Archive pour le 28 décembre, 2011

Notre Mère Marie : héritage des Atlantes

gif gratuit joie peinedélivrez  ce message à ceux d’entre vous qui sont encore en lutte :

 « Être chéri, il existe deux océans cosmiques à la fin du temps. L’un d’eux est l’océan de tes larmes non-encore versées. L’autre est l’océan cosmique de ta vie, cet océan originel de ton être. Viens t’asseoir aujourd’hui sur les rives de ton océan et regarde son eau. Regarde vers le large. Regarde seulement, ne fais rien.

Une sœur va venir, une prêtresse de la Lumière, et t’apportera son message. Il est le suivant : « Chaque fois que tu t’es battu(e), tu n’as pas pleuré. Chaque fois que tu as pleuré, tu ne t’es pas battu(e). « 

Ainsi, le guerrier de la Vie ne trouve pas son trépas sous la lame de son adversaire mais dans l’océan de ses propres larmes.

Aime-toi TOI-MÊME
avec la même infinie tendresse,
le même respect que ceux dont Dieu t’aime.

Alors, tu ne peux plus faire de différence
entre l’ami ou l’ennemi
et tu peux aimer ton prochain
véritablement comme tu t’aimes toi-même ».

Avec amour et profond respect envers vous tous
je suis avec vous, en vérité.
Je suis Saint Germain.

Et je suis Sabine, avec amour et compassion pour les processus de guérison
que cette leçon saura déclencher.
Envoyez-les moi les vagues sombres qui vous paraîtront trop lourdes.
Ainsi soit-il !

issu de : www. Kristallmensch.de Sabine Wolf Hannover, am 3. Februar 2007 : http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

 

Publié dans:ATLANTES |on 28 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

Programme Reptilien

Le Mythe de Sophia, l’histoire de la création Gnostique, explique que les Archontes ont pour origine une anomalie dans l’ordre cosmique. “Le système planétaire dans lequel nous demeurons a pour origine une erreur” (L’Evangile de Philippe. CNH II.3. 75.5). Ce passage étonnant fait allusion à la conception Gnostique selon laquelle le système solaire fut engendré par la collision de l’Eon Sophia avec la matière atomique inerte alors que la Terre fut formée à partir du pouvoir conscient, vivant et divin de Sophia. Tout étrange que cela puisse paraître, cette vision est compatible avec l’astronomie moderne. Nous savons que le système solaire, dans son ensemble, est dominé par la chimie inorganique et ne peut pas entretenir la vie au contraire de la biosphère qui se caractérise par une chimie organique. Les Gnostiques affirmeraient que cela est ainsi parce que la Terre est l’incarnation de Sophia tandis que le système solaire est la création et la demeure des Archontes. La découverte de cette différence entre les aspects organiques et inorganiques de notre système solaire conduisit James Lovelock à formuler l’hypothèse Gaïa.

Les documents terrestres les plus anciens sous forme de livres contiennent donc une avant-première de la théorie de Gaïa et, en sus, une narration de l’intrusion extra-terrestre. Qu’en est-il des écrits connus les plus anciens? Selon les archéologues, l’écriture cunéiforme fut inventée en Mésopotamie vers 3200 avant l’ère commune, bien avant que les livres n’apparussent. Les écrits cunéiformes sur des tablettes d’argile présentent un répertoire extensif de récits sur la préhistoire humaine. Les textes cunéiformes tels que “Atrahasis”, “Enuma Elish” et “Enki et l’Ordre du Monde”, décrivent une race non-humaine appelée les Annunaki “ceux qui du ciel vinrent sur terre”, ainsi que Zecharia Sitchin traduit ce terme. Sitchin est réputé pour ses ouvrages très fouillés sur les Annunaki qu’il identifie avec les Nephilim de la Bible, les “Veilleurs” du livre d’Enoch. Ce sont des entités extra-terrestres qui “visitèrent les filles des hommes” ainsi que le narre la Genèse.
                          Gif fusees
L’histoire cunéiforme des Annunaki décrit comment une race extra-terrestre intervient profondément dans l’évolution humaine. Sitchin, et d’autres, acceptent ce scénario comme si c’était l’histoire réelle d’événements de la préhistoire. Les tablettes décrivent comment deux leaders Annunaki, Enki et sa demi-soeur Ninhursag, créèrent une race esclave hybride à partir de populations autochtones simiesques de la planète. Un “programme extra-terrestre d’hybridation” est donc au coeur de la narration Annunaki. C’est un fait indiscutable que cette histoire est contenue dans les écrits les plus anciens mais cela signifie-t-il que cette histoire soit véridique?

