Archive pour le 20 décembre, 2011

L’ère du Verseau : héritage des Atlantes

 

Le printemps cosmique

 

Aquarius.svgL’ère du Verseau marque le début du printemps tant attendu. Malgré que l’Obscur se convulse encore dans votre monde et se rebelle contre le changement, la fusion des deux pôles a déjà eu lieu. Ce sont les heures qui précèdent le lever du soleil qui sont les plus sombres. Elles se cabrent une dernière fois avant l’achèvement et l’accomplissement.

Le savoir du passé s’épanche vers vous depuis les espaces de la Terre. On a rouvert les livres anciens. La Pierre est devenue Parole et la Parole est devenue Esprit. D’anciens tableaux et d’anciens écrits ont refait surface. Les salles des temples, les pyramides et les bibliothèques qui étaient closes se sont rouvertes et ont dévoilé leurs secrets. Le savoir perdu revient à vous, la sagesse enfouie remonte de vos cellules.

Le passé vous revient et vous ouvre son champ, dans lequel se trouvent votre puissance ainsi que l’abus, votre sagesse ainsi que la faute, votre noblesse ainsi que l’ancien orgueil des prêtres que vous avez jadis été. L’héritage atlante vous revient.

Le savoir du temps présent s’écoule vers vous depuis les sphères spirituelles. Votre véritable origine et véritable nature se fait jour et votre présence se met à rayonner. Elle est cet Être de l’Esprit-Un, dans le temps et l’espace indivisés. Elle s’épanche en votre structure cellulaire et y rencontre l’ancien savoir qui se réveille. Dieu « descend » par le fait que l’homme « monte », ou bien : l’Esprit descend au travers de ce que le corps monte.

Ainsi, vous créez votre avenir, qui ne fait qu’Un avec votre passé et votre présent. Votre avenir est le Cristal qui fait UN avec la Lumière et l’Obscur. C’est vous-même qui décidez si vous voulez accepter cette transcendance de votre vie. Par elle, vous donnez naissance à une nouvelle planète, à un univers nouveau et à un potentiel n’ayant encore jamais existé auparavant. Vous « enfantez » conjointement avec tous ceux que vous avez autrefois haïs, que vous avez combattus et mis à mort.

issu de : www. Kristallmensch.de Sabine Wolf Hannover, am 3. Februar 2007

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère des Poissons : héritage des Atlantes

(de la naissance du Christ à 2000 après J.C.)

Pisces.svgLe renversement du cours du cycle solaire ramena la Lumière spirituelle qui n’avait cessé de s’amoindrir depuis l’été atlante. Les forces descendantes du déclin se transformèrent en forces ascendantes de clarification. Les premiers rayons spirituels atteignirent les sphères du plus profond aveuglement humain.

En cette nuit de l’âme apparut le « pêcheur d’hommes ». Jésus, lumière vivante de compassion, vous montra, par l’amour et le pardon, la porte de vos cœurs – et par là-même celle de la sagesse perdue. Lors du renversement du cours du cycle solaire, il introduisit en vos cœurs l’étincelle cristalline de l’Esprit. Ce même Mystère de votre vie que vous aviez voilé, enfoui et pétrifié lors de votre « descente » vous revenait vivant en lui.

Il dit : « JE SUIS LA VOIE, LA VÉRITÉ ET LA VIE ».

JE SUIS – Je suis le Cosmos et l’Esprit
JE SUIS LA VOIE – Je suis la descente et l’ascension
JE SUIS LA VÉRITÉ – Je suis l’Obscur et la Lumière
JE SUIS LA VIE -  Je suis le Corps et la Terre

Ce disant, il disait aussi : « JE SUIS TOI » et « TU ES MOI ».

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère du Bélier

héritage des Atlantes
(de 2000 ans avant J.C. à sa naissance)

Le champ magnétique continua à se refermer. Votre accès à vous-même s’était rétréci à une petite fraction. La chaleur s’était retirée de vos veines, votre joie de vivre s’en était réduite à la simple expression, oui, même votre propre condition Aries.svgd’humain ne correspondait plus au ressentir de vos cœurs. Le degré de vibration de la Terre et de vos cellules était si bas qu’aucune impulsion cosmique ne parvenait jusqu’à vous. Les « éclairs » de l’Esprit se consumaient dans la sombre nuit de l’âme et les corps mouraient. C’est ainsi que votre âme pénétra, en l’ère du Bélier, dans les royaumes de la mort, de l’égocentrisme et du matérialisme.

