Archive pour le 26 novembre, 2011

Portrait robot d’un Reptilien

par  David Icke 


Portrait robot d'un Reptilien dans REPTILIENS 220px-David_Icke_by_Stef_%28cropped%29Lors d’un voyage remarquable d’une quinzaine de jours, David Icke (célèbre écrivain, éminent détracteur du Gouvernement Mondial et de l’emprise des ETs Reptiliens sur celui-ci), alors qu’il traversait les Etats-Unis, en 1998, a rencontré séparément plus d’une douzaine de personnes qui lui ont dit avoir vu des humains se transformer en reptiles pour reprendre leur forme, et cela, juste devant leurs yeux. Deux animateurs de télévision auraient eu une expérience identique au moment où ils auraient interviewé un homme qui était en faveur de la centralisation globale du pouvoir, connue sous le nom de « Nouvel Ordre Mondial ». Après l’entrevue en direct, le présentateur aurait dit à sa collègue qu’il avait eu l’expérience d’une vision incroyable durant l’interview. Il aurait vu le visage de l’homme se transformer en une créature ressemblant à un lézard, puis, retourner à son aspect humain initial. Sa collègue lui aurait confié que, quant à elle, ce seraient les mains de l’interviewé qu’elle aurait vu se transformer en celles d’un reptile. L’animateur aurait aussi raconté à D. Icke l’expérience vécue par un ami policier alors qu’il aurait effectué une visite de routine dans un immeuble à bureaux situé à Aurora, près de Denver, au Colorado. Le policier aurait fait un commentaire à la directrice d’une des compagnies du rez-de-chaussée concernant l’extrême sécurité dans le bâtiment. Elle lui aurait répondu qu’il devrait visiter les étages supérieurs s’il désirait connaître la véritable ampleur de la situation. 

Elle lui aurait désigné un ascenseur qui ne s’arrêtait qu’à certains étages au sommet du bâtiment et, tout en bavardant, elle lui aurait dit ce qu’elle avait vu quelques semaines auparavant. Les portes de l’ascenseur se seraient ouvertes et un individu très étrange serait apparu. Il était blanc au point d’en paraître albinos, mais il avait un visage en forme de lézard et ses pupilles étaient verticales comme celles des reptiles. Cet individu-lézard serait sorti de l’ascenseur et serait monté dans un véhicule officiel qui l’attendait dehors. Le policier aurait été si intrigué qu’il aurait utilisé son temps libre pour enquêter sur les compagnies situées au sommet du bâtiment et desservi par les mystérieux ascenseurs. Il aurait découvert qu’elles auraient été toutes des prétextes à la CIA. 

 

 

Apparences   : Au-delà de ceux qui pensent que les reptiliens ne sont que des vestiges mémoriels remontant peut-être à plus de 65 millions d’années, quand nos ancêtres (rongeurs), fuyaient les dinosaures. Ou qu’ils ne sont que des hallucinations induites par une activité électrique anormale à l’intérieur du lobe temporal… Il y a ceux qui ont tracé des points communs sur l’aspect physique de ces créatures. Il faut garder à l’esprit qu’il y a aussi plusieurs types de reptoïdes classifiés par castes… Tout en haut on trouve les Dracos (albinos, ailés et plus grands) et au dessous les reptiliens « de base

Portrait robot d’un Reptilien  :
Taille
: 1.5 à 3.6m. Il se tient toujours en position bipède. Certains auraient une queue, d’autres non.
Traits particuliers : écailles de lézard lisses.
Couleur : du verdâtre au brunâtre. Blanc pour les Dracos qui sont albinos.
Mains : 4 griffes courtes et émoussées (dont un pouce) avec des palmes brunes.
Visage : humain et reptilien.
Tête : crête allant du haut du crâne à l’arête du nez. Cornes coniques à mi-chemin entre les sourcils et le dessus du crâne.
Bouche : ressemblant plus à une fente.
Torse : des replis de peau au niveau du torse peuvent être visibles. Pour les Dracos, il y a des ailes qui sont des lambeaux de chair soutenues par de longues côtes.
Yeux : ressemblant à ceux d’un chat avec pupille verticale et iris doré.
Sang : froid pour tous les reptiliens.
Effets sur les témoins : dégoût, répulsion, effet de grotesque.
Manières : importun, agressif, dépourvu de sensibilité. 

