Archive pour novembre, 2011

LA VIE DES ANIMAUX DANS L’AU-DELA

Jean-Luc Janiszewski, qui est interprète animalier, est l’auteur de : « Sur le pont de l’arc-en-ciel » (éditions Le Temps Présent, 2010). Les données ci-dessous, extraites de ce livre, ont été publiées dans le numéro 79 de « Parasciences ». L’auteur y évoque ce qu’il a perçu lors de sa formation à l’Institut Monroe (Virginie), en relation avec le lieu de résidence de consciences animales désincarnées. 

  - Focus 27 : Jean-Luc Janiszewski évoque le programme « Exploration 27 », celui-ci correspondant à une visite guidée d’une semaine dédiée à Focus 27. Ce programme a été lancé en juin 1995. 

Les stagiaires sont invités, pendant cinq jours, à explorer cet endroit de l’Au-delà où l’on accueille les êtres venant de mourir. Créé par des êtres humains et non humains pour accueillir confortablement leurs semblables, ce point de rencontre est composé d’éléments que les nouveaux venus auraient tout aussi bien pu trouver sur Terre. 

« On y trouve un parc verdoyant, un service d’accueil comparable à celui d’un grand hôtel, des hôtesses d’accueil et des guides à forme humaine doux et prévenants, etc. Tous ces éléments sont tellement prégnants pour les nouveaux venus qu’on dénomme parfois cet endroit tout simplement  »le parc » ou  »le centre de réception ». » (J.-L. Janiszewski)  

 

Jean-Luc Janiszewski a suivi deux fois cette formation, en février 2005 et en février 2007. Mais alors que la plupart des stagiaires occupaient l’essentiel de leur temps à l’exploration de destinées humaines, il s’est, pour sa part, concentré à chaque fois sur ce que deviennent les animaux venant de mourir. 

« Une courte séance de  »briefing » a fixé les objectifs de l’exercice et ses limites. Puis chacun a rejoint sa chambre. Après s’être installé dans son  »CHEC unit », le stagiaire a mis son casque audio sur la tête, éteint les lumières et actionné un interrupteur du tableau de bord indiquant au formateur en régie qu’il est prêt pour l’exercice. Une musique douce, diffusée dans son casque, permet de procéder aux derniers ajustements et de se détendre avant le début des travaux. Quand tout le monde est prêt, l’exercice commence. » (J.-L. Janiszewski) 

 

La technique de détente mentale a été mise en place par l’Insitut Monroe afin de permettre à chaque stagiaire de se débarrasser du flot continuel des pensées ou de pensées parasites résiduelles. Le bruit de vagues cède la place à une sorte de souffle sonore. Puis le stagiaire entend un groupe de gens faire des vocalises… On arrive aux Focus 10, 11, 12, etc. Le Focus 21 correspond au lieu de transition de la vie incarnée à la vie désincarnée. Aux niveaux 22 et 23, vivent ceux qui ont récemment quitté la vie physique, certains étant là parce qu’ils se sont perdus, d’autres ayant abusé de la drogue ou de l’alcool. Aux niveaux 24 et 25, commencent les territoires des systèmes de croyance, où sont représentés tous les credo créés par les humains au cours de leurs vies. 

Le niveau 27 est celui du centre de réception, un lieu où viennent se reposer les âmes, un lieu où on prend soin d’elles. Il s’agit d’un lieu magnifique créé par des êtres humains et non humains pour d’autres êtres. 

Focus 27 apparaît comme un endroit assurant au moins sept fonctions : 

 

1. Le point d’arrivée qu’on appelle « le parc ». 

2. Un centre de réception. 

3. Le secteur de soins et de régénération. 

4. Le centre d’éducation et de formation. 

5. Le centre de planification. 

6. Le centre de coordination. 

7. Le bureau du directeur des entrées. 

 

Lire la suite de cet exercice ici ….

Publié dans:ANIMAUX |on 11 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Maîtriser ses énergies

 

 

Quand vous ressentirez un sentiment de maîtrise, vous prendrez plaisir à tout cela : 

 

gif champignonVous pouvez déterminer, par la façon dont vous vous sentez, si votre vibration est de nature à permettre ou non aux Forces universelles de vous livrer maintenant ce que vous désirez obtenir. Avec de la pratique, vous saurez si une manifestation est imminente ou si vous en êtes encore aux étapes préliminaires. Mais une chose est sûre: dès que vous maîtriserez votre état d’être, vous profiterez pleinement de chaque instant. 

 

  • Vous prendrez plaisir à être stimulé par les contrastes variés qui vous aideront à identifier vos désirs. Vous aimerez la sensation que procure le fait d’observer vos propres désirs émerger de votre perspective et émaner de vous.  
  • Vous aimerez également sentir votre perception consciente lorsqu’il n’y aura pas d’affinité vibratoire avec l’un de vos désirs. De même, vous savourerez la sensation du réalignement vibratoire avec un désir intérieur véritable.  
  • Vous serez soulagé de sentir vos doutes se dissiper et de constater qu’un apaisant sentiment de Bien-être les remplace.  
  • Vous serez ravi de voir que les choses souhaitées sont sur le point de se produire, qu’elles commencent même à se mettre en place, et vous adorerez être témoin de leur manifestation.  
  • Vous vous délecterez de prendre conscience d’avoir délibérément modelé la concrétisation de vos désirs, et ce, d’une manière tout aussi réelle que si vous aviez créé une statuette d’argile de vos propres mains.  
  • Vous trouverez tout à fait exquises les sensations que vous éprouverez quand vous vous harmoniserez, encore et encore, avec les fruits de vos propres expériences.  

 

L’univers tout entier existe pour faire naître en vous de nouveaux désirs vivifiants. Vous vous sentirez véritablement vivant lorsque vous suivrez le mouvement enclenché par vos désirs. Et vous vivrez alors pleinement. 

 

 

barre de séparation

Abraham, Esher et Jerry Hicks 

Par ABRAHAM Esher et Jerry Hicks – Extraits du livre Créateurs d’avant-garde p. 93-125 – Ariane Éditions, 2006 

 

Publié dans:ENERGIES |on 9 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Les grilles cristallines

 

-       Pourriez-vous nous parler des trois grilles cristallines… du progrès que nous avons effectué depuis 2007, et de la manière de nous relier à elles afin d’accélérer notre évolution ? 

Sachez qu’en ces temps de changement, l’énergie cristalline est de plus en plus sollicitée à la surface de votre planète, car c’est égyptegrâce à sa puissance et à sa fluidité lumineuse que certaines trames de lumière peuvent se mettre en place. Ces trames sont des réseaux créés par des flux d’énergie qui sont reliés par tous les cristaux de la Terre. La grille cristalline planétaire, soit cette énergie cristalline qui circule à la surface de notre planète, est alimentée depuis le mois d’août 2009 par des rayons cosmiques porteurs d’une substance particulière, mais impossibles à assimiler par la structure de la Terre avant cette date. Ces rayons naviguent sur la grille planétaire et touchent la structure cristalline interne de chacun de vous. Comme vous le savez, dès que le processus de mutation de votre ADN s’est enclenché, la structure cristalline interne qui vous est propre a commencé à se réveiller et à se reconstruire. Cette structure cristalline est nourrie par la puissance des cristaux de la Terre et par l’énergie cristalline qui circule sur les trois grilles en place c’est-à-dire les grilles planétaire, extraplanétaire et intraplanétaire. Depuis le mois d’août 2009, votre structure cristalline interne est plus particulièrement fortifiée par l’énergie générée par la grille planétaire en place. Et il en a été ainsi jusqu’en juillet 2010. C’est pourquoi nous œuvrons tous activement à l’alimentation en énergie de lumière de cette grille ou trame de cristal, si vous préférez. 

Les particules cristallines qui la composent et qui circulent de manière très fluide sur ces fils de lumière sont pour la plupart des composantes de cette substance cosmique envoyée depuis les étoiles. Cette substance cristalline se doit de passer d’abord au travers de la grille planétaire en place afin de toucher chacun de vous, chacune de vos cellules et chaque particule de vie qui vous compose, car elle ne peut être assimilée directement par votre corps. La grille cristalline lui permet donc de s’harmoniser en vibration avec la structure vitale de l’humanité entière. En provenance des étoiles, cette substance peut ainsi entrer ensuite en action au sein même de votre ADN Humaine. 

Cela se fait, que vous en soyez conscients ou non, car il s’agit d’une étape de votre processus d’évolution. Nous vous disons que la grille cristalline planétaire est en ce moment même à sa puissance maximale quant à sa concentration d’énergies cosmiques et cristallines. Après juillet 2010, et ce, jusqu’en avril 2011, ce sera au tour de la grille extraplanétaire de recevoir un rayon particulier venu du cosmos afin de l’alchimiser et de le rendre dès lors assimilable par chacun de vous. Ce rayon est d’une puissance cristalline extrême, car il contient en germe toutes les clés de l’évolution à venir. Nous parlons ici de votre évolution, de celle de l’humanité entière, et plus particulièrement de celle de votre corps physique qui se transforme progressivement et régulièrement. Ces clés sont en réalité des particules vibratoires qui se mettent en symbiose avec le champ électromagnétique de la Terre, par l’intermédiaire de la grille cristalline extraplanétaire, c’est-à-dire celle qui entoure de son énergie toute votre sphère de vie. Une fois alchimisées, ces clés sont rediffusées à la surface de la Terre par des rayons de lumière qui se combinent aux rayons solaires, ce qui crée une force et une intensité  à la fois cristallines et solaires qui viendront se fixer sur votre structure cristalline interne. 

Après avril 2011, et jusqu’à la fin de 2012, ce sera au tour de la grille cristalline intraplanétaire de pulser au maximum en recevant et transmettant une vague de rayons argentés créés par le Cristal central de la Terre. Ces rayons ne sont pas encore nés. Ils le seront uniquement après avril 2011 si, et seulement si, les conditions le permettent, c’est-à-dire si tout ce qui a été prévu s’est vraiment mis en place avec votre participation à tous. Voilà pourquoi une prise de conscience imminente de la part de chacun de vous est nécessaire. 

Lorsque ces rayons cristallins seront émis depuis le Cristal central de la Terre, ils toucheront d’abord tous les cristaux de l’intérieur de la Terre, qui se réveilleront enfin de leur long, si long sommeil, et les êtres de lumière qu’ils sont pourront surgir de la surface de la Terre en étant pleinement visibles et reconnus par les humains. Mais garder à l’esprit que cela est une potentialité, une possibilité, une probabilité. Il s’agit du meilleur scénario que nous souhaiterions voir se produire pour votre humanité. Ainsi, ces énergies cristallines pourront se joindre à vous et participer au grand jour à l’élévation de la Terre. Après avoir touché et réveillé les cristaux de la Terre, les rayons du Cristal central permettront également aux eaux du fleuve de vie de rejaillir à la surface. Cette eau de lumière est gardée par les peuples intraterrestres dont le coeur est pur et les intentions sont limpides et claires comme du cristal. L’eau du fleuve de vie jaillira partout sur votre planète, créant des rivières de lumière, des fontaines d’eau cristalline, et installant l’intemporalité que vous attendez tous. Tel est le plan optimal qui est prévu pour la Terre. 

 

barre de séparation

Extrait du livre DEVENIR 2011 – Eveiller le grand potentiel humain – Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, ASCENSION |on 9 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

BIBLIOTHEQUE

Depuis des milliers d’années, des Maîtres Spirituels et des Initiés ont évoqué l’existence d’une gigantesque bibliothèque dans l’intérieur creux de la Terre.

Après la sortie et le grand succès mondial du livre « Telos » (Éditions Ariane – 2002), Dianne Robbins entame un nouveau cycle de messages à propos de la Terre Creuse et de ses habitants, en vue de préparer l’humanité à l’émergence de cette civilisation souterraine d’ici quelques années.