La philosophie servait à prendre pouvoir sur les autres. La tactique et la stratégie à des fins personnelles remplacèrent l’empathie et le respect d’autrui et, avec eux, tout le savoir concernant l’Un-ité de toutes choses. La notion de « se mettre au service du plus humble » fut oubliée. Chacun essaya de vassaliser son prochain. Vous avez même adopté ce comportement dans vos relations personnelles et amoureuses. La maîtrise de soi se transforma en main mise sur les autres. Le pouvoir pour la vie se changea en pouvoir sur la vie et vous ouvrit à tous un immense champ d’expérimentation de l’impuissance, du non-pouvoir. Car ce ne furent pas les victimes seules qui se retrouvèrent sans puissance, les opprimants et dirigeants buvaient à la même coupe. Le « TOUT en UN » devint le « tout seul » et l’isolement pour chacun de vous.

Le savoir était devenu une puissance de domination. L’art de la guerre conquit les royaumes et les églises et vous vous êtes séparés en deux camps. Une partie d’entre vous fit le serment de pauvreté pour se protéger des tentations du monde et chercher refuge auprès de Dieu. L’autre partie vendit son âme et fit des « pactes avec le Diable » pour accroître ses richesses et sa puissance sur la Terre. Vous tous, vous vous êtes éloignés de Dieu et, par là-même, de VOUS-MÊME. Mais personne n’était en sécurité car la répartition de la puissance entre les églises et maisons royales vous soumettait tous.

En synthèse, votre vœu de pauvreté disait: « Je suis une pauvre créature, indigne et soumise à Dieu. Je n’ai rien d’autre à attendre que le Paradis ou l’Enfer. » Votre vœu de pacte, lui: « Je sacrifie mon âme pour la splendeur du monde. Je n’ai rien d’autre à attendre que le Paradis ou l’Enfer ». Des décisions et invocations puissantes en vérité de la part des victimes et des oppresseurs, et qui conduisirent votre vie à tous vers de nouveaux abîmes. Les essences de ces deux vœux: « Je Suis prisonnier ! » et « Je Veux avoir ! » – représentent des aspects non-libérés de votre vie corporelle mais libérés de votre Esprit, car il était, lui, réellement prisonnier dans l’espace, le temps et le corps et voulait faire l’expérience des abîmes profondes. Vous voyez, vous pouvez le tourner et le retourner comme vous voulez: chaque expérience négative sur la Terre était une récolte en l’Esprit.

Pendant l’ère du Bélier, les arts de l’architecture devinrent des manifestations de vos pensées et de vos sentiments. A côté de palais de souverains apparurent des prisons, à côté de temples d’initiation apparurent des chambres de torture, à côté de parures de bijoux magnifiquement travaillées apparurent des armes et outils de torture. Les guerres, le crime et la captivité devinrent des moyens légitimes pour atteindre et garder le pouvoir, qui paraissait d’autant plus important que l’amour divin s’éteignait dans vos cœurs.

La fin de l’ère du Bélier marque le point le plus bas du cycle solaire. Le Nadir précède le dernier mois de l’hiver de l’âme. C’est ici que se produit la condensation de tout ce qui a été atteint, la persistance dans l’Obscurité vivante et, au plus profond de vos cœurs et de vos cellules, la préparation à ce qui va s’ensuivre. C’est à ce moment qu’apparut le premier Envoyé du Haut-Esprit sur la Terre, pour déposer sa semence cristalline dans le sol obscur. Gautama Bouddha arriva en tant que représentant de l’intelligence spirituelle et vous montra le chemin vers votre milieu/centre par la contemplation et le dépouillement – et ainsi, le chemin vers votre Amour perdu

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |1 Commentaire »

L’ère du Taureau : héritage des Atlantes

(de 4.000 à 2.000 ans avant J.C.)

L’hiver cosmique

Le Taureau marque de sa force le début de l’hiver spirituel. Alors qu’au début de l’été vous aviez atteint les sphères lumineuses de l’Esprit, vous commencez, en hiver, à explorer les abysses de la Matière et à faire l’expérience de l’ « ivresse Taurus.svgdu matériel ». Cela signifie: vous commencez à vous livrer à la Matière, à oublier votre Esprit et à vendre votre âme. N’oubliez pas ceci: vous ne l’avez pas fait parce que vous êtes bêtes et naïfs (même si vous vous en êtes donné l’apparence). Vous l’avez fait parce que, précisément, vous vouliez sonder ces abîmes de l’existence, les explorer et les spiritualiser. Car ce n’est pas votre corps qui a voulu prendre ce chemin mais votre esprit. Après chaque décès dans l’effroi, Il envoya son étincelle dans un corps nouveau, dans l’obscurité de la Terre. L’aurait-il fait si cela avait été dénué de sens ? Même si ce chapitre est l’un des plus sombres de votre histoire, vous n’en êtes pas moins des âmes de Maîtres et des pionniers spirituels qui ont créé ces mondes pour les sublimer à la fin des temps. Nous continuons donc notre voyage.

