Archive pour le 15 janvier, 2012

Spirites et la mort

POURQUOI LES SPIRITES N’APPREHENDENT PAS LA MORT.

 La doctrine spirite change entièrement la manière d’envisager l’avenir. La vie future n’est plus une hypothèse, mais une réalité ; l’état des âmes après la mort n’est plus un système, mais un résultat d’observation. Le voile est levé ; le monde gifs bougiesspirituel nous apparaît dans toute sa réalité pratique ; ce ne sont pas les hommes qui l’ont découvert par l’effort d’une conception ingénieuse, ce sont les habitants mêmes de ce monde qui viennent nous décrire leur situation ; nous les y voyons à tous les degrés de l’échelle spirituelle, dans toutes les phases du bonheur et du malheur ; nous assistons à toutes les péripéties de la vie d’outre-tombe. Là est pour les spirites la cause du calme avec lequel ils envisagent la mort, de la sérénité de leurs derniers instants sur la terre. Ce qui les soutient, ce n’est pas seulement l’espérance, c’est la certitude ; ils savent que la vie future n’est que la continuation de la vie présente dans de meilleures conditions, et ils l’attendent avec la même confiance qu’ils attendent le lever du soleil après une nuit d’orage. Les motifs de cette confiance sont dans les faits dont ils sont témoins, et dans l’accord de ces faits avec la logique, la justice et la bonté de Dieu, et les aspirations intimes de l’homme.

 Pour les spirites, l’âme n’est plus une abstraction ; elle a un corps éthéré qui en fait un être défini, que la pensée embrasse et conçoit ; c’est déjà beaucoup pour fixer les idées sur son individualité, ses aptitudes et ses perceptions. Le souvenir de ceux qui nous sont chers se repose sur quelque chose de réel. On ne se les représente plus comme des flammes fugitives qui ne rappellent rien à la pensée, mais sous une forme concrète qui nous les montre mieux comme des êtres vivants. Puis, au lieu d’être perdus dans les profondeurs de l’espace, ils sont autour de nous ; le monde corporel et le monde spirituel sont en perpétuels rapports, et s’assistent mutuellement. Le doute sur l’avenir n’étant plus permis, l’appréhension de la mort n’a plus de raison d’être ; on la voit venir de sang-froid, comme une délivrance, comme la porte de la vie, et non comme celle du néant.

 Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

Publié dans:ESPRITS, MEDIUM |on 15 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Planètes astrologiques

Astéroïdes, Noeuds, Lilith, Parts Arabes, Hypothétiques…

Au delà des dix planètes habituelles, d’autres points sont utilisés, certains sont à la limite du folklore, d’autres correspondent à des recherches qui ne sont pas sans intérêt. Les quatre astéroïdes, les Noeuds Lunaires, Lilith et la Part de Fortune sont assez utilisés. Pour le reste, nous nous bornons à donner la description sommaire des points hypothétiques et autres astres imaginés (Proserpine et Vulcain, Dionysos, Le Vertex etc.) , ainsi que quelques unes des nombreuses parts arabes. La plus grande prudence est ici de rigueur…

Planètes astrologiques dans ASTROLOGIE 350px-Ceres_Orbit_french.svgCérès, le plus grand des quatre astéroïdes mineurs utilisés, est associé à la déesse mythologique du grain et de la moisson et symbolise à la fois la constitution physique, la vitalité et la fertilité. Elle était aussi connue comme Demeter et, selon l’astrologue Zipporah Dobyns, associée avec le symbolisme de la mère mais d’une façon moins émotive et plus physique que la Lune. On attribue à Cérès le domicile de la Vierge et l’exaltation en Gémeaux, l’exil en Poissons et la Chute en Sagittaire.

Pallas est également utilisé en Astrologie moderne : il représente l’intelligence et la capacité d’abstraction et le talent à synthétiser. Il est d’usage de considérer qu’il est un élement déterminant en stratégie politique.

Junon est l’astéroïde correspondant à l’adaptation au partenaire conjugal et à la défense des droits personnels; il est ainsi très utilisé pour le domaine du mariage.

Vesta est moins utilisé et apporte la note de capacité de se dévouer à une cause et d’y apporter la plus grande efficacité.

Chiron quant à lui est pratiquement reconnu et utilisé partout. La plupart des astrologues le considèrent comme une espèce de « médiateur » entre Saturne et les planètes extérieures. En conséquence, Chiron est de la nature de Saturne et influencé par Uranus, la première des planètes superlentes. Astrologiquement, il représente la sagesse, la patience et la faculté de réduire la souffrance des autres : on dit qu’il est le « grand guérisseur » du zodiaque.

Les Noeuds Lunaires Nord et Sud, qui sont toujours exactement opposés, sont les points où l’orbite de la Lune croise celle de la Terre. Le Noeud Nord symbolise notre point d’évolution, celui vers lequel il nous est nécessaire de cheminer même si nous sommes souvent « neufs » et sans expérience lors de ce parcours. Le Noeud Sud représente lui l’acquis d’expérience et indirectement en ce sens un point de séparation nécessaire pour évoluer.

