méfier. Il y a de nombreuses personnes qui sont véridiques mais vous pouvez en croire mon expérience personnelle, il est vraiment rare qu’une telle personne fasse de la publicité. Souvenez-vous aussi que les gens qui ont ces si merveilleuses prétentions de pouvoir aller dans l’astral pour vous et ainsi voir vos archives etc. etc., eh bien, vous ne pouvez avoir aucune preuve de la véracité ou de la fausseté de ce qu’ils vous rapportent. Ainsi, pour être prudent, il vaut beaucoup mieux ne pas avoir affaire à ces gens qui font de telles publicités mais plutôt méditer parce que si vous méditez vous pouvez obtenir les résultats que vous voulez. Vous vous connaissez mieux que personne et vous vous connaissez assurément beaucoup plus que quelqu’un qui va vous charger une couple de dollars pour tel ou tel service.

RAMPA, le site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:MEDIUM |on 6 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Créateurs

Les étapes du processus de création

Comme l’univers répond à votre vibration et non à ce que vous vivez présentement, des choses étonnantes jamais vécues auparavant se manifesteront peu à peu dans votre existence. D’après nos observations, la chose qui vous fait le plus souvent trébucher est la suivante: le contraste [entre les expériences agréables et désagréables que vous vivez], pourtant nécessaire et utile pour vous aider à susciter la montée de désirs nouveaux en vous, fait souvent apparaitre toutes sortes d’énergies confuses. En général, pour savoir si vous voulez quelque chose, il vous faut déjà avoir une assez bonne idée des détails et des événements qui vous ont aidé à identifier ce que vous ne voulez pas.

Créateurs dans CO-CREATION 220px-Seattle_-_making_art_on_Occidental_MallAutrement dit, quand exprimez-vous avec clarté le désir d’être bien? N’est-ce pas habituellement lorsque vous ne vous sentez pas tellement bien? Quand avez-vous le plus fortement envie d’avoir davantage d’argent? Sans doute quand vous n’en avez pas assez. Ainsi, c’est lorsque la confusion règne en vous que vous avez le plus grand besoin de clarté. C’est lorsque l’accablement vous envahit que votre désir de sérénité est le plus grand. Et c’est lorsque vous vous ennuyez que votre besoin de stimulation devient le plus fort…

Le processus de créativité comporte 3 étapes. Premièrement, vous demandez, ce qui est facile puisque vous le faites constamment. Deuxièmement, une réponse est apportée à votre requête, ce qui ne vous concerne pas puisqu’elle provient de l’énergie Source. Troisièmement, vous devez consentir à recevoir ce que vous avez demandé. 

Il est important de bien comprendre la différence entre la première étape et la troisième. Lorsque toute votre attention est focalisée sur une chose dont vous avez besoin ou que vous désirez vraiment, ou lorsque vous priez pour obtenir cette chose, il est fréquent que la vibration émanant de vous ne corresponde pas à la chose désirée et qu’elle soit plutôt en résonance harmonique avec l’absence de cette même chose.

Lorsque toutes vos factures arrivent en même temps, que vous n’avez pas assez d’argent pour les payer, que la panique s’empare de vous et que vous vous dites: « J’ai besoin de plus d’argent » ou, de façon plus positive, « Je veux plus d’argent », vous en êtes alors à la première étape, celle d’exprimer votre désir. Mais vous n’êtes pas en mode réceptif, lequel correspond à la troisième étape. Vous maintenez une distance entre votre demande et vous. Vous demandez continuellement, incapable de vous arrêter, car le contraste entre la situation actuelle et la situation recherchée fait naitre un désir en vous. Vous devez trouver un moyen de vous mettre en mode réceptif, comme si vous vouliez recevoir un signal radio.

Extrait de: Créateurs d’avant-garde, E.&J. Hicks

Publié dans:CO-CREATION |on 6 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Andromédiens


Les Andromédiens sont une très vieille race. Ils vivent selon une échelle de temps qui n’est pas la nôtre. Si on devait la convertir en temps linéaire, ils auraient un millier d’années d’avance sur nous au plan spirituel, et au niveau technologique, ils en auraient plus de 50.000! Malgré cet écart considérable, ils ne créent de nouvelles technologies qu’au fur et à mesure de leurs besoins spirituels, ce qui signifie qu’ils pourraient, s’ils le jugeaient nécessaire, avoir une avance technologique sur notre humanité bien plus importante encore !

Actuellement ils sont principalement implantés sur toute la longueur de la constellation d’Andromède, mais ils sont comme nous originaires du système de la Lyre. Toutes les races humaines viennent de la constellation de la Lyre. Il y a déjà pas mal d’informations qui circulent sur la Terre à ce sujet. Billy Meier a été l’un des premiers à en parler. La race humaine n’existait pas originellement dans la Lyre ; elle venait d’une autre galaxie mais elle a commencé son évolution sous la forme humaine dans notre galaxie, et précisément dans le système de Vega dans la Lyre.

Fichier:And bode.jpg

Selon les Andromédiens, il y a plus de 135 milliards d’êtres humains vivant dans les 8 galaxies les plus proches de la nôtre. Il y a aussi bien d’autres races là-bas. Certaines d’entre elles ne sont pas amicales ni fraternelles ; elles ont eu dans le passé de nombreux conflits avec la race humaine et continuent à en avoir aujourd’hui. Mais les problèmes sont peut-être en passe de se résoudre… 

Les Andromédiens sont une race télépathe très pacifique qui se préoccupe réellement de nous et de ce qui se passe aujourd’hui sur notre planète, en raison à la fois de nos particularités génétiques qui sont proches des leurs et de ce que nous représentons à leurs yeux en tant qu’âmes, à cause aussi de l’avenir qu’ils ont entrevu pour nous, car ils pensent que nous deviendrons plus tard pour eux des sortes d’associés.

Les Andromédiens vivent en moyenne 2.007 ans. Ce nombre d’années dont je vous parle correspond lui aussi à une conversion en temps linéaire ; c’est la seule façon de vous en parler, car ils n’ont pas de calendrier et ne conçoivent pas le temps de la même manière que nous. Ils disent que notre univers est un hologramme dont l’ancienneté équivaut à 21.000 milliards de nos années.

Ils m’ont expliqué que toute la matière présente dans notre univers provient des trous noirs, qu’à l’origine de chaque galaxie, il y a un trou noir d’où tout est sorti. D’après la description qu’ils m’ont transmise, au fur et à mesure que notre univers évoluait, les énergies qui ne voulaient pas participer à l’évolution ou qui étaient retenues de le faire par la peur ont commencé à s’alourdir. Ces énergies, dont fait partie notre conscience, ont formé des poches devenant de plus en plus lourdes. C’est à l’intérieur de ces poches que l’ego s’est développé. Mais lorsque la fréquence d’un univers s’élève au-delà d’un certain niveau, les poches de résistance finissent par éclater. Ce scénario semble maintenant commencer à s’appliquer à notre univers, 21.000 milliards d’années après sa création, avec l’apparition d’une douzième densité holographique.

Visitez le site  http://www.erenouvelle.fr/archives/2011/08/10/21754320.html

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 5 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Origine des drogues récréatives

 

Plantes sacrées de la création.

Effets des drogues récréatives sur le développement spirituel

 

Lorsque ces plantes sacrées apparurent dans la Création, elles avaient pour rôle de hausser l’énergie et la conscience. Au départ, il y a très longtemps, les plantes altérant l’état de conscience aidaient les humains à percevoir leurs qualités divines, leur Soi divin éternel et le Créateur. Elles furent également employées pour augmenter les facultés téléphathiques, de même que les dons de clairaudience, de clairvoyance, de psychométrie, et à d’autres fins similaires. Ces ouvertures spirituelles reliaient chacun plus directement au royaume angélique, aux esprits de la nature, au royaume animal et aux êtres de l’autre côté du voile. Les énergies accrues par les plantes sacrées donnaient accès au voyage interdimensionnel. Tels étaient les Origine des drogues récréatives dans GUERISON 190px-Macro_cannabis_budprincipaux rôles de ce substances végétales ; il s’agissait de percer des voies spirituelles. C’était ainsi au début de la création, avant de déclin du niveau de conscience qui eut lieu au cours du quatrième âge d’or.

