L’Esprit Humain

L’assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

ESPRIT HUMAIN, FORME ET FRÉQUENCE

floatiesL’esprit humain, s’étant scindé sur les trois niveaux de conscience de base (conscience, subconscient et inconscient), a créé un support dense sur lequel les ondes de lumière issues de la source universelle doivent opérer.

La forme humaine est une manifestation physique des formes-pensées. Bien que nos psychologues évoquent les aspects subconscients et inconscients des processus de la pensée sans réellement savoir où ceux-ci sont localisés, il est possible de les localiser car ils affectent nos existences jour après jour. Ces processus ne nous sont pas masqués : nous sommes ces processus. Chacun de nos organes représente un type de pensée collective. Ainsi, nos reins sont l’expression des pensées qui traitent les informations nous parvenant, que ces informations nous soient bénéfiques ou pas. Le système musculaire exprime notre relation avec la source de la connaissance universelle – nous sentons-nous assistés ou délaissés ? Chacune des parties de notre corps est un hologramme de nos systèmes de croyances et toutes ces informations sont conservées dans notre ADN.

LA PENSÉE CRISTALLISÉE :
COMMENT FUT CONÇU L’ADN

Ce sont nos formes-pensées (ou croyances) qui sont à l’origine du schéma directeur (que nous reconnaissons dans l’ADN) de notre forme physique et de son environnement. Ces croyances, qui se sont développées sur des périodes de temps infini, se sont cristallisées en raison de notre désir de ne pas nous détacher des expériences suggérées par notre ADN. Il existe, dans d’autres dimensions, de nombreuses formes de vie qui expérimentent la réalité différemment de nous. Par exemple, nombre d’entre elles se manifestent en se mouvant à des niveaux de fréquence extrêmement élevés et ne connaissent pas le système de projection holographique qu’utilisent les humains et d’autres formes de vie. À l’issue de l’expérience, elles s’en détachent sans difficulté car elles sont conscientes de pouvoir la revivre si elles le souhaitent. L’homme crée une expérience puis en projette un hologramme. Au commencement, il expérimentait les choses holographiquement puis s’en détachait. Parce que sa forme physique présentait un niveau de conscience extrêmement élevé, il faisait preuve d’une réelle compréhension des lois universelles.

Mais alors que le temps s’écoulait, il commença à se raccrocher aux choses qu’il expérimentait : lorsque l’expérience d’une chose arrivait à terme, il se raccrochait à cette chose et la conservait sur le plan physique au lieu de la laisser se dissoudre puis retourner à la source universelle. Ce rattachement à la chose nécessitait de bloquer à nouveau de l’énergie car, afin que cette chose ne soit pas dissoute, il était nécessaire de la retenir en en organisant la structure atomique de sorte qu’elle ne retourne pas à la source universelle. Elle était alors maintenue dans un champ d’énergie dans lequel elle se manifeste encore et encore. Ce phénomène s’observe sur le plan physique par le processus de la cristallisation : la plupart des objets solides présentent une structure atomique ordonnée et sont de nature cristalline.

Publié dans : PLEIADES |le 16 février, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3