Effets physiques sur l’environnement : de grandes marques de griffes ont pu être photographiées. 


Communication : nulle. Le reptoïde ne cherche pas à nouer le contact
D’où viennent-ils ? 

citation : « A ma connaissance, on leur attribue cinq origines possibles. « 

Dinosauroid_Reptoid dans REPTILIENSIls pourraient venir de la Terre elle-même ! C’est en tout cas ce qu’affirme John Rhodes (chercheur et écrivain américain, spécialiste des reptiliens) qui nous a offert dans son ouvrage « Dragons of the Apocalypse » une large description de ce peuple. Ces propos sur l’origine des Lézards sont appuyés par la thèse de l’ufologue David Barclay, dont les travaux tendent à démontrer qu’en 150 millions d’années de « règne », la race des dinosaures aurait pu engendrer un reptile-humanoïde intelligent…

 

Et c’est ce dernier qui aurait été à l’origine de la catastrophe planétaire de la limite Crétacé/Tertiaire (!!), il y a 65 millions d’années, détruisant ainsi les membres de sa propre espèce – en plus de tous les autres dinosaures. Barclay reprend qu’un petit nombre de ces créatures auraient échappé à la destruction. Aurait également survécu un « animal familier », créé par les Reptiliens à partir de leur propre souche, et qui allait devenir un jour l’homo sapiens. Au cours de ces derniers millions d’années, cette race auraient fini par évoluer pour se transformer au fil des âges en la race des Gris. Cette thèse expliquerait le caractère humanoïde commun aux trois races : les hommes, les Gris et les Lézards. D’autres sources tels certains contactés, affirment avoir appris l’origine de l’homme par des membres de la première race humanoïde de la planète bleue : les Reptiliens. C’est ainsi le cas d’Ole K., un Suédois affirmant avoir interviewé une Reptilienne en Janvier 2000. Celle-ci lui aurait affirmé que sa race serait native de la Terre. Elle serait apparue il y a 65 millions d’années après une guerre terrible entre deux peuplades Extraterrestres (une reptilienne et une humanoïde) se battant pour la possession de la Terre. 

La destruction des dinosaures aurait été le point final de cette lutte ne laissant aucun vainqueur… Si ce n’est l’émergence d’une nouvelle race reptilienne : Les fameux Lézards ou plutôt leurs ancêtres. Ils auraient évolué pendant 30 millions d’années d’un animal à un être humanoïde pensant. Il y a 15 millions d’années, 3 sous-espèces de cet ancêtre reptilien auraient évolué jusqu’à atteindre un niveau technologique élevé. Il y a 10 millions d’années, ils auraient modifié génétiquement leur race pour l’améliorer et stopper son évolution. A partir de là, ils auraient colonisé d’autres planètes et construit de grandes cités sur Terre (détruites par les caprices de la nature) . Ils vivraient aujourd’hui sous la surface de la Terre. En ce concerne leur location d’origine, c’est toujours la Terre selon beaucoup, mais pas dans cette dimension d’existence ! En effet, ils auraient évolué à l’instar des humains sur Terre mais « en parallèle », sur une seconde Terre qui auraient vécu une histoire différente. Dans celle-ci les Dinosaures ont survécu après la catastrophe de la limite Crétacé/Tertiaire et une race humanoïde de reptile aurait supplanté toutes les autres espèces de dinosaures et de mammifères. Cette thèse s’approche nettement de la précédente à la différence que les Lézards n’ont pas été à l’origine de l’homme dans celle-ci !