 Pendant une très longue période d’évolution de la Terre, les gens puisaient à même l’énergie de ces plantes avec grande déférence, en ayant le sentiment du sacré et une intention pure ; ils consommaient une petite portion de la feuille cueillie directement sur la plante vivante, selon l’expérience désirée. Une grande variété de ce genre de plantes existait, chacune offrant un don spirituel spécifique ; on n’en faisait jamais mauvais usage et elles ne provoquant aucune dépendance. On enseignait aux petites à s’en servir dès un âge tendre ; du coup, il n’était pas question d’employer ces plantes pour des usages autres que ceux auxquels elles étaient destinées. Les plantes sacrées étaient douées d’une fréquence vibratoire de la cinquième dimension, ou plus encore.

 Par ailleurs, on ne fumait pas ces substances pour ensuite les inhaler dans les poumons, comme on le fait avec les équivalents actuels des herbes d’origine, du reste tout à fait différents. L’époque, les utilisateurs ne consommaient qu’une petite portion de la feuille ou une feuille entière, selon l’espèce ; cela suffisait à obtenir les résultats désirés. En outre, on traitait ces végétaux avec le plus grand respect ; il fallait demander l’autorisation des devasde chaque plante pour bénéficier des propriétés de chacune. Toutes croissaient partout en abondance et presque chaque foyer réservait dans son jardin un coin sacré pour la culture de quelques espèces ; elles étaient considérées comme une nourriture de l’âme aussi importante que les aliments destinés au corps.

 En vérité, les plantes sacrées étaient porteuses d’une vibration si élevée que, lorsqu’on les absorbait, les propriétés liées à leur vibration élevaient le corps et ouvraient la conscience à des révélations et à des expériences de nature supérieure. Lesdites « herbes » que fume la génération actuelle dans l’espoir d’établir une connexion avec un aspect supérieur en elle ou d’expérimenter d’autres réalités dimensionnelles appelées fix ou « voyages » n’ont rien à voir avec celles qui étaient initialement employées à des fins spirituelles ; ces dernières n’existent plus dans votre réalité tridimensionnelle ; plusieurs espèces ont toutefois été préservées à l’intérieur de la Terre.

 220px-Haeckel_Siphoneae dans HUMANITEPour comprendre ce qu’il est advenu de cet héritage dont l’humanité a fait libre usage pendant si longtemps, il faut remonter le cours de l’histoire jusqu’au début de l’âge des ténèbres, au moment où les gens ont abandonné leurs pouvoirs au profit de vibrations inférieures et à des puissances autres que leur Soi divin. L’une après l’autre, les civilisations de Gaia ont oublié leur état originel d’ouverture au divin et se sont tournées vers les énergies manipulatrices et tyranniques des ténèbres. Certains êtres incarnés qui, avant de venir sur terre, s’adonnaient aux arts obscures et avaient acquis un vaste savoir à propos d’autres sphères d’existence, devinrent les magiciens sinistres des temps anciens. Ce sont eux qui on d’abord modifié génétiquement la racine des plantes originelles afin d’exercer un contrôle plus grand sur la population en atténuant ses pouvoirs et perceptions spirituels. Le processus eut cours sur une période de temps très longue ; les plantes d’origine furent progressivement détruites ou leurs vibrations abaissées.

 Aujourd’hui, ce que vous appelez « drogues récréatives » présente une vibration négative corrompue très éloignée de celle des substances sacrées de jadis. Ce à quoi sont accros nombre de jeunes et d’adultes en ce monde, ce sont des produits qui mènent leurs usagers à des plans inférieurs de la sphère astrale, là où ils sont capturés et attachés par des entités qui ont besoin de leurs énergies afin de survivre ; ces entités sont la cause première des dépendances. Elles naissent des distorsions dans le corps émotionnel des utilisateurs de drogues. Bien réelles, elles existent sous forme de conscience à faible énergie ; il vient un moment où leurs tentatives de s’emparer de l’énergie des humains deviennent de plus en plus agressives. Avec le temps et l’usage, ces entités augmentent en nombre et en puissance dans le champ énergétique de leurs hôtes.

 On peut affirmer que votre dépendance est aussi leur « drogue ». Ce concept de la genèse de la dépendance est mal compris ; s’il l’était, rares seraient ceux qui, en votre monde, consommeraient des substances provoquant une dépendance, y compris la cigarette et l’alcool. Avec le temps, les vibrations des plantes qui restaient furent encore modifiées, jusqu’à ce que peu de choix s’offrent à vous aujourd’hui. Il  ne reste qu’un nombre infime de végétaux de basse vibration pouvant modifier l’état de conscience. Au lieu de mener mentalement les adeptes vers des royaumes lumineux lors de leurs voyages multidimensionnels, les drogues actuelles le conduisent vers la vibration inférieure du plan astral, là où la lumière est voilée et la conscience, complètement déformée. Les magiciens funestes ont réussi à modifier les vibrations des plantes primitives de façon à provoquer une déchirure de l’âme et une dissociation plus profonde de la Source.

 Les adeptes des drogues récréatives sont, pour la plupart des individus qui perçoivent consciemment ou non le fait d’avoir perdu toute connexion avec leur Soi divin et qui sont alors en quête d’une forme d’union affective avec un aspect plus vaste d’eux-mêmes. Les dépendances résultent du fait que ce désir naturel de l’âme n’est jamais assouvi en se livrant à ce type d’activité. Les drogués finissent par inhaler ou ingurgiter une quantité croissante de substances psycho-actives par besoin ou par désir désespéré de se relier à une partie d’eux-mêmes qui comblerait le vide, ce néant qu’ils ressentent dans leurs tripes. Plusieurs le perçoivent comme une tentative de découvrir à l’extérieur les joyaux, l’amour qui ne résident que dans le Soi et auxquels on accède exclusivement en appréciant le Soi qui vit  l’intérieur et palpite dans le coeur. Je le répète, les substances disponibles à la surface aujourd’hui et susceptibles d’altérer l’état mental et spirituel ne peuvent qu’amplifier le vide, le néant, la solitude de l’âme qui cherche la plénitude hors du Soi.

220px-Cycas_inflorescence dans PLANTES Si une personne dépend d’une substance à basse vibration pour connaître un état de conscience altéré ou se reconnecter avec le divin, les résultats obtenus deviennent l’illusion la plus trompeuse, le leurre d’un mental-ego tortueux. Saisissez-vous ce point ?

 Les herbes que l’on cultive à ce jour et les substances chimiques fabriquées aux fins d’altération des états de conscience sont totalement étrangères à l’âme, aux corps physique, au mental et au corps émotionnel. Elles entraînent dans ces corps des dénaturations que seul le temps pourra rectifier, voire plusieurs vies dans certains cas. Là où régnaient l’amour, l’innocence et la pureté d’intention au départ, au temps où les plantes sacrées avaient préservé leur schéma génétique premier, on rencontre maintenant une négativité qui a pris la forme d’une gigantesque conscience collective d’entités attachées à la drogue qui ravagent la fibre même de la vie et de la conscience. Il est presque impossible désormais de trouver un endroit exempt de ces entités. Ils ‘agit d’un autre complot des frères maléfiques, dot l’intention est d’entraver ou de stopper l’évolution de cette génération tout entière. De vastes groupes de ces créatures attendent une « proie consentante » agglutinés là où les gens se réunissent pour inhaler ou consommer de la drogue.

 Si vous pouviez apercevoir ce que nous voyons de notre point de vue, vous sauriez sans l’ombre d’un doute que quiconque s’adonne aux drogues appelle à lui des dizaines voire des légions, de ces entités diaboliques qui s’accrocheront à lui et le tourmenteront sur le plan affectif pour l’inciter à consommer davantage. Vampires assoiffés, elles rivalisent pour obtenir leur « drogue ». La dépendance ne provient donc pas tant des plantes en soi que des entités qui se fixent à ceux qui les absorbent. Voilà la cause première des tourments reliés à la toxicomanie.