 BIBLIOTHEQUE dans ASCENSION mikos1Voici ses extraordinaires révélations à propos de la bibliothèque multidimensionnelle de Porthologos, qui serait située sous la Mer Égée.

 

Ce jour-là, Mikos et ses proches attendent Dianne sur le parvis de la Bibliothèque de Porthologos. Après l’avoir saluée et précédée vers des marches d’un blanc albâtre, scintillant de tout l’éclat des cristaux et diamants qui les composent, ils la conduisent à l’intérieur des vastes halls de cette gigantesque Bibliothèque, située dans l’intérieur creux de la Terre.

Mikos lui explique :

« Aujourd’hui, nous avons décidé de vous faire visiter ces salles, pour vous montrer ce à quoi vos bibliothèques ressembleront dans votre futur. Car chacune en sera une réplique fidèle.

Commençons par découvrir les parties extérieures. »

Dianne peut alors admirer une végétation extraordinairement luxuriante faite d’herbages, de fleurs, d’arbres et de buissons. Par endroits, des clairières abritent des banquettes confortables ainsi que des chaises longues, tandis que des tables rondes de différentes tailles complètent le décor. Tout autour, il y a des chutes d’eau et des fontaines qui chantent, comme si elles avaient une conscience, comme si l’eau qui y jaillissait était vivante.

« Oui, notre eau chante ! – reprend Mikos – Et pendant que nous nous détendons dans cet espace retiré, ce chant mélodieux nous berce et nous remplit d’amour, harmonisant et rééquilibrant chacune des nos cellules. C’est pour parvenir à cet état d’harmonie et de profonde paix que nous nous y rendons ; nous nous y asseyons et nous y relaxons à certains moments de la journée. »

Nous pénétrons maintenant dans la Bibliothèque et gravissons un grand escalier de cristal. Nous arrivons à une Porte….

« Cette Porte s’ouvre sur l’Univers ! Oui, car notre Bibliothèque est multidimensionnelle ! Lorsque vous franchissez ce Portail, c’est toute la Voie Lactée qui se révèle à vous, et vous vous trouvez en mesure, d’un simple coup d’oil, d’entrevoir la totalité des Cieux qui composent notre Univers : des étoiles, des soleils et d’autres systèmes solaires gravitent autour du grand Soleil Central. Là, dans une étrange sensation, vous vous sentez soudain faire partie de « Tout ce qui Est », vous vous reconnectez à votre Être véritable.

La Bibliothèque de Porthologos est un Portail d’essence interdimensionnelle, susceptible de vous transporter partout où vos pensées focalisent votre intention de vous déplacer et d’apprendre. Cela peut vous paraître miraculeux, et cela revêt en effet un caractère magique, mais sachez que pour nous, ici, ce procédé est tout à fait banal et naturel.

Tout est réel. Toutes les régions auxquelles il est possible d’accéder à travers ce Portail font partie de la réalité. Au-delà, vous n’êtes plus obligés de vous restreindre à un ciel tantôt bleu, tantôt sombre ou nuageux, et dont vous ne pouvez percevoir que quelques lointaines étoiles. Au-delà de ce Portail, il devient inutile de se battre pour votre survie ; vous pouvez librement vous extasier devant la beauté et les merveilles de l’Univers qui nous entoure. »

Nous avons maintenant franchi le Portail, et c’est à l’aide de ma vision interne que je commence à contempler l’Univers. L’usage de cette vision se fait désormais aussi naturellement que celui de ma vision externe. Une magie subtile m’enveloppe et me pénètre : des sons, des perceptions lumineuses, des sensations douces et délicates remontent le long de ma colonne vertébrale. Je me sens maintenant vibrante et revigorée, j’entends le chant de mes propres cellules répondre aux sons harmonieux qu’émettent les cristaux de la Bibliothèque. Tout n’est que cristal et lumière.

Mikos reprend :

« Notre Bibliothèque résonne à l’unisson de chacun des rythmes et des battements de la Terre, de la Galaxie et de l’Univers dans sa totalité. Vos cellules se fondent dans ce battement universel. C’est pourquoi vous êtes là, saisie d’extase. Tout n’est que couleur et lumière autour de vous, chacune des personnes qui vous entourent reçoit et irradie l’Amour inconditionnel et la brillante Lumière du Grand Soleil Central ; ils parviennent jusqu’au cour du Portail de la Bibliothèque. Ressentez-vous cet Amour ? Sentez comme vous êtes à présent capable de le diriger partout, vers tous les êtres et vers l’ensemble de la Création. Vous êtes vraiment vivante, enfin ! »

Bénissant la flamme de vie que je sens vibrer en moi, je continue, encadrée de mes hôtes, d’explorer l’immensité de Porthologos. Partout, des personnes vont et viennent, marchant, parlant, étudiant, ou bien se reposant tout en s’imprégnant des puissantes vibrations de paix qui parcourent ce lieu magique.

Je vois des fontaines et des bassins ; le ruissellement de leurs eaux distille une musique d’une douceur infinie. De vastes halls alternent avec des alcôves retirées équipées de chaises confortables. L’une d’entre elles m’interpelle. Aussitôt assise, c’est une véritable alchimie qui m’unit à elle. C’est comme si elle avait le pouvoir de m’harmoniser à sa vibration. Et je me retrouve instantanément connectée au système informatique central de la Bibliothèque.

« Les connexions se réalisent sans aucun interface. – poursuit Mikos – Vous êtes en mesure de piloter le système de commande à l’aide de vos seules pensées et sensations. Vous pouvez vous propulser directement là où vous le souhaitez, en n’importe quel point de notre galaxie. Vous êtes vous-même à la fois l’équipage et le vaisseau : votre esprit joue le rôle du commandant de bord, tandis que vos pensées coordonnent sa direction, en longitude et en latitude, comme le font vos navigateurs avec leurs compas. »

Le côté naturel de ce système et sa simplicité m’émerveillent. C’est la première fois qu’il m’est ainsi donné de voyager et d’explorer consciemment notre Univers, dans la plénitude de ma Conscience d’Être Humain. 

« Il existe un dernier aspect que notre Bibliothèque est en mesure d’offrir à ses visiteurs : – termine Mikos – elle renferme une mémoire de cristal qui contient la compilation numérique de la totalité de l’histoire de notre Univers.

Sachez que vous êtes venue jusqu’ici, uniquement grâce à la vibration de nos paroles et à la vision qu’elles ont imprimée à votre imagination. Nous sommes heureux de vous accueillir parmi nous et invitons tous ceux qui le souhaitent à nous rejoindre. Il leur suffit de nous appeler, exactement comme nous avons dirigé notre appel jusqu’à vous.

Je suis Mikos, et je serai votre guide personnel dans notre Bibliothèque, aussi souvent que vous le demanderez. Ici, aucune carte de membre n’est requise, votre identification est déjà inscrite dans votre ADN cellulaire.

Dites à tous ceux qui voudront bien l’entendre que nous attendons leur visite ! »

création/animation d'Alice : barre de séparaion

 

Canalisé par Dianne Robbins
Traduction française : Marianne Boursier
Adaptation : Olivier de Rouvroy (août 2003) 

 

Publié dans:ASCENSION |on 8 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Ortie blanche

L’ortie blanche ou lamier blanc (Lamium album) 

 

Ortie blanche dans PLANTES 5374664-geen-feuilles-d-39-ortie-et-d-39-orties-en-fleurFamille des Labiacées. Son suc est préconisé contre les métrorragies (hémorragie d’origine utérine survenant en dehors des règles normales), la leucorrhée (pertes blanches), et généralement contre tous les troubles du bas-ventre et de la menstruation. La tisane et l’infusion de fleurs de lamier blanc ont une action dépurative, elles combattent les insomnies nerveuses. En bain de siège (plantes entières) c’est généralement un remède efficace contres les différentes maladies féminines. Témoignages : «J’ai pu conseiller à une mère de sept enfants, qui souffrait constamment d’eczéma depuis la naissance de son dernier, de boire de la tisane d’orties. En peu de temps, l’eczéma avait disparu et avec lui les maux de tête dont elle souffrait également depuis cette époque. Comme l’ortie aide en cas de calculs rénaux et urinaires, et que je pensai que les reins ne fonctionnaient plus très bien depuis le dernier accouchement, je lui conseillai cette tisane. Lors de maladies des reins, l’on souffre souvent de maux de tête. En peu de temps, l’eczéma et les maux de tête avaient disparu. Comme l’eczéma a souvent une cause interne, il doit être traité par l’intérieur, au moyen de plantes dépuratives.» (Maria Treben) «Dans notre petite ville, je fis la connaissance d’une dame âgée qui me raconta que son médecin avait constaté de fortes excroissances cancéreuses de l’estomac. Elle ne pouvait plus se résoudre à se faire opérer, vu son grand âge. Quelqu’un lui conseilla alors de boire de la tisane d’ortie. Et elle se rendit tous les jours dans son jardin, où les orties foisonnaient le long de la clôture, et en ramenait chaque fois une poignée chez elle. Lorsque, quelque temps après, elle se rendit chez le médecin, celui-ci lui demanda, étonné : « Vous avez subi l’opération? Mais l’on ne voit aucune cicatrice. » Les excroissances avaient totalement disparu et la vieille dame put profiter d’une vieillesse sans ennui de santé.» (Maria Treben). 

 

http://www.lepetitherboriste.net/herbier/lamier.jpg 

 

(© Marc Schweizer & APB) 

Publié dans:PLANTES |on 8 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Utilisations de l’ORTIE

Pour les  Animaux 

Utilisations de l'ORTIE dans PLANTES 3212550-ortieSéchée, l’ortie constitue un excellent fourrage et beaucoup de cultivateurs écobiologiques la laissent volontiers proliférer dans leurs herbages à foin et à regain. Jadis, nos anciens hachaient les orties importunes de leurs jardins potagers et la donnaient à manger aux volailles, aux canards, aux cochons qu’elles protégeaient des parasites et des maladies. Les maquignons qui connaissaient ses propriétés, mêlaient l’ortie à l’avoine, cela rendait les chevaux plus fringants et leur donnait un poil plus brillant. Mélangée à la pâtée des poules, elle active naturellement la ponte. (Mulot : Opus cit.) 

Horticulture 

«Mon voisin utilise les orties également pour détruire les insectes nuisibles et ravageurs de son jardin. Il met de grandes quantités d’orties dans un récipient contenant 300 litres d’eau (on peut évidemment utiliser de plus petites quantités d’orties), où il laisse macérer les orties pendant une période de temps assez longue. Avec ce liquide à base d’orties, il arrose ensuite ses autres plantes, empêchant ainsi les insectes nuisibles d’intervenir, sans utiliser de produits chimiques. Les vers n’entrent plus non plus dans les carottes !» (Maria Treben). 

Cuisine 

Les orties ont été dégustées depuis les temps les plus reculés, soit en légumes (même préparation que pour les épinards), soit k2132486 dans PLANTESen soupes. Mixée elle devient une soupe délicieuse et raffinée (ajouter une ou deux pommes de terre), cuire dix minutes à la cocotte minute, mixer, ajouter du lait ou de la crème fraîche avant de servir. La « soupe d’orties » de nos grands-mères est un véritable régal. Séchée ou cuite, les orties ne sont plus irritantes (« au contraire, nous dit Mésségué, elles sont douces comme un velours sur la langue…* »). 

Dans certaines régions de France, on mange les jeunes pousses de l’ortie blanche (qui elle ne pique pas) soit en potage soit en vinaigrette ou même crues comme au XVIIIe siècle. 

Les Orties sont en effet des plantes fort nutritives, riches en fer, (indispensable à la reconstitution des globules rouges, et pour la bonne oxygénation des tissus), magnésium, etc.). L’ortie représente l’avantage sur les épinards de n’être pas trop acide, donc favorable aux rhumatisants, aux goutteux, et aux arthritiques. Elle contient en outre de la sécrétine, une hormone excellente stimulant des glandes digestives de l’estomac, de l’intestin, du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire.  «Mangez de l’ortie, nous dit Mésségué, le goût en est délicieux, lorsque les feuilles sont choisies bien tendres, et vous y gagnerez en outre la santé.» 