150px-Lilitu dans PLANETESLilith ou la « Lune Noire » est le foyer « vide » de l’orbite lunaire, l’autre étant la Terre. Symboliquement, elle représente la « dette » ou la conséquence karmique. Elle signifie le manque, la peur insondable, le défi insensé, la souffrance qui fait évoluer, le point limite qui sépare l’insupportable de la douleur terrestre et donc les possibilités de dépassement de soi, l’ambivalence du désir et du refus, la capacité à se métamorphoser et à faire d’une épreuve une rédemption. Elle possède une symbolisme sexuel fort et actif, comme Pluton, Mars et dans une certaine mesure Uranus. C’est le serpent du jardin d’Eden, la tentation insensée, le refus de toute soumission à nos désirs. Lilith reste environ 9 mois dans chaque signe, et parcourt autour de 40 degrés chaque année. On attribue habituellement à Lilith un domicile en Scorpion évidemment, une exaltation en Bélier, un Exil en Taureau et une Chute dans la Balance. L’opposé de Lilith, point qui n’est pas spécialement heureux, est appelé Priape; c’est le périgée lunaire, le lieu où la Lune est la plus proche de la Terre. Il symbolise la nature primitive de l’homme, l’horreur parfois cachée au fond de notre être, le masochisme, la volupté et la démesure.

Dionysos, appelé encore le Soleil noir, est le point d’équilibre du Soleil, il représente la part inconsciente, le trou noir, la partie non éveillée à la Connaissance. Son utilisation est peu fréquente, et… controversée sans doute à juste titre. Il ne parcourt qu’un degré et 52 minutes par an, il est donc de nature collective. Il se trouve fin 2003 en 13° Cancer. Le point où il se trouve signifie le domaine où l’individu va rencontrer la collectivité de la façon la plus nette pour lui.

Proserpine, astre non encore découvert (mais dont l’existence paraît « logique » par rapport au symbolisme des planètes), représente le cycle de la nature, la reconstruction, la renaissance, le côté positif de la maison 8 pour les initiés, le mystère de la mort, la richesse de l’inconscient. Son symbolisme vient de Perséphone, fille de Zeus (Jupiter) et de Déméter (Cérès), qui fut enlevée par Hadès (Pluton) qui en fit sa femme. A la demande de sa mère, Hadès accepta qu’elle sorte des enfers la moitié de l’année pour lui rendre visite. Perséphone accepta son sort. Proserpine est le complémentaire mais l’inverse de Vénus, de même que Pluton est le complémentaire mais l’inverse de Mars.

Vulcain, analogique de Proserpine, serait le complémentaire mais l’inverse de Mercure.

220px-Dawn_Flight_Configuration_2D’autres points hypothétiques nous laissent rêveur. Ainsi : Cupidon, Hades, Zeus, Chronos, Poseidon, Apollon, Admettos ou encore Eros, Thanatos etc.

Certains points nouveaux de l’Astrologie du XXième siècle proviennent de recherches sur différents systèmes de domification (la détermination des maisons) ou d’autres systèmes imaginaires poussés, toujours dans une optique de recherche. Les résultats sont parfois là, mais si peu probants. Le Vertex et l’Antivertex correspondent à l’Ascendant et au Descendant pour citer d’autres exemples.

http://www.astrotheme.fr/bases_planetes.php

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 15 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Sedna

Sedna, une nouvelle planète découvert fin 2003 !

Sedna, nouvel élément de notre système solaire, a été découvert le 14 novembre 2003, mais l’information n’a été rendue publique que le 15 Mars 2004. Il lui a provisoirement été donné le nom de Sedna : la princesse Inuit de la mer. Sedna dans PLANETES 220px-Sedna-compCet Astéroïde/Planète (qui a pour numéro 2003VB12 pour les astronomes), est d’un aspect rougeâtre, presque autant que la planète Mars. Situé dans un espace estimé vide par les astronomes, celui-ci est plus rouge et plus lumineux que n’importe quel objet du système solaire. Sedna a une taille légèrement inférieure à celle de Pluton (1770 km contre 2274 km). Sedna est situé actuellement à une distance équivalente à trois fois la distance entre Pluton et le Soleil ! Son orbite est très elliptique, avec un périhélie d’environ 75 UA et une période orbitale de 10.500 années. Il est bien au-delà de la « ceinture de Kuiper », et dans ce qui est considéré comme étant la limite interne du « nuage d’Oort ». C’est le premier objet du nuage d’Oort qui se révèle être un planétoïde approchant la taille de Pluton. Il est déjà parfois appelé « la dixième planète » par les médias.

Cette information a été reprise à partir du très intéressant site partenaire et ami Aureas, éditeur numéro un français de logiciels d’Astrologie rue Cardinal Lemoine à Paris.

220px-Web_print-1- dans PLANETESEn intégrant Sedna à l’existant et en le considérant astrologiquement comme une planète, on aboutirait ainsi à un système à 11 planètes au lieu de 10 (luminaires compris), 5 astéroïdes (Chiron, Cérès, Vesta, Pallas et Junon), les deux Noeuds lunaires Nord et Sud, Lilith ou la Lune Noire, dans ses deux versions vraie et moyenne, et la Part de Fortune, soit 20 corps à interpréter hors maisons et signes, et hors objets encore plus mineurs comme les étoiles fixes et d’autres corps hypothétiques. Inutile de dire que Sedna ne possède pas encore d’interprétation…

http://www.astrotheme.fr/bases_planetes.php

Publié dans:PLANETES |on 15 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3