 Ces entités ont l’apparence de serpents de fumée opaque mesurant de deux à cinq mètres de longueur. Elles s’amplifient et s’intensifient sous la forme d’une énergie qui enveloppe les divers corps – physique, émotionnel, mental et spirituel – des consommateurs de drogues, peu importe le mode d’usage. C’est surtout le corps émotionnel qui en subit l’influence, car les entités astrales incarnant cette vibration lui impriment l’envie insatiable d’une quantité croissante de drogues. Ce qui conduit  la plupart du temps à des changements de personnalité et à des dommages psychologiques ; l’âme se dissocie de plus en plus de l’objectif de l’incarnation de son « véritable soi ». Car ceux qui passent leur vie confinés à un tel état d’être auront peut-être à vivre plusieurs incarnations avant de retrouver le niveau de conscience qu’ils avaient en venant à cette vie. Ils auront régressé sérieusement dans leur évolution personnelle.

 Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – page 35

 

Publié dans:GUERISON, HUMANITE, PLANTES |on 5 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Libération de la femme

 Le Dr. Rampa détestait de telles femmes, « la plus basse forme d’existence humaine à mon avis », qu’il écrit dans « Crépuscule » tout en se demandant si leur titre de « Ms » (en remplacement de Mme et Mlle) ne signifie pas plutôt « Mainly stupid » (Essentiellement stupide) ? Mais avant que vous n’écriviez pour vous plaindre, essayons d’avoir une vue d’ensemble de l’affaire. Les femmes ont le plus important des rôles dans la vie et la majorité d’entre elles négligent ce rôle. Les femmes sont en tout point les égales des hommes mais elles sont des créatures différentes, on pourrait même dire presqu’une espèce différente. Les hommes conviennent pour certaines choses, les femmes pour d’autres, chacun étant la moitié d’un tout, l’un ne pouvant survivre sans l’autre. Aussi, pourquoi donc les femmes ne s’occupent-elles pas de leur tâche particulière, celle de voir à la nation, celle de voir à la discipline et à la formation de la future race ? Quelque chose que la femme a été parfaitement conçue pour faire et ne pas perdre son temps à se prendre pour un homme.

une femme qui cuisine avecun enfant dans les brasLes « Jardiniers », grâce au Docteur Rampa, ont identifié un sérieux défaut ayant son origine dans les « femmes ». Maintenant, cela ne signifie nullement que les hommes sont parfaits ; loin de là. Les femmes ont un rôle extrêmement capital dans la vie – sinon le plus important rôle de tous – dont la majorité des femmes ne tiennent aucun compte. Lisez « Les clés du Nirvana » page 117.  

Dans le tohu-bohu occasionné par la venue du monde astral dans ce monde que nous appelons Terre, des problèmes peuvent se présenter durant la grossesse. La mère peut avoir été plutôt négligente quant à ce qu’elle a mangé, bu ou fait, ce qui a pu faire que le bébé n’a pu recevoir ce que l’on pourrait appeler une balance chimique adéquate. Mais le principal problème est aussi dans la naissance elle-même. Naître est une expérience très traumatisante, une affaire très violente et le très délicat mécanisme en cause peut facilement être dérangé. De nos jours les hôpitaux et les femmes ne travaillent pas avec la nature quand il s’agit de donner naissance. Ils provoquent les naissances par des « moyens anormaux » pour que le bébé arrive quand « ils » pensent qu’il le doit et non pas quand la nature le « décide ». C’est ainsi que le délicat mécanisme est violemment ébranlé, détruisant même complètement la programmation individuelle dans plusieurs cas. Ceci, à son tour, empêche « lui ou elle » d’accomplir son objectif premier dans la vie. Les homosexuels sont également de ceux formés par erreur durant leur temps à l’intérieur de l’utérus – lisez plus à ce sujet dans « Homosexuels » puisqu’il s’agit ici de faits réels et non pas juste un coup bas fait aux femmes. La place d’une femme EST à la maison pour nourrir, discipliner et éduquer ses enfants en les élevant.

Clairement, nous avons des gens qui ont des enfants sans avoir la moindre connaissance ou intérêt sur la façon d’élever ces enfants. Les deux parents étant au travail, les enfants sont plus ou moins abandonnés à la rue et laissés à eux-mêmes pour se débrouiller, vivant sous la domination de caractères plus forts qu’eux – trop souvent de véritables délinquants – ce qui arrive quand il n’y a aucune orientation parentale, discipline ou amour ; à quoi s’attendre d’autre ? Les prétendus parents ne retournent du travail que pour se précipiter au bar ou dans les boîtes de nuit, sans se préoccuper le moins du monde de leur responsabilités parentales. Le plus grave de cette affaire est quand ces enfants ont eux-mêmes des enfants, élevant leurs petits exactement de la même façon dont ils ont été « traînés », en cycle interminable qui doit cesser ! Sans aucune discipline nous avons la délinquance juvénile actuelle, échappant fréquemment à tout contrôle, gangs de dangereux criminels parcourant les rues, engagés dans le vandalisme ou battant les vieillards juste pour le plaisir de la chose ; et maintenant nous avons plus de femmes que d’hommes qui commettent des crimes sociaux. Plusieurs femmes, en ce moment, peuvent penser que cette dernière remarque est très sexiste – et plusieurs parmi vous ont écrit pour le dire – cependant ça ne l’est pas quand on regarde le plus grand tableau. Vous oubliez que dans cette vie vous êtes peut-être « femelle » mais que dans la prochaine vous pouvez aussi bien être « mâle »; le tout dépend des leçons qu’il vous faut apprendre. Il faut voir que nous avons TOUS plusieurs vies à vivre en tant que mâle ET femelle; ce qui fait que ça ne peut absolument pas être une remarque sexiste puisque NOUS PASSONS TOUS PAR LÀ au long de nos innombrables vies.

Libération de la femme dans HUMANITE 200px-Hina_Rabbani_Khar

Ça peut être difficile en ce monde d’aujourd’hui où le commerce ordonne et exige que les deux  parents travaillent, ce qui fut d’ailleurs apporté par la 1ière guerre mondiale, mais ça ne peut pas continuer ainsi; il faut que les choses changent. Si vous êtes une femme de carrière – sans désir d’avoir des enfants – ceci ne s’applique pas à vous. Ceci concerne les « femmes » qui prennent soin d’elles-mêmes durant leur grossesse, à la naissance de leur enfant et qui prennent leur devoir de mère au sérieux. Les parents doivent prendre la responsabilité de leurs enfants et NON les laisser s’arranger tout seul, créant ainsi la délinquance juvénile que nous avons dans le monde nos jours. Par conséquent il nous faut retourner à la source qui est la femme. Plusieurs femmes ont une belle carrière de vie après avoir élevé leurs enfants et que ceux-ci sont en âge de se débrouiller par eux-mêmes, mais au foyer c’est la femme qui devrait diriger. Lisez Yin & Yang.

RAMPA site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:HUMANITE, MAITRISE, SOCIETE |on 4 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Karma

 Le Karma est un mot oriental qui a été continuellement mal interprété parce qu’il n’a pas de traduction occidentale exacte. Ce n’est PAS un endroit et le terme correct pour Karma est « AGAMI KARMA ».

Ça signifie que les actes physiques et mentaux accomplis par une entité dans un corps affectent ses futures incarnations. Dans la bible chrétienne il est dit : « on récolte toujours ce que l’on a semé » ce qui revient à dire que si vous semez des graines de méchanceté alors vous récolterez de la méchanceté, mais si vous semez des graines de bien et d’aide aux autres – envers tous les êtres terrestres et non pas seulement aux humains – alors la pareille vous sera rendue « au centuple » ; c’est cela le Karma.

La Règle d’Or selon laquelle il faut vivre : « Agissez envers autrui comme vous voudriez que les autres agissent envers vous » est réellement aussi simple !

