Archive pour le 7 février, 2012

L’assistance Pléiadienne

LE PROJET PLÉIADIEN
L’assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

gifs étoilesL’APPEL DE DÉTRESSE DE L’HUMANITÉ

L’homme a perdu la notion de sa puissance.
Il a inconsciemment cédé ses pouvoirs à des puissances extérieures qui dictent la pensée collective et les processus de création. Il ignore qu’au cœur même de son être réside le pouvoir de manifester l’existence de son choix et croit que son cerveau est l’esprit conscient. Cette ignorance du moi profond donne lieu à la souffrance d’une existence vécue dans l’impuissance. Ainsi, la maladie, la mort, la violence et l’injustice sont autant de tragédies qui constituent le lot d’une existence humaine.

Lorsque l’homme appelle à l’aide, c’est généralement par la prière. Ses appels de détresse ne sont souvent que le reflet de sa colère, de sa frustration et de sa peur devant le monde et ce que, impuissant, il perçoit de ce monde. Cet appel de détresse collectif crée une attirance électromagnétique agissant sur la source universelle et engendrant une force dédiée à la sauvegarde de l’humanité.

gifs étoilesÀ LA RESCOUSSE DE L’HUMANITÉ : LA GALAXIE D’ANDROMÈDE

Cette force que l’humanité a manifesté collectivement est une intelligence ne présentant aucune forme humaine spécifique. Elle se manifeste plutôt sous la forme d’une masse d’énergie projetée par les croyances collectives de la race humaine. L’énergie d’Andromède est la manifestation d’un appel de détresse délibéré de l’homme dans son malheur, tel un SOS dans une bouteille jetée à la mer par un naufragé sur une île déserte. Cette énergie a connaissance des difficultés de l’homme et des lois de l’univers s’appliquant à tout ce qui existe. Elle révèle un aspect profond du subconscient collectif de l’humanité, et de cet aspect sont issues les pensées qui sont à l’origine de l’appel de détresse adressé à la source divine.

Ce  » noyau  » d’énergie nous est connu sous le nom d’Andromède. Ce que nous percevons dans le ciel n’est que le reflet de la vie et de l’intelligence qui sont en nous. La myriade de constellations stellaires qui s’offrent à nos yeux la nuit est le reflet du monde intérieur de l’espace universel existant au cœur de chaque forme de vie. La galaxie d’Andromède est la manifestation physique de cet aspect du subconscient humain qui recherche une aide extérieure.

gifs étoilesLA PERCEPTION D’ANDROMÈDE

Au niveau conscient, l’homme ignore avoir appelé à l’aide. La peur, la souffrance et la frustration qu’il vit quotidiennement le motivent dans sa volonté de contrôler son existence mais il est souvent oublieux de son subconscient qui s’adresse à lui. Ce n’est que lorsqu’il prie pour obtenir de l’aide qu’il prend conscience de son intention. L’être humain est donc peu réceptif à l’aide extérieure. La communication non physique avec d’autres êtres ne lui est plus familière et il refoule ainsi toute expérience en la matière. Une peur accablante engendre de puissants obstacles dans son esprit et, bien que son subconscient et son inconscient reconnaissent les interactions avec les êtres non physiques, ils maintiennent son esprit conscient dans l’ignorance de telles interactions.

 

Par nature, l’être humain est un être multidimensionnel. L’esprit perçoit tout ce qui sort de son propre cadre de création, mais il a appris à verrouiller une somme considérable d’informations dans les profondeurs de son subconscient et de son inconscient. De par son expérience traumatisante, l’homme a adopté la croyance selon laquelle toute forme de vie étrangère à l’humanité est maléfique, dangereuse ou pure imagination.

 

Publié dans:PLEIADES |on 7 février, 2012 |Pas de commentaires »

LE PROJET PLEIADIEN 2

 L’assistance pléiadienne dans la vie humaine

par Yasmine Rooney – tiré de la Revue UNDERCOVER #11 de Joël Labruyère.

gifs étoilesL’EXPÉRIENCE

La vie est une régénération perpétuelle de cellules nouvelles. Tout ce que nous souhaitons manifester dans notre existence naît de notre intention, de nos pensées. La source universelle dont est issu notre univers répond à nos pensées en concevant nos désirs.

C’est en le projetant vers l’extérieur que nous expérimentons le résultat de nos pensées. Notre cerveau génère un hologramme de la forme-pensée et nous en faisons l’expérience. Ainsi, nos scénarios de vie naissent dans l’esprit et nous en expérimentons le résultat non pas en nous mais à l’extérieur.
Tout autour de nous il y a un hologramme créé par l’un d’entre nous ou par une autre forme de vie. Lorsque nous élaborons un scénario, nous nous relions par ce canal créatif aux créations holographiques correspondantes de notre entourage.

L’expérimentation intérieure des évènements est un choix de création vers lequel d’autres êtres intelligents, de notre dimension mais aussi d’autres dimensions, préfèrent s’orienter. Ainsi, les arbres, les fleurs et les plantes, par exemple, au lieu d’extérioriser physiquement les expériences de leur choix laissent l’énergie correspondant à ces expériences se mouvoir en eux. Il en va de même pour l’être humain lorsqu’il visualise une expérience spécifique à des fins de guérison. La vision d’une mer tranquille ou d’un champ de fleurs peut apaiser un corps stressé. L’expérience mentale a le même impact sur le corps physique que l’expérience physique elle-même.

gifs étoilesL’OUBLI

A travers un long processus de dégénérescence, l’être humain a oublié que la source de toute vie et de toute manifestation est en lui. Parce qu’il projette à l’extérieur ce qu’il souhaite manifester, il lui est à présent difficile de réaliser qu’il est le créateur de sa propre réalité. Dans notre intention par exemple de nous rendre au cinéma, nous avons tendance à croire qu’en l’absence de cinéma nous ne pourrions expérimenter en aucune façon l’aventure créatrice, ce qui laisse en nous un sentiment d’impuissance. Nous ne nous souvenons pas qu’un jour très lointain nous étions capables de créer des formes physiques spontanément, bien qu’en tant qu’êtres universels nous pouvons naturellement user de ce pouvoir si nous avons l’esprit concentré.

Cette incapacité à réaliser que nous créons notre propre réalité est d’autant plus dramatique que l’esprit humain est à présent scindé sur différents niveaux. Nous ne sommes plus des êtres présents à eux-mêmes. Cet état de fait résulte de notre abandon de la responsabilité de nos propres existences. La psychologie identifie les sections de l’esprit qu’elle nomme le conscient, le subconscient et l’inconscient, chacune contenant les pensées qui engendrent notre réalité. Parce que nous ne sommes pas conscients de toutes les pensées que nous avons refoulées dans les profondeurs du subconscient et de l’inconscient, nous ne sommes pas davantage conscients de l’impact de ces pensées sur nos vies. Alors que nos pensées conscientes créent notre réalité quotidienne (ce que nous pouvons constater dans les choix que nous faisons à chaque instant), nos pensées subconscientes et inconscientes demeurent cristallisées, tissant la trame de nos existences. Le processus de guérison, qui restaure nos facultés, amène chacun d’entre nous à réassumer la responsabilité de sa propre vie, ce qui implique l’exploration de chaque aspect de l’esprit et le contrôle du mécanisme de la pensée. Pour effectuer au mieux cette tâche, il convient d’examiner les circonstances externes de nos existences car elles sont une projection de nos pensées.

 

Publié dans:PLEIADES |on 7 février, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3