Archive pour le 22 mars, 2012

Assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

CARBONE ET CRISTALLISATION :
AU CŒUR DE L’ADN

L’énergie bloquée à des fins de cristallisation se manifeste sous la forme de l’atome de carbone. Le carbone est au cœur des molécules de chaque être vivant de notre dimension, et il est à l’origine du processus de la cristallisation de la matière solide. Parmi les éléments que l’on recense dans notre dimension, le carbone est le seul capable de produire la variété de molécules nécessaires à la vie organique. Les atomes de carbone se lient les uns les autres pour former des maillages de chaînes ou de cristaux et existent à cause de notre désir d’appréhender les choses sous une forme solide.

RéplicationdelADN.png

Une pensée, de même qu’une croyance, naît de l’intelligence d’une forme de vie. Les groupes d’atomes s’accumulent à la source universelle, bien qu’ils ne soient pas suffisamment liés pour former une masse solidifiée. Une croyance, lorsqu’elle apparaît, présente une structure fluide et génère une énergie considérable. Les atomes qui en constituent le support ne sont pas encore étroitement liés les uns les autres. Alors qu’elle pénètre notre système de pensées, chacun de nous décide de la rejeter ou de l’accepter. Un chrétien fervent, par exemple, à la lecture d’un enseignement bouddhiste peut en accepter les différents aspects mais les rejeter ensuite parce qu’ils contredisent ses propres convictions. Ces aspects peuvent pénétrer son esprit en raison de la fluidité de leur nature et, rejetés, retournent simplement à leur source.

Insulin2.jpgUne autre personne découvrant le même enseignement pourra décider d’en faire sa nouvelle philosophie. Ses nouvelles croyances demeurent d’une nature fluide pour quelque temps jusqu’à leur intégration complète à son système de pensée. L’énergie puissante qu’elles génèrent élève alors le niveau de vibration atomique des autres croyances déjà cristallisées chez cette personne. Parallèlement à une ouverture d’esprit ou à l’abandon des anciennes croyances, ce niveau de vibration plus élevé se traduit par une transformation passagère : les croyances cristallisées deviennent elles-mêmes d’une nature plus fluide. Ainsi, les nouvelles croyances, de par la fluidité de leur nature, fusionnent avec les anciennes – ou les remplacent, une nouvelle structure étant alors créée. Une fois cette structure consolidée, à savoir lorsque les énergies apportées par les nouvelles croyances ont été absorbées, un nouvel arrangement relie les atomes de carbone les uns aux autres dans une forme solidifiée.

La science physique appelle ces structures fluides de croyances des  » cristaux liquides « . Dans la nature, ces cristaux sont des substances présentant des propriétés à la fois liquides et solides. Leurs molécules se meuvent avec fluidité, bien qu’elles présentent souvent la même orientation.

Le degré de fluidité ou de solidité des cristaux liquides est fonction de la température et de la pression auxquelles ils sont exposés. Lorsque la température est suffisamment élevée ou la pression suffisamment basse, ils se comportent comme des liquides. À l’inverse, lorsque la température est suffisamment basse ou la pression suffisamment élevée, ils se comportent comme des solides.

Publié dans:ADN, PLEIADES |on 22 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Légende des Elfes


La mythologie nordique est constituée des légendes provenant de la religion pratiquée autrefois dans une grande partie de l’Europe du Nord (Allemagne, Scandinavie, Islande, mais aussi Angleterre). Ces légendes restent mal connues, notamment du fait de la fragilité des sources dont on dispose (la plupart étant constituées d’écrits rédigés par des chrétiens à partir du Xe siècle – date à partir de laquelle la religion nordique cède progressivement devant le christianisme).

Légende des Elfes dans POLTERGEISTS et LEGENDES 220px-Poor_little_birdie_teased_by_Richard_Doyle
Dans la mythologie nordique, l’univers était composé de trois étages. Au premier était Asgard, royaume des dieux, les Ases et les Vanes. Vraisemblablement apparus à deux époques différentes et amalgamés au tout début de l’antiquité nordique (avant le IIe siècle av. J.-C.). Les dieux les plus anciens, les Vanes, sont des dieux de la nature, de la fécondité et de la prospérité. Les plus récents sont des dieux plus typiquement indo-européens, et en cela plus proche des dieux gréco-romains, tel Odin, associé à Hermès/Mercure, et Thor, associé à Zeus/Jupiter. Au centre d’Asgard se trouvait le Walhalla, il s’agissait du paradis des guerriers morts au combat mais aussi du palais d’Odin. A ses cotés était Vanaheim, pays des dieux Aves. Enfin, à se plus haut niveau, on pouvait également trouvé Lightalfaheim, la terre des elfes ou Alfes de Lumière. 

Au niveau intermédiaire se trouvait Midgar, royaume des hommes, Jothunheim, celui des géants et Svartalfheim, pays des nains et des elfes noirs.

A l’étage le plus bas se trouvait Niflheim, royaume de la glace et des brumes, mais aussi Muspellsheim, monde de feu, gardé par le géant Surt et enfin Helheim gouverné par Hel, ce lieu recueillait les âmes des morts qui avaient péris de vieillesse, de maladie ou d’accident. 

Asgardr et Midgar étaient reliés par le mythique pont de Bifrost, qui apparaissait aux humains sous la forme d’un arc en ciel.
Le tout était porté par l’arbre géant Yggdrasil, qui était plus vieux que l’univers et qui serait la seule chose survivante de Ragnarök ( : « destin fatal des dieux » en vieux scandinave).

Ce que l’on dit sur les elfes

440px-Elf_markwoman_by_Kitty dans POLTERGEISTS et LEGENDES

 Les elfes ressemblent aux humains, mais sont plus intelligents. Ils portent souvent des vêtements plus voyants que les humains. Ils vivent également comme les humains et travaillent avec les mêmes choses. Ils passent parmi nous à l’époque de Nöel, et dansent et s´amusent dans les maisons des hommes, pendant que ces derniers vont à l´église. Les elfes peuvent être bons ou mauvais, selon la façon dont ils sont traités. Ils demandent souvent l´aide des humains, par exemple lorsqu’une femme elfe a des difficultés à mettre au monde un enfant. Ils remercient généreusement ceux qui les aident en leur offrant un trésor. 

Plusieurs contes populaires racontent l´histoire d´un elfe et d´un humain qui tombent amoureux. Un humain peut bien se marier avec un elfe, mais dans ce cas, l´humain doit rester avec les elfes pour le reste de la vie, étant invisible aux autres humains. Dans la situation inverse, l´elfe peut choisir de quitter son monde, d’aller vivre avec les humains et de faire comme eux.

Publié dans:POLTERGEISTS et LEGENDES |on 22 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3