RAMPA site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:KARMA |on 4 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Sagesse autochtone

 

Nous avons appris que selon le calendrier sacré maya, le 21 décembre 2012 marque la jonction de trois des calendriers mayas. Le premier dont le cycle est de 3600 ans, le second dont le cycle est de 5200 ans et le troisième, de 67 600 ans. Avec la fin du calendrier sacré maya en 2012, les Mayas eux-mêmes ne considèrent pas nécessairement qu’il s’agit là de la fin du monde. Ils voient plutôt la fin de ces cycles comme un nouveau début, fournissant ainsi à la race humaine d’autres occasions d’accomplir des actions justes sur cette planète.

 Sagesse autochtone dans PROPHETIES 110px-Kalina_young_1892Outre ces célébrations, des cérémonies furent conduites par les Sages des deux Amériques afin de permettre la réalisation de la prophétie du Nord et du Sud selon laquelle le condor s’unit à l’aigle. D’après les prophéties mayas, il y aura des opportunités pour que les Américains du Sud rencontrent les Américains du Nord. Les deux oiseaux mentionnés dans les prophéties ont des caractéristiques différentes. L’aigle est agressif et fond sur ses proies. Il symbolise l’énergie du Nord, qui a tendance à mettre l’accent sur le mental, alors que le condor est patient et attend pour terminer le cycle de la vie. Le condor incarne l’énergie du Sud, qui a tendance à privilégier les sentiments. Lorsque ces deux oiseaux se rencontreront et voleront ensemble harmonieusement, ils créeront un équilibre. Cette unification des énergies est nécessaire pour rééquilibrer notre mère la Terre et les peuples qui l’habitent. D’autres groupes de Sages se forment également afin de permettre la réalisation de cette prophétie. Une urgence très subtile est nécessaire pour terminer cette tâche.

 Les réunions de Sages se déroulèrent parallèlement aux cérémonies et durant ces réunions, on établit trois priorités :

  1. Tout d’abord, les Sages ressentirent que la guérison de notre mère la Terre constituaient une priorité immédiate. Celle-ci souffre et ses souffrances se ressentent dans de nombreux endroits du globe. On peut observer ces phénomènes par les changements climatiques qui affectent la planète, provoquant la stérilisation par la sécheresse de zones fertiles et une élévation anormale des températures dans de nombreux endroits. Le monde occidental connaît ce phénomène sous l’appellation de « réchauffement global » provoqué à la fois par les diverses interventions humaines et les cycles naturels de la Terre. Les interventions humaines peuvent causer une accélération de ces transformations ; c’est la raison pour laquelle les Sages pensent que la guérison de notre mère la Terre est en soi la première urgence.
  1. L’autre priorité énoncée par les Sages est la préservation des terres sacrées. Beaucoup de ces terres sont sacrées, car elles contiennent les diverses énergies de notre mère la Terre. Si l’on ne s’en occupe pas de façon appropriée et si l’on continue d’extirper leurs ressources naturelles, les changements qui surviendront au sein des énergies de cette zone créeront un déséquilibre qui finira par affecter l’ensemble de la planète. On doit prendre grand soin de ces régions et les respecter. Les Sages, qui sont étroitement  connectés à ces terres, savent comment les soigner et peuvent nous enseigner la manière de vivre en harmonie avec notre mère  la Terre lorsque nous serons prêts à les écouter.
  1. La troisième priorité majeure consiste en la guérison des anciennes blessures provoquées par l’arrivée des sociétés dominantes sur les continents de l’hémisphère occidentale. Les Sages estiment que nous devons guérir ces blessures et pardonner. Le moment est venu pour tous les peuples de se réunir et de se réconcilier, tout en préservant leurs différences.  Nous devons mettre un terme aux guerres et à l’exploitation. Le génocide des races doit cesser immédiatement. Nous vivons une époque d’unification et de paix. Nous devons tous travailler ensemble afin de soigner notre mère la Terre et préparer l’avènement de l’ère spirituelle déjà prédite par de nombreuses personnes sur l’ensemble du globe. Les Sages ressentent très fortement l’urgence de ces priorités. Davantage d’unification est en cours, mais ces trois priorités restent les plus importantes pour la survie de la planète et ses habitants.

En définitive, les Sages spirituels pensent qu’il est essentiel de guérir les blessures de notre mètre la Terre et d’équilibrer d’abord les énergies, en vue de préparer la nouvelle ère qui approche rapidement ; ils savent qu’une fois l’œuvre de guérison suffisamment amorcée, les énergies seront en place et les sychronicités surviendront afin d ‘apporter leur soutient à l’oeuvre en cours qui apparaîtra comme un résultat naturel. Le Conseil Mondial des Sages peut devenir une branche consultative des Nations unies ou des autres gouvernements mondiaux. Cependant, ceci ne pourra se produire qu’après une certaine période de mutation dans l’esprit de ceux qui oeuvrent au sien des institutions de notre culture moderne. Cette tâche inclura des programmes d’enseignement basés sur l’expérience et dirigés par les Sages. Ces derniers sont particulièrement concernés par l’éducation de leurs enfants, spécialement de ceux qui naissent à notre époque, dotés d’une créativité et d’une réceptivité accrues ainsi que d’autres capacités leur permettant d’intégrer l’ancienne sagesse  à la technologie moderne ; avec la Sagesse des Sages, ces enfants seront parfaitement armés pour pouvoir manifester les véritables potentialités de l’humanité au cours de « l’âge du moment présent ».

 Channeling de Kryeon : Franchir le seuil du millénaire – Reno, Nevada -  Février 2000 - canalisé par Lee Carroll – page 298.

 

Publié dans:PROPHETIES |on 4 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Communication spontanée 2

SIXDENIERS. 

 Homme de bien, mort par accident, et connu du médium de son vivant.

(Bordeaux, 11 février 1861.)

D. Pouvez-vous me donner quelques détails sur votre mort ?

R. Une fois noyé, oui.

D. Pourquoi pas avant ?

R. Tu les connais. (Le médium les connaissait effectivement.)

D. Veuillez donc me décrire vos sensations après votre mort ?

 R. J’ai été longtemps avant de me reconnaître, mais avec la grâce de Dieu et l’aide de ceux qui m’entouraient, quand la lumière s’est faite, j’ai été inondé. Tu peux espérer : tu trouveras toujours plus que tu n’attendras. Rien de matériel ; tout frappe les sens cachés ; ce que ne peut toucher ni l’oeil ni la main ; me comprends-tu ? C’est une admiration spirituelle qui dépasse votre entendement, parce qu’il n’y a pas de mots pour l’expliquer : cela ne peut se sentir qu’avec l’âme.

 Mon réveil a été bien heureux.

gifs cadres


 La vie est un de ces rêves que, malgré l’idée grotesque que l’on attache à ce mot, je ne puis qualifier que d’affreux cauchemars. Rêve que tu es enfermée dans un cachot infect, que ton corps rongé par les vers qui s’introduisent jusque dans  la moelle des os, est suspendu sur une fournaise ardente ; que ta bouche desséchée ne trouve même pas l’air pour la rafraîchir ; que ton Esprit frappé d’horreur ne voit autour de toi que des monstres prêts à te dévorer ; figure-toi enfin tout ce que le fantastique du rêve peut enfanter de plus hideux, de plus horrible, et trouve-toi tout à coup transportée dans un Eden délicieux. Eveille-toi entourée de tous ceux que tu as aimés et pleurés ; vois autour de toi leurs visages adorés te sourire avec bonheur ; respire les parfums les plus suaves, rafraîchis ta gorge desséchée à la source d’eau vive ; sens ton corps élevé dans l’espace infini qui le porte et le berce comme le fait la brise d’une fleur détachée de la cime d’un arbre ; sens-toi enveloppée de l’amour de Dieu comme l’enfant qui naît est enveloppé de l’amour de sa mère, et tu n’auras qu’une idée imparfaite de cette transition. J’ai tâché de t’expliquer le bonheur de la vie qui attend l’homme après la mort de son corps, mais je n’ai pas pu. Explique-t-on l’infini à celui qui a les yeux fermés à la lumière et dont les membres n’ont jamais pu sortir du cercle étroit où ils sont enfermés ? Pour t’expliquer le bonheur éternel, je te dirai - : aime ! car l’amour seul peut le faire pressentir ; et qui dit amour, dit absence d’égoïsme.