Herbier de Santé 

Maurice Mésségué, dans son Herbier de Santé dit de l’ortie : «L’ortie, cette herbe que l’on dit cruelle parce qu’elle sait se défendre, peut aussi prendre la défense des autres. J’interdis formellement à mes fermiers de l’arracher, le long des vieux murs, des mares, des terrains vagues ou des jardins bien fumés où elle pousse en vagues épaisses ; et j’envoie mes ramasseurs d’herbes en cueillir de grands sacs trois fois par an… » 

Aphrodisiaque 

Les vertus aphrodisiaques de l’ortie sont connues depuis l’antiquité. Le poète latin Pétrone préconisait, pour renflouer la virilité déficiente des hommes, de les fouetter avec un bouquet d’orties « au-dessous du nombril, sur les reins et sur les fesses ». Mességué corrobore cette qualité stimulante de la plante en nous contant la cure adoptée par l’un de ses vieux amis gascons qui, « incorrigible coureur de jupons, pour se redonner du coeur à l’ouvrage, se roulait périodiquement dans un champ d’orties… » 

Vertus médicinales 

00636CS-UL’ortie a un effet thérapeutique de la racine à la tige, des feuilles aux fleurs. La sagesse populaire de nos anciens, préconisait l’urtication, c’est-à-dire la flagellation aux orties, comme révulsif. On l’ordonnait contre les fièvres (typhoïde), les rhumatismes, les crises d’apoplexie et l’absence de règles chez les femmes. Les piqûres du végétal stimulent l’organisme (on disait aux enfants qui revenaient les mollets tout piqués d’orties, qu’ils avaient gagné la santé pour la vie, et qu’en tout cas ils n’auraient jamais plus de rhumatismes). (Mésségué Opus cit.) 

En tant que plante médicinale, l’ortie est vraiment prodigieuse. Diurétique (elle est efficace contre les rhumatismes, la goutte, les calculs urinaires, l’énurésie (incontinence) mais également contre la rétention d’urine. Elle est antidiarrhéique : on l’a employée notamment contre le choléra. 
Elle arrête les saignements de nez, les crachements de sang, les hémorragies de toutes sortes, ainsi que les écoulements désagréables du rhume de cerveau et des voies respiratoires. 


Elle est reconstituante, fait venir le lait chez les femmes qui en manquent, elle régularise les règles ou les fait réapparaître si elles sont interrompues anormalement ; elle est dépurative et combat l’acné et les boutons de fièvre ; elle est vermifuge et révulsive. 

En médecine populaire, la tisane à l’ortie est conseillée contre les troubles du foie et de la rate, des crampes et des ulcères d’estomac et intestinaux ou des maladies pulmonaires.
 

En usage externe, elle donne les meilleurs résultats contre les rhumatismes (ceux des hommes comme ceux des animaux. «C’est avec l’ortie, le chou et la chélidoine que je soigne mes vieux chiens», reconnaît Mésségué. En gargarismes, elle est souveraine contre les infections de la bouche, les aphtes, les gingivites et les angines. 


En lotions et en compresses, c’est une herbe de beauté : elle nettoie la peau, fait disparaître l’acné et l’eczéma, et combat la chute des cheveux.
 

(© Marc Schweizer & APB) 

Publié dans:PLANTES |on 8 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Vous êtes en phase d’ascension

  

Bonjour Amis, 

Vous êtes en phase d'ascension dans ASCENSION ashtarsheran2C’est moi Ashtar. Ce soir, nous allons parler de votre progression. 

Vous êtes en train d’ascensionner et vous ne vous en rendez même pas compte. Toute cette préparation depuis des mois et même des années vous a amenés à un stade de grande croissance, dans tous les sens du terme. 

Vous avez été pas mal chahutés, n’est-ce pas ? C’était prévu. Vous avez vécu ce que la planète va encore vivre ces prochaines années. Il lui faut plus de temps, car elle n’est pas seule. Toute sa transformation ne peut se faire qu’avec l’aide de l’humanité et si aujourd’hui, vous êtes prêts, c’est pour elle et pour l’humanité. 

Ce que nous vous demandons de faire et ce que nous-mêmes faisons est un véritable nettoyage des énergies négatives accumulées pendant des millions d’années. 

Vous ne devez pas très bien réaliser l’envergure de ce programme, parce que sinon vous chanteriez du matin au soir d’être parmi ceux qui ont enfin atteint l’illumination. 

Bien sûr, tout n’est pas encore réglé pour vous-mêmes. Mais il reste tellement peu que la lumière vous irradiant l’estompe complètement. Aussi, soyez dignes de notre mission commune : l’ascension de la planète terre. 

Je vous recommande de ne plus laisser entrer en vous aucune énergie négative. Nous sommes nombreux à vous aider dans ce sens. Profitez de ces grandes manœuvres pour acquérir la maîtrise totale de vos émotions. 

Chers amis, si nous faisons le point aujourd’hui, par rapport à seulement quelques semaines ou quelques mois, l’état de la planète s’est dégradé au point que l’atmosphère devient, par endroit, irrespirable. 

Ne tardez pas à aller toujours plus haut sans craindre quoique ce soit. Pour vous, travailleurs de l’Amour, la plus grosse épuration est faite. 

Vous pensez que c’est faux ? 

Réfléchissez ! Ce à quoi vous étiez confrontés hier ne vous atteint plus aujourd’hui. Ne soyez pas aveugles et voyez la différence. Vos réactions à une situation précise ne sont pas les mêmes qu’elles l’étaient dans le passé, parce que vous avez grandi, vous êtes devenus des êtres de lumière, encore apprentis, mais de plus en plus affirmés et réalistes de leur rôle : donner l’amour. Ne doutez pas de vous, ne soyez pas inquiets si vous n’êtes pas encore venus consciemment sur mon vaisseau, alors que c’était votre désir. Tout se passe au moment parfait. 
Plusieurs d’entre vous y sont venus en rêve, mais un rêve peut très bien être le reflet de la réalité. Plusieurs d’entre vous ont ascensionné, mais ne l’ont pas encore compris. Faites un petit rapport de tout ce que vous avez vécu ces derniers mois et regardez, avant et après, quelles perspectives, quelle réjouissance et surtout quelle belle avancée. 

Aujourd’hui, je le dis, mes frères et sœurs, vous êtes dans la cinquième dimension. 

De temps en temps, mais de moins en moins souvent, vous vous faites rappeler par la troisième dimension. L’intermédiaire, soit la quatrième, permet de faire le tampon entre les deux et de ne pas basculer complètement. Ce qui est impossible maintenant. Une fois que vous avez goûté aux jouissances de la cinquième dimension, vous ne pourrez pas retourner dans la troisième sous peine d’être dans un état qui n’est pas le vôtre, qui n’est pas celui de votre âme. 

Vous êtes AME, esprit et corps, alors qu’avant vous étiez ESPRIT, corps et âme ou pour certains CORPS, esprit et âme. 

Je laisse la parole à l’Archange Camael.   

ARCHANGE CAMAEL  

Bonsoir mon enfant, 

ashtar7 dans ASCENSIONJe n’ai jamais parlé par toi et je me réjouis de le faire. Ecoute bien ceci…. 

Dieu, le plus haut et le plus proche de chaque âme, même la plus basse, vous bénit. La vie et la mort sont des moyens de voir la lumière. 

Pendant la vie, c’est un peu plus difficile, parce que, à votre naissance, un rideau opaque s’est installé. A votre mort, vous tirez le rideau simplement et vous rentrez à la maison. Vous êtes derrière le rideau et avez compris qu’il était là et qu’il vous empêchait de voir de l’autre côté. 

Pour l’enlever et afin d’accepter cette nouvelle réalité, il vous aura fallu du temps. Vous percevez à travers. Vous avez envie de vous jeter de l’autre côté, mais vous êtes retenus par votre peur. 

Si je suis venu vous parler ce soir, c’est pour vous dire que, sans rideau, la vie d’un côté ou de l’autre, est la même. Le rideau a été placé pour que vous choisissiez de l’enlever par vous-mêmes. C’est vous qui l’avez voulu ainsi. 

Venez à nous, nous sommes Amour, nous sommes sans jugement et ensemble nous pourrons élever la planète et les vôtres, même ceux qui n’ont pas encore compris qu’ils vivent dans un monde sans barrière, qu’il suffit juste de pousser le rideau. 

Merci de m’avoir permis de donner mon enseignement 

COMMANDANT ASHTAR 

Pour clore notre petite séance, je tiens à vous certifier encore que tout ce qui a été prédit va se produire. Tout se passe comme prévu. 

Merci de votre attention mes frères et sœurs. 

Gif fleurs autre

Source Channeling de Ashtar : http://www.lumieresdelaudela.com/enseig/ascension/2012/24.html 

Publié dans:ASCENSION |on 6 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

SA MAJESTÉ L’ORTIE


  
SA MAJESTÉ L'ORTIE dans PLANTES ortie  

L’ortie est l’une des plantes médicinales les plus riches et les plus efficaces de nos climats tempérés, mais la majorité de nos contemporains semble l’ignorer. 
Connue des Gaulois et des Romains, célébrée par la fameuse École de Salerne, peinte par Albert Dürer (1471-1528) dans la main d’un ange volant vers le trône de Dieu, la grande ortie (Urtica dioica), de la famille des urticacées, est une plante commune de nos campagnes et de nos jardins. Sa tige peut atteindre un mètre de haut. Ses feuilles sont opposées et, comme la tige, hérissées de poils urticants. Considérée par les jardiniers et les paysans comme une mauvaise herbe, l’ortie est fauchée, arrachée, piétinée, malmenée, combattue avec des pesticides, empoisonnée sans aucune pitié.
 

Pourtant cette grande dame ne mérite pas ce traitement indigne de la part de l’homme dont elle est la nourricière et la protectrice tutélaire. En effet, non seulement elle constitue un aliment de choix, riche en enzymes, en oligo-éléments et en précieuses vitamines, mais, contre beaucoup de maladies, et des plus graves, elle est le plus efficace des médecins. 

L’ortie prolifère dans les lieux laissés à l’abandon, dans les décharges publiques ou sur les terrains en friche. Comme c’est une plante dominante et tenace, elle réapparaît souvent inopinément dans les jardins les mieux entretenus. 

Mauvaise réputation 

 dans PLANTESL’ortie commune doit sa mauvaise réputation aux poils urticants qui garnissent le dessous de sa feuille et de sa tige, secrétant un liquide âcre contenant de l’acide formique et des enzymes analogues à celles de certains venins de serpent.. Son contact provoque une démangeaison douloureuse et prolongée. Mais c’est ce liquide irritant qui représente une valeur non négligeable de la plante. 

Cueillette 

Pour cueillir l’ortie à la main sans douleur, mieux vaut revêtir des gants ou saisir fermement la tige entre le pouce et l’index, sans toucher le dessous des feuilles, avant de la briser, sans laisser le reste de la main au contact de la plante. Toute la plante se consomme, en toute saison, mais l’ortie se cueille de préférence jeune, à l’aube, au printemps, ou, lorsqu’elle a été fauchée, lors de sa repousse de la fin de l’été. On dit que ses racines sont les plus riches au début du printemps ou à la fin de l’automne. 

Si l’ortie sauvage, hôte fréquent mais non souhaité de nos jardins et de nos champs est devenue le cauchemar du jardinier et du cultivateur, il n’en a pas toujours été ainsi. Et nos anciens reconnaissaient en elle une des plantes les plus utiles à la santé des hommes et des animaux. Pour l’adepte convaincu de la vertu des plantes l’ortie remplace à elle seule toute une valise de médicaments. 