Abordons à présent une approche tout aussi sérieuse menée entre autres par David Icke. Nous allons quitter la Terre mais pas le système solaire ! Car à l’intérieur de celui-ci se trouverait une planète inconnue, une dixième planète appelée Nibiru par les Sumériens. Cette planète aurait une ellipse particulière qui la ferait s’approcher de la Terre tous les 3600 ans environ. Sur cette planète se serait développé une espèce de type reptoïde de quelques millénaires d’avance sur l’homme. C’est cet avantage technologique qui aurait permis à cette race de coloniser la lune, Mars puis… Notre belle planète bleue. Ils auraient exploité l’homme (esclavage) après lui avoir donné la vie, en croisant leurs gènes à ceux de l’espèce primitive la plus évoluée de la Terre à cette époque : l’homo erectus. Cet épisode se serait déroulé il y a 200 000 à 300 000 ans et serait représenté dans la Bible comme la Tentation d’Eve et la « Chute » de l’homme éconduit de l’Eden. Selon les Cassiopéens (Entités de dimensions supérieures contactées par channelling), la tentation d’Eve serait la faiblesse de la part intuitive de l’homme, le serpent représenterait la race de ce peuple ; quant à l’Eden il représenterait la Terre lors de l’Âge d’Or des traditions. Après ce passage de l’histoire, l’homme (anciennement Néandertalien ou Homo Erectus) se serait retrouvé dans l’acceptation de l’emprise des Lézards sur son espèce. Ils auraient toujours le pouvoir sur notre planète en agissant sur elle à partir de la 4ème dimension d’existence (celle qui est juste supérieure à la nôtre) grâce à leurs activités psychiques et physiques. Cependant les Cassiopéens n’attribuent pas l’origine des Reptiliens à la 10ème Planète mais à la constellation d’Orion semble-t-il… « 

Ayant quitté le système solaire pour Orion, nous pouvons maintenant nous rendre sur une planète peu connue de la constellation du Sagittaire d’où les Reptiliens viendraient.

(selon un texte anglophone issu du site http://www.olywa.net/george/george_egypt.html). 

 

Publié dans:REPTILIENS |on 26 novembre, 2011 |3 Commentaires »

Théorie du yin et du yang

Le yin et du yang dans la philosophie Feng-shui 

Il y aura toujours du Yin au sein du Yang et il y aura toujours du Yang au sein du Yin. La théorie du Yin et Yang se fonde sur les lois de la nature les plus élémentaires. Le Feng-shui est basé sur une recherche constante de l’équilibre naturel et a l’intention d’équilibrer les éléments naturels dans les espaces et les environnements créés par les hommes, sans pour autant perdre de vue ces lois universelles. 

Yin-yang-and-bagua-near-nanning.jpgPartant de là, l’un des contraires est né et se développe à l’aide de l’autre, et comme l’un grandit, l’autre tend à perdre le pouvoir, puis ce dernier va tout mettre en œuvre pour reprendre sa domination sur l’autre. Il s’agit d’un processus constant qui rend les éléments naturels un rechercher cet équilibre en permanence, à travers l’existence de l’autre. 

 Selon la théorie du yin et du yang, il y a une tendance permanente à l’équilibre entre les forces opposées. Le bien et le mal, l’hiver et l’été, ils contiennent toujours une partie de leur contraire et sont en interaction constante. En fonction de cela, rien n’est totalement bon ou tout mauvais, et il n’y a rien de permanent. Tous les aspects contraires passeront toujours à travers un cycle et rechercheront toujours l’équilibre entre les uns des autres. 

Ces forces opposées sont dépendantes et ne peuvent exister l’une sans l’autre. La notion de bien ne peut exister sans la notion de mal. Par conséquent, chaque force est toujours présente dans son contraire et vit à travers elle. C’est ce sur quoi la notion d’équilibre du Feng-shui est basée, tout est toujours enclin à l’équilibre. Toute diffusion d’éléments doit tendre vers l’équilibre pour être en bonne santé. 