 

 D. Votre position a-t-elle été heureuse dès votre entrée dans le monde des Esprits ?

R. Non ; j’ai eu à payer la dette de l’homme. Mon coeur m’avait fait pressentir l’avenir de l’Esprit, mais je n’avais pas la foi. J’ai dû expier mon indifférence pour mon Créateur, mais sa miséricorde m’a tenu compte du peu de bien que j’avais pu faire, des douleurs que j’avais éprouvées avec résignation malgré ma souffrance, et sa justice qui tient une balance que les hommes ne comprendront jamais, a pesé le bien avec tant de bonté et d’amour, que le mal a été vite effacé.

 D. Voudriez-vous me donner des nouvelles de votre fille ? (morte quatre ou cinq ans après son père.) -

R. Elle est en mission sur votre terre.

 D. Est-elle heureuse comme créature ? Je ne veux pas vous faire de question indiscrète.

R. Je le sais bien ; est-ce que je ne vois pas ta pensée comme un tableau devant mes yeux ? Non, comme créature elle n’est pas heureuse, au contraire ; toutes les misères de votre vie doivent l’atteindre ; mais elle doit prêcher d’exemple ces grandes vertus dont vous faites de grands mots ; je l’aiderai, car je dois veiller sur elle ; mais elle n’aura pas grand’peine à surmonter les obstacles ; elle n’est pas en expiation, mais en mission. Rassure-toi donc pour elle et merci de ton souvenir.

 A ce moment, le médium éprouve une difficulté à écrire, et il dit : si c’est un Esprit souffrant qui m’arrête, je le prie de s’inscrire. –

R. Une malheureuse. –

D. Veuillez me dire votre nom.

R. Valérie.

 D. Voulez-vous me dire ce qui a attiré le châtiment sur vous ?

 R. Non.

D. Vous repentez-vous de vos fautes ? – R. Tu le vois bien.

D. Qui vous a amenée ici ? – R. Sixdeniers.

D. Dans quel but l’a-t-il fait ? – R. Pour que tu m’aides.

D. Est-ce vous qui m’avez empêchée d’écrire tout à l’heure ? – R. Il m’a mise à sa place.

D. Quel rapport y a-t-il entre vous ?

R. Il me conduit.

D. Demandez-lui de se joindre à nous pour la prière. – (Après la prière, Sixdeniers reprend :)

Merci pour elle ; tu as compris, je ne t’oublierai pas ; pense à elle.

D. (A Sixdeniers.) Comme Esprit, avez-vous beaucoup d’Esprits souffrants à guider ?

R. Non ; mais sitôt que nous en avons ramené un au bien, nous en prenons un autre, sans pour cela abandonner les premiers.

D. Comment pouvez-vous suffire à une surveillance qui doit se multiplier à l’infini avec des siècles ?

R. Comprends que ceux que nous avons ramenés s’épurent et progressent ; donc, ils nous donnent moins de peine ; et en même temps nous nous élevons nous-mêmes et, en montant, nos facultés progressent, notre pouvoir rayonne en proportion de notre pureté.

gifs automneRemarque. Les Esprits inférieurs sont donc assistés par de bons Esprits qui ont pour mission de les guider ; cette tâche n’est pas exclusivement dévolue aux incarnés, mais ceux-ci doivent y concourir, parce que c’est pour eux un moyen d’avancement. Lorsqu’un Esprit inférieur vient se mettre à la traverse d’une bonne communication, comme dans le cas présent, il ne le fait sans doute pas toujours dans une bonne intention, mais les bons Esprits le permettent, soit comme épreuve, soit afin que celui auquel il s’adresse travaille à son amélioration. Sa persistance, il est vrai, dégénère parfois en obsession, mais plus elle est tenace, plus elle prouve combien est grand le besoin d’assistance. C’est donc un tort de le rebuter ; il faut le regarder comme un pauvre qui vient demander l’aumône et se dire : C’est un Esprit malheureux que les bons Esprits m’envoient pour faire son éducation. Si je réussis, j’aurai la joie d’avoir ramené une âme au bien, et d’avoir abrégé ses souffrances. Cette tâche est souvent pénible ; il serait sans doute plus agréable d’avoir toujours de belles communications, et de ne converser qu’avec les Esprits de son choix ; mais ce n’est pas en ne cherchant que sa propre satisfaction, et en refusant les occasions qu’on nous offre de faire le bien, qu’on mérite la protection des bons Esprits.

 Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

Publié dans:VIES ANTERIEURES |on 3 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Communication spontanée

M. VAN DURST. 

Ancien fonctionnaire, mort à Anvers en 1863, à l’âge de quatre-vingts ans.

Peu de temps après sa mort, un médium ayant demandé à son guide spirituel si on pouvait l’évoquer, il lui fut répondu : «Cet Esprit sort lentement de son trouble ; il pourrait déjà vous répondre, mais la communication lui coûterait beaucoup plus de peine. Je vous prie donc d’attendre encore quatre jours, et il vous répondra. D’ici là il saura déjà les bonnes intentions que vous avez exprimées à son égard, et il viendra à vous reconnaissant et en bon ami.»

 Quatre jours plus tard l’Esprit dicta ce qui suit :

cadreMon ami, ma vie fut d’un bien petit poids dans la balance de l’éternité ; cependant je suis loin d’être malheureux ; je suis dans la condition humble, mais relativement heureuse de celui qui fit peu de mal sans pour cela viser à la perfection. S’il y a des gens heureux dans une petite sphère, eh bien ! je suis de ceux-là. Je ne regrette qu’une chose, c’est de n’avoir pas connu ce que vous savez maintenant ; mon trouble aura été moins long et moins pénible. Il a été grand, en effet : vivre et ne pas vivre ; voir son corps, y être fortement attaché, et cependant ne plus pouvoir s’en servir ; voir ceux qu’on a aimés et sentir s’éteindre la pensée qui nous rattache à eux, que c’est terrible ! Oh ! quel moment cruel ! Quel moment, lorsque l’étourdissement vous saisit et vous étrangle ! et un instant après, ténèbres. Sentir, et un moment après, être anéanti. On veut avoir la conscience de son moi, et on ne peut la recouvrer ; on n’est plus, et cependant on sent que l’on est ; mais on est dans un trouble profond ! Et puis, après un temps inappréciable, temps d’angoisses contenues, car on n’a plus la force de les sentir, après ce temps qui semble interminable, renaître lentement à l’existence ; s’éveiller dans un nouveau monde ! Plus de corps matériel, plus de vie terrestre : la vie immortelle ! Plus d’hommes charnels, mais des formes légères, des Esprits qui glissent de tous côtés, tournoient autour de vous et que vous ne pouvez tous embrasser du regard, car c’est dans l’infini qu’ils flottent ! Avoir devant soi l’espace et pouvoir le franchir par la seule volonté ; communiquer par la pensée avec tout ce qui vous entoure ! Ami, quelle vie nouvelle ! quelle vie brillante ! quelle vie de jouissances !… Salut, oh ! salut, éternité qui me contiens dans ton sein !… Adieu, terre qui me retins si longtemps loin de l’élément naturel de mon âme ! Non, je ne voudrais plus de toi, car tu es la terre d’exil et ton plus grand bonheur n’est rien !

 Mais si j’avais su ce que vous savez, comme cette initiation à l’autre vie m’aurait été plus facile et plus agréable ! J’aurais su avant de mourir ce que j’ai dû apprendre plus tard, au moment de la séparation, et mon âme se serait dégagée plus facilement. Vous êtes sur la voie, mais jamais, non jamais vous n’irez assez loin ! Dites-le à mon fils, mais dites-le-lui tant, qu’il croie et qu’il s’instruise ; alors à son arrivée ici nous ne serons pas séparés.