Récolte 

Mésségué recommande : «Ne coupez pas toutes les orties qui poussent dans votre jardin ; ne les traitez surtout pas aux herbicides (ce qui est éminemment dangereux pour toutes les autres plantes… et pour votre santé. Loin d’être des « mauvaises herbes », les orties aident bien plutôt à la croissance des espèces fragiles, et notamment des espèces médicinales que vous aurez plantées tout à côté ; une rangée d’orties vous fournira des soupes, des mets délicieux, des médicaments contre nombre de troubles, et… renforcera la teneur de vos autres herbes aromatiques ou médicinales en principes actifs. Récoltez les feuilles, les sommités fleuries des tiges et les racines, en toutes saisons, selon vos besoins ; ne les utilisez que fraîches.» 

Préparation et emploi de l’ORTIE 

Infusion ou décoction de feuilles : 2 poignées de feuilles fraîches dans un litre d’eau. (3 tasses par jour). Infusion ou décoction de feuilles et de fleurs (pour l’usage externe : gargarismes en cas d’angine, pansements, lotions de beauté, shampooings contre l’alopécie (chute des cheveux, pellicules, etc.) : jetez 3 poignées de feuilles et de fleurs fraîches dans un litre d’eau. Bains de mains et de pieds contre l’acné, l’urticaire, les règles douloureuses, pour favoriser la circulation sanguine et surtout contre les rhumatismes : 2 poignées de feuilles fraîches par litre d’eau. Lotion spéciale Contre les rhumatismes : hachez trois poignées de feuilles d’orties, deux de feuilles et de fleurs de chélidoine, et deux belles feuilles de chou ; faites-les macérer pendant 48 heures dans deux litres d’eau de pluie ; filtrez. (En applications locales). Suc frais d’orties : prenez-en un grand verre par jour ou utilisez-le à l’extérieur, en compresses, lotions, etc. Décoction de racines (diurétique, dépurative et reconstituante) : jetez une poignée de racines fraîches et soigneusement nettoyées dans un litre d’eau. (3 tasses par jour). (© Marc Schweizer & APB) 

Publié dans:PLANTES |on 6 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Message de Jésus

COMMENT GÉRER LA PEUR DE VIVRE
par
PAMELA KRIBBE et JESHUA 

SOURCE : Extraits de la « Lettre de nouvelles du site www.jeshua.net/fr
mai 2010. Traduction française par Christelle Schoette
Diffusé avec l’autorisation exceptionnelle de Pamela Kribbe
 

 

Message de Jésus dans JESUS 180px-MaestroTrognano_Calvario_milanoJeshua lui parle de la façon de gérer la peur. 

 

La peur dont tu fais l’expérience est la plus grande peur qu’un être humain puisse affronter : la peur de vivre. Les gens pensent qu’ils ont peur de la mort mais en fait, ils ont peur de la vie, parce que la vie est une force puissante et imprévisible qui les mène à travers les hauteurs de l’amour et de la joie jusqu’aux bas-fonds de la peur et de la solitude. Vivre c’est ressentir. Tu as peur de ressentir ta peur, car tu penses qu’elle va te détruire. Mais cette pensée n’est que de la peur sous une autre forme. La seule solution est de faire face à ta peur, de la laisser exister, de la prendre dans tes bras, telle qu’elle est. Elle fait partie de la vie. 

 

Pour être capable de vivre avec ta peur, tu as besoin de prendre une décision : c’est la décision de vivre, et de façon spécifique : de vivre sur Terre maintenant. Personne ne peut prendre cette décision pour toi. C’est toi seul qui dois la prendre et cela doit venir de ton coeur. De tes sentiments plutôt que de tes pensées. 

 

Au tréfonds de toi, il y a un petit garçon qui attend d’être accueilli et caressé. Il n’a pas été reçu par sa mère terrestre d’une manière qui lui fasse sentir qu’il était réellement aimé pour qui il était. Il ne se sent pas chez lui sur Terre. Il porte aussi en lui du chagrin provenant de ses vies antérieures. Ce petit garçon s’est senti trahi et abandonné par la vie. Il n’est pas sûr de vouloir encore vivre sur Terre. 

 

Il te demande maintenant de lui tendre la main, à partir de ton coeur. Ta peur, c’est sa voix qui t’appelle. Prendre dans tes bras la vie sur Terre maintenant, c’est prendre dans tes bras ce petit garçon intérieur. Voudrais-tu que quelqu’un d’autre prenne soin de ses blessures ? Voudrais-tu confier à quelqu’un d’autre ce précieux enfant qui est le tien ? Il t’attend. Avant tout, ce dont il a besoin de ta part, c’est de ton acceptation. Il veut que tu le prennes sous ta responsabilité et que tu lui dises que tu es là pour lui, en toute occasion. Il a besoin de savoir que tu seras là, sans conditions. C’est alors seulement qu’il pourra se détendre. 

 

Vois-tu, tu ne peux pas chasser sa peur grâce à une méthode extérieure. Il se peut même que l’idée d’avoir besoin d’être guéri ou réparé à l’aide de guérisseurs ou de méthodes de guérison lui fasse ressentir qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. Il se peut qu’ainsi, il se sente rejeté. Il n’a pas confiance en la vie. Le seul moyen de restaurer sa confiance c’est que tu restes présent même quand il est effrayé. Tu dois l’accepter sans conditions, et c’est alors seulement que cet enfant blessé recevra une guérison véritable. 

 

Si tu prends vraiment dans tes bras cet enfant intérieur qui est le tien, il te dispensera de nombreux dons parmi lesquels le plus grand sera de retrouver la joie de vivre, de te réjouir de ce voyage entre hauts et bas, de te sentir en sécurité et chez toi sur Terre maintenant. 

Chaleureusement, 

Gif fleurs autre

source : Pamela Kribbe et Jeshua 

 

© Pamela Kribbe et Jeshua 

Traduction française par Christelle Schoette
Site:
http://www.jeshua.net/fr/ 

Publié dans:JESUS |on 6 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

CONTROLER SES ENERGIES

CONTROLER SES ENERGIES par la pensée 

Gif fleurs coquelicotLa clé pour retrouver votre merveilleux sentiment de pouvoir personnel et de contrôle consiste à décider dès cet instant, peu importe comment vous vous sentez, que vous ferez toujours de votre mieux pour tirer le meilleur parti possible de chaque situation. Parmi les pensées auxquelles vous avez accès, choisissez celle qui suscite les meilleurs sentiments possibles. Si vous persistez dans cette voie, vous réaliserez rapidement que vous vous sentez merveilleusement bien. Voilà la bonne manière de faire ! 

Il faut trouver la pensée qui suscite les meilleurs sentiments possibles en vous, puis chercher à ressentir toujours davantage de soulagement. Souvenez-vous de ce qui suit: 

  •  
    • La rage vous soulage de la dépression, de la tristesse, du désespoir, de la peur, de la culpabilité ou de l’impuissance. 
    • Le désir de vengeance vous soulage de la rage. 
    • La colère vous soulage du désir de vengeance. 
    • L’expression de reproches vous soulage de la colère. 
    • L’accablement vous soulage du désir d’exprimer des reproches. 
    • L’irritation vous soulage de l’accablement. 
    • Le pessimisme vous soulage de l’irritation. 
    • L espoir vous soulage du pessimisme. 
    • L’optimisme vous soulage de l’espoir. 
    • La confiance vous soulage de l’optimisme. 
    • La joie vous soulage de la confiance. 

Avec le temps et de la pratique, vous deviendrez très compétent pour saisir le sens de ce qui vous est communiqué par votre système de guidance émotionnelle. Dès l’instant où vous aurez pris la ferme décision d’aspirer continuellement à ressentir le soulagement apporté par un émotion améliorée, vous en viendrez à vous sentir bien la plupart du temps et vous accepterez de vivre toutes les choses que vous désirez. 

Il vous faut porter attention à ce que vous ressentez afin de mieux comprendre tout ce qui survient dans votre vie. Ce que vous ressentez – dont le sentiment de soulagement découvert en choisissant les pensées faisant naître les meilleurs sentiments possibles en vous – s’avère votre seul moyen de mesurer ce que vous attirez dans votre existence… 

Avez-vous le sentiment que votre désir est la prochaine étape logique 

Votre aptitude à user de votre imagination fera venir plus rapidement à vous les prochaines étapes logiques. Vous pouvez essayer d’imaginer comment éliminer les défauts d’un quelconque projet; vous n’avez pas à fabriquer quoi que ce soit, puisque vous pouvez tout faire cela dans votre esprit. Nous ne parlons pas ici de votre prochaine action logique. Nous· vous disons simplement de vous servir de votre imagination jusqu’à ce que votre grand rêve vous semble si familier que sa manifestation sera la prochaine étape logique… 

Quand un désir vous paraît inatteignable, il n’est pas sur le point de se manifester. Par contre, s’il semble être la prochaine étape logique, alors il est à la toute veille de se manifester. 

Barre de Séparation

Abraham, Esher et Jerry Hicks Par ABRAHAM Esher et Jerry Hicks – Extraits du livre Créateurs d’avant-garde p. 93-125 Ariane Éditions, 2006 

Publié dans:PENSEE |on 5 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Message du Peuple des Fourmis

 

Message du Peuple des Fourmis dans ANIMAUX insectes-fourmis-57Bonjour !  Il est bien rare que quelqu’un se penche sur nous, les petites ouvrières noires !…  Nous avons donc décidé de venir à vous afin de vous livrer nos nombreux cadeaux…Le Peuple des Fourmis 

Bonjour !  Il est bien rare que quelqu’un se penche sur nous, les petites ouvrières noires !…  Nous avons donc décidé de venir à vous afin de vous livrer nos nombreux cadeaux.  Nous avons autant de qualités, de cadeaux, que de pattes !  Nous sommes des Êtres pratiques, reliés entre nous par une cohésion remarquable.  Oups, mine de rien, nous venons de vous livrer un de nos plus grands attributs : le travail de groupe.  Nous sommes, je crois, reconnues dans votre monde pour cette faculté.  Pour nous, fonctionner en groupe n’est pas une obligation sociale dictée par l’extérieur mais une chorégraphie, une danse d’apparence parfois chaotique, parfois fluide, mais toujours organisée.  Notre capacité à œuvrer en tant que groupe nous procure des sensations très agréables.   

Chacune d’entre nous est reliée par une énergie de groupe à la fois globale et spécifique.   

Nous communiquons télépathiquement et nous sommes sensorielles : nous sentons les vibrations des mouvements, des déplacements d’autrui. Grâce à nos antennes, nous captons des ondes de mouvements pour la plupart fort agréables !  Lorsque nous réussissons une tâche et aussi pendant que nous l’effectuons, nous ressentons une sorte de profonde  satisfaction vibratoire dans nos petits corps car dans notre collectivité, notre interdépendance représente pour nous un facteur de joie.  Lorsque l’une d’entre-nous est blessée ou tuée, nous le ressentons toutes et cela crée une sorte de vide, nous mettant temporairement en état de déséquilibre.  C’est la fonction de notre reine de « décider », si je peux employer ce terme, laquelle d’entre-nous prendra la place de la fourmi disparue.   

La reine, en plus d’être celle qui crée la vie, agit comme une antenne reliée à la conscience de groupe qui nous guide, nous unit, nous procure la nourriture psychique ainsi que les sensations agréables que nous éprouvons.  Chaque Être de la nation animale possède une âme individuelle et une conscience (deva) qui régit son espèce.  Toutefois, contrairement aux animaux plus gros, les fourmis et les insectes n’ont pas d’âme individuelle; elles ont une âme de groupe car nos petits corps seraient incapables de supporter la présence très réelle d’une âme individuelle.   

