Orties Médicinales

 

Urtica dioica ou Urtica Major, ortie commune ou grande ortie.

Urtica Urens ou Urtica Minor, petite ortie, ortie brûlante ou ortie piquante.

L’ortie blanche ou lamier blanc (Lamium album).

Vertus de l’Ortie

Urtica sp.Ortie commune : Propriétés : Anti diarrhéique, dépurative, diurétique, emménagogue, hémostatique, révulsive, vasodilatateur, vermifuge, virulicide. Elle est conseillée contre la goutte, les calculs urinaires, la rétention d’urine.
Dans le quart monde, on l’emploie avec succès contres les diarrhées du choléra.
Elle arrête les saignements de nez, les crachements de sang, les hémorragies de toutes sortes.
Souveraine contre les rhumes de cerveau, les embarras des voies respiratoires.
Elle est reconstituante, elle fait venir le lait chez les femmes qui en manquent, elle régularise les règles ou les fait réapparaître si elles sont interrompues anormalement.
Dépurative (une cure d’orties au printemps est la meilleure des choses), elle est vermifuge et elle est révulsive.
La tisane à l’ortie permet de faire baisser le taux de glycémie, elle aide les malades qui souffrent de diabète.
Ses propriétés virulicides et antibactériennes sont souveraines dans les maladies infectieuses.
En cas d’hydropisie, les propriétés diurétiques de l’ortie font leurs preuves. Ses substances hémostatiques sont d’un grand secours en cas de pâleur, d’anémie, et d’autres graves maladies du sang.
En association avec d’autres plantes médicinales, I’on utilise également avec succès l’ortie contre la leucémie.
Elle supplée à la carence de l’organisme en fer.
On dit que l’Ortie est souveraine contre l’Anémie, les Maux de tête, les Allergies (notamment le rhume des foins), la Sciatique, le lumbago, les névrites.

Pour enrayer la chute des cheveux : décoction de feuilles, tiges et de racines d’orties, teinture d’ortie.
- hypoglycémiantes (feuilles) : diabète
- diurétiques (feuilles) : goutte, cure de diurèse
- aphrodisiaques (semences) : stimulant sexuel
- antiénurésiques : «pipi au lit».

Recettes

Quelle que soit leur provenance, les crampes indiquent des troubles de la circulation sanguine. 

En cas de sciatique, de lumbago et de névrites aux bras et aux jambes, l’on frotte légèrement les parties douloureuses avec de l’ortie fraîche. Par exemple, en cas de sciatique, l’on masse très lentement avec la plante fraîche, en commençant par la cheville, sur le côté externe de la jambe, jusqu’à la hanche, et de là sur le côté externe de la jambe, jusqu’au talon. L’on répète deux fois le processus et pour finir, I’on frotte de la hanche, en descendant vers le bassin. L’on procède de la même façon pour les autres régions malades. Recouvrir ensuite de poudre les endroits frictionnés. 

Soupe à l’ortie

Cuire 100 grammes de têtes d’orties fraîches lavées, dans un litre d’eau salée (sel de mer naturel) avec trois pommes de terre moyennes. (Dix minutes à l’autocuiseur). Passer au mixeur jusqu’à ce que le liquide soit parfaitement homogène, sans traces de fibres. Au moment de servir, ajouter un peu de lait ou de crème fraîche.

 Légumes

Pour quatre personnes : cuire à gros bouillons 400 grammes de jeunes feuilles d’ortie dans 2 litres d’eau salée, égoutter en recueillant à part l’eau de cuisson. Servir chaud comme des épinards, avec un peu de poivre et de muscade. Ajouter une cuillère de crème fraîche.

L’eau de cuisson de l’ortie est un excellent jus naturel. Se boit chaud ou rafraichi. 

Jus d’ortie fraîche

Ortie à pilulesMixer un sac d’orties fraîchement cueillies et en filtrer le jus que l’on boit frais. Le broyat retenu par le tamis ou le filtre peut servir d’emplâtre ou de cataplasme à appliquer sur le cuir chevelu si l’on souffre d’alopécie, de psoriasis, de pellicules, d’eczéma. 

Bain d’ortie fraîche

Jeter 200 g de plantes fraîches dans l’eau de bain à 50 degrés. Laisser refroidir jusqu’à ce que la température soit supportable. Ne pas retirer les plantes du bain (elles ne piquent plus !). 

Bains de pied et de mains

Jeter 100 grammes de plantes fraîches dans trois litres d’eau bouillante. L’eau et les plantes peuvent être réutilisées trois fois.

 Cataplasmes

Appliquer un broyat d’orties fraîches sur la partie lésée. 

Conseils d’utilisation

Plus les orties sont utilisées fraîches, plus le succès thérapeutique est grand.
Les orties de printemps (mois de mai) sont réputé les meilleures. C’est aussi celles que l’on conseille de récolter pour les sécher pour l’hiver. 

Cure d’ortie

Urtica pilulifera feuille.JPGMaria Treben écrit : «J’ai pris l’habitude d’en faire une cure de quatre semaines, au printemps avec les jeunes pousses, et en automne après le regain, lorsque les jeunes pousses ressortent un peu partout.

 J’en bois une tasse le matin à jeun, une demi-heure avant le petit déjeuner, et une ou deux tasses réparties au cours de la journée, par gorgées.

 Pour augmenter l’efficacité, il serait bon de boire également la tisane avant le petit déjeuner par gorgées. Après une telle cure, je me sens extrêmement bien et j’ai chaque fois l’impression que je pourrais avoir une activité triple de celle que j’ai d’habitude.

 Ma famille et moi, nous n’avons plus besoin de médicaments depuis des années, et je me sens souple et jeune. La tisane n’a pas mauvais goût. On la boit sans sucre. Mais les personnes quelque peu délicates peuvent y mélanger un peu de camomille ou de menthe pour en améliorer le goût.» (Maria Treben Opus cit.)

 

CONSEILS D’UTILISATION

Infusion : ébouillanter une cuillerée à café avec 1/4 de litre d’eau, laisser infuser peu de temps.

 Orties Médicinales dans PLANTES 255px-Urtica_urens_seeds%2C_kleine_brandnetel_zadenTeinture d’ortie : laver les racines déterrées au printemps ou en automne et les brosser, les couper menu et les remplir dans une bouteille jusqu’au goulot. Recouvrir d’eau-de-vie de grain à 38 à 40%, et laisser reposer 14 jours à un endroit chaud.

 Bains de pieds : Faire macérer dans 5 litres d’eau pendant la nuit deux poignées bien remplies de racines bien lavées et brossées ainsi que d’orties fraîches (tiges et feuilles), et les porter à ébullition le lendemain. Prendre un bain de pieds aussi chaud que l’on peut le supporter, pendant 20 minutes. Les orties restent dans l’eau pendant le bain de pieds. Ce dernier peut être réutilisé réchauffé deux à trois fois.

 Shampooing : réchauffer lentement, à petite flamme, 4 à 5 fois le contenu de deux poignées bien remplies d’orties fraîches ou séchées dans un récipient de 5 litres rempli d’eau froide. Laisser infuser 5 minutes. Si l’on utilise des racines d’orties, l’on en fait macérer une bonne poignée dans de l’eau froide pendant la nuit, on les réchauffe le lendemain jusqu’à ébullition, et on laisse ensuite infuser 10 minutes. Pour laver la tête, l’on devrait dans ce cas utiliser un savon de Marseille.

 

Publié dans : PLANTES |le 7 janvier, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3