 Adieu à tous, amis, adieu ; je vous attends, et pendant le temps que vous serez sur la terre, je viendrai souvent m’instruire près de vous, car je ne sais pas encore autant que plusieurs d’entre vous ; mais je l’apprendrai vite ici où je n’ai plus d’entraves qui me retiennent et où je n’ai plus d’âge qui affaiblisse mes forces. Ici on vit à grands traits et l’on avance, car devant soi on voit des horizons si beaux qu’on est impatient de les embrasser.

Adieu, je vous quitte, adieu.

Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

 

Publié dans:VIES ANTERIEURES |on 3 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Channeling selon RAMTHA

Les Enseignements de la Connaissance Universelle

 

Qu’est-ce que le channeling ?


Ramtha a inventé le terme « channeling ». Avant cela, on parlait de transe médiumnique pour nommer les processus spirituels impliquant une communication avec des entités spirituelles. Et nombreux étaient ceux dont la transe était reconnue authentique comme pour Edgar Cayce par exemple. Toutefois, ce qui se passe avec JZ Knight est différent. Ramtha l’appelle « une pure Channel », ce qui est très rare, parce qu’en fait elle abandonne complètement son corps physique. Elle chute à grande vitesse dans un long tunnel et atteint une lumière blanche. A chaque séance de channeling elle vit l’expérience de la mort dont ont parlé les individus revenus d’une mort clinique.

Ramtha entoure le corps de JZ KNIGHT, et grâce à un processus de synthèse lumineuse, il peut fonctionner à travers son système nerveux et son cervelet. Il peut ainsi faire bouger ce corps et interagir avec l’environnement.

Channeling selon RAMTHA dans CHANNELING 250px-Genie_poppy_Dur_Sharrukin_Louvre_AO19869La Channel est donc différente du Médium car elle n’est pas l’intermédiaire entre la conscience qui la traverse et l’auditoire. La Channel ne reste pas dans un état altéré immobilisé lorsqu’elle channelise. En quittant totalement son corps, elle permet à la conscience qui passe par elle d’avoir toutes ses facultés physiques et fonctionnelles. Ainsi Ramtha peut ouvrir les yeux, marcher, danser, manger, boire, rire, parler et enseigner à ses étudiants même individuellement. Ramtha utilise le corps de JZ comme un ordinateur dans lequel il met son propre programme.. La communauté scientifique a désiré faire un test décisif permettant d’authentifier avec exactitude le processus de channeling. C’est donc en 1996 que l’École ouvrit ses portes au monde scientifique, et qu’une équipe d’experts en prouva scientifiquement la véracité.

La preuve scientifique
Les avancées de la science permettent l’équipement et les tests capables d’étudier le phénomène du channeling d’un point de vue physiologique, neurologique et psychologique. Une équipe de 12 grands neuro-scientifiques, psychologues, sociologues et experts en religion ont étudié JZ Knight avant, pendant et après le channeling de Ramtha.

La conférence du 8 et 9 Février 1997 exposa en détail le déroulement et les résultats des tests. Le Professeur Stanley Krippner, et son équipe avaient étudié JZ Knight et son école durant un an. Ils avaient effectué un nombre incalculable de tests psychologiques et physiologiques. Ils en conclurent que les réponses du système nerveux automatique de JZ Knight étaient si époustouflantes qu’elles écartaient toute possibilité de fraude, de schizophrénie ou de troubles de la personnalité multiple. Selon le Professeur Wickramasereka, lorsque JZ Knight entrait en transe et que l’esprit de Ramtha s’appropriait son corps, son cœur qui battait à 40 pulsations/minute grimpait à 180 pulsations/minute. Le cœur de JZ Knight bat normalement entre 85 et 90 pulsations/minute. « C’est ce que vous pouvez trouver chez quelqu’un qui fait du jogging ou qui entre dans une crise de panique, mais lorsque nous faisions les tests, JZ Knight était assise parfaitement tranquille. »

« Il est devenu parfaitement évident à toute l’équipe que quelque chose de complètement hors du commun se produisait et qui ne pouvait absolument pas être manipulé. En effet, un individu ne peut pas vraiment faire semblant parce que sous hypnose, il n’y a pratiquement aucun changement physiologique. »

« Après avoir rassemblé tous ces résultats stupéfiants, j’ai carrément dit à JZ Knight : « Eh bien , je ne sais pas ce que vous êtes, mais vous n’êtes certainement pas une charlatan, ni quelqu’un qui fait semblant. » Je ne savais pas combien ces quelques mots avaient de l’importance pour elle, qui avait pendant de si longues années était sujette à tant d’accusations. »

Wickramasekera présenta ces résultats à l’Association Psychologique Américaine, hautement reconnue pour ce type de travail. Krippner présenta cette étude à de nombreux congrès scientifiques. Et c’est en 1998, que le premier article sur l’analyse de ce phénomène fut publié. Pour les étudiants, la différence entre leur Enseignant Ramtha, et sa Channel JZ Knight est évidente et incontournable. Même certains érudits extérieurs l’ont remarquée. Dr Gail Harley a témoigné en disant : « Ses yeux passent d’un bleu saisissant lorsqu’il s’agit de JZ Knight, à un gris métal lorsque c’est Ramtha. Sa peau est plus sombre, ses pommettes plus saillantes, son allure est plus militante et plus formelle quand c’est Ramtha. Sa démarche est aussit plus raide. JZ Knight ne pourrait jamais jouer le rôle de Ramtha. Le changement époustouflant de son apparence lorsque Ramtha prend le contrôle de son corps est bien trop rigoureux pour que cela soit mis en doute. » Des étudiants ont aussi subi un certain nombre de tests psychologiques. Dr. Stanley Krippner affirme que « Knight et les étudiants de Ramtha ont prouvé par les tests un niveau extrêmement élevé de leurs capacités hypnotiques. Ce qui est l’inverse de ce qui se passe lorsque l’individu est sujet à la schizophrénie ou à d’autres perturbations organiques. Lorsque les aptitudes hypnotiques augmentent, les perturbations psychologiques diminuent. Vous ne pouvez pas avoir les deux. »

Pourquoi Ramtha parle-t-il à travers JZ Knight ?


Si Ramtha abaisse sa fréquence à celle de la masse physique, il peut être vu. JZ le voit en personne. Certains autres l’ont vu occasionnellement. Il a choisi de parler à travers JZ Knight pour les raisons suivantes :

- L’important n’est pas l’adoration du messager ou du visage ou d’une image, ce qui a provoqué dans le passé l’effondrement de tant d’efforts vers l’illumination, mais d’être à l’écoute du message. Si nous pouvions le voir sous sa forme physique, nous serions tentés de le déifier, comme pour tant d’autres. Ramtha ne désire pas être adoré. Son plus grand message est que Dieu est en chacun, et il aspire à enseigner la révélation de ce principe chez ses étudiants. Il ne tient donc en aucun cas à faire de l’ombre aux capacités de ses étudiants.
– Dieu est traditionnellement considéré comme étant du genre masculin. il insiste ainsi sur le fait que « Dieu et le Divin ne sont pas les prérogatives des hommes uniquement, et que les femmes ont toujours été de précieuses expressions du Divin, capables d’être des génies et Dieu réalisé. » Le Dieu-guerrier channelé par une femme aux origines simples est une représentation symbolique d’une des grandes compréhensions énigmatiques des Enseignements de Ramtha : Dieu est à la fois masculin et féminin, et ni l’un ni l’autre.


- JZ Knight a été choisie pour ce travail.
Elle fut l’une des enfants adoptés par Ramtha à son époque. Elle se dénommait Ramaya.

- La véritable essence de la personne humaine n’est pas limitée par le corps physique ou son genre sexuel. Le phénomène de channeling est donc rendu possible par la structure même de la science de Ramtha. En d’autres mots, La véracité de ce phénomène nous prouve que les Enseignements de Ramtha sont vrais.

