Vertus de l’Ortie

MARIE ANTOINETTE MULOT :

 Cette plante bien connue de vous tous pousse et vous le savez dans les lieux incultes, les décombres mais hélas aussi dans nos jardins les mieux entretenus, où elle tente des apparitions.

 Tiges

Elles sont dressées à partir d’une tige souterraine et terriblement traçante. Ces tiges mesurent 1 mètre environ.

Feuilles

Elles sont couvertes de poils irritants. Elles sont ovales, allongées, pointues et très dentelées. 

Fleurs

Disposées en grappes, elles sont vert jaune.
La récolte des feuilles s’effectue en été. Pour ces deux variétés, les feuilles sont utilisées, les semences, les racines également. 

Composition

Vertus de l'Ortie dans PLANTES 250px-Urtica_atrovirens_plage_Bussaglia_CorseLa plante contient une substance histaminique qui favorise la dilatation des capillaires avec augmentation de la perméabilité locale, (piqûre d’ortie) elle contracte les bronches et l’intestin et augmente les secrétions gastriques, salivaires et médullo-surénnaliennes, du potassium, de la silice, un tanin, des vitamines A et C. Les poils urticants de l’ortie contiennent de l’acide formique qui irrite tant la peau.

 L’Ecole de Salerne prescrivait l’ortie et de nos jours elle est bien prescrite également. Elle est considérée comme un fortifiant général, comme un dépuratif régénérateur du sang, ou stimulant des fonctions digestives.

 C’est aussi un appoint précieux contre le diabète, et également contre l’hydropisie et les rhumatismes, puisqu’elle facilite la sécrétion urinaire. Elle est aussi utilisée avec succès, dans les cas de diarrhée, d’entérite et d’hémorragie. En cas d’hémorragie interne, utérine, d’hémoroïdes, le docteur Leclerc recommande le sirop d’orties.

 Sur 250 grammes de feuilles fraîches, verser 1/2 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 12 heures, filtrer et ajouter 500 g de sucre. Prendre 4 à 5 cuillerées à soupe par jour, entre les repas.

 «Les graines prises avec du vin cuit excitent au jeu de l’amour» dit Galien qui conseille contre 1′impuissance 1 cuillerée à café de graines réduites en poudre, mélangées à du miel ou de la confiture. Elles sont en «remède de bonne femme» utilisées à la campagne contre le «pipi au lit». Il y a deux façons de procéder, nous dit‑on : 15 g de semences d’orties pilées et 50 g de farine de seigle.

Préparer une pâtée en ajoutant de l’eau chaude miellée. Façonnez 6 petits pains, faites-les cuire au four, et que l’enfant les mange le soir pendant une quinzaine de soirs de suite.

 Seconde façon de procéder :
15 g de semences dans 50 g de beurre
20 g de poudre d’écorce de chêne
20 g de poudre de tormentille.

Étaler comme de la confiture cette pâte sur les biscottes en y ajoutant du miel, ou de la crême de marrons et faire manger à l’enfant au repas du soir.

 Le suc de jeunes feuilles introduit dans les narines stoppe l’hémorragie nasale.

Pour tonifier le cuir chevelu, empêcher les cheveux de tomber, faire disparaître les pellicules, vous pourriez faire des lotions quotidiennes avec : 100 g de racines d’orties pour 1 1itre d’eau. Faire bouillir pendant 1/4 d’heure. Filtrer. Ou encore faire macérer dans 1 litre d’alcool à 45° pendant 15 jours, 60 g de racines d’orties, 50 g de marjolaine, filtrer. Lotion quotidienne du cuir chevelu.

 Vous pouvez également passer au mixeur des feuilles d’orties. Passez le suc obtenu sur le cuir chevelu avant le shampooing en l’y gardant 10 minutes.

Voici à présent «un truc» pour garder les mains blanches. Faire bouillir pendant 10 minutes dans 3/4 de litre de vin blanc plus 1/4 de litre de vinaigre de vin, 80 g de racines d’orties. Filtrez, conservez en flacons bien bouchés et lotionnez-vous chaque soir au coucher les mains avec ce liquide.

 Urtica atrovirensMaintenant un «guérisseur» que j’ai bien connu guérissait les rhumatismes de ses clients en les fouettant littéralement là où se trouvait le mal, avec des orties fraîches… C’est terrible… mais il réussissait… à guérir le client. Un dernier tuyau que je découvre dans un vieux cahier de recettes :

 En cas de perte de cheveux, surtout au moment où tombent les châtaignes, ou après un traitement aux antibiotiques, faire bouillir pendant 20 minutes :

100 g de feuilles d’orties
500 g de vinaigre de vin
500 g d’eau.

Passer, faire des frictions quotidiennes du cuir chevelu, et un excellent shampooing, formule de Quintefeuille :
- racines d’orties
- semences de capucines
- saponaire
- bois de Panama.

 C‘est naturel, efficace, peut être utilisé pour tous types de cheveux, et plusieurs fois par semaine.

Publié dans : PLANTES |le 11 janvier, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3