Notre organisation, en tant que collectivité, est donc le  pivot de ce que nous sommes venues expérimenter et incarner.  Lorsque des Êtres sont inter-reliés énergétiquement comme nous le sommes, la collectivité devient alors un facteur d’évolution très puissant.   

 dans ANIMAUXLe défi pour la race humaine est de retrouver la force d’une connexion à titre de groupe, de communauté ou de collectivité, sans pour autant perdre leur individualité.  Chez les fourmis, l’individualité existe mais de façon moindre.  Une de nos grandes qualités et un autre cadeau que nous aimerions vous donner est notre force physique.  Nous sommes capables de soulever plusieurs fois notre poids (minime) et de traîner des objets et de la nourriture sur de longues distances sans nous fatiguer.  Avouez que c’est quand-même remarquable pour des Êtres si petits !  Cette force nous est attribuable à la façon dont est constitué notre corps et aussi, encore une fois, à notre connexion avec les autres membres de notre fourmilière, voire dans certains cas, notre connexion aux membres de notre espèce.  Notre corps est  fait sur le long et possède six pattes qui nous donnent force et stabilité.  De plus, en étant reliées à notre énergie de groupe, notre force est décuplée.  Intéressant, non?   

Pour nous, il n’y a rien qui ne peut être accompli par notre volonté commune.  Nous sommes capables de réussir les plus ambitieux projets grâce à notre persévérance et notre vision commune. 

 Voici un autre cadeau pour vous : la persévérance.  Votre vision de la persévérance est teintée de l’expérience que vous en avez et à ce titre, ce mot n’est peut-être pas le meilleur pour décrire la qualité dont nous parlons.  Dans notre persévérance, il n’y a aucune notion de temps, de durée, d’échec ou de réussite et certes, aucune sensation d’impatience.  Nous sommes tellement connectées aux rythmes naturels de votre vie et à notre appartenance à la collectivité que le temps, tel que vous le vivez, n’existe pas pour nous.  Nous vivons une suite de moments baignés par la douceur de l’appartenance et la satisfaction innée du travail organisé.  Travailler ou plutôt œuvrer est pour nous une façon d’être !  Ceci nous permet d’accomplir des merveilles architecturales, de nourrir  toute notre colonie et de voyager sur de grandes distances, lorsque c’est nécessaire.   

bDonc, nous sommes persévérantes selon vos critères d’observation car le résultat n’est pas notre but premier.  Seul le cheminement compte car nous baignons dans une sorte de tranquillité naturelle.  Pour nous, ce que nous faisons n’est jamais complètement terminé.   

Nous ne pouvons sentir de frustration face à un travail inachevé car nous n’avons d’autre but que d’œuvrer ensemble, pour le bien de notre collectivité et pour les sensations que nous ressentons. 

Notre plus grande joie nous est donnée par notre attention au détail, ce qui est un autre de nos cadeaux.  Nous sommes des Êtres de minutie.  Nous aimons nous arrêter aux petits détails de façon à ce que tout soit bien fait, harmonieux et même esthétique, selon notre point de vue, bien sûr.  Nous aimons ce qui est en rondeur mais nous aimons aussi la pureté des angles droits.  Comme nous utilisons nos antennes pour nous déplacer et pour sentir les mouvements, nous créons notre environnement de manière à ce que la transmission de nos ondes corporelles et télépathiques soient facilitée. Les alvéoles, les rotondes, les cavernes sont des formes qui remplissent bien ces fonctions.   

Nous, du peuple des fourmis, avons une compréhension innée et une mémoire collective de la géométrie sacrée.  Les formes architecturales que nous privilégions provoquent en nous différents types de résonance et facilitent nos échanges de toutes sortes.  Notre langage, contrairement aux vôtres, est d’une grande simplicité car nous communiquons entre nous avec des formes géométriques.  Parfois, nous utilisons aussi quelques couleurs pour nuancer les significations des formes géométriques mais, fait à noter, nous n’entendons pas les sons proprement dits puisque nous n’avons pas d’oreilles ou de tympans.  Au mieux, les sons autour de nous sont perçus comme des vibrations et captés par nos antennes et notre corps.  Notre corps est très sensible et perméable aux ondes environnantes. Vous est-il possible d’envisager le fait de communiquer avec des formes géométriques ?  C’est pourtant ainsi que nous vivons sur cette planète. 

Nous sommes conscientes que notre organisation sociale est bien différente de la vôtre.   

Nous vous encourageons fortement à observer le modèle de société que nous vous offrons et à reconnecter avec la puissante énergie de la collectivité.  Mentalement, beaucoup d’entre vous savez que nous sommes tous reliés, que nous sommes tous UN.   

fourmiMais jusqu’au jour où vous l’expérimenterez tangiblement, où vous sentirez l’incroyable douceur et l’incomparable force d’amour qui unit les Êtres de toutes races et espèces, vous serez maintenus dans l’illusion de la séparation.  Les Êtres humains ont un ego à partir duquel ils expérimentent l’individualisation, la séparation et le retour vers l’union en toute chose.  Les animaux n’ont pas d’ego donc, nous du peuple des fourmis aimerions réveiller en vous l’expérience de la collectivité vraie et de la joie que l’on vit comme un présent sans fin.  La force de la collectivité est toujours présente autour de vous, en vous et en chaque Être.  À vous de la découvrir ! 

Nous unissons nos voix silencieuses pour vous saluer et vous souhaiter bonne route sur le chemin extatique du retour à vous-même.  Vous êtes tous connectés, amis humains ;  découvrez-en la joie, la force au lieu d’en expérimenter les contraintes.  Ceci est notre plus grand cadeau ! 

Paix et Amour.

Barre de Séparation

Source : http://www.communication-animal.net 

Publié dans:ANIMAUX |on 5 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Rythme vibratoire

Retrouver sa fréquence fondamentale est d’abord un choix. 

Rythme vibratoire dans POUVOIR chakras-couleur1La fréquence fondamentale permettra à l’intention d’être réellement créatrice. Elle est associée au battement du cœur physique, donc aussi au thymus, et à trois glandes: l’épiphyse (pinéale), l’hypophyse (pituitaire) et la glande thyroïde. Ces glandes sont associées à la couronne, au troisième œil et au centre d’expression. Elles sont en soi en harmonie avec le cœur, lequel manifestera votre choix réel et votre conviction de qui vous êtes. C’est à partir d’un choix du cœur que vous serez en mesure d’émettre à votre fréquence véritable. 

Ce choix suppose un respect et un amour profond de qui vous êtes. Non par rapport à vos caprices, à vos désirs et à vos besoins, mais dans votre nature véritable universelle et votre individualité. il vous faudra apprendre à ne pas confondre votre unicité avec vos traits de caractère. Par individualité, nous entendons ce qui vous distingue dans votre puissante expression de vie. 

À partir de là, nous vous suggérons de vous octroyer des moments pour élever volontairement votre rythme vibratoire (la partie II de ce livre est conçue dans ce but). Au début, prenez le temps de méditer afin de favoriser des états d’expansion. En élevant ainsi votre rythme vibratoire chaque jour, vous pourrez éventuellement créer un véritable moment de bascule. En d’autres mots, vous pourrez vivre une expérience de transcendance dans votre fréquence. Nous dirions que c’est là une première phase vers l’illumination. Cette pratique régulière facilitera, bien sûr, de plus en plus la chose. Plus vous créerez ces moments, plus vous en maîtriserez la dynamique. 

Viendra un moment où vous vivrez une bascule de fréquence, c’est-à-dire un choix intérieur, vibratoire qui fera en sorte que vos glandes – l’épiphyse, l’hypophyse et la thyroïde – s’harmoniseront avec l’espace de la poitrine, du cœur, et manifesteront leur pleine fréquence. Dès lors, dans un lieu physique ou un espace subtil, guidé par votre Maître intérieur ou un Maître de lumière, vous ferez en sorte d’exprimer réellement votre choix de vibrer sur votre fréquence fondamentale. 

Ce ne sera pas une question de technique, mais de vibration. Vous sentirez une ouverture du cœur, une sensation d’amour pur pour vous. La retrouvaille de la fréquence fondamentale est en soi ressentie comme une bascule amoureuse. Il y a vraiment, physiquement, une sensation de transformation, d’explosion dans la poitrine. 

Ainsi, plus vous êtes présent à vous-même et dans une expression consciente, plus vous vibrez à une fréquence qui vous est naturelle. Vos pouvoirs de guérison et de manifestation seront alors en croissance jusqu’à ce que vous retrouviez votre fréquence individuelle fondamentale. À ce moment, vos pouvoirs de communication et de projection seront tous éveillés. 

Source : Extrait du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 Ariane Éditions, 2009 – par Pierre Lessard et Maître Saint-Germain –  

Publié dans:POUVOIR |on 5 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Corps Vital et 5ème dimension

 

Le Corps Vital 

Gif noeud scintillantIl existe dans l’organisme humain un corps thermo-électromagnétique. Il s’agit du Corps vital. Ce corps est le siège de la vie organique. Nul organisme ne pourrait vivre sans le Corps vital. Chaque atome du Corps vital pénètre à l’intérieur de chaque atome du corps physique, afin de le faire vibrer intensément. 

 

Tous les phénomènes chimiques, physiologiques et biologiques, tout phénomène de perception, tout processus métabolique, toute action de calories, etc., ont leur fondement dans le Corps vital. Ce corps est en réalité la partie supérieure du corps physique, du corps tridimensionnel. Au dernier moment de la vie, ce corps s’échappe de l’organisme physique. 

 

Le Corps vital n’entre pas au sépulcre. Le Corps vital flotte près de la tombe et se désintègre lentement à mesure que le cadavre lui-même se désintègre. Dans la tombe n’entrent que le cadavre et la personnalité du décédé. Le Corps vital a plus de réalité que le corps physique. Nous savons très bien que tous les sept ans, le corps physique change totalement et il ne reste aucun atome de l’ancien corps. 

 

Cependant, le Corps vital ne change pas. Dans ce corps sont contenus tous les atomes de l’enfance, de l’adolescence, de la jeunesse, de la maturité, de la vieillesse et de la décrépitude. Le corps physique appartient au monde des trois dimensions. 

 

Le Corps vital, lui, est le corps de la quatrième dimension

 

La Cinquième Dimension. 

Les fantômes des personnes trépassées vivent dans la cinquième dimension ; c’est la dimension de l’Eternité. La longueur, la hauteur et la profondeur forment les trois dimensions du monde cellulaire. Le temps est la quatrième dimension ; l’éternité, la cinquième dimension, et ce qui est au-delà de l’éternité et du temps correspond à la sixième dimension. Réellement, la libération commence avec la sixième dimension, c’est le Monde électronique. Tout ce qui meurt entre dans la cinquième dimension. 

 

L’éternité s’ouvre pour dévorer les défunts et elle les expulse ensuite de son sein pour les renvoyer au monde du temps et de la forme physique. Les décédés sont expulsés de l’éternité parce qu’ils ne possèdent pas encore l’Etre. Seuls ceux qui possèdent l’Etre peuvent vivre dans l’éternité. 

 

L’Etre est l’Intime, Il est nécessaire de travailler d’abord avec la matière moléculaire pour fabriquer une Ame et ensuite raffiner l’énergie de cette Ame à un degré plus élevé afin de fabriquer l’Esprit. Il faut transmuter la matière moléculaire en matière électronique et faire la fission de l’atome pour libérer le Feu sacré qui nous transforme en Esprits divins. 

 

 

BARSEPA - Paques

Extrait : Le Livre Des Morts p.4-5 – Par Samaël Aun Weor http://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDF 

 

Publié dans:HUMANITE |on 4 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

CHANNELING

 LE PROBLEME DE LA FIABILITE DES SOURCES  

Dans son livre : « Communications interdimensionnelles »,  Alain Moreau  donne un panorama du vaste domaine des communications avec « l’Au-delà » (TCI non comprise) : spiritisme, messagers de l’Au-delà et channels.  

bijou papillonAlain Moreau développe, ci-après, quelques réflexions directement inspirées d’un texte de critique du channeling qui se trouvait sur le site : http://iwen.free.fr Les auteurs, Chris et Kessani Iwen, sont par ailleurs les auteurs de plusieurs ouvrages, dont : « Le don du prophète », de Chris Iwen (éditions ALTESS, 2006), « Comment éveiller le Soleil intérieur ? », de Chris et Kessani Iwen (éditions ALTESS, 2007). Je décris ensuite un cas (que je considère authentique) de communication avec Jésus, celui de l’artiste Glenda Green.  