  Vous allez me dire alors qui est RAMTHA et bien voici la réponse

Ramtha vécu il y a 35000 ans en Lémurie.
350px-Hieronymus_Bosch_096 dans CHANNELINGA 14 ans il devint un conquérant qui libéra son peuple de l’oppression des Atlantes.

A 24 ans, il fut grièvement blessé. Sa convalescence dura sept ans. Il se remit alors en question, réfléchit sur le sens de la vie et connut l’éveil grâce à la contemplation et à l’observation. Il découvrit alors comment transcender les contraintes du temps, de l’espace, et des limitations du corps physique. En 63 ans il avait conquit les 2/3 de la planète. A 77 ans, il enseigna en 120 jours toute sa connaissance à son peuple (deux millions de personnes) puis ascensionna devant lui.

On retrouve certains vestiges de sa vie et de ses Enseignements dans divers objets trouvés en Inde et en Egypte, ainsi que dans l’Ancienne Littérature Indoue. Il devint plus tard le premier Dieu du peuple Indou « Rama ».) Ramtha présente son savoir comme étant le fruit de sa propre expérience personnelle. Il insiste sur le fait qu’il est l’incarnation de ses enseignements. C’est ainsi qu’il dit être un Dieu Immortel, être Conscience et Energie, et avoir vécu en tant qu’être humain il y a 35000 ans sur un continent disparu, la Lémurie.

Le fait qu’il ne soit plus limité par son corps physique lui permet d’interagir avec le monde physique sous d’autres formes. Il a choisi l’époque actuelle pour revenir parce que l’espère humaine est prête à comprendre ce qu’il a découvert au sujet de notre véritable identité en tant que l’Observateur, Celui qui façonne le temps et l’espace, le Responsable de la matérialisation à partir du champ quantique.

NB : Ramtha explique que l’humanité existe depuis bien plus longtemps que ce que la science actuelle ne peut le prétendre. Il dit que l’humanité existe depuis plusieurs millions d’années et que des civilisations très avancées coexistaient avec d’autres qui l’étaient moins. Il a d’ailleurs été récemment découvert officiellement que l’humanité se servait d’outils datant de 2 millions d’années avant JC.

 Pour en connaître plus rendez-vous sur  : http://www.centredeconnaissance.org/html/ramtha.html

 

 

Publié dans:CHANNELING |on 2 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Les DEMONS selon le SPIRITISME

- Selon le Spiritisme, ni les anges ni les démons ne sont des êtres à part ; la création des êtres intelligents est une. Unis à des corps matériels, ils constituent l’humanité qui peuple la terre et les autres sphères habitées ; dégagés de ce corps, ils constituent le monde spirituel ou des Esprits qui peuplent les espaces. Dieu les a créés perfectibles ; il leur a donné pour but la perfection, et le bonheur qui en est la conséquence, mais il ne leur a pas donné la perfection ; il a voulu qu’ils la dussent à leur travail personnel, afin qu’ils en eussent le mérite. Depuis l’instant de leur formation, ils progressent soit à l’état d’incarnation, soit à l’état spirituel ; arrivés à l’apogée, ils sont purs Esprits, ou anges selon l’appellation vulgaire ; de sorte que, depuis l’embryon de l’être intelligent jusqu’à l’ange, il y a une chaîne non interrompue dont chaque chaînon marque un degré dans le progrès.

Il en résulte qu’il existe des Esprits à tous les degrés d’avancement moral et intellectuel, selon qu’ils sont en haut, en bas, ou au milieu de l’échelle. Il y en a, par conséquent, à tous les degrés de savoir et d’ignorance, de bonté et de méchanceté. Dans les rangs inférieurs, il en est qui sont encore profondément enclins au mal, et qui s’y complaisent. On peut les appeler démons, si l’on veut, car ils sont capables de tous les méfaits attribués à ces derniers. Si le Spiritisme ne leur donne pas ce nom, c’est qu’il s’y rattache l’idée d’êtres distincts de l’humanité, d’une nature essentiellement perverse, voués au mal pour l’éternité et incapables de progresser dans le bien.

Les DEMONS selon le SPIRITISME dans ESPRITS 220px-Goya_le_sabbat_des_sorci%C3%A8resSelon la doctrine de l’Eglise, les démons ont été créés bons, et sont devenus mauvais par leur désobéissance : ce sont des anges déchus ; ils ont été placés par Dieu en haut de l’échelle, et ils sont descendus. Selon le Spiritisme, ce sont des Esprits imparfaits, mais qui s’amélioreront ; ils sont encore au bas de l’échelle, et ils monteront.

Ceux qui, par leur insouciance, leur négligence, leur obstination et leur mauvais vouloir restent plus longtemps dans les rangs inférieurs, en portent la peine, et l’habitude du mal leur rend plus difficile d’en sortir ; mais il arrive un temps où ils se lassent de cette existence pénible et des souffrances qui en sont la conséquence ; c’est alors que, comparant leur situation à celle des bons Esprits, ils comprennent que leur intérêt est dans le bien, et ils cherchent à s’améliorer, mais ils le font de leur propre volonté et sans y être contraints. Ils sont soumis à la loi du progrès par leur aptitude à progresser, mais ils ne progressent point malgré eux. Dieu leur en fournit sans cesse les moyens, mais ils sont libres d’en profiter ou non. Si le progrès était obligatoire, ils n’auraient aucun mérite, et Dieu veut qu’ils aient celui de leurs oeuvres ; il n’en place aucun au premier rang par privilège, mais le premier rang est ouvert à tous, et ils n’y arrivent que par leurs efforts. Les anges les plus élevés ont conquis leur grade comme les autres en passant par la route commune.

Arrivés à un certain degré d’épuration, les Esprits ont des missions en rapport avec leur avancement ; ils remplissent toutes celles qui sont attribuées aux anges des différents ordres. Comme Dieu a créé de toute éternité, de toute éternité il s’en est trouvé pour satisfaire à tous les besoins du gouvernement de l’univers. Une seule espèce d’êtres intelligents, soumis à la loi du progrès, suffit donc à tout. Cette unité dans la création, avec la pensée que tous ont un même point de départ, la même route à parcourir, et qu’ils s’élèvent par leur propre mérite, répond bien mieux à la justice de Dieu, que la création d’espèces différentes plus ou moins favorisées de dons naturels qui seraient autant de privilèges.

La doctrine vulgaire sur la nature des anges, des démons et des âmes humaines, n’admettant pas la loi du progrès, et voyant néanmoins des êtres à divers degrés, en a conclu qu’ils étaient le produit d’autant de créations spéciales. Elle arrive ainsi à faire de Dieu un père partial, donnant tout à quelques-uns de ses enfants, tandis qu’il impose aux autres le plus rude travail. Il n’est pas étonnant que pendant longtemps les hommes n’aient rien trouvé de choquant dans ces préférences, alors qu’ils en usaient de même à l’égard de leurs propres enfants, par les droits d’aînesse et les privilèges de la naissance ; pouvaient-ils croire faire plus mal que Dieu ? Mais aujourd’hui le cercle des idées s’est élargi ; ils voient plus clair ; ils ont des notions plus nettes de la justice ; ils la veulent pour eux, et s’ils ne la trouvent pas toujours sur la terre, ils espèrent au moins la trouver plus parfaite au ciel ; c’est pourquoi, toute doctrine où la justice divine ne leur apparaît pas dans sa plus grande pureté, répugne à leur raison.

 

Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

 

 

Publié dans:ESPRITS |on 2 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Sexualité

 

Bataille des sexes – Hommes et femmes bataillent constamment sur le sujet du sexe le plus fort. Eh bien, clarifions ceci une bonne fois pour toutes. Hommes et femmes sont les opposés l’un de l ‘autre et sont TOUS DEUX ÉGAUX de plein droit. Simplement parce qu’un homme peut faire certaines choses mieux qu’une femme ou qu’une femme peut faire certaines choses mieux qu’un homme, ne rend pas un sexe supérieur à l’autre.