Le corps

C’est à ce moment là que vous avez définitivement séparé vos corps de votre patrie cosmique et les avez cédés à la Terre. Le système nerveux axiatonal, un système de fibres de lumière fut interrompu et vous avez perdu votre dernier contact avec vos lieux d’origine et votre famille spirituelle. Il ne resta du faisceau de rayons de votre système nerveux spirituel qu’un seul petit rai, ce cordon d’argent que beaucoup d’entre vous connaissent déjà. Il avait pour rôle de sauvegarder votre vie corporelle pendant un certain temps, dans des conditions minimales. Vous aviez définitivement perdu votre intemporalité et votre immortalité. Vos systèmes physiques vous permettaient une longévité allant de 40 à 80 ans.

La nutrition

La nourriture de vos corps devint définitivement matérielle ce qui ligota votre âme une fois de plus. Les plantes et les herbes de la Terre, contenant des énergies terrestres et cosmiques, devinrent votre nourriture. Le corps des animaux vous servit également de nourriture pendant la période d’obscurcissement croissant. Les processus spirituels-énergétiques corporels se transformèrent définitivement en processus biochimiques. Ceux-ci sont orientés sur l’usure et le vieillissement des cellules et par conséquent sur la mortalité du corps, ce qui, d’une perspective spirituelle, était un aspect positif. Car plus il vous était facile de mourir et de vous libérer, plus vous pouviez descendre dans les profondeurs et les explorer. C’était, vu de votre perspective d’humains d’hier et d’aujourd’hui, tout à fait dramatique: celui qui ne trouvait plus de quoi manger était voué à mourir de faim. Et celui qui voulait manger devait « vendre » son âme pour cela. Ce fut le commencement de la pétrification de vos cœurs. Quand vous étiez en rôle de victimes, votre défense était ce qui contribuait à vous pétrifier. Quand vous étiez en rôles d’agresseurs, c’est votre position offensive qui le faisait. Les murailles enceignant vos cœurs sont faites de ces deux pôles. Cette concrétisation amère, quoique créatrice, était nécessaire à cette époque afin que la descente de votre esprit dans les plus grandes profondeurs de la matière puisse se réaliser en entièreté. Car le premier mois de l’hiver marqua le début, dans les conditions les plus difficiles, de la croissance de votre âme.

La confiance et la générosité firent place au calcul et au contrôle. En même temps que la chaleur de l’ « amour de l’âme » s’entourait de voiles, la froideur de la passion physique grandissait. La fluctuation limpide et la tolérance se retirèrent alors que la rigidité et l’intolérance apparurent. La dé-spiritualisation entraina l’en-matérialisation. Elle s’exprima sous forme de pétrifications: pétrification contre la vie par des démonstrations de puissance telles que des palais et des cathédrales et pétrification pour la vie sous forme de préservation des mystères. Les moyens de sauvegarder ce savoir immatériel et libre devinrent de plus en plus matériels et solides.

L’Esprit devint Parole  
La Parole devint Pierre

Le savoir et la philosophie spirituels ainsi que la mise en œuvre technique s’amplifièrent et donnèrent le jour à des réalisations architecturales et techniques de la plus grande perfection – uniquement pour la sauvegarde des Mystères sur la Terre.

La pyramide de Gizeh est le « livre de pierre de l’Humanité ». Elle a été conçue de la main de Thoth, le roi des prêtres atlantes, et de celles des prêtres fidèles qui se sont détachés du cycle de l’âme lors de la submersion. Ils construisirent en utilisant le principe spirituel de la lévitation, ce que vous qualifiez aujourd’hui de modification de la structure atomique des pierres. En fait, ce n’étaient pas des pierres qu’ils avaient entre les mains mais de la matière spirituelle. Ici, les sons, les couleurs et les formes, les proportions et matériaux de toutes les « résonnances » se trouvent manifestés. Des portails dimensionnels et des « tournants dans l’espace » conduisaient, traversant les sombres murailles, à des sphères lumineuses qui amenaient à la Chambre de l’Amenti. Ici, la conscience de la Terre, de l’Univers et de vos corps se fit pierre – et néanmoins vivante quand elle entrait en résonnance avec un cœur humain. En votre quête des Mystères, vous receviez dans les pyramides et les temples les initiations qui, indépendamment de l’esprit du temps régnant sur la Terre, vous faisaient recouvrer votre puissance et sagesse spirituelles. C’est le chemin que prit également Jésus de Nazareth.

Dehors, dans le monde, la lutte pour la suprématie et la survie avait commencé. Les Mystères de votre vie avaient disparu de la surface de la Terre, soigneusement emmurés et codés, dissimulés et gardés, et n’étaient plus accessibles qu’aux « cœurs purs » et à ceux en quête véritable – ces intrépides-là qui étaient prêts à y sacrifier leur vie. Pendant l’été de l’âme, l’abus de ce savoir avait conduit à la perte du continent. Pendant l’hiver de l’âme, il aurait conduit à la destruction de la planète entière. Les puissants de cette époque étaient religieux et profanes à la fois. Leur pouvoir était grand. On voyait se côtoyer la noblesse et la dureté de cœur, la sagesse et la volonté, la transfiguration et l’oppression. Le pouvoir était le privilège d’un petit nombre, l’impuissance le sort de la majorité.