Les channels retranscrivent des messages qu’ils disent recevoir d’entités invisibles qui s’adressent à eux par des moyens extrasensoriels. Les channels se distinguent essentiellement des médiums de type spirite par un plus large spectre d’entités contactées, lesquelles ne se limitent pas aux seuls « défunts », mais incluent des sources comme les « Maîtres ascensionnés » et des entités angéliques. L’autre différence réside dans un enseignement spirituel qui inclut par ailleurs des thèmes (continents disparus, etc.) que l’on ne rencontre généralement pas dans les messages médiumniques « classiques ».  

Chris et Kessani Iwen, les auteurs du texte référencé, notent qu’une partie importante du milieu spirituel est composée actuellement de personnes qui fondent l’essentiel de leur cheminement spirituel sur les enseignements provenant du channeling. Ils ajoutent que certaines personnes s’attachent à tels channels en particulier, qui leur semblent avoir des contacts avec les vrais êtres de lumière, tandis que ces mêmes personnes regardent avec suspicion d’autres channels qui leur semblent avoir des contacts avec de faux êtres de lumière qui seraient des êtres de l’ombre déguisés. Quand on creuse un peu ces réactions il semble que ces soi-disant « exercices de discernement » se basent en général sur le fait « que les messages d’untel vous apportent du plaisir émotionnel, tandis que les messages de tel autre vous énervent ». Il faut en effet se méfier des jugements expéditifs que certaines personnes sensibles au channeling (sans parler, bien sûr, des croyants et sceptiques) font à propos de diverses sources canalisées avec lesquelles ils ne se sentent pas en harmonie. L’art du vrai discernement est en effet très rare ! Peut-on dire, par exemple, que Neale Donald Walsch a « canalisé » Dieu, alors que Midaho aurait « canalisé » un faux Dieu ? 

Si certains channels peuvent être suspectés de « canaliser » seulement leur subconscient, bien d’autres cas (Ian Borts, etc.) comportent des éléments « extrasensoriels » ou des informations qui vont bien au-delà de cette seule source d’inspiration alléguée. Le channeling ne se limite pas à des contacts avec des figures archétypales ou emblématiques.

BARSEPA - étoiles

Source : propos de Alain Moreau sur le site : : http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=89&Itemid=48 

Publié dans:CHANNELING |on 4 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

LA PYRAMIDE DE LA DUALITÉ

(Explication des défis actuels) 

 

La Quintessence de l’Être, l’État de Grâce perpétuelle à laquelle on accède dans la 5ème Tetrahedron.svgdimension, est le sommet d’une pyramide ayant pour base les quatre dimensions inférieures acceptées et intégrées : le corps densifié (état de santé physique), le corps émotionnel (état d’âme), le corps mental (état d’esprit) et le corps causal (état de conscience). 

 

Au risque de nous répéter, chacun de ces états dimensionnels correspond à des forces et des faiblesses énergétiques inhérentes aux familles d’âmes qui les soutiennent. 

 

Ainsi, Le Bâtisseur, celui qui se sert de sa force physique et de son leadership pour contribuer à bâtir un monde meilleur s’expose à la colère et à la frustration quand tout ne va pas comme il le souhaiterait, il peut alors devenir « Intimidateur » et se servir du contrôle ou de la manipulation forcée comme mécanisme de domination.  

L’Inventeur, aussi appelé le Scientifique, se sert de son intelligence pour concevoir de nouvelles technologies et/ou élaborer de nouvelles théories tant scientifiques que philosophiques. Vivant essentiellement dans son esprit, il se peut qu’il se déconnecte totalement de son corps émotionnel, faisant abstraction de toute réalité confrontante en s’absorbant dans un profond état de négation. En devenant « Indifférent » à tout ce qui l’entoure, il refuse toute énergie environnante pour s’installer dans son propre monde, dans son univers uniquement intellectuel. 

 

L’Artiste, de la famille des Créateurs Sensibles, vit une relation émotionnelle avec le monde dans lequel il vit. Ému par la beauté de l’univers qui l’entoure, il se sert de sa créativité artistique pour transmettre ce qu’il ressent (en peinture, en chansons ou en récits allégoriques et autres…). Toutefois, sa sensibilité étant parfois mise à l’épreuve face à la bêtise humaine et aux injustices qu’il rencontre, il peut alors verser dans la tristesse et la dépression, adoptant le pattern de la « Victime », impuissante et démunie, obligée de s’attirer compassion et reconnaissance pour survivre. 

 

Enfin, avec l’état de conscience de ce qui est bien et bon pour l’ensemble, vient le Guérisseur, le thérapeute, le « chamane » vivant en étroite relation avec la nature et les forces énergétiques qui en sont issues. C’est celui qui, ayant de la facilité à entrer en relation avec ses semblables, peut facilement « marchander » ses faveurs ou ressentir de la culpabilité lorsqu’il fait passer ses besoins avant ceux des autres. Oubliant que sa première mission est de vivre en communion avec la Source de toute vie et de se guérir lui-même en premier, il peut alors endosser le rôle accablant du « Sauveur » ou de l’Interrogateur (celui qui remet en questions toutes les interrogations existentielles possibles). 

 

Chacune de ces familles d’âme a son rôle à jouer sur la planète. Toutefois, la mission première de chaque individu est de vivre dans l’amour inconditionnel d’abord envers lui-même, puis envers tout être vivant. Tous et chacun de ces états dimensionnels, quoique vertueux, doivent néanmoins se vivre dans l’Équilibre. Les excès peuvent s’avérer aussi dommageables que les manques. 

 

Dans le processus du deuil, chaque étape se doit d’être vécue et chacune de ces familles d’âmes peuvent nous inspirer dans notre cheminement vers l’acceptation ultime de qui nous sommes. Une fois que nous avons traversé le déni, la colère, le marchandage et la tristesse, nous pouvons prendre du recul face à la situation vécue et lâcher-prise suffisamment pour acquérir la Sagesse et laisser s’installer en nous la paix intérieure, voire même l’état de Grâce à laquelle nous aspirons tant : celle qui ouvre la porte de la 5ème dimension… C’est le sommet de la pyramide : la Quintessence de l’Être divin que nous sommes. 

 

Les bases de cette pyramide sont la force physique, la stabilité émotionnelle, la clarté du mental et la communion consciente au Grand Tout Universel. Oublions un instant ce monde de dualité dans lequel nous vivons. Depuis de nombreuses vies, nous tentons de dépasser cette dualité, de la transmuter dans toutes nos cellules… sans succès! 

 

Sixteenth stellation of icosahedron.pngTelle une veine fuyante, chaque fois que nous avons fait le tour d’une question, que nous croyons une blessure enfin réglée et guérie, il survient un événement douloureux qui vient raviver notre douleur. Se pourrait-il que la cause profonde de cette impossibilité à surmonter l’adversité réside dans le fait que la dualité tridimensionnelle s’appuie non pas sur deux contraires, mais sur quatre?

 

 Les quatre étapes précédant l’acceptation et, donc la résolution du deuil, serait-elles les bases même de cette pyramide dont, pour atteindre le sommet, il importe de sortir de cette « course folle », cette « foire d’empoigne » que représentent les quatre principaux mécanismes de domination : l’intimidateur, la victime, l’indifférent et le sauveur… 

 

Nier l’un ou l’autre de ces personnages en nous équivaut à escamoter une des quatre étapes essentielles pour parvenir à l’acceptation, l’ultime lâcher-prise nous permettant de compléter notre processus de deuil… le deuil de toutes ces limites que nous nous sommes imposées et qui nous ont emprisonnés jusqu’à maintenant! 

 

Entrez en vous-même un instant et regardez-vous tel que vous êtes : Quel premier rôle vous êtes-vous donné jusqu’à présent dans votre vie? Celui du Bâtisseur/Intimidateur, de l’Inventeur/Indifférent, de l’Artiste/Victime ou du Guérisseur/Sauveur de l’humanité toute entière?… Et quelle partie de vous avez-vous sublimé durant toutes ces année? La colère, le déni, la tristesse ou le marchandage/culpabilité? Aspirez-vous sincèrement à boucler la boucle du malheur et vous ouvrir à l’Allégresse? 

 

Il suffit de dire un OUI définitif à l’expression de toutes ces parties de vous-mêmes. Peu importe comment cela doit se passer. Faites confiance à votre Moi supérieur. Au Grand Sage, qui du haut de sa pyramide, n’aspire qu’à se pencher vers vous pour vous accorder toute l’aide dont vous avez besoin pour vous hisser jusqu’à lui…à VOUS, à l’Être Divin que vous Êtes! 

 

LA PYRAMIDE DE LA DUALITÉ  dans PYRAMIDE barre20separation

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 14 septembre 2004, disponible aussi sur www.biancagaia.com 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité, 

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi, 

commander un channeling personnalisé ou tout simplement communiquer avec Diane

par téléphone (450) 752-0224 ou par courriel : dleblanc@biancagaia.com  

Publié dans:PYRAMIDE |on 3 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Le Peuple des Ours


 Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, FranceBonjour nous sommes le peuple ours !  Nous sommes les êtres de la grande constellation « URSUS » et nous nous sommes incarnés sur terre il y a bien longtemps.  À l’origine, nous avions une apparence un peu différente de celle que nous avons actuellement (par exemple, notre nez était plus allongé et notre corps parfois plus gros que celui d’un Grizzly !) mais l’ours a toujours été reconnu à travers l’histoire.  Parfois jouant les bons, parfois jouant les méchants dans la grande mythologie humaine…  mais nous ne sommes ni l’un, ni l’autre ;  nous sommes.  Les cadeaux que nous apportons à l’humanité sont multiples mais nul n’est aussi important que notre capacité à dormir/rêver/méditer.
 
N’est-ce pas étrange de parler de sommeil dans un monde aussi occupé, soit disant réveillé.  L’activité humaine sur la planète terre est tellement intense qu’elle produit un son tout à fait distinct.  C’est une sorte de vibration continue et plutôt sourde que nous reconnaissons de loin et la plupart d’entre-nous, à moins d’avoir bien faim, n’oserons pas s’en approcher !  Car voyez-vous, ce bruit nous rend agressifs et changent notre comportement normal.  Nous ne sommes pas naturellement agressifs.  Le manque de nourriture, le manque d’espace et la peur que nous ressentons lorsque nous entendons les sons disharmonieux, nous rends agressifs et à ce titre, les humains et les ours ont beaucoup en commun…

Pourquoi dormir, rêver, méditer.  À quoi cela peut-il bien servir dans un monde ou l’activité est considérée comme primordiale ?…   Cela est essentiel !!!  Et heureusement que nous sommes là pour maintenir cette énergie car vous faites erreurs si vous pensez que la vie est réelle.  C’est elle qui est un songe et votre vie est la résultante de ce que vous avez créé dans votre Esprit !   N’est-ce pas là toute une clé que nous vous donnons ?! 

Si vous voulez transformer votre vie, vous devez d’abord la rêver car, ne vous y méprenez pas, tout est à créer.  La partie prédestinée de votre existence est plutôt mince comparée à tout ce qui vous revient de droit, à créer !  Dormez, dormez, dormez.  Créez, créez, créez.  Laissez-vous descendre dans votre inconscient, afin de maîtriser les forces de l’ombre et de la lumière, qui dansent dans vos vies.  Sans ces deux contrastes, vous ne pourriez exister dans votre forme actuelle mais pourtant, la véritable vie se situe entre ces deux polarités ! 