Si hommes et femmes cessaient de se quereller et faisaient de leur mieux pour se comprendre, le monde se porterait bien mieux. En fait, il s’agit d’apprendre à faire des compromis! Il y aura toujours des choses qu’un homme fait et qu’une femme ne peut pas, tout comme des choses qu’une femme peut faire et un homme ne peut pas; c’est un fait de la vie.

Portez votre attention sur quelque chose de plus constructif et cessez de perdre votre temps. Le mouvement de libération de la femme est aussi à blâmer avec ses idées stupides. Homme et femme ont besoin l’un de l’autre. Tout au long de l’histoire les femmes et les hommes se sont bataillés sans savoir pourquoi alors qu’ils devraient travailler ensemble comme les deux moitiés d’un tout.

RAMPA site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:SEXUALITE |on 1 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Communication spirituelle

 Communication spirituelle grâce aux prophéties et aux channelings

 

L’histoire de l’humanité fut jalonnée par de nombreux événements qui annonçaient la réunion des anciens autochtones et l’unification des peuples de la Terre. Récemment, il y eut des channelings et des prophéties, comme il y en eut bien d’autres depuis plus d’un millier d’années, confirmant que le moment est venu d’organiser cette assemblée des Sages. Il est temps de former des conseils dont la tâche consistera à faciliter l’avènement de l’amour, de la paix et de l’harmonie dans le monde. Un appel à l’aide subtil se répand sur l’ensemble de la planète afin de mettre en valeur des vérités qui ont été dissimulées au cours des âges. Les peuples autochtones sont présents sur cette planète depuis des milliers d’années ; ils savent se connecter et vivre en harmonie avec notre mère la Terre et comment garder ouvertes la connexion avec l’Esprit. Le monde occidental a perdu cette connexion, mais beaucoup de personnes prennent conscience que cette situation ne se prolongera guère davantage. Nous devons agir, car la réponse se trouve sur cette planète.

Communication spirituelle dans CHANNELING 220px-Nechung_GompaDe nombreux peuples autochtones ont transmis des prophéties et des visions au cours des âges, visions qui nous expliquent que le moment est venu de procéder, sagement et en harmonie, à la réunification de tous les peuples de la Terre et de rétablir la connexion avec notre mère la Terre. Cette sagesse fut tenue secrète lorsque l’homme blanc mit le pied sur le rivage d’innombrables pays. Il est temps maintenant que cette sagesse réapparaisse et soit partagée par tous les peuples de la planète. Un saint homme de la tribu des Lakota (Sioux) appelé Black Elk (élan noir), eut une vision épique à l’âge de neuf ans au sein de laquelle il vit l’unification de tous les peuples de la planète. En voici un court extrait :

« Le cercle sacré de mon peuple n’était que l’un parmi de nombreux cercles qui constituaient un immense cercle s’étendant de l’aube au couchant et au centre duquel se trouvait un puissant arbre en fleurs abritant tous les enfants d’une mère et d’un père. Regardez ce cercle sacré, car les peuples lui ressembleront ; et s’ils lui ressemblent, ils posséderont la puissance parce que ce cercle est infini et qu’en son centre sont élevés leurs enfants. »

 (Le cercle sacré signifie que les continent du monde et les peuples de toutes les couleurs ne feront plus qu’un). Le message de ce Sage concerne l’amour et l’importance du cœur dans notre vie, de la paix et de l’harmonie entre les hommes et avec la Terre. Il a trait au pardon et ne porte aucun jugement. Le moment est venu de fondre la sagesse ancienne et la technologie en un équilibre harmonieux. De manière spécifique, nous comprenons que les Algonquins du Canada possèdent une prophétie reliée à cette époque particulière de choix pour l’humanité et pour la planète elle-même. Les aborigènes d’Australie, les Mayas, les Celtes, les peuples africains, les Tibétains, les Inuits d’Alaska, les Haxaiiens et les Hébreux, ainsi que de ombreux autres peuples possèdent la clé permettant de libérer l’ancienne sagesse et d’amener la vérité en pleine lumière afin que tous puissent la partager.

Ils sont les fidèles gardiens de la sagesse. Aujourd’hui, il est temps pour eux de se rencontrer au sien d‘un Conseil traditionnel en vue de partager leur sagesse. A ce sujet, nous avons appris que les anciens des peuples autochtones se rencontrent de temps à autre par petits groupes et créent des réseaux de relation dans ce but. En outre, les Hopi, qui sont considérés par de nombreux groupes comme les gardiens de la vérité à notre époque particulière, ont également, pendant longtemps, transmis des prophéties se rapportant aux problèmes de notre époque ; a quatre reprises, ils ont pris la parole à la « Maison de Mica » c’est-à-dire les Nations unies.

Au cours d’événements plus récents, Lee Carroll, le channel de Kryeon, fut invité trois fois aux Nations unies à New York, afin de diffuser les messages de Kryeon. Au cours de deux de ces trois channelings, Kryeon mentionna la nécessité de former un Conseil des Sages des peuples autochtones afin que leur sagesse puisse concourir au bien de l’humanité. Ci-dessous, vous lirez un bref extrait du channeling de Kryeon de novembre 1996 aux Nations unies :

 « Maintenant, nous vous posons les questions suivantes : Si vous deviez à nouveau créer une organisation internationale comme celle-ci, vous semblerait-il raisonnable, en ces temps nouveaux de millénium qui approche, d’intégrer la sagesse des anciens de cette planète dans vos divers programmes ? Utiliseriez-vous leurs idées ou même leurs secrets dissimulés jusqu’à aujourd’hui ? Je pense que vous répondriez : « Oui, c’est une excellente idée. »

 Pourquoi alors n’y a-t-il aucune place au sein de cette vaste organisation pour cette grande sagesse ? Avez-vous oublié qu’elle est à votre disposition ? Doutez-vous de sa valeur ? Sur ce continent même, les descendants des anciens autochtones perpétuent la compréhension des anciennes voix spirituelles de la Terre. Ils comprennent la nature spirituelle du pays et de la paix, la coexistence avec les éléments et l’énergie des quatre directions ; le nord, le sud, l’ouest et l’est.

200px-Johann_Heinrich_F%C3%BCssli_063 dans PROPHETIES

 Ces anciens, qui peuplèrent toutes les îles tropicales, connaissaient parfaitement leurs propres ancêtres venus des étoiles ! Et les descendants humains de ces ancêtres stellaires enseignent toujours cette vérité de nos jours, dans un langage non écrit, et savent comment tout est relié à l’énergie de la Terre. Ceux qui habitent de l’autre côté de la planète, qui allument des feux de bois pour se chauffer et qui rassemblent autour de ces feux de façon primitive comprennent mieux que quiconque dans cet immeuble comment les choses fonctionnent réellement ! On trouve des descendants des anciens sur chaque continent, et leur savoir est identique. Saviez-vous cela ? Car les vérités sur la planète sont immuables et les principes fondamentaux sont souvent perdus pour les gens de votre époque.

 Cependant, aucun de ces Sages n’est présent dans cet immeuble, car le pays où ils vivent ne leur appartient pas. Ils sont dépositaires de la sagesse la plus haute que la planète puisse offrir à l’humanité d’aujourd’hui, mais on les ignore, car ils ne représentent rien sur le plan politique. Et nous disons que le temps est venu de réunir un Conseil des anciens, un conseil de la sagesse spirituelle ayant pour fonction de vous guider, un conseil validé par son ascendance planétaire et non par les lettres de créance des gouvernements. Si vous faites cela, tous vous en constaterez les résultats ! Il n’y a pas de meilleur moment pour concrétiser une telle idée. Peut-être se concrétise-t-elle maintenant dans la grande salle au bout du hall. »

 Lee Carroll fut à nouveau invité à prendre la parole en novembre 1998. A cette occasion, Kryeon réitéra la nécessité où nous nous trouvions de recourir à la sagesse des anciens autochtones.

 Channeling de Kryeon : Franchir le seuil du millénaire – Reno, Nevada -  Février 2000 - canalisé par Lee Carroll – page 284.

 

Publié dans:CHANNELING, PROPHETIES |on 1 mars, 2012 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3