Archive pour le 16 janvier, 2012

Intuition des peines futures

 Dans tous les temps l’homme a cru, par intuition, que la vie future devait être heureuse ou malheureuse, en raison du bien et du mal que l’on fait ici-bas ; seulement, l’idée qu’il s’en fait est en rapport avec le développement de son sens moral, et les notions plus ou moins justes qu’il a du bien et du mal ; les peines et les récompenses sont le reflet de ses instincts prédominants. C’est ainsi que les peuples guerriers placent leur suprême félicité dans les honneurs rendus à la bravoure ; les peuples chasseurs, dans l’abondance du gibier ; les peuples sensuels, dans les délices de la volupté. Tant que l’homme est dominé par la matière, il ne peut qu’imparfaitement comprendre la spiritualité, c’est pourquoi il se fait des peines et des jouissances futures un tableau plus matériel que spirituel ; il se figure que l’on doit boire et manger dans l’autre monde, mais mieux que sur la terre, et de meilleures choses. Plus tard, on trouve dans les croyances touchant l’avenir, un mélange de spiritualité et de matérialité ; c’est ainsi qu’à côté de la béatitude contemplative, il place un enfer avec des tortures physiques.

Intuition des peines futures dans HUMANITE 171px-Pech_Merle_mainNe pouvant concevoir que ce qu’il voit, l’homme primitif a naturellement calqué son avenir sur le présent ; pour comprendre d’autres types que ceux qu’il avait sous les yeux, il lui fallait un développement intellectuel qui ne devait s’accomplir qu’avec le temps. Aussi le tableau qu’il se fait des châtiments de la vie future n’est-il que le reflet des maux de l’humanité, mais dans une plus large proportion ; il y a réuni toutes les tortures, tous les supplices, toutes les afflictions qu’il rencontre sur la terre ; c’est ainsi que, dans les climats brûlants, il a imaginé un enfer de feu, et dans les contrées boréales, un enfer de glace. Le sens qui devait plus tard lui faire comprendre le monde spirituel n’étant pas encore développé, il ne pouvait concevoir que des peines matérielles ; c’est pourquoi, à quelques différences de forme près, l’enfer de toutes les religions se ressemble.

 

Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

Publié dans:HUMANITE |on 16 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3