Mon confrère le lézard, est lui aussi un excellent rêveur.  Moi, je rêve pendant quelques mois et lui, il le fait à longueur de journée !  Je voudrais vous faire observer que plusieurs animaux sur cette terre, incarnent des forces, des énergies similaires mais le font dans des environnements différents.  Le lézard et moi ne partageons certes pas le même environnement et nos corps, nos véhicules, sont fait pour vivre à des endroits spécifiques. 

Le Peuple des Ours dans ANIMAUXIl en est de même pour d’autres de mes frères animaux, tels le Condor et le rat musqué, qui diffusent un sur terre l’autre dans les airs, les qualités de vidangeur et transmuteur par excellence !  L’important, bien sûr, est de maintenir l’équilibre dans les diverses éléments terrestres.

Mais plusieurs diront comment pouvons nous rêver et créer?  Nous ne sommes pas conscients, lorsque nous dormons !  C’est là que nous, les ours, pouvons vous aider, si vous le désirez bien sûr.  Voici donc la clé du rêve éveillé : elle s’appelle la méditation. 

La méditation est un pont entre le monde du rêve et le monde de ce que vous appelez la réalité.    Lorsque l’hiver arrive, nous descendons dans un endroit noir et fermé, afin d’entrer en contact avec l’inconscient de notre mère terre et de méditer, afin de créer une nouvelle réalité.  La saison hivernale est donc utilisée pour rétablir l’équilibre et guérir les blessures (multiples) subis par notre planète.  Nous ne dormons pas vraiment, nous voyageons sur une onde alpha qui permet à notre corps de survivre malgré l’absence de nourriture physique.  Notre nourriture, puisée dans la méditation, nous permet de faire notre travail spirituel avec un minimum de dommage sur notre corps physique !  Vos scientifiques en savent plus long sur nous qu’ils ne vous laissent penser.  Cela ne vous semble-t-il pas fascinant, que nous puissions vivre aussi longtemps sans manger ou boire ?…

220px-Utro_v_sosnovom_lesu dans ANIMAUXÀ quoi rêvent les ours ?  Mais à l’été bien sûr !  Car l’été représente l’héritage naturel des êtres de cette planète.  C’est une saison de rivières fraîches, de fleurs odorantes, de gibiers, de plantes, de fruits délicieux et de jeux interminables.  C’est la saison de l’insouciance à nouveau retrouvée et c’est la saison des nouveau-nés.  Que d’abondance !   Nous les ours savons bien l’apprécier !  Notre gratitude s’inscrit dans tous nos gestes quotidiens, notre célébration de la vie qui, nous le savons bien, va s’éteindre dans les mois à venir.   Ne serait-ce pas une bonne idée pour vous aussi de vivre ainsi, plus en harmonie ?  Bien sûr, nous savons que votre rythme est différent du nôtre mais si nous pouvions nous permettre de vous suggérer, essayez tout de même de prendre plus de temps pour rêver/méditer et par la suite, jouir de votre travail spirituel !  Pour nous les ours, il est clair que nous créons l’été, par notre travail de transmutation hivernale. 

Peut-être pourriez-vous faire de même pour les problèmes qui vous accablent tant…

Lorsque nous voyons des humains approcher, nous somme toujours fascinés par la quantité de « formes pensées » d’inquiétudes et de peurs qui s’en émanent.  Chers humains, vous avez de toutes évidences perdus le contrôle de vos pensées qui tournent en orbite autours de votre corps physique !  Et n’allez pas vous imaginer que les pensées n’on pas d’effets, simplement parce que vous ne pouvez les voir.  Elles sont parfois comme les insectes qui vous poursuivent sans relâche…  D’ailleurs, plus vous avez des pensées de peurs, plus vous attirez des insectes à vous et plus vous en serez incommodés ! 

Les insectes sont ainsi le miroir de votre organe de pensée, totalement hors de contrôle et déstabilisée !  Nous vivons aussi avec beaucoup d’insectes mais notre relation à eux est bien différente et nous vous disons ceci : apprenez à maîtriser votre organe de pensée et le peuple des insectes diminuera considérablement !  Il ne restera que ce qui est nécessaire pour nourrir les êtres qui s’en nourrissent et qui sont destinés à rester sur cette planète. 

220px-Teddy_bear_whistlerVous savez, la relaxation est aussi une clef que nous désirons partagée…  Avez-vous déjà observé un Ours ?  Nous sommes des êtres puissants, rapides, souples, ludiques ; et nous sommes en perpétuel état de relaxation.  Cet état nous permet d’être très agile dans des corps assez volumineux.  La relaxation nous permet de faire tout ce que nous faisons avec plus de précision et moins d’effort.  Cet état serait définitivement un atout pour vous afin de faire face à vos multiples « soucis ».  La relaxation permet d’être dans le moment présent et de réagir adéquatement à tout ce qui se présente à vous.  Elle permet aussi aux inquiétudes de se transformer ;  elle crée l’espace nécessaire à la transformation.  Nous les ours sommes des êtres d’espaces et de silence.  C’est pourquoi nous souffrons beaucoup lorsque l’espace que nous occupons est menacée.  Notre besoin d’espace physique est le reflet de notre espace intérieur.  Nous sommes passés maître dans l’art du vide intérieur et c’est ce qui nous donne tant de facilité à « hiberner », comme vous dîtes.

Nous ne le dirons jamais assez : l’être humain doit apprendre à rêver sa vie avant d’essayer de la contrôler par des moyens extérieurs.   Toute création, donc toute vie, passe d’abord par l’intérieur avant de s’actualiser à l’extérieur.  Plus c’est confus, inconscient et chaotique en-dedans, plus l’extérieur reflètera cette état.  L’inverse est aussi vrai : plus vous créerez la joie, la paix et la vision consciente de ce que vous désirez en vous, plus votre monde se transformera, par moment, sous vos yeux.

Frères humains, laissez-nous vous demander : À quoi ressemble votre été ?  Quand allez-vous prendre le temps de vous arrêter pour rêver, créer, transmuter ? 

Prenez le temps de déterminer quel est votre rythme, votre cycle.  Si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez toujours vous fier aux saisons, elles ne mentent pas…

Les prochaines années seront très importantes pour tous les êtres de cette planète et vous, frères humains, serez appelés à changer toutes les destinées car vous êtes ceux qui ont rêvé, bien inconsciemment, le chaos que beaucoup d’Êtres vivent actuellement.  Le temps est venue pour vous de prendre vos véritables responsabilités.  Pas celles qui vous paralysent dans la peur et la culpabilité.  Mais bien votre responsabilité de rêveur/créateur.  Nous les ours savons que nous créons, chaque année, le retour du printemps et de l’été.  Nous savons que notre transmutation est vitale pour notre terre mère car nous sommes tous UN.  Frères humains, savez-vous seulement à quel point vous êtes puissants ?   Il ne vous reste qu’à ouvrir votre cœur et votre esprit à cette incroyable vérité et vous pourrez transformer le rêve que vous appelez « réalité »…

Nous des ours sommes toujours là pour vous guider, en toute sécurité, à l’intérieur de vous, là où tout est possible, dans le grand vide.  Nous des ours vous invitons à rêver/méditer/créer l’été que nous désirons tous/toutes au plus profond de nous.

Merci de nous avoir entendus.

5507806a

Page d’origine :

http://www.communication-animal.net 

Publié dans:ANIMAUX |on 3 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Eveil de la conscience

Ba and mum.jpgQuand l’Ego a été radicalement annihilé, la conscience est totalement éveillée ; dans ces circonstances, nous pouvons descendre à volonté dans les mondes infernaux avec l’intention de voir, d’entendre, de toucher et de palper la crue réalité de ces régions submergées. 

Ce type d’investigations étant très avancé, il ne peut être réalisé à volonté qu’avec une conscience absolument éveillée. 

Maître, vous nous parliez des deux avantages provenant de l’Essence, le premier étant qu’elle nous oriente pour vivre de façon adéquate, le deuxième qu’elle nous permet l’expérience directe. Dans l’expérience que vous avez eue au marché du quartier Fédéral, lors de cette terrible explosion, laquelle de ces deux facultés de l’Essence vous a alors permis de sauver votre vie ?. 

Noble monsieur, qu’il me soit permis de vous informer que la deuxième de ces qualités de la conscience, celle de l’expérience directe, m’a permis de connaître par anticipation ce qui allait arriver, c’est-à-dire la mort des pompiers. 

Maître, pourriez-vous nous expliquer quelle est la différence entre les projections du mental et les expériences réelles ?. 

Je vais donner une réponse à cette nouvelle question de l’auditoire avec le plus grand plaisir. Permettez-moi de vous informer, messieurs et mesdames, que les projections mentales sont de caractère purement subjectif, très différentes certes, des expériences réelles, qui sont de type objectif. 

Dans le premier cas, le mental projette ce qu’il a élaboré de façon subconsciente et, identifié avec ces projections, il tombe dans la fascination et dans les rêves propres de l’inconscience. 

Dans le deuxième cas, le mental a épuisé le processus de la pensée, il ne projette plus, il est ouvert au nouveau, il reçoit sans identification, et en l’absence de toute fascination, de tout processus de rêve. 

Je vais illustrer cette réponse avec un récit de type ultrasensible. Me trouvant hors de mon corps physique, en des moments où celui-ci dormait profondément dans le lit, j’invoquais un désincarné qui, pendant sa vie, fut un membre de la famille certes très proche. Le défunt se présenta vêtu d’un costume gris qu’il portait pendant sa vie ; il venait tout seul, il paraissait réellement un somnambule, disait des sottises, quelque chose que j’avais entendu chez quelqu’un. Mes efforts furent inutiles pour me faire reconnaître de lui ; le malheureux dormait profondément ; certes, il ne me voyait pas, au fond, il percevait exclusivement ses propres formes mentales et riait comme un fou à lier, comme un idiot. 

Il y a ici les deux aspects qui viennent donc éclairer la question. Ce défunt projetait ses propres formes mentales, rêvait avec elles, était absolument fasciné par elles et il ne me percevait même pas. Tandis que dans le deuxième cas, j’étais complètement conscient, éveillé, je savais que mon corps physique dormait dans son lit, je ne projetais pas ; j’avais épuisé le processus de la pensée, je m’ouvrais au nouveau, je recevais le désincarné, enquêtais sur lui, me rendais compte de l’état déplorable où il se trouvait. 

J’ai illustré avec ce récit, la question qui venait de l’auditoire. 

 

Vénérable Maître, quant à l’exercice de division de l’attention en trois parties qui se fait ici dans le monde physique, comment peut-il avoir des répercussions dans le monde Astral, si ce sont deux mondes totalement différents ?. 

Mes amis, si nous observons la vie des rêves normaux, communs et courants, nous pourrons voir ce fait concret selon lequel nombre de scènes du rêve correspondent aux événements de la vie quotidienne ; aux faits que nous avons vécus ici-même, dans le monde physique, aux actes de chaque moment. La conséquence directe de ce que nous affirmons est que nous pouvons insister sur ceci : l’exercice de la division de l’attention en trois parties se répète également, comme dans le cas des rêves, à ces heures où l’Essence, embouteillée dans l’Ego, se trouve hors du corps physique. 

Je crois que vous n’ignorez pas que quand le corps dort, l’Essence embouteillée dans le Moi-Même, s’éloigne du corps physique. Ainsi donc, si nous nous habituons à pratiquer cet exercice, ici, dans le monde physique, d’instant en instant, de moment en moment, nous le répéterons ensuite instinctivement pendant les heures de sommeil et le résultat sera l’éveil de la conscience ; nous pourrons alors voir entendre, toucher et palper, tout ce que dans ces exposés nous avons dit quant à l’Enfer, au Diable et au karma. 