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

 

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère des Gémeaux

L’ère des Gémeaux  : héritage des atlantes.
(de 6.000 à 4.000 ans avant J.C.)

Gemini.svgChaque irradiation nouvelle a réorienté vos systèmes corporels et a modifié la qualité de votre pensée et de votre ressentir. Cette qualité se manifestait ensuite dans votre société. Le champ magnétique en croissance enserra la Terre, vos cellules et le savoir qu’elles contiennent. Il fit de plus en plus sombre, de plus en plus froid. Parallèlement au magnétisme, le NON gagna de l’ampleur dans votre vie. La diminution du courant de la force spirituelle avantagea votre orientation sur le solide, sur la matière. Vous conserviez encore le savoir sur la Création, mais maintenant, c’étaient les forces de la domination et de la soumission qui avaient la parole.

Les épopées et livres de sagesse des deux dernières ères se transformèrent en philosophie dominatrice et technique. La Sagesse et l’Initiation devinrent des dogmes et des lois. Les livres religieux et philosophiques commencèrent à différencier entre FAUX et JUSTE. Ils devinrent la base de la domination spirituelle et profane des temps à venir. Les propriétés terrestres et les biens spirituels furent fixés par des lois, repoussèrent ceux qui les attaquèrent, les isolèrent par le mépris, les tuèrent – exactement comme le fait votre système hormonal hégémonique envers les agresseurs de vos systèmes corporels.

Votre large perception spirituelle se changea en pensées étroites, en schémas, en réglementations et limitations. La créativité devint un acte mécanique. Le sentiment de bien-être, de sécurité intérieure se transforma en isolation. Le tout fut scellé par un fondamentalisme religieux: « Dieu n’est plus l’UN et le TOUT » mais « Dieu est COMME CECI – et pas autrement ! » Cette ère marque le début de la désunion des âmes. La crise de la foi régnant dans le cœur des hommes devait, au cours l’hiver de l’âme, se perpétuer sous forme de guerres de religion.

 http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

Théorie 1ère Intra-Terrestre

 

Théorie 1ère Intra-Terrestre dans INTRATERRESTRES - MESSAGES 170px-Richard_Evelyn_ByrdLa théorie de la Terre creuse a été émise pour la première fois en 1906 par un écrivain américain, William Reed, et reprise plus tard par un autre Américain, Marshall B. Gardner, en 1920. En 1959, F.

Amadeo Giannini écrivit le premier ouvrage sur le sujet depuis les travaux de Gardner. La même année, Ray Palmer, rédacteur en chef du magazine Soucoupes volantes, se servit de cette théorie pour offrir à ses lecteurs une explication logique de l’origine des soucoupes.

Les thèses de Reed et de Gardner trouvèrent une confirmation dans les expéditions polaires de Byrd : l’Arctique, en 1947, l’Antarctique, en 1956. L’explorateur américain s’aventura sur une distance de 2 700 kilomètres au-delà du pôle Nord et de 2 700 kilomètres au-delà du pôle Sud, pénétrant dans un territoire inconnu, libre de glace, qui s’étendait à l’intérieur des dépressions polaires. Ce territoire n’est mentionné sur aucune carte.

 La véritable signification des découvertes de l’amiral Byrd fut étouffée dans l’oeuf. On ne lui donna pas l’attention qu’elle méritait, jusqu’au moment où Giannini et Palmer s’emparèrent de l’affaire. Une information qui concerne une des plus grandes découvertes géographiques de toute l’histoire, plus grande peut-être que la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, car si ce dernier découvrit un nouveau continent, Byrd, lui,découvrit un Nouveau Monde d’une superficie égale, ou peut-être même supérieure à celle de nos cinq continents réunis.

L’explorateur ne passa pas au-dessus du pôle Nord pour continuer ensuite son vol de 2 700 kilomètres vers le sud. Sinon, il aurait rencontré un territoire pris dans les glaces. Au contraire, la terre qu’il survolait n’avait ni glace ni neige, elle était dotée d’un climat chaud, et on pouvait apercevoir des forêts, des montagnes, des lacs, une végétation verte, et même des traces de vie animale. Cette nouvelle terre INCONNUE survolée par l’amiral américain pendant 2 700 kilomètres n’est mentionnée sur aucune carte. Et pourtant elle existe, à l’intérieur de l’ouverture polaire.

SOURCE : http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//aide-a-la-navigation.orange.f…

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3