Le Yin symbolise l’inaction, la Lune, l’eau, la mort, l’hiver, le féminin et la nuit. Le Yang symbolise les contraires tels que l’action, la chaleur, le Soleil, le feu, la vie, l’été, le masculin et le jour. Chacun de ces aspects n’existe que parce que son contraire existe et tous deux dépendent les uns des autres, pour continuer leur existence. http://www.le-fengshui.net/  

Publié dans:ELEMENTS |on 26 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

planète et astrologie

  En Astrologie, Pluton, même non lié à Vénus ou à un luminaire (Soleil ou Lune), possède ce caractère sexuel ET passionnel, il représente même parfaitement ce potentiel d’exacerbation de nos émotions et de nos sens.

planète et astrologie dans ASTROLOGIE 220px-Venus_clouds_Galileo_Color_PIA00124Il est de notoriété que lié à Vénus, Pluton apporte la passion amoureuse pratiquement incontrôlable et d’une puissance démesurée, vécue plus ou moins harmonieusement en fonction des aspects intervenant sur ces deux planètes; lié à Mars, il peut apporter le déchaînement passionnel tourné vers l’action, vers autrui et spécifiquement être à l’origine du sadisme, si jamais ces planètes ne sont pas en bon aspect (en carré le plus souvent), et que le restant du thème natal n’apporte pas de soupapes de sécurité. 

Parallèlement à ses fonctions de destruction-régénération, à son côté sexuel, à sa violence et à l’inconscient qu’il représente, Pluton est aussi caractérisé par une capacité à faire le vide selon certains auteurs; il est également le Néant, au contraire du Soleil, la Vie. Le Néant comme passage obligé à la re-création d’une nouvelle structure et non pas le Néant en soi.

Ainsi, dans un thème natal, l’endroit où se trouve Pluton est en quelque sorte, en même temps que les significations évoquées plus haut, une zone d’ombre, un domaine de la vie particulièrement chargé d’intensité mais pouvant conduire paradoxalement aussi au « nettoyage » des significations de la maison dans lequel il se trouve, en fonction des autres aspects du thème. Paradoxalement bien sûr, puisque parfois bien au contraire, le domaine où se trouve Pluton peut tourner à l’obsession.

C’est l’une des interprétations modernes intéressantes qu’il ne faut pas non plus négliger.

Ces quelques paragraphes sur la nature de Pluton seraient incomplets si un dernier point important n’était pas souligné ici : Pluton exprime sur le plan psychologique un désir de domination, une autorité naturelle, instinctive et non consciente. Lorsque cette planète fait partie des dominantes, le sujet est invariablement déterminé, autoritaire et surtout a tendance à prendre l’ascendant sur les autres.

C’est d’ailleurs en Synastrie (étude des relations entre deux thèmes) un point particulièrement regardé et analysé, lorsque Pluton d’un thème se trouve en conjonction sur une planète ou sur l’un des angles du thème du partenaire. Le propriétaire du Pluton en question va avoir tendance à dominer l’autre, d’une façon au départ cachée (Pluton est en analogie avec le Scorpion, signe secret et très puissant mais qui en raison de sa nature est incapable de lutter en faisant face) et ensuite petit à petit de façon plus directe.

Ce désir de domination d’un partenaire sur l’autre est particulièrement visible dans le cas d’une conjonction de Pluton sur l’Ascendant ou bien le Soleil du partenaire, ou, dans une moindre mesure, sur la Lune (ce sera sur le plan émotif), sur Mercure (sur le plan intellectuel) ou sur Vénus (il agit alors un peu comme Mars, et une complémentarité passionnelle peut alors en découler puisque Vénus est passive et c’est alors un très bon indice pour le couple), mais peu souvent avec Mars, dont la nature ne peut se soumettre; dans ce dernier cas, le désir de domination de Pluton trouvera à qui parler avec en face de lui l’énergie combattante de Mars et un conflit tôt ou tard éclatera, à l’initiative du partenaire dont le Mars est concerné. 

http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=46

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 26 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3