A mesure que l’Ego se dissoudra, la conscience s’éveillera de plus en plus et ceci, nous pouvons le constater au moyen de l’exercice de la division de l’attention en trois parties. L’Ego absolument dissous, l’exercice enseigné ici nous permettra d’utiliser la conscience de manière volontaire pour l’investigation des grandes réalités. 

 

BARRSEPA - chevaux couleurs ruade

Extrait du livre : Oui il y a l’Enfer, Oui il y a le Diable, Oui il y a le Karma – pages 225-227- Par Samaël Aun Weor  http://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDF 

 

Publié dans:DEVELOPPEMENT |on 1 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Entre destin et liberté

L’équilibre entre destin et liberté dans le Contrat sacré

LE CONTRAT SACRÉ par CAROLINE MYSS 

Dans d’autres cultures et à d’autres époques, des gens ont vu dans leur Contrat sacré l’action du destin, la grâce de Dieu ou le karma accumulé par les gestes du passé. Le fatalisme sur la vie et la mort pousse certains Entre destin et liberté dans ACCORD 220px-Carl_Spitzweg_021à dire, par exemple:  » Le moment était venu pour lui « ,  » Ils étaient faits l’un pour l’autre » ou  » C’est l’emploi pour lequel elle était née « . La culture scientifique moderne attribue de tels événements à une prédisposition génétique, à un facteur de causalité ou au hasard. Les cultures orientales, qui ont étudié les processus intérieurs de l’âme et de la psyché plus longtemps et plus intensément que l’Occident, ont développé une croyance en un continuum de vies, plutôt qu’en une vie unique suivie d’une récompense ou d’une punition éternelles. Selon les lois du karma, votre vie actuelle reflète vos actions passées tout comme vos gestes en cette vie sèment des graines qui, arrivées à maturité, produisent des fruits dans des vies futures. Bien que le système oriental du karma (et de la réincarnation) soit censé être supervisé par des dieux ou par une énergie supérieure, nos récompenses et punitions, ainsi que le rythme de notre évolution spirituelle, reposent presque entièrement sur nos propres efforts… 

Pour vous aider à prendre part à ma vision des Contrats sacrés, j’utilise des comparaisons provenant des croyances orientales et occidentales sur les rôles relatifs du destin, du libre-arbitre et de la volonté divine. Mais selon moi, nous avons une relation profondément intime avec le Divin et une relation très impersonnelle avec l’ordre cosmique. Les lois universelles, telles que la causalité et l’électromagnétisme, s’appliquent également à tout le monde. L’orbite des planètes et le rythme des marées ne nécessitent aucune intervention de ma part. En réalité, nous incarnons les lois de l’univers chaque fois que nous exerçons notre pouvoir de choisir: lorsque j’opère tel choix, il y a telle conséquence, peu importe qui je suis. Mais je peux influencer la qualité de cette conséquence en demeurant consciente de mon intention. Cette capacité de déterminer nos motivations reflète notre lien intime avec le Divin. Mes intentions ne changent pas les lois, car chacun de mes choix aura tout de même des conséquences. Mais si mes motivations sont empreintes de compassion et de sincérité, elles auront des conséquences vraisemblablement positives. Et un simple geste peut entraîner une cascade inestimable d’effets physiques, émotionnels et spirituels. 

Dans le cadre de notre relation intime avec le Divin, ce dernier nous incite à tirer des leçons et à travailler à notre croissance spirituelle selon une méthode à laquelle nous résistons parfois. Cela peut paraître contradictoire : puisque nous avons co-créé notre Contrat avec le Divin, pourquoi y résister ou l’ignorer ? Parce qu’avant de naître, nous oublions les détails de notre entente. Nous devons nous rappeler notre dessein, le chercher. Ce n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît, car lorsque vous vivez en accord avec votre Contrat, vous savez habituellement que vous êtes sur la bonne voie… 

En définitive, nous faisons tous les jours des choix, conscients ou non, qui honorent notre Contrat en nous gardant sur la voie ou nous y ramenant. Nous pouvons également choisir de faire appel à des archétypes, à des guides spirituels et même à la grâce de Dieu, par la prière et la méditation, pour tenter de remplir plus promptement nos engagements. Si vous préférez ne pas croire en un véritable contrat prénatal ni en la réincarnation, ni même au pouvoir de la grâce, vous pouvez envisager votre vie sous un angle métaphorique, tel un voyage que vous avez accepté d’entreprendre… 

Vous pouvez également envisager votre Contrat sacré comme votre contribution unique à la vie qui vous entoure et qui découle de votre situation, de vos relations, de votre famille. Peu importe comment nous apparaît notre Cont220px-Chinguetti_biblio2 dans ENERGIESrat, nous devons, pour le décoder, accepter que tous nos gestes aient un but qui nous dépassera toujours, que chacune de nos actions affecte notre vie et celle des autres, pour le meilleur ou pour le pire… 

Les rêves ont renforcé ma croyance qu’un dessein sous-tend les événements, que notre vie est tracée, que ses étapes et ses stades nous donnent toujours l’occasion d’une transformation spirituelle, qui est le but ultime du travail avec notre Contrat. La transformation spirituelle survient lorsque, ne voyant plus les choses en termes strictement physiques et matériels, on s’aperçoit que leur déroulement s’appuie sur une logique, qu’elles sont comprises dans un vaste plan. Notre Contrat sacré nous offre d’innombrables chances de croissance et de changement, qui ne dépendent que de notre volonté de saisir les indices et les signaux subtils apparaissant en cours de route. Les rêves, les intuitions, les coïncidences apparentes et les rencontres aléatoires ne sont que quelques-uns des indices qui nous guident sur la voie de la transformation véritable. 

Le but de la transformation spirituelle 

La plupart d’entre nous avouerions probablement que le changement positif (et le fait d’aider les autres) est l’une de nos raisons d’être. Sans cette possibilité d’apprendre, de grandir ou d’être une force bénéfique, la vie serait plutôt stagnante. La connaissance de votre Contrat sacré vous permet de voir comment des événements et des rencontres apparemment aléatoires (positifs ou négatifs) font partie, en réalité, d’un scénario de vie qui vous fournit d’innombrables occasions de transformation spirituelle. 

On croit souvent à tort que la transformation spirituelle doit être déclenchée par un traumatisme ou une tragédie : une maladie grave, la perte d’un être cher, une catastrophe financière ou personnelle. La plupart d’entre nous avons de la difficulté à croire qu’un changement de perspective majeur puisse être motivé par le simple contenu d’un livre ou par les sujets de conversation d’un déjeuner entre amis… 

Contrats sacrés et relations humaines 

Parce que la vie est si complexe et qu’il y a tant à « voir » (de nous-mêmes, du monde et du Divin), nous avons des Contrats avec bien des gens dans notre vie. Imaginez qu’en s’incarnant, chaque âme se divise en innombrables fragments qui passent instantanément à l’exploration de l’âme globale. Vous le savez quand vous rencontrez des gens qui dégagent quelque chose de profondément attirant pour vous, et vous vous sentez peut-être « vide » lorsqu’ils partent. Le terme populaire âme-sœur, appliqué à un partenaire romantique idéal, reflète à peine cette vérité; en fait, nous avons plusieurs âmes~sœurs qui jouent des rôles fort différents dans la vie. Noble ami est peut-être un meilleur terme. Ce sont les gens que vous êtes non seulement destiné à rencontrer mais que vous devez rencontrer. Peu importe le nombre d’occasions de les rencontrer qui vous échapperont, si vous avez un Contrat, vous finirez par les rencontrer, peut-être plusieurs fois, jusqu’à ce que vous ayez complété tout ce que vous aviez à régler dans l’échange de vos âmes… 

D’un point de vue symbolique, de même que de la position traditionnelle d’une grande part de la pensée orientale, personne ne se trouve dans votre vie par hasard. Cela étant dit, cependant, il semble que certaines personnes comptent davantage. Vos intimes, tels que votre famille, vos amis, vos partenaires, vos amants, vos collègues proches, et même vos adversaires, font tous partie de vos ententes d’apprentissage sur terre. Mais parce que votre Contrat concerne l’ensemble de votre vie, on ne peut qualifier d’insignifiantes certaines autres relations qui semblent brèves ou banales… 

220px-Bibliotheque_alencon_670px dans SOCIETEÀ l’inverse, vous avez probablement déjà tenté de « provoquer » une relation sans que, malgré tous vos efforts, le lien ne se forme. Il y a des gens avec qui vous êtes censé vous trouver, et d’autres qui, quoi que vous fassiez, ne seront pas de votre vie. De même, certains ont beau frapper bruyamment à la porte de notre vie, mais malgré leurs efforts pour nous plaire ou attirer notre attention, nous ne sommes pas ouvert à l’idée de les accueillir. Aucun d’entre nous n’appartient à la vie d’un autre. Voici un indice qui vous aidera à déterminer si quelqu’un a sa place dans votre vie: devenez sensible à ce que j’appelle le facteur d’ »animation ». J’entends par le mot animation une sorte de courant électrique qui circule entre deux personnes lorsque l’énergie vitale fait irruption, comme entre des amants qui s’adorent absolument… 

L’absence d’électricité entre les gens est aussi évidente que sa présence. Sans ce courant, rien ne pourrait vous rapprocher pour former une relation. Vous serez peut-être à même d’établir un lien temporaire, mais à moins qu’il ne circule un flux naturel entre vous, votre lien sera instable et embrouillé. 

Parmi les liens riches en animation, mentionnons les relations avec des gens pour qui vous ressentez une aversion immédiate ou avec qui vous tombez dans une forme instantanée de jeu de pouvoir. Dans ces cas, vous pouvez être assuré d’avoir également quelque chose à apprendre d’eux, bien que ce soit plus difficile que l’attraction mutuelle… 

Selon les termes de votre Contrat, les petits tyrans de votre vie sont aussi utiles et importants que vos nobles amis les plus chers. Vous avez des accords à conclure de part et d’autre, car tous ont à vous enseigner sur vous-même quelque chose que vous ne pourrez apprendre nulle part ailleurs… 

Vous pouvez comprendre à travers la sagesse ou la difficulté 

Prenons cet exemple: apprendre le pouvoir du pardon est essentiel à votre voie spirituelle. Comme l’apprentissage du pardon indique que vous avez quelqu’un à qui pardonner, supposons que vous ayez besoin de pardonner à vos parents les pressions qu’ils vous ont fait subir ou les exigences qu’ils vous ont imposées. Ou encore que vous ayez à pardonner à un patron qui vous a congédié d’un poste qui vous assurait la sécurité financière mais vous laissait insatisfait et malheureux. Ces gens jouent dans votre vie un rôle qu’il vous faut comprendre. En interaction avec eux, vous apprendrez quelque chose sur votre raison d’être. Vous devrez décider consciemment de leur pardonner ou non. 

Sans aucun doute, le choix du pardon représente un plus grand défi que celui du ressentiment, mais cette voie plus difficile vous apportera la paix et la sagesse spirituelle. Bien qu’il convienne à notre sentiment d’indignation vertueuse, le ressentiment coûte plus cher à long terme: il affecte votre santé physique, mentale et émotionnelle. Lorsque vous choisissez de ne pas pardonner à vos parents, à vos employeurs et à d’autres supposés adversaires, vous vous isolez et vous vous aliénez des autres et du monde. Vous vous piégez dans une forme énergétique malsaine qui peut même vous amener, ironiquement, à dépendre des autres à cause de la maladie ou d’autres circonstances de la vie. 

Refuser une tâche spirituelle comme le pardon est une voie d’apprentissage pénible, mais, éventuellement, vous l’apprendrez. Et si vous repoussez la leçon, vous la retrouverez à maintes reprises sur votre route.

 

BARSEPA - coeur à ordi

Extraits du livre de CAROLINE MYSS  : CONTRATS SACRÉS, p. 16-57 – Ariane Éditions, 2002 

 

Publié dans:ACCORD, ENERGIES, SOCIETE |on 1 novembre, 2011 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3