Les ouvrages les plus anciens et les écrits les plus anciens nous racontent la même histoire. N’est ce pas étonnant? A ma connaissance, on n’a prêté que peu ou pas du tout d’attention à cette “coïncidence” étrange.

Cependant, ces deux sources se situent aux antipodes quant à la manière dont cette histoire est traitée. La narration cunéiforme raconte le scénario de l’intervention comme si c’était un fait (pré)historique, une série d’événements qui se sont réellement déroulés. Dans les Codex de Nag Hammadi, l’histoire des Annunaki (ici appelés Archontes) est présentée dans la perspective mythologique du Mythe de Sophia, l’épopée de la Déesse Déchue, qui est ensuite analysée et déconstruite. En d’autres mots, les Gnostiques possédaient une vision des origines cosmiques des Annunaki et ils envisagèrent également, de façon critique, le phénomène de l’intervention. Ils déconstruisirent la narration Sumérienne. Le récit cunéiforme n’est qu’une histoire, sans commentaires critiques. La description du “programme extra-terrestre d’hybridation” existe dans plusieurs passages des Codex de Nag Hammadi mais les traités Gnostiques nous apprennent que cette tentative fut un échec:

“Les Archontes vinrent à la rencontre d’Adam. Lorsqu’ils virent Eve qui lui parlait, ils se dirent: ‘Quelle sorte de créature est cette femme lumineuse?… Allons-y, maintenant, saisissons-là et jetons notre semence en elle afin qu’elle en soit souillée et qu’elle ne puisse plus puiser à sa lumière intérieure. Alors, ceux qu’elle enfantera seront en notre pouvoir… Mais Eve, qui était un être libre, se moqua de leur décision. Elle projeta un brouillard dans leurs yeux (et s’échappa)”. Sur l’Origine du Monde. CNH II, 116.10.

C’est un des quelques passages fascinants des Codex de Nag Hammadi qui mettent en jeu Eve, la femme originelle, se jouant des Archontes. L’enseignement des Mystères présente un événement mythologique et en commente les dénouements. Selon la vision Gnostique, les Archontes/Annunaki tentent assurément de s’hybrider avec l’humanité, mais ils échouent. D’autres traités décrivent comment Eve ne laisse que son “image spectrale” que les Archontes profanent sans, cependant, réussir à saisir son corps réel, c’est à dire le génome humain.

Le “Programme Reptilien” est un développement et une interprétation contemporaines du récit cunéiforme mais il tient pas compte de la version Gnostique de cette histoire et en ignore complètement les commentaires critiques. Le point faible de Sitchin est son incapacité à présenter une argumentation convaincante quant à l’origine et aux motivations des Annunaki et son échec (ou son refus) à en décrire l’apparence physique. La plupart des chercheurs dans le domaine des ET qui le suivent assument que les Annunaki sont des Reptiliens: par exemple, R. A. Boulay dans l’ouvrage “Les Serpents et les Dragons Volants” – un livre excellent d’ailleurs et beaucoup plus fouillé que ceux de Sitchin, sous certains aspects.

 

Si comme moi vous voulez en savoir plus, alors rejoignez ce site ; http://neo-free.forumpicardie.com/t3-qui-a-ecrit-le-programme-reptilien

Publié dans:REPTILIENS |on 28 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3